Quand un chef du RRQ attaque les militants

La manifestation citoyenne pour une Loi 101 plus forte de dimanche dernier a été un vibrant succès. Malgré la pluie, malgré le vent, malgré le froid et malgré le fait qu’il y avait trois autres manifestations au même moment dans les rues de Montréal. Et malgré aussi, disons-le franchement, l’obstruction systématique du Réseau de résistance du Québécois (RRQ).

Source de l’image

J’avais parlé brièvement du comportement d’un de ses membres dans mon dernier billet, mais j’aimerais régler la question une fois pour toutes, car de nombreux militants du RRQ – des militants honnêtes – ne sont pas au courant des tractations qui se trament au sein de ce mouvement. En l’occurrence, et bien que je n’ai pas toutes les preuves permettant d’affirmer avec certitude que les plus hauts échelons ont été impliqués, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que le RRQ a tenté de saboter cette manifestation pour une Loi 101 plus forte.

Réglons d’abord le cas de Carl Contant. Ces deux copies d’écran devraient le faire assez rapidement. LIEN 1. LIEN 2. Ce ne sont là que quelques extraits du harcèlement constant de M. Contant contre les divers organisateurs de notre manifestation. Notez, dans le lien 2, qu’il affirme: « y en aura pâs (sic) de ta manif ». Et c’est bien ce qu’il a tenté de faire, en écœurant à ce point les organisateurs qu’il a fallu demander la protection de la Milice patriotique du Québec (MPQ) pour assurer le bon ordre. Selon un des organisateurs, M. Contant était déçu du fait que cet organisateur ne s’était pas présenté à son événement et il a voulu se venger. Normalement, on aurait dû en rester là et Carl Contant, dans un mouvement crédible ne distribuant pas la chefferie de ses sections avec un boulier, aurait dû être suspendu de ses fonctions immédiatement ou au moins réprimandé pour avoir tenté de nuire à une manifestation de militants francophiles.

Or, ce qui s’est produit est l’exact contraire. Carlo Mosti, directeur national et coordonnateur de la section Montréal du Réseau de Résistance du Québécois et Guillaume Martin, directeur des Communications Internet, de même que de nombreux autres membres du RRQ qu’il ne vaut pas la peine de nommer ici, se sont immiscés sur les pages des activités du regroupement citoyen en tenant le même discours agressif et résolument hostile au projet de manifestation. M. Mosti s’en est pris à un des organisateurs, qui est un ancien chef de section du RRQ défroqué, et M. Martin s’est contenté de l’appuyer dans son œuvre. Nous étions plusieurs à leur rappeler qu’il s’agissait d’un événement en faveur de la langue française et que de nombreux militants y étaient impliqués; rien à faire.

La goutte qui a fait déborder le vase, si on peut dire, est la partie qu’on ne peut prouver mais à propos de laquelle on a reçu le plus d’informations via de nombreuses sources (y compris des membres en règle du RRQ en désaccord avec la manière d’agir de l’organisation). Près d’une dizaine de jours avant l’événement, une organisation importante pour la défense du français au Québec (nous ne la nommerons pas; elle est au-dessus de tout cela) avait démontré un vif intérêt pour participer à l’événement. Tout était parfait: nous étions un mouvement citoyen, nous étions pacifiques, notre discours rejoignait celui de l’organisation en question. Or, entre-temps, le RRQ a lancé sa cellule de Laval (s’appropriant les statistiques compilées par votre humble serviteur sans le nommer, mais n’allons pas les blâmer pour si peu) et au lendemain du lancement auquel a participé l’organisation francophile précitée, il n’était plus question de sa participation à notre activité. En politique, on appelle cela du tordage de bras.

Ce qui a été clair, tout au long du processus, c’est que le RRQ souhaitait que les militants pour le français se plantent. Ils nous ont d’abord ignoré, mais au fur et à mesure que les gens indiquaient leur participation, ils ont commencé à nous attaquer, d’abord d’une manière bénigne, puis jusqu’aux menaces ayant nécessité la présence de la MPQ.

Au nombre des arguments prônés par le groupuscule, il y avait celui selon lequel nous donnerions de la visibilité aux suprématistes anglophones en manifestant contre eux. Nous avons prouvé qu’ils avaient tort en orientant notre manifestation non pas comme une contre-manifestation, mais comme une activité de sensibilisation des citoyens en faveur d’un renforcement de la Loi 101. Nous avons réussi. Malgré eux. Cinq pages de pétition pour le renforcement de la Loi 101, nombre d’appuis, et la question du sur-financement des institutions de langue anglaise au cœur des débats. C’est à peine si on a vu les orangistes.

Le pire, c’est que quelques jours plus tard, hier soir en fait, j’apprends que certains des militants ayant lutté avec tant d’acharnement contre notre manifestation pour le français ont participé à une manifestation contre un groupuscule islamiste radical. Et sur la page du RRQ-Laval, Carlo Mosti a répondu: « Bravo la gang pour votre intervention rapide! ». Comprenez-vous? Manifester contre des suprématistes qui veulent abolir la Loi 101 et ainsi éliminer le fait français en Amérique du Nord, c’est trop marginal. Mais manifester contre des islamistes qui veulent l’établissement de la charia et la mort « lente et dans la souffrance » des personnes coupables d’adultère, ça ce n’est pas marginal du tout, non, non… La belle logique!

La quête de respectabilité du RRQ

La vérité, c’est que le RRQ n’a pas voulu participer au rassemblement citoyen pour le français pour deux raisons. La première parce que votre humble serviteur (qui a déjà lourdement critiqué le RRQ) et un ancien chef de section du RRQ l’organisaient, et ensuite parce qu’il n’y avait pas de « grosses caméras ». Ce sont là les deux principales motivations du RRQ: l’égo et la visibilité, qui se transforment en fait en un seul dogme: respectabilité. Et tant pis pour les militants qui se gèlent les fesses pour la cause et qui n’ont pas besoin d’exhiber le kit vestimentaire du bon petit rrquiste devant les caméras pour exister. Tant pis pour l’action de terrain.

Au printemps dernier, quand le « colonel » James Angus Brown – oui, oui, celui qui demandait la pendaison des indépendantistes – a annoncé une manifestation pour le 17 avril, j’ai immédiatement contacté Patrick Bourgeois pour lui demander d’organiser quelque chose. Sa réponse? Oui, bof, non. Pas important. Quelques semaines plus tard, on annonçait le voyage de noces du prince et le branlebas de combat du côté de Bourgeois fut spectaculaire: « Nous serons là! », « Non au prince! » etc. Qu’on comprenne: que des gens de chez nous demandent la pendaison des indépendantistes, ça ne vaut pas la peine de se déplacer. Mais qu’un prince vienne en voyage de noces à Québec, alors ça, ÇA c’est important. C’est capital. Arrêtez les presses tout le monde on a une histoire. Et c’est ainsi que Bourgeois vola de caméra en caméras, de micro en micros, se faisant entendre jusqu’en Angleterre (est-ce que ce sont les Anglais d’Angleterre qui feront notre indépendance, au fait), à propos d’une monarchie autrefois coupable de crimes contre nous… au même moment où le RRQ ne faisait rien contre un individu demandant notre pendaison!

Heureusement, des citoyens se sont levés et ont manifesté. Ils n’étaient pas beaucoup, mais ils valaient mieux que le RRQ, si vous voulez mon avis, parce qu’ils sont allés à un combat loin des caméras et où il ne suffisait pas d’investir 1000$ dans un avion et une banderole pour clamer une victoire.

Le RRQ, en fait, et de plus en plus, s’englue dans son dogme – que dis-je, sa folie – de la respectabilité. Se séparant progressivement des militants qui l’ont aidé à se forger une crédibilité dans le mouvement, il s’impose en juge de ce qu’il est légitime ou non légitime de faire. Une quantité impressionnante de ses premiers membres lui ont tourné le dos – et plusieurs ne demanderaient qu’à révéler les secrets plus sombres de l’organisation mais se taisent pour le bien du mouvement – mais le RRQ peut compter sur une équipe de recrutement faisant des merveilles dans l’art du « branding », consistant à habiller un adolescent en noir et blanc de la tête au pied et de lui faire croire qu’il est Patriote parce qu’il n’a plus un sous en poche mais des lettres RRQ du fond de culotte au dessous des bras.

Pourquoi je quitte le RRQ

Il y a presque un an, j’annonçais que je me joignais au RRQ. Après un faux-départ, j’avais décidé de laisser une chance au mouvement. Pour le bien de la cause. Parce que j’y croyais. J’ai décidé de laisser tomber mes doutes et de plonger.

Je leur ai envoyé mon 20$. Jamais eu de reçu, jamais eu de documentation, jamais eu d’invitation. Mais ils ont pris le 20$. Pas trop grave. J’ai commandé un livre. Jamais arrivé. J’ai dû insister à plusieurs reprises pour que je finisse par le recevoir. Pas la fin du monde. J’avais des informations importantes à communiquer à Patrick Bourgeois l’été dernier. Je lui ai communiqué à plusieurs reprises sur Facebook, je lui ai téléphoné à deux reprises, j’ai laissé des messages. Aucun retour d’appel. Y a rien là. Jusqu’à ce point, sérieux, je trouvais le mouvement broche-à-foin mais je continuais de le respecter et je me disais que j’avais sûrement été malchanceux ou peu importe.

Mais quand on s’attaque aux militants comme le RRQ l’a fait, comme les plus hauts échelons l’ont approuvé, je décroche. Je ne peux tolérer qu’on s’attaque à des gens comme Denis, le peintre, ou encore Alain, qui vient manifester sur son heure de dîner au travail. Je ne peux tolérer qu’on s’attaque à des gens comme Daniel, qui a participé financièrement à l’impression de nos dépliants, qui est venu avec un mégaphone et qui est de toutes les manifestations. Je ne peux tolérer qu’on s’en prenne à Renaud, qui subit les fausses plaintes d’un suprématiste anglophone pour son implication et qui a toujours été dans la rue pour notre langue. Je ne peux tolérer qu’on attaque Jennifer, qui, malgré des moments difficiles dans sa vie personnelle, s’est pointée avec nous pour la cause. Je ne peux tolérer que le RRQ attaque quelque militant que ce soit qui prend de son temps pour une cause à laquelle il croit et qui permet de nous faire avancer collectivement sans aucune autre récompense que celle d’avoir la conviction d’avoir bien agi.

C’est à ce moment précis que je décroche. Et c’est à ce moment précis que je réalise que tous les doutes, toutes les impressions (le RRQ ne ressemble-t-il pas à une secte?), tous les questionnements quant à l’importance réelle de ce regroupement au-delà des gros bras qu’il présente aux caméras en se la jouant comme des durs, me sont revenus en plein visage et justifie cette décision de quitter le RRQ. C’est facile, je n’ai même pas de carte de membre à déchirer. Ils ne me l’ont jamais envoyée.

On m’a souvent accusé par le passé de mal faire les choses ou de les faire pour les mauvaises raisons. On m’a accusé de faire passer mon égo avant la cause. On m’a accusé de ne pas être un vrai militant parce que je ne militais pas dans la rue (ce qui est faux, puisque j’ai dû participer au moins à trente ou quarante manifestations dans ma vie, bien qu’il est vrai que j’aie pris une pause dernièrement; j’avais seize ans et je manifestais déjà avec le MLNQ ou avec des organisations socialistes comme l’ADDS). Et là, je me lève avec des citoyens, des gens sans sigle, sans slogan, sans groupe officiel, sans « grosses caméras », pour la cause, mais ce ne sont plus des suprématistes anglophones voulant la pendaison des indépendantistes que j’ai dans mon chemin.

C’est le RRQ. Là. Dans nos jambes, tentant de nuire à la cause.

Et bien, j’ai des nouvelles pour vous, têtes dirigeantes du RRQ. De nombreux indépendantistes radicaux ne veulent plus rien savoir de votre mouvement. Pas parce que vous êtes radicaux – ils le sont eux-mêmes – mais parce que votre organisation est mal dirigée, centre tout sur le paraître plutôt que sur l’être et parce que vous dénigrez les initiatives qui ne viennent pas de vous.

Vous descendez, et pas seulement dans mon estime. Moi, je ne suis personne. Juste un gars qui aligne des mots et qui a des convictions. Mais les militants – dont certains sont encore membres du RRQ – en ont discuté lors de notre manifestation et ceux qui n’y étaient pas ont le droit de savoir.

Devoir de comprendre. Devoir de mémoire.

Pour ma part, j’ai dit la vérité. Je suis libéré.

Le reste ne m’appartient plus.

Publicités

48 Réponses

  1. est-ce que les têtes carrées brûlées auraient eu ta peau fessebouque?

  2. Non, je prends simplement une pause. Ça m’a demandé beaucoup d’énergie dernièrement de me battre à la fois contre ceux-ci et contre ceux-là. Je serai de retour bientôt.

  3. Non, je prends simplement une pause. Ça m’a demandé beaucoup d’énergie dernièrement de me battre à la fois contre ceux-ci et contre ceux-là. Je serai de retour bientôt.

  4. ok, j’étais parti en peur…

    sage décision.

  5. À mon avis, le RRQ est sous la botte de Mario Beaulieu de la SSJB qui est à son tour sous la botte de la gauche libérale sioniste qui a à l’évidence envahi tout le mouvement souverainiste (Cap sur l’Indépendance).

    Qu’ils se sont présenté pour manifester contre ces faux islamistes (des anglos britanniques instalés à Londres) au grand bonheur de la sioniste libérale Kathleen Weil, en dit long. En juin ils fêtaient avec la gauche libérale sioniste en France (Parti Socialiste).

  6. J’ai un respect énorme pour Mario Beaulieu. Je ne doute pas une seule seconde de ses intentions. Il a beaucoup fait pour notre langue. Je ne crois pas qu’il ait quelque intérêt dans ce genre de débat idéologique et il a participé à la Fête de l’humanité, avec le PCF, qui est résolument antisioniste (du moins il me semble; je ne suis pas un expert sur la question mais je me souviens de manifestations virulentes des sionistes français contre le PCF quand les municipalités que le parti contrôlaient avaient honoré un Palestinien du Fatah). S’il y a une seule personne vraiment intègre et qui se donne entièrement à la cause de la manière qu’il croit la meilleure pour celle-ci, au Québec, c’est Mario Beaulieu.

    À mon avis, la SSJB ne fait PAS partie du problème.

    Elle fait partie de la solution.

  7. J’ai un respect énorme pour Mario Beaulieu. Je ne doute pas une seule seconde de ses intentions. Il a beaucoup fait pour notre langue. Je ne crois pas qu’il ait quelque intérêt dans ce genre de débat idéologique et il a participé à la Fête de l’humanité, avec le PCF, qui est résolument antisioniste (du moins il me semble; je ne suis pas un expert sur la question mais je me souviens de manifestations virulentes des sionistes français contre le PCF quand les municipalités que le parti contrôlaient avaient honoré un Palestinien du Fatah). S’il y a une seule personne vraiment intègre et qui se donne entièrement à la cause de la manière qu’il croit la meilleure pour celle-ci, au Québec, c’est Mario Beaulieu.

    À mon avis, la SSJB ne fait PAS partie du problème.

    Elle fait partie de la solution.

  8. Alors vous ne connaissez pas le Parti Socialiste de France (fête de l’humanité).

    Si Beaulieu et le RRQ sont intègres, alors c’est qu’ils sont incroyablement naïfs, ignorants de la politique internationale, et donc manipulés par les forces subversives qui sont actuellement dans tous les mouvements dit révolutionaires et de gauche.

  9. Je peux me tromper, mais j’avais l’impression que c’était le PCF derrière cette fête beaucoup plus que le PS, idéologiquement parlant. Dans tous les cas, ça ne change rien à mes yeux. Je n’ai pas le moindre doute quant au fait que Mario Beaulieu et de la SSJB se dédient de toutes leurs forces à la défense de nos intérêts.

    D’ailleurs, j’aimerais bien qu’on les laisse en-dehors de ça. À mon avis ils sont au-dessus de tout ça…

  10. Je peux me tromper, mais j’avais l’impression que c’était le PCF derrière cette fête beaucoup plus que le PS, idéologiquement parlant. Dans tous les cas, ça ne change rien à mes yeux. Je n’ai pas le moindre doute quant au fait que Mario Beaulieu et de la SSJB se dédient de toutes leurs forces à la défense de nos intérêts.

    D’ailleurs, j’aimerais bien qu’on les laisse en-dehors de ça. À mon avis ils sont au-dessus de tout ça…

  11. C’est partout pareil. Le PS est allié au PCF, comme ici QS est allié au PCQ.

    Tous les mouvements sont infiltrés. La SSJB est derrière Cap sur l’Indépendance avec le SPQLibre (qui ne s’affiche même pas sur le site) et les syndicats corporatistes. Tous derrière le PQ.

    C’est la récupération des cellules indépendantistes sous le PQ. Mais par en arrière et par la gauche libérale associée à la droite corporatiste.

    Ce sont tous des mondialistes antinationalistes.

    C’est le même processus en marche chez les « Indignés » « Occupy » « Anonymous », etc..

    Les vrais révolutionaires et nationalistes se font expulser ou attaquer comme il t’es arrivé. En France ce sont les Antifa qui font la job de bras.

    Il vont te traiter de fasciste et d’extrême droite.

  12. Je suis respectueusement en désaccord en ce qui concerne la SSJB, pour qui j’ai le plus grand respect et qui a rarement hésité à critiquer les positions péquistes et à s’allier avec des gens qui essayaient d’amener le PQ vers un plus grand courage (par exemple avec Pierre Curzi avant qu’il ne quitte).

    Je ne connais pas assez « Cap sur l’Indépendance » pour juger, mais à mes yeux une organisation qui organise de nombreuses manifestations pour le français, pour l’indépendance, et qui met son message au premier plan en plus d’encourager les initiatives d’autrui mérite le respect.

    Je serai peut-être présent, d’ailleurs, à la manifestation pour l’indépendance qui est organisée le 29 octobre prochain.

    Pour ton dernier commentaire, ce genre d’insultes est souvent venue de gens originant de la branche la plus molle du PQ, la plupart du temps des promoteurs de l’anglisation-bilinguisme et du multiculturalisme (voir mes textes à propos de Philippe Leclerc). Ça ne m’inquiète pas trop. Ces gens n’ont pas d’arguments crédibles.

  13. Je suis respectueusement en désaccord en ce qui concerne la SSJB, pour qui j’ai le plus grand respect et qui a rarement hésité à critiquer les positions péquistes et à s’allier avec des gens qui essayaient d’amener le PQ vers un plus grand courage (par exemple avec Pierre Curzi avant qu’il ne quitte).

    Je ne connais pas assez « Cap sur l’Indépendance » pour juger, mais à mes yeux une organisation qui organise de nombreuses manifestations pour le français, pour l’indépendance, et qui met son message au premier plan en plus d’encourager les initiatives d’autrui mérite le respect.

    Je serai peut-être présent, d’ailleurs, à la manifestation pour l’indépendance qui est organisée le 29 octobre prochain.

    Pour ton dernier commentaire, ce genre d’insultes est souvent venue de gens originant de la branche la plus molle du PQ, la plupart du temps des promoteurs de l’anglisation-bilinguisme et du multiculturalisme (voir mes textes à propos de Philippe Leclerc). Ça ne m’inquiète pas trop. Ces gens n’ont pas d’arguments crédibles.

  14. À moins que l’on parle d’un autre Daniel, je suis heureux que ma contribution ait valu la peine qu’on en parle dans ton article. Si cette manifestation a été un succès, c’est grâce à toi et à tous les autres organisateurs(rices) et participants(es). Tu avais les arguments, tu as préparé les dépliants, tu ou nous les avons photocopiés, et bien sûr, tu as eu d’excellentes envolées oratoires. Cette manifestation a été un succès. La précédentes aussi et la première aussi, dont je n’ai vu que quelques extraits sur vidéo. Je me rappelle, lors de la deuxième manifestation. C’est dans la joie que nous manifestions. C’est en français que nous avons échangé avec nos adversaires, car nous avons exigé qu’il en soit ainsi. Ce fut l’euphorie, lorsque nos adversaires ont quitté la manifestation pantois et penauds. Les médias n’ont pas osé publier leurs prises de vue, afin de ne pas humilier nos adversaires. Je crois que les militants du RRQ auraient du en rester à l’étape de désapprouver la manifestation sans aller plus loin avec des propos acrimonieux et antipathiques envers des compatriotes. Cela mérite des réprimandes. Enfin, je n’ai aucune rancune. Dans le fonds, je crois que ceux qui ne sont pas venus ont manqué une occasion unique de célébrer une victoire et d’empêcher ceux qui veulent notre assimilation manifester impunément contre notre droit d’exister. Je crois que ces opposants à la loi 101 sont une insulte à la nation québécoise. Ils constituent une minorité qui se plait le ventre plein! Bravo Louis! Repose-toi bien et reviens te battre pour notre cause. Ce n’est plus qu’un début, continuons le combat!

  15. Je te suggère ce témoignage du militant Yann Sarfati en France :

  16. Merci beaucoup Daniel, et merci encore de ton aide pour avoir fait de cette manifestation un succès! Je vais me reposer et revenir. J’ai dit ce que j’avais à dire, donc quand je reviendrai je n’aurai sûrement plus cette rancœur non-constructive contre le RRQ. On va se revoir et on n’en parlera plus…. À bientôt!

  17. Merci beaucoup Daniel, et merci encore de ton aide pour avoir fait de cette manifestation un succès! Je vais me reposer et revenir. J’ai dit ce que j’avais à dire, donc quand je reviendrai je n’aurai sûrement plus cette rancœur non-constructive contre le RRQ. On va se revoir et on n’en parlera plus…. À bientôt!

  18. À TOUS:

    Je sais que certains membres de l’organisation n’auront pas aimé ce texte, mais il fallait faire éclater la vérité au grand jour et nous sommes plusieurs (y compris des membres en règle) à avoir été témoins des tentatives répétées du RRQ de faire de l’obstruction contre cette manifestation citoyenne et s’il faut être capable de passer à autre chose, je crois que les militants témoins de cette trahison auront la mémoire longue…

    Et si vous êtes un militant et que vous lisez ce commentaire, que vous avez lu ce texte, je vais le répéter: ce texte dit la vérité. Le RRQ va tenter de vous convaincre d’autres choses, mais le RRQ ment. Le RRQ va vous dire que c’était un règlement de compte contre Hugo Shebbeare; c’est faux. Hugo Shebbeare ne m’a jamais rien fait personnellement. Lui, au moins, a le mérite d’avancer à visage découvert. En un sens, je le respecte davantage que je respecte l’organisation du RRQ, faisant faire sa sale job par ses gros bras. Shebbeare a des idées dégueulasses, mais ils ne les fait pas colporter par d’autres.

    Ce texte dit la vérité. Nous avons organisé une manifestation pour une Loi 101 plus forte, nous avions des revendications claires comme la fin du sur-financement des institutions de langue anglaise et la fin du bilinguisme institutionnel, et le RRQ nous a planté un couteau dans le dos. Ça, c’est la vérité. Nous nous sommes servis de la présence d’ennemis du Québec français pour mobiliser nos troupes et rendre nos arguments contre le sur-financement et en faveur d’une Loi 101 plus forte encore plus acceptables par la population, à la face d’orangistes ayant des pancartes hostiles à une Loi 101 appuyée par 90% des Québécois. Notre but était de convaincre les citoyens sur le terrain et nous avons réussi. C’était CELA le but de notre opération.

    Le RRQ avait le droit de ne pas vouloir y participer, mais sa tentative de nous nuire était vraiment lamentable. Les militants du RRQ, surtout ceux qui ont le français à cœur, doivent savoir ce qui s’est passé et comment le RRQ s’en est pris à cette manifestation citoyenne.

    En espérant que cela incitera un mouvement plus crédible à émerger, un mouvement moins centré sur son image, sur ses bébelles, ou à propos de l’égo de son chef, et dirigé par des personnes davantage compétentes et respectueuses des actions n’émanant pas de leur clan. Des personnes capables de sanctionner les Contant et les Mosti de ce monde quand ils s’en prennent aux militants.

    J’ai dit ce que j’avais à dire. Maintenant, trêve d’énergie négative. La manifestation a été une réussite MALGRÉ le RRQ et j’ai fait mon devoir de citoyen en informant les indépendantistes et les francophiles à propos de ces sombres tactiques.

    Tout est dit.

    On passe à autre chose!

  19. À TOUS:

    Je sais que certains membres de l’organisation n’auront pas aimé ce texte, mais il fallait faire éclater la vérité au grand jour et nous sommes plusieurs (y compris des membres en règle) à avoir été témoins des tentatives répétées du RRQ de faire de l’obstruction contre cette manifestation citoyenne et s’il faut être capable de passer à autre chose, je crois que les militants témoins de cette trahison auront la mémoire longue…

    Et si vous êtes un militant et que vous lisez ce commentaire, que vous avez lu ce texte, je vais le répéter: ce texte dit la vérité. Le RRQ va tenter de vous convaincre d’autres choses, mais le RRQ ment. Le RRQ va vous dire que c’était un règlement de compte contre Hugo Shebbeare; c’est faux. Hugo Shebbeare ne m’a jamais rien fait personnellement. Lui, au moins, a le mérite d’avancer à visage découvert. En un sens, je le respecte davantage que je respecte l’organisation du RRQ, faisant faire sa sale job par ses gros bras. Shebbeare a des idées dégueulasses, mais ils ne les fait pas colporter par d’autres.

    Ce texte dit la vérité. Nous avons organisé une manifestation pour une Loi 101 plus forte, nous avions des revendications claires comme la fin du sur-financement des institutions de langue anglaise et la fin du bilinguisme institutionnel, et le RRQ nous a planté un couteau dans le dos. Ça, c’est la vérité. Nous nous sommes servis de la présence d’ennemis du Québec français pour mobiliser nos troupes et rendre nos arguments contre le sur-financement et en faveur d’une Loi 101 plus forte encore plus acceptables par la population, à la face d’orangistes ayant des pancartes hostiles à une Loi 101 appuyée par 90% des Québécois. Notre but était de convaincre les citoyens sur le terrain et nous avons réussi. C’était CELA le but de notre opération.

    Le RRQ avait le droit de ne pas vouloir y participer, mais sa tentative de nous nuire était vraiment lamentable. Les militants du RRQ, surtout ceux qui ont le français à cœur, doivent savoir ce qui s’est passé et comment le RRQ s’en est pris à cette manifestation citoyenne.

    En espérant que cela incitera un mouvement plus crédible à émerger, un mouvement moins centré sur son image, sur ses bébelles, ou à propos de l’égo de son chef, et dirigé par des personnes davantage compétentes et respectueuses des actions n’émanant pas de leur clan. Des personnes capables de sanctionner les Contant et les Mosti de ce monde quand ils s’en prennent aux militants.

    J’ai dit ce que j’avais à dire. Maintenant, trêve d’énergie négative. La manifestation a été une réussite MALGRÉ le RRQ et j’ai fait mon devoir de citoyen en informant les indépendantistes et les francophiles à propos de ces sombres tactiques.

    Tout est dit.

    On passe à autre chose!

  20. j’étais là, je seconde.

  21. Tu as fait ce que tu avais à faire Louis et tu l’as très bien fait d’ailleurs. Je suis fière et heureuse d’avoir été présente. Et en ce qui me concerne, ce ne sera pas la dernière!

    Je te souhaite une bonne pause bien méritée Louis:)
    A bientôt peut-être…(si tu viens le 29)
    Annie

  22. j’ai ouvert une boîte de Pandore en publiant ce texte sur FB! faut dire que j’ai été moi-même incendiaire, mais l’intimidation physique me répugne. en tout cas, y’a M.Constant qui publie à répétition son numéro de téléphone sur ma page FB, ce qui est très imprudent. t’as touché une corde sensible louis! oui, on passe à autre chose.

  23. Merci Martin de corroborer ces faits… Je suis désolé si je t’ai impliqué toi ou qui que ce soit d’autres dans cette histoire. Mon but était simplement d’expliquer ce qui s’est produit. À la limite, ce n’est même pas un drame parce que la manifestation a été un succès. Je crois simplement que beaucoup de gens pensent comme moi mais qu’ils ont peur de le dire ouvertement. Je sais que le RRQ l’a pris personnel, mais c’est son problème. Ce n’est pas une vendetta personnelle contre le RRQ; c’est simplement l’explication d’une problématique dans ce mouvement (l’attaque contre les initiatives d’autres groupes) et une suggestion de solution (sanctionner Contant, Mosti, et ceux qui ont attaqué cette initiative). Le reste ne m’appartient plus…

  24. Merci Martin de corroborer ces faits… Je suis désolé si je t’ai impliqué toi ou qui que ce soit d’autres dans cette histoire. Mon but était simplement d’expliquer ce qui s’est produit. À la limite, ce n’est même pas un drame parce que la manifestation a été un succès. Je crois simplement que beaucoup de gens pensent comme moi mais qu’ils ont peur de le dire ouvertement. Je sais que le RRQ l’a pris personnel, mais c’est son problème. Ce n’est pas une vendetta personnelle contre le RRQ; c’est simplement l’explication d’une problématique dans ce mouvement (l’attaque contre les initiatives d’autres groupes) et une suggestion de solution (sanctionner Contant, Mosti, et ceux qui ont attaqué cette initiative). Le reste ne m’appartient plus…

  25. Merci Annie! Moi aussi je suis content de ce qu’on a fait. Je vais revenir! 🙂

  26. Merci Annie! Moi aussi je suis content de ce qu’on a fait. Je vais revenir! 🙂

  27. moi les boîtes de Pandore, j’aime assez. c’est thérapeutique en fait, les membres de la famille s’engueulent. ça me donne le goût de revoir ‘léolo’. et je suis d’accord avec toi sur la manif: dans les petits pots les meilleurs onguents?

  28. On va remettre ça c’est sûr. On sera sûrement davantage une journée plus chaude et s’il n’y a pas plein d’autres manifestations au même moment. L’important n’est pas d’être beaucoup, mais d’avoir les bons arguments. Comme le disait Hugo, aucune armée au monde ne peut vaincre une idée dont l’heure est venue… Je vais peut-être aller faire un tour sur FB demain voir ce qu’il en retourne… Peut-être demain. Je tente de me détacher de tout cela. J’ai fait ce qu’il fallait faire, c’est tout ce que je sais, mais ça m’épuise, contrairement à toi, ces engueulades… J’en ai peut-être trop abusé? 😛

  29. On va remettre ça c’est sûr. On sera sûrement davantage une journée plus chaude et s’il n’y a pas plein d’autres manifestations au même moment. L’important n’est pas d’être beaucoup, mais d’avoir les bons arguments. Comme le disait Hugo, aucune armée au monde ne peut vaincre une idée dont l’heure est venue… Je vais peut-être aller faire un tour sur FB demain voir ce qu’il en retourne… Peut-être demain. Je tente de me détacher de tout cela. J’ai fait ce qu’il fallait faire, c’est tout ce que je sais, mais ça m’épuise, contrairement à toi, ces engueulades… J’en ai peut-être trop abusé? 😛

  30. ah au contraire! tu es beaucoup plus fonce-dedans que moi! moi ça me désénergiserait complètement si j’y allais de moi-même. mais passivement, sur ma page, c’est l’internet, la libre circulation de l’information quoi. ça va ça vient, je quitte souvent FB pour plusieurs heures pendant une session de net. FB n’est pas un vrai site web, même si il est social (c’est tout ce qu’il a). s’en éloigner fait beaucoup de bien.

  31. Je suis d’accord avec toi. Ça m’a fait du bien quelques jours sans FB. Je vais voir si je peux répéter l’expérience fréquemment.

  32. Je suis d’accord avec toi. Ça m’a fait du bien quelques jours sans FB. Je vais voir si je peux répéter l’expérience fréquemment.

  33. du très, très sage Donald Knuth: http://www-cs-faculty.stanford.edu/~uno/email.html

  34. Moi, j’aimerais bien que tu m’explique, Louis, ce que la SSJB et le RRQ font à faire la fête avec le Parti Socialiste et Communiste français, plutôt qu’avec le Front National (indépendantiste) en France !

    Est-ce que les discours et buts de ces partis mondialistes sont plus compatibles avec ceux de nos groupes nationalistes indépendantistes, que ceux du Front National ?

  35. À mon avis, et pour avoir travaillé à la SSJB pendant un an, je crois que la SSJB sera présente partout où on l’invite et que cette invitation s’inscrit dans le cadre de la lutte nationale du Québec et de la protection de la langue française.

    Ceci dit, il faut regarder d’où on part et où on va. Ici, au Québec, différents lobbies ont réussi à diaboliser le Front National, alors que c’est probablement le parti le plus ouvrier de France. Si demain matin la SSJB s’affichait avec le FN, cela aurait une réaction spontanée négative au Québec, et n’oublions pas que la SSJB doit ménager la chèvre et le choux, surtout quand c’est un gouvernement antinational qui est au pouvoir….

    La SSJB est authentique dans ce qu’elle fait et son présent président et probablement le meilleur et le plus militant depuis des décennies. Personnellement, je crois qu’il faut continuer de l’appuyer, même si les choses ne vont pas toujours aussi vites qu’elles le devraient. J’ai déjà été critique de la SSJB, mais je n’ai jamais douté de son implication et de ses valeurs, et je n’en douterai jamais.

  36. À mon avis, et pour avoir travaillé à la SSJB pendant un an, je crois que la SSJB sera présente partout où on l’invite et que cette invitation s’inscrit dans le cadre de la lutte nationale du Québec et de la protection de la langue française.

    Ceci dit, il faut regarder d’où on part et où on va. Ici, au Québec, différents lobbies ont réussi à diaboliser le Front National, alors que c’est probablement le parti le plus ouvrier de France. Si demain matin la SSJB s’affichait avec le FN, cela aurait une réaction spontanée négative au Québec, et n’oublions pas que la SSJB doit ménager la chèvre et le choux, surtout quand c’est un gouvernement antinational qui est au pouvoir….

    La SSJB est authentique dans ce qu’elle fait et son présent président et probablement le meilleur et le plus militant depuis des décennies. Personnellement, je crois qu’il faut continuer de l’appuyer, même si les choses ne vont pas toujours aussi vites qu’elles le devraient. J’ai déjà été critique de la SSJB, mais je n’ai jamais douté de son implication et de ses valeurs, et je n’en douterai jamais.

  37. Hum t’es sur pour le RRQ. Je connais ces gens et jamais il ne ferait ça gratuitement. Tu n’a pas de preuve de cela et tu publie. Il pourraient te poursuivre pour harcèlement psychologie, pour atteinte à la réputation etc… Fait attention à ce que tu dit publiquement. J’aime les blogueurs qui donne leurs opinions mais tirer dans sa propre équipe sans preuves je trouve ça étrange.

    Bref continue ton beau travail en faisant peut-être un peu plus attention.

  38. Certain que j’ai des preuves; si vous aviez lu le texte vous en auriez vu plusieurs. Nous sommes plusieurs à avoir été témoins de ces exactions. Non, le RRQ ne fait pas partie de mon équipe. Ce mouvement sectaire n’a rien à voir ni avec l’indépendance ni avec la protection des intérêts du Québec. C’est un club fermé qui intimide ceux qui ne pensent pas comme eux et qui n’hésitent pas à s’attaquer aux militants indépendantistes ou francophiles si ceux-ci ne marchent pas selon leurs plans.

  39. Certain que j’ai des preuves; si vous aviez lu le texte vous en auriez vu plusieurs. Nous sommes plusieurs à avoir été témoins de ces exactions. Non, le RRQ ne fait pas partie de mon équipe. Ce mouvement sectaire n’a rien à voir ni avec l’indépendance ni avec la protection des intérêts du Québec. C’est un club fermé qui intimide ceux qui ne pensent pas comme eux et qui n’hésitent pas à s’attaquer aux militants indépendantistes ou francophiles si ceux-ci ne marchent pas selon leurs plans.

  40. Ben D’accord!!

  41. Louis
    quand je vois le PQ se déchirer sur la place publique et les fédéralistes s`en frotter les mains, je trouve désolant votre querelle…le RRQ est une force vive…tu es une force vive…pourquoi dépenser vos énergies à vous battre ? N`avez-vous pas le même but ? Vous ne voulez pas travailler ensemble ? Soit. Mais cessez de vous faire des jambettes; gardons nos énergies pour réaliser l`Indépendance du Québec.

  42. Tout à fait en accord! Si le RRQ cesse d’intimider les militants, cesse de m’intimider, cesse d’intimider mes amis, et qu’il sanctionne ceux qui font cette intimidation, je ne vois pas le moindre problème à travailler de concert pour des objectifs communs.

  43. Tout à fait en accord! Si le RRQ cesse d’intimider les militants, cesse de m’intimider, cesse d’intimider mes amis, et qu’il sanctionne ceux qui font cette intimidation, je ne vois pas le moindre problème à travailler de concert pour des objectifs communs.

  44. pour ceux qui doutent de la véracité des dires de Louis, sachez que j’ai fais parti du RRQ, j’ai vue de mes yeux leurs tecniques d’intimidation,sans savoir que j’y gouterais un jour…! ce n’est pas tout les membres mais…. certain haut placé du bureau politique fond de l’intimidation et du harcelement…!malheureusement , ont dirait que certain membres sont la pour remousser leur statut sociale , et non pas pour la cause….! nous vaincrons… l’intimidation…!

  45. et sachez que le RRQ a réussi a me décevoir , au point ou j’ai choisi
    d’abandonner la cause et de ne plus militer…!

  46. Il ne faut pas lâcher les bras Renaud. Prend ça relax quelque temps. Ne les laisse pas avoir le meilleur sur toi. Repose-toi…

  47. Il ne faut pas lâcher les bras Renaud. Prend ça relax quelque temps. Ne les laisse pas avoir le meilleur sur toi. Repose-toi…

  48. […] un récent article, j’expliquais de quelle façon Carl Contant, chef de section du Réseau de résistance du […]

Comments are closed.