Le vote ethnique en statistiques

Quand j’écrivais, dans mon dernier texte, que les anglophones et les allophones montréalais ont voté d’une manière ethnique le 1er novembre, ce n’étaient pas des mots en l’air. On peut presque faire un copier-coller des arrondissements et districts largement anglicisés et les superposer aux résultats pour Union Montréal (UM).

vote-ethnique-stats

Source de l’image

Regardez le tableau ci-dessous:Ce tableau est basé sur des résultats qui sont parfois fragmentaires, mais plus de 85% des votes ont été compilés dans chaque district (et souvent il ne manquait qu’une boîte de scrutin ou deux), ce qui signifie que ces chiffres sont extrêmement près des résultats finaux. Le pourcentage ded non-francophones a été normalisé en fonction des réponses multiples, basées sur le recensement de 2006 et tenant compte de la langue utilisée à la maison. La même méthode qu’ici a été utilisée.

Arrondissements Districts électoraux % non-francophones % Union Montréal %Vision Montréal %Projet Montréal
Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville 38.1% 33.0% 32.0% 35.0%
Sault-au-Récollet 26.2% 24.4% 32.0% 31.3%
Saint-Sulpice 39.1% 35.6% 35.2% 29.3%
Ahuntsic 26.2% 32.8% 32.9% 34.3%
Bordeaux-Cartierville 57.9% 37.7% 32.0% 25.3%
Arrondissement d’Anjou 22.0% 55.4% 29.4% 15.2%
22.0% 51.4% 31.6% 17.1%
Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce 69.4% 52.2% 17.1% 26.0%
Darlington 74.9% 43.5% 14.8% 21.6%
Côte-des-Neiges 42.3% 42.0% 22.0% 33.7%
Snowdon 77.5% 59.8% 15.7% 17.8%
Notre-Dame-de-Grâce 63.6% 32.3% 22.0% 41.8%
Loyola 83.2% 33.5% 7.4% 19.6%
Arrondissement de Lachine 36.7% 63.3% 19.0% 17.7%
36.7% 57.9% 19.2% 22.9%
Arrondissement de LaSalle 57.4% 49.2% 26.9% 11.3%
Sault-Saint-Louis 49.5% 48.3% 24.5% 12.1%
Cecil-P.-Newman 64.3% 45.8% 23.9% 13.0%
Arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève 38.6% 55.9% 22.7% 18.0%
Arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve 13.5% 22.3% 52.4% 25.3%
Tétreaultville 11.3% 23.4% 45.6% 31.0%
Maisonneuve–Longue-Pointe 10.2% 20.1% 53.6% 26.3%
Hochelaga 10.2% 12.9% 57.3% 29.8%
Louis-Riel 24.1% 31.0% 39.8% 25.7%
Arrondissement de Montréal-Nord 31.1% 40.3% 26.0% 14.4%
Marie-Clarac 29.0% 37.8% 31.2% 16.1%
Ovide-Clermont 31.5% 49.3% 26.4% 11.9%
Arrondissement d’Outremont 32.0% 45.9% 30.0% 24.1%
Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro 65.4% 53.2% 13.2% 33.6%
Est 62.9% 49.8% 23.7% 26.6%
Ouest 68.5% 54.2% 13.6% 32.2%
Arrondissement du Plateau-Mont-Royal 28.9% 25.8% 27.2% 44.7%
Mile-End 36.6% 21.0% 28.5% 47.5%
DeLorimier 10.2% 12.8% 35.8% 49.5%
Jeanne-Mance 40.7% 22.0% 29.4% 39.9%
Arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles 26.2% 40.7% 36.5% 19.9%
La Pointe-aux-Prairies 23.0% 35.6% 40.6% 23.8%
Pointe-aux-Trembles 5.1% 25.5% 50.1% 21.5%
Rivière-des-Prairies 51.7% 59.6% 23.0% 17.4%
Arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie 26.2% 31.7% 35.6% 32.7%
Saint-Édouard 19.9% 19.7% 30.9% 46.7%
Étienne-Desmarteaux 13.3% 22.7% 37.8% 39.5%
Vieux-Rosemont 13.5% 23.6% 42.4% 34.0%
Marie-Victorin 23.0% 31.5% 45.2% 23.4%
Arrondissement de Saint-Laurent 64.7% 72.9% 13.4% 13.7%
Côte-de-Liesse 64.3% 67.9% 16.4% 15.8%
Norman-McLaren 65.1% 57.3% 20.2% 16.8%
Arrondissement de Saint-Léonard 57.2% 69.6% 11.4% 7.5%
Saint-Léonard-Est 56.1% 63.5% 14.6% 12.2%
Saint-Léonard-Ouest 58.3% 66.7% 13.6% 7.9%
Arrondissement du Sud-Ouest 36.6% 28.2% 28.3% 19.2%
Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles 42.8% 28.44% 30.2% 28.3%
Saint-Paul–Émard 30.0% 38.2% 37.6% 24.2%
Arrondissement de Verdun 33.1% 40.1% 31.7% 22.2%
Champlain–L’Île-des-Soeurs 33.1% 36.6% 35.1% 22.9%
Desmarchais-Crawford 33.7% 38.6% 30.4% 23.5%
Arrondissement de Ville-Marie Peter-McGill 76.9% 38.4% 12.2% 13.8%
Sainte-Marie 16.4% 20.4% 0.0% 64.3%
Saint-Jacques 31.4% 26.0% 40.7% 29.9%
Arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension 47.6% 31.7% 39.9% 24.2%
Saint-Michel 48.2% 43.4% 37.1% 13.4%
François-Perrault 41.2% 36.3% 32.2% 28.0%
Villeray 21.0% 17.3% 26.7% 54.2%
Parc-Extension 80.6% 50.6% 23.4% 13.2%

On le constate, sur les 27 conseillers de villes ayant été élus dans des districts où plus de 40% de la population ne parle pas le français à la maison, 23 portaient les couleurs d’Union Montréal, contre seulement deux pour Vision Montréal (VM) et Projet Montréal (PM). Le vote non-francophone fut donc tout à fait prévisible et monolithique; qu’importe les scandales et la corruption, les non-francophones ont voté pour Gérald Tremblay.

En fait, si on applique une corrélation linéaire en comparant les données totales du pourcentage d’anglophones dans chaque district et du niveau total de vote pour Vision Montréal, on obtient un résultat de -0.71. À 1, la corrélation est totale, à 0 elle est nulle, à -1 elle est entièrement inversée; au-dessus de 0.70, elle est très forte. Statistiquement, la corrélation entre la non-francité des électeurs et le vote pour Vision Montréal indique donc que le fait d’être allophone ou anglophone constitue un facteur déterminant incitant à ne pas voter Vision Montréal. Ou, autrement dit, que le vote de ces individus en fut un basé sur leur appartenance linguistique ou ethnique. Bref, un vote à la limite du racisme.

À l’opposé, les Québécois ont voté d’une manière très ouverte et diversifiée. Dans les seize districts comportant moins de 25% de non-francophones, ils ont élu deux conseillers de Union Montréal, six de Projet Montréal et huit de Vision Montréal (une de ces victoires de PM fut dans le district où Labonté s’est retiré). Il n’y a absolument aucune corrélation significative entre le fait d’être francophone et d’avoir voté pour un parti ou un autre.

Par ailleurs, en compilant ces données, j’ai découvert une injustice quant au pouvoir politique des francophones dans la ville actuelle. Considérant qu’il y a 1 100 206 électeurs inscrits sur la liste électorale et qui doivent voter pour 64 conseillers de ville, cela donne une moyenne de 17 191 électeurs par conseiller. Bref, chaque conseiller représente une moyenne d’un peu plus de 17 000 citoyens.

Or, les arrondissement à large majorité francophone sont désavantagés. Dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, chaque conseiller de ville représente 19 249 citoyens, dans Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles, 19 398, et dans Rosemont-La-Petite-Patrie, 19 360 électeurs. À l’opposé, des arrondissements à plus forte population non-francophone ont moins de citoyens par conseiller: 16 906 pour Ahuntsic-Cartierville, 15 905 pour Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, 13 150 pour l’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, 15 151 pour Pierrefonds-Roxboro. Concrètement, le vote d’un Québécois dans un arrondissement où les francophones sont plus nombreux vaut moins que celui d’un anglophone ou d’un allophone dans un autre arrondissement. Le résultat électoral n’aurait pas été dramatiquement différent sans cette injustice, mais il serait intéressant de la noter pour l’avenir.

La honte la plus totale

Aujourd’hui, à cause du vote monolithique d’une minorité souvent imperméable aux efforts de francisation et d’un système politique défavorisant la représentation des arrondissements à forte majorité québécoise, nous nous retrouvons avec Gérald Tremblay à la tête de la ville. Nous sommes la risée du monde entier parce que nous avons failli à la tâche de nous unir et de prendre en considération, nous aussi, les enjeux linguistiques et identitaires sous-jacents. Nous avons cru que nous pouvions évacuer du débat ce qui crève pourtant les yeux de n’importe quel touriste débarquant au centre-ville: la profonde division linguistique de cette ville et le malaise identitaire durable qui y perdure, engendrant d’innombrables petites guerre larvées pour un oui ou un non.

Cette élection de Gérald Tremblay constitue peut-être un véritable cadeau du ciel. C’est l’occasion inespérée pour les Québécois de réaliser qu’ils feraient mieux de se regrouper politiquement dans un parti ne se contentant pas de parler de tramways et de rues piétonnes, mais qui les représente identitairement. Un parti qui serait capable de se concevoir autrement que comme un fourre-tout multiculturel où les Québécois ne constitueraient qu’une ethnie comme une autre. Un parti qui s’assumerait comme francophone et dont le chef n’aurait pas à s’excuser d’exister à toutes les deux phrases comme une Louise Harel pathétique qui adressait ses remerciements en anglais à la suite de sa défaite. Un parti qui considérerait Montréal comme le prolongement de l’identité québécois plutôt que comme une excroissance mondialisée où tout ce qui nous représente doit être éradiqué sur l’autel de la sacro-sainte liberté de minorités refusant de partager nos valeurs.

Si c’était à refaire, vous croyez que Louise Harel militerait pour les fusions municipales, maintenant que la seule grande ville francophone d’Amérique du Nord est passée sous contrôle anglophone? Ceux-ci nous donnent une leçon. Ils ont pris l’Hôtel de ville simplement parce qu’ils ont osé voter pour ce qu’ils sont dans un système municipal les favorisant.

À quand notre tour? Faudra-t-il attendre que le français disparaisse complètement avant de réagir et de porter au pouvoir un maire nous rendant fier d’être à la fois Montréalais et Québécois?

127 Réponses

  1. Je peux dire que la corrélation entre le taux de non franco et le taux de vote pour Harel est de -0.71. Donc que les non francos ont défavorisé Harel.

    Comme je peux dire de la même façon que la corrélation entre le taux de franco et le taux de vote pour Harel est de 0.71. Donc que les franco on favorisé Harel.

    On peut dire autant, avec la même corrélation, un ou l’autre….ça dépend de ton idéologie🙂

  2. De plus, le total des 3 colonnes ne totalise pas à 100, parfois seulement 60%.

    J’ai fais une corrélation entre le taux de non franco et ce total et il y a une corrélation négative de -0.43, significative. Donc plus il y a d’anglos, plus ce total est petit…je suspecte comme un biais…

  3. En général, je ne commente pas tes billets que je juge trop extrémistes. Mais là, vraiment, tu as dépassé les bornes.

    «qu’importe les scandales et la corruption, les non-francophones ont voté pour Gérald Tremblay.»

    La corrélation que tu calcules est pourtant négative envers Vision et non positive pour Union. Je ne referai pas tes calculs, mais si la corrélation entre non-francophones et Union avait été forte, tu l’aurais mentionnée.

    «vote monolithique »

    monolithique : Qui est d’un seul bloc. Pour en arriver à cela, tu additionnes les résultats de deux partis ayant des programmes totalement différents. Drôle de monolithe. En passant, mono veut dire 1, pas 2.

    «un vote à la limite du racisme»

    racisme : Le racisme est une idéologie consistant à hiérarchiser des groupes naturels humains. ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme )

    Là, tu délires complètement. Même dans le sens le plus doux du terme (toute pensée qui attribue collectivement à un peuple ou à un groupe humain les mêmes traits de caractère et de comportement, transmis de génération en génération sans possibilité d’y échapper par un choix individuel), c’est l’utilisation que tu fais de ce terme qui correspond le mieux à cette définition, pas le vote réparti entre deux partis.

    «comme une Louise Harel pathétique qui adressait ses remerciements en anglais à la suite de sa défaite »

    Là, je suis d’accord !

    Et le pire, c’est que sembles maintenant oublier que les magouilles du clan Harel (https://ledernierquebecois.wordpress.com/2009/09/21/magouilles-louise-harel-projet-montreal-quebec-solidaire ), son choix même de s’acoquiner avec Labonté n’a pas entraîné une désaffectation importante des francophones progressistes à son égard. Suis-je raciste envers mon ethnie parce que son choix m’a rebuté, comme il t’a aussi déplu ?

    Cela dit, ce genre de billet te rapprochera sûrement de ton rêve de décrocher un emploi dans les médias. Tu auras sûrement un auditoire important, comme les Fillion, Proulx et autres Gendron de ce monde. Sois certain que je n’en ferai pas partie.

  4. «Comme je peux dire de la même façon que la corrélation entre le taux de franco et le taux de vote pour Harel est de 0.71.»

    Hum… Je n’ai pas tes connaissances en maths, mais là, non, la réciproque n’est pas du tout automatique…

  5. Darwin

    La corrélation entre la colonne % de non franco avec a colonne « taux de vote Harel est de -0.71.

    Si je transforme la première colonne ainsi (100-% de non franco) j’obtiens le pourcentage de franco.

    Si je fais la corrélation avec cette nouvelle variable « 100-%de no franco » donc % de franco avec la colonne « taux de vote Harel » j’obtiens 0.71, donc je pourrai dire « plus t’es franco, plus tu votes Harel »….je t’assure..

  6. Là je suis bien d’accord avec toi Darwin.

  7. Encore une fois : Parizeau avait raison : le vote ethnique et l’argent !
    On n’en sort pas…..

  8. Et moi pas du tout. Nier le vote ethnique et son importance au Quebec et surtout à Montreal, nier l’instrumentalisation de ce vote par les federalistes et plus particulierement les liberaux, c’est faire preuve d’aveuglement ou de meconnaissance de la realité quebecoise et plus particulierement montrealaise (la grande region).

    Ce n’est pas du racisme, on pourrait croire à de la xenophobie, ce n’est pourtant qu’un simple constat. On peut à la rigueur mettre un bémole sur la generalisation. Non ce ne sont pas toutes les communautés qui exerce un vote anti-quebecois et encore plus marquant un vote anti-separatisse haineux et extremiste. Non, meme dans les communautés ciblés, ce ne sont pas tous les gens qui votent comme cela… juste la plus grande majorité et de facon ecrasante. Sans parler de leur leader qui souvent les poussent à agir comme cela.

    Meme le parti conservateur a reconnu cette situation en demandant une etude sur Montreal pour voir quelle communauté il pourrait ravir aux liberaux. Car pour gagner dans certains chateaux forts des liberaux, si on n’arrive pas à recuperer le vote ethnique, c’est perdu d’avance.

    Apres, on peut jouer les autruches. Ne pas comprendre que dans un systeme multiculturaliste canadien entrainant le communautarisme qui amene lui les cloisonnements, les exclusions, le mepris, l’ignorance, l’incomprehension, parfois la haine, il est normal de constater cela.

    Apres, l’ignorance, je la vois surtout parmi la population quebecoise qui ne veut reconnaitre ce que tous militants sur le terrain, tous politiciens de montreal, tous journalistes honnetes, ne peut nier. Le canada s’est servi des nouveaux arrivants pour combattre les separatisses, ce sont les liberaux qui ont fait ce boulot, et ils s’en servent pour toutes leurs elections ! Meme sans donner de consigne, aujourd’hui avec l’incomprehension, l’ignorance, les deux solitudes plus reelles que jamais, on se reveille dans un pays xenophobe, mais ne sont pas ceux qu’on croit qui sont xenophobe.

    Le seul moyen de mettre un terme à tout cela, c’est un projet rassembleur qui dans le temps unira tout le monde sous un meme statut, celui de citoyen quebecois, ca s’appelle l’independance et indirectement la lutte au multiculturalisme canadien.

  9. Les immigrants et les anglos pourraient dire la même chose, on vote contre leurs intérêts… Ils pourraient nous traiter de racistes…

    Je ne comprends pas où vous allez avec ça. Rien d’illégal dans le processus….du bla bla de matante effarouchées…

    Je vous laisse niaiser, vautrez-vous dans vos lamentations.

  10. Rien d’illegal parce que sinon ca ferait longtemps qu’on aurait porté plainte en effet et encore il faudrait des preuves, ce qui n’est pas toujours evident à ramasser meme devant l’evidence (souvenons-nous des commandites et option canada).

    Non manipuler un vote, des gens, les desinformer ce n’est pas illegal. Prendre des nouveaux arrivants, les remonter contre les Quebecois, leur parler des mechants separatisses, du plusse beau pays du monde, leur dire que dans un Quebec independant ils seront chassés, non ce n’est pas illegal. Mais c’est sale en maudit !

    Et oui, pour les canadiens vivants chez nous, parce qu’il y en a des gens qui se disent uniquement canadien et ne reconnaissent pas notre nation, il est evident que voter pour un souverainiste ce n’est pas dans leurs interets. On va detruire leur plus beau pays.

    Pour les nouveaux quebecois, qui pour certains sont completement fanatisés et brainwashés, oui on peut comprendre qu’ils aient peur de voir les Quebecois devenir une nation egale aux autres et je ne vois pas en quoi leurs interets seraient reellement menacés. Mais dans une joute politique, c’est toujours plus facile d’aller dans le discours negatif et d’enroler avec des discours de peurs. Comme avec les petits vieux qui vont perdre leur cheque de pension ou ces travailleurs qui vont perdre leur job quand les entreprises quitteront le pays apres l’independance.

    Non ce n’est pas illegal, c’est par contre totalement malhonnete et cautionner ou tolerer cela, ca ne vaut pas plus que le mepris que les federalistes canadiens portent envers le peuple quebecois.

    Non ce ne sont pas des blablas de matante effarouchée, c’est un constat de la realité quebecoise qui decoule de notre situation nationale.

    Apres, les matantes qui en realité se trouve de l’autre bord, peuvent bien se mettre la tete dans le sable, ca ne changera pas la realité. Je m’exprime sans emotion, par une simple analysse de faits, de temoignages, d’etudes, de statistiques et resultats.

    Les xenophobes, les intolerants, les ignorants (parce que desinformés et manipulés) ne sont pas du bord que l’on croit.

    Sinon :
    La carte linguistique a favorisé Tremblay: (on ne peut etre plus clair)

    http://www.ledevoir.com/2009/11/03/275239.html

  11. @koval: Évidemment que les chiffres s’utilisent dans les deux sens. Ceci dit, si on interroge les personnes, on se rend compte de la haine profonde des anglophones à l’égard de Louise Harel. Pas vraiment à cause des fusions, mais simplement parce qu’elle est indépendantiste et fière francophone. Cela les empêche de voter pour elle, simplement. Et même si la corrélation peut exister dans le sens inverse, on constate au niveau des résultats que les districts où les Québécois sont majoritaires ont voté d’une manière plus diversifiée; les victoires furent plus serrées, ce qui s’explique par la division du vote francophone en trois partis plutôt que deux. Et si le total des 3 colonnes ne fait pas 100%, tu l’auras compris, j’espère, c’est parce qu’il y avait d’autres candidats que les trois partis en liste.

    @Darwin: La corrélation vers Union est près de 0.64, ce qui est assez fort tout de même; mais le vote des non-francophones est aussi allé à O’Sullivan, plusieurs candidats indépendants et Projet Montréal. Pour le reste, tu qualifies mon texte d’extrémiste en te basant sur des détails: oui, j’ai utilisé le terme « monolithique » même s’il y a deux partis, mais c’est parce que le vote anglo a fait bloc CONTRE Harel; c’est une forme de monolithisme. Et oui, j’ai écrit que c’est à la limite du racisme, parce que je considère que c’est le meilleur mot pour décrire une situation où les anglophones rejettent systématiquement ce qui est Québécois et propose ses valeurs québécoises. Un autre mot aurait-il pu être utilisé? Sûrement. Mais c’est celui que j’ai choisi et il n’y a rien d’extrémiste à souligner le racisme anti-québécois des anglophones montréalais. En fait, on pourrait écrire un livre sur le sujet.

    @reblochon: Je suis d’accord avec toi, sauf sur un point. Personnellement, j’inverserais indépendance et lutte contre le multiculturalisme canadien. Je crois qu’il faut dès maintenant lutter contre le multiculturalisme à la Trudeau, qui nous transforme en ethnie comme une autre, tout en militant pour l’indépendance. Car une indépendance où une forme de charte comme celle de Trudeau serait appliquée ne protégerait pas le français!

    Merci pour vos commentaires.

  12. @ Koval

    « Je vous laisse niaiser, vautrez-vous dans vos lamentations. »

    Et voilà: niaisez, lamentez-vous, déchirez vos chemises, nous on n’a pas de temps à perdre avec vos minuscules griefs, on est trop occupés à garder les poignées du pouvoir:

    1- l’argent (UM disposait de 4 fois plus de fonds que VM)

    2- les médias (le nierez-vous ?)
    Je vous donne un exemple: Arcand, le champion des ondes le matin (31.9%) a reçu Tremblay 2 fois (27’17 ») plus le débat du 29 oct, Bergereon 2 fois (13’10″0 plus le débat, et Harel 0 fois +le débat.

    3-un vote captif
    (mais ça vous l’avez déjà nié malgré l’évidence reconnue par la grande majorité des analystes)

    Je dois néanmoins reconnaître que je vous ai d’abord pris pour un twit. Vous n’êtes pas un twit, vous êtes un fûté. Je me demande seulement ce qui vous anime. Vraiment.

  13. Roblochon

    Vous dites quoi aux 40% Québécois de souche qui ont voté contre le référendum en 1995, des fanatisés et brainwashés? Des xénophobes? Franchement ça vole pas haut votre affaire, c’est petit, très petit de se rabaisser autant.

    Ne sous-estimez pas vos adversaires politique, les gens qui pensent comme vous font reculer la cause indépendantiste. Cause à laquelle je suis très très attachée moi-même, peut-être bien plus que vous….Je déteste votre discours parce qu’il nous discrédite terriblement. Il est irresponsable.

    Je nous blâme en premier de la perte de ce référendum, 60% le oui en 1995, c’est un taux de mauviette….

    Je veux bien croire la culture a une incidence sur le vote, ce n’est pas la découverte du siècle….une vraie banalité….

    Ces choses se changent cependant, depuis plusieurs années, l’immigration est plus francophone que jamais, or, ces gens sont souvent favorables à notre cause. On doit travailler à gagner leur vote, c’est la seule option valide. Geindre comme plusieurs font, ce n’est que se tirer dans le pied….mais bon, si ça vous console, continuez, moi je milite d’avant, pas à reculons comme vous.

  14. « Je nous blâme en premier de la perte de ce référendum, 60% le oui en 1995, c’est un taux de mauviette…. »

    Tout à fait d’accord.

    Mais n’est-ce pas affubler les 40% d’un dénigrement supplémentaire ? En plus d’être fanatisés, brainwashés et xénophobes, ce sont maintenant des mauviettes ?

  15. J’aime bien ton analyse. Et j’ajouterais le texte de Foglia. On fait voter des vieux qui ont la maladie d’Alzheimer. Qui tient le crayon et pour quel candidat ils votent vous pensez ?

    http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/pierre-foglia/200911/02/01-917743-la-democratie.php

  16. Ce qui m’attriste dans vos généralisations, c’est qu’en plus de faire planner des accusations très lourdes sur l’Autre (racisme, xénophobie) qui sont fausses en passant, vous nous divisez entre nous.

    Personnellement, je suis une ardente indépendantiste, possiblement plus que vous tous, mais je ne militerai jamais de façon négative, par peur de l’Autre….je ne m’associerai jamais à des gens qui pensent comme vous, voire même, je pourrais devenir contre l’indépendance si c’est avec de tels argumentations que vous souhaitez vous défendre. Il y a un nationalisme sain et un malsain et vous êtes très limite….

    Dommage…vous donnez raison aux médias qui tentent d’associer les indépendantistes à l’intolérance, comme on a vu à la St-Jean….

  17. Daniel Labonté

    C’est pas bien bien mieux accuser les vieux….pas plus responsable…

    Le vote est un droit fondamental à tous, même les prisonniers votes, les criminels….

    La démocratie vous pose un problème? Pas moi…

    Curieux discours!

  18. Et au-delà du vote, il faut penser maintenant que tout cela est fini, qu’on ne peut revenir là-dessus. Il faudrait changer le processus électoral.

    Le maire de Huntingdon, Stéphane Gendron, propose une loi pour mettre fin à la corruption. Nous, citoyens, nous pourrions jeter dehors le maire en cours de mandat. Hum… Pas sûr que cette proposition va être acceptée. Pas sûr non plus, que les citoyens font exercer leur devoir de surveillance, surtout à Montréal.

    http://fr.canoe.ca/infos/chroniques/stephanegendron/archives/2009/11/20091103-071400.html

  19. Devant un problème de société, je me regarde avant de regarder les autres. Je pense que faisant parti de la majorité, je me dois à cette exercice d’introspection encore plus. Je me botte le cul avant de botter le cul des autres….

    Question d’attitude….

    Personnellement, ce 60%, taux de mauviette m’a désolée…Les pays qui accèdent à l’idépendance le font avec des taux de 80%-90%.

    Bon j’arrête de vous innonder de mes propos…j’ai dis l’essentiel. Pensez-en ce que vous voulez.

  20. Si je pouvais mettre le doigt et m’écrier « voilà! » pour expliquer pourquoi nous ne sommes pas encore maîtres de notre destinée, je le ferais en pointant ton commentaire.

    Ta façon de penser (ou du moins ce que j’en perçois; je n’ai pas la prétention de savoir comment tu penses) est exactement celle qui nous empêche de réussir.

    C’est celle du consensus, du « tout le monde est ami », du « on fait l’indépendance mais c’est contre personne », du « nous voulons le nous inclusif », etc.

    J’ai des nouvelles: l’indépendance, oui, ça se fait CONTRE des gens: ça se fait contre ceux qui veulent rester fidèles au Canada. Et non, on ne pourra pas convaincre par la raison ces gens de nous appuyer. Et non, nous ne voulons pas faire l’indépendance pour défendre les îles Mouk-Mouk, mais pour défendre la langue et la culture des Québécois.

    Ce que tu écris, c’est la raison principale pourquoi nous ne sommes pas indépendants. Nous avons intégré une sorte de peur collective de tout ce qui pourrait nous différencier de l’autre et nous sommes incapables de sortir du culte du consensus.

    Et pour revenir au sujet principal, je dirais que c’est la raison principale pourquoi Louise Harel a perdu; elle n’a pas été capable de se présenter en tant que fière québécoise et de faire de son unilinguisme un atout.

    Nous ne réussissons pas l’indépendance parce que des gens comme toi sont plus intéressés à l’image des médias et de ce que des gens qui sont naturellement contre nous peuvent penser plutôt que de nous rallier dans un but commun.

    L’indépendance, c’est une rupture. Et une rupture, ça se fait au dépend de quelqu’un. Dire le contraire, et affirmer qu’on ne veut pas faire l’indépendance contre qui que ce soit, c’est mentir. Et ce mensonge est la raison pour laquelle le PQ n’est plus le véhicule de l’indépendance et pourquoi la cause ne progresse pas.

  21. Vous n’avez rien compris. Je ne les accuse pas. Je ne fais que citer un article qui montre que cela se fait. Je ne vois pas ce qu’il y a de curieux là-dedans.

  22. Louis, l’indépendance se fait avant tout avec des votes….j’espère que t’es au courant de ça.

  23. Moi qui ai travaillé en 1995 à Montréal pour vendre l’idée de ce projet commun de l’indépendance dans toutes les communautés….je vous accuse d’anéantir mon travail…..Merci!

    À la prochaine! comme disait votre mentor (ça va être long en christ).

  24. Oui, les votes. Mais pourquoi mettre tant d’énergie à essayer de convaincre des gens qui ont tout pour ne pas nous appuyer plutôt que de miser sur ceux qui ont tout pour nous appuyer?

    Je suis déçu que tu prennes ça de cette façon. Pourquoi écrire « ça va être long en christ » avant que tu reviennes? Personne ne t’a insulté ici, il me semble. Y a-t-il des sujets dont il ne faut pas discuter? Ici, on discute de tout. Enfin, c’est surtout parce que j’écris sur tout.

    À la prochaine, j’espère.

  25. Je parlais du référendum quand je disais « Ça va être long en christ ».

    À la prochaine, le mentor René Lévesque…n’y vois pas autre chose.

  26. Anéantir ? Comment ça ?

  27. Ben il me semble que c’est clair, avec l’augmentation de l’immigration, la seule chance qu’on a de gagner le référendum n’est sûrement pas de traiter tout ce beau monde de ci ou de ça et d’ennemis. Faut aller chercher ces gens un à un, ceux qu’on peut. Aller chercher aussi les de souche fédéralistes (40-50% grosse job là aussi.)

    J’ai convaincu sûrement quelques immigrants à ma cause….vous anéantissez mon travail en traitant ceux-ci comme des traitres à la nation.

    C’est avec des votes seulement qu’on peut y arriver…il faut convaincre au lieu de se lamenter.

    Les discours larmoyants n’auront jamais qu’un impact nuisible.

  28. L’immigration, tu vas la franciser en lui donnant le goût de se joindre à nous. En ne donnant pas l’impression d’un petit peuple mou, à quatre pattes et attendant les coups de pied au cul. Le but, c’est de franciser les immigrants, alors oui il faut parler français partout, en toutes circonstances.

    Mais aussi, il faut se dire les vraies choses: nous recevons beaucoup trop d’immigrants, actuellement. Les CPE et les congés parentaux ont permis de faire augmenter les naissances; mieux vaudrait renforcer ces mesures et réduire drastiquement l’immigration, du moins jusqu’à ce qu’on soit en mesure d’intégrer ceux qui sont déjà ici… Ce qui n’est pas le cas actuellement.

    Bon, je vais vous laisser discuter. J’ai des choses à faire.

    Bonne journée!

  29. Et Louis pense exactement le contraire. Cela ne donne rien d’essayer de les convaincre. Ils ne voteront jamais pour l’indépendance. Et ce n’est pas les traiter de traître, ni les insulter d’une quelconque façon. C’est voir les choses telles qu’elle se présente.

    Le tableau de Louis le démontre. Le vote ethnique est allé à Tremblay, pas à Louise Harel. Donc, il en conclut que le vote ethnique ne s’est pas converti, et ce, malgré vos efforts qui sont fort louables, chère madame, mais nettement insuffisants.

  30. « Pour en arriver à cela, tu additionnes les résultats de deux partis ayant des programmes totalement différents. »

    Il faut être aveugle pour ne pas voir que ces deux partis sont les plus multiculturalistes et que c’est pourquoi les anglos et immigrants leur ont donné leurs votes. Les différences furent sans importance puisqu’ils ont voté pour ce qui comptait le plus pour eux et dont les deux partis partageaient.

    Oui, ils ont voté en bloc pour le multiculturalisme, le pro-anglophone et contre le nationalisme identitaire québécois.

    Asselin avait raison; le Québécois sont bête.

  31. Daniel

    Je n’accuse pas Louis de montrer ces stats, je l’accuse des exagérations subséquentes….accusation de racisme de la part des autres….c’est ce qui me décoit. Sans compter que ces gens ont voté contre Harel pour bien des raisons autre que la peur d’une séparatiste.

    Et quand un effort est insuffisant, on redouble cet effort…baisser les bras n’est jamais une solution, mais si vous y tenez, faites-le, battez vous contre les immigrants.

    Pour ma part, ces ptites idéologies naissantes ont fait que je suis passée du PQ à QS…

    Continuons de nous diviser, ça va bien aller, nous resterons ainsi de bons ptits losers….ça je vous le garantie…

    Vous êtes pessimistes au sujet de l’immigration, on a eu 40% de oui en 1980 et 50% en 1995 avec plus d’immigrants. Les nouveaux immigrants, francophones déjà à 70% en arrivant ici sont plus faciles à convaincre.

    L’immigration n’est plus ce qu’elle était, elles est drastiquement plus francophone qu’avant…

  32. « Personnellement, je suis une ardente indépendantiste, possiblement plus que vous tous, mais je ne militerai jamais de façon négative, par peur de l’Autre….je ne m’associerai jamais à des gens qui pensent comme vous, voire même… »(Koval)

    Voilà qui est un sacré aveu de mauvaise foi. Vous n’avez rien d’une indépendantiste, pas plus qu’une nationaliste, ni certainement d’une Québécoise. Vous n’avez aucune loyauté. Contrairement à votre multiculturalisme, la loyauté est une valeur.

    Être Québécois ce n’est pas une philosophie, ni une religion, ni une idéologie. Ce n’est pas un partage de comment on pense mais de qui nous sommes. On ne s’associe pas à ses parents, à sa famille.

    Vos propos sont à ce point un reniement identitaire qu’il met sérieusement en doute vos origines véritables.

    Un bon exemple qui démontre qu’un parti pour les « francophones » ne suffit pas. Il faut une institution représentative pour les Québécois.

  33. « Vous dites quoi aux 40% Québécois de souche qui ont voté contre le référendum en 1995, des fanatisés et brainwashés? »(Koval)

    Tiens tiens, des « Québécois de souche » que nous dit Koval !

    Vous leur avez demandé s’ils se « pensent » ainsi ou est-ce qu’ils sont nés avec ?

    Le référendum de 1995 était pour l’indépendance des Québécois de souche ou du Québec avec TOUS ses citoyens ?

    Qu’est-ce que vous nous dites au juste, Koval ? Que des Québécois de souche qui refusent l’indépendance d’un Québec multiculturel refuseraient aussi un parti dévoué à l’indépendance des Québécois de souche ?

    Et vous, êtes vous une Québécoise de souche ou est-ce que vous ne faites que le penser ?

  34. « Ces choses se changent cependant, depuis plusieurs années, l’immigration est plus francophone que jamais, or, ces gens sont souvent favorables à notre cause. On doit travailler à gagner leur vote, c’est la seule option valide. »(Koval)

    Vous attendez que les autres vous accordent votre indépendance ? Vous leur quémandez votre indépendance ?

    Pitoyable !

  35. Est-ce que les Montagnais sont venu quémander leur gouvernement autonome au communautés ethniques de Montréal ?

    Vous nous faites honte, Koval.

    Si vous êtes réellement une Québécoise. J’en doute.

  36. C’est exactement ce que Louis dit dans un de ses billets :

    «Voilà donc une raison supplémentaire pourquoi ne ne voterai pas pour le Parti Québécois. Je travaille chaque jour à la francisation des immigrants, mais si le Parti Québécois prenait le pouvoir et imposait l’apprentissage intensif de l’anglais, mon combat deviendrait une cause perdue.»

    Continuons de nous diviser vous dites, alors que Louis pense comme vous.

  37. À vous entendre défendre le multiculturel QS et les ethnies immigrantes (incluant les anglos) comme vous le faites, laissez moi douter de votre identité de Québécoise.

    Désolé, mais je ne vous reconnaît pas en tant que telle.

    Vous me faites penser à Adrien Arcand.

  38. À propos du vote Ethnique:
    Le vote ethnique est utilisé partout, dans tout les pays, et on ne se le cache pas. C’est un élément de la politique qu’il faut maitriser. Cependant, j’ai l’impression qu’ici on est loin d’y voir. Possiblement par peur d’être perçu comme raciste. Non ce n’est pas du racisme, c’est de la stratégie électorale, c’est de la compréhension du bassin électoral et de ses intérêts. C’est en comprenant leurs besoins et leurs idéaux que nous allons les convaincre de nous suivre. C’est aussi en leur choisissant des candidats qui leur sont proche. Je suis abasourdie de voir des québécois se présenter contre des italiens dans des quartiers principalement italiens, surtout quand on envoi un italien dans un quartier adjacent tenter de faire le contraire… On choisi/positionne mal nos candidats.

    Oui, je comprend à quel point c’est chaud comme sujet. Mais sérieusement, notre peur du racisme devient de plus en plus accablante. Beaucoup plus que le racisme lui-même. Mais là est toute la nature de notre peuple semble-t-il… La peur…

    Sur la Question Nationale:
    On ne sera jamais d’accord à 100% sur les idéaux des militants qui nous entourent. Il faut arrêter de s’obstiner sur des détails. Comme disait Falardeau, la liberté d’abord, on s’obstinera sur la couleur de la casquette du capitaine ensuite. En perdant notre temps avec des argumentations comme celle-là, on mine notre propre combat en on contribue nous-même à la tactique principale de notre ennemi, « Divide and Conquer ».

    Le temps n’est pas à la recherche du pays parfait ou d’un projet de société, le temps est à se faire un pays, à s’unir et à prendre notre place. Quand notre place sera faite, on verra comment on veut la décorer…

  39. Oh wow Godwin’s law…

    Sérieusement, c’est non seulement poussé comme comparaison mais ça manque de sérieux.

  40. Alors dans le 40%, comme nous sommes un peuple comme les autres, nous avons notre part de colonisés, de traitres, de rois-negres et de peureux et d’ignorant et de gens ne voulant tout simplement pas quitter le canada (et ils sont une minorité de ces 40%, suffit de debattre avec les federalistes quebecois « pures-laines » pour s’en rendre compte). Non nous ne sommes pas differents des autres peuples, il suffit de relire l’histoire du monde pour comprendre que c’est normal. On n’aura pas 100% des quebecois en arriere de nous, du moins pas tant qu’on ne sera pas libre. Apres, comme dans TOUS les pays devenus souverains, vous pourrez alors demander aux gens si ils veulent retrouver leur ancien statut et là, 98% vous dirons NON ! on est quebcois, on le reste.

    Vous ne comprennez pas ce qu’on vit parce que vous ne connaissez pas l’histoire des nations, encore moins celle des colonies britanniques, et que vous n’avez jamais appartenu à un peuple souverain, independant et libre. Comme néo-quebecois, un immigrant, j’ai eu cette chance de savoir ce qu’etait un pays pour ma naiton. Je n’ai jamais les sequelles de 300 ans de colonisations, je ne suis pas né pour un petit pain, je n’ai pas ce sentiment de culpabilité qu’on les Quebecois à se BATTRE, meme si c’est pacifiquement, contre les CANADIENS pour liberer leur pays. CHretine le disait, nous sommes en Guerre contre les separatisses et une guerre ca se fait au moins à deux !

    Je n’ai pas de probleme à comprendre que tous les gens vivants au QUebec ne sont pas des Quebecois. Dans mon pays d’orgines, il y a des gens qui y vivent depuis des dizaines annees, parfois des generations et qui ne sont toujours pas de ma nation, qui n’ont pas le droit de vote, c’est un possible, et on ne leur demande pas leur avis quand on parle de nos affaires ! Bon ici, comme nous n’avons pas de citoyenneté distincte et que tous citoyens canadiens vivant ici depuis 6 mois peut voter, on peut bien avoir des problemes lors des referendums, surtout quand on connait les naturalisation massives de 1995 et la propagande faite aupres des nouveaux arrivants, je l’ai vecu !

    Ce n’est pas la culture qui a une incidence sur le vote, c’est l’instrumentalisatioon du vote ethnique et l’incomprehension de ces gens arrivés au canada et decouvrant d’un coup : des quebecois, des francophones, une nation disctincte et des mechants separatisses.

    Je ne me rabaisse pas, c’est vous qui vous sentez toute petite à devoir vous excuser, vous justifier, à rester à genoux devant les canadiens en ne comprenant pas que vous ne vous battez pas sur le meme terrain, avec les memes armes, avec les memes regles.

    Et pour finir, vous qui n’aimez pas les etiquettes, ne m’en collez pas une, je suis une personne tres tolerante, toujours prete à debattre, à argumenter et ecouter les autres (du moment que leurs arguments ne soient pas falacieux ou un enorme tas d’aneries ou de mensonges. exemple : si le Quebec devient independant, il se fera envahir par les USA. Les quebecois chasseront les immigrants de leur pays. Le parti QUebcois va creer une republique social-democrate. Ect… y a des limites à la betise crasse et au manque de respect)

    De plus je suis toujours le premier à aller au devant des nouveaux quebecois de toutes origines pour leur parler de notre beau projet de pays qui se veut inclusif, pluraliste, pacifique, ouvert, respectueux, honnete et juste.

    Non, les sales ne sont pas generalement dans le camp des souverainistes et simplement parce que ces gens sont souvent issus des partis progressistes de gauche plus enclin à avoir un coté humaniste, social, environnemental, tolerant, ouvert. On ne va pas refaire le monde non plus en racontant n’importe quoi.

    Les discours de haine, de peurs, de desinformations, manipulateurs, je les entends plus souvent du coté des federalistes sans aucune mesure. Les cheques de pensions, les jobs perdus, la faillite economique, les immigrants menacés d’expulsion, les gauchistes au pouvoir, etc …. on les connait ces arguments. Pouvez-vous me reciter avec autant de facilité les arguments de peurs et haineux dans le discours du Parti Quebecois ou de Quebec Solidaire ? Je vos ecoute …

    Vous voyez, je ne me base pas sur des emotions, simplement sur une analyse.

    Il est normal que des immigrants canadiens venant souvent de pays où regne la turbulence soient defavorables à de nouvelles turbulences ici. Surtout quand ils sont instrumentalisés et desinformés. Il est normal que ces gens qui ne reconnaissent que le canada ne comprennent pas qu’on puisse dechirer leur pays d’accueil, le detruire, le separer. Oui les mots des federalistes ne sont pas choisis par hasard !

    Il est normal pour un canadien, un bon anglophone wasp nostalgique de sa grande colonie canadienne, de ne pas accepter que les Quebecois deviennent souverain et brisent son pays, afaiblissent sa nation.

    ****************

    Je precise que dans de rare cas, on peut etre un pur citoyen nationaliste canadien tout en s’appelant Tremblay et etant ici depuis 450 ans ! Ca n’imunise pas contre ce sentiment d’appartenance et la negation de la reconnaissance de la nation distincte quebecoise ; je connais beaucoup de néo-quebecois de toutes origines bien plus quebecois qu’un Courtemanche ou un Tremblay ! Ca c’est une realité aussi. Si je generalise, c’est parce qu’on parle de generalité, pas parce que j’estime qu’ils sont tous comme ca !

    ****************

    Constater cela, ce n’est pas faire preuve de fermeture, ce n’est pas etre xenophobe, ce n’est pas rejeter les nouveaux arrivants, pas plus que nos voisins canadiens vivant ici ou ailleurs. C’est faire preuve de realisme, froid, sans emotion.

    JAMAIS je n’ai eu la moindre pensée xenophobe en parlant des néo-quebecois (dont je fais partie) et des canadiens, des etrangers vivant dans mon pays et l’occupant. J’ai un tres grand respect pour eux, c’est moins evident dans l’autre sens.

    Et pour vous dire que je ne suis pas du tout nationaliste, c’est qu’une fois le pays libéré, je ne serais pas militant dans un parti nationaliste et je ne defenderais pas des causes nationalistes quebecoises… bien au contraire, je pense que mon nouveau combat, enfin nouveau facon de paler parce que ca sera toujours celui de la liberation des peuples, sera celui que menent aujourd’hui les amerindiens pour leur autonomie, voire leur souverainté.

    Tous les peuples de la terre merite de vivre libre et ils sont une partie de la richesse de cette diversité mondiale. Diversité que je defends ici au Quebec en etant surement plus independantiste que vous, et je me base sur vos propos. Si vous voulez proteger les diversités venues d’ailleurs, c’est ailleurs qu’il faut les defendre, là d’où elles viennent, là où elles sont menacées par la globalisation, pas chez nous ! Est-ce qu’on protege les elephants et les tigres en les mettant dans les zoo d’europe ? Non !

    Ici ce sont les Quebecois qui sont menacés, pas les autres cultures ou ethnies. Si on pretend aimer la diversité, on devrait alors se battre pour eux.

    Apres je precise pour les richesses amenées pas l’immigration et les autres cultures, parce qu’on va me le mettre sous le nez. Cette richesse, parce que cela en est une, est amenée à nous par une influence de ces cultures sur la notre, sur du long terme, par une diffusion lente, respectueuse et harmonieuse, ET NON pas par une substitution radicale, sectaire, à notre culture en s’enfermant dans le communautarisme du au multiculturalisme canadien, en s’excluant, en se cloisonnant et en refusant de reconnaitre la culture commune et majoritaire du pays d’accueil, la culture quebecoise.

    Cela n’engendre que l’incomprehension, le renfermement, l’exclusiion et la xenophobie. C’est ce qu’on peut constater quand on voit des allos et anglos voter CONTRE Harel quand on leur demande de se prononcer sur un programme pour la ville de Montreal. La haine est à ce niveau.

    Maintenant, on peut nier la realité, vivre avec, combattre celle-ci pour qu’elle change pour le mieux. Et non, ca ne correspond pas au pays inclusif, pluraliste et respectueux que l’on souhaite tous.

    La difference entre ces gens et nous ? Nous debattons, nous ne sommes pas toujours d’accord, nous divisons notre vote, nous dechirons nos chemises sur la place publique. Pas eux ! Eux ils nous font la guerre ! Que ca vous plaise ou deplaise.

    Et non je ne fais pas reculer la cause independantiste, vous oui. C’est vous qui reculez, pas moi.

  41. tu peux te battre pour elire le PQ qui propose une citoyenneté quebecoise, certe un symbole, mais quand on sait combien les symboles sont importants chez les nouveaux arrivants. Si tu as milité aupres d’eux, comme moi, tu devrais le savoir.

    De plus ca empechera le canada de nous frauder de nouveau.

  42. Le vote ethnique en France … ah bon ? Et ils votent pour qui les ethnies en France ? Parlons de chose que je connais. Juste pour rire et pour demontrer que dans certains pays il n’y a pas un vote ethnique comparable à ici. La seule chose à la rigueur qu’un ex-immigrant ne votera pas, c’est pour le Front National et encore on generalise parce que de plus en plus de ces gens votent pour quand meme.

    Alors on en parle du vote ethnique dans tous les pays du monde ?

  43. !?!?!?

    Sur la question des immigrants, celle qui nous concerne aujoud’hui. je diverge complètement de Louis….

    Limitons nous à ça SVP….

  44. Roblochon

    Ça c’est niaiseux comme remarque….vraiment….

    Faudrait que je vous envoi un échantillon de sang?

    Vous pataugez dans le merde….

  45. Godwin’s law ?!

    Adrien Arcand souhaitait l’hégémonie de l’Empire Britannique et non pas c’elle du National Socialisme allemand !

    Il a suivi les campagnes fascistes et anti-juives des Britanniques canadians qui l’ont financés pour la création de ses partis national socialistes et anti-communistes, mais tous dans l’intérêt de l’impérialisme britannique.

    C’est vous qui n’êtes pas sérieux. Si nous vous écoutions, nous ne pourrions plus nommer aucun politiciens occidentaux d’avant 1940, sans se voir affublé de la Godwin’s law (anglaise aussi)!

    Une autre loi pour limiter la libre expression !

  46. Sinon bien d’accord avec le dernier paragraphe.

    On fait un pays à nous, ca c’est la base. Apres une fois dedans, on aura largement assez le temps pour s’engueuler ENTRE NOUS, CHEZ NOUS, pour decider du gouvernement que NOTRE PEUPLE devra choisir pour nous gouverner. Gouvernement elu qui changera regulierement comme dans tous les pays occidentaux ! On ne sera pas une dictature.

    Ceci n’empeche pas d’avoir des causes paralleles :
    – l’environnement
    – la lutte à la pauvreté
    – la lutte au multiclturalisme
    – la lutte pour le francais
    – la lutte contre le decrochage scolaire
    – la lutte contre le suicide

    etc. ca n’a aucun rapport avec la mise de coté temporaire ou non de la cause principale qui nous aidera dans les autres causes, avoir notre pays ! On n’a pas d’excuse et faire de la partisannerie ou nous dire qu’on ne veut pas d’un pays qui ne ressemblerait pas à notre fantasme, c’est ridicule et des bavardages inutiles… vu qu’on l’a pas, alors c’est sur que toutes les paroles restent de pures projections. En attendant on perd du temps et les nouveaux immigrants continus d’arriver au canada et non au Quebec… et on se plaint qu’ils ne comprennent rien ? YOUHOU ? Y A QUELQU’UN ?

  47. Alors koval, vas-y, souligne le passage où je parle de droit du sang ou de droit du sol … allez, tu as 5 minutes pour me demontrer comment mes remarques sont niaiseuses.

  48. Oups!

    C’était à Gébé Tremblay que je m’adressais. Remarque tellement niaiseuse…

  49. Mes excuses Roblochon

  50. « Faudrait que je vous envoi un échantillon de sang? »(Koval)

    Les échantillons que vous servez ici suffisent amplement. Un peuple, une nation, c’est une identité riche et ne se limite pas au sang ni à la langue ou la culture ou le territoire. C’est une combinaison de plusieurs de ces héritages ainsi que la reconnaissance de la personne qui les porte.

    Pour ce qui est de votre supposé travail de conversion auprès des tribues de Montréal, les statistiques de M. Préfontaine sont probantes !🙂

    Je ne suis pas le seul à ne pas vous croire !🙂

  51. « Faudrait que je vous envoi un échantillon de sang? »(Koval)

    Je doute fort que dans votre mission de conversion des tribues de Montréal vous avez osé posez cette même question à des Italiens.

    Vous ne la posez qu’aux Québécois.

    C’est ça le racisme.

  52. Gébé….t’es ben trop flyé pour moi!

    Pour discréditer mon discours tu utilises l’argument

    « laissez moi douter de votre identité de Québécoise »

    Moi les simplets du web, j’ai assez perdu de temps avec eux….rgarde, t’as pas d’allure.

  53. La loi de Godwin n’est pas une loi réelle… C’est plutôt une règle: « Plus une discussion sur Usenet dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1. »

    Ici on ne parle pas de Hitler parce qu’on ne parle pas de politique internationale ou d’histoire internationale.

    La loi de Godwin’s n’est pas anglaise à proprement parlé, elle vient de Usenet. Le simple fait qu’un anglais l’ai remarqué avant le reste ne lui attribut rien au point de vue originaire.

    Finalement, vous le dites vous même, Adrien Arcand souhaitait l’hégémonie de l’empire britannique et était d’un racisme assez grave. C’était un fasciste.

    Votre comparaison ne tient pas la route. C’est du niveau d’un troll internet…

  54. Intéressante analyse,

    Le nombre de vote pour Projet Montréal et Vision Montréal dans les secteurs anglos est loin d’être à zéro. Il n’y pas eu de vote massif pour Tremblay, bien qu’il est remporté ces sièges.

    Voici les taux de votes contre le parti Union Montréal. Dans CDN-NDG c’est 47,8 %, à Lachine c’est 36,7 %, à Lasalle c’est 50,8 %, à Pierrefonds 46,8 %. Il y a seulement à St-Laurent (27,1 %) et dans Saint-Léonard (30,4 %) que la proportion est supérieur au 2/3 pour UM.

    Tout ça prouve bien que l’utilisation du mot monolitique est largement exagéré.

    Pour expliquer la victoire de Tremblay dans ces secteurs, on doit se rappeler qu’il est le maire en place, un ancien ministre libéral, mais surtout que Louise Harel a prouvé à plusieurs reprises son incapacité à s’exprimer correctement en anglais.

    Faut pas leur en vouloir de ne pas voter pour elle, ils comprennent pas ce qu’elle leur dit !!!

    Toi, voterais-tu pour une personne qui est incapable de parler ta langue ?

    En tant que député, elle avait accès à un budget de 1500$ par année pour suivre des cours d’anglais. Après 27 ans comme députée, j’ai pas de félicitation à lui faire.

    De plus, Louise Harel a fait les fusions forcés, elle savait très bien ce qu’elle fessait en réunissant tous les citoyens de l’île dans la même ville.

    Si les libéraux n’avait pas fait de défusion, la victoire de Tremblay aurait été encore plus grande. Aurais-tu remercié Jean Charest si Louise Harel avait gagné ?

    En terminant, j’ai fait aussi une analyse des résultats de cette élection.

    http://bit.ly/1j1ASD

    Bonne lecture

  55. Biensûr que tu ne réponds pas à la question !

    « Faudrait que je vous envoi un échantillon de sang? »(Koval)

    Tu n’as pas besoin, Koval, on connaît la réponse !

    Ça t’en bouche un coin !

  56. Jamais vous ne la poserez à un Italien de Montréal, car vous n’avez aucun problème avec leur identité par le sang. C’est c’elle des Québécois qui vous dérange.

    De la discrimination raciale, pure et simple.

    Du racisme, ma chère.

  57. Bientôt tu ne pourra plus voter pour quelqu’un qui parle ta langue à Montréal.

    Alors là seulement tu commencera à t’occuper de ton sort au lieu de celui des anglos et immigrants. Trop tard.

  58. ben oui, lâchez pas la campagne de peur,

    certains disaient ça aussi en 1970 il y a 40 ans…

  59. […] évoquent les divisions culturelles, voir le fameux vote ethnique (1, 2, 3), non sans support factuel.   Ce qui est clair, c'est que la démocratie est dans un sale […]

  60. Et l’autre il parle de campagne de peur. Parlons de campagne de desinformation.

    Harel parle anglais, pas assez pour s’assurer de mener un debat serré, mais assez pour communiquer librement avec les gens.

    Et non, ce n’est pas parce qu’elle ne parle pas anglais, la reponse tu l’as à moitié donnée, c’est parce qu’elle n’est pas liberale.

    Liberele unilingue francophone, ces gens en bon petit soldat votaient pour elle ! Qui se souvient de l’anglais de Jean Chretien ou Stephane Dion à leur debut ? Ha ha ha ! Pathetique et ca n’a jamais empeché des anglophones et allophones de voter pour eux.

    Donc elle n’est pas liberale, pas comme le maire de St-leonard, le bon bissonnette qui n’a jamais du entendre parler d’entrepreneurs italiens, ni de la mafia italienne !

    Et oui elle a fait les defusions… et Tremblay s’est fait elire en promettant de les combattre … pas trop fort quand meme il voulait la garder son ile une ville.

    Et pas fort comme analyse en disant que Bergeron est le gagnant de cette election. Ca c’est s’arreter purement aux resultats. Quand les anglos auront un nouveau candidat tolerable, y en aura plus de gain ! C’est un peu comme les analystes et gerants d’estrade qui nous parlait de la grande victoire de l’ADQ et de Mario y a quelques annees… on a eu le 1er novembre un vote de contestation par la minorité qui est allé voter.

    Le jour où les montrealais sortent de chez eux pour elire un maire, le jour où ils auront le choix, un vrai choix, Bergeron et votre analyse se retrouveront dans l’oubli le plus total, parce que ca ne represente pas la realité montrealaise.

  61. «il n’y a rien d’extrémiste à souligner le racisme anti-québécois des anglophones montréalais»

    Je trouve encore que l’utilisation du mot «racisme» est abusive, même en l’accolant uniquement aux anglophones. En plus, tes calculs reposent sur le comportement des anglophones et des allophones, dont une grande partie parle français, pas seulement sur le comportement des anglophones.

    Je maintiens, tout comme Koval, que ce discours ne peut qu’attiser les ressentiments et la haine, comme on peut d’ailleurs le constater en lisant de nombreux commentaires sur cette page.

  62. C’est quoi le ressentiment de haine ? Les discours de Gébé ? C’est lui qu’on prend comme exemple pour nous parler de la grande majorité des Quebecois et des intervenants sur cette page ? Je peux aussi vous sortir les propos de quelques extremistes racistes anglos, ca amenera quoi au debat ?

    Oui ce discours peut amener un regain de haine, pas une nouvelle haine, elle existe deja et ils n’ont pas attendu qu’on sorte les analyses du 1er novembre pour hair la nation quebecoise et les separatisses.

    Pour eux il n’y a qu’une nation, la canadienne et si on est pas pour on est contre. C’est non negociable et ca a toujours ete comme cela.

    Jamais la voie independantiste n’a pu etre prise en compte par ces gens comme une solution envisageable, probable, meme pas en theorie ! A la difference, plusieurs souverainistes mous se demandent si on ne pourrait pas rester dans le canada, meme certains deviennent des federalistes. Citez moi un politicien anglophone nationaliste canadien qui serait un jour devenu souverainiste ! Deja que c’est rare chez les canadiens-francais vivant au Quebec !

    Nan, ce sont de purs integristes, des extremistes digne du Front National francais ou Autrichien et vous avez peur de les choquer ? Ces gens ne concoivent pas que le Quebec puisse quitter le canada … meme les plus ouvert et tolerant d’entre eux. J’ai des amis parmi ces gens, AUCUN ne peut s’imaginer des QUebecois independant quittant le canada et detruisant (comme si le canada n’existait plus apres l’independance) leur plusse beau pays.

    Il vous faut quoi pour comprendre qu’on meme une guerre (politique et pacifique) contre des ultra-radicaux-nationalistes, quelque soient les manieres ou les mots doux qu’ils utilisent ?

    Non, y a pas de discours mitigés, tolerants, ouverts, pluralistes chez eux, le canada tu l’aimes ou tu es un ennemi. Ca c’est la realité.

    De mon coté, je n’ai aucun probleme à ce qe le canada deviennent independant du Quebec :o), ni de faire partie d’une confederation avec ces gens que j’apprecie enormement quand ils ne sont pas fermés à toute discussion et entente.

  63. Et aujourd’hui nous sommes minoritaires à Montréal.

  64. Tout-à-fait.

    Harel est bilingue. Plus bilingue qu’une bonne part d’anglais à Montréal.

    Autret est sans doute unilingue français, car il ne semble pas informé. Il a été manipulé par la désinformation.

    Pas de passé ni d’avenir, il va disparraître comme les mouches en automne.

  65. Darwin qui ne croit plus aux races maintenant !🙂

    Suffit de parler français pour être Québécois, selon ce Darwin !

    Prennez des cours de russe et vous pourrez vous dire Russe ! Parlez chinois et vous êtes Chinois !

    Sacré Darwin !🙂

  66. Pascal Bélanger, si vous nommez une personne du milieu politique active pendant les années 30, alors il y a peu de chance qu’elle ne soit pas associée d’une manière ou d’une autre au régime national soscialiste allemand. Il s’agit bien d’un conflit mondial. À moin que votre politicien était actif sur la planète Mars !

    De là votre absurdité à déclarer:

    « Ici on ne parle pas de Hitler parce qu’on ne parle pas de politique internationale ou d’histoire internationale. »

    Faut vraiment avoir des limitations intellectuelles pour déclarer une telle chose dans une discussion sur le vote ethnique immigrant !

    Si vos limitations ne vous permettent pas de saisir ma comparaison, c’est votre problème, pas le mien.

    Koval est comparable à Arcand en ce qu’il renie son identité ethnique pour l’intérêt d’un autre.

    Ça c’est si Koval est véritablement d’origine québécoise. J’en doute.

  67. « Le vote ethnique est utilisé partout, dans tout les pays, et on ne se le cache pas. C’est un élément de la politique qu’il faut maitriser. Cependant, j’ai l’impression qu’ici on est loin d’y voir. Possiblement par peur d’être perçu comme raciste. … Je suis abasourdie de voir des québécois se présenter contre des italiens dans des quartiers principalement italiens, surtout quand on envoi un italien dans un quartier adjacent tenter de faire le contraire… »(Pascal Bélanger)

    Avant de dire de pareilles conneries « moralisantes », Pascal Bélanger, renseignez-vous donc.

    Il n’y a pas de vote ethnique chez vos charmants Italiens. Pour avoir la nationalité italienne il faut prouver un lien de sang avec une autre personne de sang italien. La seule autre possibilité est d’être né en Italie sans que ses parents soient disponnibles pour l’héritage d’une autre nationalité.

    Même les immigrants Italiens du Québec, même nés au Québec, sont naturalisés Italiens de par le sang de leur parents ou même grand parents. Quand-bien même ils n’ont jamais mis les pieds en Italie. La loyauté première est le sang italien et la nationalité italienne. La première loyauté va à l’Italie.

    « Mais là est toute la nature de notre peuple semble-t-il… La peur… »(Pascal Bélanger)

    Plutôt la bêtise et l’ignorance !

    Ça fait de beau discours humanistes et internationalistes pendant qu’ils se font manger la laine sur le dos !!

    Bêêêêêête !

  68. En France c’est la loi du sang ou du sol, alors n’importe qui qui naît en rance est Français indépendament de la nationalité de ses parents. Cinq ans de résidence suffisent pour la naturalisation des immigrants. En Italie c’est 10 ans de résidence, suffisament de ressources financières et aucun casier criminel.

    La désinvolture de la France se voit aujourd’hui par le contrôle de la communauté israélienne sur tous les aspects de la politique française interne et internationale. Les Français sont emprisonnés pour des opinions contraires aux politiques d’Israel.

    Beaucoup de Québécois refusent l’indépendance d’un Québec calqué sur la république française. J’en suis !

  69. Wow ! Roblochon, tu remontes dans mon estime. Bien envoyé !

  70. La thèse de ce billet ressemble à s’y méprendre à la gaffe de Parizeau en 1995. Pour moi, sa gaffe n’est pas d’avoir parlé de l’argent et du vote ethnique, ce qui correspondait grosso modo aux faits.

    La gaffe fut de dire que NOUS avions voté à 60 % pour l’indépendance. On est passé ainsi d’un nationalisme territorial à un nationalisme ethnique, type de nationalisme que j’excècre et qui, comme je le disais, ne peut qu’attiser le ressentiment et la haine.

    Après la brillante déclaration de Parizeau, de nombreux néo-Québécois qui commençaient à adhérer à la cause de l’indépendance, entre autres grâce aux efforts et au militantisme de personnes comme Koval, se sont sentis exclus avec raison.

    Reblochon, vous qui vous prétendez un stratège, vous devriez comme moi déplorer ce type de déclaration et de stratégie. Qu’on puisse aller chercher 10 %, 20 % voire 30 % du vote des allophones pourrait très bien faire la différence.

    Mais, bien sûr, tout dépend de nos objectifs. Si on veut bâtir un pays basé sur la pureté ethnique, on n’a pas besoin de nos compatriotes allophones. La «real politic» montre par contre qu’on n’aura jamais notre pays de cette façon.

    Alors, qui nuit à la cause de l’indépendance ?

  71. Ah mais j’ai desaprouvé cette declaration le soir meme. Pour deux raisons principalement :

    premierement parce que meme si elle etait completement fondée, elle oubliait tous ces néo-quebecois, comme moi, qui se battent pour la libertation de ce pays, qui est le notre. Une generalisation bete, mais completement comprehensible lors d’un discours suite à une « defaite » creve-coeur entre autre à cause de gens nous haissant à mourir (on appris plus tard que c’etait une victoire et un vol de la part du canada ! Le vote ethnique en realité fut un vote par les naturalisations massives de la nation canadienne pour nous battre). Il faudrait aussi que certains nép-quebecois s’achetent un decodeur. On sait de qui on parle quand on parle du vote ethnique, on parle pas des neo-quebecois qui se sentent ici chez eux et votent comme les quebecois pour l’evantail des choix politiques, qu’ils soient de mon bord ou pas. On decrit bien ces extremistes qui voteraient pour une borne fontaine parce qu’elle est rouge, des gens qui m’elirait dans St-Laurent, Westmount, Montreal-Nord ou St-Leonard, juste parce que je me presente sous une baniere liberale, meme si je passais ma journée à hurler dans les rues que je ne parle pas anglais et que je suis separatisse !

    Deuxiemement parce que c’etait tres maladroit, sous le coup de l’emotion et qu’il etait certain que ces sales, ces pourris, ces medias pro-federalistes, ces recuperateurs de faux-scandales, la propagande federaliste allait reprendre cela. Notre roi-negre Charest en parle encorem fier de son coup contre landry !

    On va me dire que les souverainistes en font autant avec certains propos des federalistes. Oui MAIS ! Nous n’avons pas le controle sur les medias comme Gesca, radio-cadena et bien d’autres. Generalement quand un journaliste est souverainiste (drainville) il est un minimum honnete et fait correctement son boulot. Les autres ne s’embarassent pas de la meme facon et ont les boss (à la rabinovitch et desmarais) qui les appuient. De plus, autant les quebecois (comme toi) dechirent leur chemise en se rappelant des propos de Parizeau ou Falardeau, les federalistes oublient bien vite et ne parle pas sur la place publique des ecarts de langage des leurs.

    Une fois de plus, deux clans, deux methodes, deux regles et c’est encore nous qui nous divisons et tirons dans le pied.

    Oui ce n’est pas correct et alors ? Y en a dans le canada uni, y en aura dans le quebec libre des cons et des racistes (je n’inclue pas Parizeau qui est loin d’etre une personne raciste, faut le connaitre et pretendre le contraire ne serait que de la diffamation, du salissage et de la malhonneteté crasse). Ca fait quoi ? Doit-on absolument mettre le doigt dessus ? LEs federalistes ne le font pas assez ? Ils sont où les beaux penseurs anglos pour hurler quand la gazette sort des propos racistes ? Eux ne se font pas d’histoire de peur avec ca, et ca ne nuit pas à leur cause, l’unité canadienne.

    Oui nous avons un handicap, il serait temps que les Koval et Darwin (elle est où l’evolution) en prennent acte et comprennent qu’on ne joue pas sur le meme terrain avec les memes regles. Au lieu de cela, vite allons detruire les arguments de Louis, traiter Reblochon de raciste et d’intolerant… tssssss, ils rigolent bien les anglos en face. Et vous savez quoi ? Les Quebecois en ont marre, ils en ont marre de voir les souverainistes s’entredechirer, se chier dessus entre eux, se diviser au lieu de pousser du meme bord uni pour leur cause.

    Est-ce que je ne vais pas voter pour le PQ parce que des gens comme Darwin, Koval, Gébé, Prefontaine, ne sont pas du meme avis que moi ? Non, je reste grouper, avec le troupeau et je sais qu’uni nous pouvons. Ceux qui nuisent à la cause, ce sont ceux qui ecoeurent les quebecois avec ces divisions, ceux qui demontrent qu’on ne sera jamais uni et donc qu’on gagnera jamais.

    QU’on aime pas les propos de Gébé, Parizeau, Falardeau, Reblochon, Prefontaine, Koval, c’est une chose. Qu’on nous sorte des discours puerile du genre « je ne voudrais pas etre dans un pays avec des gens comme vous, je ne veux pas d’un pays qui vous ressemble, etc. » c’est d’un ridicule. Deja parce qu’un pays comprend des diversité politique dont des idees extremistes de tous bords. Et qu’ensuite aujourd’hui, vous etes deja dans un pays avec des gens qui vous derangent et ne pensent pas comme vous, un pays intolerant avec ces extremes. ALors ca sera quoi la vraie difference ? Simplement que ce seront nos debiles, nos problemes, nos histoires et pas celles des canadiens.

    Non parizeau n’a pas ete malin. Mais si on va plus loin que la forme de son message, qu’on arrete de jouer avec les definitions, bien sur que le vote ethnique n’a pas ete en notre faveur en 1995 ! Il faut que je vous sorte les statistiques ? Ca ne voulait pas dire tous les gens du vote ethnique, juste ceux qui ne votent pas avec leur tete, ni leur coeur, mais avec leur haine !

    Ne soyez pas plus con que vous etes. Ne jouez pas le jeu des federalistes. Essayez de vous battre avec les memes regles que nos adversaires.

    En attendant, avec vos belles paroles on ne va pas loin et je doute que ca soit les propos de parizeau, ceux de gébé ou les miens qui ont fait qu’en 95 on se soit fait voler un pays et qu’en 2007 et 2008 les quebecois n’ont pas elu un parti qui proposait de leur faire un pays à eux. D’ailleurs 2007, c’etait les propos homophobe tenu par les federalistes et certaines communautés retrogrades ne pouvant concevoir qu’un homme puisse aimer un autre homme, alors l’avoir comme 1er ministre ! Je ne vous dis pas comment on a jonglé avec les communautés pendant la campagne pour presenter notre chef. Chez certains c’etait un refus categorique, meme leurs leaders ne voulaient pas s’assoir à coté du pédé separatisse. Nan, la haine, l’ignorance, l’incomprehension, le mepris, c’est en face qu’il faut le denoncer et le combattre, pas chez nous.

  72. Claude Lévi-Strauss, le grand ethnologue juif, vient de mourir aujourd’hui à 100 ans.

    Le mirage de l’entente universelle

    « Sans doute nous berçons-nous du rêve que l’égalité et la fraternité régneront un jour entre les hommes sans que soit compromise leur diversité.

    Si l’humanité ne se résigne pas à devenir la consommatrice stérile des seules valeurs qu’elle a su créer dans le passé (…), elle devra réapprendre que toute création véritable implique une certaine surdité à l’appel d’autres valeurs, pouvant aller jusqu’à leur refus, sinon même leur négation.

    Car on ne peut, à la fois, se fondre dans la jouissance de l’autre, s’identifier à lui, et se maintenir différent.

    Pleinement réussie, la communication intégrale avec l’autre condamne, à plus ou moins brève échéance, l’originalité de sa et de ma création.

    Les grandes époques créatrices furent celles où la communication était devenue suffisante pour que des partenaires éloignés se stimulent, sans être cependant assez fréquente et rapide pour que les obstacles indispensables entre les individus comme entre les groupes s’amenuisent au point que des échanges trop faciles égalisent et confondent leur diversité.

    Il n’y a pas, il ne peut y avoir, une civilisation mondiale au sens absolu que l’on donne souvent à ce terme, puisque la civilisation implique la coexistence de cultures offrant entre elles le maximum de diversité, et consiste même en cette coexistence.

    La civilisation mondiale ne saurait être autre chose que la coalition, à l’échelle mondiale, de cultures préservant chacune son originalité. »

    Claude Lévi-Strauss, Race et Histoire, Race et culture

    « L’humanité s’installe dans la mono-culture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave. Son ordinaire ne comportera plus que ce plat. »

    Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955

  73. Le vote des petits vieux, malades, certains terrorisés voire menacés, ca existe. Et ce ne sont pas les souverainistes qui en profite hein. Alors qui les utilisent ? Toute personne active et militante lors des elections à Montreal connait la reponse. Ce n’est pas un secret, c’est juste pratiquement impossible à coincer les salauds deja parce que souvent ce n’est pas illegal au sens juridique de la loi. L’intimidation discrete, les pressions, les poteaux attendant au bout des corridors et accompagnant madame chose et monsieur truc jusqu’à l’isoloir, on connait. Les couloirs placardés d’affiches dans les etages dont les acces sont interdits aux verificateurs, on en a vu et pas un vieux n’a voulu temoigner. Ils n’ont pas envie de manger leur soupe froide et de dormir dans des draps salent pour le reste du mois !

    Mais bon Koval doit encore vivre sur une autre planete !

    Il a deja du oublié cette ministre liberale à Laval qui se baladait avec sa photocopieuse portative et qui recrutait des membres pour son parti.

    Il a deja du oublié ces deux petites vieilles courageuses (ou inconscientes) qui ont interpellé les journalistes pour leur dire qu’on les avait amenées de force à ce rassemblement pour Paul Martin et qu’elles ne pouvaient plus partir maintenant. On leur avait promis un lunch, c’etait juste une salle remplie de chaise pour notre ancien 1er ministre en election, il fallait remplir la salle, on a vidé quelques maisons de retraite ! Ca c’est la realité au Quebec !

    Vite une chemise, dechirons-là ! Vite un tas de sable, plantons-y notre tete ! pfffff, ca en devient presque decourageant de se battre pour donner un pays à de pareil types qui s’enfarge dnas les fleurs du tapis. On ne fait que denoncer nous, on ne fait rien d’illegal ou de croche, enfin dans notre grande majorité, y a toujours une exception qu’on nous fout sous le nez pour nous montrer que nous aussi… sauf qu’en face c’est plutot la regle que l’exception. Pas pour rien que ce sont les petits vieux et les nouveaux arrivants qui sont ciblés. Comme les fraudeurs, ces gens s’attaquent aux personnes les plus influencables et les plus faibles de la population. Un vieux a peur de perdre sa pension, un immigré a peur de se faire retourner chez lui. Classique et efficace.

    Et non on n’en veut pas aux neo=quebecois et aux vieux. Ils sont avant tout des victimes de ces sales, de ces pourris qui les instrumentalisent en arme electorale.

    Quand les residences de gouin se vident à Montreal, les accompagnateurs sont majoritairement des liberaux, c’est leur vote qu’ils sortent. Ca c’est un fait. Vis avec.

  74. […] debate on the monolithic anglophone vote against Louise Harel […]

  75. Exactement ce qui indigne Foglia. Heureusement, je viens de lire que des associations de personnes âgées ont porté plainte.

  76. Reblochon

    Vous pouvez bien vous évertuer à critiquer chacune des virgules de mes opinions…

    À mon avis, vous devriez aussi prendre quelques distances vis-à-vis les propos consanguins qui empoisonnent le mouvement…c’est tout. C’est ce qu’on dénonce et nous sommes plusieurs…Vous pouvez bien nous ridiculiser tant que vous voulez, ça ne me dérange pas. L’esprit consanguin nationaliste, c’est non négociable, je le rejette férocement.

  77. Je crois Gébé, que Koval ne cherche pas à alimenter une discussion saine, mais à semer la confrontation voire l’obstination. Mieux vaut l’ignorer!

  78. Daniel Labonté

    C’est bien certain qu’une conversation comme propose Gébé, ne sera pas saine…mais si toi tu trouves ça génial les histoire de consanguins, ben jase avec lui…j’m’en sacre franchement…

  79. Avis à tous ceux qui dénigrent l’essence des propos de ce billet :

    1) Avant de critiquer la partisanerie dans un blogue (qui réflete les positions de son auteur), vous devriez les faire pour les médias qui, eux, devraient être impartials en se contentant d’informer la population. Le cas de la ligne éditoriale fédéraliste de La Presse est bien connu. Toutefois, en ce qui a trait à la dernière élection à la mairie de Montréal, les articles parus dans The Gazette sont encore plus révoltants. En résumé, ils exortaient littéralement les Montréalais à voter pour Gérard Tremblay simplement parce que Mme Harel est souverainiste et à cause d’un vieux discours de Richard Bergeron sur les attentats du 11 septembre. Autrement dit, ils préféreraient un maire corrompu (qui devrait comparaître devant la Cour si nous n’avions pas un système de justice à 2 vitesse) que pour n’importe lequel des autres candidats. Tout ceci en déifiant Pierre Elliot Trudeau comme d’habitude. Et bien, le vote des anglophones est le reflet du contenu de ce journal démagogue.

    2) Quant au vote francophone, je vous invite à regarder davantage les résultats et vous constaterez qu’il a été divisé entre Mme Harel et M. Bergeron. Cette division du vote a pavé la voie à la victoire du maire sortant. C’est une évidence, et tel est le propos de Louis P. et bien d’autres personnes. Or, pour se débarasser de cette classe politique corrompue (Tremblay et les libéraux de Jean Charest), il faudra à l’avenir diminuer la division du vote, pour éviter que le Québec ne devienne une république de bananes…

  80. Un remede de cheval?
    Le Bloc a Ottawa est comme un parapluie….Seulement ceux qui se préocupent de leur environnement vont regarder en-haut, a coté, en bas….et c est en-bas q u ils vont remarquer que l eau monte et vont agir en conséquence! Avant l inondation….Ceux qui ne se préocupent pas ou moins, de la politique ceux la ne voient pas l eau monter!….et, a cause du parapluie ne sont pas avertis par les gouttes de pluies qui leurs tomberaient sur la tete, sans le parapluie!
    Je continus….(J ai peur que la connection encore..Tab!..)

  81. Le Bloc est un écran entre le Québec et Ottawa. Cette créature a Bouchard (Le copain de Charest..) serait utile pour DÉFENDRE! le québec a Ottawa en temps normal…Mais! Avec un patient moribond comme le Québec ca prend autre chose…Qu un anesthésiant!..Lol!….
    Donc! Enlevons nos lunettes bleues et affrontons la tempete!…
    Duceppe a Québec!
    Sabordement du Bloc et récupération de ses députés par le PQ….Les éléments du PQ pas assez fort…Au golf!….Hi!Hi!
    Pas d attaque d apolexie pour la prochaine! Hi!Hi!Hi!….Voila le monstre: On laisse passer Ignatief (Entouré de ses conseillers a la Chrétien…)avec son Justin Trudeau….
    On vat tellement voir la vérité en face!…et ont vat tellement se faire écoeurer…(Imaginons Justin Ministre!..Lol!)que le résultat sera un vote massif pour le oui…..
    Je crois qu il y a meme des ethniques qui vont pencher de notre bord…quand ils vont voir Ottawa transformer en nef des fous de Jerome Bosh!
    Les tomates et les oeufs!…Dans la boite! La! coté! Svp!..Lol!
    Vive le Québec libre….Avec le moins de crasse possible….

  82. la politique du pire. Triste à dire, mais je crois de plus en plus que c’est ce qu’il nous faut. je continue à clamer qu’avec une demission totale du Bloc la vieille du referendum, on avait largement les 0.5% qui nous manquaintt pour devenir un pays libre.

    Je ne comprends pas les federalistes qui ne veulent plus du Bloc à Ottawa. Ils sont la preuve que le federalisme peut fonctionner et ils font tellement bien leur boulot que le Quebec est partiellement protégé, meme si il ne peut toujours pas profiter pleinement de son potentiel et s’epanouir. C’est une garantie que les Quebecois mous du derriere n’auront jamais le courage de s’assumer comme un peuple libre.

    Seul point positif, l’argent et la logistique dont benificie un bloquiste, c’est toujours ca de moins pour les liberaux provinciaux. Si ce n’etait pas de ce detail, je ne voterais plus pour le Bloc. Mais pour le moment, avec cette population d’endormis et de peureux, ma voix ne changerait rien, surtout que je n’entends que tres peu ce genre de discours parmi les rangs souverainistes. Dès que le vent tourne, je suis pres.

  83. Le Quebec est deja une republique bananiere. J’en ai eu encore la preuve le lendemain des elections. Je donnerai peut-etre des infos à Louis si j’arrive à rassembler plus de preuves et details.

  84. De toute facon si plus tard, on -S ennuies du Bloc!- Lol!…On n a rien qu a y replacer; Un rectangle Québecois, Hi!Hi! Un carré Québecois et meme une Boule! Québecoise!…
    Si on fait rien, y a rien qui vat arriver! C est certain!….

  85. […] ledernierquebecois.wordpress.com/…/vote-ethnique-statistiques […]

  86. Bien dit ! Voilà un texte sensé et réfléchi. Bien content de lire quelqu’un qui nous ramène dans la discussion.

  87. Bof!!

    Tant aussi longtemps que vous  » les quebecois » refusez votre histoire: qu’un immigrant nomme Jacques Cartier avec ses confreres se son installe au Canada.

    Nous, les immigrants( que vous avez tant ce mot),ne voyons que vous etes une bande d’hypocrite qui pretend sans raison valable que cette terre vous appartient.

    Au noms des immigrants

  88. Oh pour ceux qui reclame Jacques Cartier le colonisateur!

    Colonisateur = immigrant qui tue les aborigene pour approprier la terre d’un aborigene.

    Au nom des immigrants

  89. Je savais pas que le curé Labelle tuait des aborigenes…..

  90. J ironise…En fait…La religion protestante punis le mauvais et récompense le bon par des bénéfices matériels…Ainsi, l immigrant protestant en arrivant en Nouvelle–Angletere vat éliminer le suppot de satan qu est l anémiste amérindien….Dieu pour le récompenser vat lui donner sa terre….
    Du coté catholique le SAUVAGE etait percus comme un écarté et pour l amener dans le droit chemin on les convertissaient a la religion Catholique…
    Il ne reste a peu pres plus d ABORIGENE en Nouvelle-Angletterre il n y en a plus un (Beothuk) a Terre-neuve et nous au Québec ON LES A TOUS ENCORE!….Ah!Ah!Ah!….
    MONTREAL s appelait au Départ Ville Marie…..Et sa fondation par Maisonneuve avait pour but de convertir les Indiens…..
    Selon la Charte des cEnt Associés, si je me trompe pas un ABORIGENE convertis avait le droit d avoir sa nationalité francaise…..
    Coup donc!!! Est-ce qui a un FÉdéraste a MOurial qui s est laché? Pour que ca sente aussi fort! et qu on enntende des EFFAIRES deu memes! Crisse!….

  91. 1764…..REVOLTE de Pontiac….Un ABORIGENE!…….Les Amérindiens se soulevent dans l Ouest en espérant le retour des francais!…..Le général Britannique Anglais Jeffrey Anherst propose dans une lettre de contaminer les ABORIGENES! avec la variole, pour les faire mourir…..

  92. Y a t-il quelqu’un parmi vous qui ni que Jacques Cartier et ses confreres son des immigrants?

  93. Pas un immigrant, un conquerant.

    Et ne parle pas au nom des immigrants s’il te plait, on n’est pas tous aussi malhonnete dans nos propos.

    Parce que si tu veux reviser l’histoire, on est tous chez quelqu’un. Tu ne vas pas en 2009 t’amuser à replacer tous les gens suivant l’origine de leurs ancetres. De plus, vu le nombre quebecois qui ont du sang amerindiens, ils sont aujourd’hui tout à fait chez eux ici.

    Discours falacieux et ridicule. Demontrant de plus une parfaite ignorance de l’histoire du monde.

  94. Je vois que t’as pas fini ton histoire du secondaire quatre. As-tu ton diplome DES?

  95. dans ce cas

    l’immigrant quebecois ….

  96. Oui moi!…C etais un touriste!(Un explorateur. Bon.) Il n est pas resté en Amérique….Il s ennuyait trop des danseuses tout nues du Moulin Rouge a Paris….

  97. Monsieur a surement les preuves que les amerindiens d’aujourd’hui sont arrivés les premiers ici. J’aimerai les voir. J’aimerai voir qu’il n’y avait aucune autre nation amerindienne en place avant leur venu. Depuis le paleolithique, y en a eu du brassage.

    Juste la nation mohawk qui est partie du Québec pour s’installer jusque dans l’etat de NY. Ouais, l’immigration a ete inventé par les mechants europeens ! Allez dire ca à un berbere.

  98. en tout cas

    je suis sure t’es juste un immigrant quebecois descendent du immigrant Jacques Cartier et ses confrere.

    si t’avez le sang aborigene, tu ne serai jamais un independentiste

  99. a oui, un autre qui admet d’etre un immigrant quebecois descendent du immigrant Jacque Cartier et ses confrere.

    alors regarde toi dans le mirroir avant de dire le mot immigrant

  100. et les filles du roi ont immigre au canada et donna naissance au immigrant quebecois ….

  101. En plus t est pas polis!…..T as l air d avoir un probleme de racimte a moins que tu sois un fédératse qui cherche le trouble…..J ai pas fini mon histoire du sec quatre je la continu encore mes toi ton DES ca veut tu dire DES mangeux d marde? On passe a un autre appel!…..

  102. est oui un autre hypocrite qui pretend que le cure immigant seul est saint qui connais le bon du mal. quelle arrogance

  103. Jacques Cartier (né en 1491 à Saint-Malo en Bretagne, mort au même endroit le 1er septembre 1557) est un navigateur et explorateur français.

    Il n’a jamais immigré au Canada, pas plus que ses compagnons, ils ont ouvert une route et permis la colonisation future de cette region. La mise en place de la colonisation et de la propagation de la religion catholique etait leur boulot. Ce sont des conquerants, apres ils sont rentrés chez eux.

    Quand on est ignorant, quand on a pas du suivre ses cours du secondaire, on essaye au moins de ne pas se faire remarquer et de traiter les autres d’ignorants.

  104. Wow! ou est passe ta reaction que tes confreres sont racistes?

  105. excuse mon lapin, mais je ne suis pas un descendant de Jacque Cartier puisque je suis arrivé ici il y a 16 ans !

    S’il te plait, achete toi un cerveau. Tu te ridiculises dans une ignorance crasse et tu amalgames tout.

    On est tous l’etranger d’un autre et on vit tous sur des terres ayant appartenu à d’autres. Relis ton histoire !

  106. C est ca! Salis ta ville…salis ta province…salis ton pays…..Fait comme chez vous!

  107. et oui

    le canada etais propre avant que l’immigrant Jacques Cartier et ses confrere arrivent

  108. si vous n’ete pas content, retourne chez vous la France

  109. Si s est pas propre ici pourquoi tu crisses pas ton camp chez vous? Les gens comme toi ca fait monter la xénophobie et la haine entre les peuples….Tu devrait faire vérifier ton DES…..Hi!Hi!…Ils te l ont vendus combien?…

  110. Oh, des propos racistes … de la haine en barre. Que c’est beau comme un laché de Napalm au petit matin, ca degage une de ces odeurs.

    je suis ici chez moi en tant que citoyen quebecois. Ceux qui ne sont pas chez eux ici à la rigueur sont les citoyens canadiens.

    Mes enfants ont du sang amerindien, je ne vais pas les charcuter pour renvoyer en France leur partie francaise. Ils sont ici chez eux et sont eux aussi des Quebecois. Pas des canadiens.

    A bon entendeur, salut.

  111. T est pas loin d une plainte au droit de la personne mon ti bonhomme….Les propos haineux sont illégaux ici

  112. normand,

    si ta priorite est la carriere, la famille et ton gagne pain, tu serai moins constipe avec le sujet du nationaliste.

    tot ou tard, t’aura un descendent immigrant ( que vous prononcez avec enthousiaste) alors integre toi avant que tu deviens trop constipe

  113. tu as raison de plaindre au droit de la personne et on va voir si le site sera ferme ou pas? au sujet des PROPOS HAINEUX!! hahahahaha

  114. J’aimerais rappeler à tous de jeter un petit coup d’oeil aux règles régissant la section des commentaires.

    On peut attaquer les arguments de quelqu’un avec une très grande force sans faire d’attaques ad hominem. Il faut attaquer les idées, pas les individus.

    * * *

    J’ai peu de temps, je dois quitter. Mais vite, comme ça, quand montreal parle de Jacques-Cartier comme d’un immigrant, j’ai envie d’ajouter: « et alors »? Je n’ai rien contre les immigrants. J’en ai contre le fait que nous, c’est-à-dire ceux qui sont déjà ici, accueillons trop d’immigrants pour notre capacité à bien les intégrer.

    Mais un immigrant, tout comme reblochon en était un, est quelqu’un qui doit chercher à s’intégrer et à rejoindre la culture de son nouveau pays d’appartenance. Nous avons tous une responsabilité pour ce faire, mais il s’agit d’une responsabilité partagée. Qu’un Québécois refuse d’accepter l’apport culturel de l’immigrant est aussi dommageable qu’un immigrant qui refuse d’accepter le fait qu’il existe un peuple ici qui est le peuple québécois et que ce peuple est francophone.

    Il n’y a pas de solution magique. Deux solutions possibles:

    1) On continue de recevoir l’équivalent de la ville de Québec en immigrants à chaque décennie, mais on se respecte en tant que Québécois et on impose notre langue davantage, dans notre quotidien, en leur parlant systématiquement en français et en appuyant des politiques de francisation plus poussées;

    2) On réduit le nombre d’immigrants à un niveau plus facilement gérable et on compense pas des politiques de bonification des congés parentaux et de programmes de type CPE pour encourager les naissances.

    Si on n’agit pas d’une façon ou d’une autre, le peuple québécois, une entité qui dépasse de loin un simple espace géographique, ne survivra pas.

  115. Je suis pas fermé a l immigration mais quand un [* pas d’insultes SVP] (Qui m appel par mon nom en plu!…)me fait chier comme celui la, a, matin!, parce, que le ministere de L immigration ne fait pas son travail!(Intégration, um minimum d éducation sur ce pays, la langue) Ou qu elle le fait trop bien!….(Dans un autre sens dont on vois le sous-produit mal adaptée)
    Tu nuis a ta cause et a celle des immigrants, ti-bonhomme doublement!…Parce que je suis pas a Mouirial la, je suis en Région et les gens en région qui te lisent, ici, doivent ce dire: J espere que ca s en vient pas icitte ca!…..

    [*modération]

  116. en tout cas les gars!

    J’ai bien rigole avec vous.

    Reflechi un peu avant de parle pro nationaliste
    Ca vous mene nul part

    Tout le monde est la pour le gagne pain
    Un pays Quebec? Se renfermer soi meme?

    et oui, un pays pour les quebecois de souche.
    vous serai vu comme des racistes

    avec un pays Quebec,trouver un travail?
    Attendez vous a souffrir avant que l’economie redresse.

    si vous voulez un pays, il y a des consequences sur ton gagne pain.

    Reflechi…. pays ou ton gagne pain
    Reflechi….
    Reflechi….

  117. « Je me suis souvent repenti d’avoir parlé, mais jamais de m’être tu. »
    Philippe de Commines

  118. J m en doutais!!!….Je l ai écris en haut au début!….J en ai profité pour passer des mesages moi aussi! Lol!….
    En tout cas, la j en ri, pas talleur!(..)
    Pi au lieu de m astiner sur les memes vielles peurs que dans les années 70 je vais faire mon déjeuner…je suis en retard sur ma journée! Caline de binnes….

  119. Louis,

    je suis d’accord avec toi que tu vois les immigrants comme un risque pour le travail de ceux qui sont deja ici comme moi.

    Mais qui paies ma check de retraite?
    On n’a besoin de 3 a 4 et plus de travailleur pour subvenir un retraite.

    Le monde est faite pour devenir du pire en pire.
    On le ralenti mais jamais l’arreter.

    tu parles de l’encouragement de naissance?
    bonne discussion, comment?
    les gens marrient tard. c’est l’horloge biologique qui joue contre la population.

    Louis,
    le cote national est important quand tu es jeune mais mon gagne pain, ma famille et ma retraite sont plus importante.

    on se fait appeler les Quebecois deja, tu veux quoi?
    Un passeport quebecois? tout le monde t’appelle deja quebecois.
    un dirigant quebecois? Jean Chretien est un.
    quebec c’est le francais? Tout le monde c’est ca

    tu veux quoi? un tatoo d’un fleurs de lis sur le front de tout le monde?

    il faut que tu comprenne aussi pourquoi les gens sont pas dans le nationaliste.

  120. je ne te fais pas chier le matin

    je te reveille. Il faut comprendre pourquoi les gens ne pensent pas comme toi. C’est bien de dire ce que tu penses et cela te soulage et espere que les gens te felicite mais t’as le talent d’un convertisseur.

  121. Houla le discours de propagande federaliste qui date d’au moins l’arrivé de Wolfe sur les plaines.

    Bon avoir un pays c’est s’ouvrir sur le reste du monde. Rester une petite province et hair les nouveaux arrivants c’est cela se renfermer.

    Et non les Quebecois n’ouvriront pas la chasse aux immigrants dans un Quebec libre, deja parce qu’ils sont majoritairement pacifique et respectueux… meme trop c’est comme pas assez. Les vrais racistes, ceux qui instrumentalisent le vote ethnique, ceux qui refusent de reconnaitre le peuple quebecois comme egal au peuple canadien, ceux qui revent de chasser les immigrants ne font pas partie des partis progressistes, souverainistes, independantistes (y a une nuance), de gauche … on les retrouve plus souvent chez les federalistes et gens de droite. Ca ne represente pas vraiment l’electorat des gens qui defendent un Quebec libre.

    Plus personne ne nie la capacité du Quebec à devenir autonome economiquement, meme pas charest. Alors non l’argument de peur economique ne tient plus de puis longtemps, en considerant qu’il est pu etre valable un seul moment.

    Non on ne fait pas un pays pour devenir plus riche, non ce n’est pas un choix entre notre gagne-pain et notre liberté. Non les entreprises ne fermeront pas dans un Quebec libre, le businessman se fiche eperdument du nom du pays dans lequel il fait des affaires.

    Que des discours de peurs, de desinformation, malhonnetes, sans fondement, negatifs. Rien qui ne tient une analyse rigoureuse plus de 30 secondes.

    Tous les pays equivalents au notre qui ont eu leur souveraineté ces dernieres années ont vu leur economique s’epanouir deja par la reconnaissance internationale qu’il venait d’aquerir est qui est un enorme levier ecnomique.

    Un president d’une boite de consultant montrealaise accompagnant charest en Baviere a admis qu’en dehors de la France, le Quebec etait peu connu et que ca nuisait aux affaires !

    Pouf le lien !

    Charest: l’autonomie des États non souverains montre ses limites

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/200906/30/01-880304-charest-lautonomie-des-etats-non-souverains-montre-ses-limites.php

    allume …
    Chasse tes peurs reprend courage …
    renseigne-toi … un pays où ton gagne pain ira mieux !

  122. […] texte intéressant par M. Préfontaine sur le vote ethnique aux élections municipales de dimanche, qui est devenu rapidement une discussion sur les politiques […]

  123. […] […]

  124. De toute évidence vous n’ete pas mathématicien.Le degré corrélation est consternant.Les gens comme vous sont tellement partisan qu’ils perdent de vue toute sens des réalités.Si les québécois francophone avaient voté avec le meme degré de  »racisme »que nos amis anglophone nous serions indépendants…Malheureusement dans ce domaine ils nous ont battu,avec…le vote ethnique;ca c’est la réalité.

  125. […] Je crois que Gérald Tremblay est fidèle à ceux qui l'ont élu, malheureusement! https://ledernierquebecois.wordpress.com/2009/11/03/vote-ethnique-statistiquesC'est à nous, citoyens, qu'il revient de nous organiser politiquement et de voter, nous […]

Comments are closed.