Haïti: la « malédiction » n’existe pas

Combien de fois entend-on l’expression « malédiction » pour parler du sort d’Haïti? Comme si, à défaut de pouvoir considérer les vraies causes politiques, on préférait toujours s’en remettre à Dieu. Plus facile. Moins dangereux. Dieu, il ne rend pas de comptes, après tout. Dieu, on ne peut pas le réélire ou non après quatre ans. L’histoire récente d’Haïti est avant tout celle d’un pays dépossédé, brisé, un pays que des politiques économiques libérales ont démoli.

Source de l’image

Ce n’est pas Dieu qui débarqua dans l’île en 1915 et l’occupa pendant vingt ans; ce sont des marines américains qui ont permis à Washington d’abolir l’article de la Constitution qui empêchait les étrangers de détenir des entreprises dans le pays. On expropria des milliers d’habitants, on créa de gigantesques plantations, on permit, grâce à une armée plus occupée à se battre contre son propre peuple qu’autre chose, à 1% de la population de posséder 50% des ressources du pays.

Ce n’est pas Dieu non plus qui appuya pendant des décennies la terrible dictature de Duvalier, plus occupé à s’enrichir qu’à construire un pays digne de ce nom. Ce sont la France et les États-Unis.

Ce n’est pas Dieu non plus qui renversa Aristide, en 2004, après que celui-ci ait de nouveau aboli l’armée (il l’avait fait dans les années 1990, mais avait été renversé par un coup d’État par la suite) et essayé de s’opposer aux privatisations et au contrôle externe du pays, mais bel et bien les États-Unis, le Canada et la France, qui le remplacèrent par un économiste néo-libéral, Gérard Latortue.

Ce n’est pas Dieu qui détruit ce pays; ce sont des Hommes de chair, des Hommes qui ont préféré s’en mettre plein les poches plutôt que de lutter contre la pauvreté, de valoriser un gouvernement central fort capable de faire appliquer des normes de logement plus strictes ou de lutter contre la déforestation responsable des pires calamités lors du passage d’ouragans.

De nombreux autres pays sont frappés par des catastrophes naturelles. Combien de fois Cuba a-t-il été touché par des ouragans aussi puissants que ceux qui ont frappé Haïti? Combien de fois le Japon a-t-il été victime de tremblements de terre aussi violents que celui qui frappé Haïti hier? Ce n’est pas Dieu qui a détruit Haïti; ce sont des Hommes. Ce n’est pas Dieu qui a protégé les autres pays; ce sont des Hommes qui l’ont décidé ainsi.

Envoyer quelques dollars à Haïti, c’est bien, mais cela ne changera pas la façon dont fonctionne le système. Personne ne s’oppose à la charité, mais on ne bâtit pas une société avec celle-ci. On pourrait ensevelir Haïti sous mille milliards de millions de milliards de dollars que le problème ne se réglerait pas; Haïti, c’est la faillite d’un pays sans État central fort, corrompu jusqu’à la moelle et dépossédé de lui-même par des choix idéologiques décidés par des pays étrangers. Haïti, c’est le résultat d’une histoire catastrophique à laquelle on a ajouté la catastrophe de réformes économiques diluant le pouvoir de l’État et créant, de facto, un véritable paradis libertarien de la débrouille et du système « D » où l’absence de cohésion sociale est à l’origine des pires aberrations.

La meilleure façon d’aider les Haïtiens, ce n’est pas en leur envoyant de l’argent. C’est en réclamant la non-ingérence de chacun de nos gouvernements pour qu’enfin, une fois pour toutes, ils puissent être responsables à la fois de leur malheur ou de leur bonheur.

Pour qu’enfin, on cesse de blâmer Dieu et qu’on regarde ce que nous, les Hommes, pouvons faire pour ce pays détruit.

Et peut-être, aussi, qu’on se souvienne que nos gouvernements ont les mains tachées du sang des Haïtiens et qu’ils sont directement responsables, de par leur persistance à s’ingérer dans les affaires d’Haïti pour l’empêcher de se développer, de cette catastrophe innommable.

On peut ajouter encore ces dizaines de milliers de morts au tragique bilan du capitalisme sauvage; ils sont moins visibles que les victimes du « communisme », mais tout aussi décédés!

C’est peut-être aussi cela l’avantage d’avoir Dieu de son côté…

Publicités

102 Réponses

  1. Tu as 100% raison Louis. C’est certain que les problèmes d’Haïti ne sont pas causés par Dieu. Faut arrêter de mettre tout sur la faute de Dieu.

    Le problème ce sont nos gouvernements qui vont là-bas exploiter leur économie pour nos intérêts et jamais le leur. C’est dégueulasse.

  2. Les problèmes d’Haiti ne viennent pas que des puissances extérieures non plus. C’est l’excuse facile ça.

  3. Je pense que les puissants n’ont jamais pardonné aux Haïtiens leur révolution d’esclaves…

    Et oui, donner des sous n’est pas la solution, mais il y a un très grand élan de solidarité en provenance du Québec; c’est tout de même une nation soeur de l’Amérique francophone.

  4. Cuba a un très grand nombre de médecins et de cliniques populaire en Haïti, depuis des années.

    Je ne suis pas une « inconditionnelle » du régime cubain, qui a du très bon (santé, éducation) et du moins bon (libertés politiques et de presse) mais l’aide médicale de Cuba est exemplaire.

  5. Haïti est la première république indépendante créée par des esclaves. Entre le XVIe et XXe siecle, 60% de l’industrie de l’esclavage était sous domination des Juifs.

    L’esclavage fut la méthode qui permit aux Juifs de compétitionner illégalement avec les autres nations (travail non-rénuméré) afin d’accumuler le capital (Rothschild) pour bâtir les empires occidentaux.

    Le capital des Juifs a été bâti par le travail des esclaves noirs.

    C’est ce capital qui permet aux Juifs de dominer le reste du monde par la spéculation et l’intérêt d’usure.

    Nous serons tous des Haïtiens bientôt.

  6. D’accord avec toi Louis, 100% d’accord. Sauf dans un cas comme celui-ci, pour lequel l’envoi d’argent, si cela est bien utilisé évidemment, peut permettre d’aider temporairement la population. Parce que ça semble être le bordel complet là-bas et que l’accès aux nécessaires de base à la vie semble encore plus rare qu’avant, un peu d’aide rapide ne ferait pas de tort, question d’aider à rendre la situation comme avant. Sauf que « comme avant », en Haïti, n’est pas vraiment quelque chose d’exemplaire.

  7. Tout à fait d’accord Olivier. Transmettre de l’argent, ce n’est pas la solution, mais il faut aider les gens à rester en vie.

    Il y aura une grande soirée de solidarité avec le peuple haïtien, à Montréal.

  8. Que les banques (juives) payent le coût au complet.

    Ce sont elles qui vivent grassement des fruits du travail et des ressources de ces esclaves.

    Depuis au moins 300 ans.

    Il serait indécent que les Québécois payent la note pour ces pourritures.

  9. GB, tu serais pas du SCRS par hasard ? Tu polues ce site et tu empêches des gens bien intentionnés d’exprimer leurs opinions par crainte ou dégoût d’apposer leurs commentaires auprès des tiens.

    Le blogue de Louis P. détonne parmi l’ensemble des tribunes citoyennnes de par sa candeur, sa franchise, sa vigueur, son courage, ses maladresses aussi parfois, mais surtout par son honnêteté et sa détermination à dire les choses telles qu’elles sont percues par l’auteur et les participants. Bien qu’éminemment controversées, la majorité des interventions sont sérieuses et défendables; ce qui ne manque pas d’accroître sa polularité, de stimuler la réflexion des participants et même d’attirer l’attention des médias. Peut-être est-ce un peu trop pour certains intérêts.

    Si tu n’es pas en mission commandée par Dieu sait qui, pour discréditer, compromettre et avilir la valeur de cette tribune, laisse moi te dire que ta façon d’aborder le drame inouï qui frappe Haïti depuis quelques heures, ta façon d’utiliser cette tragédie sans nom pour avancer ton obsession maintenant aussi publique que perverse, est d’une indicible bassesse.

    Dégage Tremblay, on t’a assez lu.

  10. Attirer l’attention des médias ?

    Ais-je bien lu ?

  11. Salut Louis !

    Question comme ça: t’es pas tanné de tout mettre ce qui arrive dans le monde sur le dos du capitalisme sauvage ? Qu’est-ce que tu penses du communisme sauvage à la Staline qui tue tout ceux qui ne penses pas comme lui, et qui oblige tout le monde à faire la file, beau temps mauvais temps, pour un pain ? Ou de celui de Guevera qui tuait tout ceux qui ne pensait pas comme lui, s’habillant en révolutionnaire pour satisfaire sa soif de sang ?

    Savais-tu que ce sont en grandes parties les canadiens qui aidèrent le plus les haïtiens à se sortir de l’esclavage en organisant le chemin de fer clandestin ? Et que le Canada envoie chaque année des policiers pour aider la police locale dans les villes pour combattre la violence ?

    Quand tu compares les tremblements de terres du Japon ou les ouragans de Cuba à ce qui arrive à Haïti, j’ai le goût de vomir. Les deux premiers pays ont une économie forte, alors que Haïti n’a pas d’économie du tout. Comment veux-tu te remettre de cela ?

    Franchement, un billet humanitaire aurait été bien, sinon le silence.

  12. Bravo ! 100% d’accord moi aussi !
    Cessons de chercher des causes naturelles ou divines alors qu’on sait très bien que ce sont les hommes qui sont responsables du marasme haïtien.

  13. L’envoi d’argent me semble un geste naturel mais moi, quand je ne suis pas certain que mon don se rendra à la bonne place, je m’abstiens….

  14. Il est aussi facile de blamer Dieu.

    Je ne dis pas que tous les problèmes viennent des puissances extérieures. Cependant, s’il n’y avait pas eu déforestation excessive dans ce pays, il n’y aurait pas eu autant d’inondation.

    La misère humaine n’est pas créée du saint Esprit. C’est payant pour certaines personnes.

    Surtout pour le Journal de Montréal qui avait une pleine page de la misère d’Haïti. La pitié ça fait vendre en crisse.

    Bullshit crisse.

  15. On peut dire merci au peuple haïtien d’avoir mis fin à la pandémie de H1N1 chez nous. Les journaux n’en parlent plus du tout.

    Le probleme c’est que la prochaine catastrophe/nouvelle à sensation nous fera oublier les malheurs que vivent les Haïtien.

    Bon si on parlait des constructions aux normes sysmiques. Ce qui n’est jamais fait dans ces pays, meme par les grosses compagnies de construction appartenant souvent à des etrangers … de chez nous. Le profit avant tout.

  16. Les anglais (ce qu’etaient les canadiens à cette epoque) n’ont pas fait ca pour aider des Haïtiens, mais plutot pour faire chier les americains. C’est generalement ce que cache une aide d’un pays à un autre, des interets cachés.

    Se targuer d’etre de ceux qui ont permis de faire disparaitre l’esclavage à Haiti tout en traitant une partie de son propre peuple en esclave, en sous-homme. Super ! Les Quebecois (canadiens à l’epoque), Metis et Amerindiens sont content d’apprendre ca.

  17. @Marc-Antoine Deschênes: Exactement. On les aide… si ça fait notre affaire, et on s’arrange pour qu’ils restent dépendants de notre aide.

    @Garamond: Exactement!

    @Omi-san: C’est certain que les Haïtiens eux-mêmes ont leurs responsabilités. Mais ils ont élu Aristide, ils ont fait leur part. Ce sont les États-Unis qui sont derrière le coup d’État contre Aristide en 2004.

    @Maria Gatti: Il est certain que d’envoyer de l’argent, à court terme, ne nuira pas. Mais dans un pays détruit, ce n’est pas tant de l’argent qu’il faut que des hommes pour reconstruire; notre gouvernement en fait bien peu à ce sujet.

    @Gébé Tremblay: Je n’en connais pas assez à ce sujet, mais je suis un peu sceptique vis-à-vis de ce qui m’apparait être une généralisation quant aux Juifs.

    @Olivier Morneau: Évidemment, temporairement ça peu aider. C’est le « après » qui me fait peur. Dans quinze ans, un autre ouragan, un autre séisme, et ce sera peut-être la même chose. C’est la pauvreté et l’absence d’État fort qui ont causé cette catastrophe.

    @Çaparle Aupopette: Merci pour les compliments. Même si je ne suis pas d’accord, a priori, avec Gébé Tremblay sur cette histoire de Juifs, je crois que s’il reste poli il a le droit de contribuer à la discussion. Je ne suis pas d’accord avec ses idées, mais le fait qu’il puisse en discuter sans insulter personne m’apparaît être un gros « plus ». J’ai déjà dû effacer des messages de gens avec qui j’étais en accord mais qui insultaient d’autres personnes!

    @Martin R.: J’aimerais te citer:

    Quand tu compares les tremblements de terres du Japon ou les ouragans de Cuba à ce qui arrive à Haïti, j’ai le goût de vomir. Les deux premiers pays ont une économie forte, alors que Haïti n’a pas d’économie du tout. Comment veux-tu te remettre de cela ?

    Pourquoi as-tu envie de vomir? C’est exactement ce que j’explique: ce sont les hommes qui sont responsables de l’atrophie de l’économie et de la société en Haïti. C’est précisément à cause de politiques économiques du laisser-faire qu’Haïti est dans une telle misère.

    @Reblochon: Voilà, si on parlait de construction… Mais en Haïti, on s’en fout de bien construire. Tout est tellement corrompu. Des gens devraient aller en prison après ce séisme pour avoir laissé se construire une ville comme ça en pleine zone sismique et sans protection suffisante contre les tremblements de terre!

    Merci pour vos commentaires!

  18. Merci M. Préfontaine de nous donner l’heure juste
    au sujet d’Haïti.
    Vos opinions sont très appréciées.

  19. @ Martin R.

    « Savais-tu que ce sont en grandes parties les canadiens qui aidèrent le plus les haïtiens à se sortir de l’esclavage en organisant le chemin de fer clandestin ? »

    Complètement faux!!

  20. Bon texte mais il faut (si on peut) envoyer de l’argent à ceux qui à la fois agissent et militent : http://www.pih.org par exemple

  21. Ce n’est pas l’information qui manque.

    Pourquoi ne pas commencer par une excellente étude par un Juif :

    http://www.blacksandjews.com/MarcLeeRaphael.html

  22. Posez vous la question:

    Pourquoi Cuba a su se défendre des américains mais pas Haïti ?

  23. « Haïti, c’est le résultat d’une histoire catastrophique à laquelle on a ajouté la catastrophe de réformes économiques diluant le pouvoir de l’État et créant, de facto, un véritable paradis libertarien de la débrouille et du système « D » où l’absence de cohésion sociale est à l’origine des pires aberrations. »

    Voilà qui résume bien la situation dans laquelle se retrouve, depuis trop longtemps, ce pauvre pays.

    Et cette « histoire catastrophique » remonte aussi loin que le XVlème siécle:
    « Les Haitiens ont conservé le souvenir de la cruauté des Espagnols, symbolisée par l’histoire d’Anacaono, la princesse-poète, que Nicolas de Ovando fit pendre après avoir été son invité. En 1607 il restait à peine un millier d’indiens sur une population d’un demi –million à l’arrivée de Colomb. »

    On peut se rendre compte de la succession de bouleversements dramatiques qui ont marqué l’histoire de ce peuple en consultant le site Alliance-Haïti.com

    http://www.alliance-haiti.com/histoire/chronologie.htm

    L’analyse de Louis est une honnête tentative de cibler les responsables de l’échec Haïtien, mais il est, quant à moi, impossible de cerner en quelques lignes, ni même en quelques volumes, les circonstances qui ont mené à cette succession d’échecs.

    Nous ne pouvons qu’admirer la résiliance, le courage et l’acharnement de ce peuple à conserver pour cette terre et cette Patrie, un amour et une fierté indéfectible. Il a souvent été dit que seuls les Haïtiens pouvaient se sortir de cet interminable marasme. J’ai bien peur qu’il faille le redire encore et espérer que ça fonctionne un jour.

    Il va sans dire que l’aide internationale, malgré les doutes et les réserves qu’il est raisonnable d’entretenir, est la seule voie possible.

    100% d’accord avec Louis lorsqu’il dit:
    « Pour qu’enfin, on cesse de blâmer Dieu et qu’on regarde ce que nous, les Hommes, pouvons faire pour ce pays détruit. »

  24. Louis, tu ne me cites pas au complet !

    Tu ne parles pas des gens qui faisaient la file pour avoir une bouchée de pain en ex-URSS. Tu ne parles pas de la dictature des dirigeants communistes qui tuaient ceux qui n’avaient pas la même opinion qu’eux(et ici, on peut aussi parler de la Chine actuelle). Oui, les dirigeants d’Haïti étaient corrompus, mais la corruption touche tout le monde, y compris les communistes. C’est là que je veux en venir. Trouve une autre raison que le capitalisme sauvage pour dire que les haïtiens sont pauvres.

  25. Tu peux allez voir sur wikipedia: crise des missiles de Cuba.

    En gros, comme les castristes avaient une philosophie socialiste, les états-uniens ont former 1400 exilés cubain dans l’espoir de les voir reprendre le pouvoir. COmme cette tentative a échoué, Castro a demander l’aide de l’ex-URSS. Krouchtchev a déclancher l’opération Anadyr. Parmi l’aide envoyé, 4 ogives nucléaire dirigés vers les États-Unis. De quoi argumenter une cessation des violences.

    Tu crois que Haïti a de quoi argumenter pour avoir l’aide de la Russie ?

  26. Je suis heureux que Aristide n’est pas en Haïti. Se serait une catastrophe on l’acusait de tout les maux . 6 ans plus tards est-ce que c’étais réellement Aristide le problème ?

  27. […] Many are criticised for bypassing the governments of developing countries, and therefore undermining their fledgling democracies, by taking over the responsibilities of the state. […]

  28. Je viens de lire ton texte. Dany Laferrière a dit lui qu’il n’y a pas de malédicition qui s’abat sur Haïti. Il a vu, lui qui est là-bas, un peuple courageux, très solidaire.

    Et je ne crois moi non plus, que ce sont ces millions qui vont changer quoi que ce soit au fond du problème. L’aide qu’on leur accorde en ce moment est quand même nécesaire, mais elle n’est qu’un pansement.

    Et ce n’est pas un hasard, si George Laraque a compté son premier but dans l’uniforme du Canadiens ce soir, lui qui n’avait pas du tout envie de jouer, compte tenu de ce qui passe dans le pays de ses ancêtres. Et là, Dieu y est pour quelque chose.

  29. En regardant un peu l’histoire du monde … et des grandes catastrophes, je ne connais pas un peuple qui ne soit courageux et solidaire dans les moments penibles comme celui-ci. Je ne veux rien enlever aux haitiens, mais c’est simplement humain, Quand ca va mal, un peuple est generalement capable de mettre les chicanes de coter et remonte ses manches, une sorte d’instinct de survie collectif. C’est encore plus vrai quand ce peuple a deja l’habitude de se serrer les coudes pour passer à travers les moments difficiles de l’histoire.

    Naturellement, ca exclut les guerres civiles, là c’est chacun pour son camp et le reste du peuple pris en otage.

  30. N’empeche que Louis raconte n’importe quoi. On sait maintenant que tout ceci est arrivé à cause d’un pacte avec le diable. Bien fait !

    http://pourceuxquiaimentlenet.be/2010/01/15/seisme-haiti-paye-un-pacte-avec-le-diable/

  31. Je viens de comprendre le titre de l’article de Louis. Ouuuh que je ne suis pas vite aujourd’hui.

  32. Hum, pas certain que le néolibéralisme (un concept datant des années 80) soit vraiment en cause dans la pauvreté qui accable Haïti.

    En fait, cela remonte au début du colonialisme français, de la révolte des esclaves en 1804 contre les troupes napoléoniennes et de la peur d’une insurrection généralisée des noirs dans le sud des États-Unis.

    Pour plus d’info: http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2010/01/15/a-propos-d%e2%80%99haiti-et-de-sa-crise-humanitaire/

  33. Ce commentaire raciste n’a rien a faire ici.
    Imputer aux seuls juifs la responsabilité de l’esclavage est d’une grande stupidité.

  34. […] 08:50Haïti : la « malédiction » n'existe pas Rezo.net Ce n'est pas Dieu qui débarqua dans l'île en 1915 et l'occupa pendant vingt ans ; ce sont des marines américains qui ont permis à Washington d'abolir l'article de la Constitution qui empêchait les étrangers de détenir des entreprises dans le pays. On expropria des milliers d'habitants, on créa de (…) (LouisPrefontaine) […]

  35. Jimmy,

    Tu fais habituellement preuve d’une grande rigueur factuelle dans tes propos, mais en affirmant que le néolibéralisme est un concept datant des années 80, tu fais à mon avis fausse route…

    La première chose qui me vient en tête pour réfuter ton argument est la terrible crise boursière de 1929 aux États-Unis…

    Milton Friedman (que tu connais sûrement…) a publié un livre intitulé Capitalisme et liberté en 1962, dans lequel il explique sa théorie selon laquelle la réduction du rôle de l’État dans une économie de marché est le seul moyen d’atteindre la liberté politique et économique…

  36. Aristide prêt à revenir:

    JOHANNESBURG (AFP) – Former Haitian president Jean Bertrand Aristide, exiled in South Africa since 2004, said Friday he was ready to return to help rebuild the country in the wake of the devastating earthquake.

    « As far as we are concerned, we are ready to leave today, tomorrow, at any time to join the people of Haiti, to share in their suffering, help rebuild the country, » he told reporters.

    « Friends from around the world have confirmed their willingness to organise an airplane carrying medical supplies, emergency needs and ourselves, » he said, standing alongside his wife.

    « As we all know, many people remain buried under tonnes of ruble and debris, waiting to be rescued. When we think of the suffering, we feel deeply and profoundly that we should be there, in Haiti, with them, trying our best to prevent death. »

    The 56-year-old former priest was Haiti’s first democratically elected leader, but failed to win the approval of the Caribbean nation’s middle and upper classes during his two stints as president.

    He was ousted in 2004, and has long maintained that he was forced to step down under pressure from the United States and France.

    The strongest earthquake to hit Haiti in over a century rocked the

  37. Reblochon, dit moi dans cette prière ou il y a une seule fois mention du Diable,Ignorant !

    :

    « The god who created the earth; who created the sun that gives us light.The god who holds up the ocean; who makes the thunder roar. Our God who has ears to hear. You who are hidden in the clouds; who watch us from where you are. You see all that the white has made us suffer. The white man’s god asks him to commit crimes. But the god within us wants to do good. Our god, who is so good, so just, He orders us to revenge our wrongs. It’s He who will direct our arms and bring us the victory. It’s He who will assist us. We all should throw away the image of the white men’s god who is so pitiless. Listen to the voice for liberty that sings in all our hearts. »

    Boukman’s prayer in Kréyol
    Bon Dje ki fè la tè. Ki fè soley ki klere nou enro. Bon Dje ki soulve lanmè. Ki fè gronde loray. Bon Dje nou ki gen zorey pou tande. Ou ki kache nan niaj. Kap gade nou kote ou ye la. Ou we tout sa blan fè nou sibi. Dje blan yo mande krim. Bon Dje ki nan nou an vle byen fè. Bon Dje nou an ki si bon, ki si jis, li ordone vanjans. Se li kap kondui branou pou nou ranpote la viktwa. Se li kap ba nou asistans. Nou tout fet pou nou jete potre dje Blan yo ki swaf dlo lan zye. Koute vwa la libète kap chante lan kè nou.

    Merci à la générosité des québécois, ma famille a enfin pu me contacté, certains étaient coincé sous les débrits grâce à Dieu les voisins sont venu aidés.

  38. Bravo pour cette réflexion… Simplement ce que demandent les Haïtiens aujourd’hui, c’est qu’un de ces pays qui s’obstinent à faire de l’ingérence depuis des années prenne enfin ses responsabilités en faisant d’Haïti un état sous protectorat, à l’image par exemple de Puerto Rico. Qu’enfin le pouvoir soit clair et net, que les capitaux étrangers (qui avaient commencé à arriver depuis un an) puisse arriver en toute sécurité et qu’enfin, les anciens colonialistes réparent leurs erreurs…. Le ciel les aura peut-être entendus ?

  39. Sauf quand c’est la faute du capitalisme sauvage…Allez donc vous documenter un peu sur l’histoire concrète d’Haiti avant de balancer des affirmations péremptoires et infondées.

    Toujours en revenir aux faits, (ouais je sais, ils sont gênants les faits).

    Parce que bon, on vous voit venir de loin les idéologues et la il serait grand temps de la mettre définitivement en veilleuse.

  40. […] This post was mentioned on Twitter by prinkipo, Rezo.net, fil_rezo_net, GolumModerne, bilbatua and others. bilbatua said: Haïti: la « malédiction » n’existe pas. Louis P.. http://bit.ly/7AuHC6 […]

  41. 1- le jour où je vais lire une priere … ben il pleuvra des chats ou une cochonerie du genre.

    2- second degré, est-ce une chose possible à comprendre ici ?

  42. […] divine et davantage attentif à la responsabilité humaine, le blogueur québécois Louis P. pousse un peu plus loin […]

  43. […] suite Voici un texte qui illustre magistralement ce qui arrive à Haiti . Publié par Luciole à l'adresse […]

  44. Oui, tu as raison sur un point. Les théories de l’Économie « Pure » et du désengagement de l’État datent des années 60. À cette époque dans laquelle les idées plus sociale-démocrates dominaient, des intellectuels de droite ont jeté les bases de ce qu’on appelle le néolibéralisme de nos jours. Mais ce que je voulais dire dans mon commentaire est que la dominance de ces idées remonte aux années 80 avec l’élection de Reagan et de Thatcher.

    Lire: http://www.monde-diplomatique.fr/mav/72/

  45. Quand je vois ces fosses communes où on jette rapidement des gens sans forcement les avoir identifiés, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ces familles qui inquiètent, cherchent leurs proches.

  46. Cuba n’a plus l’aide de l’Union Soviétique depuis longtemps.

  47. laisser ce commentaire antisémite c’est le cautionner. A la poubelle…plus vite que ça !

  48. Oui, tu as raison sur un point. Les théories de l’Économie « Pure » et du désengagement de l’État datent des années 60. À cette époque dans laquelle les idées plus sociale-démocrates dominaient, des intellectuels de droite ont jeté les bases de ce qu’on appelle le néolibéralisme de nos jours. Mais ce que je voulais dire dans mon commentaire est que la dominance de ces idées remonte aux années 80 avec l’élection de Reagan et de Thatcher.

    Lire: http://www.monde-diplomatique.fr/mav/72/

  49. « La première chose qui me vient en tête pour réfuter ton argument est la terrible crise boursière de 1929 aux États-Unis… »

    À cette époque, il s’agissait de libéralisme économique selon les préceptes d’Adam Smith. Les gouvernements n’étaient là que pour maintenir l’ordre et le droit. Après la crise, l’État a dû s’ingérer de plus en plus dans la vie économique et en 1980 on a connu un revirement de tendance pour une plus grande libéralisation. C’est pour cela qu’on utilise le terme NÉOlibéralisme.

  50. Bonsoir Belz

    Je savais que toute cette intélligence, était du solide; toutefois nous en avons Franchement douter.
    Ce tremblement de Terre à fini par blesser le Groupe des 183.
    Ce Groupe étant la source du maintien de l’instabilité constante en Ayiti.

    Lisez cette article: http://en.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Apaid
    Allez sur Google et tapez: Le Groupe des 183

    Vous comprendrez un peu mieux ce qui se passait.

    Pourquoi, beaucoups misent sur l’idée qu’il sagirait d’un malheur provenant du revers de la main de Dieu.
    Parce que Ayiti planait sur une relance économique formidable depuis maintenant 6 mois.: http://alainet.org/active/31859&lang=es

    Pourquoi retirer Jean-Bertrand Aristide?:
    Le 17 avril 1825, le roi Charles X concède « l’indépendance pleine et entière » à l’ex-colonie française moyennant une somme de 150 millions de francs-or (réduite ensuite à 90 millions). Le 7 avril 2003, le président Jean-Bertrand Aristide a réclamé officiellement à la France près de 21,7 milliards de dollars en « restitution et réparation » de la dette.

    Parallèlement une dette extérieure totale de 1,2 milliard de dollars « s’est construite sur la dette de l’indépendance », notamment sous « la dictature des Duvallier entre 1957 et 1986, (qui) a ravagé et fortement endetté le pays », indique encore le CADTM[11]. Cette association estime que le régime des Duvallier est responsable à lui seul de 550 millions de dollars de la dette extérieure du pays.

    Le 24 décembre 2003, le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers Monde (CADTM) a réclamé l’annulation de la dette qualifiée d’« illégitime et odieuse » de Haïti, à la veille du bicentenaire de l’indépendance de la République caraïbe. Sans nier une dette de la France à l’égard de leur pays, l’opposition et les intellectuels de la diaspora refusent de s’associer à une demande émanant d’un régime aussi corrompu et peu démocratique ce celui du président Aristide[12].

    Pour ceux voulant comprendre…

  51. « La meilleure façon d’aider les Haïtiens, ce n’est pas en leur envoyant de l’argent. C’est en réclamant la non-ingérence de chacun de nos gouvernements pour qu’enfin, une fois pour toutes, ils puissent être responsables à la fois de leur malheur ou de leur bonheur. »

    ok mais en attendant ce grand soir il y a urgence, le chaos, un gouvernement par terre et des morts qui s’entassent.

  52. Oui très bon texte factuel (et je suis sincère, et je dénonce les mêmes trucs que toi -en tant que libertarien!), sauf pour ces 2 bouts:

    « Haïti, c’est le résultat d’une histoire catastrophique à laquelle on a ajouté la catastrophe de réformes économiques diluant le pouvoir de l’État et créant, de facto, un véritable paradis libertarien »

    « L’histoire récente d’Haïti est avant tout celle d’un pays dépossédé, brisé, un pays que des politiques économiques libérales ont démoli. »

    L’exploitation ‘capitaliste’ que tu décris, c’est causé par l’absence d’un véritable libre marché. Toute l’économie est contrôlée par des capitales étrangères, des armées étrangères, le fmi, banque mondiale, l’onu, etc. Ce sont des trucs étatiques ou supra-étatiques non démocratiques, qui contrôlent, exploitent, abusent des haitiens…

    La bureaucratie kafkaïenne, la corruption endémique, le manque de lois -et le respect de ces éventuelles loi- qui défendent la propriété privé, les revenus d’emplois, la sécurité de sa personne, etc, etc, etc sont omniprésentes.

    Dans une société libertarienne -pas anarchique, comme la somalienne ou hyper bureaucratique, comme la haïtienne- tout serait différent.

    Et encore une fois, je suis sincère, et c’est parce que j’aime profondément ce peuple, souvent trop doux ou naïf pour son propre bien, que j’écris tout ça.

    Louis, stp, éduque-toi un peu sur ce que le libertarianisme. Ta démonisation systématique de ce courant philosophique -qui prône le respect de l’humain en tout- démontre que -malgré ta grande intelligence et ton excellente plume- tu ne cherches pas la réalité en tout.

    C’est vraiment dommage que tu ne saches si peu faire de nuances dans ce domaine. En tout cas, en-dehors de ce sujet, je te trouve très bon.

    http://www.leblogueduql.org/2010/01/les-bons-c%C3%B4t%C3%A9s-du-tremblement-de-terre-en-ha%C3%AFti.html?cid=6a00d8341cb44a53ef012876dd2d1c970c#comment-6a00d8341cb44a53ef012876dd2d1c970c

  53. sage

  54. UN exemple parmi tant d’autres (sous forme de poème… plutôt une tentative de poème, mais passons):

    Peuple soumis

    Avant que le fmi impose son ‘rififi’
    dans le marché du riz
    en haiti
    ce pays exportaient son riz

    Maintenant, ils en importe des étata-unis,
    qui subventionnent sans vergogne(grr, je ne trouve rien qui fini en i)
    leurs producteurs de riz…

    ***

    Extrait:

    « En 1995, le FMI a forcé Haïti à réduire ses tarifs douaniers sur le riz de 35% à 3%, entraînant une augmentation des importations de plus de 150% entre 1994 et 2003. Aujourd’hui, les trois quarts du riz consommés en Haïti viennent des Etats-Unis. Pour Riceland Foods of Arkansas, la plus grande usine de riz au monde, c’est une bonne nouvelle. Les bénéfices de Riceland ont fait un bond de 123 millions de dollars entre 2002 et 2003 grâce, en grande partie, à une augmentation de 50% des exportations, principalement vers Haïti et Cuba. Cependant, cela porta un coup terrible aux cultivateurs haïtiens en particulier dans les zones consacrées à la culture du riz qui enregistrent les taux de malnutrition et de pauvreté les plus élevés. »

    http://www.haiti-info.com/spip.php?article3631

    ***

    Dans un véritable libre marché…

    1) Les producteurs agricoles américains ne serait PAS parmi les producteurs les plus subventionnés au MONDE.

    2) Les producteurs américains ne pourraient PAS compétitionner les producteurs Haïtiens (ou jamaïcains, ou africains, ou alouette), dans leurs propres pays;

    3) Les FMI et banque mondiale de ce monde (des patentes non-démocratiques et anti-libre marché), ne pourraient pas imposer des trucs aussi anti-démocratiques et anti-libre marché que ce marché de dupes.

    Dans un ‘méchant’ monde libertarien, les gros producteurs ne pourraient PAS se servir de l’état ou de trucs supra-étatiques pour soi-disant imposer ce libre marché… alors que c’est en réalité du NÉO-libéralisme… ou du VRAI ‘capitalisme monpolisitique’, dirigé…

    Commencez-vous à comprendre? (pour ceux qui associent libertariannisme au néo-libéralisme)

    Le fmi a détruit l’indépendance alimentaire et la production agricole de je-ne-sais-plus-combien de pays. En plus de les endetter ! Faites des recherches sur CE sujet, et vous allez comprendre que la rhétorique et les guéguerres droite-gauche sont vraiment contre-productives. Certains gauchistes disent que ces dérives sont dû au libre marché et certains droitistes font l’apologie de ce faux libre marché. Les 2 courants de pensée font fausse route et me donne le gout de crier.

    😉

  55. Gébé a raison pour une chose:

    Les intérêts chargés sur de l’argent inventé à partir de rien est la base de notre système économique monopolistique… et est un gigantesque et horrible schéma de ponzi à grande échelle (bon, il ne le dit pas comme ça, mais passons).

    Et c’est vrai -que si rien ne change- que TOUS les peuples de la terre vont bientôt être des « Haïtiens »… esclaves de ceux qui inventent la fausse monnaie…

    Par contre, c’est con en mausus (et surtout contre-productif pour réveiller les gens) de blâmer « les » juifs.

    De 1, 99% DES juifs seront tout autant « esclaves » que nous.

    De 2, ce n’est pas uniquement quelques juifs (plutôt des sionistes adeptes du Talmud de Babylone, ce qui n’a rien à voir avec l’ancien testament), qui contrôlent ce système monétaire frauduleux , mais aussi plusieurs puissants goyims… jetables après usage (i.e. des idiots utiles, mêms s’ils sont hyper riches et puissants… pour l’instant)

    De 3), dans l’histoire, tous les peuples ont été esclaves d’une petite minorité de « sang royaux » et ce, depuis que le monde est monde.

    Faque, Gébé a raison -en partie- et ceux qui disent que tout ce qu’il dit est con, êtes manipulés par ceux qui disent que toute critique D’UN juif (sioniste ou non), est automatiquement anti-sémitique et blablabla.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus: lisez les soi-disant Protocoles de Sion (écrits il y a klus de 100 ans).

    Plusieurs disent que ce n’est que du blablabla… par contre, les ressemblances avec ce que nous vivons ACTUELLEMENT, sont frappantes…

    Et si certains veulent ridiculiser mes écrits, vous êtes mieux d’être « forts en faits »…

    La petite rhétorique facile ne m’impressionne guère…
    🙂

  56. Pendant q

  57. Presque à chaque fois qu’il y a quelque chose de grave qui se passe dans le monde, il y a d’autre chose que les médias de masse passent sous silence…

    Pendant que les médias parlent de la catastrophe…

    « An Obama executive order that creates a council of state governors who will work with the feds to expand military involvement in domestic security has stoked fears that the administration is stepping up preparations for martial law.

    The order, which is entitled Establishment of the Council of Governors, creates a body of ten state governors directly appointed by Obama who will work with the federal government to help advance the “synchronization and integration of State and Federal military activities in the United States”. »

    http://www.whitehouse.gov/the-press-office/president-obama-signs-executive-order-establishing-council-governors

  58. Ces gens (Milton Friedman, etc) ne sont PAS pour un libre marché, il sont pour un système monétaire monopolistique étatique. C’est la présence de la FED (i.e. une création du congrès américain, contrôlé par un cartel de 13 banques privées), qui a causé la grande dépression:

    « Crise financière: les partisans de Friedman se rangent du côté de Marx »
    http://www.leblogueduql.org/2008/09/crise-financire.html

    Je vais me répéter et répéter encore et encore:

    Si nous voulons vraiment améliorer notre monde, arrêtons de nous diviser selon les chapelles idéologiques droite-gauche. Deux analyses partielles, donc fausses, de la réalité…

    Et je SAIS de quoi je parle, j’ai déjà été ‘de gauche’ et j’ai déjà été ‘de droite’. Je connais les illusions des ces 2 chapelles.

  59. […] A quoi jouent les Américains en Indonésie ? Article de Geostrategie.com du 3 février 2005 .[ 2 ] Haïti , la " malediction " n'existe pas .Concernant les faits survenus en 1915 évoqués par Louis Prefontaine , je vous conseille […]

  60. Je suis haitienne , rassurez-vous nous avons connu pire , l’esclavage, n’oubliez pas.
    Mais nos morts sont dans les rues et les yankes sont entrain de renifler comme des chiens l’odeur du sang. C nègre de plantation obama va donner notre pays à la découpe à ces vermines. notre espace aérien est controlé par les usa nous sommes étrangers chez nous. les secouristes recherchent les blancs d’abord comme toujours .après 300ans de triques nous connaissons la vraie figure des blancs. Avec l’aide des cubains et du vénézuela et la diaspora nous n’avons pas besion de la france et usa de merde, les vénézuéliens ont une dette envers nous.l’avenir est sombre nos ennemis sont devant nous ils sont américains français et onusiens. Il faut préparer la résistance. Toussaint Louverture est la preuve de la duplicité française et occidentale. Je dit aux haitiens , vigilance!!!!!!!!!!!!!!!!

  61. Salut Sébas,
    Désolé si tu as cru que je ridiculisais tes écrits la dernière fois qu’on s’est croisé sur ce blogue.

    Je sais que tu as de l’humour, aussi, peut-être ais-je été maladroit dans mon commentaire.

    « …et ceux qui disent que tout ce qu’il dit est con… »

    Qui a dit ça ? Pas moi. En fait je suis souvent d’accord avec GB. Étant de nature plutôt débonnaire, j’essaie d’aborder les choses en relativisant autant que possible. Mais il est des propos qui, à force de répétition, et juxtaposés aux événements qui nous occupent, me font perdre mon sens de l’humour et de tolérance. C’est tout.

    Quant aux « faits », dont je te sais capable de nous en faire une rafale bien tassée, j’espère que tu as mieux que les Protocoles de Sion; d’ailleurs je remarque que tu as pris la précaution d’écrire « …les soi-disant.. »

    Tu vois, Sébas, je n’ai pas beaucoup de convictions. C’est d’ailleurs très encombrant les convictions. Mon âge avance et m’incite plutôt à concentrer mes énergies ailleurs.

    Je me demande une chose: Quand tu étais de gauche, puis de droite, étais-tu aussi convaincu que tu l’es aujourd’hui quand tu parles de libertarianisme ? Avais-tu autant de « faits » pour appuyer tes positions ?

    Content de te lire Sébas,
    Sans rancune

  62. Lidé Je suis un grand lavalassien mais même Cuba comprend l’ampleur et a laissé circulé des avions américains sur son ciel pour venir en aide à Haiti. Mettons nous mains ensemble et reconstruisons. Si les USa ne serait pas la peut-etre il y aurait 400 000 morts mainteanant.

  63. Cela est certe vrai que les problèmes haïtiens sont d’origine athée. Le colonialisme;l’impérialisme,le capitalisme et le libéralisme ont creusé successivement le creuset d’une catastrophe qui ne demandait qu’a être épouvantable. Epouvantable pour ouvrir les yeux de nous autres sur la détresse que vivent depuis près de deux siècles les haïtiens.Les peuples de culture Arawak, Caraïbes et Taïnos occupaient l’île avant l’arrivée des Espagnols (Christophe Colomb le 5 décembre 1492). Il la nomma Hispaniola. Leur nombre était estimé à la fin du XVe siècle à 100 000.Les amérindiens furent exterminés par les maladies et leur refus de se soumettre aux conquérants de l’or.Dès lors sur cette terre vont se succédé des flots d’esclave importés d’Afrique pour rendre encore plus prospère la classe dominante blanche.La malédiction des esclaves va s’ajouter à la mémoire des peuples amérindiens.Dans les entrailles d’Haïti des milliers d’âmes de damnés , sacrifiés sur l’autel des profits de l’avidité de l’or vont faire venger les ancêtres exterminés.Haïti est le passage des esprits et va entrainer l’humanité à sa perte , parce qu’ elle a négligée d’être solidaire. Alors que les derniers dictateurs avaient été chassés, rien n’a été fait de concert pour aider Haïti à s’émanciper de ses vieux démons.Le bilan de cette catastrophe est du pour une bonne part à notre vanité.Haïti avec cette catastrophe nous interpelle à devenir humanistes.Mais je crois qu’il est trop tard,les évolutions climatiques étant enclenchées inexorablement.

  64. On vous rembourse dès que les russes nous remboursent les emprunts du chemin de fer.

    Reparation de la dette ! Je n’ose imaginer ce que des megalos quebecois pourraient reclamer au ROC apres leur independance ! Et ne parlons pas des amerindiens. Faut y arreter à un moment.

  65. Effectivement, et l’arnaque du vaccin H1N1 n’est qu’un prologue…

  66. Lidé,

    Je comprends votre colère et votre dégoût vis à vis de l’establissment américain et francais; ce sont des vautours. Et moi même la rage et la honte me gagnent.
    Et je sais qu’avais ces gens du Bilderberg qui tirent les ficelles, nous finirons tous comme vous…

  67. Justement, les idéologues sont ceux qui continuent d’évoquer le « capitalisme sauvage » comme le grand coupable, alors que le libre marché et la « règle de droit » n’existe presque pas en Haïti.

    Voir message du 16 à 6:44 et 7:08

  68. @ Çaparle Aupopette

    « Désolé si tu as cru que je ridiculisais tes écrits la dernière fois qu’on s’est croisé sur ce blogue. Je sais que tu as de l’humour, aussi, peut-être ais-je été maladroit dans mon commentaire. »

    Bah, je n’étais pas blessé, ‘zuste’ déçu que tu me demandes combien de personnes réfléchissais à notre réalité non-démocratique…

    Selon moi, le fait que peu de personne semblent réfléchir à tout ça, n’est pas une raison pour dire/penser ou insinuer que c’est peine perdue d’essayer…

    Pour ça, tu diras 1 Notre Père et 10 Je Vous Salut Marie à genoux avec l’idée sincère de ne plus recommencer. 🙂

    ***

    « Qui a dit ça ? Pas moi. »

    Je ne sais même plus qui a écrit qu’il fallait effacer les messages de Gébé. Mon message s’adressait à tout le monde et j’utilisais l’occasion pour dire que par rapport à ceux qui attaquent les messages de Gébé, je trouve que oui il peut parfois prendre des raccourcis intellectuels pour passer ses messages, mais qu’en même temps, ceux qui disent qu’il doit se taire, et ce, sans discuter, sont tout aussi dans l’erreur. Le mot « con » était un peu trop fort…

    A mon tour:
    Notre Père…
    Je vous Salut Marie…
    😉

    ***

    Pour tes « convictions en perdition », je m’en fou, toi c’est toi et moi c’est moi. Mais les faits et la réalité en dehors de nous, restent les faits et la réalité…

    As-tu lu ces protocoles? Moi ça fait 3 fois en plusieurs années…
    Ça vaut la peine de les lire à tête reposée et de méditer leur sens avec ce que nous vivons aujourd’hui. Qu’ils soient vrais ou faux je m’en fou… ils existent et les « coïncidences » avec notre réalité actuelle sont frappantes. Et une chose est certaine, ils ont vraiment été écrit il y a environ 100 ans.. et personne en remet en question ce fait.

    ***

    « Je me demande une chose: Quand tu étais de gauche, puis de droite, étais-tu aussi convaincu que tu l’es aujourd’hui quand tu parles de libertarianisme ? Avais-tu autant de « faits » pour appuyer tes positions ? »

    Non justement… il me manquait beaucoup de faits… et même aujourd’hui, je remet en question mes idées lorsque je tombe sur un nouveau fait que je connaissais pas…

    Par contre, disons que pour analyser la réalité, la base libertarienne est beaucoup plus solide et « englobante » que la base ‘de droite’ ou la base ‘de gauche’…

    Les libertariens partent toujours des droits ‘sacrés’ des humains… et non pas d’un ‘corset’ idéologique abstrait ou déconnecté de cet humain (ou de la réalité). Ça change tout à mon avis.

    ***

    « Content de te lire Sébas,
    Sans rancune »

    Moi ‘si, moi ‘si.
    Et la rancune, qui plus est, virtuelle… connais plus depuis longtemps…
    Pas de temps à perdre avec des émotions qui nuisent à ma paix intérieure et ma quête incessante de la réalité.
    😉

  69. […] Julien da Silva Yen a ils st grave!4 minutes ago · ReportPierre likes this. Ali Lebsari https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/01/13/haiti-tremblement-de-terre-malediction48 minutes ago · Report Oxylia Bordes ouai c une catastrophe naturelle et tu doi tdire dan ton […]

  70. Pour votre education Sebas:

    « numerous independent investigations have repeatedly proved the writing to be a hoax »

    http://en.wikipedia.org/wiki/The_Protocols_of_the_Elders_of_Zion

  71. Il est facile depuis 2001 de tout mettre sur le dos de Dieu, qui n’existe que dans la tête de ceux qui savent s’en servir. Puisqu’il n’existe pas, il est important, comme tu le fais, de remettre les pendules à l’heure et de dire les vraies choses. Ton billet est très clair, il faut maintenant laisser les faiseux de crises et de peurs faire le travail, c’est bon pour leurs images médiatiques, ce sera surement bon pour parler de reprise économique; n’oublions pas qu’il faut faire ‘virer’ les shops.
    Et Cuba avec ces médecins est si proche, le Vénézuela et la Bolivie; ces sacrés socialistes, il ne faut pas leur laisser aucun terrain; c’est trop proche de nous et nos peuples pourraient en prendre exemple et se rebeller une fois pour toute contre ce complexe militaro-politique que nous sommes tous en Occident. L’homme est rendu si bas qu’aucun cataclysme ne saura les faire remonter dans mon estime. Je continuerai de vivre dans mes montagnes comme je le fais depuis 40 ans et que Dieu les emerdent.
    Merci pour cette reflexion qui me rejoint. J’irai voir d’autres de tes propos…
    richard

  72. Jean-Guy, c’est bien gentil de vouloir me ramener dans « le droit chemin de la raison », mais je m’en fou qu’ils soient vrais ou faux…

    Avez-vous lu mon message attentivement? Le revoici:

    « As-tu lu ces protocoles? Moi ça fait 3 fois en plusieurs années…
    Ça vaut la peine de les lire à tête reposée et de méditer leur sens avec ce que nous vivons aujourd’hui. Qu’ils soient vrais ou faux je m’en fou… ils existent et les « coïncidences » avec notre réalité actuelle sont frappantes. Et une chose est certaine, ils ont vraiment été écrit il y a environ 100 ans.. et personne en remet en question ce fait. »

    Et ce bout provient de ‘votre’ lien Wikipédia:

    « Following its first public publication in 1903 in the Russian Empire »

    Et si jamais ce texte était un vrai, c’est CERTAIN, certain, certain que ceux qui sont visés (de puissants, très puissants banquiers), vont TOUT faire pour dire que ce sont des faux. Je ferais exactement la même chose qu’eux, si je visais les mêmes buts qu’eux…

    Qu’en pensez-vous?
    😉

  73. « Avez-vous lu mon message attentivement? »

    Oui, es-tu n’a evidemment pas lu les liens depuis l’article de Wikipedia; les protocoles sont une copie d’un texte qui n’avait rien avoir avec les juifs ou les auteurs traitaient d’un grand plan conspirationistes. Les revisinistes de ce document n’ont fait que remplacer tous les sujets par ‘juifs’ et voila. Que certaine parties s’appliquent ou pas presentemment (la pluspart du temps, pas du tout), n’est que le pur fait du hasard.

    « Following its first public publication in 1903 in the Russian Empire »
    Personne ne doute que ca fait longtemps que ce faux protocole a ete copie. Les evidences qui supportent sont contenu sont faibles.

  74. […] https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/01/13/haiti-tremblement-de-terre-maledi… 2 votes Répondre | Alerter | Lien permanent $(document).ready(function(){$("#comments .selectionne").corner("5px");$("#comments .selectionne .content").corner("top 5px");$("#comments .selectionne .tools").corner("bottom 5px");});Vous avez aimé cet article ? Achetez votre plaque et soutenez l'indépendance de Rue89Appelez le 08 99 78 00 93 (1,68 € / appel)Envoyez « RUE » par SMS au 81027 (1,5 € / SMS)En savoir plusAccrochez une plaque Rue89 sur votre page de membre et dans vos commentaires. Votre plaque, qui comportera votre numéro de riverain, apparaîtra pendant un mois.123456 Rentrez le code que vous recevrez dans le cadre ci-dessous pour activer votre plaque Connectez-vous pour entrer votre code Nom d'utilisateur ou adresse e-mail. : * […]

  75. Mon pauvre Gébé… ce ne sont pas des juifs qui ont transformé les africains en esclave, mais des bons chrétiens comme toi. Mais j’imagine que c’est plus simple pour un raciste comme toi de blâmer les autres

    « Medieval Christians greatly exaggerated the supposed Jewish control over trade and finance and also became obsessed with alleged Jewish plots to enslave, convert, or sell non-Jews… Most European Jews lived in poor communities on the margins of Christian society; they continued to suffer most of the legal disabilities associated with slavery. … Whatever Jewish refugees from Brazil may have contributed to the northwestward expansion of sugar and slaves, it is clear that Jews had no major or continuing impact on the history of New World slavery. » – Professor David Brion Davis of Yale University in Slavery and Human Progress (New York: Oxford Univ. Press, 1984), p.89 (cited in Shofar FTP Archive File: orgs/american/wiesenthal.center//web/historical-facts)

  76. tu ne dois pas payer tes impots !

  77. Aristide n’était peut-être pas l’unique problème, mais une chose est claire, il n’était pas la solution non plus.

  78. Moi j’aime beaucoup, beaucoup les têtes de cochon, parce que, entre cochons, on fait de la ‘bouette’ en masse…
    🙂

    Pour la 3e édition du téléjournal:

    Je m’en fou de vos arguments qui disent que c’est un faux. Je connais TOUS les arguments concernant ce document.

    Et si c’est un faux, les « coïncidences » avec ce qui arrive aujourd’hui sont ÉNORMES. Et que ça soit des juifs, ou des russes, ou des américains qui veulent contrôler le monde, je m’en fou aussi. Ce qui compte c’est de les lire…

    Et les gens sont assez intelligents pour tirer leurs PROPRES conclusions. Je n’essaye pas de penser à leur place.

    Et merci de revenir à la charge une 2e (et 3e, 4e fois?), ça ne fait que plus de pub à ce ‘faux’ document…

    🙂

    Je profite donc de mon petit échange cordial avec notre cher Jean-Guy, pour placer un lien vers ce ‘faux’ document;

    http://www.kiffegrave.com/2008/12/les-protocoles-des-sages-de-sion-a-lire-pour-ne-plus-dire-je-ne-savais-pas/

  79. Oups, voici le bon lien:

    http://www.scribd.com/doc/555981/Les-Protocoles-des-Sages-de-Sion

  80. […] meilleures méthodes de construction, d’accord! Imposer de bons standards séismologiques, oui! Mais si on passe à une autre échelle, comment placer ces meilleures maisons? Comment les […]

  81. […] brin de lecture ne fait pas de mal : https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/01…rre-malediction Envoyer ce message à un modérateur | IP: […]

  82. […] billet d'humeur qui rappelle deux trois vérités sur la soit-disant "malédiction" d'Haïti : https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/01/13/haiti-tremblement-de-terre-malediction ça n'empêchera personne de donner, ça en incitera peut-être à ne pas s'arrêter à quelques […]

  83. […] https://ledernierquebecois.wordpress.com/2010/01/13/haiti-tremblement-de-terre-malediction Cela remet les choses à leur place. […]

  84. Bonjour,
    suite à la lecture d’Haïti…malédiction j’ai mis le texte suivant sur mon blog :
    http://gorgerouge.over-blog.com/article-haiti-et-le-college-43300449.html

    Bisoux,
    Robin

  85. Bonjour,
    On m’a parle de votre article sur Haiti et je l’ai traduit, voir ci-dessous.
    Puis-j’avoir votre permission de le publier sur http://candobetter.org/SheilaNewman – avec des liens a votre blog francophone etc bien-sur? Nos auteurs ne sont pas payes; nous sommes des activistes politiques

    cordialement,

    Sheila Newman
    sociologue environnementale

    Haiti: There’s no such thing as a curse
    by Louis P.

    First published, in French at Mondialisation.ca, Le 15 janvier 2010
    Translated by Sheila Newman

    How often do we hear the expression « cursed » in conjunction with Haiti’s situation? As if, rather than consider the real political causes, we would rather trust in God. It’s easier. Less dangerous.

    God doesn’t send accounts, after all. God cannot be reelected or not reelected after 4 years. The recent history of Haiti is largely that of a dispossessed country, broken, a country that liberal economics has demolished.

    It wasn’t God that landed on the island in 1915 and occupied it for 20 years; it was American marines that allowed Washington to abolish the clause in the Constitution that prevented foreigners from owning businesses in the country. Thousands of inhabitants were dispossessed. Giant plantations were created. Because of an army that was busier fighting its own people than anything else, it was permitted for 1% of the population to own 50% of the resources of the country.

    It wasn’t God either that supported Duvalier’s terrible dictatorship for decades, Duvalier who was more interested in enriching himself than in building a country worthy of the name. It was France and the United States.

    And it wasn’t God who overthrew Aristide, in 2004, after he had again abolished the army (as he had done in the 1990s, but was then overthrown by a coup d’Etat) and after he tried to oppose the privatisations and the external control of the country, but clearly and simply the United States, Canada and France, who replaced Aristide with the neo-liberal economist, Gérard Latortue.

    It wasn’t God who destroyed this country; it was Men of flesh and blood, Men who preferred to fill their pockets rather than to fight against poverty, to support a central government capable of applying stricter standards of housing or of fighting the deforestation that makes cyclones so much more dangerous.

    Many other countries are hit by natural disasters. How many times has Cuba been touched by cyclones as strong as those that have hit Haiti? How many times has Japan been the victim of earthquakes just as violent as those which hit Haiti yesterday? It wasn’t God that destroyed Haiti; it was Men. It wasn’t God that protected the other countries; it was Men who decided it should be that way.

    Sending a few dollars to Haiti is good, but that won’t change the system. No-one is against charity, but you don’t build a society on charity.

    We could bury Haiti under thousands of millions of million billion dollars and the problem wouldn’t be fixed. Haiti is the failure of a country without a strong central state, corrupted to the marrow, dispossessed of itself by ideological choices made by foreign countries.

    Haiti is the result of a catastrophic history to which have been added the catastrophe of economic reforms that have diluted the power of the State, whilst creating a de facto libertarian paradise built on luck and make-do, where the lack of any social cohesion gives rise to the worst aberrations.

    The best way to help the Haitians isn’t to send them money. It is by demanding that each of our governments but out so that, finally, once and for all, the can be responsible for their bad luck and their good luck.

    So that, finally, we stop blaming God and instead we look at what we Men can do for this destroyed land.

    And perhaps, also, remembering that our governments have Haitian blood on their hands and that they are directly responsible for that unspeakable catastrope because of their persistent interference to stop Haiti developing.

    We can add these tens of thousands of deaths to the tragic total of savage capitalism; they are less visible than the victims of ‘communism’, but just as dead!

    Maybe that’s another advantage of having God at your sides …

    Source: Louis P.’s blog.

    https://ledernierquebecois.wordpress.com/

    Articles de Louis P. publiés par Mondialisation.ca

    Haiti: There’s no such thing as a curse
    by Louis P.

    First published, in French at Mondialisation.ca, Le 15 janvier 2010
    Translated by Sheila Newman

    How often do we hear the expression « cursed » in conjunction with Haiti’s situation? As if, rather than consider the real political causes, we would rather trust in God. It’s easier. Less dangerous.

    God doesn’t send accounts, after all. God cannot be reelected or not reelected after 4 years. The recent history of Haiti is largely that of a dispossessed country, broken, a country that liberal economics has demolished.

    It wasn’t God that landed on the island in 1915 and occupied it for 20 years; it was American marines that allowed Washington to abolish the clause in the Constitution that prevented foreigners from owning businesses in the country. Thousands of inhabitants were dispossessed. Giant plantations were created. Because of an army that was busier fighting its own people than anything else, it was permitted for 1% of the population to own 50% of the resources of the country.

    It wasn’t God either that supported Duvalier’s terrible dictatorship for decades, Duvalier who was more interested in enriching himself than in building a country worthy of the name. It was France and the United States.

    And it wasn’t God who overthrew Aristide, in 2004, after he had again abolished the army (as he had done in the 1990s, but was then overthrown by a coup d’Etat) and after he tried to oppose the privatisations and the external control of the country, but clearly and simply the United States, Canada and France, who replaced Aristide with the neo-liberal economist, Gérard Latortue.

    It wasn’t God who destroyed this country; it was Men of flesh and blood, Men who preferred to fill their pockets rather than to fight against poverty, to support a central government capable of applying stricter standards of housing or of fighting the deforestation that makes cyclones so much more dangerous.

    Many other countries are hit by natural disasters. How many times has Cuba been touched by cyclones as strong as those that have hit Haiti? How many times has Japan been the victim of earthquakes just as violent as those which hit Haiti yesterday? It wasn’t God that destroyed Haiti; it was Men. It wasn’t God that protected the other countries; it was Men who decided it should be that way.

    Sending a few dollars to Haiti is good, but that won’t change the system. No-one is against charity, but you don’t build a society on charity.

    We could bury Haiti under thousands of millions of million billion dollars and the problem wouldn’t be fixed. Haiti is the failure of a country without a strong central state, corrupted to the marrow, dispossessed of itself by ideological choices made by foreign countries.

    Haiti is the result of a catastrophic history to which have been added the catastrophe of economic reforms that have diluted the power of the State, whilst creating a de facto libertarian paradise built on luck and make-do, where the lack of any social cohesion gives rise to the worst aberrations.

    The best way to help the Haitians isn’t to send them money. It is by demanding that each of our governments but out so that, finally, once and for all, the can be responsible for their bad luck and their good luck.

    So that, finally, we stop blaming God and instead we look at what we Men can do for this destroyed land.

    And perhaps, also, remembering that our governments have Haitian blood on their hands and that they are directly responsible for that unspeakable catastrope because of their persistent interference to stop Haiti developing.

    We can add these tens of thousands of deaths to the tragic total of savage capitalism; they are less visible than the victims of ‘communism’, but just as dead!

    Maybe that’s another advantage of having God at your sides …

    Source: Louis P.’s blog.

    https://ledernierquebecois.wordpress.com/

    Articles de Louis P. publiés par Mondialisation.ca

  86. Bonjour,
    Je m’apelle Justine Hébert puis je fait un travail sur l’Haïti. Mais je ne s’est pas quand les Haïtiens on arrêter d’être exploiter et j’aimerais que vous m’en fassiez part s’il-vous-plaît…

    Merci de me répondre le plus vite possible

    Justine

  87. Bonjour,
    J’ai publie votre histoire en traduction ici:http://candobetter.org/node/1784
    Si vous n’etes pas d’accord, laissez-moi savoir,

    cordialement,

    Sheila

  88. Le tremblement de terre et les cataclysmes sont des malheurs de la nature et il faut dire que Haitri joue de malchance.

    Pour la situation interne de ce pays que je pense assez bien connaitre – la plupart des facteurs sont internes – Il faut arreter les vieilles sornettes gauchistes qui blame toujours les USA ou l`exploitation.

    Les Francais ont quitté le pays il y a 200 ans – ce n`est pas assez de temps pour organiser une société?????

    Les haitiens pauvres sont exploités par l`ologarchie haitienne de Pétionville qui se balance bien de son sort et cela depuis 200 ans….

  89. Oui, les troupes qui occupent aujourd’hui Haïti ne viennent pas sauver le peuple haïtien.

    Je propose la lecture sur ce thème du site Matière et révolution

    http://www.matierevolution.fr

  90. […] ledernierquebecois.wordpress.comPublié par gustave la […]

  91. Votre article est éclatant de vertité ! Je me suis permis de faire un copier coller et le déposer sur un site avec votre lien. Votre contribution sur agoravox le media des citoyens s’impose car j’ai rarement lu une plume aussi fine intelligente, sincère et authentique.Merci à vous Louis.

  92. Un très bel éclairage, que je vais diffuser aussi.

    Dans un esprit très proche ou //, une autre analyse très juste et sensible que j’ai trouvée sur internet :

    http://fils-abraham.over-blog.fr/article-dieu-sous-les-decombres–43135956.html

    et aussi, de ma composition :
    http://ascensionfraternelle.blogspot.com/2010/01/sur-les-ruines-le-merveilleux-peuple-de.html

    et

    http://ascensionfraternelle.blogspot.com/2010/01/haiti-un-concentre-de-fausse-fatalite.html

  93. […] :)] Ce n’est pas Dieu qui débarqua dans l’île en 1915 et l’occupa pendant vingt ans;… […]

  94. […] Haïti: la « malédiction » n’existe pas […]

  95. […] divine et davantage attentif à la responsabilité humaine, le blogueur québécois Louis P. pousse un peu plus loin […]

  96. […] divine et davantage attentif à la responsabilité humaine, le blogueur québécois Louis P. pousse un peu plus loin […]

  97. […] divine et davantage attentif à la responsabilité humaine, le blogueur québécois Louis P. pousse un peu plus loin […]

  98. […] articles intéressant sur la situation à Haïti :le premier, en français, Haïti: la « malédiction » n’existe pas | ledernierquebecois.wordpress.comExtrait : Combien de fois entend-on l’expression « malédiction » pour parler du sort […]

  99. […] A quoi jouent les Américains en Indonésie ? Article de Geostrategie.com du 3 février 2005 .[ 2 ] Haïti , la " malediction " n'existe pas .Concernant les faits survenus en 1915 évoqués par Louis Prefontaine , je vous conseille […]

Comments are closed.