Dehors, les Islamistes!

Une conférence de l’organisation islamiste Islamic Relief Foundation, sous le paravent d’un insipide « United for Change » (Unis pour le changement) doit avoir lieu, en anglais, au Palais des congrès de Montréal le 25 septembre prochain. Au programme, plusieurs orateurs reliés à l’organisation des « Frères musulmans », une nébuleuse encourageant le djihadisme, la violence et désirant renverser nos sociétés laïques pour les remplacer par une sorte de califat mondial basé sur la charia. Il est inacceptable que le gouvernement du Québec, qui finance le Palais des congrès, accepte qu’une telle activité puisse avoir lieu.

Source de l’image

En effet, si nous plions encore une fois devant les fanatiques, quel message leur lançons-nous, sinon que le Québec, ce territoire qu’ils méprisent à un tel point qu’ils n’ont même pas daigné utiliser sa langue commune dans leur propagande, constitue une terre fertile et une porte d’entrée pour implanter leurs réseaux islamistes?

Ce ne sont pas des enfants d’écoles qui doivent se présenter à cette conférence:

  • Tariq Ramadan est le petit-fils du fondateur de l’organisation des Frères musulmans, que même le Congrès musulman canadien aimerait voir sur la liste canadienne des organisations terroristes.
  • Jamal Badawi est membre de l’Islamic Society of North America (ISNA) et est le leader des Frères musulmans en Amérique du Nord.
  • Zainab Al-Alwani du Fiqh Council of North America (une organisation veillant à promouvoir une vie musulmane en accord avec la charia, en Amérique du Nord), est une proche parente de Taha Al-Alwani du réseau américain des Frères Musulmans;
  • Abdalla Idris Ali est membre de l’Islamic Society of North America (ISNA);
  • Yasir Qadhi a été impliqué dans une controverse pour avoir qualifié l’Holocauste de supercherie;

On pourrait également ajouter:

  • Navaid Aziz, un parfait exemple de non-intégration à notre société, lui qui est né à Montréal, a étudié au cégep Champlain en anglais et fait maintenant la promotion, toujours dans cette langue, de l’islam.
  • Salam Elmenyawi, porte-parole du Islamic Center of Quebec, est en faveur de l’application de tribunaux islamiques au Canada et il a déjà déclaré qu’il serait prêt à se battre si le Canada suivait l’exemple de la France et interdisait le voile islamique.

On le constate: sous le paravent d’une conférence unificatrice se retrouve une véritable organisation de propagande cherchant à recruter de nouveaux membres prêts à prier Allah aujourd’hui, mais peut-être également à renverser notre démocratie demain matin. Et le tout – évidemment – en anglais, dans une institution payée avec nos taxes et nos impôts.

Il faut se débarrasser de ces fanatiques

Récemment, le Marriott de Chicago a annulé, à une semaine de pré-avis, une conférence semblable. Nous devons faire la même chose. Il faut que le gouvernement du Québec et la direction du Palais des congrès réitèrent que nos valeurs fondamentales ne sont pas à prendre à la légère et qu’il est hors-de-question que l’État québécoise participe, même de loin, à une conférence méprisant à la fois le caractère francophone de la nation québécoise et notre démocratie laïque. La citoyenne Céline Plourde, qui m’a informé de cet événement, a raison de s’indigner et de réclamer des actions concrètes contre cette organisation-satellite des Frères musulmans.

Il faut également agir à la source. Ce type de mouvance, reliée à des groupuscules radicaux, s’abreuve d’une immigration musulmane massive, leur offrant une base toujours plus large pour soutenir leur véritable but à long terme: renverser notre démocratie. Tant que nous recevrons 50 000 immigrants par année, nous leur fournirons la matière de base leur permettant d’assurer le succès de telles entreprises de propagande et nous augmenterons ainsi la possibilité de voir un nombre toujours grandissant de personnes prendre le chemin du radicalisme, puis du terrorisme. Tant que nous adhérerons à un multiculturalisme encourageant le repli sur soi des nouveaux arrivants, nous contribuerons à cette violence qui se retournera contre nous.

Il faut le répéter: ces Islamistes qui participeront à cette conférence ne font pas partie de nous. Ils n’ont ni le goût de faire des compromis avec nous, ni même de respecter nos valeurs fondamentales. Ils ne sont même pas capables de faire un site web ou une conférence dans notre langue nationale. Leur but est de nous détruire. On peut l’écrire de mille façons différentes, en poème, en prose, avec de la tire d’érable dans la neige s’il le faut, mais le but de ces gens est d’en finir avec nos valeurs nationales et d’instaurer la charia non seulement ici, mais partout au monde.

Et nous, nous les invitons, nous leur offrons un toit, nous leur disons presque: « venez nous détruire, messieurs, venez contribuer à notre chute. Venez mépriser notre langue et nos valeurs! ». C’est une honte innommable. Un peu comme si vous invitiez à souper un individu ayant menacé de mort votre propre mère et que vous lui offriez un lit pour la nuit. On n’appelle pas cela de l’ouverture aux autres cultures, comme certains voudront sûrement le faire croire. On appelle cela une reddition.

Le gouvernement (en apparence) corrompu de Jean Charest a peut-être d’autres marmites sur le feu en ce moment, mais il devrait tout de même trouver le temps nécessaire pour s’opposer fermement à cette conférence et d’établir que les valeurs québécoises ne sont pas négociables.

Ce serait peut-être enfin, pour lui, l’occasion de démontrer que certaines choses, dans les officines libérales, ne s’achètent pas…

Sinon, autant abdiquer dès maintenant et appliquer la charia, in english only, dans tout le Québec.

Publicités

30 Réponses

  1. Bon matin M. Préfontaine.

    Grand merci pour votre excellent article. Je suis enchantée. Assistons-nous à un mouvement qui prendra de l’ampleur? Je le souhaite ardemment.

    Sincèrement,

    Céline Plourde.

  2. T’as tellement raison…mais y’a tellement de monde qui n’ont pas pris Hitler au sérieux et on connait la suite…l’humain n’apprend pas de ses erreurs ou il ne veut pas le faire, parce qu’il doit changer des choses et sortir de son confort pour se rendre compte que le monde islamique est en guerre contre bien que lui ne le soit pas…ça va mal se finir cette histoire…je me demandes parfois si mes enfants devront se couvrir ou se laisser pousser une barbe…

  3. […] sur ledernierquebecois.wordpress.com LouisPrefontaine trouve inacceptable qu'une conférence organisée par un groupe affilié aux […]

  4. bonjour, j’ai lu votre article et tout ce que je peux dire, c’est que chez vous « le ridicule ne tue pas » ! Vous voyez le mal partout et surtout, vous n’arrêtez pas de fantasmer sur l’islam et les musulmans canadiens qui je vous rappelle, sont parfaitement intégrés et respectent les lois en vigueur de ce pays ! Que vous le vouliez ou non, le Canada a toujours été une terre d’immigration et contrairement à vous qui y voyez une « invasion », j’y vois une richesse car la diversité des cultures a fait du Canada le pays qu’il est aujourd’hui !

  5. Je vais en parler dans mes réseaux.

    C’est troublant. Vraiment troublant.

    Maurice Martineau

  6. Dans le mille, M. Préfontaine.
    L’islamisation massive de notre société,
    l’africanisation accélérée du Québec,
    2 grands maux qui prennent de l’ampleur.
    (À Montréal, le pourcentage de noirs dépasse maintenant celui des États-Unis).
    La tiers-mondisation de la civilisation est amorcée et doit être contrecarrée pour sauver l’occident de la régression sociale.

  7. neiji : si le ridicule ne tue pas (encore) chez-nous, c’est peut-être qu’on ne trouve pas cette affaire drôle. Il y a plein de pays où le ridicule tue : jetez un coup d’œil sur l’Iran et l’Arabie Saoudite. Pas drôle du tout la folie des intégristes moralisateurs qui nous considèrent comme des mécréants et les femmes d’ici comme des p… Pas drôle du tout ces intégristes qui utilisent les versions les plus moralisatrices des religions à des fins de contrôle socio-politique dans un but peu avouable (si peu : le calif…, shut, silence).

    neiji : Il y a effectivement des musulmans intégrés (donc modérés) : ceux qui ont condamné cette réunion d’intégristes. Ceux qui charrient sont les amateurs de «charia», ce «droit» islamique d’origine archaïque et tribaliste : «œil pour œil», «cachez ces femmes qui nous font perdre la tête», etc. Malheureusement les modérés semblent peu nombreux ou bien très silencieux.

    Nous n’en sommes plus là depuis belle lurette et ne voulons surtout pas en entendre parler (et pourtant il se donne un cours de droit islamique à l’Université de Montréal, par Samia Amor doctorante associée à Présence musulmane http://www.presencemusulmane.org/pdfs/AG_finale_2009.pdf , http://cf.mg1.mail.yahoo.com/dc/launch?.gx=1&.rand=anottvgp8pgqh). Pourquoi?

    Il y a aussi le professeur Omar Aktouf des HEC qui considère les franco-québécois (les anciens-canadiens d’origine française – j’aime mieux que les histoires de vieilles souches) comme des immigrés de fraîche date i.e. que les amérindiens sont les seuls autochtones qui auraitle droit de parler d’accommodements… Voilà qui est bien pratique, nous voici immigrés dans notre propre pays. WOW!!!

  8. @ Paul Gagnon :

    merci tout d’abord d’avoir réagi à mon commentaire ! Ensuite, ce qui m’a fait sourire dans votre commentaire et dans l’article, c’est la confusion et le mélange des genres ! Vous me parlez de l’Iran et de l’Arabie Saoudite, je ne vois aucun rapport avec le Canada (ils n’ont pas une main mise politique sur ce pays quand même !) ! Ensuite vous parlez de l’islam et des musulmans sous-entendant qu’ils sont violents et ne reconnaissant pas la dignité de la femme : vous êtes vous déjà renseigné ne serait-ce qu’un peu sur cette religion ou bien répétez-vous simplement ce que les médias veulent que vous entendiez ?

    Je pense que le formidable défi que les canadiens de toutes confessions et de toutes cultures devront relever, c’est celui d’un projet commun pour l’avenir de ce pays et le meilleur pour cette société avec des valeurs et des principes communs universels !

  9. Nous en savons peut-être autant que vous, qui sait?

  10. Et peut-être plus, qui sait?

    neiji cela sonne japonais mais cela peut-être aussi bien turco-mongol.

    C’est le côté fou et bizarre d’Internet…

  11. Cher Louis,

    Tout d’abord, bravo pour la nouvelle photo de toi que l’on peut voir en haut du blogue!!! Tu as l’air beaucoup plus détendu sur cette photo-là.

    Pour ce qui est de ton billet, je suis vraiment content de constater que ton opinion sur l’islamisme ait autant évolué et que tu ais, enfin, mesuré la pleine dangerosité de cette idéologie meurtrière, obscurantiste, totalitaire et liberticide qui souhaite soumettre le monde entier (pas juste nous-autres) à sa loi rétrograde et qui faut combattre à tout prix, au nom de nos libertés et au nom de notre civilisation occidentale et de ses valeurs humaines!!!

    C’est ça, l’islamisme: une idéologie!!! Ce n’est pas une religion!!! L’Islam est une religion (qui, comme les autres religions, est légitime, tant qu’on ne l’impose pas aux autres), mais pas l’islamisme!!! Ce sont deux concepts très différents, ce n’est pas du pareil au même!!!

    C’est un bon début, mais, pour ce qui est de la conférence, que celle-ci se déroule en français ou en anglais ou en espagnol ou en allemand ou en italien, elle sera toujours la même chose, c’est-à-dire une conférence islamiste ou des tenants de cette idéologie radicale iront cracher sur les valeurs de notre pays (le Québec) et de notre civilisation (l’Occident)!!! La langue de la conférence n’est que le bouquet, car ça montre que ces gens-là nous méprisent, nous et nos valeurs, au point de ne pas respecter la première de nos valeurs commune et la plus importante de toutes: notre langue nationale!!!

    Mais, attention, mon cher Louis, on est au Québec, on n’a pas le droit de vouloir qu’on se fasse respecter en tant que peuple!!!

    Par contre, le problème n’est pas l’immigration, mais bien l’intégration des immigrants!!! Il faut s’assurer que ceux-ci s’intègrent bien à notre société et à ses valeurs communes et qu’ils apprennent notre langue, si ils ne la parlent pas encore!!! Mais, essaies de bien intégrer tes immigrants, quand, d’un côté, tu leur donnes un modèle laïc et, de l’autre côté, tu leur donnes un modèle multiculturaliste!!!

    C’est un non-sens et ça prouve, encore une fois, que le système canadien ne nous permettra jamais de bien intégrer nos immigrants à notre modèle laïc et francophone!!!

    Pour ce qui est de Charest et de son gouvernement corrompu, leurs jours sont comptés!!! Bellemare est en train de les achever bien comme il le faut et je crois bien que ce qu’ils veulent, avant de se faire les portes-parole de nos valeurs communes et de les défendre (comme ils seraient supposés de le faire), c’est sauver leur peau, et ce, par tous les moyens!!!

    Et puis, Charest ne prend pas ses ordres du peuple!!! Il les prends de la pègre libérale, de Gérard Bouchard, de Charles Taylor et de Paul Desmarais, le Seigneur de Sagard, alors!!!

    @ neiji.

    Juste par curiosité, à l’instar des commentateurs du blogue de Richard Hétu sur Cyberpresse, seriez-vous un adepte de la tyrannie de la pénitence de Pascal Bruckner???

  12. En tk, on vois qu’il y a toujours des personnes qui son étroite d’espri et qui ne son pas au courant de se qu’il parle. M.Prefontaine, c’est grâce a des personnes comme vous qu’on se demande pus pk il y a de l’intolérence et de la haine dans le monde.

    En espérant qu’un jour il vous serat donner l’occasion de vous élargire l’espris et d’enfin oublier votre mentalité du XIIe siécle

  13. Comme je ne fais pas de commentaires sur tes excellents textes, je ne critiquerai pas celui-ci. Juste dire cependant que quand tu tombes dans l’émotion, tu n’y tombes pas à moitié :S Je suis loin d’être aussi catégorique et je crois en l’intégration, mais l’intégration québécoise, pas ce gâchis qu’entretient le régime canadian.

  14. @Lolll

    « votre mentalité du XIIe siécle »

    Avoir une mentalité du XIIe siècle, c’est encore est plus moderne que les islamistes, qui ont une mentalité du VIIe siècle.

    Ceux qui répandent la haine et qui préparent les conflits, ce sont les islamistes.

  15. C’est vraiment deux poids, deux mesure ce texte. Quand on entends le cardinal Ouellet dire que les femmes ne devraient pas se faire avorter, on dénonce, mais on ne l’empêche pas de parler par contre. Alors que quand c’est des islamistes, il faut leur couper la parole pour ne pas les laisser dire un seul mot.

    Oui, peut-être qu’ils dénoncent la décadence de l’occident, mais jusqu’à preuve du contraire, ils le font dans un pays libre ou la liberté de parole est un droit acquis dans les chartes des droits et libertés. Peu importe la langue ou la religion, ils ont le droit de s’exprimer. Tout comme nous avons le droit de dénoncer ce qu’ils veulent faire et faire comprendre que nous n’acceptons pas leurs idéologies. C’est la seule chose que nous pouvons faire, et en ce sens, le billet de Louis est bien, mais nous n’avons pas le droit de leur interdire la frontière parce que nous ne sommes pas d’accord avec ce qu’ils pensent, encore moins parce qu’ils veulent le faire dans une autre langue.

    @Max Lamontagne
    « Ceux qui répandent la haine et qui préparent les conflits, ce sont les islamistes. »
    Faux, faux et archi-faux. Ce sont les extrémistes de toute les religions, musulmans, chrétiens, bouddhistes ou tout autres qui répandent la haine et préparent les conflits.

  16. M Préfontaine,

    Votre texte est très percutant. Mais j’ai une question, et cette question je la pose à peu près partout où je retrouve des positions tranchées sur l’islam.

    Une parenthèse, si vous me le permettez.

    1- On sait qu’ils sont l’ennemi (et SVP pas de verbiage de sociologue).
    2- Qu’il n’y aura jamais d’intégration de cette population (ils sont à toute fin pratique brûlés, au Québec en tout cas).
    3- Que les choses ne feront qu’empirer.
    4- Que la neutralité dans ce débat (contrairement à l’abstention qui est une non-intervention) est impossible. Prendre position si on décide de parler est obligatoire. Même la dhimmitude est une position que plusieurs ont déjà choisie.
    5- Que la parole (raciste peut-être, et qu’est-ce qu’on s’en fout) a été libérée… enfin.

    Alors la question la voici : Maintenant, on fait quoi? Ou plus exactement, vous proposez quoi? On peut gueuler « Islam dehors ». Je veux bien. Mais on sait très bien que ces parasites ne lâcheront pas le morceau si vite.

    La route sera très longue, Monsieur le blogueur. On le voit à New York avec leur mosquée de merde. Ils ont plus des deux-tiers de la population contre eux, et ils tiennent toujours leur ligne de front.

    On fait face à une machine huilée au quart de tour. Ils ont de l’argent, des convictions, et plus encore, des appuis politiques. Et ça monsieur, nous ne les avons tout simplement pas.

    Alors maintenant qu’on a tout dit, et qu’on sait où on se tient, et la position de l’ennemi… je répète ma question : On fait quoi ?

    Merci de me répondre
    Denis Bissonnette
    Brossard

  17. La première chose à faire, c’est d’abord appeler un chat un chat !
    L’islam n’est pas une religion, c’est une secte !!!

    http://www.pvr-zone.ca/sondage_islam.htm

  18. Bonjour ! Vous vous préparez à partir en guerre à ce que je vois !
    si je puis me permettre un conseil : arrêtez les jeux vidéos, c’est mauvais pour l’esprit !

  19. Oui bien sûr ! Le Christianisme, le Judaïsme, l’Hindouisme… sont des sectes ! Quelles sont vos arguments qui tendent à dire que c’est une secte à part des sondages d’opinion à 2 francs 6 sous ?

  20. Bonjour ! je serais curieux de savoir ce que vous savez ! si vous avez du temps à consacrer, je suis tout ouîe ( enfin je vous lis quoi ! )

    cordialement

  21. Sur ce coup, je vous tire mon chapeau ! Effectivement, neiji est un pseudo d’origine japonaise mais rassurez-vous, je ne suis pas japonais mais français !

  22. Il est peut-être un peu tard pour prendre conscience du danger. Il y a un point de non-retour à partie duquel un mouvement va en s’accélérant quoi qu’on fasse. Lorsque je regarde les chiffres, je suis inquiet pour les futures générations. Vous devriez l’être aussi ! Ce n’est évidemment pas Radio-Canada qui vous en informera ! Encore moins TVA. Reste (heureusement) Internet.
    http://www.pvr-zone.ca/islamisation.htm

  23. […] ressemblera à Londres!!!Et nous, qu’est-ce qu’on fait??? Rien!!! Honte à nous!!!Ras-le-bol de ces fanatiques islamistes qui viennent cracher leur haine du Québec et de l’Occ…!!!Lire aussi ailleurs sur le WebDehors, les islamistes!, par Louis P.La faisabilité […]

  24. Si ce n’est pas « Peace and Love » cela ne peut pas être une religion ! Par exemple, la religion catholique peut se définir en une petite phrase « Aimez vous les uns les autres » C’est pas beau ça ? Rien, absolument rien de semblable dans l’islam. Ni de près ni de loin !!!
    ———————————————————–
    Il y a 1.4 milliard de musulmans, et alors ? Ce qui compte, c’est que dans tous les pays à majorité musulmane, on constate le déclin de la civilisation et la stagnation de toute forme de vie. L’islam n’offre aucune réponse convaincante aux défis du 21e siècle. C’est un déclin intellectuel, moral et culturel – une religion vouée à l’échec, sans conscience de soi et sans aucune option pour agir.
    (Abdel-Samad) Politologue allemand d’origine égyptienne.
    http://www.pvr-zone.ca/citations_mediter.htm

  25. Parvenu à son terme logique, l’état de sédition dû à l’absence d’homogénéité raciale ne peut se résoudre que de deux façons : soit la population indigène arrive à se débarrasser de la population allogène qu’elle s’était imprudemment associée ; soit au contraire, cette dernière devient assez puissante pour exclure la population d’accueil. Dans les deux cas, la Cité ne survit, en tant que telle, que par suite d’un phénomène de ségrégation ; dans le premier, elle retrouve son unité d’origine, avec tous les biens qui en découlent, par l’exclusion de ce qui y faisait obstacle ; dans le second, le remplacement d’une population par une autre assure éventuellement la reconstitution, sur d’autres bases, d’une nouvelle unité sociale, dont, par discrimination, est exclue la population originelle. (Aristote)

  26. Vous ne faites que raconter des élucubrations !

  27. La première étape est la plus évidente. On doit mettre fin à l’immigration en provenance de pays islamique. La deuxième est de mettre en place une loi sur la laïcité. De façon que nos politiciens ne cèdent jamais au chantage. Troisième étape, rendre illégale toutes prêches qui va à l’encontre de nos valeurs démocratiques. Prison ou expulsion ou les deux pour les Imams.

    Mais évidemment pour que ce genre de chose se mette en place, il faut que la majorité des gens finissent par comprendre que l’Islam n’est pas une religion, mais bien un dogme politique comme le marxisme ou le communisme avec un enrobage religieux.

  28. Le Coran est beaucoup plus dangereux que les jeux vidéos. Le Coran cause des morts bien réels.

  29. savez-vous que le mot « amour » et ses dérivés (aimer, etc.) au sens « amour entre êtres humains » ou « amour entre homme et femme » (et non amour d’Allah ou du bétail) n’apparaît pas une seule fois dans les 114 sourates du Coran ?

    Toute une religion, n’est pas !

  30. @ Paul Gagnon
    Bien sur que nous sommes des immigrés…
    comment peut – on ne pas le savoir, l’ignorer…!
    Nous reprochons au immigrants de se soumettre à notre culture, à nos valeurs alors que nous mêmes sommes des immigrés et que tout simplement nous laissons nos enfants se croire des quebecquois qui sont là depuis la naissance du continent…!
    Nos enfants sont pour la plupart des ignorants car ils quittent leurs études tres tôt, la place à l’histoire ne figurent pas dans leur esprit…
    nous sommes des immigrants egoistes qui refusont que d’autres immigrants soint avec nous, nous nous comportons comme si le quebec nous appartenait alors que le quebec appartient au canada que nous sommes sous la juridiction du canada et que tous les immigrants  »comme nous » sont sous la juridictions du canada, et autant nous que les autres immigrants nous payons des taxes : une pour nos prpres frères les mafiosis quebecquois et une pour le canada  »qui laisse faire les mafiosis quebecuois faire de notre terre d’accueil à tous  »les immigrants, sans discrimination » une veritable jungle en autant que les taxes, ou en terme plus réel le loyer arrive au canada, parce que tout simplement nous autres quebecquois, au lieu d’avoir le pays dont rêvons nous sommes toujours et encore des immigrants au même titre que tous les immigrants à la seule différence que bon nombre parmi nous se prelasse au B.S pendant que les autres immigrants se retroussent les manches pour travailler et le tout pour payer un loyer au canada qui veut bien les laisser vivre sur le territoire du quebec

Comments are closed.