L’incohérence méprisante de Françoise David

Deux paragraphes. C’est tout ce qu’il aura fallu de la part de Françoise David pour qu’elle me convainque de déchirer définitivement ma carte de membre de Québec Solidaire (QS). Fini pour moi. Fi-ni. J’étais devenu membre l’an dernier, après l’énième enfoncement à droite du Parti Québécois et alors que le parti violait ses propres règlements internes pour éliminer le SPQ-Libre, c’est-à-dire à peu de choses près ce qu’il restait de feue son aile centre-gauche. J’avais décidé de me pincer le nez devant les positions multiculturalistes de QS en espérant y trouver mon compte dans un programme économique de centre-gauche tout ce qu’il y a de plus avant-gardiste pour le Québec. Malheureusement, Françoise David vient de me rappeler pourquoi ce parti ne pourra jamais réellement parler au nom des Québécois: ce parti n’a de Québécois que le nom.

Source de l’image

En effet, en traînant dans la boue un militant nationaliste de gauche comme Jean-Roch Villemaire, sous prétexte que son mouvement entend réduire l’immigration ou qu’il s’oppose aux dérives d’un multiculturalisme transformant insidieusement la nation québécoise en un fourre-tout sans queue ni tête, elle s’attaque de front à tous ceux qui, à des degrés divers, ont à la fois conscience de la nécessité d’un ordre économique plus solidaire ET d’une société valorisant la protection de l’identité et de la langue des Québécois. En accusant frauduleusement M. Villemaire d’être un raciste – alors que sur son site il est clairement indiqué que l’homogénéité nationale prônée ne doit pas être raciale – Françoise David se met à genoux devant les Éric Duhaime, Mathieu Turbide, Joanne Marcotte et autres scribouille-merdes de ce monde, eux qui ont tout fait pour monter en épingle une simple manifestation contre l’apartheid israélien.

Ainsi, David, plutôt que de resserrer les liens contre la propagande de Quebecor et d’encourager les manifestations contre l’achat de produits israéliens, justifie la manipulation orchestrée par Quebecor – appuyée par le Réseau Liberté(sic)-Québec, qui reçoit d’importantes sommes de grosses entreprises et qui s’affilie aux extrémistes de la droite économique afin de tenir son discours anti-étatiste, rappelons-le – et les accusations de l’extrême-droite économique voulant que ce soient des extrémistes qui s’opposent à l’apartheid israélien.

Un air de déjà-vu

Cette dénonciation d’un individu sur la base de propos approximatifs donne une impression de déjà-vu. Évidemment, David n’est pas Bouchard et Villemaire n’est pas Michaud, mais il s’agit d’un réflexe typiquement québécois – et colonisé – que de se vouloir plus saint que le pape et d’être les premiers à dénoncer quiconque aurait pu éventuellement tenir l’ombre d’un propos permettant de croire au manque d’ouverture des Québécois, ce peuple si ouvert qu’il en vient presque à disparaître au nom de celle-ci.

Disons-le d’emblée, c’est bien ce dont il s’agit. Quand Villemaire parle de « droit du sang », il n’affirme pas, contrairement aux mensonges de David, qu’un citoyen à la peau basanée et vivant ici depuis longtemps n’aurait pas les mêmes droits que les autres. Ce concept est d’ailleurs très bien expliqué sur le site du MNRQ:

L’État-Nation, moteur de l’histoire, doit être homogène, non pas sur un plan strictement racial, ce que l’expérience historique ne prouve absolument pas, mais sur un plan de cohésion et de coopération mutuelle entre les divers participants de ce groupement historique. Les éléments qui refusent cette cohésion ne sont pas les bienvenus dans cet Etat-Nation et, au minimum, ne doivent pas avoir la possibilité matérielle de développer leur influence et leur puissance au détriment de la communauté nationale.

Ce droit du sang n’a rien de raciste, redisons-le. Il s’agit simplement de la capacité, pour les Québécois, d’affirmer qu’un Québécois ne constitue pas seulement un individu habitant le territoire du Québec. Il y a nombre de citoyens nouvellement arrivés sur notre territoire qui ne reconnaissent ni notre langue commune, ni nos valeurs communes, encore moins l’égalité des sexes si chère à Françoise David. Ces gens sont-ils Québécois? Par la loi, oui. Mais le sont-ils vraiment? Villemaire, plutôt que de laisser la question en suspens, y répond directement: non, un individu ne doit pas seulement résider au Québec pour être Québécois; il doit soit descendre d’une lignée typiquement québécoise ou avoir vécu un certain laps de temps et fait preuve d’une certaine intégration pour être considéré comme tel. Peut-on sérieusement considérer de la même manière un individu dont les ancêtres sont arrivés en 1671 et un autre arrivé hier matin? Je ne crois pas.

Cette position n’a rien d’extrémiste. De nombreux pays ne donnent pas le droit de vote avant plusieurs mois, et n’accordent que difficilement la citoyenneté. Nous, au Québec, nous sommes littéralement envahis par un contingent d’immigrants largement supérieur à notre capacité d’intégration. Comme je l’ai déjà écrit dans un billet, le Québec reçoit, proportionnellement à son poids démographique, plus d’immigrants que la plupart des pays développés. Et le pire, c’est que nous ne jouissons pas de la garantie identitaire d’un pays indépendant, ce qui signifie que nous sommes constamment sur le ligne de front pour les intégrer. Québec Solidaire, en rejetant du revers de la main à la fois le problème de l’immigration trop nombreuse et celui de notre incapacité à intégrer les immigrants déjà présents sur notre sol, se désolidarise du peuple québécois, cet ensemble de citoyens partageant une langue et des valeurs communes.

Par ailleurs, la Loi 101, véritablement fondement du Québec moderne et dont la popularité et l’affection des Québécois est démontrée sondage après sondage, ne s’appuie-t-elle pas sur une forme particulière de droit du sang, elle qui réserve l’école anglaise aux enfants d’anglophones? Françoise David aurait-elle la cohérence – ou l’indécence – d’affirmer son opposition à cette Loi si fondamentale?

L’incohérence de Québec Solidaire

En faisant primer le droit individuel d’un immigrant à pouvoir jouir du statut de « Québécois » – même s’il ne partage rien de sa société d’accueil – sur les droits collectifs des citoyens québécois, QS commet la même erreur que le Réseau Liberté(sic)-Québec, mais au niveau identitaire. Le RLQ affirme que l’individu doit être le centre de l’économie, que sa liberté est strictement individuelle et qu’il n’a pas à se faire « brimer » par l’État ou par qui que ce soit pour s’épanouir dans un monde désolidarisé; Québec Solidaire, au contraire, affirme que l’État doit constituer la volonté commune des Québécois d’agir au niveau économique, notamment en haussant les impôts de mieux-nantis et en brimant une partie de leur « liberté » pour le mieux-être de tous.

Mais Québec Solidaire, pour une raison inconnue, se montre incapable d’appliquer le même raisonnement au niveau identitaire. Brimer la liberté individuelle pour le bien de tous est possible pour l’économie, mais tabou en ce qui concerne l’identité. Sur ce point, on doit au moins reconnaître que le RLQ est cohérent: il prône l’absence de solidarité collective à tous les points de vue. QS, au contraire, refuse de réaliser que si l’État doit être libre de légiférer pour le bien-être collectif au niveau économique, il doit en être de même au niveau des valeurs communes et intrinsèques des Québécois et qu’un citoyen comme Villemaire, qui réclame la fin du laisser-aller dans ce domaine, n’a pas à être trainé ainsi dans la boue sous prétexte que ses idées sont davantage cohérentes et assumées que celles du parti de Françoise David.

Pour ma part, j’ai choisi mon camp. Ma carte de membre de Québec Solidaire est déchirée et dans la poubelle. Et j’appuie Jean-Roch Villemaire. Je ne suis pas en accord avec toutes ses positions et je suis beaucoup plus modéré que lui quant à savoir qui doit être considéré comme Québécois, mais je reconnais chez lui le désir de cohérence de la pensée et d’intégrité dans la recherche d’une société québécoise plus juste et solidaire au niveau économique, mais dont la solidarité ne saurait être exploitée par des gens méprisant la culture et la langue des Québécois.

Si on me le demandait, je dirais que le Front Québécois serait ce qui se rapproche le plus de mes idées, même si ce proto-mouvement n’est encore, précisément, qu’une idée.

En attendant, je suis orphelin. J’attends qu’un parti politique ait la cohérence de me proposer à la fois une société économiquement plus solidaire et un Québec véritablement maître de son passé, de son présent et d’un futur qui serait autre chose qu’un bouillon mondialiste et anglais.

Publicités

92 Réponses

  1. Louis mon frere une citation de votre nouveau pere spiritual Alain Sorel selon le Front Quebecois,
    « Quand avec un Français, Juif sioniste, tu commences à dire “y a peut être des problèmes qui viennent de chez vous. Vous avez peut-être fait quelques erreurs. Ce n’est pas systématiquement la faute de l’autre, totalement, si personne ne peut vous blairer partout où vous mettez les pieds.” Parce qu’en gros c’est à peu près ça leur histoire, tu vois. Ça fait quand même 2500 ans, où chaque fois où ils mettent les pieds quelque part, au bout de cinquante ans ils se font dérouiller. Il faut se dire, c’est bizarre ! C’est que tout le monde a toujours tort, sauf eux. Le mec, il se met à aboyer, à hurler, à devenir dingue, tu vois. Tu ne peux pas dialoguer. C’est-à-dire, je pense, c’est qu’il y a une psychopathologie, tu vois, du judaïsme-sionisme qui confine à la maladie mentale’
    Bravo!
    Quelle tradition intellectual.

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Jean-Roch Villemaire, Louis P.. Louis P. said: Quand Françoise David insulte Jean-Roch Villemaire https://ledernierquebecois.wordpress.com/2011/01/27/francoise-david-jean-roch-villemaire […]

  3. Totalement d’accord :

    ——————————
    LE MNRQ : LA DROITE SOCIALISTE

    Le MNRQ est indépendantiste car il envisage le Québec comme une nation colonisée, qu’il est urgent de décoloniser. Les Québécois se croient libres alors qu’ils ne sont, en vérité, que les jouets des lobbies étrangers, qui les grugent et les exploitent, grâce à la complicité des classes dirigeantes, à qui ces lobbies jettent quelques morceaux de leur festin.

    Le MNRQ est nationaliste car il défend l’identité et l’ethnicité du Québec; l’homme tient de la nature ses droits fondamentaux, mais ils ne lui sont garantis que par les communautés qui l’entourent : sa famille qui l’élève, l’emploi qui le nourrit, la Nation qui le protège. Les citoyens doivent à la Nation leur travail et leurs ressources.

    Le MNRQ insiste sur l’indispensable obligation de fermeture des frontières à l’immigration de masse. Il suspendra le droit du sol et appliquera le droit du sang, la nationalité est un héritage intimement lié à l’origine ethnique qui est propre à chaque peuple.
    Le MNRQ veut engager une rupture politique et sociale radicale afin de poser des bases nationales et socialistes en les substituant au mondialisme et au libéralisme.

    Le MNRQ est antisioniste, il brisera l’échine de l’idéologie sioniste et de ses avatars politiques, pour rendre le pouvoir au peuple québécois.

    Le MNRQ est socialiste, et veut libérer les masses sociales québécoises de la finance et du capitalisme international en prônant des dynamiques fondées sur la solidarité nationale. Tout citoyen qui cherche son bien propre hors de l’intérêt commun va contre la raison et contre son intérêt même.

    Le MNRQ combat la suprématie montréalaise dans la vie publique québécoise au profit du Québec réel, car le MNRQ est d’abord et avant tout pour la défense du peuple québécois dans son intégralité.

    Le MNRQ veut rendre le pouvoir au peuple en brisant le monopole technocratique de la bourgeoisie cosmopolite.

    Le MNRQ veut engager une révolution démographique qui se base sur une politique de reconquête nataliste.

    Le MNRQ est solidaire et soutien les peuples en lutte et ce, qu’ils soient européens, africains, orientaux ou asiatiques. Il est partisan de la cause ethno-différencialiste.
    ——————————

    Notez le 3e point qui contredit mr Préfontaine de façon éloquente.

    À lire ça, on pourrait facilement être tenté de ramasser quelques points Godwin!

  4. bien d’accord avec l’essentiel de ton texte; je crois en particulier qu’il faut commencer à faire comprendre à nos amis et parents hors Montréal la situation réelle de notre peuple corrodé. cela dit, je ne comprend pas l’utilisation du mot ‘sang’, prêter le flanc… au fond je suis assez content que ça soit arrivé: on sait maintenant que Mme David joue à la politique, elle qui s’est fait désarçonner par les agents de Washington en deux coups de cuillère à pot. toute une gauche internationaliste.

  5. Voilà. C’est la seule chose qu’on pourrait reprocher à Jean-Roch Villemaire: prêter le flanc. Un peu comme si un nationaliste de gauche se proclamait « national-socialiste ». Le « droit du sang » évoque des images de ce genre alors que c’est tout à fait autre chose. À mon avis, il suffirait de remanier légèrement le contenant pour que tout devienne acceptable aux grands censeurs publics. D’ailleurs, c’est clairement indiqué sur son site que l’homogénéité de l’État n’est pas raciale; il lui faudrait peut-être simplement mieux définir ce qu’il entend par ethnicité et de quelle façon son projet n’est pas raciste.

  6. je pensais que les immigrants pouvaient voter qu’après avoir eu leur citoyenneté (ce qui prend au moins 4 ans après la R.P.), un résident permanent n’a pas le droit de voter il me semble…

  7. Françoise David déclare qu’elle et QS appuient le concept des deux États en Palestine. Or, il n’y a qu’une seule base possible sur laquelle ces deux États sont souhaités : le racisme.

    Un concept racial imaginaire puisque les Palestiniens et les Juifs sont de la même ethnie : sémites ! Alors cette division ne peut être que raciale.

    Sur quelle base Françoise David accepte t’elle un État pour les juifs en Palestine ? Elle qui se réclâme une farouche militante pour la laïcité ! Est-ce que Françoise David donnerait aussi son accord à un État chrétien en Palestine, puisque c’était aussi la terre des chrétiens il y a 2,000 ans !

    Françoise David, la militante laïciste, qui croit au récit biblique du don divin de la Palestine aux juifs ?!

    Le pire c’est qu’elle se permet de faire des leçons aux Québécois en leur reniant tout héritage ethnique et certainement de patrimoine économique, pendant qu’elle en déclare au centuple pour les pratiquants du judaïsme !

    Amir Khadir est pas à sa place chez QS. Il était bien parti et montait en flèche. C’est son propre parti qui ne peut le suivre et qui se retourne contre lui.

  8. […] […]

  9. wow Louis je pensais pas que tu pouvais aller si bas. Quand le PQ est rendu trop à droite pour toi et que QS est pas assez radical… t’es mûre pour une profonde réflexion.

    Comment peux tu oser supporter Jean-Roch Villemaire? Ce type est un vrai connard raciste, fasciste, un petit Hitler voulant créé un goulag français épuré au Québec. WTF? Fermeture des frontières, nationalisation, exaltation du nationalisme, « reconquête », antisémitisme… c’est un programme digne du parti national-SOCIALISTE! Tien national, nation, souveraineté? Tien, souveraineté et socialisme, ça ressemble aux mouvements indépendantistes du Québec ça 😉

    Tu savais que les connards de manifestants gauchistes du PAJU ont été racistes et ont insulté un noir du RLQ à la boutique du marcheur uniquement à cause de la couleur de sa peau? wow! Pour un groupe censé combattre l’apartheid c’est fort!

    « D’ailleurs, c’est clairement indiqué sur son site que l’homogénéité de l’État n’est pas raciale; »
    Il veut simplement imposer une religion, langue, ligne de pensée à l’ensemble de la population. Si c’est pas du fascisme je me demande ce que c’est.

    « J’étais devenu membre l’an dernier, après l’énième enfoncement à droite du Parti Québécois et alors que le parti violait ses propres règlements internes pour éliminer le SPQ-Libre, c’est-à-dire à peu de choses près ce qu’il restait de feue son aile centre-gauche. »
    T’aime la Suède hein? Et bien eux un des principes les plus important des syndicats est la séparation de l’état et du syndicat. L’état s’efface au maximum pour laissé le syndicat et le privé négocier. Ton beau modèle communiste dans laquelle les deux marchent main dans la main est mort. Le SPQ-Libre en plus était assez con pour tirer sur son hôte, ils ont mérité leur sort.

  10. Québec solidaire un parti de centre gauche!!! Heum Peut être en Russie pendant l’Union Soviétique, mais en 2011 en Amérique du nord, QS est un parti de quasi extrême gauche. Quand les membres du parti communiste du Québec sont automatiquement membre de QS, ça dit tout.

  11. Droite socialiste ça n’existe pas. C’est comme si je disait végétarien carnivore.

    Tu veux rire Louis?
    « Pour les nazis, les pays et territoires germanophones avaient vocation à dominer le reste du monde. Ils alléguaient à cette fin l’appartenance des peuples germaniques à une « race supérieure », les « indo-européens » (Indo-Germanisch) ou encore « aryens », dont auraient été issus tous les génies de l’humanité. Les peuples désirant survivre devaient ainsi s’incliner devant la « race des seigneurs ». »
    -Oui, le peuple Québécois est le plus riche, le plus intelligent, la race suprême… le français est la seule langue acceptable

    « Les nazis étaient clairement xénophobes, demandant par exemple « que tous les non Allemands établis en Allemagne depuis le 2 août 1914 soient immédiatement contraints de quitter le Reich », et que « tous les directeurs et collaborateurs de journaux paraissant en langue allemande soient des citoyens allemands »[4]. Ils s’opposaient à la « conception matérialiste du monde », et se revendiquant d’un « Christianisme positif » [5]. »
    -Ah, comme un impression de déjà vu dans certains groupes pro-francais et avec une certaine loi finissant par 1

    « Le programme national-socialiste prétendait également avoir une dimension sociale, symbolisée par le rouge dans le drapeau nazi, qu’il imposa à l’Allemagne[6]. D’après les travaux de l’historien Götz Aly, les nazis témoignaient d’un réel souci des classes populaires[7] : ils réorganisent les professions, créent des mutuelles et des prestations sociales, luttent contre le chômage, favorisent des loisirs et des fêtes pour les couches populaires, etc. Pour Aly, c’est d’ailleurs là l’une des clés de la popularité du régime. La tendance « socialisante » de la doctrine nazie fut cause de dissensions graves entre les dirigeants du parti. À ses débuts, Joseph Goebbels qualifiait ainsi le nazisme de « bolchévisme national ». Cependant, Hitler, par pragmatisme et opportunisme politique, sera conduit à accepter les financements d’industriels inquiétés par la montée du communisme et à abandonner certaines revendications et à éliminer sans pitié les courants par trop « socialisants » (les frères Strasser, Röhm, etc). »
    -Ben non voyons 😉 les nazis étaient d’extrême-droite et privatisaient tout!!

    « Le nazisme prétend être une idéologie totalitaire, cherchant à dominer et à contrôler tous les aspects de la vie des citoyens, embrigadés dès l’enfance dans toutes sortes d’associations maîtrisées par le Parti qu’ils étaient destinés à servir : Napolas, Jeunesses hitlériennes, Association des jeunes filles allemandes, Association des femmes allemandes, Association des Allemands de l’étranger, Secours populaire du parti nazi, Secours d’Hiver du peuple allemand. »
    -Un enfant une place 😉 Le gouvernement qui contrôle l’éducation par le MEQ…

  12. Éric Duhaime a tout organisé, vous n’avez toujours rien compris? Il est (ou a été) payé par la National Endowment for Democracy (NED) une organisation reliée à la CIA et qui a comme mission de déstabiliser des sociétés pour les rendre plus conformes aux objectifs de la politique américaine.

    Cessez de vous laisser manipuler par cette langue brune.

  13. Alors explique moi pourquoi lors de notre rassemblement au RLQ les revenus ont été d’environ 25 000 dollars (dons, inscriptions, cocktail de financement), les dépenses 21 000 dollars si on est censé être financé par la CIA, Québécor et Gesca…
    http://www.liberte-quebec.ca/docs/etats_financiers.pdf
    Le financement du RLQ est très transparent… ON NE PEUT PAS EN DIRE AUTANT DE RADIO-CANADA ET L’ALLIANCE SOCIALE!

    « The National Endowment for Democracy, or NED, is a U.S. non-profit organization that was founded in 1983 to promote US-friendly democracy by providing cash grants funded primarily through an annual allocation from the U.S. Congress. »
    Donc oui, j’espère qu’ils financent des démocraties en devenir avec lesquelles les USA vont pouvoir faire des affaire et qu’ils ne font pas de propagande communiste anti-américaine de bas étage et je ne vois pas du tout ce qu’il y a de mal là-dedans. Tu préférais que ça soit Chavez qui donne du cash?

    Ce qui déstabilise le plus un pays c’est les saloperies de partis gauchistes collectivistes. Ces partis ne font que concentrer le pouvoir et les actifs dans un beau panier qu’ensuite lors de l’effondrement inévitable du pays les crony-capitalist peuvent acheter pour une bouchée de pain.

    Prend par exemple le Chili. Si Allende n’avait pas tout nationalisé Pinochet n’aurait pas pu tout vendre ce qui a couté des fortunes au peuple pour une bouchée de pain à ses amis…

  14. « Quand le PQ est rendu trop à droite pour toi et que QS est pas assez radical… t’es mûre pour une profonde réflexion. »(Gabriel Champagne)

    Faire de la « droite » un antonyme de « radical » ça mérite un Nobel de malhonêteté intellectuelle !

    Ce qui fait de vous, M. Champagne, un très mauvais représentant du mouvement « progressif » québécois. Faut pas prendre les Québécois pour des cons.

  15. « Alors explique moi pourquoi lors de notre rassemblement au RLQ les revenus ont été d’environ 25 000 dollars (dons, inscriptions, cocktail de financement), les dépenses 21 000 dollars si on est censé être financé par la CIA, Québécor et Gesca… »(Gabriel Champagne)

    J’explique tout celà, en détail, dans ma vidéo qui sera plubliée sur le net bientôt.

    Alors, préparez-vous bien, membres du RLQ.

    Nous entrons dans les « séries éliminatoires ». 🙂

  16. Bravo Louis! J’aurais pas pu dire mieux.

  17. « Très heureux que Françoise se dissocie du MNRQ. J’attends juste les excuses de Khadir et l’arrêt du boycott du Marcheur. »(Éric Duhaime-sur Twitter)

    Québec Solidaire qui se soumet à la fessée d’Éric Duhaime, membre du RLQ et agent de la CIA et du CFR !

    Ça donne un avant-goût de ce que serait QS au « pouvoir » !

  18. Bon, résumons un peu: anti-sioniste (lire: antisémite), pour le harcèlement d’un honnête commerçant qui a le malheur de vendre des souliers qui sont fabriqués en Israël, anti-immigration primaire, souhaite suspendre le droit du sol par le droit du sang (tape sur ma tête avec un marteau!!!), la nationalité est ethnique (on devrait lui dire que les Amérindiens étaient ici, avant nous), seul les Québécois qui descendent des colons français sont des vrais Québécois, fan fini des leaders de l’extrême-droite européenne, tels Jean-Marie Le Pen et Jörg Haider, se décrit comme une droite socialiste (lire: national-socialisme), en plus d’être clairement raciste et réactionnaire, anti-américain (qui sait???), et j’en oublie sûrement!!!

    Bon, ben, on fait rapidement le tour du félé à Jean-Roch Villemaire et de son mouvement néo-nazi à lequel je ne veux pas adhérer!!!

    Pour moi, l’extrême-gauche est aussi répugnante que l’extrême-droite!!!

    Enquête n’avait pas manqué ces mouvements qui prennent racine, en France, la semaine dernière!!! Ça se nourrit avec la haine des «étranges», dès leur plus jeune âge, ça lit des livres haineux et ça veut, ensuite, court-circuiter le système démocratique!!!

    Louis, ton purisme idéologique te fait perdre, énormément, de crédibilité et tu te peintures, inutilement, dans le coin, en agissant ainsi!!! Je ne peux pas te suivre là-dessus!!! Pour moi, c’est aussi extrémiste que le multiculturalisme, mais de l’autre côté de l’échiquier politique, et, ça, ça s’appele la pureté de la «race»!!!

    Se faire respecter comme peuple??? D’accord!!! L’indépendance??? D’accord!!! Une langue française forte et une culture française commune forte, dans notre pays du Québec??? D’accord!!! Une réforme du système d’intégration des immigrants??? D’accord!!! Un renforcement de la Loi 101 et l’abolition de la Loi 115 et des écoles-passerelles??? D’accord!!!

    Mais, pas au prix de voter pour les héritiers de Adrien Arcand!!!

    Je devrais sacrifier trop de principes, à commencer par mon principe que tous les hommes et que toutes les femmes naissent égaux, en droits et en libertés!!! Le droit du sang a causé des conflits ethniques, de même que des millions de morts, dans l’Histoire, notamment en Europe!!!

    Louis, pour la première fois, depuis que je te connais, pour la première fois, depuis 2007-2008, un de tes billets à réussi à me faire vraiment peur!!!

    L’immigration n’est pas le problème!!! Le problème, c’est la crise linguistique qui abat notre langue nationale, sur notre propre territoire, grâcieuseté du multiculturalisme!!! C’est très facile de mettre ces problèmes-là sur le dos des «étranges», mais c’est, aussi, très démagogique et, je vais le dire le mot, raciste, en plus d’être à la limite du fascisme!!!

    Pour une fois, je suis d’accord avec Françoise David!!!

  19. Merci Gabriel

  20. Jean-Luc Proulx, vous dites n’importe quoi et vos arguments sont incohérents.

    Voici votre extrême-droite en parfaite harmonie:

    http://www.rue89.com/2010/12/23/contre-lislam-lextreme-droite-europeenne-avec-israel-182113

    Qui se ressemble s’assemble.

    L’idéologie sioniste fut l’inspiration pour le nazisme identitaire.

    Il n’y avait de place que pour un seul, biensûr.

    Aujourd’hui ils s’embrassent encore par stratégie jusqu’à ce qu’ils s’entredéchirent encore une fois et mènent le monde dans l’horreur.

    Et toi c’est Louis qui te fait peur.

    Franchement.

  21. Hâte de voir ta foutaise Gébé 🙂

    Si tu veux vraiment avoir de quoi de juteux je te conseille fortement d’aller faire un tour du côté de l’Alliance Sociale voir ce que la FEUQ, FECQ, la CSN, CSQ, FTQ, (inséré autre groupe gauchiste/communiste/féministe/nécessiteux ici) financent avec les cotisations OBLIGATOIRES de leur membres ou à même les poches des contribuables. Tsé les beaux voyages en europe, l’alcool et cadeaux divers ça coule à flot chez nos bon leader syndicaux

  22. Ah et félicitation pour la merde que tu propages sur vigile.net. Toujours aussi drôle de voir des [*les insultes ne sont pas tolérées*] dire autant d’inepties pour supposément libérer les masses et sauver le Québec

  23. J’ai très hâte de voir ça.

    « progressif ». Voilà un mot que j’aime bien. Pour toi du progrès gébé c’est de plonger le Québec dans le ravin? Bonne idée!

    « Faire de la « droite » un antonyme de « radical » ça mérite un Nobel de malhonêteté intellectuelle ! »
    T’as ben raison! Ceux qui lançait des briques au G20 c’était des droitistes. Le réseau de résistance du québécois sont doux et paisibles eux… comme leurs confrères de la Milice Patriotique Québécoise, et aussi les manifestant contre la brutalité policière, …

    juste pour le fun, nomme moi des mouvements radicaux de « droite » qui cassent des trucs, allument des feux et foutent le bordel. C’est propre à la gauche ce mépris de la propriété individuelle au nom du supposé « bien commun »

  24. Effectivement la moité de l’extrême-droite fasciste en Europe est inquiétante. Savais tu gébé que sous le règne des nazis les libertariens, comme moi et ceux du RLQ étions des individus à éliminer car nous sommes contre la dictature et pour la liberté individuelle? La droite nationaliste populiste est une menace à la démocratie, autant que les créationnistes et les crony-capitalists.

    Mais la question est plutôt pourquoi cette montée de l’extrême-droite? Qu’est-ce qui pousse la population à s’identifier à eux? La réponse est simple, tu n’as qu’à regarder comment le parti national-socialiste d’Hitler est entré au pouvoir… l’histoire nous donne toute les réponses.

    « Le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei : NSDAP[1]), souvent dénommé Parti nazi, était un parti politique allemand communément qualifié d’extrême droite[2] bien qu’un mouvement ouvrier en fut à l’origine. »
    Tien? On en apprend tout les jours. Le nazisme serait parti d’un mouvent de travailleurs? Du prolétariat? OMG!

    T’en veut encore plus? Accroche ta tuque!!
    « Le NSDAP est apparu en 1920 à Munich. Il est le successeur de l’éphémère DAP (Parti ouvrier allemand) fondé en 1919, très probablement à l’instigation[3] d’une société occultiste munichoise, la société Thulé, dont le but est de protéger le « sang aryen » des Juifs et des francs-maçons. Celle-ci inspire l’usage de symboles comme les runes et la croix gammée et attire des hommes comme Alfred Rosenberg, Hans Frank, Dietrich Eckart et même le prêtre catholique Bernhard Stempfle[4]. Thulé compte une centaine de membres, pour la plupart issus de la bonne société munichoise[5]. La société financera modestement[6] le jeune parti ouvrier allemand. »
    Encore une fois! Parti OUVRIER! Comme le communisme!

    Et là le party poye:
    « Le DAP est l’un des nombreux mouvements à la fois nationaliste, antisémite, völkisch, anticapitaliste et ouvrier qui émerge en Allemagne après la défaite du pays à la fin de la Première Guerre mondiale. Il recrute parmi les couches moyennes inférieures. On y prêche la lutte contre la finance internationale et « l’esclavage de l’intérêt ». »
    Tien! Altermondialisme! Lutte contre le capitalisme!

    « la crise économique de 1929 prive l’Allemagne et l’Autriche des capitaux américains investis après-guerre. Ceci provoque la faillite du système bancaire allemand et la chute de la production industrielle. En décembre 1931, il y a 6 millions de chômeurs à 100 % et 8 millions de chômeurs partiels. La politique de déflation sévère menée par Brüning, baisse de l’allocation chômage et des allocations sociales favorisent la radicalisation politique »
    Ah, et qu’est-ce qu’on vient de vivre? »

    Ça fait réfléchir hein?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_nazi

  25. @ Gebello.

    Louis ne me fait pas vraiment peur, car je le connais depuis assez longtemps pour savoir que ce n’est pas un si mauvais bougre…quand il contrôle ses émotions et qu’il pense à ce qu’il dit, ce qu’il n’a, manifestemment, pas fait, cette fois-ci!!!

    C’est son texte qui me fait peur et je ne vois pas en quoi défendre les valeurs humanistes fait de moi quelqu’un d’incohérent!!!

    Serais-je plus cohérent, à tes yeux, si je passais mon temps à parcourir le Web, pour cracher sur le peuple juif et sur Israël, tout en disant que la Shoah est un mythe, hein???

    Je parle de toi, là!!!

    Dois-je vraiment afficher, ici même, tout le fiel que tu as déjà répandu, sur plusieurs blogues, à l’égard des Juifs, de Israël, du «mythe» de la Shoah, sur les Alliés, de même que les citations que tu as déjà sorties et qui provenaient de Louis-Ferdinand Céline, qui était un antisémite notoire, et du Protocole des Sages de Sion, qui est un faux document qui avait été rédigé par la police secrète du tsar Nicolas II de Russie, afin de diaboliser les Juifs, hein???

    Tu es 1000 fois pire que tous ceux que tu prétends dénoncer!!! Tu enfonces des portes qui sont ouvertes et tu n’as que la haine à la bouche!!! Quand tu es dans les câbles, tu tentes de dévier le sujet, comme tu le fais, présentement!!! C’est bien connu que l’extrême-droite déteste les Juifs ET les musulmans!!!

    Va donc écouter le documentaire de l’émission Enquête de la semaine passée, pour t’en convaincre!!! Je crois qu’il est sur Youtube!!!

    Tu n’es qu’un troll, Gebello!!! Je te souhaite de trouver la paix, un jour!!! C’est dangereux de détester son prochain, comme tu le fais, à moins que ce ne soit qu’un effet-miroir, dans ton cas!!!

    Racontes-moi donc ton enfance, Gebello!!!

    Quelle était donc ta relation, avec ta mère, Gebello???

    As-tu été privé d’affection, dans ton adolescence, Gebello???

    Qui est donc le grand Zach Gebello, ce triste et ce [*pas d’insultes SVP*] individu qui répond au pseudo de Gébé Tremblay et qui projette tous ses malheurs sur le dos des descendants du patriarche Abraham, hein???

    @ Louis.

    Désolé, mais c’était plus fort que moi!!! C’était un devoir moral, pour moi, de lui remettre le nez dans sa m…., le devoir d’un fier Occidental ami du peuple juif!!!

  26. Question:

    Si Jean-Roch Villemaire est un militant «de gauche» comme vous l’affirmez, pourquoi donne-t-il lui-même l’étiquette de «droite socialiste» à son mouvement ?

  27. « Savais tu gébé que sous le règne des nazis les libertariens, comme moi et ceux du RLQ étions des individus à éliminer car nous sommes contre la dictature et pour la liberté individuelle? »(Gabriel Champagne)

    Contre la dictature! Non mais, vraiment vous faites rire les gars !

    Vous supportez toutes les dictatures dans le monde et même fomentez des coups d’États pour en installer d’autres !

    Les services rendus d’Éric Duhaime à la National Democratic Institute ne sont plus un secret !

    Pour ce qui est de l’histoire du parti nazi je la connais très bien mon cher. C’était un parti sans pouvoir et sans moyens jusqu’à ce que les grands banquiers libertariens décident de les financer. Vous voulez les noms de ces deux grands banquiers en Allemagne et en Italie ? Des parents à David Oullette ? 🙂

     » la crise économique de 1929 prive l’Allemagne et l’Autriche des capitaux américains investis après-guerre. Ceci provoque la faillite du système bancaire allemand… » (Gabriel Champagne)

    La crise qui vient de nulle-part ! Haha! Sans doute un effet papillon par la faute d’une fourmi qui a pris la gallerie gauche au lieu de la droite ! Haha!

    Bein oui, la banque du père à Anne Frank a fait faillite mais celles des deux monopoles banquiers allemand et italien qui ont financé Hitler et Mussolini se portaient à merveille !! Haha!

    Comme aujourd’hui la Goldman Sachs !! Des libertariens c’est sûr ! 🙂

  28. Villemaire écrit:

    « Le sang c’est la parenté. C’est les liens de la généalogie, l’arbre et les branches du peuple. C’est l’élément essentiel qui uni la nation. Sans le sang… la nation n’existe plus, le peuple n’existe plus. Nier le sang c’est nier l’existence même d’un peuple et de ses origines communes. Un étranger ne peut faire partie de votre famille sans liens de parenté, il peut être un ami, mais jamais un cousin ou un frère. Le peuple c’est une famille élargie. N’importe qui peut apprendre une langue mais pas n’importe qui peut faire partie de votre famille. Chaque peuple a ses noms de familles, ses prénoms et ses traits, c’est ainsi que l’on peut retracer l’origine d’une famille. »

    Ces lignes consacrent Villemaire en tant qu’authentique hurluberlu. Et il n’est apparemment pas le seul.

  29. « Si tu veux vraiment avoir de quoi de juteux je te conseille fortement d’aller faire un tour du côté de l’Alliance Sociale voir ce que la FEUQ, FECQ, la CSN, CSQ, FTQ, (inséré autre groupe gauchiste/communiste/féministe/nécessiteux ici) financent avec les cotisations OBLIGATOIRES de leur membres ou à même les poches des contribuables. »(Gabriel Champagne)

    J’ai déjà tout fait ça, Gabriel, et c’est une des meilleures parties de ma vidéo ! C’est plutôt toi qui sera sur le c… d’aprendre ce que les syndicats financent ! Haha!

    Tu ne sera pas de bonne humeur, oh, pour ça, non ! 🙂

  30. « Serais-je plus cohérent, à tes yeux, si je passais mon temps à parcourir le Web, pour cracher sur le peuple juif et sur Israël, tout en disant que la Shoah est un mythe, hein??? » (Jean-Luc Proulx)

    Si tu es un libertarien, oui, alors tu serais incohérent, car il me semble qu’ils se déclarent pour la liberté d’expression et contre l’intervention de l’État envers les individus.

    Personnellement, je suis pour la liberté d’expression et ne militerai jamais contre votre droit de critiquer les juifs, les musulmans, chrétiens, ou quelle autre idéologie que ce soit.

    Pour ce qui est du reste de votre harrangue contre moi, elle était à ce point incohérente (sans doute trop émotive) que j’ai peine à y trouver une question qui mérite réponse.

    La logique s’éteint quand les émotions prennent le dessus.

    Calmez-vous et nous pourrons poursuivre une discussion civilisée.

  31. « Ces lignes consacrent Villemaire en tant qu’authentique hurluberlu. Et il n’est apparemment pas le seul. »(Christian Gagnon)

    C’est plutôt Françoise David l’hurluberlue.

    Voici sa conception du droit du sang : « En clair, vous êtes nés au Québec ou bien vous avez immigré ici, mais avez la peau foncée, vous n’êtes pas les bienvenus »(Françoise David)

    C’est le concept de Mme David qui est franchement raciste. Elle fait de la peau fonçée d’un individu l’élément principal d’exclusion de son droit de sang. Par exemple, si un enfant à la peau foncée naît de l’union d’une Québécoise de souche et un immigrant Haïtien de souche, madame David ne reconnaît pas le droit de sang hérité de la mère québécoise. Elle ne vois que la couleur de la peau et ne reconnaîtalors que l’héritage du père. Elle le considèrera donc comme un québécois d’origine haïtienne.

    C’est madame David qui pense comme ça. Pas M. Villemaire.

    C’est pourquoi Françoise David reconnaît l’héritage de sang juif (par la mère) à un enfant, mais pas l’héritage d’un enfant québécois. Elle fait une distinction raciale et discriminatoire en faveur de ceux qu’elle considère exclusivement sémites, encore là reniant le sémitisme des arabes qui sont pourtant la majorité sémite.

    C’est pourquoi elle n’hésite pas à utiliser le terme raciste « antisémite » plutôt que anti-juif ou anti-judaïsme.

  32. En tant que descendant d’un Lefebvre dit Boulanger, marié dans la paroisse de Ste-famille Île d’Orléans en 1624, et comptant donc parmi la première centaine de premiers Québécois, je proclame les opinions de Louis P. contraires aux intérêts de la nation, irrecevable et non-valides.

    À moins que Louis P. puisse prouver qu’il est le des enfant d’une lignée antérieure et plus pure que la mienne, tous les vrais (de vrais de vrais) Québécois doivent cesser immédiatement de lire le blogue de cet imposteur issue d’une lignée « atypique ».

  33. Vous avez totalement raison. Les immigrants reçut n’ont pas le droit de vote et doivent attendre un minimum de 4 ans avant d’entreprendre les démarches pour obtenir la citoyenneté. Peu d’immigrants reçut vont passer à l’étape suivante… Contrairement à ce qu’il pense il est très difficile d’immigrer au Québec à moins d’être un réfugier et de pouvoir le prouver. Ou encore d’avoir le nombre de points suffisant pour être accepté. Et cela en plus des coût à débourser et les longues années d’attente et d’étapes à suivre pour espérer l’obtenir (entre 1 et 5 ans en moyenne).

  34. Félicitations Louis, je suis entièrement

    d’accord avec toi.

  35. Gabriel, il serait que tu reprenne contact avec la réalité et que tu redescende tes pieds sur terres. Message de la terre à Gabriel: le multiculturalisme est un échec dans tous les pays.

    À moins de désirer créer des guerres civiles, il est essentiel d’avoir une langue commune, des valeurs démocratiques et des valeurs sociales communes. Bref. de réduire les différence culturelles aux maximums.

    C’est le prix qui avoir une cohésion social, mais aussi une société solidaire.

    Et c’est justement pour cette raison que Françoise David est incohérente. Quand notre immigration devient le moteur d’un génocide culturel, ce n’est rien pour créer un contexte favorable à la solidarité. Personne ne reste généreux très longtemps avec des gens qui sont des causes de troubles sociales. Et les Québécois ne sont pas plus maso que d’autres peuples

    Avant de crier au racisme, va visiter des sites français, tu va découvrir le prix de leur « ouverture » …

    Un avant-goût de la situation ridicule de la France.
    http://www.bivouac-id.com/billets/scandaleux-le-syndicat-fo-distribue-un-calendrier-musulman-aux-ouvriers-de-peugeot-citroen-de-poissy/

    Fait toi une raison, car intégration veut maintenant dire que les immigrants vont devoir comprendre le sens du diction: Quand on vit à Romes, on vit comme des Romains !  »

    Enfin, je te signale que le propre des vrais fascistes est l’incapacité à entendre des idées différentes des leurs, sans tomber dans les accusations de racisme, de xénophobie …et de fascisme.

  36. Avant de publier d’autre commentaire ridicule, tu devrais peut-être apprendre quelques rudiments élémentaires:

    http://www.politicalcompass.org/

  37. Ben faudrait peut-être que tu étudie le concept, car il a toujours partiellement existé. C’est d’ailleurs ce concept qui garantie la citoyenneté canadienne à ton enfant, si ta femme accouche à l’étranger…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_du_sang

    L’expression est peut-être choquante, mais les arguments en faveur de ce modèle sont multiples.

    À commencer par ceci: Est-il vraiment rationnel de donner le droit de vote à quelqu’un qui ne comprend aucune des langues officielles du Canada ?

  38. C’est très facile à trouver. Tu n’as qu’à aller voir les Inuits …

    Avant de déchirer ta chemise, tu devrais savoir que la seule différence avec le système actuelle est que tes parents doivent-être née au Québec. Par contre, pour tes grands-parents, ce n’est pas une nécessité.

    Bref, il ne suffira plus de venir accoucher du Maroc sur le sol québécois, pour que l’enfant devienne un citoyen québécois.

    Après tout, ce n’est pas parce qu’un poulain nait dans une étable que cela en fait un veau !

  39. Le PAJU soutient que le MNRQ «est raciste, anti-immigrants et prône la violence comme instrument révolutionnaire ».
    [*Les liens menant à un journal en lock-out ne sont pas encouragés sur ce site; lire la néthique à ce sujet.*]

    Louis, là j’imagine que tu va fesser dans le PAJU?

    Tellement peinturé dans le coin!

    Je me souviens de ton commentaire « En cessant les opérations, vous donnez raison au PLQ et vous nuisez à la cause. » http://www.vigile.net/R-I-P-Affichez-votre-ecoeurement

    Bon, moi le site est bien ouvert http://www.ecoeurement.com

    C’est l’extrémisme qui nuit à la cause.

  40. En réaction à la propagande de Quebecor, il y a ceux qui sont debout, et il y a ceux qui sont à genoux. Bonne journée.

  41. Le texte vient de Québécor, mais qu’est-ce que ça change, c’est le PAJU qui est cité.

    Personne ne s’est mis à genoux. Québec solidaire s’est tenu debout. C’est Villemaire qui a sauté dans le champ de mines.

    À la guerre, il faut faire l’économie des munitions. Si tu vides ton chargeur sur un soldat qui était hors de nuire au premier coup de balle, et bien il y aura d’autres soldats pour venir s’occuper de la dépouille. Quand ces soldats arrivent, si ta vidé ton chargeur, c’est bien dommage, mais t’es pris.

    De toute façon, si vous n’êtes pas à genoux vous-même, pourquoi vous n’y allez pas avec Villemaire devant le Marcheur aujourd’hui? Allez-vous le lâcher vous aussi?

  42. Ça change que toute cette opération en faveur de l’apartheid israélien et contre Amir Khadir a été organisée par de sbires de Quebecor et toutes les niaiseries de Duhaime et les autres de l’ultradroite ont été relayées par Quebecor, et ça change également qu’en citant un lien d’un journal en lock-out tu appuies ce type de discours de Quebecor.

    Québec Solidaire s’est mis à genoux. Au lieu de s’en prendre à un citoyen dans ce qui constitue un fait divers, QS aurait dû rappeler l’importance de manifester contre l’ethnocide en Palestine et affirmer son opposition aux idées de Villemaire, mais que la cause était plus importante que cela. QS aurait également dû dénoncer la propagande de Quebecor.

    Nous voyons aujourd’hui qu’il n’y a plus rien à attendre de ce parti pour défendre les valeurs et l’identité des Québécois. Non seulement ce parti se couche-t-il face au multiculturalisme à la canadienne, mais il s’écrase face aux premières salves de l’ultradroite. Aucun courage.

    Toute cette histoire aura au moins le mérite de nous rappeler que les nationalistes québécois fiers de leur langue, de leurs valeurs et de leur identité tout en désirant une société plus juste sont orphelins de parti politique.

    Maintenant que Québec Solidaire a déclaré forfait face à l’ultradroite, qui pourra nous défendre?

    DEBOUT, QUÉBÉCOIS!

  43. Je dis ça de-même, Louis, serait-ce possible que si AUCUN parti politique n’arrive à répondre à tes valeurs (et celles de ton copain Villemaire) as-tu déjà pensé que le problême n’est pas avec les partis, ou avec la très grande majorité des Québécois qui ne partagent pas vos opinions ethno-centristes?

    Je dis ça de même. Mais parfois il faut savoir accepter que quand on a des opinions percues par les autres comme étant extrémistes et marginales, le problême n’est peut-etre pas avec les autres?

  44. « Le PAJU soutient que le MNRQ «est raciste, anti-immigrants et prône la violence comme instrument révolutionnaire » »

    Ils ont droit à leur opinion tout comme Françoise David.

    Est-ce que les autres ont aussi droit à leur opinion, ou devons-nous nous limiter aux dictats de ces deux-là ?

    De mon point de vue à moi, F. David et le PAJU sont les racistes.

    J’ai expliqué pourquoi F. David l’est.

    Pour ce qui est du PAJU, je trouve incohérent une association idéologique formée d’une nation ethnique nationale (Palestiniens) et de membres d’une secte religieuse abrahamique (Juifs). Ce serait comme une association de Québécois et de Catholiques, sous-entendant qu’on ne peut pas être les deux à la fois.

    Le PAJU sous-entend qu’un Palestinien ne peut pas être juif et vice-versa.

    La seule façon de donner un sens à cette appellation est de considérer les deux identités comme étant des races.

    Ce n’est pas Villemaire qui est raciste. Non plus les Québécois.

  45. Ce qui devient absurde, c’est que Villemaire, qui voulait sûrement aider les Palestiniens en allant se joindre au PAJU, se trouve à être « très » nationaliste. Je ne dirai pas raciste. Mais disons TRÈS nationaliste. Et qui sont les personnes qui sont derrière le PAJU? Beaucoup d’immigrants et « d’ethnies ». Sûrement que Villemaire veut aider les Palestiniens de Gaza, mais ça lance un message tordu, du style  » je vais vous aider à régler vos problèmes chez vous, faque vous ne viendrez plus chez-moi ».

    Il est nationaliste, mais boycotte le Monsieur Archambault, un Québécois. Il veut aider les Palestiniens, mais voudrait aussi diminuer radicalement le nombres de personnes immigrantes au Québec, et Dieu sait que des Palestiniens ont besoin de pays qui veulent les accepter afin de pouvoir fuir « l’apartheid », qui est un gros mot, mais certainement l’étouffement économique, comme l’avoue le faire Israël.

    C’est ça le tableau auquel on fait face!

    Enfin, il me semble que pour le moment, au Québec,l’urgence n’est pas de fermer la porte à l’immigration (ok, de la laisser entre-ouverte avec un garde à côté) ou de boycotter un commerçant québécois. Il est urgent de mettre ses énergies afin de mettre Charest dehors.

    Khadir devrait aller faire des vigiles pour la démission de Charest plutôt que de « par hasard » se retrouver devant la boutique Le Marcheur. Même chose pour Villemaire.

    http://www.vigilesduquebec.com

    Il y a justement des gens qui feront une vigile ce soir! Voir le calendrier!

  46. BRAVO, M. Préfontaine !

    Entièrement d’accord avec votre texte.

    Nos politiciens collabos et culpabilisés jusqu’à la moelle doivent comprendre, que dorénavant, les Québécois ne toléreront plus jamais leurs politiques pro-immigrationnistes et mondialistes de merde qui contribuent à les assimiler… PLUS JAMAIS !

    Car assimiler tout un peuple par une immigration massive est un crime contre l’humanité. Qu’on se l’dise !

    Et tous ceux et celles qui sont d’accord avec ça (l’immigration massive), sont des CRIMINELS.

    À bas l’immigration MASSIVE ! Et vive l’immigration respectueuse et intelligente basée sur notre capacité d’accueil, d’intégration et d’assimilation.

  47. J’y ai pensé. Mais comme nous sommes des centaines de milliers de nationalistes et de sociaux-démocrates, je pencherais plutôt du côté de la trahison des élites. L’histoire du PQ constitue d’ailleurs, à ce propos, un exemple flagrant d’un parti qui fut autrefois de centre-gauche et nationaliste mais qui est devenu de droite et apatride.

  48. Excellent texte Monsieur Préfontaine,

    Je ne sais pas si je vais déchirer ma carte, mais je vais réfléchir.

  49. L’immigration n’est pas le problème!!! Le problème, c’est la crise linguistique qui abat notre langue nationale, sur notre propre territoire, gracieuseté du multiculturalisme!!!

    Tu as certainement ta carte du partie pour sortir une perle pareille.
    Sérieusement, tu penses vraiment que les anglophones québécois sont en train de nous faire une ‘revanche des berceaux ». Le taux de natalité des anglophones est sensiblement le même que celui des francophones. Alors, si ce n’est pas l’immigration qui fait la différence, j’imagine que c’est une opération du saint Esprit ?

  50. À ton avis, un immigrant change-t-il de conviction religieuse en changeant de pays ?

    Si tu veux savoir la vérité sur la montée de la droite, la réponse est là:
    =======================================================
    Un sondage Pew publié en décembre 2010 et un sondage Gallup de 2006 révèlent que la vaste majorité des musulmans d’Égypte aspirent à plus d’islam :

    * 95 % estiment que l’islam doit jouer un rôle important dans la politique
    * 66 % veulent que la charia soit la seule source de la législation
    * 70 % veulent l’application de peines comme la flagellation et l’amputation des mains pour des délits tels que le vol
    * 82 % veulent que les adultères soient lapidés à mort
    * 84 % veulent que les apostats de l’islam soient exécutés

    Vu ces résultats, ce n’est sans doute pas réaliste de penser que la majorité des manifestants aspirent à une gouvernance démocratique et laïque au sens où on l’entend en Occident.
    ==========================================================

    Comme l’Europe a ouverte les portes à cette immigration, maintenant, ils en payent le prix.

    Grande-Bretagne : Fatwa contre la ministre Theresa May
    http://www.bivouac-id.com/billets/grande-bretagne-fatwa-contre-la-ministre-theresa-may/

    Jean-François Copé, bienvenue au club !
    http://www.bivouac-id.com/billets/jean-francois-cope-bienvenue-au-club/

  51. Expliquez-moi pourquoi les gens, qui déchirent leurs chemises quand les Israéliens envahissent des territoires palestinien, sont toujours favorable à l’envahissement de notre territoire par des immigrants?

  52. M. Racine, votre « tableau » a la qualité et la profondeur de celui qu’un singe produirait avec son derrière.

    Désolé , mais ce n’est pas devant le même tableau dont nous sommes en face.

    Ouvrez, S.V.P., un peu plus vos fenêtres au paysage réel.

  53. Moi je suis toujours un fervent de Amir Khadir qui est un politicien exceptionel dont les aspirations pour son pays sont les mêmes que les Québécois.

    QS ne lui fait pas honneur. C’est dommage.

    J’espère que Khadir ne reniera pas ses principes fondamentaux pour le compte de QS ou David.

    Ce serait se renier lui-même.

  54. De nos jours, les nationalismes les plus «propres» et «légitimes» du monde sont les nationalistes israéliens et états-uniens. Ils peuvent être fiers, patriotiques, chauvins, condescendants, tout cela est légitime. Eux sont justifiés de se battre les armes à la main et de tuer des êtres humains par milliers pour se défendre contre des menaces réelles ou anticipées.

    Les autres nationalismes sont dangereux et ne méritent que nos commentaires soupçonneux. Je suis sarcastique ici, mais je dois le faire pour montrer la situation ubuesque devant laquelle nous nous trouvons. La nation québécoise colonisée et repoussée dans ses derniers retranchements, notamment par une immigration massive et partiellement instrumentalisée contre elle, n’a pas le droit de se défendre.

    Tenter de le faire est, pour certains, un crime de nazisme appréhendé ou éventuel. On reconnaît ici la méthode sioniste pour faire taire toute opposition. J’estime que les ennemis de la liberté et de la démocratie sont parmi ceux qui diabolisent Villemaire au lieu de traiter posément, sur le fond, des questions que son groupe soulève.

    La vérité est qu’aucun parti politique au Québec ne défend une politique d’immigration en harmonie avec les intérêts nationaux. Ne cherchez pas, la chaise est vide. Le «crime» de Villemaire est de jeter un pavé dans la mare tranquille de l’alliance immigrationiste que composent (avec des discours un peu différents mais complémentaires) le PQ, le PLQ et QS. Villemaire révèle la trahison de nos élites de gauche comme de droite.

    Il est indispensable que les Québécois francophones élaborent pour eux-mêmes une politique d’immigration à partir de leur intérêt national. C’est-à-dire de poser et de répondre aux questions du QUI ? du COMBIEN ? du COMMENT ? et du QUAND ? en prenant pour point de départ l’émancipation politique du Québec français.

    Malgré un malin plaisir que semble prendre Villemaire à faire sursauter ses adversaires, on lui doit le mérite de mettre en évidence la collusion des trois partis politiques à prendre parti pour la veuve et l’orphelin, la brebis galeuse étant la nation québécoise.

    GV

  55. Ça c’est top !!

    Lucide, en effet !

    🙂

  56. un article intéressant sur la situation en belgique

    http://www.references.be/carriere/non-bilingue-sabstenir

    et une étude intéressantes sur le multilinguisme

    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/langues/3cohabitation.htm

  57. Ce que je ne comprends pas dans votre campagne de boycottage, c’est que vous vous mêler de la politique d’un autre pays, alors qu’il n’y a pas si longtemps, vous faisiez tout un plat avec l’ingérence de Sarkozy. Faudrait vous brancher ! Si vous voulez faire de l’ingérence dans un pays autonome, ayez le courage d’admettre que les autre pays peuvent faire de l’ingérence dans notre pays !

  58. Bizarre comment la droite n’est qu’un ramassis de jeunes égoïstes, de vieux religieux apeurés, de capitalistes nécessiteux (oui oui), de nationalistes réactionnaires et de libertariens qui veulent tout détruire la battisse qu’on a prit 50 ans à bâtir.

    C’est sur que QS est imparfait, mais il faut un programme imparfait pour un monde imparfait. Au moins à gauche on est unis, du centre-gauche jusqu’à l’extrême gauche : transformation de l’état et abolition du salariat, libéralisme social pour le reste. C’est pas compliqué.

    Si tu y penses, la droite c’est des jeunes égoïstes motivés par des vieux conservateurs et financés par des capitalistes vous abreuvant de libertarianisme (sic) et de peurs relatives à l’étouffement de nos finances publiques. Je suis pour la mort de l’État, mais après la mort de la dictature du capital, okay les ti-n’amis ?!

    Fesons l’indépendance du Québec et convaincons les canadiens de nous joindre dans le Québec coast-to-coast.

    Vive la révolution socialiste! L’esclavage est né en Egypte, normal que ca soit de là que le mouvement de liberté parte !

    Amenez vos commentaires pour la construction d’une gauche nouvelle qui construit le Socialisme Direct, soit un socialisme (mi-marxiste, mi-anarchiste) sans phase capitaliste-d’état bureaucratique. Vive le socialisme québécois et la Cinquième Internationale!

    Pas de guerre entre les nations, pas de paix entre les classes!

    Indi
    psq5i.e-monsite.com

  59. Tiens! Une nouvelle gagne d’illuminés!! Il était temps!!!
    On s’ennuyait…

  60. Mieux vaut une nouvelle qu’une vieille. Mais c’est pas une gang…

    Avoir des idéaux sur le libre développement humain par l’égalité sociale et changer le système, c’est peut-être illuminé mais au moins ca contraste avec la noirceur capitaliste.

    Si j’ai décidé de lancé un Parti (comprendre PARTY !!!) c’est pour avoir du fun. Pas du fun avec votre argent mais au contraire, avoir du fun alors qu’on aboli l’argent (oui je l’ai dit).

    Indi
    JE ME SOULEVERAI !
    psq5i.e-monsite.com

  61. Ce n’est pas une affaire de droite et de gauche.

    D’un côté nous avons un groupe pour la dictature économique corporatiste et de l’autre un groupe pour la dictature idéologique et sociale.

    Q.S. a une bonne politique économique mais au pouvoir serait une dictature idéologique. Ils feraient des lois pour nous dire comment on doit se regarder, regarder les autres, quoi dire et ne pas dire, comment penser. Dictature par l’État.

    Les conservateurs libertariens, eux, veulent l’abolition de l’État pour remettre tout le pouvoir économique aux banques, voir à une banque centrale mondiale. Dictature par les banques.

    L’État c’est le garant de l’économie d’une nation dans un territoire déterminé. Pas un tuteur du peuple.

  62. Le parti en construction (PSQ5i) dont je suis partisan donne un appui critique pour ne pas dire stratégique a QS comme au Bloc et au NPD mais veut préserver sa pleine indépendance.

    Nous voulons construire le socialisme sur les bases de la démocratie directe. Nous parlons de socialisme direct, c’est-a-dire sans phase capitaliste d’état qui précèderai un socialisme d’état. Pour nous, le socialisme non-démocratique dégénère tout le temps en capitalisme d’État, ce qui est pire que le capitalisme libéral, j’en convient.

    Nous sommes conscients que même sous une économie socialiste directe, les contradictions économiques capitalistes ne disparaîtront pas d’elles-mêmes. Nous voyons le capitalisme comme le dernier système où le pouvoir est minoritaire (esclavagisme, puis servage, puis salariat) et le socialisme comme le premier système où le pouvoir est majoritaire. Nous prévoyons l’étapisme suivant: capitalisme libéral, socialisme direct, communisme démocratique, Anarchie sans -isme.

    Notre regard semble idéologique mais c’est votre mauvaise interprétation de ce qu’est l’idéologisme. Ceux qui disent n’avoir aucune idéologie ont celle des autres, alors vaut mieux avoir la sienne.

    Je comprends par contre pourquoi ont parlerait de QS comme étant idéologique. Trop de réformistes dans le parti et le parti est sur des bases petites-bourgeoises plutôt que travaillistes. Au PSQ5i, nous voulons construire le parti sur des bases prolétariennes, mais en alliance avant les petits propriétaires, pas en leur demandant de mener le chemin… comme si la révolution c’était qu’on deviennent tous des petits bourgeois…

    C’est bien beau hausser les salaires mais c’est peu probable vu l’entrée du capitalisme dans sa phase impérialiste. On est tous menacés de devenir les esclaves de bourgeois classe contre classe, alors c’est maintenant qu’il faut apprendre à lutter classe contre classe.

    Les classes moyennes se sont multipliées au cours des 25 ans dernières années, mais elles stagnent depuis 15 ans, et régressent avec la crise économique. Une alliance des classes laborieuses et moyennes doit se faire sur des bases socialistes. Le capitalisme a perdu tout caractère progressif, et il est de notre devoir de rendre notre socialisme suffisamment direct pour que la révolution se fasse par la rue et les urnes plutôt que par les armes.

    Si c’est pas une affaire de gauche ou de droite, ca doit être l’affaire du centre. LOL!

    Indi

  63. « Notre regard semble idéologique mais c’est votre mauvaise interprétation de ce qu’est l’idéologisme. »(Indi)

    Si c’était le cas, vous auriez corrigé ma mauvaise interprétation.

    L’idéologie c’est lorsque vous dites sur votre site : « Une majorité conservatrice représenterait une menace aux valeurs québécoises de paix et de solidarité,… ».

    J’aimerais bien que vous fassiez la démonstration qu’il existe des valeurs québécoise de paix et de solidatité ! Puis peut-être les comparer aux valeurs italiennes de paix et de solidarité, ou autre nation de votre choix.

    Il ne manque pourtant pas de conservateurs québécois et ils sont solidaires entre eux.

    « Ceux qui disent n’avoir aucune idéologie ont celle des autres, alors vaut mieux avoir la sienne. »(Indi)

    Ces gens sans idéologie ne doivent pas êtres nombreux puisque vous affirmez qu’il y a des idéologies québécoises et donc nationales.

    C’est aussi facile pour la gauche d’évoquer la paix et la solidarité que pour la droite d’évoquer la démocratie et la liberté. Mais la solidarité de la gauche emprisonne des citoyens en Europe pour délit d’opinion et la démocratie de la droite renverse des gouvernements élus en Amérique latine et en Afrique.

    C’est pareil pour cette carte atout (Joker) que sont les « Droits de l’Homme » ou « humaniste » et qui permet à la « gauche » et la « droite » de dire n’importe quoi. Ils s’entendent à merveille là-dessus.

    Ce n’est donc pas une question de positionnnement politique ou idéologique, mais une question de justice, de vérité, et d’intégrité. Ces valeurs n’ont pas de « saveurs » nationales, elles sont universelles.

  64. je vois ce que vous voulez dire, mais ce n’était pas pour dire que les canadiens ne sont pas pour la paix et la solidarité.

    Je parlais de paix internationale et de solidarité sociale.
    Les conservateurs et les libertariens sont contre la solidarité sociale, ce n’est pas moi qui l’invente.

  65. en passant, si ce n’est jamais idéologique le problème, jamais de gauche ou de droite non plus, c’est quoi la question ou le problème selon vous au juste ? Vous allez me dire que vous avez élaboré votre propre idéologie mais compte tenu que c’est personnel c’est pas idéologique… ou quoi encore.

    Si les valeurs de solidarité et de paix sont universelles, c’est qu’il y aura toujours universellement des anti-conservateurs.

  66. Si c’était l’idéologique qui faisait problème, ca ferait longtemps que la différence gauche-droite aurait disparu.

    La gauche constate l’imperfection du monde et propose des solutions et la droite c’est ceux qui résistent à ce changement. La droite religieuse invoque l’imperfectibilité de l’homme, en termes libéraux ou apocalypto-chrétiens, pour résister au progrès social.

    Ce n’est pas d’hier que le message socialiste de paix entre les peuples enflamme les masses assoiffées de justice. Mme tremblay parle de justice comme une avocate qui a peur des dérives idéologiques des régimes politiques mais où est-elle cette justice, l’avez-vous déjà vu ?

    Police partout = justice nul part.

    Comme dit Ozzy, [*Les citations/commentaires dans une langue étrangère ne sont pas permises sur ce site. Merci.*]. Espérons que oui.

    Indi
    psq5i

  67. la citation en langue étrangère disait « sait que la justice bouge lentement mais elle vient à la fin »

  68. « Les conservateurs et les libertariens sont contre la solidarité sociale… »(Indi)

    Faux.

    Ils défendent corps et âme la solidarité sociale des Israéliens, un État d’Israel fort, et aussi la solidarité sociale des évangélistes.

  69. J’ai dit que les valeurs de justice, de vérité, et d’intégrité étaient universelles.

    Et au contraire, j’ai dit que c’était l’imposition d’idéologies qui sont partie du problème.

    J’ai résumé le problème dans : L’État est garant de l’économie d’une nation sur un territoire déterminé.

    Le problème est essentiellement là. Les États ne sont plus maîtres de leurs économies respectives. Ce sont donc des États fantoches. La solidarité sociale devient alors impossible.

  70. Le problème des socialistes est qu’ils appuient implicitement le démentellement des États (puisqu’ils ne controlent plus leur économie) et cherchent à mettre la faute sur les nationnaux. Ils proposent donc une solidarité sans frontière, immitant ainsi la solidarité sans frontière des corporations et biensûr des conservateurs-libertariens.

    C’est en effet du bon Ozzi : « Je ne suis qu’un rêveur ».

    Car, les États-nations ne sont pas une invention de l’homme. C’est un processus naturel d’adaptation et de gestion d’un territoire spécifique aux ressources spécifiques. L’environnement est ainsi fait. C’est l’échange des ressources qui automatiquement cré des frontières naturelles afin que tous récoltent leur dû sur celles-ci. Personne ne supporterais la construction d’une route en plein milieu de son champ de maïs pour l’échange de ressources entre deux voisins. Ce cultivateur de maïs négocierais alors un tarif pour l’utilisation de son champ.

    Même les bêtes ont ces arrangements entre elles.

    Les socialistes blâment l’attitude du cultivateur de maïs. Ne pouvant pas changer le monde, ils veulent changer les hommes. Ils sont pas bien différents des évangélistes.

    Les curés de la droite et les curés de la gauche.

  71. C’est un peu fort sur les socialistes. Vous voudriez dire que sociaux-démocrates, marxistes et anarchistes préférerait tous une route à un champ de maïs ? L’État est une invention de l’homme, Il n’est pas sortie de nul part. Vous pensez probablement que Dieu à créé l’homme alors qu’il est clair que l’homme à créé Dieu comme il a créé l’État.
    Dieu et l’État sont des créations de l’antiquité, et ces concepts doivent évoluer et évoluent effectivement.

    Vous parlez de valeurs universelles, mais c’est justement le problème des libéraux: ils se posent comme neutres, comme si la politique devait être tranchée comme un jugement de la cour.

    Bien sur que je veux la justice sociale, mais c’est parce que je connais l’injustice sociale: la justice, je ne l’ai jamais encore vue.

    Bien sur que je suis contre l’imposition des idéologies, mais dire qu’il faut rejeter le socialisme car certains auraient imposé le socialisme plutôt que le laisser se développer démocratiquement, c’est trop, c’est même idéologique.

    Si le peuple choisi un système socialiste, c’est son choix. Il faut arrêter de penser que le capitalisme est la seule voie, sinon on se retrouve avec une droite qui veut plus de capitalisme et une gauche qui veut modeler le capitalisme. Ceux qui veulent renverser le règne de l’argent pour vivre du travail volontaire et de la satisfaction des besoins plutôt que de la recherche de profit se retrouvent acculés comme des malades mentaux.

    Bien sur le profit existera encore pour longtemps, mais il faut le redistribuer et juste cela c’est déjà la révolution. Baisser le nombre d’heures de travail à quatre jours par semaine et imposer (oui oui) une journée d’études, c’est pas se mêler des affaires du peuple, c’est faire ce que tout le monde ferait s’il avait la possibilité de changer le monde. Moins de chômage car moins d’heures de travail, plus de démocratie en entreprise veut dire moins de patrons et veut aussi dire possibilité de moins d’exploitation si le profit est redistribué aux travailleurs plutôt qu’aux actionnaires.

    La propriété collective des moyens de production est le seul élément important pour que ce soit du socialisme.
    Mais ce n’est pas la même chose que la propriété d’État.
    Bien sur l’État n’est pas prêt de s’éteindre mais il faut le transformer. Avec le temps, l’État perdra de son importance pour la solidarité sociale, car l’économie socialiste-communiste-anarchiste du futur organisera les choses par la volonté du peuple et sans intermédiaire entre le travail et les produits. Gratuité du travail et gratuité des biens de consommation. Production selon un plan élaboré démocratique à l’échelle locale et convergence des plans locaux à l’échelle nationale et coordination mondiale de la circulation des biens. Il faut enlever le travail et les biens du marché libre pour plutôt mettre les besoins (ce qui relie travail et biens) sur le marché. J’ai besoin, je donne mon travail, je reçoit ce dont j’ai besoin. Pu besoin (sic) d’argent. Le travail pour l’état se fait selon la nécessité et le travail privé se fait selon la volonté. Pas si fou que ca le communisme quand on a comprit que ca n’a rien à voir avec big brother.

    A mon avis, le socialisme c’est la réalisation de la démocratie directe et le communisme est l’humanisation du socialisme. Le problème de la plus part des communistes et sociaux-démocrates du 20è siècle, c’est qu’ils ont voulu humaniser le capitalisme au nom du socialisme, avec toute la dérive autoritaire que ca a apporté aux gens des pays de l’est.

    Un des seuls régimes dits socialiste à avoir émergé et a avoir resté, c’est le régime cubain. Mais là encore, le capitalisme affecte cuba. Tant qu’il y a du salariat et tant que la majorité des moyens de production ne sont pas socialisés, on vie dans du capitalisme, peu importe si on appelle ca du socialisme. Et par socialisme, il ne faut pas penser a la propriété nationale des moyens de production, mais à leur collectivisation, leur gestion démocratique, l’auto-gestion de l’entreprise par les travailleurs eux-mêmes et le partage des profits.

    Tant que la lutte contre les patrons reste une affaire de syndicats plutôt que de partis, les syndicats ne peuvent pas jouer leur rôle de défense des conditions de travail. Il ne pourra y avoir d’offensive contre la bourgeoisie nécessiteuse qui nous tire vers l’impérialisme sans la création d’un parti de masse, ce que la PQ a déjà été pour les francophones. La question de savoir si QS est trop ou pas assez petit bourgeois ne peut être tranchée que par l’histoire, pas par nous ici. Les urnes parleront car le programme parle déjà.

    Indi
    psq5i

  72. La solidarité des conservateurs c’est le patriotisme, et la solidarité n’est pas sociale pour les évangélistes, mais asociale. La solidarité asociale, ca existe.

  73. « La solidarité des conservateurs c’est le patriotisme… »(Indi)

    Encore faux.
    Ils sont contre l’indépendance des Québécois.

    Ils supportent seulement les pays impérialistes. Même chose pour les évangélistes.

  74. « L’État est une invention de l’homme, Il n’est pas sortie de nul part. »(Indi)

    Bein voyons. Une ruche d’abeilles est un État.

    Les abeilles précèdent les hommes.

  75. « Dieu et l’État sont des créations de l’antiquité, et ces concepts doivent évoluer et évoluent effectivement. »(Indi)

    Puisque vous semblez donner raison à l’évolution, alors vous vous contredisez, car l’homme descend du singe et celui-ci vivait déjà en société et avec toutes les règles et hiérarchies dignes des États.

    Bien avant l’antiquité, ça.

    Vous prouvez mon point. Les socialistes cherchent à imposer des idéologies au lieu de simplement militer pour remettre à l’État la régulation et protection de l’économie nationale.

  76. Alors les abeilles ont inventé l’État. C’est pas la ruche qui a inventé les abeilles, donc c’est pas l’État qui a inventé l’homme.

  77. pourquoi remettre quoi ce soit a l’État ?!?!

    pourquoi le socialiste impose-t-il ses pensées ? En voulant changer l’État, le socialiste imposerait… Vieillissez bande d’enfants.

    toujours généraliser sur les socialistes, voila quelqu’un qui veut imposer son idéologie.

    Donc ni les abeilles ni l’homme n’aurait inventé l’état… c’est plutôt le singe. Donc le singe invente l’État et l’homme imite le singe en inventant lui aussi un état.

    Est-ce juste moi ou est-ce que je fais beaucoup plus de sens que vous? Vous militez pour la vérité mais vous voulez absolument un État fort, ce qui n’est pas prouvé comme étant la vérité. Travaillez sur vos préjugés au lieu de donner des leçons de biologie animale.

  78. et oui je crois à l’évolution et par conséquent vos idées d’un État qui se mêle de tout mais sans imposer d’idéologie, c’est régresser à un paradigme libéral-utopiste.

    Avez-vous peur de la gauche au point de vous réfugier au centre. J’ai des nouvelles pour vous : le centre n’existe que dans la lutte entre droite et gauche, y a pas de centre objectif.

    retournez à l’école.

  79. la ruche n’ont plus n’est pas sorti de nul part, elle émerge du travail des abeilles. L’État émerge de l’homme, c’est totalitaire de penser que c’est l’État qui cré l’homme.

    Si la constitution constitue les constitués, c’est justement le problème d’une constitution capitaliste qui tourne le prolétaire contre lui-même.

  80. ce n’est pas parce que je remet en cause votre approche abstraite à la politique – que je considère comme devant un petit retour à l’école, pas pour s’y asseoir et tout gober mais pour parler avec des jeunes que vous verrez sont tous socialistes mais dans un sens libéral de gauche – que ca veut dire que je vous méprise(rait).

    vous avez peur du socialisme mais notre conflit est plus de l’ordre d’une libérale de droite, avec vos penchants plus à gauche et plus a droite mais qui semble être le centre à la fin de la journeé, comme mme, et un libéral de gauche, comme moi, marxiste et libertaire aussi, mais sans peur de l’État.

    Je suis pour un État régulateur mais c’est la gestion démocratique de la propriété collective qui m’intéresse, pas un régulation qui voudrait dire « l’État cré la concurrence ». La concurrence est un concept génocidaire que nous voulons remplacer par le concept de contre-pouvoir.

    Et en pensant, il est clair dans mon parti que par moyens de production nous entendons moyen pour l’homme, où l’homme est une fin et non un moyen. Certains libertariens ont peur du socialisme car la propriété collective des moyens, considérant que l’homme peut être un moyen, abouti au totalitarisme. Si c’est clair que les moyens de production sont le propriété commune des hommes et des femmes, nous croyons que l’homme n’est pas un moyen. Ainsi nous pouvons avoir l’administration des choses par les hommes plutot que la gestion bestiale de l’homme par l’homme que nous vivons sous le capitalisme.

    Il suffit d’expliquer Marx, rarement de le corriger.

    Pour moi, le socialisme est la suite du libéralisme, suite logique et historique, pas un anti-libéralisme. Le socialisme se trouve a être le contraire logique mais non historique de chaque proposition libérale imparfaite. Le communisme est la matrice de toute société, et le socialisme doit trouver un point d’équilibre entre capitalisme et communisme. Les expériences socialistes utopistes et anarchistes méritent d’être revues par les libéraux de gauche, et par libéral de gauche il faut entendre mi-marxiste mi-libertaire, car ce n’est que par l’analyse des classes et par la défense acharnée de la liberté que peuvent émerger le socialisme sans plus de rupture d’avec le capitalisme libéral que nécessaire. Le socialisme est déjà suffisamment une rupture, étant le premier régime démocratique, mais si on peut prolonger le libéralisme dans le socialisme et abandonner le capitalisme, tant mieux. Le passsage du socialisme au communisme se fera en tant et lieu.

    Indi

  81. Quelle preuve as-tu que les abeilles ont inventé l’État ?

    J’ai dit qu’un ruche EST un État.

  82. « la ruche n’ont plus n’est pas sorti de nul part, elle émerge du travail des abeilles. »(Indi)

    C’est toi maintenant qui propose que les abeilles ont inventé l’État.

    « …c’est totalitaire de penser que c’est l’État qui cré l’homme. »(Indi)

    Il n’y a que toi qui suggère une telle chose ici.

  83. Je ne donne pas de leçon. Je ne fait que partager ce qui est observable pour tout le monde.

    Il vous suffit de partager vos observations contraires si vous en avez. Mais ce n’est pas le cas.

    Vous ne présentez que des idéologies. Ce que vous souhaiteriez soit la vérité.

    Je ne vous présente pas ce que je souhaite mais ce que j’observe EST.

  84. « et oui je crois à l’évolution et par conséquent vos idées d’un État qui se mêle de tout mais sans imposer d’idéologie, »(Indi)

    J’ai pourtant été clair que l’État devait se résumer à la régulation et protection de l’économie nationale.

    Je ne pense pas en fonction d’une gauche-droite.

  85. C’est cette doctrine gauche-droite qui me semble infantile.

  86. C’est pas un doctrine. La peur vous emporte. Dire que l’État devrait faire ci faire ca, c’est pas observer ce qui est mais c’est vouloir quelque chose, comme moi.

    Vous avez peur des idéologies mais vous vivez dans une utopie an-historique.

  87. Moi j’ai l’impression de fonder mes dires sur des observations, pas sur une idéologie. Le socialisme, c’est un système économique nouveau, point à la ligne. Juger le socialisme qui suivra le capitalisme avant même d’y être arrivé, ca c’est idéologique.

    La droite a beau jeu de dire qu’elle est pragmatique quand elle est pour le statu quo. Facile de dire que c’est facile quand t’es pour le laisser-faire économique et le statu quo social, pour ne pas dire pour l’état policier. Vite, vite, bâtissons des prisons pour y enfermer tous ces méchants socialistes qui veulent plus de démocratie que celle qui nous fait élire des politiciens pro-bourgeois (sarcasme).

    L’État doit servir les intérêts de l’ensemble de la société ou devra périr.

  88. si j’ai de l’idéologie, elle est fondée sur l’observation. Tout ce que je dis ca peut être vu si tu sais regarder. Ce n’est pas parce que mes observations sont plus structurées que les vôtres que ca veut dire que je suis idéologique de toute façon. Utiliser des mots comme capitalisme et socialisme, c’est catégoriser des observations, les systèmes existent pour vrai, c’est pas de l’idéologie.

  89. Vous pouvez vous abstenir de penser, mais la gauche et la droite ne disparaîtront pas pour autant.

  90. tout élément du socialisme qui repose sur l’idéologie vient du fait qu’on est pas encore dans le socialisme. le socialisme réel supplantera toutes les idéologies, non seulement les capitalistes. Même que le socialisme réel sera moins idéologique que le capitalisme réel, et ca c’est pas idéologique, c’est une prévision bâtard.

  91. parlez-en de votre régulation par l’État pour voir. Je suis sûr qu’on peut trouver des ententes même si le mot socialiste vous fait apparemment peur.

  92. je ne pense pas que ce soit très mature de se mettre au dessus de la droite et de la gauche.

Comments are closed.