Pour un dépotoir Mordecai-Richler

Une rue Mordecai-Richler, êtes-vous tombés sur votre porte-cheveux? Une rue Claude-Ryan, peut-être, ou même Robert-Bourassa, voilà qui pourrait aller. Des fédéralistes qui insultaient leurs ancêtres en s’opposant à la libération définitive des Québécois, mais qui au moins n’insultaient pas notre intelligence en inventant des sornettes dignes des plus sombres psychoses des pires dictateurs de l’Histoire de l’humanité. Mais Mordecai Richler?

Sources de l’image

Mordecai Richler, qui avait écrit dans le magazine états-unien Atlantic Monthly qu’au soir de la victoire du Parti Québécois, les militants indépendantistes avaient entonné un hymne nazi.

Mordecai Richler, qui qualifiait le Québec de société tribale dont l’émancipation dans le monde moderne tient à la magnanimité des anglophones.

Mordecai Richler, qui qualifiait les femmes québécoises élevant des familles nombreuses de truies.

Mordecai Richler, qui affirmait que le but avoué de la rébellion des Patriotes de 1837-38 était d’égorger les Juifs, un mensonge tellement éhonté qu’il serait probablement inutile de rappeler que Louis-Joseph Papineau avait piloté en 1832 une loi qui accordait aux Juifs leurs pleins droits, une première dans tout l’empire britannique.

Mordecai Richler, qui hallucinait sur le risque de disparition des anglophones, un discours qui plairait probablement aux malades mentaux administrant un site comme le ParkAvenueGazette, eux qui demandent la pendaison de Pauline Marois et qui appellent les anglophones à s’armer.

Mordecai Richler, c’était cela: un menteur compulsif souffrant de paranoïa doublé d’un raciste impénitent. Une ordure sur pattes. Imaginez un sac de poubelles avec deux jambes et vous avez l’apport intellectuel de Mordecai Richler au Québec.

Cela ne semble pas déranger le maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges, Michael Applebaum, et son conseiller Marvin Rotrand, deux Juifs ayant qualifié une demande de minute de silence pour se recueillir à propos des morts causés par l’attaque israélienne au Liban, en 2006, « d’antisémite ». Ce sont ces deux individus, fiers héritiers de la paranoïa de Richler, qui pilotent le dossier pour qu’on puisse « enfin » célébrer ce grand écrivain (sic)!

Que deux Juifs anglophones demandent la reconnaissance d’un autre Juif anglophone ayant protégé avec toute la malhonnêteté du monde les avantages rhodésiens de la minorité anglophone du Québec, voilà qui ne devrait pas trop nous surprendre. Mais que le directeur-général de la ville de Montréal, Louis Roquet, un Québécois, appuie la consécration de Richler a de quoi nous étonner.

Un grand écrivain?

« Il était un grand écrivain » se défendent ceux qui, comme Roquet, veulent souiller notre ville de la mémoire de ce créateur d’immondices intellectuelles que même la mort n’a pu complètement laver. Or, un grand écrivain, c’est quelqu’un en phase avec son milieu, qui représente une sensibilité propre à un quartier, une ville, une nation. Si les mensonges vicieux de Richler représentaient sa communauté, cela voudrait dire que c’est l’ensemble des anglophones de Montréal qui sont de graves paranoïaques et que le fait que des journaux comme The Gazette manipulent systématiquement l’information en faveur des anglophones ne constitue pas une loi du hasard, mais bel et bien la consécration d’une psychose collective.

Si Mordecai Richler était un grand écrivain, c’est donc qu’il a été reconnu par ses pairs non pas comme le désaxé raciste que nous voyons tous chez lui, mais comme un individu sain d’esprit et donc que les anglophones montréalais se reconnaissaient dans sa saleté intellectuelle. On pourrait même extrapoler et concevoir que les anglophones les plus sains d’esprit ont tout à fait compris, dès 1976, que le Québec deviendrait français et que ceux n’ayant pas quitté la nation ont préféré embarquer dans d’étranges délires de persécution leur permettant de se donner une sorte de rôle messianique dans le divin combat contre les méchants Québécois qui osaient – nom de Dieu de nom de Dieu de nom de Dieu! – exiger de pouvoir vivre dans leur propre langue. Vous voyez le portrait? Braveheart, Mordecai Richler, même combat.

D’autres diraient qu’on célèbre les histoires de l’homme et non ses prises de position politique. Arrêtez-moi ça ici. Terminus de la stupidité, tout le monde descend. Aurait-on idée d’appeler un musée le musée Hitler sous prétexte que le Führer peignait, à l’aquarelle, de pastorales scènes de la vie campagnarde prussienne? On ne juge pas un homme par partie, mais comme un tout. Si on doit imposer le nom d’un homme sur nos pancartes ou nos édifices, c’est en tant qu’homme complet – comprenant sa folie – et non pas pour quelques rares exploits. Sinon, autant récompenser le colonel Williams pour sa gestion de l’armée canadienne et le citer en exemple pour la jeunesse.

Dans les faits, ce que cette consécration demandée expose, ce n’est pas le besoin des Québécois d’honorer Mordecai Richler. Non, les Québécois, s’ils le pouvaient, préféreraient probablement encore renommer un dépotoir en son honneur, comme le montre la page Facebook à cet effet.

Un besoin maladif de symboles

Il s’agit plutôt du désir d’une communauté anglophone tissée serrée, imperméable aux faits les plus primaires, et qui a le besoin viscéral de se doter de symboles, d’objets de fierté – si abject soient-ils – ou de lieux appelant le souvenir de leur passé d’élite anglaise embrassant du regard, du haut de leur montagne, la pauvre populace canadienne-française vivant dans ses taudis. Un désir de mémoire, afin d’enraciner encore plus profondément dans Montréal cette haine d’un Québec empêchant notre État français de véritablement s’épanouir.

Et nous, pendant ce temps, qu’avons-nous à offrir à notre propre mémoire? Une rue Olivar-Asselin, du nom de notre plus grand journaliste, ayant giflé en pleine Assemblée le premier ministre Taschereau, le plus corrompu de son époque: un bout de rue de 200 mètres sur le bord d’une autoroute et menant à une école arménienne. Une rue René-Lévesque, incapable de s’imposer jusque dans Westmount et de remplacer définitivement la Dorchester. Une rue Pierre-Bourgault? Une rue Pierre-Falardeau?

Les anglophones l’ont compris: une communauté qui survit et qui prospère a besoin de racines.

Mais nous, nous préférons tout oublier. Non, pire: nous institutionnalisons notre propre oubli en interdisant l’apprentissage de notre histoire à nos jeunes et nous faisons passer cela pour du progrès.

Mordecai Richler doit rire dans sa tombe.

Et si on déménageait ses restes dans un dépotoir, question de bien enraciner son souvenir et de souligner toute son « importance » pour le peuple québécois?

L’odeur fétide de ses préjugés aurait enfin de la compétition.

Publicités

51 Réponses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by deprenyl selegiline, Louis P.. Louis P. said: Pour un dépotoir Mordecai Richler https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/11/25/depotoir-mordecai-richler […]

  2. Une rue Mordecai-Richler, c’est comme une rue Pierre-Falardeau.
    Vulgaire.

    « Les anglophones l’ont compris: une communauté qui survit et qui prospère a besoin de racines. »

    Bien vrai. Les Francophones eux, n’ont rien compris. Ils s’en remettent toujours au Gouvernement et implore celui-ci à règlementer… pathétique.

  3. Et surtout, une rue – ou parc, ou place – Michel Chartrand!

  4. Le gouvernement, c’est NOUS. Et c’est précisément lui qui, par sa Commission de la toponymie, décide des noms de rue. Tous les peuples du monde ont des lois linguistiques. Peut-être que si tu te sortais un peu la tête de ton nombril et que tu étais un peu plus fier des tiens, tu verras ces choses-là?

  5. Comment ai-je pu l’oublier! Absolument, Michel Chartrand mériterait un grand boulevard ou un énorme parc!

  6. Pourquoi pas Staline aussi?
    Et Fidel Castro??
    Et Mao Tse-Tung???

    Trois grands Camarades qui nous ont démontré hors de tout doute l’échec total du communiste. Une idéologie à laquelle tous les syndicalistes aspirent.

  7. Comparer Michel Chartrand à Staline. Bon, je crois que je ne perdrai même plus mon temps à lire tes commentaires stupides. À ce que je vois, l’intelligence n’a pas été distribuée également en ce bas-monde. Bonne journée.

  8. Sorti de l’emprise du Clergé. le bon Peuple Canadien-Français a décide de se placer sous l’emprise du Gouvernemaman.

    Acheter une assurances-médicaments?
    Trop compliqué, le gouvernement va s’en occuper pour nous (et enregistrer déficits après déficits).

    Acheter une assurances-automobiles?
    Trop compliqué, le gouvernement va s’en occuper pour nous (et enregistrer déficits après déficits).

    Gérer des garderies???
    Trop compliqué, le gouvernement va s’en occuper pour nous (et enregistrer déficits après déficits).

    Vendre de l’alcool????
    Trop compliqué, le gouvernement va s’en occuper pour nous (et enregistrer déficits après déficits).

    Une assurances parentale?????
    Trop compliqué, le gouvernement va s’en occuper pour nous (et enregistrer déficits après déficits).

    Ma tête est solidement installée sur mes épaules.
    Pour la fierté, je lis les journaux à tous les jours et je constate qu’il n’y a rien à être fier. Et ca serait la même chose avec le PQ au pouvoir… peut-être même pire… t’sais, ils ont déjà nationalisé une compagnie de laine…

    Pour un gars qui dit ne pas avoir peur des débats les insultes sortes assez vite… insulter, ce n’est pas débattre…

  9. Staline: Communiste.
    Fidel Castro: Communiste.
    Mao Tse-Tung: Communiste.
    Michel Chartrand: Communiste.

    Et je regarde dans le monde et je constate que le communiste, c’est un échec.

  10. @Louis

    Pourquoi salire l’image d’un dépotoire avec le nom de Richler?

    Que se passe-t-il avec le projet en faveur de nommer une artère a la mémoire de Pierre Falardeau?

    En passant Louis,tu ne filtres plus les insignifiants?Je comprend qu’ils ont le droit de s’exprimer mais une fois par jour,je crois que se serait amplement suffisant.

  11. Il y a une constante sous les régimes communistes: ils sont tous totalitaires.
    A Cuba, en Chine, en Russie, en Corée du Nord, t’as avantage à te taire.
    Sinon, tu vas faire un tour en prison… ou en Sibérie.

    Ici, on a la liberté d’expression.
    Mais dès que tu t’écartes un petit peu de la « pensée unique », attention!!!

    Il y a un mois, 500 personnes se sont rencontrés dans un hôtel de Québec pour discuter d’une « alternative » plutôt à droite. Ça n’a pas été long que la Gaugauche Québécoise a sorti ses gros canon pour essayer de les faire taire. Comme si le bon Peuple n’était pas assez intelligent pour se faire une idée lui-même.

    Ici, Chuck nous rappel cette triste réalité.
    Tu ne penses pas comme nous, alors il faudrait se censurer…

    Ça va faire un beau pays çà…

  12. à propos:

    de Michel Chartrand: Un grand homme à côté de lesquel les petits politicailleux d’aujourd’hui de s’élèvent même pas du niveau du sol.

    du communisme: L’échec du communisme stalinien , qui était antidémocratique avec son parti unique, la suppression des libertés individuelles et ses crimes ne signifie aucunement que le socialisme (dont le communisme stalinien n’était qu’une branche idéologique) a échoué. Au contraire le socialisme reste toujours autant d’actualité et davantage émancipateur que le capitalisme fondé sur ce qui a de pire en l’homme et qui d’ailleurs est sur le point de s’effondrer lui-même.

    de Mao et Staline: Je considère ces deux hommes ont été davantage préoccupés par l’exercice du pouvoir, qu’ayant été d’authentiques communistes comme Lénine et Trotsky. Au pire, leur erreurs et leurs crimes, ne peuvent se comparer qu’à la plupart des dirigeants américains ou britanniques des derniers 200 ans…

    de Mordecai Richler: C’est pas gentil pour les dépotoirs… Ils sont plus propres que ce type l’était…

  13. Un dépotoir Mordecai-Richler!!! Au moins, le souvenir de cette pourriture-là serait à sa vraie place!!! 😀

    Au fait, Louis, il y a des menaces très graves qui sont écrites sur le site ParkAvenueGazette!!! On croirait lire Hitler au début de sa carrière!!! Les appels à la haine, c’est sensé être illégal, au Québec et au Canada!!!

  14. Ce n’est pas parce que tu t’écartes de la «pensée unique» que tu devrais être censuré, mais bien parce que tes propos sont ridicules.
    Comparer Chartrand à Staline est au mieux imbécile, au pire diffamatoire. Les morts que Staline a causées dans les goulags se comptent par MILLIONS. Tu peux être en désaccord avec les propos ou les actes de Chartrand, mais tu ne peux certainement pas l’accuser d’avoir exterminé des millions d’hommes.

  15. Va te faire soigner mec!Je crois que ça tourne pas rond dans l’ciboulot.

  16. Stalline, Mao et Castro, c’est du pareil au même.
    Communistes et totalitaires.
    Et tous trois ont du sang sur les mains.

    Les Syndicats fantasment sur le communiste. Alors, par association, Chartrand avait tout le potentiel pour devenir un Stalline, un Mao ou bien un Castro.

    @Alex: Peu importe la raison pour laquelle tu censures. Ce faisant, tu fais comme ces régimes totalitaire. Peut-être que mes propos sont ridicules. Peut-être que non. Mais toi, par comportement, tu t’associes à ces gens.

  17. Tiens, ne t’essouffles pas à écrire des romans.
    Énumères-moi donc plutôt les grandes réussites communiste.
    S’il y en a….

    Et tu peux élaborer sur les crimes Britanniques et Américains. Bon, OK, je te donne l’esclavage. Ensuite?

  18. Pouvez-vous m’expliquer comment s’essouffler en écrivant?
    Si possible,Quelques photos seraient appréciées.

  19. Malheureusement, cela m’est impossible. C’est comme expliquer la couleur rouge à un aveugle.

    Entre temps, libre à toi Axel de contribuer positivement au débat. Si débat il y a évidemment. Car, honnêtement, j’ai l’impression qu’il s’agit plus ici d’un monologue. Les débats ne sont pas vraiment la bienvenue. On préfère plutôt les: « T’as raison », « Je suis entièrement d’accord avec toi » et « Je penses exactement comme toi ».

  20. @ rawkenroll,
    Alors c’est ça ton raisonnement?
    Staline =communiste
    Chartrand=communiste
    staline=chartrand
    beau syllogisme. C’est un raisonnement aussi solide que de dire
    chat=4 pattes
    socrate=4 pattes
    socrate=chat

    Voici mon propre raisonnement:
    staline = imbécile
    Rawkenroll=imbécile
    rawkenroll=staline
    Voilà, c’est prouvé hors de tout doute, vous êtes Staline. Ou du moins, vous avez le potentiel pour le devenir selon votre propre formule, bien qu’elle n’ait aucun sens.

  21. Stalline = Communisme + régime totalitaire + violence
    Mao = Communisme + régime totalitaire + violence
    Castro = Communisme + regime totalitaire + violence
    Kim Jong-Il = Communisme + regime totalitaire + violence
    Lenine = Communisme + regime totalitaire + violence

    Chartrand = Syndicalisme (Communisme) + pensée unique (régime totalitaire) + intimidation (Violence)

    Stalline = Mao = Castro = Kim Jong-Il = Lenine = Chartrand

    Pour votre « propre raisonnement », une fois de plus, a court d’arguments, on insulte…

  22. Mais vous oubliez la chose la plus importante
    Staline=extermination de millions de gens
    Chartrand~=extermination de millions de gens
    Chartrand~=Staline
    Comment pouvez-vous passer sous silence ceci.
    Et j’en ai assez de parler avec vous, je sais bien que je n’arriverai pas à vous convaincre, je vais cesser de perdre mon temps.

  23. « Mordecai Richler, qui qualifiait les femmes québécoises élevant des familles nombreuses de truies. »

    Richler disait vrai. Les femmes québécoises sous l’emprise du clergé étaient effectivement traité comme des truies.

  24. @ alex

    « Staline=extermination de millions de gens »

    T’as bien raison mais ici on parle de comparer les ideologies politques. Essaie de suivre un peu..

  25. Falardeau dans son film le temps des boufons, traitait les femmes du Beaver Club de vielles plotes seches… C’est tout aussi méprisant. Et il s’en trouve qui veulent lui donner une rue à son nom…

  26. T’as pas compris Alex.
    Communiste = extermination.

    Va traverser une ligne de piquetage pis tu vas avoir une couple de bleus…
    Écoute pas sur un chantier de construction pis tu vas avoir une couple de bleus…

    C’est la même chose, a moindre échelle.
    Si la FTp ou la CSN était au pouvoir, ca serait pas beau a voir…

  27. Oui mais… Falardeau, il parle français (Sacrament!!!).
    Alors lui, il peut être méprisant.
    Il a le droit.

    Tout comme Louis Prefontaine qui qualifiait Pascale Picard de pute, tout simplement parce-qu’elle chante en anglais…

    Au Québec, c’est deux poids deux mesures.

    Si Richard Martineau pense comme Louis, c’est un être intelligent.
    Si Richard Martineau ne pense pas comme Louis, c’est un imbécile.

  28. Oui mais… Falardeau, il parle français (Sacrament!!!).
    Alors lui, il peut être méprisant (Tabarnak!!!)
    Il a le droit (Calisse!!!).

    Tout comme Louis Prefontaine qui qualifiait Pascale Picard de pute, tout simplement parce-qu’elle chante en anglais…

    Au Québec, c’est deux poids deux mesures.

    Si Richard Martineau pense comme Louis, c’est un être intelligent.
    Si Richard Martineau ne pense pas comme Louis, c’est un imbécile.

  29. J’ai vu bien des trolls rôder ici, mais la palme va sans conterdit à RawkenTroll…

    En tout cas, je le concède, il pisse sûrement plus loin que moi…

  30. @Darwin

    Une declaration, sans aucun arguments… mais il faut avouer que c’est mieux que des insultes…

  31. @Lex

    Oui mais… Falardeau, il parle français lui.
    Alors lui, il peut être méprisant.
    Il a le droit.

    Tout comme Louis Prefontaine qui qualifiait Pascale Picard de pute, tout simplement parce-qu’elle chante en anglais…

    Au Québec, c’est deux poids deux mesures.

    Si Richard Martineau pense comme Louis, c’est un être intelligent.
    Si Richard Martineau ne pense pas comme Louis, c’est un imbécile.

  32. Oui mais… Falardeau, il parle français.
    Alors lui, il peut être méprisant.
    Il a le droit.

    Tout comme Louis qui qualifiait Pascale Picard de putain, tout simplement parce-qu’elle chante en anglais…

    Au Québec, c’est deux poids deux mesures.

    Si Richard Martineau pense comme Louis, c’est un être intelligent.
    Si Richard Martineau ne pense pas comme Louis, c’est un imbécile.

  33. Oui mais… Falardeau, il parle français.
    Alors lui, il peut être méprisant.
    Il a le droit.

    Tout comme Louis qui qualifiait Pascale Picard de pute, tout simplement parce-qu’elle chante en anglais…

    Au Québec, c’est deux poids, deux mesures.

    Si Richard Martineau pense comme Louis, c’est un être intelligent.
    Si Richard Martineau ne pense pas comme Louis, c’est un imbécile.

  34. Effectivement,un pisse-vinaigre qui n’a aucun sens d’honneur ou de fierté.Ces traîtres ont marqué notre histoire.On les retrouvait souvent chez l’ennemi prêts a vendre compatriotes et familles pour quelques pièces d’or,mousquet ou cheval.Aujourd’hui ils se retrouvent sur les blogues a cracher leur haine envers leurs semblables.Dommage que nous ne puissions plus les enfermer dans nos cales de navires avec la vermine.Un conseil:N’alimentez plus ce troll.
    Il disparaîtra comme un sale pustule disparaît après quelques jours.

  35. Aucun argument, que des insultes…

    C’est ca le sens de l’honneur???

  36. Sincère, j’urine toujours assis.
    C’est plus hygiénique.
    De plus, j’ai toujours de la lecture sur le recevoir de la toilette.
    J’en profite donc pour lire un peu.

    Alors, Darwin, difficile à dire si j’urine plus loin que toi.

    Darwin disait que ce sont les espèces les mieux adaptés à leur environnement qui survivent et se reproduisent. Force est de constater que le régimes communistes en arrachent et que les régimes capitalistes se portent assez bien.

    Et si ce n’étais pas des forces armées qui permettent de garder en place les régimes socialistes, ces derniers ne seraient qu’un mauvais souvenir.

    Tiens, t’en veux une bonne sur les syndicats?
    Techniquement, un syndicat est sensé protéger les employés des abus de l’employeur. Ben devines quoi? Les gens qui travaillent à la FTP et à la CSN sont… syndiqués. C’est fort. Mais, pire encore, ils ont des conflits avec leurs employeurs. Alors, bottom line, les syndicats sont des Mafias légales qui n’ont qu’un seul but, collecter de l’argent.

  37. Pourquoi qu’une rue Pierre-Falardeau serait vulgaire? Pierre Falardeau n’était pas un vicieux raciste comme Richler. Pierre Falaradeau n’était pas un élitiste comme Richler; il parlait la langue du peuple: la VRAI langue.

    Pourquoi insistons-nous à se conformer à un standard objectif de supériorité qui stigmatise à peu près tous les québécois (comme Richler le faisait!)

    Pierre Falardeau disait la vérité et au Québec, la vérité est toujours offensive. Pourquoi sommes-nous résignés à parler et écrire (comme je le fait en ce moment) avec un registre de langue qui n’est propre à personne au Québec? Quand est-ce allons-nous réaliser que la plus part des fardeaux dont on se plaint sont auto-imposés?

  38. Pourquoi invoques-tu le Communisme? Ça n’a strictement rien à voir avec la discussion.

    Michel Chartrand n’était pas un communiste; il s’identifiait comme un socialiste-catholique car il croyait en dieu (l’entraide, la fraternité, l’amour… le Socialisme ou le Christianisme?).

    Tu es sans doute assez bien informé pour savoir qu’avant 1960 la CSN s’appelait la Confédération Canadienne des Travailleurs Catholiques… Tu le savais ça… sans doute…?

    Non, le Communisme ne fonctionne pas… Ni ta stupidité.

  39. Il n’y a pas assez de statues de monarques Britannique et de drapeaux Canadiens à Montréal? Faut-il en plus ajouter la rue Mordecai Richler à la rue Wolf et Duhram? Pourquoi ne pas ériger une immense bannière sur le Mont-Royal sur quelle on peut lire: « Don’t forget, we hate you! »?

    À t-il une rue Papineau à Toronto? À t-il une rue Louis-Riel à Ottawa? À t-il une statue de la cellule Libération en face du consulat Britannique? Ou encore mieux, à t-il un boulevard Hitler à Jérusalem…?

    Les villes québécoises sont la seule place au Canada où l’on retrouve des rues dédiées aux ennemis du peuple.

  40. Entre rires et larmes, LE MONDE DE BARNEY (Tiré du best seller de Mordecai Richler) est le récit désopilant, pervers et touchant d’une vie vécue pleins pots et politiquement (très) incorrecte : celle de Barney Panofsky, un homme impulsif, irascible, buveur invétéré et d’une franchise brutale.

    À l’affiche le 24 décembre en exclusivité à Montréal et partout au Québec en janvier!

    Paul Giamatti, Minnie Driver, Dustin Hoffman (2 Oscar, 5 Golden Globe, 1 Annie, 3 Bafta, 1 Emmy, 1 Cesar, etc…), c’est quand même pas des petits noms qui ont décidé de s’associer avec ce film. Mordecai doit avoir un certain talent. Ce n’est pas tous les auteurs qui voient leurs œuvres adaptées au grand écran.

  41. En cliquant sur le dernier Rawkenroll vous allez savoir quel genre de [*pas d’insultes SVP*]… qui se cache derriere cette pouriture a Rawkenroll

    Ce http://www.liberte-quebec.ca/

    Ce malade mental de l’adq incapable de se concentrer plus de 5 secondes sur le sujet discuter sur un Blog et qui par se polution de névrosé en plein délire devrait recrevoir des soins pscychiatrique au plus sacrant a loui hyppollitte Lafontainne .
    Rawkenroll n’est qu’un petit rat d’égout puant de l’Adq

    Si vous voulez voir sa face ..il as pas l’air plus brillant qu’une vache dans un champ meme qu’une vache a l’air plus brillant que lui
    http://www.flickr.com/photos/libertequebec

    Et vous suivez les liens qui vous envoient a la destination finale de cette ordure qui est trop sale et trop lache pour dire qui le commandite.
    02 avant l'événement_3764

  42. Accurso n’est qu’un homme d’affaire perspicace selon Rawkenrollall

    Encore la pourriturre de l’adq… juger par vous meme :

    À LA DÉFENSE D’ACCURSO par
    Éric Duhaime alias Rawkenrollall

    Depuis deux ans, pendant que les scandales s’accumulent dans la construction et chez la famille libérale, un nom retient constamment l’attention : Tony Accurso. A-t-il fraudé? Est-ce un mafioso? Personne n’a prouvé quoique ce soit. Pourtant, simplement connaître ce type semble devenu un crime passible de condamnation dans l’opinion publique.

    Personnellement, je vois Accurso comme un homme d’affaires perspicace qui utilise les règles du jeu pour faire prospérer son business.

    Lolll Pourtant les faits :

    Cette fraude d’une «rare ampleur», selon l’Agence du revenu du Canada, fonctionnait de deux façons: en déduisant des déclarations d’impôts des dépenses qui n’étaient pas autorisées pour l’entreprise, ou en déduisant des déclarations de fausses dépenses basées sur de fausses factures.

    Dans le cas de Louisbourg, des dépenses faramineuses avaient été déduites dans les rapports d’impôts pour la construction du luxueux yacht de Tony Accurso, le Touch
    Rappelons que l’homme d’affaires Francesco Bruno et son entreprise BT Céramique sont toujours accusés au criminel d’avoir aidé les entreprises de Tony Accurso à frauder le fisc. BT Céramique et une autre entreprise de M. Bruno figurent d’ailleurs dans la liste des entreprises déposée en cour mardi et qui auraient fourni de fausses factures.

    Deux entreprises de Bernard Ratelle, arrêté récemment et présenté par la SQ comme la tête dirigeante d’un réseau de fournisseurs de fausses factures, font aussi partie de la liste.

    Louisbourg s’est reconnue coupable d’avoir éludé volontairement le paiement de 3 346 959 $ en impôts. Simard-Beaudry a reconnu avoir éludé le paiement de 783 269 $. Les entreprises devront rembourser les 4,1 millions qu’elles doivent ensemble au fisc, en plus d’acquitter une amende de 4,1 millions supplémentaire d’ici le 30 juin

    Mais Duhaime affirme :Personnellement, je vois Accurso comme un homme d’affaires perspicace qui utilise les règles du jeu pour faire prospérer son business

    Eric Duhaime on sais ou tu loge …continue de men
    tir ,défendre et admirer tes fraudeurs et a vider ton sale petit crachoir puant de nazillon adékyste sur Michel Chartrand .

    Pauvre insignifiant ignare … tu ne lui vas meme pas a la hauteur de la cheville.

  43. Ce qui est bien avec la Gauche, c’est la liberté d’expression.
    Tant et aussi longtemps qu’on pense comme la Gauche.
    Dès qu’on ne pense pas comme la gauche, c’est les insultes.

    Bref, une pensée unique, digne des régimes totalitaires.
    Heureusement, nous ne sommes pas en Chine, à Cuba ou bien en COree du Nord. Sinon, je serais en prison.

    Et non, je ne suis pas Eric Duhaime.
    Mais j’aime bien le lire.
    Bien que je ne sois pas toujours d’accord avec lui.
    Mais il a des arguments, lui.
    Il n’a pas recours à des insultes comme toi.

  44. quel délire…….

    Insultes insultes insultes… Petit personnage que ce Yvan. Ils te laissent sortir prendre un peu d’air des fois, Yvan?

  45. Ca doit pas être évident de te grater avec une camisole de force Yvan…

    Rawkenroll ce n’est pas Eric Duhaime, mais un reptilien. C’est pour cette raison qu’on ne voit pas ses yeux sur son avatar.
    Par contre, pour ceux qui ont des bons yeux, on peut voir sur son avatar qu’il possède une guitare Fender, modèle Stratocaster. C’est déjà un signe de bon gout. Toi Yvan, est-ce que tu aimes la guitare?

  46. C’est vrai qu’il a une sale tronche de cake.Vous voyez bien que ce type ne va pas bien du tout.Je ne suis pas spécialiste mais je crois que ses symptômes s’apparentent a la paranoia.Il se croit victime de d’un complot de la gauche.Il ne doit pas être évident pour quelqu’un de vivre la démense (affaiblissement psychique profond) au quotidien,enfin,ayons un peu de sympathie pour ses proches.

  47. Zéro argument, juste des insultes.
    Ça ne fait pas avancer une cause çà…

  48. Mordecaï, Mordecaï, Mordecaï, à force de crier au loup pour rien, on ne croira plus rien des tiens.

    La société québécoise actuelle montre de plus en plus des signes de fascisme. Comme ce fascisme n’est pas exactement péquiste, mais par exemple le maire Tremblay qui a été porté au pouvoir une troisième fois avec un programme explicitement criminaliste, les anglophones vont le laisser passer. Quand Hitler prit le pouvoir en Bavière, les banques craignaient les romantiques séparatistes bavarois, pas les premiers nazis qui parlaient de la grande Allemagne. De la même manière, quand le Québec se convertira en masse à l’anglais sous la houlette d’un parti de revanche pro-anglais blanc, les quelques juifs qui pleureront le fait se feront taper dessus par l’élite qui aura beau jeu de montrer les moqueries mensongères passées de Mordecaï Richler.

    Malheureusement, Mordecaï Richler, qui était un individu morbide en effet, en fait surtout un grand alcoolique polytoxicomane extrêment dépressif, pour ne pas dire suicidaire, et qui a dû son succès au climat cynique de plus en plus apprécié dans la littérature contemporaine décadente, n’avait pas toujours tort dans sa paranoïa. Il n’a pas dit que les Québécoises étaient des truies, mais qu’elles étaient traitées par les cléricaux et les nationalistes comme des truies d’élevage, ce qui est exact, car souvent on encourageait à la formation de familles trop nombreuses pour bien nourrir leurs 13, 19 enfants. De la même manière il n’a pas dit que les Québécois étaient stupides mais qu’ils étaient nourris et abêtis artificiellement un peu comme dans un pays de l’est par une culture de stupidité aux mains des crapules genre Péladeau prétendant définir le Québec, ce qui est vrai aussi. Je me souviens de plusieurs autres articles extrêmement méprisants sur le PQ en 76-80 puis en 95-98, mais quand on a vu ce que le PQ a fait des immenses espoirs qui lui ont été confiés, il n’avait pas tort ou du moins pas complètement tort non plus. Il y a effectivement une vibration fasciste épouvantable au Québec, sauf que Mordecaï n’a pas eu le courage et la présence d’esprit de voir qu’elle était le fait surtout des Canadiens français fédéralistes à la Desmarais, à la Tremblay et à la Mom Boucher. Malheureusement, ce fascisme mafieux est majoritaire au Québec, la culture de gauche péquiste est un paravent qui ne colle pas à la mentalité générale et qu’une élite de parvenus culturels qui se savent menteurs entretient. La raison du manque de rigueur de Richler pour fouiller davantage son dossier est l’alcoolisme du personnage, combiné à une dépression qu’il a préféré rentabiliser en livres à succès plutôt que de tout faire pour soigner. En privé, ce n’était pas du tout une personne méchante, il était plutôt sympathique aux quelques francophones talentueux mais sans débouché qu’il rencontrait, mais qu’il enjoignait de déserter un Québec à jamais dominé par des coteries de médiocres pour le monde anglo-américain. Dans sa littérature, il n’aimait pas mieux le RoC, surtout vers la fin de sa vie.

    Mordecaï Richler n’est pas un type d’assez grande qualité pour qu’on lui donne le nom d’une place, mais j’ai par exemple rencontré les musiciens d’harmonium et aussi de Beau Dommage qui passent pour de grands patriotes de notre culture, or ce sont des gens d’un cynisme et d’un mépris pour le public même et les idées même qui les ont fait vivre dépassant de beaucoup encore celui de Richler, il n’y a pas eu un seul type honnête dans le milieu nationaliste contre-culturel, à part Langevin et Raymond Lévesque que j’ai connus personnellement, qui n’ont eu droit à aucune subvention de Québec, aucune entrée dans ce milieu de partys, et qui ont tous deux désavoués leur erreur à la fin de leur vie.

    J’ai produit un chef d’oeuvre de poésie classique en 8000 vers qui a été boudé par absolument toutes les institutions à cause de son manque de médiocrité, et qui m’a valu un effort continuel de la part de presque tous mes proches et moins proches pour me faire passer pour malade mental, alors je sais de quoi je parle : le Québec virtuel décrit dans l’idéologie péquiste n’existe tout simplement pas, alors que le Québec réel fasciste et western qui vote Tremblay existe bel et bien. J’ai été tellement traité en ordure que je serais ravi d’avoir droit moi-même à un dépotoir pour perpétuer ma mémoire, ou encore à un spectacle dans un dépotoir.

  49. J’écoutais Duhaime salir Amir khadir
    Ce petit nazillon bouffon avait l’air avec sa langue sale d’une précieuse ridicule dans toute sa splendeur
    Frustrer ,haineux ,vicieux ,menteur,acariate.

    Duhaime le laudateur de Pinochet ,l’ex employé dévoué de Stockwell Day le réformiste créationiste devrait retourner travailler pour la CIA en Irak .

    On as pas besoin de ça au Québec .

  50. Ce type la Duhaime me fait penser a l’époque du néo faschisme Italien des années 30
    En plus il as la tete de l’emploie comme sur les photos de cette époque .
    Il ne lui manque que la chemise brune sur le dos.

    Son discour,sa recette et son crédo est le même.

    Exagérer et monter en épingle le mécontentement pour s’en servir a des fins idologiques et sevir et promouvoir ses idées néo faschistes.

    Ensuite suggérer un modele de réussite pres de son idéologie néo faschiste et c’est ce qu’il fait en proposant Pinochet comme model .

    Pour Mussolini le model c’était Adolf Hitler mais malheureusement pour Duhaime leur affaire c’est bien mal terminer

    Ensuite utiliser la peur et la haine raciale comme il l’as fait avec son salissage démaguogique sur Amir Khadir en tentant de récupéré l’insécurité face aux immigrants.
    Comme tactique c’est un classique chez les néo faschistes .

    Ce type me dégoute.

  51. Comme vous y allez, monsieur Préfontaine! Enterrer comme ça Richler plus bas que terre sous prétexte qu’on doit juger l’homme en bloc, c’est faire fi un peu rapidement de la complexité de l’esprit humain. À ce compte là, il faudrait pratiquement brûler l’oeuvre de Louis Ferdinand Céline – pas seulement les pamphlets antisémites – ou de Knut Hamsun (un écrivain Norvégien de la fin du XIX siècle qui s’est un peu fourvoyé du côté des national-socialistes Allemand vers la fin de sa vie).

    Miville, c’était très intéressant de vous lire, mais le Québec, faciste?
    Quand on prétend avoir écrit un « chef d’oeuvre » de 8000 vers refusé partout, n’approche-t-on pas du délire de persécution?

Comments are closed.