Laissons Andrew Coyne vomir son Maclean’s

Que n’importe quel torchon canadien écrive quoi que ce soit à propos d’un soi-disant gène structurel ou intrinsèque typique des Québécois et les poussant à la corruption ne devrait même pas nous surprendre ou nous choquer. L’histoire du journalisme jaunissant canadien regorge de ce racisme abâtardi, des incitations à la haine et à l’émeute de The Gazette ayant mené à l’incendie du parlement de Montréal en 1849, en passant par les hallucinations de Jan Wong qui établissait un lien entre la tuerie de Dawson et la Loi 101, en 2006, ou encore par les insanités de Diane Francis et autres créatures qui, dans un pays sainement constitué, auraient de la difficulté à tenir captive une audience d’une dizaine de personnes.

Dès qu’il est question du Québec, le vieux fond orangiste, suprémaciste et raciste colonial des Canadiens prend le dessus sur ce qui devrait leur faire office de cerveau et c’est avec une insolente bonhommie qu’ils défèquent sur notre nation et se prétendent observateurs de notre prétendue infériorité, nous, les colonisés, qui ne mériteraient que de disparaître ou d’être enfin civilisés. Et nous qui avons tellement peur d’exister, nous qui ne sommes Québécois que du bout des lèvres, mordons à l’hameçon de notre propre infériorisation.

Source de l’image

Réglons la question dès le départ. Les arguments de Maclean’s sont tellement faibles qu’il est d’une facilité déconcertante de les invalider.

  • Le Québec, plus corrompu que le reste du Canada? Allons donc. Disons plutôt que le Québec règle ses problèmes de corruption quand ils arrivent. Trois premier ministres de la Colombie-Britannique ont démissionné à cause de scandales de corruption au cours des dernières décennies et le Canada lui-même s’est construit sur la corruption de John A. MacDonald.
  • La corruption, symptôme du nationalisme québécois? N’importe quoi. C’est bel et bien Lévesque qui a instauré les règles les plus strictes de gouvernance et aucun gouvernement du Parti Québécois – malgré tout ce qu’on peut lui reprocher – n’a jamais été accusé du tiers des actions reprochées présentement à Charest.
  • La corruption, causée par une trop grande présence de l’État? C’est exactement le contraire! Les données démontrent que les pays les moins corrompus (Nouvelle-Zélande, Danemark) sont ceux qui ont une présence étatique plus importante alors que les plus corrompus (Somalie, Afghanistan) n’ont pour ainsi dire pas de gouvernement ni d’institutions; en fait, c’est d’une logique implacable: c’est bel et bien le privé qui augmente les risques de corruption et c’est toujours parce que l’État se désengage et réduit ses garde-fous que les enveloppes brunes circulent plus facilement.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Qu’en avons-nous à foutre de l’opinion du Maclean’s ou de n’importe quel autre revue jaunie? « C’est une revue sérieuse », qu’on entend dire un peu partout. Ah oui? C’est quoi le sérieux pour vous, dites-moi? Du papier glacé, une propriété de Rogers et du papier de toilette à fleur de lys? Non, le Maclean’s n’est pas plus ou moins sérieux que n’importe quel autre média. En fait, il nous prouve, avec cette aberration, qu’il est tout sauf sérieux. Il entretient les mythes à l’égard du Québec chez les Canadiens et il contribue à démontrer, comme l’a affirmé Bernard Landry aujourd’hui, qu’il y a bel et bien deux nations dans ce pays.

Ne serait-il pas temps un peu pour nous d’arrêter de sur-réagir quand n’importe quel scribouilleur vomit sa prose sur notre nation? Ne serait-il pas temps de comprendre et d’accepter que c’est NORMAL que le Canada, à l’aide de ses médias, se serve de n’importe quel prétexte pour démoniser les Québécois? Ce n’est pas notre faiblesses intrinsèque qui est mise en cause ici, mais plutôt notre statut de peuple conquis ayant des réflexes du colonisé plus à l’écoute des besoins de son maître que de ses propres désirs de liberté. Oui, Maître. Merci, Maître. Voulez-vous vous essuyer encore davantage les pieds sur mon dos, Maître? C’est ce que nous sommes: des conquis.

Maintenant, si nous voulons changer les choses, si nous voulons à nouveau être un peuple fier, qu’on ignore un peu ce qu’écrivent ces ferrailleurs de la stupidité et qu’on cesse de se préoccuper des « quand dira-t-on » canadiens. Nous avons le droit d’exister, nous avons le droit de vouloir la liberté et les mensonges ne changeront jamais rien à notre fierté; ils ne peuvent que renforcer notre désir de nous séparer d’un Canada fétide, raciste et francophobe où pullulent toutes sortes de déchets journalistiques à la Andrew Coyne.

Publicités

19 Réponses

  1. Si le Québec a la réputation d’être la province la plus corrompue c’est à

    cause de partis fédéralistes…

  2. Vous avez raison. Car comme les choses vont présentement, même les vrais coupables (Charest est sa bande) sont scandalisés. Ainsi, si nous, les souverainistes, sommes aussi scandalisés, c’est comme si nous défendions les coupables.

    Les coupables sont les fédéralistes et il faut dire que c’est normal que les anglais crachent sur nous car nous sommes tellement à-plat-ventre qu’ils nous confondent avec l’asphalte et nous crachent dessus volontairement et involontairement. Il faut dire aux Québécois qu’ils doivent se tenir debout la tête haute et se donner un pays. Avons-nous entendu un seul de nos souverainistes à Québec ou Ottawa parler de faire du Québec un pays??? Non.
    Comme vous disiez dans un commentaire précédent, il faut être plus agressif dans nos commentaires.

    Daniel

  3. J’aime beaucoup la façon dont tu dis :

    « Ne serait-il pas temps de comprendre et d’accepter que c’est NORMAL que le Canada, à l’aide de ses médias, se serve de n’importe quel prétexte pour démoniser les Québécois? »

    C’est sur que dans ton monde imaginaire, il existe une entité appelé « Canada » et une entité appelé « Québec ». Si ça parle anglais, c’est Canadien donc Maclean représente le Canada.

    L’avantage c’est que tu attaques tout le monde et personne en même temps. Ça t’évite d’avoir besoin d’ajouter de la répartie et de la cohérence. Hey en passant Louis, Maclean dénonce les gouvernement corrompus, ça ne te vise pas toi personnellement, ni moi.

    Je ne savais pas que tu aimais Charest et Tremblay au point de les défendre, c’est très gentil de ta part j’imagine.

  4. Entièrement d’accord avec toi Louis. Le Quebec Bashing ça va faire. Prenons notre destin et faisons notre pays.

    Voici mon blogue:

    nationalisterevolutionnaire.wordpress.com

  5. Allons donc Louis. C’est n’importe quoi ce texte. Si tu réponds au « Québec bashing » par du « Canada bashing », ça n’aura jamais de fin. Ça commence tellement à ressembler à de l’enfantillage. C’est pas moi, c’est lui qui a commencer. Il serait temps d’évoluer et de laisser parler et d’ignorer tout ceux qui commencent à dire des stupidités. Et il s’en dit d’un côté comme de l’autre.

    Oui, la corruption est partout au Canada, mais c’est plus visible ici parce que quand ça ne fais pas notre affaire, on dénonce, sans dire qu’on aurait été impliquer si ça avait fait notre affaire. Pourquoi crois-tu que Bellemare aie dénoncer Charest ? Surement pas par respect de la loi. Il l’a dit lui-même: Charest avait utiliser son nom pour une excuse quelconque et il ne l’a pas pris. Sinon, on aurait pas eu de commission Bastarache. C’est donc dire que les autres provinces sont aussi corrompues, mais comme personne n’en parle, on accuse le Québec d’être la plus corrompue.

    Et je serais tellement pas surpris de savoir que c’est comme ça que ça se passait dans le temps ou c’était le PQ qui était au pouvoir, malgré les dires de Landry et de Parizeau.

    Quand à ton troisième point, celui ou tu affirmes que plus un état est gros, moins il y a de corruption, pourrais-tu m’expliquer pourquoi le Vénézuela, qui est un état assez gros je crois, fais en 162ème position, presque à la fin des données que tu nous montres ?

  6. […] critiques de Maclean's pullulent dont celle du très nationaliste Louis P. qui n'y va pas avec le dos de la cuillère. Il en profite pour varloper les Canadiens et les […]

  7. Voyons Kevin, si Maclean’s s’est lancer dans le Quebec Bashing c’est parce qu’il y a un marché majoritairement favorable à ce type d’article. Pas un éditeur d’un magazine de la taille de Maclean’s serait assez bête pour s’aliéner la majorité des Canadiens. Donc la seule conclusion logique qu’il reste est que la majorité de Canada anglais aime bien que les journalistes vomissent sur le Québec.

    Ce Canada haineux et raciste n’a rien d’imaginaire.

  8. Tout comme ce Québec haineux des anglos 🙂 Il n’y à que deux solution à ce problème à mon avis. L’assimilation du Québec ou la séparation.

  9. Apparemment il y a certaines leçons que tu n’as jamais appris dans la cour de l’école. Accepter de ce faire agressé sans dire un mot, encouragent les gens à répéter le geste. Pire, cela encourage d’autres personnes à le faire!

    Agir comme une carpette n’inspire que le mépris. Se tenir debout, au contraire, finit toujours par imposer le respect. Maintenant tu sais pourquoi jamais Maclean’s ne fera jamais d’articles aussi méprisant au sujet des Juifs. Parce que c’est un peuple qui ne se laisse jamais insulter sans répliquer.

    Agit comme un sans couille si tu le veut, mais ne demande pas au autre de faire de même.

  10. Bien sur, répondre à la violence par la violence. Sais-tu qu’on peut se tenir debout sans avoir à se battre ? Aussitôt qu’on attaque notre réputation, on grimpe dans les rideaux et on traite TOUT les anglais de fascistes et autres sobriquets imbéciles.

    Si pour une fois, on les laissaient parler tout seul dans le vide des canyons rocheux de l’ouest, ils se tanneraient surement de dire des stupidités et engageraient un vrai dialogue avec nous.

    Mais ça, on est encore trop stupides pour s’en rendre compte…

  11. Le Québec est tout de même passablement corrompu…
    Le CHUM anglo, CHUM franco, l’échangeur Turcot, la construction, Bastarache, on nous prend pour des valises!

  12. Martin R. dit :
    4 octobre 2010 à 19 h 49 min

    Bien sur, répondre à la violence par la violence. Sais-tu qu’on peut se tenir debout sans avoir à se battre ?

    ——————————————————-

    Parfois, c’est possible, quand le problème part d’un malentendu. Mais lorsque l’on est confronté à de la mauvaise foi. La discussion est un exercice aussi futile que tenter de faire de la musique en pissant sur un violon!

    En fait, notre vieux fond catholique nous encourage à éviter l’affrontement à tout prix. Mais parfois la meilleur voie à suivre pour garantir la paix est la dissuasion. Toléré le mépris est une voie qui finit toujours par des affrontement. À force de chercher à les éviter, on fini éventuellement par se créer des problèmes qui sont pires à régler.

    Bon cela peux te paraître assez abstrait. Alors je t’invite à t’informer de la situation de l’immigration en France. Les Français ont été beaucoup trop tolérants avec certains comportements de la part d’un partie des néo-français. Maintenant, les professeurs risquent de prendre des coups de couteaux, les transports en commun sont devenus un sport extrêmes. Et ils ont même une partie de leurs immigrants qui ont décidé qu’ils allaient imposé leur mode de vie à tout les Français.

    Être pacifiste ne veux pas dire que l’on doit accepter de marcher vers une chambre à gaz en chantant « Kumbalia ». Quelques fois, la meilleur façon de garantir la paix, à long terme, est de refuser de se laisser marcher sur les pieds et de se faire respecter !

  13. Daniel Roy, C.A. dit :
    Il faut dire aux Québécois qu’ils doivent se tenir debout la tête haute et se donner un pays. Avons-nous entendu un seul de nos souverainistes à Québec ou Ottawa parler de faire du Québec un pays??? Non.

    Des collègues Azzurris nous disent qu’ils ont entendu Gilles Duceppe et Bernard Drainville parler souveraineté et du pays. C’était des entrevues aux nouvelles du réseau anglo-américain CTV.

    Avez-vous vraiment besoin d’un nouveau pays à votre image, bailingue ?… Celui-ci ne vous convient pas ?…

    CH

  14. […] n’y a jamais eu de scandale au Bloc Québécois; et à une moindre échelle au PQ. D’ailleurs, comme l’a si bien écrit Louis P. à ce sujet, le Maclean’s est complètement hors-piste quand il accuse le nationalisme québécois d’être […]

  15. Votre texte traduit tellement bien la situation que c’en est déconcertant! Bravo!!!

  16. Au K…uébec, la K…ORRUPTION n’aura qu’un temps

    au K…uébec ces jours-ci
    c’est par la K…ualité du fumier
    qu’on peut intuitionner
    les futures récoltes

    En ce moment même, Dieu sculpte l’âme du K…uébec
    oar ses rêveurs equitables en marche vers le pays oeuvre d’art
    comme Dieu a sculpté l’âme de l’oratoire St-Joseph
    par son rêveur équitable K…ue fut le frère André:))))

    Mon nom est Pierrot Rochette

    Il y a 35 ans, je fondais les boîtes à chansons les deux Pierrots dans le Vieux Montréal.

    Il y a trois ans, je donnais tous mes biens pour devenir ermite des routes
    (www.demers.qc.ca, chansons de pierrot, paroles et musique, entrevue à la radio de
    radio-canada de sept-iles, en deux parties. Mon objectif étant d’allumer sur ma route de
    nomadisme politique une masse critique de rêveurs équitables de façon à ce qu’après ma
    mort, cette masse critique de vies privées oeuvre d’art fasse surgir le concept du pays
    oeuvre d’art, comme contribution au K…uébec du 21eme siecle. (www.reveursequitables.com)

    Il y a deux ans et demie, deux jeunes femmes cinéastes me trouvèrent endormi sur une
    galerie et me firent part de leur rêve: faire un documentaire sur ma démarche politique
    en me suivant épisodiquement avec une caméra. Un six minutes de leur oeuvre est offert
    sur le site internet suivant: (www.enracontantpierrot.blogspot.com).

    Samedi soir le 4 décembre 2008 à Montréal, à 20 heures au CAFE QUI FAIT QUOI (coin
    sherbrooke, St-Denis), aura lieu la première de la projection de ce documentaire
    intitulé: MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE. Après le 45 minutes que dure cette
    projection, je répondrai aux questions en chantant avec ma guitare quelques unes de mes
    105 chansons politiques écrites sur la route sur de vraies rencontres et de vraies
    histoires vécues.

    p.s.

    Sur le site web (www.reveursequitables.com), est aussi offert une partie de mon
    oeuvre littéraire. Un premier 1000 pages politique intitulé MONSIEUR 2.7 K (k… pour
    K…uébécois) et comme second titre LE JOURNAL-COURRIEL DU DERNIER HOMME LIBRE.

    A partir d’une lecture post-internet des 50 ans de la révolution tranquille, MONSIEUR
    2.7 K defend l’hypothèse théorique suivante:

    Les 50 ans de la révolution tranquille peuvent s’interpréter comme un outil
    méthodologique que se sont donné les K…uébécois pour réaliser en trois temps
    dialectiques le manifeste du refus global de 1948.

    ier temps

    De 1960 à 1995, le projet de l’indépendance du K…uébec fut vécu comme un attracteur
    philosophique permettant un rattrapage économique et social répondant comme un écho à la
    sirène de la modernité nord-américaine, provoquant par conséquence systémique la primauté
    des droits collectifs sur les droits individuels

    2eme temps

    En 1995, la rupture épistémologique que constitua la chute du mur ethno-linguistique
    du référendum parizeau peut etre interprétée comme un rattrapage de la nouvelle
    conjecture mondiale annoncée par la naissance d’internet (1989) et la chute du mur de
    Berlin (1989).

    3eme temps

    De 1995 à aujourd’hui, Le K…uébec comme le reste du K…anada est passé d’une
    société verticale pré-internet à une société horizontale post-internet (cellulaire,
    facebook, twitter etc…) consacrant les structures collectives déjà en place comme
    outils satisfaisant devant la demande croissante de la primauté des droits individuels
    sur les droits collectifs, de quelque nature que ce soit.

    CONCLUSION

    L’intense corruption publique que vit le K…uébec en ce moment peut être interprétée
    comme une transition d’une structure démocratique à une autre, dans la ligne de rupture
    de pensées de Montesquieu (la séparation des pouvoirs),Lammenais (une naiton = langue,
    race, religion), Wilfrid Laurier (les droits ont primauté sur la langue, la race et la
    religion), Franck Scott (la charte des droits et libertés annoncant le surgissement du
    futur pays oeuvre d’art, (Pierrot Rochette)(le pays oeuvre d’art n’étant possible que par
    la masse des vies privées oeuvre d’art) (www.ww.demers.qc.ca, l’ile de l’éternité de
    l’instant présent, prologue, on m’y écrit) (www.demers.qc.ca, chansons de pierrot paroles
    et musique, 2eme partie de l’entrevue à Radio-Canada.

    La crise de corruption que vit le K…uébec ces jours-ci invite peut-être les citoyens
    de toutes les régions du Canada à une réflexion du genre de celle-ci:

    La liberté la plus grande de toutes consiste à réformer son existence, condition
    préalable à toute réforme de la société.

    A partir de cet a priori, on pourrait définir le rêveur équitable du 21eme siècle de
    la façon suivante; un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de
    prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et
    cela, SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ.

    En ce sens, ce serait la masse critique des vies privées oeuvre d’art (une vie oeuvre
    d’art au 21eme siècle, ce serait toute personne qui utilise son passé comme un coffre
    d’outil pour sculpter son rêve équitable au service du bien commun) qui permettra un jour
    le surgissement d’un concept nation que j’appelle: LA NATION OEUVRE D’ART

    Pierrot
    ermite des routes

    pierrot@reveursequitables.com

  17. C’est du réchauffer :
    Pierre Rochette, vagabond céleste, Pierrot la lune et j’en passe…
    “SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ” Mon œil !
    Peut de gens savent que l’idée de marcher le Québec lui vient de l’auteur Ubald Picard de Victoriaville et que ” Rêveur Équitable” lui à été inspirer par les recherches philosophique de Gérard Cadieux décrite dans le livre ” Le prince a réussi” Édition original février 2008. Deux rêveurs que Pierre Rochette a vampirisés. Serez-vous le prochain rêveur à tomber dans ses griffes ?
    “SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ” Mon oeil!
    Gérard Cadieux

  18. On constate que depuis la publication du « torchon », ce ne sont pas les exemples de corruptions au Québec qui ont manqué… finalement, le torchon n’est peut-être pas tant que çà un torchon.

  19. La pire chose qui peut arriver à un philosophe c’est :

    Qu’un professeur de philosophie médiocre (Pierre Rochette) dénature sa philosophie sur le rêve pour se partir une « gagne ».

    Je ne pensais pas vivre cela de mon vivant!

    Pierre Rochette a bénéficié d’un accès privilégié à mon processus de création. Il aurait pu faire le choix de faire le bien, en le fessant bien! Il a plutôt choisi la facilité de la tricherie malgré les enseignements que je lui ai donnés.

    Moi, Gérard Cadieux créateur de la philosophie du Wow et auteur du livre  » Le Prince a réussi » tiens à me dissocier des activités de « Rêveur équitable » et de ses exploitants.

    Le tout étant fait sans mon consentement.

    Puisse le fatum rattraper les tricheurs et tenir loin de vous les tueurs de rêves! Wow-T=G3 (wow moins la tricherie égale le génie au cube)

    Gérard Cadieux

    Créateur de la philosophie du Wow décrite da le livre « Le prince a réussi »

Comments are closed.