Non à (toutes) les taxes TV

Si vous êtes comme moi et que vous écoutez le moindrement la télévision câblée, vous avez sûrement vu cette nouvelle campagne publicitaire intitulé « Non à la taxe TV ». Un jeune fendant genre « je suis dynamique et je vous emmerde » interroge de soi-disant badauds et leur demande ce qu’ils pensent de la nouvelle « taxe TV » devant leur faire payer 10$ de plus par mois pour financer des réseaux généralistes « faisant 400 millions de profits ». Demandé de cette façon, on imagine les réponses: une succession d’indignation et de haut-le-coeur pour cette infâme taxe.

non-a-la-taxe-tv

Source de l’image

Pour ma part, ça me laisse plutôt de glace. Oui, je m’oppose à une telle taxe, car je crois que ce n’est pas aux plus pauvres de payer pour la télévision. Dix dollars par mois, c’est une journée de nourriture pour le travailleur au salaire minimum ou c’est du petit change pour le plus favorisé. On devrait financer adéquatement les télévisions publiques à même nos impôts, pour s’assurer que ce ne soient pas les plus pauvres qui écopent. La plus grande télévision du monde, la BBC, est presque intégralement financée par l’État britannique, grâce aux impôts.

Non, ce qui me dérange dans cette campagne, c’est l’impression d’être utilisé. Ce sentiment que d’une réunion de fin d’après-midi où on engloutissait des beignets en s’abreuvant de café soit née l’idée d’une campagne publicitaire m’interpellant – moi – pour me demander de sauver les fesses de Bell, Bell Aliant, Cogeco, EastLink, Telus et Rogers. L’idée que je ne suis qu’un vulgaire pion dans une stratégie marketing d’entreprises privées visant à s’opposer aux visées d’un organisme public (le CRTC) appliquant les volontés de nos élus. Cette sensation que je suis un idiot trop stupide pour comprendre quels sont leurs intérêts.

Oh, le slogan est gagnant: « Non à la taxe TV ». Court, percutant, facile à retenir, définit le débat selon les objectifs. Probablement un yuppie d’une firme de communication qui a trouvé ça. Et l’argument de poids, ces 400 millions de dollars de bénéfice d’exploitation; ça ne viendrait probablement pas à l’idée du citoyen lambda que nous payons nous aussi pour les télévisions câblées. Que nous avons financé, de nos poches, cette campagne.

En effet, ils sont nombreux ceux qui s’opposent aux taxes et aux impôts. Mais pensent-ils sérieusement que les compagnies privées, comme les télédiffuseurs, ne se financent pas sur notre dos? Quand vous payez 40$ par mois pour votre cellulaire, pensez-vous sérieusement que c’est le véritable coût qu’on vous charge? Il en coûte peut-être 5$ à Rogers ou Telus pour vous offrir votre téléphone. Le reste, ça va dans leur poche. C’est un impôt, une taxe.

Bien sûr, on me répondra qu’au moins on a le choix. Vraiment? C’est pareil partout. À l’épicerie, dans un magasin de vêtements, pour acheter une voiture, partout. L’impôt que vous ne payez pas à l’État, vous le payez au détaillant. C’est son profit. Et c’est cet argent qu’il gaspille ensuite dans des campagnes publicitaires pour vous convaincre de faire ceci ou cela ou d’acheter ceci plutôt que cela. Des milliards de dollars pour de la publicité, pour ces milliers de messages qu’on vous lance quotidiennement, ces centaines de milliers de spots publicitaires que vous avez subi depuis votre naissance. Remplacez tous ces messages par un seul, et vous avez une société hybride entre 1984 de George Orwell et Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley. La terreur et le bonheur… imposés.

Non à la taxe TV. Évidemment, non à la taxe TV. Non à la taxe cellulaire aussi. Et non à la taxe de l’épicerie. Non à tous ces prix qu’on majore pour payer les profits d’entreprises privées qui vont ensuite gaspiller ces ressources dans une bureaucratie lourde et inutile ne cherchant qu’à faire encore davantage de profits. À nous taxer davantage, à nous faire payer encore plus cher ce qui ne leur coûte presque rien.

Un jour, un homme eut la brillante idée de mélanger du sucre, de la caféine et de l’eau, et sa compagnie vaut aujourd’hui des milliards de dollars en bourse. Ce qui ne coûte que quelques cents à produire se vend parfois un dollar ou davantage. Le reste – la balance – c’est une taxe cachée, celle du profit, celle des investissements.

Alors, non à la taxe TV. Non à toutes les taxes TV. Celle que veut nous imposer le CRTC, mais aussi – et surtout – celles des milliers de publicitaires qui affichent leurs sempiternelles conneries humaines à notre face et qui financent ainsi allègrement des télédiffuseurs privés dont le seul objectif semble être le profit.

Publicités

31 Réponses

  1. Les chaines généralistes vont bientôt disparaitre, taxeTV ou pas.
    La BBC est financée par les impôts des Anglais alors que ABC, CBS et NBC le sont par la publicité. What’s the différence ?
    Il n’y a rien de gratuit sur la terre sauf le soleil, le froid, le chaud, la lune, les étoiles et la pollution….

  2. « La plus grande télévision du monde, la BBC, est presque intégralement financée par l’État britannique, grâce aux impôts. »(Louis P.)

    Êtes vous sûr ?

    Si je me souviens bien, la BBC est financée par un taxe sur la vente de chaque téléviseur. L’utilisateur-payeur.

  3. Je crois que les britanniques paient tous un taxe s’ils possèdent un télé.

    Mais en tout cas, c’est fini, l’âge de la télé. Même si les gens tentent de mettre un télé partout, dans chaque espace publique, chaque resto, et chaque toilette. Cette mode passive devient une mode de transmission défavorisée, l’audience un bon miroir des émissions qui se trouvent ces jours sur les châines terrestres — et on se dérige vers les émissions spécialisés (qui representent de plus en plus des pertes financiers pour les reseaux, et ensuite sont vendus à profit sur DVD) ou cette chose devant nous, Internet, où on peut s’amuser et interagir.

  4. Je crois que les britanniques paient tous un taxe s’ils possèdent une télé.
    Le « license fee » ( http://www.turnoffyourtv.com/international/bbc.html ) qui donne aux britanniques (mais pas nous) l’accès gratuit aux émissions en ligne.

    Mais en tout cas, c’est fini, l’âge de la télé. Même si les gens tentent maintenant de mettre une télé partout, dans chaque espace publique, chaque resto, et chaque toilette. C’est une mode passive qui devient défavorisée, l’audience reflète de plus en plus les émissions qui se trouvent ces jours sur les chaînes terrestres — et on se dirige vers les émissions spécialisées (qui représentent des pertes financières pour les réseaux, et qui ensuite sont vendus à profit sur DVD) ou cette chose devant nous, Internet, où on peut s’amuser et interagir.

    Et on peut toujours aller à l’exterieur…

  5. Excellent billet, Louis, Je trouve très pertinent ce rappel que ce que nous payons aux entreprises privées constitue aussi une sorte de « taxe ».

  6. Évidemment, et tu le soulignes bien, Bell, Rogers et Vidéotron font des affaires d’or et ce n’est pas en pleurant dans leur kleenex qu’ils gagneront ma sympathie. Apparemment, le marché exigeait l’arrivée des chaînes spécialisées? Bien voilà le résultat: les pointes de tartes sont plus petites et les TV généralistes (qui sont également propriétaires de certaines chaînes spécialisées) perdent des revenus. Ils se sont tiré une balle dans le pied. Tout comme Gesca qui est co-propriétaire du quotidien gratuit Le Métro et qui se plaint maintenant de perdre des revenus publicitaires.

    Avez-vous entendu parler d’une (autre) mise-à-pied d’environ 1,000 employés chez Bell Canada cet automne? Bien sûr que non. L’entreprise dégage toujours des profits importants et est un des plus gros acheteurs de pub au Canada en plus d’inhecter des millions dans les olympiques d’hiver. Pensez-vous que les médias en parleront?

    Dans un autre ordre d’idées, avez-vous vous entendu la rumeur qui dit que l’évaluation foncière des résidences de certaines villes du 450 augmentera d’environ 25% en novembre? Quelques jours après les élections… Nous nous appauvrissons de plus en plus.

    Vous êtes pas tannés de mourir bande de caves?

  7. C’est devenu un média essentiellement féminin et pour enfants.

    Nous sommes une famille de 4 (mère, père, 2 garçons) et seule la mère regarde la télé.

    Les mâles on regarde que le sport à la télé. Hockey et Poker (tard la nuit).

    Même les films sont plus regardables. Des productions juives à 80% qui agressent l’intelligence et la dignité.

    Les commerciaux à toutes les 10 minutes sont insupportables. Mais les femmes adorent. En fait, la pluspart des émissions (même les « nouvelles ») sont des commerciaux.

    Insupportable.

  8. « Oui, je m’oppose à une telle taxe, car je crois que ce n’est pas aux plus pauvres de payer pour la télévision. »

    Tout comme toi, je suis contre cette taxe.

    « On devrait financer adéquatement les télévisions publiques à même nos impôts, pour s’assurer que ce ne soient pas les plus pauvres qui écopent. »

    Tout comme toi, je souhaite que l’on finance adéquatement les télévisions publiques. Cependant, je ne sais pas si « financer adéquatement » signifie « financer plus » ou « financer moins ». Il me manque d’information pour me prononcer.

    « Il en coûte peut-être 5$ à Rogers ou Telus pour vous offrir votre téléphone. Le reste, ça va dans leur poche. C’est un impôt, une taxe. »

    Si c’était vrai… Bien sûr, pour l’utilisateur, c’est un coût supplémentaire et s’il se fout éperdument de ce qu’il advient de cet argent, alors il peut penser ainsi.

    Mais la vérité, c’est que c’est loin d’être une taxe ou un impôt. Jamais ce ne sera redistribué à la collectivité. Ce sera empoché par les actionnaires pour leur bien… privé. Pas pour le bien public.

  9. «ces centaines de milliers de spots publicitaires que vous avez subi depuis votre naissance »

    Un des pires aspects à ce sujet est qu’on nous fait croire que la télé généraliste et la publicité sont gratuites. Certains acceptent même que la publicité entre à l’école, pensant ainsi que cela coûterait moins cher à l’État. Les sociétés de boissons gazeuses qui payent pour l’exclusivité dans certains établissements scolaires se donnent des airs de bons citoyens. Mais qui paye pour la publicité ?

    Ce qu’on économise comme contribuables, on le paye comme consommateurs, car les coûts de publicité sont toujours transférés dans les prix des biens et services que nous achetons. Alors, non seulement on doit subir des «centaines de milliers de spots publicitaires », comme tu l’écris, mais en plus on ne réalise pas que c’est nous qui payons pour nous faire abrutir !

  10. @Garamond: La différence? Les impôts ne nous imposent pas la publicité et ne sont pas gaspillés dans des agences de publicité ayant comme objectif de nous manipuler. Pour moi, c’est une différence majeure!

    @Gébé Tremblay: Je peux me tromper. Mais l’impression que j’en ai, c’est que la BBC est financée à même les impôts des Britanniques. Si j’ai tort, il me fera plaisir de le reconnaître.

    @Neumontrealeno: Je ne crois pas que l’âge de la télé soit finie. Ça me fait penser à un gars sur Facebook qui me disait que les blogues, c’est fini. Woah. La télévision n’a pas tué la radio (même si celle-ci a perdu de son importance) et je crois qu’à terme il y aura une solution mitoyenne, une sorte de fusion entre Internet et la télévision. Ce qui ne devrait pas empêcher les chaînes généralistes de bien fonctionner.

    @Darwin: Tout à fait d’accord. Ce qu’on économise d’un côté, on le paie de l’autre. La publicité, nous la payons nous-mêmes, à même le coût trop élevé chargé par les entreprises. Sauf que quand c’est privé, on accepte de payer trop cher. Mais quand ça concerne nos impôts, Dieu qu’on est chatouilleux!
    @Enkidu: Merci!

    @lutopium: Je crois que nous sommes en restructuration, mais certains en profitent pour faire payer une certaine catégorie de citoyens (les plus pauvres) plutôt que l’ensemble de ceux-ci. Il ne fait aucun doute à mon avis que Radio-Canada, par exemple, devrait être mieux financée et qu’une intégration de la télévision vers le web sera inévitable, dans le futur. Mais comme tu dis, on s’en fait passer de beaux sapins!

    @Steph: Tu as 100% raison. Évidemment que ce n’est pas une taxe ou un impôt. Je parle plutôt du contenu de la publicité, qui assimile tout prélèvement à une taxe ou un impôt. Mais que l’argent revienne ou non à la société, le prélèvement est un prélèvement, et je crois qu’il serait nécessaire de se rappeler que tout ce que nous achetons, nous le payons trop cher afin de financer non seulement les profits de l’entreprise privée, mais également son armée de bureaucrates nous préparant les prochains spots publicitaires…

  11. « LONDON — The BBC said Thursday that it might have to cut back on the creation of television shows and other programming after the government of Prime Minister Tony Blair, in the culmination of a three-year, politically charged process, awarded the broadcaster less public financing than it had requested over the next six years.

    Under a settlement announced by Tessa Jowell, the culture minister, the BBC’s license fee, which every British household with a television is required to pay, will rise to £148 in 2012 from £131.50 last year. »

    http://www.nytimes.com/2007/01/18/technology/18iht-bbc.4255428.html

    « …which every British household with a television is required to pay,… »

  12. Non seulement cela, mais le non-paiement de la licence fee de la BBC est passible de prison. Comme la seule manière de ne pas la payer est d’être agé de plus de 75 ans, la Grande-Bretagne emprisonne des pauvres qui n’ont pas les moyens de payer le seul divertissement qui leur est disponible.

    L’Allemagne n’envoie personne en prison pour non-paiement, mais si on se fait prendre il faut payer tout le retard et les intérêts.

    Ceci dit Louis, en Europe c’est un moyen de plus en plus contesté de financer radio et télé publiques car leur audience s’est envolée avec la fin des monopoles d’État dans les années 80 et 90.

  13. Les impôts j’ai pas le choix de les payer. Les produits que je consomme je les choisis. Et si ceux qui les mettent en marché ne pourraient pas faire de profits, hé bien ils ne les mettraient pas en marché. Le profit est légitime. Celui qui a investit a pris un risque, normal qu’il en retire des bénifices, non?

    Tu as une idée géniale qui demande de l’investissement. Vas-tu la porter à terme sans possibilité d’en tirer profit? Probablement pas. Le profit est un formidable outil d’avancement. Il motive les entrepreneurs à développer leurs talents. Sans profit on a une société stagnante.

  14. On devrais emprisonner les gens qui regardent la télé.

    C’est pire que la cigarette.

    La télé indirecte est aussi très nuisible.

  15. J’ai ete sur ce site non a la taxe tv. J’ai laisse un fait comme commentaire. En plus de ne pas avoir ete publier, ils ne me donnent plus acces au commentaires des autres blogeurs. Nous savons tous que les televisions generalistes demandent aux cablodistributeur une telle somme d’argent pour qu’ils puissent financer la programation locale et le service de nouvelle. Les cablodistributeur on toujours refuse d’accorder une telle somme. Maintenant les television specialise tels que super ecran, canal z, historia, etc… recoivent de tels montants. OU EST LE PROBLEME????? Eux ils n’ont pas le meme ratio sur les emission locale qu’ils doivent offrir! En plus a l’exception de RCI et LCN (au Quebec) ils ne sont pas obliger de donner un service tres couteux qui s’appellent les nouvelles.

    Donc je me demande, ou est le probleme. Les television generaliste devraient avoir leusrs dus. Mais non ce n’est pas nous qui devraient payer mais plus tot les cablodistributeur.

  16. Mais où le cablo prend-il son argent? Chez ses abonnés…

  17. Le marché de la publicité traditionnel est en déclin, je ne vous apprendrai rien. Alors que font ces entrepreneurs, ces visionnaires? Ils se tournent vers l’État et les citoyens-consommateurs. Et ils appellent ça le libre-marché. Foutaise.

    Suite à la « convergence » multi-média, ces fournisseurs sont privilégiés car ils offrent des produits jugés « essentiels »: médias, téléphone, télévision, accès internet et cellulaire. Leur objectif est d’aller chercher entre 100 et 400 dollars par mois dans nos poches. Et ce sans effort de marketing. Foutaise.

    Libérons-nous. Nous sommes tannés de mourir, Nous ne sommes pas des caves.

  18. je suis contre cette taxe.

    Par contre, de ce que je vois de cette campagne, c’est une facon de monopolisé le citoyen afin que quand cette taxe aura reculé, le citoyen sera fier et repus de sa victoire et acceptera toute les autres taxes qu’on lui infligera.

    Le citoyen croira avoir gagné un front alors que l’invasion des taxeurs se fera de tous les autres cotés.

  19. AHHHHHHHHHH ON EN A TOUS MARE DE TOUTES CES TAXES ET SURPLUS QU IL FAUT TOUJOURS PAYER. LE GOUVERNEMENT CE FOU DE CEUX QUI SONT A PETIT SALAIRE.
    NOUS ON DOIT RAMER TANDIS QUE EUX…..
    J AIMERAIS QUE CES GENS PRENNENT UNE ANNEE DE LEUR VIE POUR TRAVAILLER ET PAYER CE QUE NOUS PAYONS!!!!!!!!!!!
    !!!UN JOUR LES PETITS MOUTONS VONT CE REVOLTER!C EST ASSEZ.

  20. Voyons donc. Arrêtez de penser que c’est une taxe. Rien n’est plus faux. Les distributeurs de télé par câble et par satellite vont tout simplement faire comme les pétrolières et nous prouvez qu’eux aussi sont des mauvais citoyens corporatifs en pelletant dans la cour du consommateur une responsabilité qui devrait LEUR incomber.

    Le CRTC a ouvert la porte du placard publicitaire aux chaînes spécialisées en plus des redevances et celles-ci s’y sont engouffrées comme des tornades sans qu’un maudite cenne de votre facture mensuelle ne soit versée aux chaînes locales.

    Envoye-donc, tiens. Un beau 10 cents par abonné chaque mois, les deux bras bien croisés, en plus de la publicité, souvent nationale, pour les chaînes spécialisées. Tandis que la télé locale, elle, doit se forcer le cul pour offrir du contenu local et pertinent, avec pour seul revenu la vente d’annonces de tapis puis de boîte à pizza.

    ‘Stie que le monde est mal informé, des fois. Même souvent.

  21. Un profit et une taxe c est diférant.On doit taxer les services et tout les couts pour gérer le pays.mais taxer pour aléger les couts d expoitation de multinational qui vivent déja de notre argent durement travaillé je trouve que sa résemble a du vole ou de la crosse qui risque de devenir légal woo c est assé!

  22. je trouve qui font assez d.argent comme cela.je dit non

  23. Je crois qu’il est temps que nous nous révoltions parce qu’ils rient de nous. Pour la télé ou autres augmentations cela est ridicule qu’ils arretent de jeter notre argent par les fenetres et le Québec ira mieux

  24. Le tele? C’etait gratuit au depart, parfois plus interessant qu’aujourd’hui!Payer pour la tele, nous n’y croyions pas…mais c’est arrive
    et on ne peut s’y soustraire!
    Ou est la limite??? Je suis a la retraite avec un revenu plutot maigre et stable.On paie taxes municipales, scolaires, taxes sur le petrole, sur la nourriturs, les vetements, on augmente les couts d’electricite sans arret, on paie taxe sur la main d’oeuvre etc..
    Pourquoi au lieu de payer des impots a chaque annee, il n’y aurait pas taxe de 30% sur tout ce qui est du luxe: voyages, jeux videos,appareils de conditionnement physique,repas au resto etc….On ferait ainsi payer tous ceux qui travaillent au noir car ce sont eux qui depensent pour cela. Et meme plus,j’aimerais mieux payer une seule forte taxe et savoir que TOUT LE MONDE paie!Si le gouvernement coincait les travailleurs au noir et coupait ses depenses (pension aux deputes apres 2 mandats de 4 ans…c’est completement farfelu) on pourrait cesser de taper sur le citoyen ordinaire qui arrive avec peine a boucler son budget! Les enquetes qui n’en finissent plus (genre Lise Thibeault) nous coutent une fortune…et a la fin aucun remboursement n’est exige!
    Il faut faire payer ceux qui peuvent aller sur la lune, et de grace arretez de surtaxer, surtout si on parle de television: les gens de l’age d’or dans les foyers n’ont que ce loisir…et parfois ceux qui demeurent encore a la maison aussi.

  25. Pour ma part, je crois que le ridicule a atteint le haut de la courbe. La prochaine étape consistera peut-être à nous imposer une taxes pour l’air que l’on respire.

    Oups ! Je crois que j’ai trop parlé !

    Je dit non à une taxe supplémentaire pour financier la télé de Péladeau, lui-même multi-millionnaire. Probablement que Julie lui coute trop chers.

  26. J avais pensé que…visser les parcometres sur le capot des automobiles!…Comme ca tu paies du parcometre meme dans le fond des bois!….De plus…Ca serait bon pour la santé que les citoyens se levent la nuit pour faire de l exercise en allant mettrent une autre piasse dans le gobe-sous, dans la cour chez eux!
    Le casque de sécurité obligatoire et en tout temps! Meme dans le salon chez vous! En cas de défaut..Amende salée!
    Tousser en public: 0.25 cent, roter: 1.00, péter? 5 dollards….
    Médailles obligatoires pour wézos et poissons d aquarium…..

    Pis tiens! Moins compliqué! Encore….! Qu ils prennet tout et qu ils nous donnent ce qu il restera….(Ca s appel pas du communisme? Ca!?..)

  27. Enfin quelqu’un d’informé. Des fois, il faut avoir un sens critique. Surtout de la propagande signée Bell, Cogeco, Vidéotron et Astral Media. Ils vous montrent un côté de la médaille, mais ne disent pas pourquoi la CRTC veut imposer une taxe. Il faut que les grandes compagnies fassent leur part et qu’ils arrêtent de tout filer « subtilement » aux consommateurs.

  28. Bel argument pour défendre ton point de basher les femmes et de blâmer les juifs. Toujours est-il qu’on est trop cons et qu’on va tous y passer.

  29. l’arnaque dans tous ca, c’est que les cie de cables font des profits en redistribuant les chaines gratuites et refusent de retourner une infime partie de ces profits-la au CRTC afin que cet argant ailles aux petites chaines HORS DES GRANDES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES ou les téléspectateurs sont limités en nombre et les revenus publicitaire encore plus.

    les cablo menacent de nous refiler toute PERTE DE PROFIT, nous, abonnés du cable.

    la seule facon de ne pas payer la « taxe tv » est de se désabonner du cable si nos bill sont augmentés.

    les vrais perdants dans tous ca, c’est les télévisions communautaires qui vont fermer pcq les riches veulent pas payer.

    dire que pour une fois le gouvernement osait faire payer les riches…

  30. tu as absolument raison
    les grands cablodistributeurs (bell, rogers, telus,etc.) nous mentent.
    renseignez-vous, visitez le site du CRTC.

  31. Ok, mettons les choses au clair, il y a un énorme problème de compréhension du problème ici.

    Les télés généralistes, contrairement aux chînes spécialisées, sont mendatés par le CRTC pour produire des émissions originales et Québécoises, ils ont donc des coûts de production bien plus élevés que MusiquePlus ou bien Canal D qui ne font presque que reprendre des émissions américaines et les doubler ensuite.

    Augmentation des coûts du pétrole, nécessité de se mettre à jour en terme de nouvelles technologies, les télés généralistes ont du mal à suivre la cadence qui leur est imposée, résultat: ils se trouvent à être obligés de faire des coupures et à freiner leur projets de production. Ces chaînes ne sont pas encore dans le rouge, mais ça ne devrait pas tarder.

    Pour corriger le tir et sortir les généralistes du trou, le CRTC prévoit aller chercher à même les profits des câblodistributeurs pour redistribuer de l’argent aux généralistes puisque Bell, Cogeco, Videotron, etc. se font énormément d’argent sur leur dos avec les abonnements au câble et qu’au bout du compte, ils ne touchent pas une cent de tout cet argent.

    Vous comprendrez que les câblodistributeurs se sont retrouvés en criss de savoir qu’ils allaient devoir verser un peu de leur profits à la télé québécoise. Leur solution: lancer une campagne de publicité mensongère pour inciter la population à se mobiliser contre la décision du CRTC. Ils ont alors fait passer ça comme une taxe qui nous serait refilée, question d’énerver les gens et de se les mettre dans la poche.

    Le CRTC a répondu aux câblodistributeurs et IMPOSERA que le montant d’argent qui leur sera retiré ne se répercute pas sur les factures des consommateurs.

    En définitif, c’est une méchante crosse de la part des câblodistributeurs qui veulent encore garder le plus de cash possible et faire passer une augmentation fictive des factures sur le dos du CRTC pour nous faire réagir et pour qu’on contribue à ce que leur porte-feuilles reste bien garni.

    Votez POUR la soit disante  »taxe TV » si vous voulez voir de bonnes émissions sur vos écrans et si vous êtes tannés de vous faire crosser par des entreprises avides de fric! C’est dans votre intérêt. Ne croyez pas tout ce qu’on peut vous dire à la TV…

Comments are closed.