L’ultradroite démasquée

Ce que même la CSN qualifie de « montée de la droite » n’en est pas réellement une. Ce n’est pas la droite comme telle qui monte, mais plutôt sa forme la plus extrémiste. La droite, elle, est au pouvoir depuis le début des années 80, nous imposant ses désassurances, son libre-échange, son déficit zéro se faisant sur le dos de la classe moyenne et des moins nantis, ses baisses d’impôts aux plus riches, ses hausses de tarifs pour les autres, son dogme de la productivité (qui profite aux patrons, évidemment), sa valorisation de l’enrichissement individuel, son à-plat-ventrisme devant les compagnies étrangères. Cette droite, on la connaît, on vit avec.


Source de l’image

La nouveauté, en 2010, est plutôt la montée d’une ultradroite tellement radicale et qui s’auto-nourrit d’un discours à ce point extrême qu’il lui faut modifier jusqu’à la réalité pour pouvoir tenter de faire passer ses folles idées auprès de la population. Tentant de profiter du sempiternel sentiment d’identification des Québécois pour le concurrent négligé, elle se présente comme étant minoritaire au sein d’une société dominée par la gauche alors que n’importe quel individu ayant un minimum de conscience politique comprend que c’est plutôt son extrémisme de droite au sein d’une société déjà largement de droite – avec tous ses médias et partis politiques – qui l’isole.

Par exemple, considérons ce fait divers qu’était la présence du seul député d’une formation de gauche, Amir Khadir, à une manifestation de l’organisme Palestiniens et Juifs unis lors d’une campagne de boycottage des produits israéliens sur le Plateau. Cette histoire a été montée en épingle d’abord par Éric Duhaime – un agent à la solde d’organisations paravents de la CIA, selon certains -, pleurant le sort du « pauvre » commerçant vendant les produits de l’apartheid israélien et demandant aux gens d’aller acheter en masse ses produits. Bock-Côté, lui, à qui les médias n’accorderaient certainement pas la moindre attention s’il ne tenait pas un discours résolument de droite, parlait « d’hostilité viscérale à la civilisation occidentale ». On oublie systématiquement de parler des atrocités israéliennes, du lent génocide que ce pays impose aux Palestiniens. On ne parle pas non plus du fait que Khadir est présent à une foule de manifestations pour le sort des défavorisés, qu’ils soient du Québec ou d’ailleurs dans le monde. Non. Khadir dans le coin rouge, le pauvre commerçant et la civilisation occidentale dans le coin bleu.

En fait, l’ultradroite, face à un monde de plus en plus complexe, fait de la simplification à outrance sa véritable marque de commerce. On peut lire, par exemple, Ian Sénéchal, co-fondateur du Réseau Liberté-Québec (sic), affirmer la légitimité pour les baby-boomers de ne plus avoir à payer pour l’éducation de la génération suivante et lancer un véritable plaidoyer en faveur de l’utilisateur-payeur. Ce type de discours plaît à une certaine frange de la population – souvent moins éduquée – parce qu’il est simple: j’utilise, je paie. Mais ce type de raisonnement n’en est pas moins con pour autant. Ce n’est pas la liberté que de réclamer de ne rien payer pour son voisin; c’est de l’égoïsme qu’on désire ériger en système et une désintégration sociale. Jusqu’où cela pourrait-il aller? Je paie pour l’asphalte dans ma rue, mais pas pour la rue derrière. Je paie pour le feu de circulation au coin de ma rue, mais pas pour celui sur l’autre rue. Je n’ai pas de voiture alors je ne veux pas de rue devant chez moi. Je réclame la liberté de ne pas arrêter à un feu de circulation qu’on m’impose. Je n’utilise pas les services policiers alors je ne paie pas pour eux. Je n’ai pas d’enfants alors je ne veux pas payer pour les balançoires dans les parcs. Je, je, je.

La complexité et l’interdépendance des relations entre les citoyens au sein de notre société découlent d’une compréhension issue de décennies de luttes sociales: l’individu, isolé, est faible. C’est collectivement que nous sommes forts. Le capitalisme sauvage du 19e siècle, véritable machine à broyer les hommes, encourageait cet isolement. Le résultat était que Montréal était la ville avec le plus haut taux d’analphabétisme et de pauvreté infantile en Amérique du Nord. L’ultradroite salive juste à penser à cette merveilleuse époque où l’État était minimal et où l’argent pouvait tout payer et où on pouvait crever de froid et de maladie tout en sachant que son voisin, plus riche, avait la « liberté » de se payer bien mieux.

Si notre société a évolué, si le Québec jouit aujourd’hui d’un niveau de vie parmi les plus élevés au monde, c’est précisément à cause de politiques étatiques redistributrices de la richesse et luttant contre le principe de l’utilisateur-payeur. C’est parce que l’État a décidé de brimer la soi-disant liberté d’une minorité que la majorité s’est élevée. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si tous les pays ayant un haut indice de développement humain ont un État relativement fort tandis que des pays sans État, comme la Somalie, croupissent dans les bas-fonds d’à peu près tous les classements du genre. On entend peu l’ultradroite vanter la Somalie, pourtant. Un si beau pays où personne ne paie pour personne. Autre preuve de sa malhonnêteté.

En rejetant ces compromis, en faisant passer leur désir infantile d’une toute-puissance égoïste que la plupart des individus sains d’esprit ont laissé tomber en même temps que le passage des couches au petit pot, cette ultradroite ne s’en prend pas seulement aux partis politiques traditionnels, mais également aux fondements de notre société.

Heureusement pour elle, nous sommes en démocratie. Elle a le droit, à l’image des marxistes-léninistes, son équivalent de l’opposé du spectre politique, de crier son mécontentement et d’appeler à des solutions radicales pour mettre fin à des problèmes qui sont davantage tributaires d’une forme d’autisme politique de ses membres que d’une compréhension sociétale avancée.

Et l’État – ce méchant appareil gauchiste – pourra même assurer leur protection la prochaine fois qu’ils tiendront des rencontres où ils vomiront leur haine de tout ce qui est le moindrement syndiqué et qu’ils élaboreront le merveilleux programme d’un Québec du futur avec ses citoyens isolés, brisés, non-syndiqués, vivant dans la pauvreté et ayant enfin la liberté de ne rien faire du tout sinon de quêter des trente sous.

Publicités

91 Réponses

  1. Après un tel texte, vous osez dire que c’est la droite qui prend les gens pour des cons… Au moins, il y a matière à rire.

  2. Ces gens était favorable aux politiques de George W Bush qui se sont tous révélés désastreuses, de même que l’économie néolibéral qui est en train de s’écrouler partout.

    Est-ce que cette monté de l’ultra-droite serait un symptôme d’une idéologie en fin de course, un peu comme la stagnation Brejnevienne en URSS au début des années 80?

  3. Raisonnement tout à fait exact et particulièrement véridique de la bouffonnerie RLQ de Duhaime. Mais toute foi ne limitons pas Bock Côté à une droite de type néolibérale (pour ne pas dire libertarienne), car je ne crois pas qu’il soit assez bête pour tenir ce genre de discours intrinsèquement anticonservateur. Ses textes sionistes ne sont, je le crois, qu’une lâche manière de se faire du capital de sympathie en jouant au bon protecteur des droits par des accusations diabolisantes (chose assez ironique de ça part vous en conviendrez). Ces arguments contre le multiculturalisme étant surtout basés sur le fait que celui-ci soit autoritaire (ce qui est tout à fait vrai), il n’a qu’élargit le spectre sur tout la gauche faisant alors fi de toutes les bases idéologiques de ce qu’on appelle par facilitée « la gauche ».
    Comme je l’ai dit, se faire plaisir, mais à quel prix? La crédibilité bien sûr!

  4. Défendre Israël ne devrait même pas faire l’objet d’un débat gauche-droite!!! Ça devrait aller de soi!!!

    J’avoue ne pas comprendre la haine que les Québécois portent envers Israël, la seule démocratie de tout le Proche-Orient et de tout le Moyen-Orient!!!

    Pourtant, défendre Israël, c’est défendre la démocratie, de même que notre civilisation et les valeurs de celle-ci!!!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/12/reflexion-sur-le-sort-de-la-terre.html

    Le Sanglot de l’Homme blanc de Pascal Bruckner a-t-il contaminé le Québec au grand complet???

    Bonne année, quand même, Louis!!!

  5. […] This post was mentioned on Twitter by Jean Bernatchez. Jean Bernatchez said: RT @SebastienRobert: Voilà quelqu'un qui mérite plus une chronique dans le 24h et Bazzo.tv que Mathieu Bock-Côté… http://bit.ly/i1MzV0 … […]

  6. Jean-Luc Proulx: « J’avoue ne pas comprendre… »
    On avait remarqué…

    Martin

  7. Excellent billet pour clore 2010 !

    «En fait, l’ultradroite, face à un monde de plus en plus complexe, fait de la simplification à outrance sa véritable marque de commerce»

    La simplification, quoique je parlerais plutôt de simplisme, est en effet une des caractéristiques principales du populisme et de l’utradroite. Les nuances n’ont pas leur place dans cet univers.

    «La complexité et l’interdépendance des relations entre les citoyens au sein de notre société découlent d’une compréhension issue de décennies de luttes sociales: l’individu, isolé, est faible.»

    L’interdépendance est en effet une des réalités fondamentales que nient les populistes de la droite. Un riche ne l’est qu’en autant que d’autres le paient (revenus) et produisent les biens et services qu’il se procure en échange de ses sous (dépenses). La richesse n’a aucun sens dans un monde sans interrelations. Dire que ce ne sont que les bénéficiaires de l’aide sociale qui dépendent des autres est un non-sens. Nous dépendons tous des autres et les riches encore plus, car ils ont besoin du travail de bien plus de personnes pour pouvoir conserver leur niveau de vie.

    L’autre grand malentendu porte sur la notion de liberté, comme tu le montres bien. La liberté n’est pas de faire ce que l’on veut, mais d’avoir la possibilité de se réaliser, ce que nos faux apôtres de la liberté refusent à bien de leur concitoyens en tentant d’éliminer les mécanismes de redistribution des richesses (insuffisants) qui existent dans notre société.

  8. je n’aurais pu mieux dire !

  9. La comparaison avec la Somalie est un peu exagérée à cause de la conjoncture politique du coin ou plutôt de l’absence des politiques… Un comparaison avec les États-Unis ferait l’affaire ! Eh oui, dans ce pays qui devrait être le plus riche du monde, des dizaines de millions de personnes (dont des vétérans) croupissent pourtant dans des parcs de roulottes, dans la rue, en prison, etc. Le système d’éducation coule de tous les côtés, le système de santé laisse à des dizaines de millions de personnes le choix de s’endetter à vie ou de mourir. L’absence de règles a mené à une marée noire et une crise économique mondiale, mais les gens ne pensent encore qu’au maccarthisme au lieu de vouloir améliorer le sort d’autrui.

    @ Jean-Luc Proulx :
    Je défends un principe sain selon lequel je me réserve le droit (contrairement à vous) de critiquer Israël sur certains points tout en considérant les droits de ses habitants sur le même pied d’égalité que ceux des autres.

  10. L’utilisateur-payeur arrive maintenant chez les fournisseurs d’accès à internet: http://openmedia.ca/blog/primus-gets-ready-usage-based-billing-fights-not-over-yet

  11. Ha ha! Quel clown celui-là! Tordant! Vous vous mettez à dénoncer un gros voleur de croustilles au dépanneur du coin, vous devenez, pour monsieur Proulx, un anti-GROS!

    Si c’est là le genre d’adversaire qu’on a en face, avec les deux twits en première ligne; Dumas et Turcotte, je suis prêt pour le débat avec ces clowns, quand ils veulent, où ils veulent, et publiquement s’ils le veulent.

    Dénoncer Israël, et ses crimes de guerre, et ses crimes contre l’humanité, en plus de l’apartheid qu’elle exerce sur les Palestiniens, sans parler du génocide, c’est légal, et surtout, légitime. Ça ne fait pas de nous des antisémites, ou des anti-démocrates.

    JLP peut bien ravaler toute sa propagande et se l’imposer devant le miroir ce soir, pour la nouvelle année, lui qui supporte tous les Coups d’État orchestrés par la maison blanche à l’étranger, dont les 45 du dernier siècle, sans parler des dictatures que celle-ci a imposé par la suite. JLP est aussi cohérent que ses coparses, qui font l’apologie de Pinochet, l’une des pires ordures sanguinaires de notre ère.

    Et parce que nous dénonçons Israël pour ses crimes de guerre et ses crimes perpétrés contre l’humanité, et pour sa détention d’ADM, dont l’arme nucléaire, nous ne détestons pas pour autant les Israéliens et n’éprouvons donc aucune «haine» à leur endroit.

  12. Effectivement! JLP ne comprend que ce qu’il veut comprendre, et encore! N’en demandez pas tant à ce «mulot intellectuel».

  13. En quoi il est incohérent ce texte? Je le trouve au contraire, à point, pour décrire le tas de chiures de droite, qui nous ressassent sans cesse, leurs ratées antérieures à titre de «nouvelles idées».

    Privatiser la santé? Mais pour qui? Pour quoi? C’est bien simple! Pour avantager, comme jadis, la minorité parasitaire qui pourra «entreprendre» en la matière, parce qu’elle en aura les moyens, et cela pourquoi? Afin de s’enrichir sur les maladies d’autrui, et tout en faisant fi de l’inexistence du partage des richesses –ironiquement créées par ceux et celles qui la quémandent!- au sein de ce système parasitaire, qui finalement, réduira les entrepreneurs au nombre de «ceux qui en ont les moyens», c’est-à-dire, une minorité parasitaire, déjà bien avantagée par ses capitaux, parfois accumulés au sein d’une antérieure exploitation des besoins, ou du labeur des autres.

    Bref, votre tas de merde de droite, c’est du totalitarisme, carrément. Et ça ne tient pas debout.

    Alors je vous le redemande, il est où, le problème avec ce texte, puisque vous n’argumentez point cette affirmation?

  14. Effectivement! Les capitalistes ne savent pas quoi faire d’autre, d’ailleurs! Votre comparse a bien évité d’argumenter son affirmation, et pour cause, il en est incapable! Comme vous!

  15. Et Duhaime qui parle de Khadir comme un islamiste, ça n’est pas absurde, cela? Cet apologiste de Pinochet est de toute façon bien mal placé pour faire l;a m,orale aux autres, lui qui a en plus, occupé l’Irak avec les States…

    À chacun son trip!

  16. Excellent texte Louis, aucun dépassement, et j’en reviens à la Somalie, il n’y a pas d’exagération, pourquoi? Bien simplement, parce que les libertariens anti-État veulent bel et bien LEUR État docile à la volonté bourgeoise. Voilà!

    Mais maintenant, cherchons pourquoi l’extrême droite a fait surface, à nouveau… J’ai un indice…

    Les ratées du capitalisme moins sauvage! Alors les rats sortent du bateau, et se créent un radeau de sauvetage! plus extrémiste toutefois, mais sachant en cela, que le capitalisme moindre n’a déjà plus sa place, compte tenu de ses ratées si nombreuses!

    Le RLQ n’est qu’une benne à ordures.

  17. « Et l’État – ce méchant appareil gauchiste – pourra même assurer leur protection… »
    Protection? Protection contre qui? Vous semblez le savoir.

    Israël est un pays de BS qui reçoit des milliards du gouvernement américain. Qui viole allégrement les conventions de Genève. Qui ment par omission sur sa possession d’armes nucléaires. Qui négocie de mauvaise foi pour gagner du temps afin d’accroître son territoire. Qui garde un million et demi de personnes en prison à Gaza.
    Si la droite au Québec s’associe à ça, le vent de sympatie qu’ont les idées de droite court un grand risque de s’éteindre.
    Avis à Duhaime et compagnie: On aimerait récolter la moisson avant que vous gâchiez toute. Passez le message à vos handlers.

  18. Vous me faites rire ce matin !

    À propos d’Israël. Imaginez un instant que les anglais du West-Island s’achètent des lance-roquettes et décident de tirer sur le centre-ville de Montréal(parce que la distance entre les tirs est aussi faible que ça en Israël), et que si vous vouliez engager le dialogue, ils vous enverraient paitre en réclamant plus de services en anglais, que feriez-vous ?

    À propos de la Somalie. Louis, tu devrais choisir un pays qui a un gouvernement solide. En ce moment, c’est la guerre civile là-bas, pour la possession du pouvoir. Et puis, c’est assez rare que la go-gauche vante la Chine, la Corée du Nord et Cuba, trois pays totalitarisme prônant la redistribution de la richesse(sauf pour la classe dirigeante bien sur). Serait-ce parce que ces deux pays emprisonne leurs citoyens s’ils pensent autrement que le gouvernement ?

    À propos de l’utilisateur-payeur. Ton raisonnement est incompréhensible Louis(et tout les autres). Il y a des services de bases qu’on ne veut pas voir partir, justement comme les forces de l’ordre, de la réfections des routes, et chose surprenante(en tout cas, pour vous!), la santé et l’éducation.

    À propos du niveau de vie. Si pour toi, avoir une dette qui est impossible à payer est synonyme de haute qualité de vie, tu devrais aller refaire tes cours d’économie. Une fois, tu t’es plains d’avoir reçu une amende de 42$ pour un stationnement, disant que ça allait crever ton budget, et tu dis qu’une dette de 223G$(223 milliards) est synonyme de haute qualité de vie ? Je crois qu’il y a une incohérence à quelque part de ta part.

    Bref, un texte totalement démagogique, qui n’est pas à la hauteur de ce que tu peux écrire normalement Louis

  19. On n’a pas fini de rigoler (ou de pleurer) avec cette droite caricaturale et son image inversée la gauche tout aussi caricaturale.

  20. Jean-luc Proulx, pourquoi faire étalage de votre ignorance?

    Vous dites qu’Israel est la seule démocratie du Moyen-Orient.

    Pourtant, la Turquie est aussi un pays démocratique.

  21. Je pense que l’auteur de ce texte, autant que le Réseau Liberté Québec, ne savent pas faire passer leur message. Avec les machinations de gauche ou de droite érigées en systèmes, les insinuations d’associations sans fondements à des organisations ultraconservatrices ou ultracommunistes, bref, tout l’extrémisme de l’autre partie tellement diabolique de laquelle vous décriez les idées, vous faites en sorte que votre message demeure marginal auprès de la population en général.

    En utilisant une approche plus balancée, des idées plus au centre et en arrêtant de démoniser toujours l’autre côté du spectre politique, votre message passerait beaucoup mieux. Tout ce que vous réussirez à faire avec vos récits extrémistes, c’est au mieux de vous éloigner de la population moyenne, et au pire, de passer totalement inaperçu avec vos messages écrits dans des mots qui, bien que précis, sont tellement hautains, intellectuels et dans des structures de phrases incompréhensibles pour le commun des mortels.

    Mais vous êtes un peu comme des enfants qui disent toujours « c’est pas moi, c’est lui ». Au lieu de ça, essayez donc de passer des messages dans lesquels les gens se reconnaissent un peu.

  22. Très bon texte plein de vérité malheureusement pour les droitiers qui n’aiment vraiment pas être dévoilé.

    Sylvain Plourde

  23. Tu dis :
    « n’importe quel individu ayant un minimum de conscience politique comprend que c’est plutôt son extrémisme de droite au sein d’une société déjà largement de droite – avec tous ses médias et partis politiques – qui l’isole. »

    Ayant une conscience politique peut-être, mais ayant surtout AUCUNE culture politique ! Car prétendre que nous sommes dans une société « largement de droite », signifie juste une chose : tu prends tes désirs pour une réalité !

    1. L’état, y compris depuis que Jean Charest est au pouvoir, grossit. Un état qui grossi, que cela soit en nombre de fonctionnaires, tout comme en dépenses publiques, comme c’est le cas au Québec, c’est le contraire d’une société « déjà largement de droite ».

    2. L’imposition est la plus forte au Québec que n’importe où ailleurs en Amérique. Si tu penses que ceci est « de droite », tu as de sérieuses lacunes en culture politique.

    3. Interventionnisme étatique. Le Québec, surtout avec les Péquistes, mais les libéraux font pareils depuis le départ, subventionne a outrance les entreprises, ce qui est en opposition avec la liberté d’entreprendre et la non ingérence de l’état dans l’économie. C’est une forme larvée de nationalisation… c’est ça être « une société déjà largement de droite » ?

    On pourrait continuer longtemps, mais en terme de dette et d’imposition, déjà, à la base, nous savons bien que ce sont des politiques de gauche.

    Le reste de ton texte montre juste que tu ne sais pas ce qu’est l’extrême-droite, ou « l’ultradroite » comme tu l’appelles hypocritement. devrais lire « Histoire des idées politiques » chez Dalloz ou encore « La pensée politique » de Guchet avant de sortir ce genre de fadaises !

    Dans ton cerveau, « la droite » devient quelque chose d’assez curieux : une sorte de vieux fantasme que tu aimes haïr, mais que tu maitrises tellement mal, que tu préfères réinterpréter et redéfinir le concept. Oh ! C’est le genre de propos qui fait plaisir aux nouveaux curés de la rectitude politique, cette gogauche moralisatrice et donneuse de leçons, mais en réalité, c’est juste une façon que tu as de peindre quelque chose qui n’a pas grand rapport avec la réalité, afin de mieux la détester.

    Comme je le disais en introduction, avoir une conscience politique, c’est bien, mais sans culture politique, voilà ce que cela donne : une série de poncifs éculés, mais surtout, une longue litanie d’approximations, destinée à camoufler sommairement une anémie intellectuelle, pourtant si évidente.

    Pour quelqu’un qui s’auto-qualifie pompeusement de « pertinent », il y aurait pas mal de choses à revoir et surtout… à apprendre !

  24. Pendant que la droite simplifie ou vulgarise des problèmes complexes, la gauche sur bureaucratise et complexifie les choses d’une telle façon que ça crée une forme d’immobilisme difficilement malléable et demandant toute notre énergie pour déplacer d’un simple centimètre.

    Dire ou croire que tout va bien bien est une utopie remplie d’éléphants roses et de licornes. Ce que vous écrivez sur le niveau de vie des Québécois n’est pas faux, mais tellement biaisé et surréaliste qu’on peut que croire que c’est un texte sarcastique. Je crois que les gens sont conscients qu’ils vivent relativement bien au Québec, mais une certain franche de gens plus à droite voient tout simplement plus loin et savent que nous sommes capable de faire encore mieux en enlevant certains boulets étatistes que nous trainons aux pieds depuis trop longtemps.

    @Sylvain Guillemette: Je ne sais pas trop dans quel monde vous vivez, ne vous en déplaise, le système de santé à deux vitesses existe et est établi depuis longtemps au Québec. Mais le fait que ce système en parallèle du système de santé régulier ne soit pas officiellement contrôlé peut mener à une certaine forme d’abus. Le public risque de tomber en ruine dans les 10-15 prochaines années et il est là le problème :(. Moi je serais plutôt pour un paiement unique minimum par visite, genre 5$ par visites pour tout le monde riche ou pauvre (pas les extrêmement pauvres on s’entend)

    Pour une moyenne de 300-500$ vous pouvez aller vous faire scanner ce que vous voulez.
    Have fun
    http://www.radiologiemailloux.com/

  25. 1- Il y a moins de fonctionnaires qu’avant à cause d’une attrition; on n’en replace qu’un sur deux.
    2- Le taux d’imposition au Québec n’est pas le plus élevé au Canada et l’ensemble des autres États ont également pris le virage à droite. Le fait que le virage au Québec soit moins accentué ne change rien au fait que ce sont des politiques de droite depuis plusieurs décennies, comme le note avec brio M. Préfontaine.
    3- Les subventions n’ont rien à voir avec la nationalisation. Dans le premier cas les profits sont privés,comme adore la droite,et dans le second ils sont publics.

    Avant de donner des leçons de culture politique, commencez donc par nettoyer votre propre cour et vos préjugés.

  26. Absolument, c’est comme si il n’y avait pas de nuance entre les deux spectres politique, et dire que Bock-Coté est un extrémiste il faut vraiment pas connaitre ce qu’est l’extreme droite ou vouloir faire carrière comme humoriste ROFL

  27. Mr Proulx,vous avez une drôle de vision de la démocratie et de la liberté aussi.Défendre 1 Pays qui pratique une politique d’Apartheid et de répression et qui a tué des milliers de personnes et provoqué des troubles psychologiques chez une génération complète d’enfants lors de l’Opération Plomb Durci,qui attaque des navires d’Aide Humanitaire a destination de Gaza et qui réplique a des tirs de roquettes qui,99% du temps tombe dans des champs par des bombardements de F-16(Qui en passant,sont gracieusement offert par votre chère ami Américain)et j’oubliais,qui chassent des Palestiniens de leur maison pour favoriser l’implantation de Colonies Juives.Avec des gens qui croient comme vous tout les grands médias de ce monde et qui ne prenne pas la peine de s’informer sois-même et voir qu’il y a 2 côtés a une médaille,nous allons continuer a être 1 peuple d’esclaves a la solde des grandes multinationales étrangères et nous ne serons jamais 1 peuple fière et indépendant.

  28. Préjugés ? En es-tu vraiment certain ? Voyons voir avec les chiffres :

    1. De 2003 à 2009, la taille de l’administration provinciale du Québec est passée de 27% à 30,4% (par rapport au PIB). Ce qui fait une augmentation de 12,7% des dépenses publiques en six ans ! Pas mal pour une « société déjà largement à droite ». D’ailleurs, l’écart avec l’ensemble du Canada a d’ailleurs grandi depuis que Charest est au pouvoir.

    Tu dis qu’il y a moins de fonctionnaires, dû à « l’attrition », oui, tu dois donc faire partie des personnes qui croient aveuglément ce que raconte le ministre des finances… tsé, celui qui préfère être « heureux » que de régler la dette !

    Or, ce n’est pas vrai… En 2003, il y avait 90,3 fonctionnaires par tranche de 1,000 habitants… en 2009, il y en avait 97,3 pour 1,000 habitants. Alors que dans le reste du Canada il y a eu une diminution de plus de 11% du nombre des fonctionnaires, le Québec a suivi une tendance inverse !

    Sources :
    http://cansim2.statcan.ca/cgi-win/cnsmcgi.pgm?regtkt=&C2Sub=&ARRAYID=3850001&C2DB=&VEC=&LANG=F&SrchVer=&ChunkSize=&SDDSLOC=&ROOTDIR=CII/&RESULTTEMPLATE=CII/CII_PICK&ARRAY_PICK=1&SDDSID=&SDDSDESC=
    http://cansim2.statcan.ca/cgi-win/cnsmcgi.pgm?Lang=F&RootDir=CII/&ResultTemplate=CII/CII_pick&Array_Pick=1&ArrayId=384-0002

    2. L’imposition maintenant. Les impôts ET taxes prélevés au Québec en 2008 représentaient 27,8% du PIB… la deuxième province la plus taxée arrive juste à 22% et c’est le Nouveau-Brunswick. C’est tout de même près d’un tiers de la richesse qui est prélevée par le gouvernement, le taux, le plus élevé en Amérique.

    Source : http://cansim2.statcan.gc.ca/cgi-win/cnsmcgi.pgm?regtkt=&C2Sub=&ARRAYID=3850001&C2DB=PRD&VEC=&LANG=F&SrchVer=&ChunkSize=&SDDSLOC=&ROOTDIR=CII/&RESULTTEMPLATE=CII/CII_PICK&ARRAY_PICK=1&SDDSID=&SDDSDESC=

    Également dans le Devoir : [Le Québec] « Se classant dans la plupart de ces catégories comme la province la plus taxée au pays » (Source : http://www.ledevoir.com/economie/finances-personnelles/312650/taxes-et-impots-le-quebec-a-une-note-parfaite )

    3. Là, c’est toi qui a mal compris. Je ne dis pas que C’EST une nationalisation, je dis que c’est une FORME LARVÉE de nationalisation : car, et je suis certain que tu es capable de comprendre, quand tu donnes de l’argent à quelqu’un, tu deviens, que tu le veuilles ou non, influençable ou, en tout cas, l’état a un moyen de faire pression sur toi.

    Tu ne vas pas me dire que de lancer des milliards de dollars à GM, par exemple, n’a pas été un moyen pour Obama de faire pression sur le constructeur ? Hein ! « Government Motors », c’est pas « juste » une joke. On l’a vu dans les décisions d’entreprises qui ont suivi, d’ailleurs… 😉

    Voilà les chiffres.

  29. Une chance,c’est seulement une minorité et je vous ferez remarquer q’en Europe,il y a une tendance a droite c’est d’ailleurs 1 gouvernement de droite qui a été élu en Suède et avec des compressions dans les fonctionnaires ainsi que la privatisation de certains services,ils sont le pays qui se remet le mieux du ralentissement économique.

  30. Crime de Guerre l’israel? Peut être… Mais la Palestine est très loin d’être blanc comme neige non plus. Et tu veux dénoncer Israel et c’est crime de guerre? Vas voir se qui se passe en Chine pour commencer, c’est 10 fois pire la bas. Si les israeliens avait pas a se défendre entourer de pays hostile a la démocratie et a la liberté de religion, il n’y aurais pas de crime de guerre la bas. En cChine, ils n’ont aucune excuse.

  31. Est-il possible de se rendre à l’évidence que nous devons commencer à avoir un débat (droite, gauche, centre, on s’en fou) sur le fait que nous sommes hyper-endettés et qu’un moment donné, va falloir se prendre main. Je suis père de 3 enfants et c’est certain que j’aimerais mettre toutes mes économies à leur service. Mais ces dernières sont restreinte et je dois faire des choix. Je budgette, calcule, prévois et respecte mes moyens. Même si mes enfants pique des crises, que ce pourrais être bon pour leur développement cognitif, je ne vais pas acheter la nouvelle Kinect XBOX. Même si les voisins en on une, ce sera non. Car je devrai m’endetter pour leur offrir.

    NON. Les syndicats n’accepte par un NON. Ils devront. Ça doit changer.

    Je crois dur comme fer qu’une province se gère comme nous gérons une famille.

    Si je suis votre raisonnement, nous allons nous retrouver bientôt cul par dessus tête comme l’Islande, L’Irlande ou la Grêce.

    Est-il possible de déradicaliser le syndicalisme, ou du moins, en parler dans un débat publique.

    Vous perdez de la crédibilité: Votre référence à la Somalie, Duhaime au service de la CIA.

    Claude Poirier est ministre de la justice tant qu’à faire!

    Bon texte mais aucun élément de solution dans vos propos, démagogie et arguments circulaires. Dommage.

  32. Je pense que la réalité entre le nationaliste franco-québécois, étatico-conservateur Bock-Côté et le nationaliste franco-québécois, étatico-socialiste Préfontaine se trouve peut-être… chez le libéral de valeur peu ou pas nationaliste, peu ou pas étatiste Descôteaux.

    Voyez son article: http://descoteaux.argent.canoe.ca/general/la-gauche-deconnectee/

    Je me permets de critiquer à la fois Préfontaine et Bock-Côté aussi sur 2 points: leur haine de la transparence et de ceux qui veulent de la transparence dans les actions de ceux qui ont tous les pouvoirs (politiciens, fonctionnaires, juges).

    Bock-Côté s’est mis du côté des conservateurs qui voulaient des représailles contre Julian Assange pour avoir sorti des secrets d’État du gouvernement américain.
    Les conservateurs étatistes sont, comme pour les autoritaires à gauche (peu importe le pays, même à Cuba ou en Chine), pour que de la magouille se fasse …et qu’elle reste cachée aux gens, quitte à emprisonner, à torturer ou à tuer.

    Préfontaine, lui, s’attaque à un gars qui, au Québec, fait la même chose: dénoncer le manque de transparence et l’inefficacité d’un système étatique: Éric Duhaime.

    Il peut être dans le champ (comme avec son histoire avec Khadir = Islamiste dangereux) mais c’est loin d’être un gars lié à la CIA, étant le premier qui irait dénoncer cet organisme si un gouvernement d’ici nous créait un tel monstre bureaucratique, coûteux et qui essaie de déstabiliser des pays, de fomenter des coups d’État à l’étranger et de commettre des crimes au nom du bien d’un gouvernement.

    Goebbels le disait: «Répétez un mensonge 1000 fois et il deviendra vrai.».

    Soyons rigoureux: ce n’est pas en prenant des fabulations à gauche et à droite qu’on décrit une personne ou un mouvement selon ce qu’il est vraiment.

    Même chez le RLQ, je crois pas que ce soit aussi uniforme, que les gens soient diaboliques que ce à quoi tu veux le laisser croire ou à la perception que tu en as ou celle que tu as gobée de gens qui eux-mêmes l’ont acquise de personnes qui les aiment pas, parce que leurs intérêts personnels sont contraires: http://www.dailymotion.com/video/xf9r0m_l-argumentaire-gauchiste_news .

    Si tu veux lire cette semaine, fais-le sur la théorie des choix publics.

    Tu y liras que même le politicien qui va en politique pour « l’intérêt public », que PKP ou que le militant subventionné du FRAPRU ou d’OXFAM veut toujours de nouvelles subventions essentiellement parce qu’il veut, comme tout le monde, atteindre un intérêt personnel (souvent pécunier, sinon pour avoir le pouvoir ou du prestige).

    «L’argent des autres me revient de droit… mais moi, je veux pas payer (soit parce que je ne crois pas à la cause, soit parce que je veux même pas y contribuer moi-même).»

  33. J’aimerais que l’auteur de ce texte explique en quoi les « Palestiniens » sont victimes d’un génocide. Question de rire un peu…

  34. Qui sommes nous pour juger d’un différent qui perdure depuis des décennies et où les racines fondamentales remontent à avant la naissance de Jésus Chrit? Différents extrêmement complexes où les trois religions, l’origine ethnique et des traités territoriaux ancestraux sont au centre de cette mésentente. Le sang coulera tant et aussi longtemps qu’aucun compromis s’établisse, tant et aussi longtemps que le dialogue de sourds résonnera.

    Je trouve qu’il est disgracieux de prendre position dans ce conflit tellement il est complexe et émotif, surtout pour nous occidentaux qui n’avons pas vécu dans cet état de crise.

    Jouer au gérant d’estrade est le plus que nous puissions faire dans ce dossier. À moins d’y être directement impliqué.

  35. Pourquoi n’est-il pas possible au Québec de faire un débat gauche droite sans s’insulter ? Sommes-nous si immature ? Toutes les sociétés dans le monde le font, mais nous, impossible. Dès qu’on commence à parler de « droite », on se fait traiter de non-éduqué, de con, etc… Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir des débats d’idées, en laissant les émotions au vestiaire ? Vous croyez que le gouvernement est la solution à tous les problèmes ? Parfait. Nous croyons que c’est l’inverse. Voilà, maintenant on se respecte, et on débat en laissant les insultes de côté. Ce serait bien, non ?

  36. Tout simplement que nous sommes encore dans notre phase adolescente comme société. Être capable de discuter calmement sans se gueuler après et se traiter de noms demande un certain recule et une maturité que nous ne semblons pas encore avoir comme société.

    C’est dangereux être trop émotif et se manquer de respect.Dans tout les tendances et horizons politiques il ya du bon et du moins bon et matière à réfléchir. Il ya toute sorte de tons de gris.

  37. Wow, je n’avais jamais lu un aussi bon texte! Du sarcasme à son meilleur!

    @François dit :
    1- Il y a moins de fonctionnaires qu’avant à cause d’une attrition; on n’en replace qu’un sur deux.

    Réponse: Le gouvernement dit qu’il n’en remplacera qu’un sur deux… la réalité est tout autre… vérifie les statistiques du nombre de fonctionnaires avant de pondre une réponse non-vérifiée…

    Réponse: Le Québec compte 181 000 employés du secteur public de plus qu’en 2000. Source (La machine à créer des fonctionnaires, Pierre Duhamel)

    Bonne année!

  38. @ Jason Keays.

    Je suis sûr qu’un homosexuel turc serait heureux de savoir qu’il vit dans un pays qui respecte ses droits, car je ne suis pas sûr qu’il soit au courant!!!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_des_personnes_LGBT_en_Turquie

    Une démocratie, c’est plus que des élections, c’est, aussi, reconnaître les droits de l’Homme et protéger ceux-ci!!!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l'homme_en_Turquie

  39. Je suis d’accord avec vous Jean-Philippe!

    L’auteur du texte principale sont complètement dans le champ. Surtout lorsqu’il mentionne que la droite est une franche de la population moins éduqué. J’aimerais savoir, si pour lui, ne pas être éduqué, veut dire ne pas être de gauche et avoir des diplômes en littérature ou en philosophie. Car ma copine a un bac et une maîtrise en éducation et affectionne la droite. Moi aussi d’ailleurs j’affectionne la droite et j’ai fait mes études au cégep.

    Est-ce de l’égoïste ne pas vouloir payer pour une génération qui a eu tout cru dans le bec et continu d’en profiter?

    Est-ce de l’égoïste de ne pas vouloir payer pour des gens trop lâche pour aller travailler?

    Est-ce de l’égoïste de ne pas vouloir payer pour des artistes qu’on écoute pas ou qu’on ne va pas voir?

    Je ne crois pas.
    Je suis d’accord pour aider les gens démunis, mais ceux qui le sont vraiment.

  40. @ Aleksey.

    Toutes vos affirmations ont déjà été démolies ici: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/06/les-larmes-et-la-solitude-disrael-et.html

    Je ne peux que trop vous conseiller de lire les livres de Pierre-André Taguieff!!!

  41. @ Guillemette.

    Apartheid, mon cul, oui!!!

    Les Palestiniens vivant en Israël ont la citoyenneté israélienne, de même que le droit de vote et le droit de se présenter aux élections!!! D’ailleurs, un ministre de l’actuel gouvernement israélien est Arabe!!! Ils peuvent, aussi, être nommés comme juges à la Cour suprême, et c’est même le cas pour l’un d’entre eux!!!

    Ils ont le droit de circuler sur le territoire et de fréquenter les écoles et les hôpitaux et l’arabe est l’une des deux langues officielles du pays, l’autre langue étant l’hébreu!!! Ils ont le droit de travailler, ils ont le droit d’ouvrir des commerces et ils ont le droit d’être des propriétaires terriens et d’être des propriétaires immobiliers!!!

    En 2004, le premier ministre israélien de l’époque, Ariel Sharon, a fait passer une loi exigeant que toutes les compagnies appartenant à l’État embauchent, au minimum, un Israélo-Arabe, sur leur Conseil d’administration!!! Les Israélo-Arabes sont, aussi, couverts par les programmes sociaux du gouvernement!!!

    Bref, «l’horrible apartheid israélien» donne plus de droits, aux Palestiniens qui vivent sur son territoire, que n’en donne le Liban, aux Palestiniens qui vivent sur son territoire!!! Il leur donne, aussi, plus de droits que n’en donne la Syrie, aux Kurdes qui vivent sur son territoire!!!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/12/reflexion-sur-le-sort-de-la-terre.html

    Toutes ces accusations, nous dit le philosophe et le politologue français Pierre-André Taguieff, qui est un expert en matière d’antisémitisme et en matière de judéophobie, convergent vers une même conclusion que l’on peut, ainsi, formuler : le peuple juif est un intrus, dans le genre humain!!! Dans le vieil antisémitisme, les Juifs faisaient une figure d’intrus, dans les nations européennes, de peuple en trop qui venait d’Orient, sans aucun territoire, au sein de l’Occident chrétien!!! Amalgamés avec les Occidentaux, ils sont, désormais, traités, comme étant des intrus au Moyen-Orient et, plus largement, dans la société mondiale!!! Doublement diabolisés, en tant que «sionistes» et en tant qu’Occidentaux, ils sont rejetés, comme étant le peuple en trop par excellence, ce que traduit la rumeur voulant que Israël serait un État en trop!!! Un État-monstre, le seul à être supposé comme tel!!! Telle est la nouvelle matière symbolique qui est exploitée, depuis près d’un demi-siècle, par les ennemis, qui sont déclarés ou non, des Juifs!!!

    Honnêtement, Guillemette, radoter toujours le même vieux disque qui saute et les mêmes clichés doit tellement être d’une routine!!!

    Je ne sais pas dans quel monde tu vis et, après trois ans à te lire un peu partout, sur la blogosphère, je suis tanné d’essayer de le comprendre!!!

  42. La meilleure façon d’évaluer la place de l’État dans l’économie est de comparer les dépenses de l’État avec la taille de l’économie. Il est un peu malhonnête de faire cette comparaison à partir de 2000, car cette année-là faisait suite à plusieurs années de compressions budgétaires.

    On peut et doit regarder la situation sur une plus longue période. Les données de Statistique Canada à http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2010001/t/tab0324-fra.htm permettent de faire l’exercice sur une longue période, soit depuis 1981. Grâce à ce tableau on peut calculer la part des «Dépenses courantes nettes des administrations publiques en biens et services» (ce qu’on appelle couramment les dépenses gouvernementales) dans le Produit intérieur brut (PIB).

    Cette part a peu varié dans les années 1980 (entre 24,8 % en 1988 et 26,6 % en 1982, année de sortie de récession). Le maximum a été atteint en 1992, autre année de sortie de récession, avec 27,7 %. Cette part a ensuite diminué à chaque année jusqu’en 2000, pour atteindre son niveau plancher de 21,4 %, ce qui représente une baisse de 22 % en 8 ans. Voilà pourquoi il est malhonnête de partir avec cette année-là pour faire des comparaisons, à moins qu’on ne cherche que les données qui correspondent à notre idéologie. Cette part a de fait augmenté depuis, mais très peu (malgré les grands besoins de rattrapage après 8 ans de compressions), pour atteindre 22,1 % en 2008 et enfin 23,0 % en 2009, année de sortie de récession. Ce niveau est tout de même 17 % moins élevé que celui de la sortie de récession de 1992.

    J’ajouterai que cette baisse de la place de l’État dans l’économie s’est faite au cours d’une période de forte hausse des besoins en matière de santé en raison du vieillissement de la population. Bref, la tendance des 30 dernières années est claire : l’État prend proportionnellement moins de place dans l’économie.

  43. Je ne crois pas que ce soit tant l’état que le sur bureaucratisation et l’organisation du fonctionnariat qui fait défaut.

    Peut être que si l’État était aussi présent mais plus fonctionnel et au service de la population aux lieux de lui mettre les battons dans les roues, je crois que la partie plus à droite de la population serait beaucoup plus modéré.

    Ouvrir une PME au Québec est un véritable tour de force, par son mur de paperasse et ses multiples réglementation, ceci ne fait que tuer à petit feu l’entrepreneuriat et l’ambition affairiste.

  44. @Sylvain Guillemette : Pourquoi faut-il que vous utilisiez les termes suivant dans vos argumentaires: tas de merde de droite, Quel clown celui-là, deux twits, les rats, benne à ordures, etc. N’étais-ce pas des invectives utilisés par les SS pour dénommer les Juifs…

    Ça détruit votre crédibilité et affaiblis votre argumentaire. Vous êtes mûrs d’arrêter d’écouter la période des questions au Parlement…

    Bien à vous.

  45. Pourquoi les syndicats sont contre la liberté, contre la libre association, contre les coops de santé ou contre les osbl de santé? Ça aussi c’est du « privé », ça aussi c’est des composantes de la liberté.

    Ah les militants syndicalistes du ouèbe… beaucoup de blablabla, mais on voit vite ou sont leurs priorités. La protection de leurs cotisation$ et de leurs « droit$ zacquis »…

  46. Ce serait simplement beaucoup trop de temps à perdre que de vous accorder de l’importance et perdre tant de temps avec un texte qui renferme plusieurs mensonges par paragraphe.

    C’est facile d’être peu informé et de lancer une tonne de choses non vérifiées reposant sur du vide. Des opinions sans fondement finalement. C’est beaucoup plus long la démolir avec des faits et chiffres.

    Mais je vais donner un exemple simple qui est à la base de votre argument et celui de Claudette Carbonneau en même temps.

    Vu son influence, ça vaut pas mal plus la peine de lui répondre et malgré qu’elle a lancé et répète beaucoup de faussetés (comme le fait que la déréglementation, la droite ou moins d’État a causé la dernière crise économique alors que c’est le contraire), elle lance moins d’âneries et tente un peu de les appuyer. De plus en plus d’ailleurs, puisqu’elle n’a pas le choix et a finalement de l’opposition.

    « Contrairement à ce que claironne la propagande syndicale, l’État ne rapetisse pas. Il grossit. Le nombre de fonctionnaires aussi. On comptait 94 employés du secteur public pour 1000 habitants au Québec en 2000, selon Statistique Canada. Aujourd’hui : 112. Le poids du gouvernement dans l’économie était de 27 % à l’arrivée de Jean Charest comme premier ministre en 2003. Aujourd’hui : 31 %.

    Si vous payez 1 % plus de TVQ à partir d’aujourd’hui, ce n’est pas un hasard.

    La supposée « privatisation des services publics » est un mensonge. Un épouvantail ridicule qui n’effraie aucunement quiconque se donne la peine de vérifier les chiffres. »
    http://descoteaux.argent.canoe.ca/general/la-gauche-deconnectee/

    Un beau travail de nos gouvernements de droite. 😛

    Aussi, quelques autres points:
    -La Somalie est en guerre civile depuis le début des années 90. C’est ce que je voulais dire par prendre les gens pour des cons. Hong Kong est un exemple pour l’État minimal malgré ce qui a été perdu depuis qu’elle fût rétrocédée à la Chine. http://dai.ly/fpK5Zh

    -Amir Khadir se garde toujours de dénoncer les extrémistes islamistes et leurs actions en Palestine. Lorsqu’on lui en donne la chance, il finit encore par tourner le tout contre Israël. Avec des ennemis communs (les USA, Israël), les Islamistes deviennent les alliés de Khadir et il est très complaisant avec eux.

    -Quand Sylvain Guillemette comment à être d’accord pleinement avec toi, ça va pas bien. D’ailleurs, il aime répéter (il ne fait que ça répéter encore et encore) qu’Éric Duhaime a approuvé tout ce que Pinochet a fait… D’ailleurs, tu fais une recherche des termes ensemble et tu ne tombes que sur des écrits de Guillemette. Mais tu fouilles plus et tu te rends compte que Duhaime a dénoncé les actions de Pinochet, mais a dit que la gestion qu’a faite un ministre de Pinochet de leur « régie des rentes », elle a été bonne. C’est le seul élément qu’il a approuvé et a dénoncé le reste.

  47. Quand allez-vous essayer de comprendre que c’est le système monétaire -étatique- qui cause le plus d’inégalités économique ?

  48. @ Darwin: vos conclusions sont erronées car vous ne prenez pas le bon tableau…

    Essayez avec celui-ci:

    http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2010001/t/tab0824-fra.htm

    PIB (2008) = 267 000 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 80 850 000 000 $ = environ 30%

    PIB (1981) = 155 209 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 17 687 000 000 $ = environ 12%

    ***

    Je suis donc d’accord lorsque vous écrivez ceci:

    « Voilà pourquoi il est malhonnête de partir avec cette année-là pour faire des comparaisons, à moins qu’on ne cherche que les données qui correspondent à notre idéologie »

    🙂

  49. Vous mélangez des pommes avec des oranges. Le tableau de dépenses gouvernementales que vous utilisez est en dollars courants et celui du PIB en dollars constants (PIB RÉEL).

    Dans mon calcul, j’avais pris les données du même tableau, cela évite les erreurs et le double comptage (le fédéral dépense dans les provinces, qui dépensent dans les municipalités, etc.). Ensuite, vous prenez les recettes, qui ne proviennent pas toutes du Québec en raison des tranferts du fédéral.

    Bien essayé…

  50. Nénon, la pomme ressemble drôlement à une orange dans ce cas-ci. Ça reste donc quand même vrai que le poids de l’état s’est accrue de BEAUCOUP dans l’économie. Bien essayez vous-même.
    😉

    PIB (aux prix de 2002) 149 202 000 000 $
    PIB (aux prix de 2002) 266 163 000 000 $

    http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2010001/t/tab_k2002_0324-fra.htm

    ***

    Sortez-moi vos chiffres…

    ***

    Et ceci:

    « Dépenses courantes nettes des administrations publiques en biens et services »

    … ne correspond pas au poids de l’État dans l’économie.

    ***

    Et finalement, avez-vous aussi remarqué que par rapport aux particuliers, les entreprises payent proportionnellement plus d’impôts + cotisations+ taxes en 2008 qu’en 1981 ?
    😉

  51. p.s.

    Oups:

    Produit intérieur brut aux prix du marché:

    PIB (2008): 303 747 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 80 850 000 000 $ = environ 26.5 %

    PIB (1981): 80 494 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 17 687 000 000 $ = environ 22 %

  52. Vous approchez, mais n’avez toujours pas compris le principe du double comptage. On ne peut pas prendre des données qui sont comptabilisées autrement. En plus, ce que vous appelez des dépenses sont des recettes, je vous le répète.

    Par exemple, quand le fédéral a transféré les programmes de formation et les prestations parentales au Québec, cela a fait augmenter les dépenses du gouvernement du Québec, mais baisser celles du fédéral. Vous appelez ça faire grossir l’État ?

    De toute façon, j’abandonne, vous avez toujours raison, même quand vous confondez des dollars courants avec des dollars constants, des dépenses avec des recettes.

    Et moi, qui utilise des données compatibles provenant d’une même source, j’ai tort…

    Je le savais pourtant qu’il est inutile d’échanger avec vous…

  53. Moi dans les personnes qui ont commenté, celui que je préfère est Sylvain Guillemette. Un capoté du PCR qui n’a dans son vocabulaire que benne à ordure, chien de capitaliste, clown, pinochet, faschisme. S’il-vous-plaît, au moins ajouté des vrais arguments avec du contenu et non de la propagande à la staline.

    @Jason Keays

     »l’économie néolibéral qui est en train de s’écrouler partout. »

    Désolé, mais ça c’est se voiler le visage. J’aimerais que vous me nommiez trois économies néolibérales qui sont en chûte libre. Je vous en donnes déjà deux pour vous aider, soit les États-Unis et l’Irlande.

    Maintenant, trouver les raisons pourquoi elles sont en chûtent libre, vous n’avez qu’à Googler Krugman+bubble+2002. Vous tomberez à coup-sûr sur la citation de ce Nobel, adepte du Keynésianisme (théorie qui a créé la social-démocratie), affirmant que la FED doit créer une bulle immobilière. La crise financière de 2008 est donc du a un intervention de la FED, dirigé par des théoriciens qui croient dur comme fer que l’acteur le plus important de l’économie est le gouvernement.

    Pour l’Irlande, vous n’avez qu’à Googler Irlande+banque+garantie totale. Après cette recherche, venez m’expliquez en quoi l’économie et les politiques néo-libérales ont causés la destruction des finances gouvernementales de ce pays. Expliquez-moi ensuite, pourquoi garantir totalement les banques est une politique néo-libérales et non interventionniste. En passant, les économistes prévoient que l’Irlande redeviendra une des meilleures économies de l’Europe après les troubles passés.

    À l’inverse, moi je peux aussi vous nommez trois pays sociaux-démocrates qui s’écroulent sous le poids de trop d’interventions économiques et du manque de cohérence de sa population. Ce qui fait un total de 5 pays dans le trou par des politiques interventionnistes, un beau compte de 5-0 pour le néo-libéralisme.

  54. Il n’y a pas de « double comptage » dans les *dépenses* du gvt du Qc. Ces chiffres sont très limpides… et simples à comprendre. C’est la totalité que dépense l’état Québécois.

    Vous confondez revenus et dépenses.

    Et je me suis corrigé pour les dollars constants.

    Et si on tient compte des *dépenses* de tous les paliers étatiques au Québec (provincial = les chiffres que j’ai sorti) + dépenses fédérales + municipales, là on dépasse amplement le 35%.

    Ne soyez pas mauvais perdant.
    🙂

  55. p.s.

    On peut aussi y aller par l’augmentation INCROYABLE du nombre TOTAL d’employés étatiques, de TOUS les paliers.

    Ou encore, par la ponction FISCALE TOTALE de TOUS les paliers.

    Ou encore, par le nombre de programme universels.

    Ou encore par l’augmentation incroyable de nombre de règlements entourant les entreprises et nos vies.

    🙂

  56. Pour ceux qui aime rappeler que l’Irlande a sombrer dans une crise financière majeure à cause du néo-libéralisme, je dirais que c’est à cause de la « gauchitude » de l’Europe qui voulait aider la France et l’Allemagne à se remettre en selle, comme le dit ici Nathalie Elgrably-Lévy: http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/chroniques/nathalieelgrablylevy/archives/2010/12/20101202-033710.html

    Et corroborer aussi par wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Irlande_%28%C3%AEle%29#.C3.89conomie

    La droite qui a ruinée le pays ? La droite a relever l’Irlande au point ou les médias parlaient du « tigre celtique », mais ce sont les mesures de gauche qui l’ont coulés.

  57. Bonjour M. Préfontaine,

    votre grande capacité à fabuler me porte à croire que vous auriez beaucoup de succès dans la rédaction de contes pour enfants.

    Prétendre que le Québec est à droite, faut le faire! Vous proclamez la gauche avec son état interventionniste comme seul vrai défenseur des plus démunis. Pourriez-vous me dire qui a reçu le gros des milliards injectés par nos états interventionnistes dans l’économie pour contrer la crise économique? La réponse est les riches via leur entreprises bien ‘ploguées’ sur les gouvernements!

    Et qui va payer la note? Les contribuables par leur impôts.

  58. J’ai grand plaisir à lire tous les commentaires de nos « amis » de l’ultradroite. Ils prouvent exactement ce que j’avance: ils vivent dans une réalité parallèle. Ils sont tellement extrémistes et ont si peu de culture politique que c’en est drôle.

    Quelques perles:

    1) Deux ou trois illuminés qui tentent de reconstruire l’histoire pour faire croire que la chute des pays ayant adopté la droite économique radicale, comme l’Irlande et l’Islande, serait due au fait qu’ils n’auraient pas été assez néolibéraux… Même Milton Friedman qualifiait l’Islande de son utopie réalisée: https://ledernierquebecois.wordpress.com/2009/10/27/islande-mcdonald-s-crise L’ultadroite ne cherche pas la vérité; elle veut manipuler la réalité pour accommoder ses fantasmes.

    2) Un individu qui tente de faire croire que les dépenses de l’État augmentent alors que Darwin a magnifiquement démontré que c’est le contraire qui arrive depuis trois décennies. Ce qui est logique, considérant que nous avons des gouvernements appliquant les réformes néolibérales depuis le début des années 1980.

    3) Un autre qui pleure « l’ambition affairiste » alors que le gouvernement se met littéralement à genoux devant les entrepreneurs et que celui du fédéral vient de baisser – encore – les impôts des entreprises, qui sont maintenant tellement bas que c’en est ridicule.

    4) Un autre qui fait abstraction de la réalité de l’apartheid israélien.

    L’ultradroite lit ses journaux d’ultradroite (Quebecor, Quebecor…), visite ses sites d’ultradroite, et se bâtit un monde fermé, hostile à tout forme de bon sens.

    Ce n’est pas pour rien que ce texte l’a choquée; il lui remet le nez en plein dans ce qu’elle fait tout pour ignorer: la réalité de l’échec total et complet des politiques économiques de droite en vigueur depuis trois décennies et son incapacité à justifier l’apartheid et l’ethnocide israélien.

    Merci pour vos commentaires.

  59. @ Louis P.

    Alors, je le redemande. Un gouvernement qui nationalise une banque est une politique néo-libérale? Si on regarde ce qui a ruiné l’Irlande, c’est la nationalisation du risque des banques. En Islande, le même schémas. Si le gouvernement n’aurait jamais nationaliser les risques? Il y aurait eu faillite des mauvaises banques et le gouvernement n’aurait jamais été sur le bord de la faillite. Le problème avec Milton Friedman, c’est que ses théories en temps calme sont de libre-marché, mais en temps de crise il prône la nationalisation de ce qui est en chute libre. En fait, Friedman durant une récession devient un vrai corporatiste. Les trois grandes théories qui s’affrontent aujourd’hui, sont le Keynésianisme (social-démocratie), Monétariste (Libre-marché + nationalisation des risques en temps de crise) et la moins connue, l’école autrichienne.

    Le problème avec le Keynésianisme, c’est que le gouvernement créé les crises. Avec les monétaristes, ont demande au gouvernement de payer pour les mauvais acteurs. Avec l’école autrichienne, ont ne créé pas de crise et si il y a une crise, si tu as fait les mauvais choix tu payes pour tes actes. Ceci empêche donc que le gouvernement se dise en 2002 :  » Eille on pourrait se partir une bulle immobilière! ». Que les monétaristes en Irlande et en Islande se disent :  » Bon les banques ont fait des conneries, nationalisons les risques et faisont payer les contribuables! ».

  60. @ Louis P.

     »Ainsi, quand on veut augmenter mes tarifs, je fais un Islandais de moi-même et je dis: « Nei! ». Quand on majore les frais de scolarité, je réponds « Nei! ». Quand on refuse d’imposer adéquatement les mieux nantis, je rétorque « Nei! ».[…]Et si on osait l’équilibre, une véritable social-démocratie refusant les dogmes et l’idéologie d’une minorité d’exaltés désireuse de mettre la main sur nos richesses collectives? »

    Alors ce que vous voulez c’est une véritable social-démocratie? Mais vous ne voulez pas y participer? Le problème avec la gauche occidentale, c’est qu’elle est encore pris dans le dogme que les riches doivent tous payer et moi rien. Je suis prêt à parier 100$ que ce que vous voyez comme une  »vraie » social-démocratie, se sont les pays scandinaves et non les  »PIGS » + France, qui sont entrain de s’effondrer. Alors sortons quelques chiffres.

    Suède : Impôt minimum sur TOUT revenu (impôt municipal) : 28,89%
    Impôt national commencant à 380 000SEK (55 000CAD) : 0% à 25%
    Impôt national d’un revenu de 716 000SEK (75 000CAD) : 25%
    (Un salaire de 75 000$ est donc imposé à 53%)
    Impôt des entreprises : 26%
    (Et on capote ici parce qu’on impose pas nos entreprises)
    Taxe à la consommation : 25%
    (Au Québec on est a 8,5% et ça rue dans les brancards)

    PS: La suède a depuis quelques années privatisé un partie de son système de santé, pour désengorger le système public et ça marche!!! Que tu sois soignés au public ou au privé, le gouvernement paie et tu dois débourser environ 25CAD par visite (c’était pas dans le dernier budget bachand ça?)

    Le problème avec la gauche déconnectée à l’européenne, c’est qu’elle croit encore que les méchants riches doivent tout payer. C’est pour ça, que durant les années 70, les pays scandinaves sur le bord du gouffre, ont du se rendre à l’évidence. Si la majorité veut des services publics, la majorité va les payer. L’idée de se procurer des services publics sur les dos des riches est une fabulation, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre comme on dit.

  61. Une autre grande victoire de Sébas et de la droite comptable.
    La gauche est en retrait. Va t-elle rebondir?
    À suivre…

  62. @ Louis.

    Il y a des gauchistes qui défendent Israël, qui reconnaissent que c’est un État de droit et qui tentent de remettre les pendules à l’heure, concernant le conflit israélo-palestinien, le tout dans un monde où les médias, les faiseux d’opinions, les artistes et la classe politique sont, foncièrement, anti-sionisme, le vocable qui est est beaucoup plus honorable pour désigner l’antisémitisme!!!

    Quand il s’agit d’écrire sur Israël, la majorité des journalistes oublie vite la déontologie de la profession, nous dit la journaliste catalane et l’activiste de gauche Pilar Rahola, et, alors, l’acte de défense d’un Israélien devient un massacre et n’importe quelle confrontation devient un génocide!!! Il y a eu tellement d’aberrations qui ont été écrites sur Israël qu’il ne reste, pratiquement, aucune accusation à écrire contre lui!!! En même temps, cette presse ne nous parle jamais de l’interférence syrienne et de l’interférence iranienne, dans la violence qui se propage, contre Israël, de l’endoctrinement des enfants et de la corruption des Palestiniens et, en annonçant les victimes, chaque accident palestinien est annoncé comme étant une tragédie et chaque victime israélienne est camouflée, elle est cachée ou elle est annoncée à la va-vite!!!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/03/la-derniere-vraie-representante-de-la.html

    Tu te souviens que, dans mon premier commentaire, j’avais dit que défendre Israël ne devrait pas faire l’objet d’un débat gauche-droite??? C’est à Pilar Rahola que je pensais, en écrivant ça!!!

    Mon pauvre Louis, si tu nies le fait indubitable que Israël est une démocratie qui respecte ses minorités, qui protège les droits de ceux-ci et qui permet même à des terroristes anti-Israël comme Jamal Zahalka de se faire élire à la Knesset, le Parlement israélien, c’est que tu as un problème à ce que le peuple juif ait un État à eux!!!

    Louis, je te rappelle que l’apartheid est un système raciste de ségrégation et de séparation d’un groupe social et il est évident, pour quiconque n’est pas aveuglé par la haine des Juifs, qu’il n’y a pas, en Israël, la moindre présence d’un pareil système!!!

    Il est, quand même, surprenant que l’on soit obligé de rappeler, à bien des scribes et à toute la mouvance de gauche (inutilement, j’en conviens) que Israël est une démocratie qui est exemplaire, la seule, d’ailleurs, dans tout le Proche-Orient et dans tout le Moyen-Orient!!! Il n’y a pas si longtemps, on pouvait, sans doute, y ajouter le Liban, mais c’est une chose du passé!!! Aujourd’hui, le Liban est inféodé au Hezbollah qui, comme chacun le sait, est une milice de fanatiques islamistes chiites qui sont aux ordres de Téhéran!!!

    Donc, Israël est la seule démocratie qu’il y a, dans toute cette immense région et les citoyens arabo-musulmans qui vivent en Israël (ils sont plus d’un million) jouissent des mêmes droits et des mêmes libertés que les citoyens juifs!!! Ils peuvent s’exprimer librement (la plupart du temps, ils le font en critiquant Israël) et se faire élire à la Knesset, le Parlement israélien!!! Ils peuvent gagner leur vie comme ils l’entendent et ils peuvent être des propriétaires!!! Ils peuvent pratiquer leur religion, sans aucune entrave, et ils peuvent avoir recours à un système judiciaire qui est indépendant du pouvoir politique!!! Une vraie démocratie, quoi!!!

    Il suffit, donc, d’un regard qui est le moindrement objectif, sur l’État d’Israël, pour constater qu’il n’y a pas, dans ce pays-là, la plus petite trace d’un quelconque régime de ségrégation ou d’un quelconque régime d’apartheid!!!

    Affirmer le contraire, comme le fait Amir Khadir, l’incarnation de la gauche «platoïde», c’est mentir, effrontément, c’est faire preuve d’une répugnante malhonnêteté intellectuelle et c’est, également, être mû par une malsaine judéophobie qui est très proche de l’antisémitisme, ce millénaire cancer de l’Humanité!!!

    Louis, les deux millions d’Arabes qui vivent en Israël sont des citoyens à part entière, jouissant de tous les droits et de toutes les libertés du citoyen!!! De plus, n’oublions pas que le judaïsme et que l’éthique biblique sont, indissolublement, liés au christianisme, ce qui fait du judéo-christianisme l’un des fondements de la civilisation occidentale, avec, en prime, l’héritage gréco-romain, le Sermon sur la Montagne, la Renaissance, les Lumières, les Droits de l’Homme et l’invention de la démocratie libérale!!!

    Il est vrai que, au sein du christianisme, un fort courant judéophobe a persisté, et ce, pendant des siècles!!! Le peuple juif était perçu comme étant un peuple qui était déicide, car il avait tué le Christ, ce qui justifiait, à toutes les fins qui étaient pratiques, les discriminations, les persécutions et les pogroms, à l’encontre des Juifs!!! Mais, heureusement, il existe, surtout depuis le Concile Vatican II, une autre vision chrétienne du judaïsme qui consiste à considérer les Juifs comme étant, pour paraphraser le pape Jean-Paul II, «nos frères aînés qui sont bien-aimés»!!!

    Déjà, en 1938, bien avant l’arrivée de Jean-Paul II, le pape Pie XI avait déclaré, à des pèlerins belges, dans une formule qui était saisissante, que «nous, les chrétiens, sommes spirituellement sémites»!!! Voilà des paroles qui sont d’une grande et qui sont d’une troublante profondeur!!!

    Louis, tu as le droit d’être en désaccord avec les politiques du gouvernement israélien!!! J’ai, moi-même, déjà condamné, à l’époque, la corruption de Kadima et celle de Ehud Olmert, alors!!!

    Mais, tu n’as pas le droit de diffamer une démocratie libérale qui est le fer de lance de l’Occident et qui est un bastion qui est avancé de l’Occident, en terre ennemi, comme tu le fais, car, ce faisant, tu nies, par extension, le droit irréfutable d’un peuple de protéger son pays, de même son droit irréfutable à l’existence!!!

    Israël a le devoir historique de lutter, sans faiblir, pour protéger son droit à l’existence, nous dit l’ancien ministre péquiste Jacques Brassard, et l’Occident tout entier a le devoir moral d’être solidaire de ce long combat!!! Ne pas soutenir Israël, c’est se ranger dans le camp de l’obscurantisme, de la haine et de la barbarie!!! Ce n’est pas mon camp!!! J’appartiens à la civilisation occidentale, j’accepte de défendre ma civilisation, de même que les valeurs de celle-ci, et, de plus, pour reprendre les paroles du pape Pie XI, je suis «spirituellement sémite»!!! Toute complaisance et toute forme d’apaisement servile et d’apaisement irresponsable, à l’égard des djihadistes, constituent une trahison des valeurs fondatrices et des valeurs fondamentales de notre civilisation et un angélisme qui est aveugle, face à ce que Pierre-André Taguieff appelle «la haine ontologique et la haine planétaire de l’Occident»!!!

  63. Préfontaine dit:

    « 4) Un autre qui fait abstraction de la réalité de l’apartheid israélien. »

    Je réitère ma question: où est « l’apartheid » israélien? C’est facile de pointer du doigt une question, c’est autre chose d’y répondre… Es-tu capable?

  64. @ Louis, au lieu d’insulter les libertariens, essayez de discuter un peu.

    Darwin n’a rien démontré, il a seulement fait du cherry-picking.

    Et il ne VEUT PAS contester ces chiffres, car il ne peut PAS:

    Seulement pour le Québec:

    Produit intérieur brut aux prix du marché:

    PIB (2008): 303 747 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 80 850 000 000 $ = environ 26.5 %

    PIB (1981): 80 494 000 000 $
    Poids des dépenses étatiques = 17 687 000 000 $ = environ 22 %

    Il n’y a pas de « double comptage » dans les *dépenses* du gvt du Qc. Ces chiffres sont très limpides… et simples à comprendre. C’est la totalité que dépense l’état Québécois.

    Vous confondez revenus et dépenses.

    Et si on tient compte des *dépenses* de tous les paliers étatiques au Québec (provincial = les chiffres que j’ai sorti) + dépenses fédérales + municipales, là on dépasse amplement le 35%.

    On peut aussi y aller par l’augmentation INCROYABLE du nombre TOTAL d’employés étatiques, de TOUS les paliers.

    Ou encore, par la ponction FISCALE TOTALE de TOUS les paliers.

    Ou encore, par le nombre de programme universels.

    Ou encore par l’augmentation incroyable de nombre de règlements entourant les entreprises et nos vies.

    Ne soyez pas mauvais perdant.
    🙂

  65. Voici un vidéo, la preuve que la gauche québécoise et les syndicats sont entrain de se faire dépasser par un phénomène beaucoup plus grand qu’ils pensent. Dans cette vidéo, on voit Claudette Carbonneau manifesté à côté de gens qui scandent  »Allah est grand! »,  »À mort Israël! » et font un appel au Djihad, tout ça a deux mêtres de la Claudette!

    Ensuite, Monique Richard, qui du haut de son micro se réjouit d’avoir rassembler 10 000 personnes en cette journée avec des personnes qui scandent Hezbollah! Hezbollah! Hezbollah! Une organisation terroriste!

  66. au moins 2011 s’annonce comme la fin de l’éternelle débat péquiste-fédéraliste….. enfin un débat Gauche-Droite au Qc!….. et a voir aller les syndiqueux… ils commencent sérieusement à pogner la chienne… un image vaut milles mots: http://tinyurl.com/2456fz3

  67. « Et il ne VEUT PAS contester ces chiffres, car il ne peut PAS. »

    Arrêtez donc de parler pour les autres ! Je répète, ce que vous décrivez comme des dépenses sont des recettes ! http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2010001/t/tab0824-fra.htm

    Les dépenses pour 1981 étaient de 20 551 000 000 et non de 17 687 000 000 $. Ensuite, je vous ai expliqué qu’il y a double comptage : additionnez ces dépenses, celles du fédéral, celles des municipalités et ensuite la consommation, les investissements et les exportations, en soustrayant les importations (PIB = C + G + I + (X – M) ) et cela dépassera de beaucoup 80 milliards $ !

    Ensuite, je vous ai expliqué certains transferts de compétences du fédéral vers le provincial, ce qui a pour effet de faire augmenter la part des dépenses proviciales sans réelle augmentation de la taille de l’État. Mais tout cela est trop compliqué pour votre cerveau de droitiste borné.

    Quand on parle du PIB, on utilise les composants de PIB, sinon on parle d’univers différents. Or, le PIB selon les dépenses ne comptabilise que les dépenses finales, pour éviter le double comptage.

    Si vous regardez la méthodologie des tableaux que vous utilisez à http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2010001/meth-fra.htm , vous lirez :

    «Les Comptes des revenus et des dépenses (CRD) ont pour concept central celui du produit intérieur brut (PIB) et de ses composantes. Il s’agit d’une mesure agrégée de l’activité économique qui représente la valeur SANS DOUBLE COMPTE de la production établie de deux façons : d’après les revenus générés par la production, d’une part, et d’après les dépenses finales au titre de la production, d’autre part.»

    Alors, écrivez à Statistique Canada pour lui dire qu’il a tort ! Il ne s’agit pas ici d’un débat, mais d’une tentative d’éducation d’un borné qui utilise des sources qu’il ne comprend pas en ne retenant que les calculs, fussent-ils faux, qui satisfont son idéologie !

    Alors, expliquez-moi, vous, pourquoi mon calcul de départ est, selon vous, faux, pourquoi le tableau que j’ai utilisé au départ, celui du PIB n’est pas le bon tableau quand on parle du PIB, tandis que c’est justement un tableau qui parle du PIB, pas ceux que vous utilisez ! Parce que les résultats ne vous plaisent pas ?

    Et là, j’ai assez perdu de temps avec vous…

  68. «Libertaires et libertariens même combat! Le BUT : détruire ce monstre l’État!!»

    Si les anarchistes (libertaires) osent affronter les puissants de ce monde lors des G6, G7, G8, G20, G54… à coups de briques, est-ce que nous verrons bientôt les libertariens faire preuve de courage et se joindre à eux?
    À moins qu’ils s’imaginent que l’État va s’effondrer tout seul…

    Comme je le disais, «On n’a pas fini de rigoler (ou de pleurer) avec cette droite caricaturale et son image inversée la gauche tout aussi caricaturale.»

    Qui a dit que ce n’était pas les « idées » qui menaient le monde?
    En tout les cas elles font du bruit sur Internet, ce Capharnaüm ultime de la pensée contemporaine, ce paradis des idéologues et des démagogues, ce lieu de toutes les «non rencontres».

    Ce fut un plaisir ;-(

  69. Darwin, en bon syndicaliste, doit-il recourir aux insultes pour essayer de « gagner » un débat ? C’est à craindre.

    En tout cas, votre époque achève et vos insultes et votre nervosité prouvent que vous le savez…

    *

    Voilà, ça résume vos « arguments »:

    « Mais tout cela est trop compliqué pour votre cerveau de droitiste borné. »

    « mais d’une tentative d’éducation d’un borné qui utilise des sources qu’il ne comprend pas en ne retenant que les calculs, fussent-ils faux, qui satisfont son idéologie ! »

    🙂

    ***

    On RECOMMENCE:

    Les dépenses TOTALES par rapport au PIB (on s’en fou d’où provient les revenus, car ils viennent toujours D’UN endroit: le contribuable), de l’état du Québec ont-elles OUI ou NON augmenté depuis 1981 ?

    OUI.

    Les dépenses TOTALES de tous les paliers étatiques au Québec (provincial = les chiffres que j’ai sorti) + dépenses fédérales + municipales, ont-elles OUI ou NON augmenté depuis 1981 (par rapport au PIB) ?

    OUI.

    Le nombre TOTAL d’employés étatiques, de TOUS les paliers, a-t-il OUI ou NON beaucoup augmenté depuis 1981 et ce, par rapport aux travailleurs du secteur privé?

    OUI.

    Les ponctions FISCALES TOTALES de TOUS les paliers, ont-elles OUI ou NON augmenté BEAUCOUP depuis 1981 ?

    OUI.

    Le nombre de programmes/services universels OBLIGATOIRES, INEFFICACES, DÉFICITAIRES et souvent injustes POUR LES PLUS PAUVRES, a-t-il OUI ou NON augmenté depuis 1981 ?

    OUI.

    Le nombre de règlements entourant les entreprises et nos vies ont-ils OUI ou NON augementé de façon exponentielle depuis 1981 ?

    OUI.

    N’est-il pas vrai que malgré toute la rhétorique syndicale, que les entreprises payent proportionnellement et par rapport aux particuliers, plus d’impôts + cotisations + taxes en 2008 qu’en 1981 ?

    VRAI

    p.s.
    Je n’ai pas besoin d’insulter mes interlocuteurs, moi.
    Je n’ai pas besoin d’ergoter sur des détails pour essayer de nier la réalité, moi.

    Ne soyez pas mauvais perdant.
    🙂

  70. Contrairement aux anarchistes:

    -Les libertariens sont contre les manifs violentes, contre la destruction de la propriété.
    -Les libertariens ne veulent PAS abolir l’état ou la propriété privée.
    -Etc.

  71. «Voilà, ça résume vos « arguments »:»

    Ben oui, je vous cite Statistique Canada, relève vos erreurs (vous avez même ri de moi au début quand je vous ai dit que vous confondiez les dollars courants et les dollars constants, en prétendant que c’est moi qui se trompait de tableau !), vous montre clairement que vous confondez les recettes (lors d’une année de récession, vous ne saviez pas que les recettes baissent ?) et les dépenses, vous fournis les données de base du PIB et je n’ai pas d’arguments ! C’est vrai, les faits ne sont pas tellement importants quand toutes les conclusions sont déjà écrites dans La route de la servitude !

    Et vous, vous ne citez bien sûr aucune source pour appuyer vos sept affirmations… Ça, ce sont des arguments solides ! Sur vos sept affirmations, il n’y en a que deux qui sont appuyées par des données fiables, dont la seule que vous dites vraie ! Devinez l’autre !

    «Je n’ai pas besoin d’insulter mes interlocuteurs, moi.»
    «Ne soyez pas mauvais perdant.»

    Parce que traiter quelqu’un de mauvais perdant de façon arrogante n’est pas l’insulter pour vous ? Vos petits sourires d’autosatisfaction sont-ils ajoutés pour encenser vos interlocuteurs ? Prétendre que l’autre ne peut pas contredire vos affirmations n’est pas insultant ?

    Vous insultez constamment ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, mettez les mots dans leur bouche et jouez à la vierge offensée quand ils répliquent.

    Adieu (enfin, j’espère !) !

  72. @ David.

    Oui, j’avais vu, merci!!!

    Cette vidéo est un «souvenir» de la manifestation antisémite qui a eu lieu à Montréal, en janvier 2009!!!

  73. Darwin, revenez-en: j’ai admis mon erreur (par rapport dollars courants).

    Avez-vous déjà admis UNE seule de vos nombreuses erreurs lorsque vous débattiez avec moi?
    Nope…

    Avez-vous déjà débattu SANS insulter ?
    Nope…

    Vous perdez tous les débats, car vous essayez de jouer sur des détails,k sur les émotions, sur la peur, etc et moi je m’amuse à toujours vous ramener dans LA réalité.

    Pour le reste, plusieurs des réponses se trouvent dans VOTRE source.

    Pour certains autres FAITS, je suis certain que vous allez essayer de les démolir avec votre « habilité » habituelle…

    Et moi je vais m’amuser à trouver toutes les failles de vos raisonnements et « arguments ».

    Et oui vous êtes un mauvais perdant et non mon but n’est pas de vous insulter (ce que vous faites toujours lorsque vous perdez des débats avec moi), mais bel et bien de vous ramener dans des débats civilisés et basés sur des faits.

    Encore une fois:

    OUI ou NON est-ce que les dépenses totales de l’état du Québec ont augmenté (par rapport au PIB), entre 1981 et 2008 ?

  74. Pour la propriété privée on s’en doutait.

    Mais à l’État, les « libertariens », ils lui veulent quoi alors?
    On l’aime ou bien on ne l’aime pas? Il est utile ou pas? Et en quoi? Que devrait-on en faire?

    L’État (la situation) n’est pas parfait. Tout le monde sait cela sauf les syndicats qu’on dit de gauche… quoi que pendant les négociations du secteur public, les masques tombent par moment (les viaducs par exemple), et ensuite on oublie tout. Tandis qu’à droite on semble on semble bien aimer la police et l’armé. Mais encore?

    Épargnez-moi les déluges de statistiques car selon le vieil adage on peut leur faire dire n’importe quoi et son contraire. Nous ne sommes pas ici dans le domaine des sciences exactes (pures et dures, hé, hé), de toute façon. Ce n’est pas pour rien que les historiens, en général, préfèrent laisser passer quelques décennies avant d’incorporer des événements à l’Histoire.

  75. @ Paul Gagnon:

    La propriété privée comprend aussi -par exemple- le droit de signer les contrats de nos choix. Ce que l’état ne permet plus dans nos relations conjugales !

    Et le droit de disposer de son propre corps, le droit à la protection contre les agressions (et oui, ça prend une police!), est du domaine de LA propriété ultime.

    En tout cas, la propriété privée est une notion très mal comprise de nos jours. C’est LA base de tous nos autres droits. Mais ce droit à été démonisé par des démagogues forts habiles qui associent « concentration de la richesse » ou « crony capitalism » ou système monétaire étatique avec un véritable libre marché.

    *

    Vous dites:

    « Mais à l’État, les « libertariens », ils lui veulent quoi alors?On l’aime ou bien on ne l’aime pas? Il est utile ou pas? Et en quoi? Que devrait-on en faire? »

    Utile? Oui très utile !
    Pour -par exemple- protéger la valeur de notre monnaie, la base de notre vie matérielle sur terre. Ce qui n’est plus le cas, depuis que l’état a permis à la « monnaie-dette » d’exister. Selon moi, c’est la plus grande arnaque de l’histoire, la base de toutes les injustices économiques en ce bas monde.

    Ensuite, si cette arnaque cesse, plus besoin de « d’impôts sur le revenu » (une autre incroyable arnaque) et « redistribution de la richesse »… car tout coutera au moins 10x moins cher qu’en ce moment ou si vous aimez mieux: le pouvoir d’achat augmenterait et serait vraiment bien distribuer à travers la population…

    Vous me demandez de ne pas parler de stats?
    Darwin semble les aimer lui… sauf lorsque je viens le ramener à l’ordre. 😉

  76. Bravo Louis les radio-poubelles te lisent!

  77. «Démocratie exemplaire» ou comment laisser une Cour suprême donner toute la «légitimité démocratique» à une ethnie de disséminer les droits d’une autre.

    Tiens, on dirait que je parle du Canada.

    Le conflit Israël-Palestine, c’est la bataille de Jérusalem. Fonder une nation sur un héritage biblique avec des instruments militaro-juridiques, ce sont là les instruments d’Israël.

    Et confondre anti-sionnisme et anti-sémitisme, c’est vraiment penser croche.

  78. Michel Hébert le drouatiste étatiste militaro-terroriste est tellement paresseux qu’il n’a lu que les trois premières lignes de ce billet.

  79. […] pour faire semblant de travailler? C’est simple comme bonjour: un lecteur lui souffle une adresse d’un obscur (tout de même moins obscur que moi) blogueur nationaleux de gau-gauch… d’un billet, et écrit lui-même un billet démagogique bourré de clichés éculés portant […]

  80. Oh, comment vrai.

    Laissez tomber vos dogmes David.

    « Une fabulation plutôt originale a provoqué un léger émoi chez quelques internautes influents ce week-end. Pas la démonstration «positive» d’une TVQ à 8,5% mais une affirmation incongrue voulant que le Québec vit sous le joug de la «droite» depuis 1980. Trente ans de droite, mes amis! Et nous sommes toujours vivants!

    J’avoue ma surprise. Je pensais vivre depuis toujours dans une belle petite province de gauche, une sorte de Cuba du nord sous la houlette d’une junte bien-pensante, discrète, hypocrite et omniprésente; j’avais apparemment tout faux.

    Vous pensiez aussi que nos programmes sociaux étaient d’une mouture socialiste? Vous étiez dans l’erreur. C’est la droite, voire l’ultradroite désormais, la pire qui soit, qui nous a donné tout ça.

    Les garderies étatiques, l’assurance médicaments, l’assurance agricole, les congés parentaux, l’aide sociale, l’allaitement subventionné, les congés maladie accumulés, la procréation assistée, les traversiers sous les ponts, la gestion de l’offre (le gonflement des prix) du lait, du beurre et du sirop d’érable, le Conseil des aînés, de la femme, de la jeunesse (branchée), de la famille et de l’enfance ou des relations interculturelles, l’Office des handicapés, de la jeunesse et de la Walonie-Bruxelles. La Régie des rentes, celle du logement et, la plus drôle de toutes, la Régie du bâtiment.

    Craignant avoir créé un monstre, la droite a prudemment institué le Protecteur du citoyen, l’Office de protection du consommateur, le Secrétariat à la condition féminine, celui de la jeunesse, celui des autochtones et celui des 5 070 organismes communautaires qui ont dépensé $844,1 millions en 2009-2010…

    La droite a été particulièrement dure et injuste envers les pauvres, les malades et les victimes de toutes sortes ces dernières années: le budget de la nébuleuse communautaire a augmenté de 33% depuis 2007.

    Sans compter ceux de la DPJ et de la Santé…

    Ou ceux du Centre d’expertise des grands organismes, du Centre d’expertise en analyse environnementale, ni du Centre d’expertise hydrique ou du tout nouveau Institut d’excellence en santé…

    Et si le budget de l’Éducation est plus élevé que celui de l’ONU, c’est pas non plus la faute des marxistes-léninistes du complexe G. C’est la droite, autant dire le démon, qui a tout fait. »

  81. Je poursuivrais bien la discussion mais je n’arriverais pas à me concentrer. Je crois bien subir une attaque de l’influenza à la mode, depuis le 30 décembre au moins. Je manque de sommeil.

    Comme je n’ai pas de cash pour passer par-dessus les autres ‘patients/clients/cons’ que ce soit pour voir un médecin du privé ou du public, je devrai me traîner péniblement demain matin à la première urgence sordide que je pourrai dénicher. Je n’ai pas de médecin de famille – surprise – et le spécialiste qui daigne m’examiner à l’occasion pour mes problèmes de poumons n’est pas joignable, évidemment (mais il a un tout un sourire!).

    Croyez-vous qu’il existe quelque chose quelque part approchant un libre marché? Si ce n’est pas l’État qui le fausse selon certains, est-ce que les intervenants qui comptent dans la grande entreprise (là j’essaie d’être prudent et de viser large) sous toutes ses formes, des spéculateurs internationaux aux marchands de grandes surfaces locaux, en passant par la Chine (peu importe l’endroit, ce sont les bas salaires qui comptent) ne s’en charge pas?

    La Question de la propriété privée n’est pas une mince affaire. Comme je possède peu de biens, je mets cette question de côté.

    Qu’appelez-vous une « monnaie-dette »? (Simplement SVP, j’ai déjà mal à la tête – On paie tout comptant???)

    Pour les statistiques c’est que je n’ai pas le temps de tout vérifier et revérifier tout ce qui se lance à gauche et à droite (sic). Après de nombreuses et longues années j’ai pu trop souvent constater l’imagination sans borne des hommes pour manipuler les chiffres à leur avantage ou à celui de leurs idées ce qui revient au même…

    Là j’arrête. Je suis épuisé. Dire que je voulais me contenter de trois ou quatre lignes.

    SALUTATIONS

    PS : je suis triste que vous soyez obligé de retarder votre mariage.

  82. @ Julien Beauregard.

    ««Démocratie exemplaire» ou comment laisser une Cour suprême donner toute la «légitimité démocratique» à une ethnie de disséminer les droits d’une autre.»

    Je vais vous poser une question qui est toute simple et je vous vais vous demander, je vous ordonne même, d’y répondre: la Cour suprême de Israël a disséminé quel droit de la minorité arabe du pays??? Nommez un droit!!! Un seul!!! Bonne chance!!!

    Israël

    Les Palestiniens vivant en Israël ont la citoyenneté israélienne, le droit de vote et le droit de se présenter aux élections!!! D’ailleurs, un ministre de l’actuel gouvernement israélien est Arabe!!! Ils peuvent, aussi, être nommés comme juges, à la Cour suprême, et c’est même le cas pour l’un d’eux!!!

    Ils ont le droit de circuler sur le territoire, de fréquenter les écoles et les hôpitaux et l’arabe est l’une des 2 langues officielles du pays, l’autre langue étant l’hébreu!!! Ils ont le droit de travailler, d’ouvrir des commerces et d’être des propriétaires terriens et des propriétaires immobiliers!!!

    En 2004, le premier ministre israélien de l’époque, Ariel Sharon, a fait passer une loi exigeant que toutes les compagnies appartenant à l’État embauchent, au minimum, un Israélo-Arabe, sur leur Conseil d’administration!!! Les Israélo-Arabes sont, aussi, couverts, par les programmes sociaux du gouvernement!!!

    Voyons voir ce qui se passe ailleurs, un peu!!!

    Liban

    Les Palestiniens vivant au Liban n’ont, absolument, aucune liberté politique, sociale et civile!!! Ils n’ont pas accès aux hôpitaux, ni aux écoles, ni aux programmes sociaux du gouvernement!!! Ils sont confinés dans les camps dont ils ne peuvent pas sortir, pour circuler sur le territoire!!!

    Ils n’ont pas le droit d’exercer une profession ou d’ouvrir un commerce, et ce, même dans les camps!!! Depuis 1994, la police libanaise a, fréquemment, fermé des pharmacies, des cliniques et des boutiques!!! La liberté d’association leur est, aussi, interdite, tout comme il leur est interdit d’être les propriétaires d’une maison!!!

    Syrie

    Les Kurdes vivant en Syrie sont victimes d’un programme «d’arabisation» sauvage!!! La Syrie leur interdit la pratique de leur culture, de même que l’usage de leur langue!!! En 1980, la Syrie a retiré, aux Kurdes, tous leurs papiers d’identité. Ils ont, ensuite, été expropriés et ils ont été relocalisés, aux quatre coins du pays, par leur gouvernement!!! Il va sans dire que les organisations politiques kurdes sont illégales!!!

    Les Kurdes ont, aussi, été privés de leur nationalité syrienne!!! Par conséquent, ils n’ont pas le droit de vote, ils ne peuvent pas se présenter aux élections et ils ne peuvent pas fréquenter les écoles et les hôpitaux!!! Ils n’ont pas le droit d’être des propriétaires, de faire des études supérieures, d’exercer une profession ou d’ouvrir un commerce!!! L’État syrien interdit aux Kurdes l’accès aux programmes d’aides alimentaires du gouvernement!!!

    Avez-vous déjà vu Noam Chomsky ou Jimmy Carter, qui ont tellement la larme à l’oeil, en parlant des conditions de vie des pôôôves Palestiniens d’Israël et des gens vivant dans la Bande de Gaza, parler des Kurdes de Syrie et des Palestiniens du Liban, vous, hein???

    Mais, voilà, c’est Israël que l’on accuse, sans aucune raison valable, de pratiquer l’apartheid, alors que Israël est, plutôt, un exemple qui est à imiter, pour les pays voisins!!!

    Plus ironique, encore???

    En 2006, quand le Hezbollah, une autre organisation terroriste anti-Israël, a fait pleuvoir les roquettes sur Israël, des villages d’Israélo-Arabes ont été pris pour cible!!! Désirant fuir les combats, ces Israélo-Arabes ont quitté vers la Judée-Samarie, qui est contrôlée par le Hamas!!!

    Voici le type d’accueil qui leur a été réservé: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3291866,00.html

    J’espère que ça remet les choses en perspective, pour plusieurs personnes, de ce côté-là!!!

    «Et confondre anti-sionisme et antisémitisme, c’est vraiment penser croche.»

    Il n’est plus à démontrer que l’antisémitisme contemporain, nous dit le blogueur de Philosémitisme, se camoufle derrière la critique qui est soi-disant légitime de Israël, des sionistes, du lobby juif ou du lobby sioniste (pour les plus précautionneux)!!! Le chancelier autrichien a raison de dénoncer «une rhétorique antisémite» et «d’attiser des préjugés antisémites», dans le chef du parti d’extrême-droite FPOe!!! Dieudonné et son parti anti-sioniste ne font pas autre chose!!!

  83. @ Julien Beauregard.

    Pour ce qui est des territoires palestiniens, sachez que Israël veut vivre en paix en tant que pays souverain, alors que, pour ce qui est de la Palestine, ce n’est seulement après que Israël ait pris Gaza à l’Égypte et la Judée-Samarie à la Jordanie, que les militants pro-palestiniens ont commencé à les appeler «les territoires palestiniens»!!! Même que, avant la Guerre des Six-Jours de 1967, il n’y a eu aucun mouvement sérieux de revendication d’indépendance palestinienne!!!

    On ne parlait même pas de Palestiniens, à l’époque, puisque la palestinité est apparue dans les années 1970, mais on parlait des Arabes de Palestine qui étaient, également, très liés avec les mouvements nazis, particulièrement à travers la politique de Hadj Amin al-Husseini, le Grand Mufti de Jérusalem!!!

    Les Palestiniens n’ont jamais cherché à créer un État dans ces fameux territoires, et ce, pendant tout le temps où ceux-ci étaient sous domination arabe!!! Mais, ça, il n’y a pas grand monde qui le sait, car les militants pro-palestiniens passent leur temps à réécrire l’Histoire (comme lors de la guerre contre le Hezbollah en 2006 ou lors de l’Opération «Plomb durci» contre le Hamas à Gaza en 2008-2009 ou comme avec cette histoire de bateau en 2010) et les médias leur donnent tous les micros, pour faire passer leur propagande, alors!!!

    Pourquoi??? Serait-ce par antisémitisme???

    La Palestine, en tant qu’entité autonome, n’a jamais existé, au cours de l’Histoire, nous dit le journaliste arabo-américain Joseph Farah!!! Le pays fut dominé successivement par les Romains, par les Croisés chrétiens, par les musulmans (qui n’ont, d’ailleurs, jamais fait de Jérusalem une capitale, pendant qu’ils occupaient le pays), par les Ottomans et, brièvement, par les Britanniques, au lendemain de la Première Guerre mondiale!!! Dès 1917, avec la Déclaration Balfour, les Britanniques s’étaient montrés favorables à céder, au moins, une partie du territoire au peuple juif, afin qu’ils y établissent un État souverain!!!

    Il n’existe pas de langue qui est, proprement, palestinienne, ni même de culture qui est, spécifiquement, palestinienne!!! Il n’y a jamais eu de Palestine qui a été dirigée par des Palestiniens!!! Ces derniers sont des Arabes et ils sont indissociables des Jordaniens, la Jordanie étant, elle-aussi, une récente invention qui a été créée, de toutes pièces, en 1922, par les Britanniques!!!

    Le monde arabe contrôle 99,9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que 0,1% de la superficie régionale. Mais, cela est déjà trop pour les Arabes, poursuit Farah!!! Ils veulent tout et c’est, précisément, là que se situe le noeud du conflit qui les oppose à Israël: avidité, fierté, jalousie et convoitise!!! Toutes les concessions que pourrait faire Israël n’y suffiront pas!!!

    Qu’en est-il des lieux saints de l’Islam??? Il n’y en a, tout simplement, aucun à Jérusalem!!!!

    Cela vous choque??? Vous pouvez l’être!!! Je suis persuadé que vous n’entendrez jamais cette brutale vérité, de la part d’aucun média international!!! C’est politiquement incorrect!!! Je sais que vous me direz: «La Mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, à Jérusalem, représentent le troisième lieu saint de l’Islam!!!»!!! Faux!!! En réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais, Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah)!!! Il n’existe aucune preuve historique que le prophète Mahomet se soit rendu à Jérusalem!!!

    Alors, comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l’Islam, hein??? Les musulmans se réfèrent, aujourd’hui, à un vague passage du Coran, la 17e Sourate qui est intitulée «Le Voyage nocturne»!!! Il y fait état d’un rêve de Mahomet qui fut transporté de nuit «du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l’enceinte»!!! Au VIIe siècle, des musulmans ont identifié les deux temples qui sont mentionnés dans ce verset comme étant La Mecque et Jérusalem!!!

    Voilà à quoi tient la connexion qui est si étroite, entre l’Islam et Jérusalem, conclut Farah, connexion qui est faite de rêve, d’imagination, d’interprétations et de mythe!!! Parallèlement, le peuple juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu’à l’époque du patriarche Abraham!!!

    De plus, la si célèbre «Cisjordanie» est un autre mythe du Moyen-Orient!!!

    C’est un terme qui est très récent et qui a été inventé, après la création de l’État d’Israël, nous dit Alain Legaret, afin de masquer l’évidence du lien du peuple juif avec cette terre, dont le nom a toujours été Judée-Samarie!!! L’appellation «Cisjordanie» est apparue après 1948 et elle s’emploie à «gommer» le nom historique de la région!!! C’est du révisionnisme!!!

    Le problème du Moyen-Orient n’est pas un problème de territoires, mais un problème de territoire, de tout le territoire!!! Depuis 1948, les Arabes ont toujours eu le même but!!! Ils sont pour le partage: la terre pour les Arabes et la mer pour les Juifs!!! Point!!! Tout autre partage qui sera accepté par eux ne sera qu’une étape, pour se rapprocher du but et, en réalité, ils se fichent, complètement, de ces territoires: ils ne veulent cette terre, uniquement pour que les Juifs ne l’aient pas!!!

    En fait, on ne lit nul part le mot «Cisjordanie», dans la résolution 181 de 1947 (Assemblée générale de l’ONU; résolution partageant la Palestine Occidentale)!!! Mais, on y lit, clairement, que la région en question est nommée «Judée et Samarie»!!! Bien sûr, comme toujours, les tiers-mondistes et les gauchistes ne retiennent que ce qu’ils veulent bien retenir de cette résolution, soit uniquement les passages qui sont favorables aux Palestiniens et ils en oublient tous les passages qui sont favorables aux Juifs!!!

    Les Palestiniens sont une pseudo-nation qui a été inventée, de toutes pièces, suite à la Guerre des Six-Jours de 1967 et ils ont déjà un État!!! Il s’appelle, actuellement, la Jordanie, qui occupe 77% de la Palestine historique et qui est peuplé à 66% de «Palestiniens», lesquels sont, en réalité, historiquement indiférenciables des autres Arabes!!!

    Pour le 23% de la Palestine restante, soit le petit territoire qu’il y a entre le Jourdain et la Méditerranée, les 51 pays de la Société des Nations (la SDN) ont votés, à l’unanimité, en 1921, que les Juifs ont le droit irrévocable de s’y établir et de s’y auto-gouverner, et ce, à leur guise, alors!!!
    http://www.mythsandfacts.org/conflict/mandate_for_palestine/mandate_for_palestine.htm

    Étudiez un peu l’Histoire et toutes ses subtilités, avant d’insinuer n’importe quoi et de donner des leçons à ceux qui remettent simplement les pendules à l’heure!!!

    Avant 1967, nous dit l’écrivain et l’universitaire français Guy Millière, la Cisjordanie était une partie de la Jordanie, Gaza était une partie de l’Égypte et les pays arabo-musulmans étaient en guerre contre Israël, non pas pour «libérer le peuple palestinien», car on n’y avait pas encore pensé, mais bien pour jeter les Juifs à la mer et pour effacer Israël de la surface de la Terre!!!

    C’est peut-être pour ça que l’ONU nous invente des réfugiés palestiniens à la tonne!!!

    En 1948, ils étaient 600 000!!! Je vous rappelle que, au même moment, il y eut 900 000 réfugiés juifs qui ont été obligés de fuir les pays arabes, pour ne pas dire qu’ils y étaient, littéralement, expulsés, et, de ces 600 000 réfugiés, il en reste combien qui sont encore vivants, hein??? Autour de 200 000, environ!!! Si il était question d’accorder «le droit au retour», à ces 200 000 réfugiés, il n’y aurait, sans doute, pas de problème!!! Mais, les 600 000 réfugiés sont devenus, soudainement, 10 millions!!! Un miracle??? Un mystère??? Une opération magique???

    En fait, cette étonnante multiplication est le fruit d’un privilège onusien qui est discriminant!!! Partout dans le monde, un réfugié, c’est un individu qui est expulsé de son pays!!! Mais, pour les Palestiniens, ce statut est transmissible, de génération en génération!!! Partout dans le monde, les réfugiés finissent par s’intégrer, dans leur pays d’accueil!!! Au Proche-Orient, les réfugiés palestiniens ne deviennent pas des citoyens du Liban ou de l’Égypte ou de la Jordanie!!! Non!!! Ils demeurent des réfugiés et leurs enfants, leurs petits-enfants, leurs arrières petits-enfants, etc., le sont, aussi, et ils sont, maintenant, près de 10 millions!!!

    Dans ces conditions-là, il est facile de comprendre que, en consentant au «droit au retour», Israël donnerait, du même coup, son aval, à la minorisation des Juifs, dans leur propre pays!!! L’État d’Israël cesserait, donc, d’être un État juif!!! Nasser l’avait bien compris, lui qui déclarait, en 1961, que: «Si les Arabes reviennent en Israël, Israël cesserait d’exister!!!»!!!

    Comme les nations arabes sont incapables de liquider Israël, par la guerre, que ce soit en 1948 ou en 1967 ou en 1973, on veut, donc, le faire, par un afflux de millions de faux réfugiés qui vont submerger le peuple juif!!!

    Dans un tel contexte politique, sur le plan international, le devoir moral de l’Occident devrait être indubitable : soutenir et défendre, sans la moindre réserve, l’État d’Israël!!! Ce devoir moral est double, puisque l’État d’Israël incarne, dans un environnement qui lui est, nettement, hostile, toutes les valeurs fondamentales de la civilisation occidentale qui sont basées sur la philosophie des Lumières : État de droit, liberté, démocratie, égalité des sexes, justice, pluralisme politique, droits fondamentaux de la personne, etc.!!!

  84. […] HIM666 » Mer Jan 05, 2011 12:07 am Tout cette histoire découle de ce billet https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/12/31/ … -demasqueeGarak a écrit:Une fabulation plutôt originale a provoqué un léger émoi chez quelques […]

  85. […] […]

  86. […] l’a dit, puis que l’ultranationaliste socialiste et fabulateur de complot Louis P. a reconnu la possibilité de cette thèse conspirationniste sortie de nulle part, ça doit être […]

  87. Salut, David!

    Les entreprises reçoivent autant qu’elles paient en impôts (seulement les grandes entreprises) et même plus. Lorsque les banques, les grandes entreprises font des profits faramineux en période de crise qu’ils ont eux-mêmes démarrés, où est la redistribution de richesse? Elle est où? OÙ, CHRIST?

  88. À croire que vous n’avez pas lu ou compris le paragraphe que j’avais écrit avant celui-là. Le problème avec l’État aujourd’hui, c’est qu’il est rendu tellement gros qu’il peut faire tout ce qu’il veut, il peut tout vous donner. Personnellement, j’en ait rien à faire que les entreprises, les riches ou même vous faisiez tout en votre pouvoir pour ne pas payez d’impôt, car c’est une fraude légale. Le problème ne vient pas du fait que les entreprises ou les particuliers ne paient pas assez d’impôt, le problème vient du fait qu’ils essaient d’en recevoir plus que ce qu’ils paient. La méthode est différente, les travailleurs votent et les entreprises font des cadeaux, mais l’impact est le même, un État en faillite.

    « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. » – Frédéric Bastiat

    Les crises ne sont pas créés par les entreprises, elles sont du à nos gouvernement et à notre système financier, mais en bout de ligne ceux qui en profitent sont les entreprises en faillite. Des crises comme 2008, sont des crises gouvernementales.

    En bonus, à écouter absolument :

     »This is the story of the greatest financial crisis of our time, the one that is on it’s way. »

  89. Bravo, Louis!

    Grâce à toi, les radios-poubelles LISENT! 😛

  90. Réseau liberté c’est un pléonasme pour organisation terroriste.

    Allons-y de la vraie démocratie en construisant le socialisme du futur sous le chapiteau de la cinquième internationale, au lieu de se laisser démotiver par les échecs léninistes des pays de l’Est.

    Apportez vos analyses du capitalisme sur le forum psq5i.e-monsite.com

    Au lieu de vouloir réformer un tas de marde capitaliste, aussi bien planter une graine socialiste dedans!

    Indi

Comments are closed.