Comment s’opposer à Stéphane Gendron sans se fatiguer

Stéphane Gendron est un traître. Y a-t-il un autre mot pour le décrire ? Traiter la Loi 101 de raciste, alors que c’est la seule loi qui nous sépare de l’anglicisation, alors que son adoption en 1977 a permis d’assurer un futur en français aux générations qui suivent et de mettre fin à l’intégration en anglais de 90% des immigrants, constitue un acte de trahison envers tous les Québécois. Oui, bien sûr, il démontre son ignorance quand il traite de raciste un aménagement linguistique beaucoup plus faible que ce qui se fait ailleurs dans le monde, mais cela ne l’empêche pas d’être une nuisance et de contribuer à renforcer la position de l’anglais dans une ville qui assimile déjà ses francophones à une hauteur de 7%.

Source de l’image

Question : comment s’opposer à Stéphane Gendron et lui enlever le soutien dont il semble jouir dans sa municipalité ? Très simple : il faut opposer les commerçants locaux (qui aspirent à la tranquillité et aux bonnes affaires) à Stéphane Gendron. Même si Gendron a déjà annoncé son départ prochain de la mairie de Huntingdon, cela contribuerait à lui enlever le soutien dont il a besoin pour être une telle nuisance.

Voici de quelle façon on peut couper ce soutien :

  1. Il faut faire des plaintes à l’Office québécois de la langue française (OQLF). Beaucoup de plaintes. Et pour la moindre virgule de travers. Vous allez à Huntingdon avec un appareil photo, vous prenez des photos ; vous allez dans les commerces et vous notez. Vous ratissez la ville de long en large. Par la suite, envoyer la plainte à l’OQLF est très facile et cela peut même se faire par courriel.
  2. Il faut envoyer une lettre au commerçant à propos duquel on a fait une plainte. Dans cette lettre, polie, on lui explique simplement qu’il peut remercier Stéphane Gendron pour cette plainte et que c’est grâce aux propos de Stéphane Gendron qu’il devra rendre des comptes à l’OQLF.
  3. Vous mettez la photo ou les informations des commerces récalcitrants en ligne. Une page Facebook très intéressante intitulée Pour que Huntingdon respecte la Loi 101 a été créée à cet effet.

Pas plus compliqué que cela. On lance le message suivant aux citoyens de Huntingdon : « Vous voulez avoir la paix ? Remettez votre maire à sa place et forcez-le à se rétracter. »

Un ami a commencé à faire des plaintes. Il m’a envoyé une carte indiquant, en rouge, les rues visitées (cliquer sur l’image pour l’agrandir). Il est suggéré de revisiter périodiquement ces zones, mais ce sont surtout les endroits qui n’ont pas encore été visités qui devraient l’être le plus rapidement possible.

Comment être certain que cette stratégie fonctionne ?

Regardez ceci :

Gendron commence déjà à sentir la soupe chaude. Il SAIT que les plaintes ont commencé à affluer et il est possible que des commerçants l’ait déjà contacté à ce propos.

Notons au passage qu’il est assez cocasse que des citoyens soucieux de faire respecter les lois se fassent traiter de talibans. On se demande si le maire Gendron traite de taliban le policier qui l’arrête pour excès de vitesse au volant de sa mustang ou s’il traite de taliban le citoyen qui dénonce un parent battant son enfant. Il semble qu’au-delà de l’ignorance crasse de Stéphane Gendron à propos des aménagements linguistiques dans le monde, celui-ci aurait également de la difficulté avec le respect des lois.

Cela est particulièrement drôle quand on y pense. D’un côté, Gendron veut se battre à mort contre une loi et traite de talibans ceux qui veulent qu’on applique les lois. De l’autre, il pleure comme une madeleine et crie à l’intimidation quand des Québécois se lèvent contre sa sottise.

C’est quoi son truc, dites-moi ? Fuck les lois… sauf si c’est à son avantage ? Une loi est bonne quand elle protège Stéphane Gendron et une autre loi est mauvaise parce que Stéphane Gendron est en désaccord ? Louis XIV, Gendron, même combat !

Chacun de nous, Québécois, pouvons faire notre part contre Stéphane Gendron. Il suffit d’avoir un appareil photo et un moyen de transport. Il est non seulement possible, mais également un devoir de contribuer à faire respecter la Loi 101 à Huntingdon et de mettre fin à l’anglicisation de nos concitoyens, victimes d’un maire anglomane semblant préférer flatter son narcissisme devant les médias que de travailler à protéger les lois au cœur de sa petite ville, un patelin en décroissance constante depuis qu’il est à sa tête.

Nous aurions tort de croire que la cause n’est pas importante parce qu’elle concerne une petite municipalité en région. Tout est question de symbole et quand Gendron insulte la loi fondamentale du Québec français, il doit en subir les conséquences. Nous devons, collectivement, relever la tête et ne pas accepter de se laisser mépriser par la première carpette venue.

Qu’attendons-nous pour ratisser sa ville et montrer à ses citoyens qu’ils feraient mieux de tourner le dos rapidement et définitivement à l’ère Gendron ?

9 Réponses

  1. Entièrement d’accord.

  2. texte ( non corrigé ni revu) publié ce soir sur le site de ST. Gendron. (absent):

    En fait je n aime pas apprendre, surtout , de la part d’un commentateur d’expression unilingue anglaise sur ce site, que Monsieur G. a été victime de vandalisme et qu ainsi il est en voix de devenir un héros, ou un martyr de la cause anglo-saxonne au pays. C’ est triste et c est drôle à la fois. ET BIEN MESDAMES ET MESSIEURS, DORÉNAVANT NOUS AVONS NOTRE CHARLIE BROWN à nous. Vive m. Schulz, UNE SORTE DE LOOSER SYMPATHIQUE! Image sur laquelle quelques nostalgiques de l ‘avant Camille Laurin, pourront pleurnicher quelques années encore, pour rallonger la chose. Mais peut être est-ce là le seul moyen, il nous fait le lui pardonner, de ne pas connaitre le même sort que son père, chômeur chronique, semble t’il…n est pas, Stéphane, dont rien d autre ne parait avoir marquer le souvenir chez lui, tout comme l histoire de notre peuple. Comme j aimerais pouvoir te donner raison pourtant? J’AIMERAIS, MOI, DANS UN PAYS INDÉPENDANT QUE TOUTES LES LANGUES SOIENT HONORÉES ET RESPECTÉE, PAR LA LOI. Pas souci d exception pour l anglais qui s’impose déjà suffisamment, mais par simple accommodement civique, selon l’expression consacrée de la dernière décennie. Alors Gendron deviendrait un précurseur de l accommodement raisonnable, dans sa région. MAIS ALORS IL DEVRAIT POUVOIR TRADUIRE CERTAINS DE SES DOCUMENTS MUNICIPAUX AUSSI EN PORTUGAIS, EN ESPAGNOL OU EN ARABE ET PAS SEULEMENT EN ANGLAIS S IL A TANT DE RESPECT POUR LES LES ALLOPHONES – on peut dire cela oui?!! Monsieur Gendron a le talent de soulève de bien grandes questions pour lesquelles il ne possèdent pas d autres compétences que celle de simple animateur de t.v. Je considère pourtant comme comme un compatriote, et l un des nôtres, malgré tout. Il nous faut juste nous rappeler que l ignorance est la mère de tous les maux. Espérons seulement qu il n en fasse pas un vice!!! … RESTE À VOIR!!! A cause d Huntingdon, le débat est ouvert à nouveau. et les paris sont lancés!!!! MAIS NOUS NE SOMMES PLUS DANS LES ANNÉES 50s…..

  3. J entend parler de Huntingdon, depuis que j ai l’age de 19 ans, à peu près, à une époque ou étudiant en arts plastique au cegep st Laurent, j’ai eu comme voisin chambreur, un jeune travailleur qui venait de cette petite ville ou le chômage et délinquance juvénile faisait des ravages chez les « francophone » de la place. Je crois comprendre ce qui se passe là-bas, encore aujourd’hui. Gendron ne sera jamais élu patriote de l année, c est sur. Mais à mon avis c est encore un compatriote. Et la place qu il veut faire aux communautés arabes, par exemple, pour peuplé et revitalisé son petit coin perdu de 2500 « âmes » ne peut pas faire de mal s il respecte nos lois et les acquis de nos luttes nationales. Je suis métissé moi même, par ma mère. Je ne crains donc pas le mélange des races. Le problème n est pas vraiment là. Il est dans la division et la lutte pour les emplois et les postes rémunérés et la survie économique du peuple québécois. On ne peut construire une nation moderne sur des bases ethniciste. Mais ce défi est le plus difficile de tous. PARCE QU IL NOUS FAUT FAIRE L UNITÉ. IL y a celle des origines, mais il y a aussi celle de la langue et de la culture. Il ne peut pas en être autrement qu elle devienne de plus en plus universelle, je parle de la culture et de sa connaissance, la reconnaissance de sa diversité autant que de sa singularité. En approchant ou en étudiant une culture étrangère, on se comprend mieux soi-même. Nos différence, nos qualités s’affichent et s’affirment en se faisant compétition, sainement autant que possible!!!…Ce n est pas là qu un idéal, c est un fait.

    MAIS SOMMES NOUS ASSEZ SUR DE NOTRE PROPRE VALEUR?

    Derrière les affrontements entre les communauté du monde il y a des intérêts parfois cachés. Je suis Québécois de souche, je suis de ce sol. MAIS J APPARTIENS AUSSI et je revendique mon humanité toute entière. De la préhistoire jusqu’à nos jours. Et de la pensée religieuse à la pensée philosophique. De l art à la science. Je crois en notre évolution. Oui le savoir EST amour. Et la connaissance EST lumière. Pas besoin d être chrétien ni même croyant pour constater cela. C est pourquoi je dis que je ne le suis pas. Et pourtant je sais mieux que personne que le verbe est POUVOIR. Il est lumière. Un économiste ou un sociologue pourrait il comprendre cela? Il le faudrait bien! CAR NOS THÉORIES ÉCONOMIQUES de même que nos nationalismes manque PARFOIS si profondément de lumière. Et je ne parle pas ici de Dieu, mais d intelligence. Puisqu’elles me suffisent à moi. L enjeu est et sera toujours principalement l équilibre entre les forces et les richesses de la nature et celle de nos collectivités humaines. Et l ‘argent là-dedans? L argent est et sera toujours le sang du peuple. Suffi qu il circule correctement dans chacune de ses parties. L atome EST énergie. L’individu est fait pour rayonner . Sa valeur est infini. Voila ce que la théorie quantique nous dévoile. Le plus petit est comme le plus grand: infini. Tirons nos conclusions maintenant: nous sommes bien loin de l individualisme bourgeois, non? Et du tous pour un, du sacrifice de l oubli de soi. Et pourtant jamais aussi prêt non plus de l Universel.

    Vive le fleur de Lys. Et son rayonnement.

  4. « Louis XIV, Gendron, même combat ! »

    Comparer Gendron à Louis XIV? Louis XIV a existé, lui!

  5. […] says he has been described as a traitor and he says he's been threatened. The mayor also pointed at websites and Facebook groups that are attempting to generate 1,000 official […]

  6. […] says he has been described as a traitor and he says he's been threatened. The mayor also pointed at websites and Facebook groups that are attempting to generate 1,000 official complaints. "Having a common […]

  7. […] says he has been described as a traitor and he says he's been threatened. The mayor also pointed at websites and Facebook groups that are attempting to generate 1,000 official […]

  8. […] says he has been described as a traitor and he says he's been threatened. The mayor also pointed at websites and Facebook groups that are attempting to generate 1,000 official complaints. "Having a […]

  9. Je vous trouve bien mesquin à l’égard de Louis XIV.

    On lui reproche d’avoir été autoritaire et d’avoir régné en monarque absolu ? Il était de son temps, ses voisins ne faisaient pas mieux. Les notions de démocratie et de respect du peuple n’existaient tout simplement pas à son époque. Il est bien moins à blâmer que nos dirigeants contemporains, qui bafouent ces notions en connaissance de cause.

    On lui reproche, entre autres, d’avoir persécuté les protestants ? Il ne faisait que se rabaisser au niveau des autres nations européennes. D’ailleurs les Anglais, eux qui ne manquent jamais un prétexte pour nous faire des leçons de vertu, ne se gênaient pas pour faire la vie dure à leurs minorités religieuses. Leurs colonies se sont peuplées grâce aux milliers de persécutés qui quittaient l’Angleterre et qui, sitôt en sécurité, n’avaient aucun scrupule à devenir eux-mêmes des persécuteurs.

    Par contre, Louis XIV a eu toute sa vie la fierté de sa langue, de sa culture et de son identité française. Tout le contraire de la mentalité de laquais du triste individu dont il est question dans votre article.

    Votre comparaison avec Louis XIV fait vraiment trop d’honneur au plouc de Huntingdon.

Comments are closed.