Hommage aux militants

Je regardais cette photo de partisans de Hugo Chavez, le président vénézuelien, qui s’unissent et descendent dans la rue pour s’opposer aux manipulations d’une opposition largement financée et orchestrée par des intérêts financiers qui ne sont pas étrangers à ceux de Washington. Je la regardais, et je je me suis demandé s’il n’y avait pas, de Montréal à Caracas en passant par toutes les capitales et les nations du monde, un pouvoir suprême, plus élevé que celui du parlement, soit celui de la rue? Ces militants qui prennent la voie publique pacifiquement, qui ajoutent leur maigre voix individuelle à celle de leur voisin, ne sont plus de simples citoyens anonymes, mais de véritables héros, des instruments s’accordant sur le pouls collectif et devenant de véritables vecteurs de changement.

Source de l’image

Quand la population est amorphe, impuissante, qu’elle préfère se plaindre dans les lignes ouvertes ou sur les blogues, mais qu’elle continue immanquablement de vivre sa petite routine, les militants deviennent le nécessaire grain de sable dans l’engrenage des puissants et se font l’écho de ces passions inexprimées qui couvent, telle une braise ne pouvant être éteinte, sous la quotidienneté. En osmose avec le citoyen lambda, ils organisent, fomentent, expriment, écrivent, chantent, hurlent, jouent, tapent, scandent. Ils réussissent, de par leur profond engagement pour le changement, de la nécessaire prise de conscience collective de la nécessité de se questionner sur le monde qui nous entoure, à nous sortir de nos habitudes et à nous mettre au diapason des luttes essentielles qui nous unissent. Les militants sont ces réverbérateurs qui réfléchissent la conscience collective et la canalise dans une action concrète porteuse de sens.

En 2003, ce sont ces militants qui ont organisé les manifestations monstres contre la guerre en Irak. Près de 100 000 personnes à Montréal dans la rue; croyez-vous que cela n’a pas influencé la décision de Jean Chrétien? Mais les manifestations ont-elles besoin d’attirer autant de citoyens? L’action ne se vaut-elle pas en elle-même, de par l’implication de chacune de ses parties?

Je pense à Hugo, croisé lors du spectacle de l’Autre St-Jean et qui, comme simple citoyen, était venu clamer pacifiquement son affront de constater la bilinguisation de notre fête nationale.

Je pense à Luc, qui a fait le voyage jusqu’à Québec pour entendre la lecture du manifeste du FLQ au Moulin à Paroles.

Je pense à Amélie, rencontrée dans une manifestation d’appui à la loi 104, et qui se bat pour le sort des femmes et l’indépendance du Québec.

Je pense à Marc-André, avec qui j’ai pu discuter en regardant la magnifique bannière « Génocide culturel » de la Société Saint-Jean-Baptiste, lors d’une action contre la venue du prince Charles l’automne dernier, et qui milite au Parti Québécois pour changer les choses.

Je pense à Danièle, avec qui j’ai participé à une émission de radio à CISM en décembre et qui se bat d’arrache-pied contre le Centre hospitalier anglophone qui doit être construit à même nos taxes et impôts pour la minorité anglaise.

Je pense aux dizaines de citoyens qui sont allés distribuer des bons de contournement de la loi 104, déguisés en juges de la Cour suprême, dans le métro de Montréal en décembre dernier.

Je pense à Mario, à Stéphane, à Gilles, à Jean-Pierre, à Philippe, à Normand, à Charles, à Frédéric, à tous ceux qui travaillent au quotidien pour la revalorisation de la culture québécoise et la protection de notre langue commune.

Ces militants, ces combattants, ces citoyens qui s’acharnent à construire un monde meilleur pour nos enfants, proviennent de toutes les couches de la société et leur combat n’a d’égal que la force de leurs spécialités respectives. Certains se concentrent sur les statistiques, d’autres avec l’organisation d’actions ciblées, d’autres avec la rédaction de textes, d’autres avec l’écriture de slogans, mais tous se rejoignent à un moment ou un autre dans la rue; peu importe leurs capacités, ils ont tous en commun de se faire les canalisateurs des frustrations de tout un peuple portant en son sein une profonde envie de vivre et de survivre dans un environnement anglophone nord-américain hostile.

Ce n’est que tous unis, chacun derrière nos talents, chacun dans nos mouvements, ouvert aux critiques, toujours en mesure de se remettre en question, de reconstruire notre discours et de respecter l’apport des autres qui visent le même but que nous, que nous réussirons.

Du Vénézuela au Québec, contre les puissants argentiers payés par Washington ou à la solde de Power Corporation, se trouvent ces activistes pacifiques mais actifs, résolus mais réceptifs aux arguments d’autrui, combattifs mais civilisés, confiants mais respectueux des lois, qui se battent contre la censure des grands et des petits et qui donnent leur talents, leur temps libres et une grande partie de leur vie à une cause qui nous dépasse tous et qui nous réunit en même temps: le Québec.

Publicités

22 Réponses

  1. Merci pour la pub gratuite Louis! Très bon billet et je suis d’accord avec toi sur la nécessité du militantisme pour faire changer les choses plutôt que de chiâler sur des lignes ouvertes ou des blogues, ce qui n’est pas mauvais en soi mais demeure insuffisant.

  2. Clap ! Clap ! Clap ! Clap ! Superbe !

  3. Merci de vous être inspiré de ma dernière description de la militance de Patrick sous votre titre p’tit bum.

  4. [Commentaire hors-sujet… voir la néthique pour davantage de détails]

  5. Salut Louis !

    Es-tu d’accord pour dire que si les gens peuvent manifester pacifiquement dans la rue, ils peuvent aussi donner leurs opinions à la radio s’ils en sont capable ? J’imagine que oui, vu que tu es pour la démocratie.

    Alors explique pourquoi ton sieur Chavez a fait révoquer la licence d’une radio vénézuélienne simplement parce que la radio était contre le gouvernement ? On voit pas ça ici, des licences de radio révoquer parce qu’on aime pas Harper ou Charest.

    Tu vas surement me dire que les proprios étaient à la solde de l’impérialisme états-uniens. Peut-être que tu aurais raison, mais n’empêche qu’on ne le saura jamais, parce la licence de la radio a été révoquer.

    Je suis certain que si les manifestants avaient été contre le régime Chavez, la police aurait sauter sur les manifestants. J’espère que lorsque cela arrivera, tu vas dénoncer ton ami Chavez.

  6. Bravo ! Vive les militants !

  7. Lors du coup d’État de 2002 contre Chavez il y a des éléments de l’armée qui étaient du côté des putschistes qui ont tiré sur des manifestants pro-Chavez. Et si les putschistes avaient triomphé à ce moment là ils auraient agi comme les escadrons de la mort financés par la CIA en Amérique centrale dans les années en massacrant des milliers de personnes.

  8. Faire un lien avec les militants pour la souveraineté et la survie de la langue française au Québec et les partisans du tyran de Caracas! Wow!

    Ouch! En tant que souverainiste qui peine à vendre l’idée du pays à droite, je n’avais vraiment pas besoin de ce coup de poignard dans le dos. Merci Louis!

  9. Tu n’as pas de leçon à donner Jean-Luc toi qui soutient le tyran de Bogota et le terrorisme d’État israélo-américain. Comme si ces régimes avaient un lien quelconque avec notre libération nationale!

  10. Déjà que nous parler d’un pays de droite ou de gauche c’est d’un ridicule sans-nom et une insulte à la démocratie.

  11. Le lien désormais établi entre le Québec et l’Amérique latine, c’est la corruption. Il n’y a pas longtemps, on parlait de république de banane pour ridiculiser les gouvernements du Sud qui promettaient « la Revoluciòn », « la Liberaciòn » de « la Poblaciòn »… Quand Chavez a vu à Copenhague les prises de bec entre Harper (fantôme représenté par son ministre) et Charest, il était mort de rire de se faire reprocher ses scandales de pétrole, de médias contrôlés, de population manipulée, de pauvreté camouflée, de disparition mystérieuse de politiciens, artistes et journalistes, de police enrégimentée, de trafic de drogues et d’influence dans la construction, de cultures contaminées d’OGM, de ressources naturelles exploitées au mépris de la santé des villageois, de corruption à tous niveaux. Dans ce climat pourri, comment une minorité peut elle encore revendiquer sa différence? On est désormais considérés comme tout autre immigré multiculturel.

  12. @ internationaliste.

    Hugo Chavez est l’un des plus grands tyrans qui sévit dans ce monde. Il me semble que je n’aurais même pas besoin d’expliquer pourquoi, tellement cela semble être évident, mais, puisque tu sembles tant insister: Chavez est un communiste et, pour que le communisme puisse fonctionner, il faut établir une tyrannie! Au Venezuela, comme dans tous les pays communistes, les produits de base manquent, il y a des coupures de courant, des pénuries d’eau et le système de santé est sur le bord de l’implosion. Hugo Chavez a ordonné la fermeture de plusieurs dizaines de stations de radio et de télévision, il tient une émission de propagande pour embellir son régime, il s’attaque sans cesse au Monde libre (surtout les États-Unis et Israël), il ne tolère aucune opposition démocratique, il triche lors des élections et il a déjà essayé de prendre le pouvoir par la force, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il doit prendre le pouvoir de manière légale, avant de bien faire ce qu’il veut avec lui, par la suite.

    Ce type n’est aveuglé que par sa haine des idéaux des Lumières, de l’Occident et de l’Humanité.Il veut même éradiquer le golf, jugeant ce sport trop «bourgeois»! Je t’en prie: dénonces donc cette pourriture, au lieu de la défendre et de lui trouver des excuses!

    Pour Uribe, je sais reconnaître qu’il est un président légitime, lui qui a été élu, qui est largement populaire en Colombie et qui a su remettre l’économie de son pays sur les rails en libéralisant le marché, la croissance de l’économie colombienne dépassant la moyenne latino-américaine, et, contrairement à Chavez, il ne s’attaque pas à la liberté d’expression et à la liberté de la presse, lui!!! Tu t’adresses à un type qui n’a pas honte, mais qui est très fier, de te dire qu’il a marché pour la liberté d’expression de Québec à Ottawa, en 2004!! Oui, j’étais de cette grande manifestation qui avait reçu un solide appui de Reporters sans frontière, l’Opposition officielle de Chavez sur l’échelle internationale, concernant le peu de cas qu’il fait de la liberté de la presse dans son pays.

    D’ailleurs, Uribe et nos autres alliés en Amérique du Sud et dans le reste du monde, contrairement à Chavez, ne passent pas leur temps à nous cracher dessus. Cessons donc d’exploiter le Sanglot de l’Homme blanc si brillamment décrit par Pascal Bruckner et regardons la réalité en face: les tyrans de ce monde veulent se débarrasser de l’Occident et du Monde libre et il est tout à fait normal que nous nous fassions amis avec des démocrates élus dans leur région du monde pour nous protéger! Nous sommes Occidentaux et, quand nos valeurs et notre mode de vie sont menacés, il serait tout bonnement inacceptable que nous laissions tomber tout ce qui a fait de nous la civilisation la plus avancées du monde entier, en déposant les armes devant les tyrans qui nous menacent et qui veulent notre destruction, de même que celle de nos valeurs et de notre mode de vie, le tout sans combattre jusqu’à notre dernier souffle pour survivre.

    Malheureusement, des traîtres et des vendus anti-Occident, il y en a des centaines, voire même des milliers, parmi nous et ils sont incroyablement nombreux à gauche! Ce n’est pas pour rien que Ben Laden a fait son coming-out gauchiste et écologiste, car il n’est pas stupide et il sait très bien que ces gens sont des idiots utiles qui peuvent très bien servir ses intérêts!

    Pour Israël, c’est une merveille, un oasis de liberté et de démocratie dans un désert de dictatures, de tyrannies et de théocraties! Ce que pense l’ONU, ce paravent de Power Corporation*, là où siègent plein de dictatures et de tyrannies à la pelletée**, sur Israël, je m’en balance et je ne prends pas ça au sérieux!

    * Desmarais a des liens avec l’ONU et avec la guerre en Irak. Les terrains de l’ONU appartiennent même à un de ses chums: Rockefeller!

    ** On peut dire la même chose des très étranges personnages qui siègent sur le Conseil d’administration de Radio-Canada, dont une qui avait comme père un type qui vendait les armes nucléaires à l’Iran pour détruire l’Occident!

    @ reblochon.

    Quelle incohérence! Ce n’est pas toi qui disais qu’il y avait une aile gauche et une aile droite dans le mouvement souverainiste? Pourquoi l’aile gauche aurait-elle le droit de donner son avis sur ce que devrait être le Québec souverain et pas l’aile droite, hein?

  13. Pour ton info le régime d’Uribe est régulièrement dénoncé pour ses violations des droits de la personne par des organismes comme Amnesty International et Human Right Watch et pour le soutien accordé à des groupes paramilitaires responsables d’assassinat en série de paysans, de militants syndicaux et de militants pour les droits de la personne. Les massacres commis depuis les années 90 par l’armée colombienne et les groupes paramilitaires ne se comptent plus.

    Quant à Israël ce pays est de plus en plus dénoncé et condamné pour ses crimes de guerre, ses dirigeants racistes et est de plus en plus isolé. La répression systématique des manifestations pacifiques dans le village de Bilin en Cisjordanie contre le Mur scandalise de plus en plus les démocrates sincères à travers le monde.

    Pour ce qui est de RCTV et des autres stations de radio et de télévision au Venezuela, elles fonctionnent toujours par le moyen de câbles et elles n’ont jamais été fermées. Le gouvernement était en droit de révoquer leur licence de diffusion suite à leur soutien éhonté aux putschistes en 2002.

  14. J’ai bien dit Droite ET Gauche, tout aussi stupide. Et si il y a autant la merde au PQ, c’est bien parce que les deux ailes s’affrontent.

    Sinon, pour avoir vecu quelques temps au Venezuela, Chavez c’est le moins pire des deux maux. T’aurais du voir avant Chavez !

  15. Les élections au Venezuela se sont déroulées sans tricherie de la part du gouvernement Chavez contrairement aux élections américaines de 2000. D’ailleurs le référendum de 2007 n’a pas gagné et le gouvernement Chavez a accepté le verdict. Il y a des limites à dire n’importe quoi!

  16. @ Reblochon.

    «Sinon, pour avoir vecu quelques temps au Venezuela, Chavez c’est le moins pire des deux maux. T’aurais du voir avant Chavez !»

    En 2009, l’indice de liberté économique du Venezuela était de 4,3/10 pour une 138e place sur 141.

    En 1995, l’indice de liberté économique du Venezuela était de 4,2/10 pour une 115e place sur 123, mais, si on fait une règle de 3 ((115 X 141)/123), ça donne une 132e (en arrondissant) place sur 141.

    Pas sûr pantoute que Chavez soit le moins pire des deux!!!!

    http://www.freetheworld.com/cgi-bin/freetheworld/getinfo.cgi

    http://www.freetheworld.com/2009/reports/world/EFW2009_ch1.pdf

    @ internationaliste.

    Fermer un média, juste parce que les idées qui y sont véhiculées ne te plaisent pas, ça ne se fait pas! C’est digne des régimes fascistes! Souviens-toi, en 2004, quand la pègre libérale, Jean Pelletier en tête, a tout fait pour faire fermer CHOI-FM à Québec! Souviens-toi combien on s’est battu contre ces raclures de chiotte-là et contre le décision partisane et machiavélique du CRTC (infesté de libéraux) de venir nous fermer un de nos médias en pleine face! On s’est battu pour préserver la liberté d’expression et la liberté de la presse sur notre territoire. Les gens de Québec se sont levés, haut et fort, pour protéger les intérêts du Québec qui étaient en danger face à la décision fasciste d’une institution fédérale et libérale, de surcroît!

    Pendant ce temps-là, le Bloc culbécois, qui prétend défendre les intérêts du Québec à Ottawa en attendant l’indépendance et qui se dit souverainiste, n’a crissement rien fait et il n’a même pas appuyé les manifestants. Christiane Gagnon, qui est élue et réélue depuis 1993 sans jamais rien sacrer de ses 10 doigts, et les autres députés bloquistes de Québec (à l’époque, la région de Québec était entièrement bloquiste) ne sont même pas venus nous rejoindre dans la rue et, encore moins, devant le Parlement à Ottawa pour se battre avec nous, ordre du Grand Timonier du Bloc!

    Si on a gagné notre bataille contre le CRTC, ce n’est certainement pas grâce au Bloc ou à Gilles Duceppe, ça, c’est sûr et certain!

    Quand on n’est pas d’accord avec un média, on le dit et on explique pourquoi, mais on ne s’en prend pas à son existence, comme c’est le cas dans les régimes fascistes et communistes! RCTV et les autres médias anti-Chavez avaient le droit de prendre position dans la vie politique de leur pays et d’appuyer les manifestants qui allaient les libérer de la tyrannie communiste. En passant, ton idole Chavez a déjà essayé de prendre le pouvoir par la force. L’as-tu oublié, celle-là? Et le golf? Es-tu d’accord avec Chavez sur le golf? Les pénuries d’eau et de produits de base? Les coupures de courant? Le système de santé sur le bord de l’implosion? C’est ça, le communisme! Es-tu d’accord avec ces souffrances que doit, à chaque jour, endurer le peuple vénézuélien, depuis que Chavez est là, hein?

    «Les élections au Venezuela se sont déroulées sans tricherie de la part du gouvernement Chavez»

    Comme par hasard, à chaque élection, on note une importante proportion de gens qui se disent contre Chavez et qui disent qu’ils vont voter contre lui et, le jour du scrutin, Chavez l’emporte toujours haut la main! Fraudes électorales pour masquer le mécontentement populaire et gonfler sa majorité ou goons engagés pour faire peur aux adversaires de Chavez et les décourager de se rendre jusqu’aux urnes, hein? Tu appuis ça?

    Ton Mur en Israël, ça s’appelle une clôture de sécurité pour éviter que des terroristes du Hamas n’infiltrent les territoires israéliens de la Judée-Samarie! La Cisjordanie n’apparaît sur aucune carte officielle. Tu liras toujours «Judée-Samarie».

    «ses dirigeants racistes»

    Tout le monde peut se promer librement en Israël, même un Arabe! Alors qu’un Juif qui se promène à l’extérieur d’Israël est immédiatement lynché!

    Pour la Colombie, les vrais terroristes, ce sont les FARC et leurs alliés, pas l’armée colombienne!

  17. @internationaliste: Oui, le militantisme est essentiel. Ceux qui militent pacifiquement et qui contribuent à changer les choses ont tout mon respect!

    @reblochon: Merci!

    @Ouhgo: Je ne me suis pas inspiré de quoi que ce soit d’autre que mon amour des militants pacifistes et à l’écoute du pouls de leurs concitoyens.

    @Martin R.: La radio vénézuelienne en question était un outil de propagande à la solide du cartel des patrons, financés par Washington. Chavez aurait dû la fermer il y a des années; il a sous-estimé la déstabilisation qu’opère Washington dans la région.

    @Marc St-Pierre: Oui, bravo aux militants!

    @Jean-Luc Proulx: Hugo Chavez est un démocrate élu démocratiquement et qui se bat contre la déstabilisation organisée par Washington, qui fait tout pour le renverser à cause de ses réformes redistributrices de richesse. Hugo Chavez est un héros, simplement. Tu adhères simplement aux mythes propagées par Washington, qui prépare une guerre contre le Vénézuela à partir de la Colombie (dont Uribe, comme le souligne avec justesse internationaliste, est le pire des tortionnaires d’Amérique latine…)

    Merci à tous pour vos commentaires!

  18. C’est peut-être dur à admettre pour toi mais ton héros Uribe est bel et bien un terroriste responsable de nombreux crimes de guerres et de graves violations des droits de l’homme.Tu es d’accord avec les nombreux assassinats de paysans, de militants pour les droits de l’hommes, de syndicalistes et même de religieux progressistes parce qu’ils osent dénoncer le régime Uribe?

    Quant au Venezuela malgré les problèmes il y a eu des gains importants en matière d’éducation et de santé, surtout si on compare aux pays voisins, comme la Colombie ou bien des gens croupissent dans d’infâmes bidonvilles sans électricité ni eau courant. RCTV n’a pas été fermé puisqu’il continue de diffuser par le moyen du câble, on n’a juste pas renouveler son permis gouvernemental de diffusion.

    Quant à Israël, cet État applique des politiques ségrégationnistes et racistes à l’endroit des Palestiniens qui vivent dans les territoires occupés illégalement. Le Mur est construit profondément à l’intérieur des terres palestiniennes et visent à annexer illégalement des territoires à Israël. Sais-tu le nombre d’arbres fruitiers qui ont été déracinés, le nombre de terres détruites et le nombre de conduits d’eau brisés pour permettre l’érection de ce mur? En passant le terme « Judée-Samarie » est un terme biblique utilisée aujourd’hui par les Juifs fondamentalistes et par l’extrême-droite israélienne. Il n’existe pas dans la réalité car le vrai terme est Cisjordanie qui n’appartient pas à l’État sioniste. Sais-tu qu’en 2000 13 citoyens arabes d’Israël ont été abattus par les forces policières et militaires israéliennes pour le seul crime de dénoncer la politique de ce gouvernement envers les Palestiniens?

    Si ne pas renouveler une licence de diffusion est du « fascisme » alors que dire de la répression systématique de manifs pacifiques par l’armée israélienne en Cisjordanie!

  19. Louis,

    Le fait que Chavez se réserve une heure par jour à tout les chaines télés et radios pour faire sa propagande est mieux j’imagine ? Si Harper ou Charest faisait la même chose, on crieraient que c’est de la propagande(et je serais l’un des premiers à le faire).

    Chavez est tout simplement contre le fait qu’on le dénigre, lui ou son régime, et c’est de l’anti-démocratie, chose que dénoncerais sans aucune autre forme de procès si c’était fait ici par Harper ou Charest. D’ailleurs, si je ne me trompes, tu avais fait une sortie en règle contre Charest lorsqu’il avait sa minute à la radio, non ?

  20. Il y régulièrement des agressions et des attentats qui sont perpétrés en toute impunité par des colons israéliens contre les Palestiniens en Cisjordanie et ceux-là vont même jusqu’à déverser leurs déchêts sur les Palestiniens qui restent en bas des collines. Sans compter que l’utilisation de l’eau est toujours réservée en priorité aux colons israéliens alors qu’ils sont beaucoup moins nombreux que les Palestiniens qui n’ont même pas le droit de construire un puits sans l’autorisation du gouvernement israélien qui ne leur est jamais accordé ou presque. Et il y a un réseau routier réservé à l’usage des Israéliens et qui empiètent gravement sur les terres palestiniennes.

  21. Merci Louis !
    Beau texte, une seule lacune : Militer au parti quebecois est une perte de temps et d’energie…

  22. He puis, meme si tu n’y crois pas, power corp. = illuminatti.

Comments are closed.