Quand le système de santé U.S. tue

Barack Obama a raison de travailler pour l’instauration d’un système universel de soins de santé.  Non seulement le système de santé états-unien est-il le plus coûteux des pays de l’OCDE, mais il est tout à fait incapable de concurrencer un système comme celui du Canada, de loin supérieur.

systeme-sante-usa-tue

Source de l’image

En effet, quand on regarde les dernières statistiques de l’OCDE, on se rend compte à quel point le système de santé de nos voisins du sud est déficient. Outre le fait qu’il gobe près de 33% plus de ressources que le nôtre, il est incapable de sauver autant de vies. À preuve, l’indice d’années potentielles de vie perdues (APVP).

Voici le nombre d’années potentielles de vie perdues par 100 000 habitants pour:

  • les maladies infectieuses et parasitaires:  64 au Canada et 201 aux États-Unis ;
  • les maladies dues au VIH: 25 au Canada et 94 aux États-Unis;
  • les tumeurs malignes: 823 au Canada et 851 aux États-Unis;
  • les maladies du sang: 12 an Canada et 29 aux États-Unis;
  • les maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques: 104 au Canada et 158 aux États-Unis;
  • le diabète sucré: 56 au Canada et 98 aux États-Unis;
  • les troubles mentaux et du comportement: 36 au Canada et 66 aux États-Unis;
  • les maladies du système nerveux: 106 au Canada et 122 aux États-Unis;
  • les maladies de l’appareil respiratoire: 422 au Canada et 781 aux États-Unis;
  • les cardiopathies ischémiques: 233 au Canada et 372 aux États-Unis;
  • les infarctus du myocarde:  120 au Canada et 151 aux États-Unis;
  • les maladies cérébrovasculaires: 57 au Canada et 107 aux États-Unis;
  • la grippe et les pneunomathies: 28 au Canada et 50 aux États-Unis;
  • les bronchites, asthme et emphysème: 8 au Canada et 28 aux États-Unis;
  • les maladies de l’appareil digestif: 104 au Canada et 187 aux États-Unis;
  • les maladies de peau; 1 au Canada et 6 aux États-Unis;
  • les maladies du système ostéo-musculaire: 13 au Canada et 25 aux États-Unis;
  • les maladies du système génito-urinaire: 20 au Canada et 53 aux États-Unis;
  • les grossesses et accouchements: 5 au Canada et 19 aux États-Unis;
  • les pathologies périnatales: 342 au Canada et 395 aux États-Unis;
  • les malformations congénitales: 179 au Canada et 206 aux États-Unis;
  • les symptômes et états mal définis: 138 au Canada et 166 aux États-Unis;
  • les causes externes (agressions, accidents, chutes, etc.): 892 au Canada et 1478 aux États-Unis.

Toutes ces données proviennent de l’OCDE et sont pour l’année 2004, dernière année où toutes les comparaisons sont possibles.

Ce que ces statistiques nous démontrent, c’est que le système de santé canadien est spectaculairement supérieur à celui des États-Unis, dans toutes les facettes possibles. Concrètement, une personne tombant malade aux États-Unis a beaucoup plus de risques d’en mourir qu’au Canada.

Alors, peu importe ce qu’en pense une certaine ado-droite paralysée dans ses dogmes du passé, nous sommes un exemple à suivre pour nos voisins du sud et un système universel et public s’avère de loin meilleur qu’un système sélectif et privé.

Cela ne signifie pas que le système de santé canadien soit parfait, mais ça devrait orienter nos choix pour le futur et nous décourager d’opter pour la voie suicidaire d’une plus grande présence du privé.  Encore une fois, et plus que toujours, le public est de loin plus performant et utile que le privé.

Publicités

7 Réponses

  1. Je me demande combien leur coûtera un système de santé semblable à celui du Québec… J’ai entendu le chiffre de «trilliard» !
    Faut dire que les assurances privées coûtent déjà les yeux de la tête aux USA.
    Ça va barder si Obama va de l’avant avec son projet !

  2. C’est bien vrai ce que tu dis. Notre système a beau avoir été souvent critiqué. On a même avancé l’idée d’offrir une prime aux infirmières pour les attirer ici. On en manque paraît-il. Reste qu’il est meilleur que celui des Américains.

    Et en passant, je viens de pondre un texte sur Montréal dans mon blogue. Je sais que la politique municipale t’intéresse et les idées de Projet Montréal m’intéresse drôlement, depuis que je viens de lire que le Plateau Mont-Royal est au bord de la faillite.

    Je t’invite à le lire. Tu avais apprécié celui que j’avais écrit sur la visioin d’avenir de Projet Montréal.

    Continue ton beau travail. Ton blogue, il me nourrit.

  3. Félicitation très belle job de conscientisation

  4. @Garamond: Oui un tel système coûtera cher, mais comme tu le dis si bien, les Américains dépensent déjà des sommes colossales en assurances privées. Il y aurait simplement un transfert; l’argent dépensé en assurances privées serait dépensé en impôts. Je simplifie vraiment ici, mais c’est l’idée. Et elle permettra de sauver des vies et de faire de ce pays un État moins moyennageux au niveau de la santé.

    @Daniel Labonté: On ne doit pas baisser notre garde pour autant… Notre système est largement sous-financé… Merci pour le compliment! 🙂

    @Sergio de Rosemont: Merci beaucoup!

  5. […] un tableau surprenant qui vient aussi de l’OCDE, mais que j’ai d?couvert sur ce site: hyperlien Voici le nombre de vie perdues par 100 000 habitants […]

  6. ok ! si je comprend bien vous comparez un système de santé sur des chiffre qui date d’avant la période d’Obama en parlant de la présente ! des chiffres qui comparent finalement deux systèmes totalement différents, des chiffres tronquer par aussi deux systèmes totalement différent au canada… voir celui du Quebec et du reste du canada !

    hummm…

Comments are closed.