Acidenitrix et Suelburnus Dumont
25 octobre 2007

Peut-être que si Mario Dumont passait un peu moins de temps à lire des bandes dessinées et peu plus à organiser son parti pour qu’il ait l’air moins juvénile et inapte à gouverner, il n’aurait pas l’air d’un tel idiot. Car en comparant les Libéraux à Assurancetourix, les Péquistes à Obélix et les Adéquistes à Astérix, il ne fait que confirmer ce qu’à peu près quiconque a un minimum de culture politique est à même de réaliser: l’ADQ est une vraie joke, un simili parti politique dirigé par un grand bouffon qui a manqué sa carrière.

Mais j’ai une suggestion pour notre bouffon national. Au lieu de se comparer à Astérix, je comparerais plutôt l’ADQ à Acidenitrix.

« L’affreux Acidenitrix, avec sa tête de hareng et sa nauséabonde odeur corporelle à l’avenant, sème tel l’autre infâme Detritus la zizanie sur son passage. »

Dumont, tout comme Acidenitrix, est un personnage charismatique, qui pointe le doigt pour accuser ou qui fait de grands gestes pour illustrer ses propos. Il est charismatique, et au lieu de se servir de ce charisme pour être utile à sa société, il préfère semer la zizanie un peu partout et il serait prêt à vendre ses concitoyens pour un peu de gloire personnelle.

Soudainement, j’ai une pensée pour tous ces gens, surtout en région, qui ont voté pour ce clown.

* * *

Mais pourquoi s’arrêter à un personnage. Dumont avait l’embarras du choix pour se comparer. Tiens, par exemple, le gouverneur de la Corse, cette province distincte semi-autonome, Suelburnus:

Suelburnus intervient dans Astérix en Corse. Il ordonne l’arrestation de Ocatarinetabellatchitchix, un rebelle corse qui a décidé de ne pas se laisser ruiner par les impôts de César.

Suelburnus porte bien son nom : quel poltron !

Traits de caractère :
Suelburnus est un lâche : il projette de trahir ses hommes, les laissant défendre des entrepôts vides, pendant qu’il quitte la Corse avec la recette des impôts.

Dumont, comme tout bon gouvernement provincialiste (pour ne pas dire duplessiste) et de droite qui se respecte (même s’il ne s’assume pas trop), entend dépecer l’État pour le vendre au plus offrant, empochant très certainement au passage quelques enveloppes sous la table. Au bout de deux mandats, quand le Québec en sera encore à essayer de recoller tout ce que l’ADQ aura détruit, lui il ira se la couler douce dans le sud, assis sur ses millions!

Et y a du monde qui a voté pour ça! (Misère…)

Bientôt, qui sait, avoir lu Astérix et Obélix sera peut-être un prérequis faire partie de l’équipe de l’ADQ. Quoi que… Y a des députés adéquistes qui sont probablement trop jeunes ou illettrés pour savoir de quoi il est question! Tiens, comme ce Simon-Pierre Diamond, vous savez, le député de Marguerite-Bourgeois qui a à peine l’âge de voter et qui poussait des gens devant les micros pour faire passer ses idées vieillottes…