La fin ne justifie pas les moyens

N’ayez crainte, je ne réinventerez pas la roue. La question de savoir si la fin justifie les moyens est trop complexe pour être débattue en quelques lignes. Ceci dit, trois événements récents m’ont poussé à me questionner sur le sujet. Doit-on tout faire pour gagner, et quelle est la valeur d’une victoire obtenue au prix d’une autre défaite?

la-fin-justifie-les-moyens

Source de l’image

1) On ne devrait pas parler des liens entre Projet Montréal et Québec Solidaire

Récemment, je m’entretenais avec une candidate de Projet Montréal. La question des liens entre son parti et Québec Solidaire est naturellement venue dans la discussion; après tout, c’est un secret de polichinelle que l’influence d’Amir Khadir dans le parti dépasse le simple fait d’avoir une épouse qui y est candidate. J’ai laissé entendre que j’allais en parler dans mon texte. Elle m’a répondu, inquiète: « Si tu fais ça, tu vas tuer Projet Montréal ». Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle disait cela, elle m’a répondu que Projet Montréal ne devait pas être associé à la gauche, qu’il devait viser le « grand public ».

Ainsi, selon cette candidate, il était acceptable de cacher la vérité aux citoyens afin d’aider le parti à se faire élire. Comprenez bien: « nous savons ce qui est bon pour vous et vous n’avez pas à savoir qui nous sommes vraiment ». Bref, la fin justifie les moyens. Tant pis si les citoyens votent sans savoir.

Or, quel est le grand danger de savoir que Québec Solidaire (QS) et Projet Montréal (PM) partagent des convictions communes et ont des machines électorales très reliées? À court terme, d’accord, on risque d’enlever quelques votes à PM car QS est encore un parti marginal. Mais en refusant de s’afficher clairement aux côtés de QS, on lance également le message que QS n’est pas un parti fréquentable, et on nuit à la crédibilité du parti en tant que force politique majeure sur la scène provinciale. On se prive d’un soutien potentiel à long terme. Tout ça pour espérer aller chercher quelques votes de plus.

Et puis, pour un parti qui se dit le champion de la transparence et qui tire ses origines de la base, ne devrait-il pas plutôt se faire le relai de ses supporters, qui votent également massivement pour QS? À trop vouloir devenir « présentable », on devient exactement comme ceux qu’on dénonce. Cacher les liens entre QS et PM, à mon avis, ne contribue qu’à perpétuer la politique des cachotteries.

Et même si elle permettait de faire élire PM, qu’aurait-on réellement accompli, en fait? On aurait donné l’expérience du pouvoir à des gens qui auraient utilisé le secret pour se faire élire. Ne seraient-il pas tentés de recommencer?

2) On doit parler aux anglophones en anglais pour les sensibiliser

Un candidat aux prochaines élections municipales me demandait: ne devrais-je pas parler en anglais et envoyer de la documentation en anglais aux anglophones dans mon quartier afin de les inciter à voter pour moi? Sa logique était simple: s’il s’adresse en anglais au 15% d’unilingues anglophones de son quartier, il augmente ses chances d’être élu.

Évidemment, je lui ai répondu que je n’étais pas d’accord. C’est bien beau de se faire élire pour participer à une foule de merveilleux projets, mais quel message lance-t-on à ses électeurs, pour le long terme? On lance le message que le français ne constitue pas la langue officielle à Montréal et qu’ils n’ont pas à l’apprendre. On renforce leur conviction que ce sont les autres qui doivent leur parler en anglais, et non pas eux-mêmes qui devraient apprendre notre langue.

Oui, on peut gagner des élections en leur parlant en anglais, mais que vaut une élection à l’échelle de la disparition des francophones d’Amérique du Nord? La fin ne justifie pas les moyens. Avoir Montréal à coeur, c’est également avoir à coeur la survie de son caractère francophone.

3) « Tout ce que nous avons fait, nous l’avons fait pour Projet Montréal »

C’était, grosso modo, l’argument que m’ont répété ad nauseam les membres du réseau Lapointe/Brisson. Ils ont travaillé pour Harel pendant qu’ils étaient membres de PM. Ils ont tenté d’avoir la tête de Richard Bergeron, le chef de PM. Ils ont magouillé, ils ont fait du chantage, ils ont harcelé une candidate pour l’inciter à se retirer. Mais tout ça, c’était, évidemment, pour le bien-être du parti. On se débarrasse du chef, on manipule les membres, on fait de la grosse politique sale, mais c’est pour le « bien du parti ». « Madame, on va couper vos deux jambes et vos deux bras, et c’est pour votre bien. »

Dans les faits, pour cet exemple comme pour les deux autres, je ne crois pas que la fin justifie les moyens. S’il faut, soi-disant pour le bien-être d’un parti, manipuler tout le monde et faire ce que ces gens ont fait, que vaut le parti en question? Un parti qui gagne ses élections en utilisant de telles méthodes a-t-il respecté la volonté des citoyens? Quand on harcèle quelqu’un pour l’inciter à démissionner, est-ce qu’on respecte les citoyens qui ont placé leur confiance en cet individu?

Dans tous les cas, on m’accusera d’être naïf. Et c’était aussi le plus grand des reproches qu’on adressait à Richard Bergeron quand on essayait de s’en débarrasser.

Mais la naïveté, dans un contexte où les citoyens sont désabusés de la politique et n’ont pas la moindre confiance en les politiciens, n’est-ce pas ce dont nous avons le plus grand besoin? De pouvoir marcher dans la rue, de s’afficher comme politicien, et de savoir qu’on n’a rien à cacher, qu’on a été intègre du début à la fin dans tout le processus et qu’on a refusé les raccourcis faciles de la dissimulation, de l’aplatventrisme ou des tractations de coulisse… Quelle valeur ont l’honnêteté et l’intégrité?

Oui, je suis naïf, et je suis fier de l’être. Et je sais même que ce billet n’est pas mon meilleur. Il n’est peut-être même pas bon car je l’ai écrit d’un trait. Mais je l’assume comme tel et je ne cherche pas à maquiller ce que je suis pour faire plaisir à un tel ou un tel autre. J’écris ce que j’ai envie d’écrire et je suis honnête; je ne me prostitue pas pour de l’argent ou du pouvoir. Quand je suis payé pour écrire, je le suis parce que j’y crois et parce que j’aime ça. Je suis naïf, mais je suis honnête. La naïveté, c’est ce qui précède l’honnêteté.

Et c’est ce que j’aime chez Richard Bergeron, de Projet Montréal: jusqu’au bout, il a été honnête et intègre avec ses idées, même quand on le manipulait. Dans un système municipal corrompu, c’est exactement le genre d’individu incorruptible que j’aimerais avoir à la tête de Montréal.

Alors, que tous ceux qui croient que la fin justifie les moyens et qu’il faudrait cacher certaines choses aux citoyens ou refuser de voir les conséquences de ses actions à long terme, je vous dis que vous avez tort. Vous gagnerez peut-être la bataille de cette façon, mais inévitablement, vous perdrez la guerre.

Et plus que tout, en bout de ligne, ce sont les causes que vous défendez avec le plus d’ardeur qui en pâtiront.

Bien mal acquis ne profite jamais.

Publicités

48 Réponses

  1. Jusqu’à une certaine limite, il ne faut pas non plus jouer les cons et s’enfarger dans les fleurs du tapis. Surtout quand on pretend vouloir combattre des adversaires qui ne se limitent à aucune methode.

    Je te vois bien aller en guerre avec des fleurs et tes belles paroles pour defendre une democratie contre des armees hostiles ! « A mais non, nous on ne tire pas, ca pourrait blesser des peres de famille ma brave dame ! »

    ****

    « Bien mal acquis ne profite jamais »

    Parles-en à Charest, Chretien, Desmarais, aux federalistes (souviens-toi de 95) et laisse les un peu rire de ta naiveté ! Tu veux aller voir ailleurs ? Zarkozy, Berlusconi, poutine, ils n’en profitent pas ? Leur entourage non plus ? Tu penses que tous les cambriolages reussis dont on n’a jamais retrouvé les auteurs n’ont fait que des malheureux ?

    Tu sais, les cas de conscience, c’est une invention pour te faire croire que si tu fais du mal tu n’arriveras pas à dormir la nuit. Une invention judeo-chretienne, un peu comme le suicide qui te conduit en enfer… tu m’etonnes qu’ils n’avaient pas interet que leurs esclaves se mettent un coup de glaive pour se liberer de leurs malheurs. Une methode comme une autre pour te faire tenir tranquille. Les salauds, ils dorment tres bien la nuit ! Il ne faut pas croire ce que ta maman te racontait plus jeune.

    *************

    Imagine deux secondes les gens de PM prendre le pouvoir… comment crois-tu qu’ils arriveront à combattre la corruption ? En faisant des reunions publiques où ils vont exposer toutes leurs strategies, leurs alliances, avec une liste ouverte de tous les gens prets à denoncer les mafieux ? Ou vont-ils tenir des reunions secretes, essayer de forcer un temoignage pour coincer un pourri, faire peur à un entrepreneur coriace, etc. Les syndiqués derriere QS et PM ne sont pas tous des anges… et niveau corruption, ils n’ont rien à envier à personne !

    Alors on fait quoi le 1er novembre ? On ne vote pas pour rester irreprochable ? On ne milite plus pour un parti qui a pour but de virer les corrompus ? Et en 2012, on reste chez nous, on redonne un mandat à Charest parce qu’on risque de devoir piquer des electeurs à QS ou l’ADQ pour gagner ? Tu te rends compte que la derniere fois on a recruté le chef des verts ! Un traitre, un salaud, bon sang, faut l’executer ce pourri pour qui la fin justifie les moyens !

    Sinon on peut toujours parler pour parler sur un blog, sans apporter de solution bien sur. Faire la morale, diffamer des gens, se faire passer pour un messager et finir les discussions par un jugement de valeur, le messager devient juge et bourreau ! « ne votez pas pour ces pourris ! »

    Que j’aimerai vivre dans ton monde… s’il te plait, fait un peu de politique active, reviens dans quelques annees nous reparler de tout cela. Tu verras comment c’est plaisant de te faire traiter de magouilleur.

    Ensuite tu es bien gentil de parler au nom des citoyens, mais ce n’est pas du tout ce qu’ils pensent dans leur ensemble. Non les magouilles ne les derangent pas tant que ca, tant que les resultats sont là ! Oui pour eux la fin justifie les moyens, du moment que les resultats sont là !

    Ce qu’ils reprochent aux politiciens, ce n’est pas de magouiller en arriere, c’est de ne pas tenir les promesses qu’ils ont fait, de ne rien changer, de rester en place 5 ans sans gouverner efficacement ! Tu veux un exemple ? Vaillancourt … le maire de Laval, pas besoin de te decrire le bonhomme et ses methodes et bien les citoyens en sont pleinement satisfait dans leur grande majorité. Ca bouge à LAVAL, il a des resultats !

    Tu laisses Tremblay au pouvoir, avec une ville qui va bien, des projets qui avancent, des promesses tenues, les gens vont se foutre de ce qu’il fait en arriere ! Pareil au provincial, pareil au federal. Ce que les gens me disent souvent apprecier chez Harper, c’est qu’il fait ce qu’il dit ! C’est ca que les gens veulent, pas de tes morales à la mords-moi le noeud !

    Tu devrais militer un peu plus et ne pas te fier aux commentaires de quelques personnes « instruites » et « politisées » qui frequente ton blog, ni à les temoignages de ton entourage proche… Parle à des milliers de personnes dans une annee, tu verras que tes pseudos scandales passeront vite sous le tapis si le parti elu a des resultats, car c’est bien la seule chose que les gens lui demande.

    T’es mignon, mais tu n’as tout simplement rien compris à la politique. Sans etre aussi crapule que ceux qu’on combat, il faut quand meme jouer dans la meme ligue qu’eux si on veut esperer gagner … sauf elan populaire qui nous porterait au pouvoir. Est-ce que tu vois un elan populaire au Quebec ? Est-ce que tu vois des gens reellement politisés ? Quel va etre le taux de participation d’apres toi ? Les gens en general s’en foutent de tes textes et de ce qui s’est decidé en arriere pour les nominations, les alliances, les pressions, les tractations secretes, du moment qu’on ne fait pas affaire avec le crime organisé, qu’on ne joue pas avec des caisses obscures et l’argent du contribuable, la politique ca n’interesse plus personne. Alors au lieu d’essayer de decourager les quelques rares personnes qui se battent encore sincerement pour changer ce monde, tu ferais mieux de taper sur les vrais problemes, les vrais coups de pute, les vrais danger pour la democratie, comme par exemple des elus completement sous le controle des groupes criminels et des entrepreneurs verreux.

    Bon sang que je m’emmerdais ce soir, ton sujet tombe à pic.

  2. Moi la gauche je crois que ce serait bon pour Montréal. Moi-même je suis socialiste. Mais QS n’est pas juste socialiste, il est carrément communiste. De vrais soviets. Anti-nationalistes et tout.

    Les agissements que vous dénoncez-là sont typiques des soviets.

    « Les soviets sont cent fois plus à gauche que les bolchéviks » – Lenine

  3. Le commentaires gébé est exactement la raison (meme si elle est mauvaise) pour quoi certain groupe refusent de s’afficher avec des mouvements de gauche.

    Car malheureusement, pour beaucoup de monde qui furent propagandé par nos médias, communiste = soviétique = le mal absolu.

    alors, ils ne savent pas faire la différence entre socialiste, communiste, droite ou gauche.

    Le flou qui entoure la vrai définition de ce qu’est le socialisme et la gauche est accentué par les médias qui profite de cette confusion pour continuer a placer leur patrons droitiste au pouvoir.

    Vous aurez beaux répéter 100 fois que la gauche n’est pas le diable, un seul mot des médias vous fera perdre les efforts et l’argent que vous y aurez investit.

    Alors, il est malheureusement trop ardu et trop couteux pour un groupe de s’afficher et de débattre contre les lobby droitiste ( et les médias) afin d’expliquer ce qu’est la gauche (la vrai et non pas le monstres que la guerre froide a laissé dans l’esprit de notre civilisation).

  4. @reblochon: Ton exemple de Vaillancourt à Laval est probant. Tu cites en exemple un maire plus ou moins réglo et tu dis que les gens sont contents parce que « ça bouge ». Qu’est-ce qui bouge, au fait, à Laval? Et en quoi un politicien intègre ne pourrait pas faire bouger les choses?

    L’idée n’est pas de discréditer tout le monde à cause de détails. L’idée est de voter pour le moins pire et d’inciter chaque politicien à être ce moins pire. Et à mes yeux, les manipulations, le harcèlement et le double-jeu ne font pas partie des valeurs que je respecte en politique.

    Tu dis que les vrais problèmes ne sont pas les petites manigances politiques. Je ne suis pas d’accord. C’est précisément parce que quelques candidats se permettent de telles maneouvres avant d’être élus qu’il y a le risque qu’ils recommencent à une plus grande échelle par la suite. Aujourd’hui, ce n’est que des magouilles de bas niveau, mais demain?

    @Gébé Tremblay: Le communisme présuppose une société sans classe et une organisation sociale sans État fondée sur la possession commune des moyens de production. Où, précisément, dans la plate-forme de Québec Solidaire, trouve-t-on ces propositions?

    @JV: Très bonne analyse. Je crois que c’est un phénomène encore plus intense chez nos voisins du sud, dans leurs grands rassemblements libertariens où ils confondent à peu près n’importe quoi et son opposé en même temps. Dans tous les cas, une seule recette: l’éducation. De nombreuses personnes adoptant les raccourcis d’une certaine droite seraient littéralement morts de honte après un simple cours d’introduction en sciences politiques.

  5. Reblochon me fait de plus en plus rire. J’ai l’impression de lire un Baby-Boomers qui justifie des manières de faire d’une autre époque qui répugnent de plus en plus aux citoyens. S’il sortait un peu de son salon, rencontrait des gens en-dehors de son cercle de boomers pseudo-politiciens, il découvrirait des gens qui en on marre des manigances.

    Encore faut-il avoir du courage, de l’ouverture d’esprit et un processus réflexif authentique…

    L’utilisation d’un argumentaire démagogique et de sophismes ne peuvent duper les gens, reblochon. On peut rester authentique en militant dans un parti et le changer de l’intérieur, mais encore faut-il, justement, être sincère dès le départ.

    « T’es mignon, mais tu n’as tout simplement rien compris à la politique… » démontre avec éloquence, une fois de plus, à quel point votre condescendance cache un profond malaise en rapport avec que M. Préfontaine rapporte.

    Honnêtement, reblochon, vous n’apportez rien à cette discussion. Je vous invite donc poliment à vous taire.

  6. N’importe quoi. Tu confonds la game pour etre elu et le boulot que tu veux faire apres. La majorité jouent durs pour se faire elire et ne font rien par la suite. Là je connais des gens qui poussent egal pour se faire elire et ne vont pas baisser les bras apres. Ce qui ne veut pas dire qu’ils vont y arriver, mais surement pas parce que ce sont des arrivistes revant seulement d’un siege.

    Et ce que je veux te demontrer avec Laval, c’est tant que ca marche, les gens sont contents, ils se foutent completement du reste, seul la fin compte ! Maintenant, si tu ne sais pas ce que Vaillancourt fait à Laval… en comparaison avec ce que ne fait pas Tremblay, ben renseigne-toi. Il la « drive » sa ville et y a pas grand monde en face pour le remplacer sur son terrain ! Quand il prevoit de faire quelque chose, ca se fait. Je ne dis pas que j’aime, je constate des faits et les resultats sur l’electorat. Ce type vient de marquer l’histoire de sa ville. Qui se souviendra de tremblay dans 15 ans ?

  7. Ah ben ca tombe mal, je ne suis pas un boomer. La majorité de mes amis etant plus jeunes, encore loupé. L’electorat que je vise et essaye de convaincre pareil, je ne milite pas aupres des boomers et du troisieme age. Deja tu tapes à coté.

    Donc non, les gens s’en foutent des petites politiques et manoeuvres insignifiantes. Va dans la rue avec l’article de Louis et essaye d’interesser des gens… le bide assuré. Maintenant, va dans la rue avec des gens elus qui ont amené des resultats, des choses concretes, les gens vont juger là-dessus.

    Encore un type qui pense que les gens analysent la politique comme lui. Non, les gens que je rencontre, et j’en croise pas mal, sont juste ecoeurés de l’immobilisme de nos politiciens, du manque de projets et de leaders dans notre pays, des arrivistes qui ne sont là que pour chauffer leur siege et assurer leur reelection, la surdité des politiciens aux vrais problemes et aux vraies affaires.

    Alors pour changer un parti de l’interieur, on peut etre sincere et utiliser les moyens qu’il faut pour

  8. (excusez) donc je disais… utiliser les moyens qu’il faut pour que cela change. Si les belles paroles et les gestes nobles ne peuvent rien changer, ben des fois il faut accepter de se salir un peu les mains pour faire gagner des causes nobles. Ca ne fait pas de nous des pourris ou des gens malhonnetes.

    Bon que mon langage choque tes petites oreilles prudes… ok, je peux le comprendre. J’appelle un chat un chat et un type qui me parle d’un monde de bisounours un type mignon qui n’a rien compris au systeme politique dans lequel il pretend evoluer. La politique ne marche pas comme Louis le voudrait, que ca soit dans un parti d’idee comme QS ou dans un parti de pouvoir comme le PQ ou le PLQ.

    Maintenant, si tu veux me faire taire… tu peux commencer par la fermer et arreter de faire de la projection sur mon malaise quand aux histoires de Louis. Histoires insignifiantes qui m’ont juste choquée parce qu’elles etaient bourrées de mensonges, d’attaques personnelles et de diffamations ! C’est justement mon integrité qui a fait que j’ai reagi à l’article de Louis, comme d’autres ! Nous ne sommes pas des magouilleurs, pas des crosseurs, on fait juste de la politique et ca comprend des negociations serrées, des alliances que l’on noue ou denoue. Y a rien de sale, rien de mesquins ou de personnelle, c’est ca la job ! Ca ne nous empeche pas apres une fois au pouvoir de nous battre honnetement pour le bien de nos concitoyens, tous les concitoyens pas seulement ceux qui ont voté pour nous.

    T’es mignon, mais tu n’as tout simplement rien compris à la politique…

    Alors tu peux continuer de parler, mais tu n’arriveras surement pas à me faire taire. Surtout pas avec un manque total d’argument dans chacune de tes interventions. Ouais, les insultes et les attaques persos c’est plus dans ton rayon, la facilité pour eviter de demontrer le vide de ton raisonement en carton.

    Je ne manque pas de courage, d’ouverture d’esprit et de processus réflexif authentique. J’en ai meme à revendre. Je ne fais pas de la politique pour le pouvoir, je ne me presente pas moi-meme, je ne me bats que pour une raison, offrir un meilleur avenir à mon pays pour mes enfants et ceux des autres. Je n’ai aucun interet dans le combat que je mene, je gagnerai bien plus en gardant le statu quo pour m’assurer que mes placements restent stable et que je ne manque de rien dans ma petite vie d’egocentrique… sauf que je ne m’appelle pas stephane. Dommage !

    Desolé de ne pas etre à ton niveau. Je n’aime pas me baisser, j’ai mal au dos en ce moment.

  9. Excellent billet ! Plus nous serons de «rêveurs», mieux nous combattrons le cynisme ambiant et la médiocrité qu’il génère.

    @ Reblochon

    «Les gens en general s’en foutent de tes textes »

    Même si vous ennuyiez ce soir, je demeure étonné que vous ayez perdu une partie de votre soirée à répondre à un texte qui a si peu d’importance… Votre vie doit être drôlement plate !

  10. Pour comprendre le jeu politique et le travail d’un politicien, il faut comprendre les règles du jeu dans lequel il évolue. Ce sont les règles du jeu qui déterminent les stratégies gagnantes.

    Hélas, nous sommes dans un système démocratique. Ça, c’est une règle du jeu importante. Il faut se faire élire par la population. Sinon, notre pouvoir (et notre rémunération…) est très limité.

    Une part assez importante de l’électorat suit les campagnes électorales d’assez loin. Il voit les bulletins de nouvelles et forme son opinion sur les clips de 15 secondes (ou moins) qu’on y voit. Pour gagner cet électorat, il faut donner des bons clips (parlez-en à Mario…)

    Une autre part non négligeable va écouter le débat ou à tout le moins lire les analyses du débat. Ah, les analyses… La couleur de la cravate, bien sûr. La position des épaules, l’image d’assurance dégagée, tout cela sera discuté. Puis on parlera du niveau d’agressivité; débattre avec civilité fait toujours perdre un débat. Un analyste audacieux ira jusqu’à dire qu’un candidat maîtrise moins bien ses dossiers. Et à partir de tous ces bons critères, un gagnant sera désigné. Bravo. Ses idées? On ne veut pas en discuter puisque le journaliste doit rester neutre.

    Une dernière tranche de l’électorat analyse les programmes plus en détails. Mais eux, on s’en fout un peu: ils sont peu nombreux et ont des convictions qui les fidélisent. Peu de nouveaux votes sont disponibles dans ce segment de la population.

    Connaissant ces règles du jeu, le plus important est de rester aussi général que possible. Émettre des voeux pieux, des valeurs qui ne peuvent être contestées et quelques idées concrètes parce que le monde en exige, mais sans préciser le financement. La langue de bois.

    Si tu décides d’être trop précis, sachant que tu ne peux plaire à tout le monde, tu te feras attaquer. Tu donnes l’occasion à ton adversaire d’avoir son punch line qui fera le clip de 15 secondes aux nouvelles. Tu donnes des munitions à ton ennemi.

    Alors voilà. Ce sont les règles du jeu qui imposent aux politiciens leur stratégie. Il ne faut pas leur en vouloir. Si on veut changer la stratégie gagnante, il faut changer les règles du jeu.

  11. Heureusement, il existe des libres penseurs comme vous qui nous disent quoi penser.

    Une cynique, maintenant devenue naïve.

  12. Bein voyons. Je suis socialiste, pas capitaliste.

    Je connais et répugne aussi bien les néolibéraux que les communistes.

  13. C’est bien ce que je dis. Il se présentent comme communistes mais sont des soviets.

    Ils se présentent pour l’égalité des classes, donc leur abolition, mais se réservent le statut de Conseil suprême. Des soviets.

  14. Vous êtes carréement dans le champ. Au lieu de lancer de telles balivernes, je vous suggère d’assister au prochain congrès de Qs en novembre et de réaliser de vos propres yeux que les membres qui adhèrent à l’utopie communiste se comptent sur les doigts d’une main. Bon, peut-être deux. Je milite dans ce parti depuis sa fondation et je suis loin, très loin d’adhérer à ces idées. Mais ils ont le droit de vivre et de participer à la vie politique. En passant, l’ère maccarthyste est terminée depuis longtemps, arrêtez de faire peur au monde!

  15. Incroyable. Donnez-lui son sédatif!

  16. Quel genre de socialisme préconises-tu Gébé?

  17. Mais je ne suis pas les gens… je suis reblochon. J’en mange de la politique, comme louis j’adore cela. Qu’est-ce qu’il y a de difficile à comprendre ? Je parle de la masse bêlante de la populace qui vote generalement avec ses pieds au lieu de sa tete. Dois-je vous rappeler le desastre des dernieres elections provinciales ? 43% de personnes qui abandonnent le pouvoir aux politiciens ! Les gens sont desabusés de voir des politiciens qui se foutent des interets du peuple, de voir des politiciens qui ne tiennent pas leurs promesses, de voir que PQ, PLQ, ADQ c’est la meme chose et que le reste des partis insignifiants on n’y pense meme pas ! Que le systeme electoral ne permet pas de toute facon la moindre contestation sans que le peuple entier ne se souleve. Les gens en ont marre de CA et pas des tractations secretes pour recuperer ou repousser tel ou tel candidat.

    Ce que je dis, c’est que j’imprime l’article de Louis, je vais dans la rue avec ca, je n’arrete personne, ne choque personne. Ils vont me regarder avec leurs yeux bovins et se demander quel est le gros debile qui leur fait perdre 5mn dans leur journee.

    Par contre, si je leur demande qu’est-ce qui les fait chier en politique, je vais entendre parler : de copinage, de carrieriste se foutant du peuple, de corruption, de democratie bidon, de vote inutile, de partis sans programme, de promesses non tenues, d’impuissance de nos politiques, etc…

    Ca c’est la realité, pas une que j’invente, une que je vis quand je milite aupres de la population… pas aupres de ma famille, mes amis et collegues de boulot !

  18. Voila quelque chose de plus realiste et actuel. Je dirais +1 pour faire court !

  19. Non, franchement, le Parti Communiste du Québec fait partie de QS.

    Réveillez, les gars.

  20. « C’est trop compliqué pour vous, il faut être des experts pour comprendre. Heureusement, nous allons penser pour vous. Laissez nous faire. »

    C’est du Bouchard-Taylor tout craché, ça.

    Et QS sont grands supporteurs de Bouchard-Taylor.

    Tout le monde sait c’est quoi un soviet. Pas besoin d’être une encyclopédie ou un philosophe.

  21. Je vais passer outre le bruit de fond émis par reblochon qui n’en finit plus de se contredire lui-même, et attirer l’attention des lecteurs de ce blogue sur une émission spéciale mise sur pied par CPAC.

    http://www.cpac.ca/forms/index.asp?dsp=template&act=view3&pagetype=vod&lang=e&clipID=3118

    Pour ceux d’entrevous qui comprennent l’anglais, « Our democracy is broken : how to fix it? » est un incontournable. Les personnes qui ont participé à cette émission proviennent de tous les horizons politiques et amènent un point de vue intéressant, candide dans certains cas (et même étonnant dans d’autres) sur les enjeux qui menacent la vie démocratique au Canada ainsi que les moyens d’y faire face.

    À écouter sans faute !

  22. Maintenant, pour répondre aux enjeux dont il est question dans ce blogue, voici, point par point, mon humble point de vue :

    1) On ne devrait pas parler des liens entre Projet Montréal et Québec Solidaire

    Au niveau des relations publiques, faire preuve de transparence est toujours une option gagnante et, surtout, payante à long terme. Vos adversaires ne pourront avoir aucune « poignée » pour vous coincer dans un scandale bidon monté de toutes pièces par les médias.

    2) On doit parler aux anglophones en anglais pour les sensibiliser

    La réponse est, n’en déplaise à M. Préfontaine, un oui catégorique.

    J’ai un ami qui a donné un coup de main à un député néodémocrate de Colombie-Britannique lors des élections fédérales de l’automne dernier. Sa circonscription est composée d’une quantité non négligeable de gens issus des communautés asiatiques, particulièrement de la Chine.

    Le député en question n’a pas hésité une seconde à apprendre quelques phrases en mandarins et à faire traduire ses tracts dans les langues que parlent les gens de sa circonscription (pakistanais, mandarins et – oui – français). Les anglophones « de souche » de ce comté ne se sont pas sentis menacés par cette décision.

    Le seul moyen de transmettre un message à vos électeurs est de vous assurer qu’il soit compris (lire : traduit). Autrement, vos adversaires le feront, eux. Ça n’a rien à voir avec le français; c’est tout simplement une décision stratégique basée sur le gros bon sens.

    Pour ce qui est de madame Harel, je ne crois pas qu’elle doive parler anglais. C’est une lacune, certes, mais pas un handicap majeur. Cela ne contredit pas ce que je disais dans le paragraphe précédent puisque ce sera à ses collaborateurs de s’assurer que son message soit compris par l’ensemble des Montréalais. En anglais, en mandarins, en pakistanais, en arabe, etc. Autrement, elle ne sera la mairesse que des Montréalais francophones et il y en de moins en moins…

    3) « Tout ce que nous avons fait, nous l’avons fait pour Projet Montréal »

    Est-ce que ces gens ne devraient pas plutôt travailler pour le bien de Montréal, plutôt que pour leur parti politique ? Question naïve s’il en est une, mais je crois qu’elle mérite d’être posée. Je sais bien, cependant, que « Là où il y a de l’homme, il y a t-il forcement de l’hommerie ».

    Les politiciens doivent prendre conscience que les gens en ont assez d’entendre parler de magouilles, de grenouillages et de corruptions. Ils veulent des idées. Ils veulent des plans. Ils veulent du leadership et ils veulent des gens compétents.

    Paradoxalement, je nous trouve bien exigeants à l’égard des politiciens. On s’attend d’eux qu’ils soient intègres, qu’ils prévoient l’avenir économique de la planète, qu’ils proposent des plans dont on verra les résultats demain matin… Mais nous avons nous-mêmes du mal à gérer un budget mensuel et à organiser notre propre horaire !

    Bref, les politiciens sont à notre image. Avec les mêmes forces, mais aussi les mêmes faiblesses que nous. Ne l’oublions pas.

    Je termine cette intervention sur une question : sommes-nous trop exigeants envers les politiciens ? Qu’attendons-nous d’eux, exactement ? Des miracles ?

  23. Je me contredis ? Ah oui ? Belles paroles lancées en l’air… puis-je savoir où avant qu’elles ne retombent mollement ?

  24. « Les anglophones « de souche » de ce comté ne se sont pas sentis menacés par cette décision. »

    Mais oui, qui y a-t-il d’etonnant ? L’anglais est menacé à Montreal ? Au canada ? En amerique du nord ? Y a quoi que tu n’as pas encore compris pour nous sortir une reflexion aussi platte ? Tant que ces mandarins pas de souche continuent à voter rouge et plus particulierement contre les separatisses, ca ne leur pose aucun probleme à tes anglophones « de souche » ! Un jour je t’expliquerai la politique du multiculturalisme et ses effets nefastes et pervers (politique denoncée aujourd’hui jusqu’en angleterre !).

    ***************

    Pour le reste, je suis bien d’accord et ca rejoint indirectement mon analyse. Je rajouterais seulement à :

    « Les politiciens doivent prendre conscience que les gens en ont assez d’entendre parler de magouilles, de grenouillages et de corruptions. Ils veulent des idées. Ils veulent des plans. Ils veulent du leadership et ils veulent des gens compétents. »

    + Ils veulent des actions ET SURTOUT des resultats (donc indirectement ca rejoint les gens competents). Au pire, avec des resultats, ils se foutent bien des grenouillages et des magouilles du moment que ca ne leur coute rien.

    Quelle serait la reaction de citoyens apprenant que le maire vient de decrocher un enorme contrat pour la ville, creant ainsi la prosperité, en ayant un peu magouillé pour l’obtenir ? Ils s’en calisseraient comme de leur premiere bobette des magouilles et seraient heureux du RESULTAT ! En restant dans une certaine limite, la fin justifie les moyens, que cela soit en politique ou en economie (et l’economie est encore pire que la politique à ce niveau tout en l’impliquant en plus !).

    Ce que les gens reprochent le plus aux politiciens, c’est le manque de resultat et de leadership… pas des rencontres secretes pour recruter des candidats de l’autre bord ! L’ex-chef des verts a bien ete elu, et pourtant il y a du y en avoir des tractations secretes, et pire c’est le chef du parti qui a « trahi » son parti et ses militants ! Mon dieu, INACCEPTABLE ! N’empeche qu’en influençant le programme vert du PQ, il a eu surement plus de pouvoir pour arriver à ses fins et en 2012 il risque d’en avoir encore plus, car il serait logique de lui filer le bon ministere si il est reelu !

    Ce que les gens attendent des politiciens, ce n’est pas ce que croit Louis dans son monde de reve. ils sont plus terre à terre et ont les yeux rivés à leur porte-monnaie et leur confort. Est-ce que ca va leur couter plus cher ? Est-ce qu’ils auront plus de jobs ? Est-ce qu’ils vont tenir leurs promesses ? Est-ce que la ville va rester performante par rapport à ses concurentes ? Sera-t-on en securité dans nos rues ? Ca, ca parle aux gens !

    Est-ce que Frederic a inflitré PM pour Harel ? … ils s’en foutent du moment que VM obtient des resultats ! Et ils ont interets à en obtenir, car je serais le premier à les lacher. Fred ou pas !

  25. Si vous avez une telle peur des gens qui sont attirés par le marxisme, comment expliquez-vous votre admiration sans borne – celle qu’on voit sur Vigile, le blogue du Bloc Québécois et ailleurs – envers Gilles Duceppe? Saviez-vous que M. Duceppe a déjà été membre du groupe marxiste-léniniste En lutte!, de la Ligue communiste marxiste-léniniste et du Parti communiste ouvrier?

    Et sachez que le PCQ ne fait pas partie de Qs. Il a plutôt été reconnu comme un collectif. Le seul privilège que ça leur donne c’est de distribuer des documents lors d’instances nationales (conseil national, congrès, etc…).

    Extrait de la biographie de Gilles Duceppe concernant son passage chez les méchants « bolchéviques » : … Il affirme aujourd’hui s’être leurré et avoir été coupé de la réalité sociale et politique de son milieu pendant cette période, tout en reconnaissant que ce courant politique avait des intentions généreuses…

  26. Allez tout le monde, aux abris!

  27. Je ne connais pas beaucoup d’intellectuels québécois qui n’ont pas été marxistes dans les années 60-72.

    Faudrait, selon vous, juger la politique actuelle d’un homme mature en fonction de la politique qu’il avait à son adolescence ?

    Les positions de Duceppe à Ottawa sont assez loin du marxisme, merci ! Et je ne vote pas pour Gilles Duceppe, je vote pour le Bloc. Duceppe ou pas !

    « Et sachez que le PCQ ne fait pas partie de Qs. Il a plutôt été reconnu comme un collectif. »(Lutopium)

    Un « collectif », comme c’est pratique ! 🙂

    Le sucrage ne fait pas partie du gâteau, c’est un « collectif » d’ingrédients, c’est tout.

    Ouais, on connais ce genre de cuisine rhétorique. 🙂

     » Il affirme aujourd’hui s’être leurré et avoir été coupé de la réalité sociale et politique de son milieu pendant cette période, tout en reconnaissant que ce courant politique avait des intentions généreuses… »(Lutopium)

    Il n’est pas le seul. Je suis pas de la dernière pluie. J’y était. Je connais très bien le parcours de Duceppe et celui des soviets.

  28. déja de confondre communiste et soviétique, il faut etre propagandé.

    car bien que les droitiste controlant les médias veulent nous faire croire que « l’ennemi » de l’occident (URSS)était contre le capitalisme et qu’ils étaient de gauche, en vérité, il n’en est rien.

    parlons plus, de l’opposition du capitalisme de libre-marché (usa) et du capitalisme étatique (urss).

    USA: des entreprise privé
    URSS: des entreprises d’état

    Ce n’est pas parce que le gouvernement controle les entreprises qu’il n’y a plus de capitalisme et que le communisme s,installe n’en déplaise aux simplificateurs occidentaux.

    De croire que l’union soviétique représente le communisme pure, ca c’est déja mal connaitre la gauche.

    Et malheureusement, comme je le disais j’aurais beau l’expliquer 100 fois, une seul propagande bien ancrée peut annéantir mes efforts.

  29. Ce n’est pas une question de droit de vivre, qu’allez-vous donc chercher là ?

    On parle politique.

    Pourquoi mon opinion politique soudainement menacerait leur droit de vivre ?

    C’est le genre d’extrêmes qu’on retrouve chez ces soviets !

  30. « Quel genre de socialisme préconises-tu Gébé? »(Internationaliste)

    National Socialiste, biensûr.

    Chavez est un national socialiste et je crois qu’il fait un sacré bon boulot !

  31. Vous êtes un troll Georges-Baptiste. Allez hop, cascade!

  32. Je crois que les troll sont ceux qui faute d’argument tentent de détourner le sujet.

    Soudainement accuser l’opposant d’être un troll fait partie de ces détournements.

  33. […]
    L’un et l’autre s’approcha ne craignant nulle chose.
    Aussitôt qu’à portée, il vit les contestants,
    Grippeminaud, le bon apôtre,
    Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
    Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre.
    Ceci ressemble fort aux débats qu’ont parfois,
    Les petits souverains se rapportant aux Rois.
    Jean de La Fontaine

    Ok, Tremblay n’a rien du chat de La Fontaine, mais ne craignez-vous pas qu’il finisse par profiter de ces chicanes de chapelle ?

  34. Vu le dernier sondage j’en doute ! Les gens s’arretent aux vraies choses, à ce qui est reellement important et se foutent de ce que souleve Louis dans son article.

    Les electeurs ne croient pas tremblay quant à son histoire des compteurs d’eau, ils estiment que c’est un crosseur, au mieux un complice, ils se contre-saint-ciboirisent que Fred est rencontré Bergeron ? On aura les resultats bientot de ce que j’avance.

    Le vote que Tremblay perd se reporte sur Bergeron chez les non-francophones (allos et anglos), simplement parce qu’Harel est une « ancienne » pequiste et pour aucune autre raison. C’est purement de la haine anti-souverainiste, un vote rouge de partisans fanatiques ne pouvant concevoir elire une pequiste. Ils ne savent naturellement pas que derriere PM c’est QS !

    Le sondage dit aussi que la personne la plus apte à combattre la corruption est Harel. Alors si les electeurs ne sont pas des cons, d’apres certains, c’est que c’est vrai.

    D’ailleurs par chez nous dans ahuntsic on peut rire en analysant la situation comme suit (si on veut s’amuser à faire des racourcis aussi malhonnetes que certains):

    Crime organisé soutien -> FTQ soutien -> candidat de QS soutien -> candidat de PM -> Bergeron chef de PM qui compte combattre la corruption à Montreal !

    Ca va etre comique quand tous ces gens vont se retrouver dans la meme piece. Je vois bien Bergeron constater que supprimer certains contrats douteux ne va pas forcement plaire aux amis des amis de ses amis !

  35. T’es pas en train de nager en plein délire Reblochon? Pourquoi dis-tu que Qs est derrière PM? Parce que des militants de Qs ont décidé de donner un coup de main à l’équipe de PM? Si tu penses comme ça, alors tu justifie ce que tu dénonces chez les anglophones (Harel=PQ-indépendance=never!)

    Et si l’équipe de Vision Montréal se met à faire des raccourcis comme celui que tu mentionnes ici (même si tu fais des blagues), on pourra remettre en question ton fanatisme. J’espère que c’est juste une blague.

  36. Quoi ? La déconfiture de Tremblay profiterait à Projet Montréal ? J’ai bien hâte de voir le débat à Radio-Canada le 19 octobre prochain, Bergeron va être de la partie.

  37. @Stéphane: Je comprends ta frustration, mais je pense que reblochon a été piqué au vif par mes accusations à l’encontre de son réseau d’amis. Je ne lui en tiens pas rigueur, même si je ne suis pas d’accord avec plusieurs de ses arguments.

    @Gébé Tremblay: Où, dans le programme de Québec Solidaire, est-il écrit que le parti serait pour l’abolition de la propriété privée? Il s’agit d’une condition obligatoire pour un parti communiste.

    @reblochon: Il y a quelque chose qui me dérange profondément dans ton argumentation. À tous les 3-4 messages tu reviens avec l’idée que je devrais me concentrer sur les gros scandales et laisser faire les petits. Je suis en désaccord. Il n’y a pas de petites ou de grosses magouilles, mais seulement une magouille. Les gens faisant la petite magouille feront la grosse s’ils en ont l’occasion.

    Moi, je débusque tout le monde et je parle du manque d’intégrité de tout le monde et je tape sur tout le monde tout le temps quand ils le méritent. J’ai fait ma part en dénonçant certaines pratiques douteuses du réseau Lapointe/Brisson, et d’autres feront leur part en dénonçant d’autres pratiques douteuses. C’est à chacun de faire sa part.

    Ça me fait penser à la fin du film « La firme » avec Tom Cruise si ma mémoire est bonne. Le gars finit par donner sa firme au FBI et quand le FBI lui demande pourquoi il ne leur en donne que si peu, il répond quelque chose du genre « je vous ai donné ma firme, maintenant c’est aux autres d’agir » (vraiment pas exactement ça, mais ça donne une idée). C’est ma conception du journalisme. Il n’y a pas de petit ou de gros scandales, mais seulement des scandales à l’échelle de ceux que ça intéresse et c’est à chacun de trouver les petits et les gros.

    @Darwin: Merci beaucoup!

    @Steph: Occasionnellement, dans tous les sports (car la politique en est un, d’une certaine manière), des gens s’élèvent au-dessus des règles. Des gens qui sont tellement intègres qu’ils n’ont plus à utiliser les magouilles et les détours pour faire passer leurs idées. Ces individus sont très rares, mais ce sont eux qui font le plus avancer la société. J’en connais très peu: René Lévesque en était un, Michel Chartrand en est un également, Pierre Bourgault aussi.

    @Caroline Tessier: Merci beaucoup! Content que vous ayez rejoint mon club des naïfs! 🙂

    @Çaparle Aupopette: Ça rejoint la question de savoir si la fin justifie les moyens. Remplacer un magouilleur par une magouilleuse, est-ce le bon choix? Oui, je sais que Harel est moins pire que Tremblay, mais Tremblay est usé par huit ans à la mairie. Que serait Harel dans huit ans? Je pose la question sans y répondre, car je ne sais pas moi-même pour qui je vais voter le 1er novembre.

    @Daniel Labonté: Je crois que c’est une possibilité.

    Merci de vos commentaires.

  38. Je n’ai jamais dit que tu devrais laisser tomber les petits scandales. Juste que les electeurs s’en foutent de ton dechirage de chemise et tes lecons de morale à deux balles sur CE sujet. Non ce n’est pas ce qui choque la majorité des gens, peut-etre les types hyper sensibles et politisés comme toi. C’est une des deux choses que je repete tous les 4 messages à un gars completement deconnecté de la realité.

    L’autre message que je passe, c’est que malgré les faits et malgré tes sources (qu’on sent à peine aigries vu la facon dont elles te rapportent l’info), tu te trompes sur le fond ! Et que meme si tu avais raison, ca reste des gestes benins et totalement normaux en politique ! Non ce n’est pas un scandale, meme pas un petit scandale.

    Apres, si tu veux soulever les milliers de petits scandales qu’on connait dans la vie publique… vas-y, je n’ai jamais dit que tu n’avais pas le droit de perdre ton temps face à de vrais enjeux vitaux pour la ville et la DEMOCRATIE !

    Et non, reblochon n’a pas ete piqué au vif par la qualtié de tes accusations, juste par la malhonneteté de celles-ci. Reblochon aime la justice et l’integrité. Il n’y a pas eu d’injustice dans cette histoire, sauf dans ton article nauséabond et l’integrité des gens que tu attaques comme Atim Leon, Frederic Lapointe, etc… n’est pas à remettre en doute. On appelle cela de la diffamation.

    Desolé que tu sois utilisé par des etres malfaisants qui brodent de la belle merde sur des faits et que ton jugement depassé (pour ne pas dire idealiste et reveur) sur ce que devrait etre la politique est completement deconnecté de la realité. Les tractations secretes pour recruter ou debouter des candidats, les moyens de pressions, tant qu’ils restent legaux, sont normaux dans ce milieu et non, ce n’est pas un scandale !

    Se battre pour arriver à monter une opposition forte face à Tremblay, non ce n’est pas jouer dans le dos des citoyens et de la democratie. L’urgence est de virer Tremblay et son equipe, une urgence vitale pour Montreal et son avenir, la fin justifie les moyens, du moment que ceux-ci sont legaux. Et les citoyens jugeront sur le programme, les resultats, les promesses tenues et non sur tes delires de magouillages et de coups de putes imaginaires !

    Apres qu’il y ait des cons dans tous les partis, bien sur. Mais ce n’est pas une raions d’insulter et trainer dans la boue des gens dont tu ignores tout ! Tu fais du martineau là !

  39. Parce que QS est derriere PM, tout le monde le sait. Enfin le monde de la politique municipal.

    Tu me diras qu’on a bien un militant de PM vieux de 5 ans qui est venu ecrire ici qu’il l’ignorait !

    Ha ha ha ! Faut arreter de penser que PM s’est fondé tout seul ! Tout le monde se connait, on connait tout le monde.

    PM = QS, par contre pour VM et UM, c’est un beau bordel, un melange de toutes les allegeances, enfin dans certaines circonscriptions ca colle completement avec le niveau provincial, comme ailleurs au Quebec.

  40. Ensuite, venons-en à la comparaison avec le sport, le réseau Lapointe/Brisson n’a pas commis d’infraction aux regles. Sinon appelle vite le DGE !

    Crois-tu que Levesque n’a jamais eu de reunions secretes pour chier sur le dos de Bourgeault ? Savoir comment controler son monde, faire taire la contestation ? Et comment faire pour taire les journalistes sur sa vie privée qui n’etait pas toujours reluisante ?

    Crois-tu que Pierre Bourgeault n’a jamais joué serré dans les differentes rencontres secretes qu’il ait pu avoir dans sa vie, surtout quand il a decidé de vendre le RIN au PQ, erreur qu’il a amerement regretté par la suite.

    D’autres epoques, d’autres moeurs, ca devait etre bien pire qu’aujourd’hui et les hommes de mains de Levesque ne devait pas avoir la carrure de Fred. Je les imagines plutot avec une moustache et un deux par quatre dans les mains !

    Arrete de dire des conneries en lancant des noms en l’air comme cela, tu te couvres de ridicules. Reviens-en et surtout relis l’histoire de ton pays !

  41. Oui c’est une blague. Je ne doute pas que PM veuille vraiment faire le menage et vont tout faire pour y arriver. Je les sais integre au point qu’ils s’enfargent dans leur propre reglement et morale ! Sont pas sorti du bois les pauvres, parce que pour combattre la corruption, il faut jouer dans une autre ligue et ne pas avoir peur de remonter ses manches et mettre ses mains dans le cambouis. C’est là qu’on voit si la fin justifie les moyens. Il va en avoir des beaux articles à ecrire louis si PM passe au pouvoir, il risque d’etre decu soit du resultat, soit de la methode !

  42. Le  24 septembre 2009 à 10 h 30 min, Reblochon dit :

    «Je parle de la masse bêlante de la populace qui vote generalement avec ses pieds au lieu de sa tete.»

    Le 25 septembre 2009 à 10 h 06 min, Reblochon dit :

    «Les gens s’arretent aux vraies choses, à ce qui est reellement important.»

    Selon ce que vous voulez démontrer, vous êtes prêt à dire une chose et son contraire. Dans un cas, les intérêts des électeurs sont superficiels, dans l’autre, ces mêmes intérêts sont réellement importants.

    Je signalerai aussi que les résultats de ce sondage étonnent : Tremblay perd à peine plus que la marge d’erreur (c’est pour moi ce qu’il y a de plus étonnant) et Harel ne bouge pas. Cela montre que les gens, qu’ils soient membres de la populace ou qu’ils s’arrêtent aux vraies choses, ne font au bout du compte pas plus confiance à Harel qu’à Tremblay. Ce cynisme est le résultat de l’application de vos méthodes qui abusent de moins en moins les électeurs, mais les portent en proportion toujours plus importante à rester chez eux.

    Par ailleurs, quand Lévesque a appuyé Mulroney, avez-vous conclu que le PQ = PPCC ? Bien sûr que QS appuie PM ! Ce n’est pas un secret et ce n’est pas fait en catimini (voir http://www.quebecsolidaire.net/montreal/qs-montreal-encourage-ses-membres-a-appuyer-les-candidats-et-candidates-de-projet-montreal-qui-sont-proches-de-nos-vale ). En quoi cela prouve que les deux partis sont identiques ?

  43. C’est ma dernière intervention ici sur le sujet de Lapointe et de ses comparses.

    Selon de nouvelles sources, le réseau Brisson, dont fait partie Lapointe, utilise souvent la technique de noyauter un forum ou un site qui est en désaccord avec ses idées. Ce n’est ni la première, ni la dernière fois qu’on les voit utiliser cette technique. Chaque jour, je rencontre de nouvelles personnes qui en ont long à me dire sur ces gens-là.

    Parlant de manipulation, Brisson et cie. auraient manipulé l’élection de Boisclair en vendant de fausses cartes de membre; Infoman avait d’ailleurs fait un reportage sur la question où une plante verte avait pu voter.

    Leur façon de faire de la politique est infecte et c’est ce que mon avant-dernier billet a voulu démontrer. J’ai écrit de ce que de nombreuses sources m’ont confirmé et la virulence de leur réaction ne fait que confirmer à mes yeux à quel point j’ai vu juste. C’est un véritable harcèlement en règle qu’ils me font ici, un peu à l’image de ce qu’ils ont fait subir à une certaine candidate de Projet Montréal pour qu’elle se retire…

    Je n’ai rien à ajouter et je considère appliquer les règlements de ma nétiquette avec davantage de sévérité si j’ai l’impression que l’enfilade se transforme en gigantesque SPAM de la part de membres de son réseau.

    Merci à tous et amusez-vous bien.

  44. Peut-etre parce qu’Amir pousse en arriere ?

    Je ne vois pas en quoi ce que j’ai dit est contradictoire.

    L’electorat ne pense que par clichés, clichés fournis genereusement par les medias et les declarations populistes de certaines personnes, l’electorat est donc completement ignorant et suit comme une masse bêlante des tendances qui sont bien souvent ridicules et ne resistent pas à une analyse politique serieuse. Souvenir du succes de Dumont et son populisme de bas etage avec les vraies choses qui touchent les vrais gens ?

    Ces clichés sont generalement basés sur des faits importants, des vraies choses qui derangent, donc en effet, la populace va etre friande de l’histoire des compteurs d’eau, d’un deputé fraudeurs, parfois quand elle se force à se souvernir d’une promesse non tenue (aie, ca devient deja difficile pour son petit cerveau ! 6 mois de memoire en general, ca marche dans le monde entier, nous ne sommes pas different !) … surement pas d’apprendre qu’un inconnu comme Frederic a essayé de faire demissioner (en imaginant que cela soit vrai) le candidat d’un parti mineur dans la chance de remporter la mairie !

    Donc les gens en general se foutent bien de ce que peut raconter Louis, faites le test vous meme dans la rue demain ! et s’arretent aux choses vraies, celles qui choquent, qui marquent, que les medias relaient, meme quand ca les fait voter avec leurs pieds !

    Parce que sincerement, PM avait l’air bien plus le parti du changement que VM sur ce coup ! Mais la populace n’a pas levé, comme d’habitude elle ne connait rien au sujet, pas plus le nom des candidats, elle va majoritairement voter pour le parti !

    D’ailleurs l’exercice amusant est toujours le meme, et ca aussi ca marche dans tous nos pays occidentaux, allez faire un tour dans la rue et demandez aux gens le nom de leurs elus. Demandez ici le nom du deputé federal, provincial, du conseillé municipal, du maire d’arrondissement, et pour rire encore plus, demandez-leur de nommer le slogan ou l’idee directrice du parti en place !

    On peut aussi prendre les programmes des partis, melanger les idees des uns et des autres sur une feuille et demander ensuite aux gens à qui appartiennent ces idees.

    Nan sans rire, militer dans la rue aupres des vrais gens… ca va vous reconcilier avec ma position ! Et vous verrez que ce n’est pas contradictoire : des ignorants qui votent en troupeau par rapport à des clichés ou des partis.

    C’est encore plus flagrant avec le vote partisan des souverainistes et PIRE celui des federalistes, surtout avec leur vote rouge sans reflechir, merde je viens de voter pour une borne fontaine, qui instrumentalise le vote ethnique et fanatisé sur une base de propagande honteuse, de manipulation, de discours de peurs et de desinformation. Mais bon, tout ce que je viens de decrire n’existe pas en vrai.

    Les gens sont super informés, se passionnent pour la politique, vote suivant le candidat et son programme et ne s’arrete pas à des prejugés imbeciles. Quel monde merveilleux. C’est d’ailleurs pour cela qu’on a eu 43% d’abstension et Charest reelu sur un discours ne trompant pas un enfant… mais ses parents oui !

  45. …la technique de noyauter un forum…

    Pas moi M’sieur !

    Franchement Louis, bien que tes intentions soient motivées par de nobles sentiments de droiture et d’idéalisme, je crois que tu confonds magouille et tactique. Le « real politics » fait mauvais ménage avec l’idéalisme. C’est dommage mais c’est ainsi.

    J’oublie qui disait: « Quand on veut rester pur, il ne faut point se mêler d’agir sur les hommes », mais, malheureusement, il avait raison.

    J’ai passé l’âge de la virulence de Reblochon, mais je dois me ranger de son côté. Car si en plus de laisser le choix des armes à l’adversaire, tu dédidais de combattre à main nue, tu aurais l’admiration de plusieurs sans doute, mais tous se souviendraient avec émoi de ton héroique disparition. Ce n’est pas le but de l’exercice.

    Je ne connais pas les personnages qui font l’objet de ton billet mais je ne vois, dans les « magouilles » que tu dénonces, rien d’autre que des tactiques politiciennes. C’est souvent pas beau, ça va parfois trop loin, je te l’accorde; mais dire que c’est un scandale, je ne crois pas. Sincèrement.

  46. Qui a parlé de scandale? C’est toi et c’est reblochon, un membre du réseau Brisson/Lapointe. Moi, je me contente de dénoncer ceux qui font de la vieille politique et qui manipulent, harcèlent et se servent des autres pour atteindre leurs buts.

    Je ne partage pas du tout ta vision blasée et cynique de la politique. De nombreux hommes ont fait de la politique en étant honnête et en respectant les autres.

    Ces hommes, ce réseau, ont tellement fait de magouilles et de manoeuvres trompeuses, ont tellement menti, on tellement manipulé, que c’est à des années-lumières de ce que doit être la politique.

    C’est à cause de gens comme eux – et j’oserais dire comme toi – que les gens sont désabusés de la politique.

    Heureusement, il y a eu et il y a toujours des politiciens honnêtes. Et ceux-ci, à mon avis, doivent être protégés des rapaces politiques comme le réseau Nicolas Brisson/Frédéric Lapointe.

    Un scandale est toujours à la hauteur de ceux que ça touche. Si ces magouilles ne te touchent pas, passe à un autre sujet. Il y a beaucoup de gens qui aimeraient que la politique soit plus intègre et qui sont dégoûtés de voir qu’on risque de remplacer une administration corrompue par une autre administration corruptible.

  47. Euh, denoncer des magouilles, des manoeuvres trompeuses, des mensonges, des manipulations qui te scandalisent, c’est denoncer un scandale. Arrete de jouer avec les mots.

    Alors pour rire ce soir je suis allé voir un citoyen Lambda, on va l’appeler Loulou. J’ai demandé à Loulou ce qu’il pensait de la politique, de la politique municipale, des dernieres nouvelles, pour qui il allait voter, si il allait y aller d’ailleurs, etc.

    Et bien Loulou s’en fout, ca ne l’interesse pas du tout, pas comme les gens qui frequentent le blog de Louis qui sont un minimum politisés.

    Loulou me dit que Union ca a l’air d’une bande d’escroc, que le maire ne pouvait pas ne pas savoir, qu’il va falloir le degager et vote pour l’autre parti.

    « Mais lequel Loulou ? » Loulou pense à Vision, enfin il ne sait pas si c’est vision, il sait que c’est Harel. Je lui parle de Bergeron… « Qui ? » Je lui parle de PM « ah ? Y a un autre parti »

    Loulou va voter aux elections municipales, il me l’a dit. Loulou comme la majorité des montrealais se fout de la politique municipale, il a juste vu les clichés au journal : TREMBLAY C’EST UNE MERDE, UN ESCROC ! Alors il va voter pour l’autre parti, celui de Harel. Loulou est francophone, un quebecois apolitique à tendance souverainiste car le canada c’est pas vraiment son pays.

    Alors j’ai parlé de Fred à Loulou, je lui ai expliqué comment il a ete trop pute avec le pauvre Bergeron, comment il lui a joué dans le dos, magouillé, menti, trahi, … bon j’ai arreté la liste car Loulou baillait ! Je lui ai expliqué que Fred etait un envoyé de Harel, qu’il voulait foutre PM à terre pour prendre le pouvoir et virer Tremblay, un arriviste orgueilleux, un type peu frequentable. Ben Loulou il s’en calisse. Ca ne l’interesse pas parce que la politique ca le fait chier. La seule chose qu’il ait pu me repondre : « tant que ca nous coute pas des sous et que ce n’est pas illegal ! »

    Vous savez combien il y en a des Loulous à Montreal ?

    En plus d’etre basé sur des sources relatant des faits mais racontant n’importe quoi autour et salissant gratuitement la reputation de certaines personnes, le pseudo-scandale denoncé sur la place publique par Louis ne derange personne sauf une poignée de gens ultra-politisés aux vertues les plus pures ; gens ne devant surement pas militer à haut niveau en politique pour ne pas se rendre compte que negocier des ententes, des appuis, des unions, ca passe forcement par des moments plus ou moins agreables et parfois certaines crises !

    C’est un boulot.

    Est-ce que vous annoncez à tout le monde dans votre compagnie que vous etes entrain de passer des entrevues chez le concurent tandis que vous y travailler encore ? Non ! Etes-vous un salaud, un homme de peu de foi ? Non !

    En politique c’est pareil. Et on ne parle meme pas de transfuges qui trahissent ET la democratie ET leurs electeurs en changeant de camp apres une election, non, on dechire sa chemise devant une personne qui a appuyé et appui encore le programme de PM, quelqu’un qui a travaillé pour faire rentrer Harel à PM, qui voyant que ca ne marchait pas a essayé d’unir PM et VM pour ne pas diviser le vote et ainsi etre certain de virer Tremblay et UM, dans le but premier de resoudre le probleme de la corruption et de redoner ses lettres de noblesses à la ville. On diffame une personne qui a decidé de rejoindre PM des mois avant que Harel ne rentre en politique, avant que les premiers sondages nous annoncent hors de tout doute qu’apres Harel chez VM cela en etait fini de PM.

    Tout un « reseau » qui ne voulait rien savoir de UM et VM et avait tout misé sincerement sur PM tout en sachant que QS etait en arriere. Un reseau qui s’est fait chier dessus parce que se rapporcher de QS etait tres mal vu, que lacher UM aussi, que choisir alors VM aurait ete un acte de trahison (avant que Harel ne pointe sa binette), un resau qui croyait sincerement à PM et ses chances de gagner dans ahuntsic. Et maintenant, Fred est accusé d’avoir inflitré PM et au service d’Harel… foutaises, mensonges !

    Moi ce qui me scandalise, non ce n’est pas le fait que Louis est touché juste, deja parce qu’il n’a pas touché juste, c’est comment on peut trainer des gens dans la boue en se fiant aveuglement à des sources qui ont à priori pas tout compris (on va dire cela). Des sources qui ne se trouvaient surement pas aux reunions auquelles j’ai assisté.

    Et Louis nous parle de politique propre ? Oui ca me desabuse un peu de la politique de voir qu’on se bat pour le mieux, pour un monde meilleur, pour une société plus juste, pluraliste, inclusive, egalitaire, honnete, responsable et qu’on nous casse les couilles pour des formalités tout à fait normal lors de tractations politiques en vue de prendre le pouvoir. Apres on se demande pourquoi il y a moins en moins de gens qui veulent venir en politique, pas en haut, à la base, dans l’ombre, bosser comme des cons pour pas un rond, encore moins de reconnaissance, risquant parfois sa stabilité familiale, professionnelle et sociale (et je ne vous parle pas de la santé pour certains !) pour des enjeux sinceres et honnetes.

    Juger les gens sans les connaitre en se fiant à une bande de types frustrés se servant d’un blogueur bien intentionné mais un peu credule pour atteindre personnellement des personnes comme ca, c’est plus qu’un scandale, c’est degueulasse ! Je ne te souhaite jamais que cela t’arrive.

    J’ai fait de la politique pendant plus de 20 ans. En allemangne, en France, au Quebec. Je sais qu’on a rien à attendre de ce boulot, qu’on le fait pour les autres et qu’ils seront les premiers à venir nous chier dessus. J’ai appris à connaitre les gens et je me trompe rarement sur une personne, surtout pas quand je la connais depuis des annees et intimement. Je n’ai pas souvent eu l’experience de me faire passer un sapin, pas parce qu’il n’y a pas eu d’occasion, juste parce que j’ai le pif pour cela en general.

    Je connais des gens dans l’entourage proche de Fred, tres proche, ils ne seraient pas avec lui si Fred etait comme tu le decris. Et ces gens le connaissent peut-etre mieux qu’il se connait lui-meme. Tu te trompes, pas parce que c’est mon ami, juste parce que tu racontes n’importe quoi à son sujet. Pas dans les faits … dans les conclusions que tu en tires ! Tu n’es plus un messager, je te le repete, tu es devenu juge et bourreau, tu as franchi une limite qui est aussi sale que celle que tu denonces.

    Et non ca ne fait pas mal, Loulou s’en fout ! Ca ne changera rien le jour du vote. Ah si, tu as balancé des noms de gens qui auraient peut-etre souhaité que leur travaille de l’ombre, reste au moins un travail de l’ombre. Deja que ce n’est pas gratifiant ! Merci pour la democratie, tu donnes vachement envie aux gens de s’impliquer pour changer le monde depuis le derriere de ton ecran.

  48. Ce n’est effectivement pas facile pour une organisation politique qui a des « racines citoyennes » de prendre sa place à l’hôtel de ville ou è l’Assemblée Nationale. On se rapprlera des premiers jours du PQ à Québec et du passage de Jean Doré à la mairie de Montréal.

    J’espère que les mouvements citoyens et les groupes dits « progressistes » – pour ne pas dire « de gauche », apprendont comment travailler ensemble et (enfin) mettre leur divergences de côté. Parce que le Parti Libéral et les influences du monde des affaires (incluant le crime organisé) ne lâcheront pas prise facilement.

Comments are closed.