Niedzielski: l’échiquier du crime

niedzielski-echiquier-crimeDéfigurée. Deux semaines dans le coma. Peter Niedzielski l’a frappée, lui a sauté sur le visage, a agressé des gens tentant de s’interposer avant de violer une femme en sortant du métro. Visage tuméfié, difficultés d’élocution. Une femme violée. Des vies gâchées. Et une peine à purger dans la communauté. Horreur! Voilà grosso modo la recette, telle qu’appliquée notamment par Patrick Lagacé et de nombreux autres observateurs. Il s’agit simplement d’opposer la violence gratuite d’un crime à sa peine afin de démontrer, par l’absurde, le ridicule de celle-ci.

Sauf que ça ne fonctionne pas.

En effet, ce qui est fait est fait. Rien ne pourra réparer la violence du geste; il faut partir de ce point. La vie est comme une partie d’échecs: quand le coup est joué, il est joué. Voir la position comme elle était avant celui-ci est contre-productif, voire dangereux. C’était d’ailleurs un des enseignements que j’avais le plus de difficulté à faire comprendre à mes élèves. « Tu aimais ta position, tu as gaffé, reconnais ce qui a changé et n’essaie pas de corriger ton erreur en persistant dans la mauvaise voie. Écrase ton orgueil, accepte que rien ne pourra être changé et regarde à nouveau l’échiquier d’un oeil neuf. » Abyssum abyssum invokat. L’abîme appelle l’abîme. Réparer une erreur en en commettant une autre constitue la meilleure façon de mener à une troisième erreur, et ainsi de suite. Et c’est cette erreur qu’on aurait commise en envoyant Niedzielski en prison.

Soyons francs: quelle aurait été l’utilité de lui montrer le chemin des cellules?

La sagesse populaire, cet oxymoron servant souvent à justifier les pires conneries, affirme qu’une longue peine de prison aurait un effet dissuasif. C’est faux. Il s’agit d’un des nombreux mythes entretenus face au système pénal. La vaste majorité des criminels violents, dont M. Niedzielski, commettent leurs crimes avec impulsivité.

Le cas du meurtre saute aux yeux: plus des trois-quarts des meurtres commis au Canada ont pour victime épouses, époux, enfants, parents et amis. Ce ne sont pas des actes calculés mais bien le résultat de colère, désespoir, etc. où la possibilité de sanction future ne compte pour rien.

Niedzielski était gravement intoxiqué: croyez-vous sérieusement qu’il a même envisagé un instant dans son cerveau en détresse qu’il pourrait obtenir telle ou telle sentence? Le crime n’est pas rationnel; ce serait une erreur de voir le criminel en puissance comme un fin calculateur élaborant une formule mathématique machiavélique évaluant les probabilités de faire un an ou dix en prison. Le crime est impulsif, et quand il ne l’est pas c’est surtout la peur de se faire prendre qui influe sur le passage à l’acte bien plus que la sentence elle-même.

niedzielski-echiquier-crime1

Source de l’image

Et puis, quel effet aurait la prison sur M. Niedzielski lui-même? Depuis les événements, il a suivi une thérapie, a arrêté de consommer et a complètement changé son cercle d’amis. Il a deux emplois. Il a refait sa vie proprement. Un exemple de réhabilitation. L’envoyer en prison, ce serait quoi, sinon le lancer dans une foire où l’usage de drogues est courant et où les amis ne sont pas recommandables? Pire, lorsqu’il sortirait du pénitencier, serait-il plus ou moins apte à bien fonctionner en société? Ne venez surtout pas me dire que la prison améliore les capacités sociales et professionnelles d’un individu.

La position sur l’échiquier que constitue nos vies a changé. Si nous continuons à analyser cette situation avec les yeux du passé, c’est-à-dire en se complaisant dans le désir de vengeance des victimes et en essayant de combler le vide de leurs vies gâchées, nous ne prendrons pas acte de ce que le présent nous offre ACTUELLEMENT comme possibilités. Nous devons pardonner malgré la douleur – légitime – des victimes, et ce, pour le bien-être d’une société qui aura à vivre avec cet individu par la suite.

Certains diront peut-être: « Hé, ho, Louis, tu exagères! Tu ne serais sûrement pas capable toi-même de pardonner si tu étais la victime! » C’est précisément parce que le pardon est difficile qu’il est si important. Il faut aider la victime à accepter sa nouvelle situation, le nouvel échiquier. Éventuellement, à pardonner à son agresseur. Mais il faut également penser au criminel lui-même, qui vivra parmi nous, sentence dure ou non, et dont la capacité de rédemption de ses fautes passe par sa capacité à refaire sa vie au milieu de tous sans avoir à subir la contamination du milieu hostile et destructeur d’humanité qu’est la prison.

On se plaint souvent de la froideur et de l’insensibilité de l’appareil bureaucratique. Quand il fait preuve de souplesse et d’humanité en contribuant à la réhabilitation d’un criminel, ne devrait-on pas l’encourager?

Publicités

73 Réponses

  1. « Soyons francs: quelle aurait été l’utilité de lui montrer le chemin des cellules? »

    Je suis 100% d’accord avec toi.
    Une seringue, et on passe à autre chose.

  2. Et qu’est-ce que tu accomplis en assassinant cet homme?

  3. Très bonne réflexion, Louis.

    Je pense sincèrement que la grande majorité des crimes sont engendrés par l’environnement direct dans lequel nous évoluons. Le système, la société, tout ça.

    Suivant cette réflexion, je me dis que ce n’est pas en remplissant les prisons qu’on changera les choses. Le problème est énorme et tôt ou tard, nous serons bien obligé de le confronter…

  4. Deux choses. Dans un premier temps, tu t’assures que le gars ne vas pas récidiver. Et dans un deuxième temps, tu économises beaucoup d’argent. Argent qui pourrait être utilisé à des fin beaucoup plus productive, comme nourrir les petits ventres vides qui se rendent à l’école. Ou, en allant un petit peu plus a gauche, on pourrait utiliser cet argent pour augmenter les prestations des gens dans le besoin.

  5. Voilà! Je ne saurais dire mieux!

  6. Le type a un risque de récidive à peu près nul. Il a agi sous l’effet de substances qu’il n’utilise plus et il n’a pas tué personne et s’est repenté.

    Si je suis ton raisonnement, il faudrait tuer, avant lui, les récidivistes de l’alcool au volant, les conducteurs dangereux (combien d’accidents mortels peuvent-ils causer!), les personnes qui battent leurs conjoints, les vendeurs de drogue, les séropositifs, les gens qui pratiquent des sports de contact, le mécanicien qui a commis une erreur entraînant un accident mortel (il peut récidiver!), le politicien qui a permis la désinstitutionnalisation des malades mentaux, les malades mentaux, alouette!

    Toutes ces personnes ont un potentiel de nuire à davantage de personnes que Niedzielski et risquent de récidiver. Ils méritent donc, selon ta logique implacable, la peine de mort.

    Ce n’est pas une société que tu bâtis là, mais un cauchemar!

  7. @Ricardo Martin:

    Et que fais-tu de la possibilité d’erreur judiciaire? On tue un accusé de meurtre et puis 2 ans plus tard, oups, c’est pas lui… On voit encore des cas de ce genre.

    @Louis :

    Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à le voir de cette façon. À chaques fois que j’ai essayé d’en parler avec des amis, ils me traitaient quasiment de fou… Les gens réagissent avec leur sentiment à la justice alors que c’est un système (supposé) être impartial. C’est compréhensible de vouloir aider la victime avec une peine sévère, s’en remettra-t-elle plus vite?

    Encore une fois, regardez aux USA. Tu peux avoir plusieurs condamnations à vie. Est-ce qu’il y a moins de crimes?

  8. C’est du cas par cas.
    Mais dans le cas present, y’a pas d’erreur, c’est bel et bien lui. Alors, a mes yeux, c’est un no-brainer.

  9. Tu ne réponds pas à la question. Ça donne quoi de l’assassiner? Si tu assassines quelqu’un sous prétexte qu’il pourrait récidiver et en fonction du potentiel de dommages que sa récidive pourrait causer, il te faudrait assassiner des centaines, des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes. Ça va te prendre des chambres à gaz à ce rythme!

    S’agit-il là de ta vision d’une meilleure société?

  10. Je crois qu’il y a beaucoup de mythes propagés au sujet du système pénal. C’est beaucoup plus facile de dire « pendez-le par les couilles » que de réaliser que ça ne donnerait rien!

  11. « Le type a un risque de récidive à peu près nul. Il a agi sous l’effet de substances qu’il n’utilise plus et il n’a pas tué personne et s’est repenté. »

    En effet, il a tué personne. Il devrait peut-etre remercier le personnel medical de l’hopital qui a traite la patiente en question. Sans eux, elle serait peut-etre morte…

    Pour ma part, il m’est deja arrive de prendre de « substance », pis j’ai jamais attaque qui que ce soit. Meme a quatre pattes, je suis conscient de la valeur de la vie d’autrui.

    Alcool au volant: Quand un gars est rendu a sa dizieme balloone, le piquer, c’est pas une mauvaise idee… Si il a eu un accident qui a blesse, serieusement handicape ou tue quelqu’un, on l’endors.

    Mecanicien qui a commi une erreur: N’importe quoi.

    Seropositif: N’importe quoi, au cube.

    Bottom line, la vie, c’est ce qui a de plus precieux. Si quelqu’un ne la respecte pas, on le gaz. Je prefere que la societe travaille a aider ceux qui respectent la vie et qui en arrache que ceux qui s’en criss.

  12. Belle mentalite.
    Deresponsabilisont les gens.

    C »est comme j’entend dire, l’alcooliste, c’est une maladie. Belle mentalite. C’est comme donner carte blanche au alcoolique. Vas-y, bois, c’est pas grave, si tu tues quelqu’un, on va te pardonner, parce-que c’est ta maladie.

    A un moment donne, il faut se prendre en main. Est repondre de ses actes. La prison n’est peut-etre pas la reponse, mais ca fait quand meme reflechir. Avant de commettre un crime qui risque de t’eblever ta liberte pour dix ans, tu risques d’y pensez deux fois. Avant de commettre un crime qui pourrait te couter ta propre vie, tu risques d’y reflechir pas mal longtemps.

  13. -Plus de recidive.
    -Economies.

    Un gars en prison 25 ans, ca doit couter $1M.
    Imagine avec $1M le nombre de petits Africains qu’un pourrait sauver.

    En mettant le gars en prison, tu decides de laisser mourrir tout plein de gens qui respectent la vie et qui desirent vivre.

  14. Pour ma part, il m’est deja arrive de prendre de “substance”, pis j’ai jamais attaque qui que ce soit. Meme a quatre pattes, je suis conscient de la valeur de la vie d’autrui.

    Tu extrapoles ta situation et tu crois que tout le monde vit de la même manière. J’ai déjà connu un homme très tranquille et pacifique qui a eu besoin de cinq policier et plusieurs doses de poivre de cayenne avant d’être maîtrisé alors qu’il était sous l’influence de la drogue…

    Alcool au volant: pourquoi attendre la dixième balloune? Si tu es prêt à assassiner quelqu’un n’ayant tué personne, tu devrais automatiquement le faire pour quelqu’un qui le fait. Et si tu bases ton argumentaire sur le risque de récidive, tu devrais automatiquement assassiner quelqu’un qui pète la balloune même la première fois car son risque de récidive est probablement plus élevé que Niedzielski et il pourrait tuer des gens.

    Tu dis que le mécanicien, c’est n’importe quoi. Je ne suis pas d’accord. Si le mécano fait mal son travail et qu’à cause de cela un automobiliste se tue, il est responsable d’une mort et… il pourrait récidiver. Pourquoi ne pas l’assassiner lui-aussi?

    Séropositif, n’importe quoi? Quelqu’un qui a eu des comportements sexuels à risque peut récidiver et ainsi transmettre le sida à autrui, non? Alors, il risque de tuer. Pourquoi ne pas l’assassiner lui-aussi?

    Tu écris que la vie est ce qu’il y a de plus précieux, mais si on suit ta logique jusqu’à son dénouement, on fait de la société un couloir de la mort géant et du meurtre la solution simpliste à tous les problèmes.

  15. Donc on doit assassiner tous ceux dont les actions ont des conséquences nuisibles et potentiellement mortelles.

    Par exemple, les conducteurs dangereux. Ils ont un haut taux de récidive et pourraient tuer ou blesser des gens. On pourrait les assassiner à la première offense et avec l’argent économisé on pourrait nourrir des Africains. On pourrait peut-être également envoyer le corps du fautif en Afrique; c’est plein de protéines!

    Vraiment, un beau projet pour le Québec de demain…

    Sois logique Ricardo, et pousse ton idée jusqu’au bout! Si ton but est d’empêcher la récidive et de protéger la population face à des fautes hypothétiques du futur, il te faudra tuer des dizaines de milliers de personnes qui ont davantage de chances de causer des blessures ou la mort que Niedzielski.

  16. « Alcool au volant: pourquoi attendre la dixième balloune? »

    En effet.
    Troisieme balloune debord.

    « Je ne suis pas d’accord. Si le mécano fait mal son travail et qu’à cause de cela un automobiliste se tue, il est responsable d’une mort et… il pourrait récidiver. »

    Tu parles de negligence criminel. Pas de trouble, on pique.

    « Alors, il risque de tuer. Pourquoi ne pas l’assassiner lui-aussi? »

    Un sidatique qui connait son etat et qui a des relations sexuelles non-protegees sans en avertir son parteniare, c’est criminel. On pique.

    « Tu écris que la vie est ce qu’il y a de plus précieux, mais si on suit ta logique jusqu’à son dénouement, on fait de la société un couloir de la mort géant et du meurtre la solution simpliste à tous les problèmes. »

    Couloir geant?
    Je ne pense pas.
    Tu vas peut-etre en gazer 2-3 douzaines par annee.
    Ideallement, il faudrait diffuser ca aussi.
    Ca va faire reflechir les gens….

  17. Tu rentres dans une banque avec une carabine.
    Tu tires une personne.
    Elle peut mourrir ou vivre.
    C’est quoi la difference?
    T’as tire une personne.
    Tu as mis sa vie serieusement en danger.
    Tu es « chanceux » si elle survie.
    En bout de ligne, on gaz.

    Quand tu vas avoir un enfant et que ce dernier va se faire frapper par un gars en boisson, on se reparleras des tes belles intetntions. Pour le moment, c’est facile de vivre dans un bulle idealiste, ca ne te touche pas personnellement. Quand ce sera la cas, tu vas voir les choses differement.

    « Sois logique Ricardo, et pousse ton idée jusqu’au bout! Si ton but est d’empêcher la récidive et de protéger la population face à des fautes hypothétiques du futur, il te faudra tuer des dizaines de milliers de personnes qui ont davantage de chances de causer des blessures ou la mort que Niedzielski. »

    Je te rapple que Niedzielski a attaque sans aucune raison une parfaite innocente et l’a sauvagement battue. Allume.

    Bapteme, un ado est accidentelement tue a Montreal-Nord par un policier et tu t’en laves les mains, pis la, tu proteges un criss d’imbecile. Allo??? Sois logique toi aussi.

  18. Ricardo, j’ai l’impression que tu vois les choses soit en noir ou en blanc. Un ou l’autre, sans nuance…

    Je ne parle pas de déresponsabiliser les gens, je parle d’accepter le fait qu’une grande partie de la criminalité est engendré (ou stimulé, si tu préfères) par l’environnement dans lequel on évolue. Tout le monde a son libre arbitre, c’est évident, et je suis entièrement d’accord avec toi quand tu dis qu’il faut se prendre en mains, sauf que c’est plus compliqué que ça.

    Qu’est-ce qui fait qu’un gars se dope, prenne de l’alcool et devienne enragé au point de défigurer une pauvre femme et d’en violer une autre? Qu’est-ce qui fait qu’un jeune arrive à l’école avec une arme à feu semi-automatique et se mette à tirer sur les élèves? Qu’est-ce qui fait qu’un père de famille tue sa femme et ses enfants avant de s’enlever la vie?

    Qu’on en commun toutes ces personnes?

    Ce sont tous des gens sans histoire qui un jour on pété les plombs et ont commis l’irréparable.

    La réalité, c’est que tu peux te prendre en main toute ta vie, être un type sans histoire, et puis un jour péter les plombs et tuer quelqu’un ou même, plusieurs personnes.

  19. Quand tu vas avoir un enfant et que ce dernier va se faire frapper par un gars en boisson, on se reparleras des tes belles intetntions. Pour le moment, c’est facile de vivre dans un bulle idealiste, ca ne te touche pas personnellement. Quand ce sera la cas, tu vas voir les choses differement.

    À mon avis, c’est précisément parce que le pardon est difficile qu’il est essentiel. Au contraire, la colère et le désir de vengeance, que ce soit dans l’histoire Villanueva, Niedzielski ou autre, c’est facile. Trop facile. Ça fait appel aux émotions les plus viles et ça laisse peu de place à la réflexion structurée.

    Et quand on y réfléchit un peu, on se dit que tout le monde a droit à une deuxième chance, et encore davantage quand la personne s’est prise en mains.

  20. Pourquoi le récidiviste de l’alcool au volant aurait-il droit à deux chances avant de recevoir ta médecine de la mort alors que Niedzielski n’y aurait pas droit? Pourtant, en terme de dangerosité, le récidiviste de l’alcool au volant a beaucoup plus de chances de tuer ou blesser quelqu’un dans le futur que Niedzielski.

    Sois conséquent: si tu veux assassiner toutes les personnes qui mettent en danger la vie d’autrui à un moment ou à un autre, ça va te prendre beaucoup de cercueils… et ça ne rendra pas la société plus sécuritaire!

  21. Pendant ce temps, on envisage faire purger à Guy Lafleur une peine dans la collectivité pour s’être parjuré devant un tribunal pour avoir tenté de protéger son fils.

    Adolf Hitler disait tant qu’à frapper un petit coup, frappe pour la peine et soit sans pitié.

    Est-ce moi mais notre système de justice est-il en train de justifier les dires d’Adolf Hitler que tant qu’à sacrer une petite claque à une bonne femme, varge lui donc dessus à coups de cap d’acier dans la face, tu vas avoir le même genre de peine anyways.

  22. @LP,

    Quelle bouillie pour les chats tout cela. C’est justement pourquoi les gens sont si cyniques à l’endroit de notre système de justice…parce qu’il n’y en a pas justement.

    Quand tu auras saisi la différence entre vengeance et justice, on s’en reparlera, c’est une distinction subtile mais une distinction quand même importante à faire.

  23. Mettre en prison quelqu’un qui a mal agit sous l’effet de la drogue et qui s’est repris en main pour le voir ressorti dans plusieurs années complètement mésadapté et dangereux pour la société, ce n’est pas de la justice, mais de la vengeance. La justice, elle, se préoccupe rationnellement du bien-être de la population et d’envoyer cet homme à l’école du crime n’est pas une solution.

    Je trouve particulier que la droite ait beaucoup d’idées arrêtées sur le cynisme face à la justice alors qu’il a été démontré on-ne-sait combien de fois qu’une sentence plus sévère n’entraîne PAS de baisse de la criminalité parce que la vaste majorité des crimes graves sont commis avec impulsivité. Le tout-répression a échoué.

    Niedzielski mérite une autre chance. Et nous méritons de l’avoir parmi nous plutôt que de l’envoyer en prison pour qu’il ressorte encore plus dangereux.

  24. Les crimes violents, dans une TRÈS GRANDE proportion, ne sont pas rationnels. IL n’y a PAS de lien entre la durée d’une peine et la décision de commettre ou pas un tel crime. Si tu pouvais seulement comprendre cela, tu aurais beaucoup compris

  25. Ouf! T’aime ca jouer avec le feu!!!
    Je trouve beaucoup de logique dans ton raisonnement mais il manque quelque chose, a mon humble avis. Si tu ne le mets pas en prison, soigne-le au moins! Mais malheureusement, rien n’est fait en ce sens parce que ce genre de guérison doit ABSOLUEMENT venir de toi. Les plaies du coeur, du manque de confiance et d’estime en soi ne se guérit pas en criant ciseau!
    Aucune institution n’est préparer à ca. Et l’opinion public, tu en fais quoi? Tu le vois ici que ca ne plait pas à tout le monde!!!
    C’est vrai que l’on doit optimiser la reconstruction à la place de la conséquence. Mais maintenant, je te pose la question: On la met ou la limite? Malheureusement, c’est un projet de société que la société elle-même ne veux pas faire face.

  26. C’est plate, j’aurais aime une réflexion intelligente de ta part sur le fait que tu t’es lavé les mains d’un kid accidentellement tué par des policiers pour maintenant prendre pratiquement la défense d’un crotté.

  27. Il faut vraiment tout expliquer ici…

    Niedzielski a délibérément attaqué sauvagement une personne.

  28. Le soigner? Il est soigné. Il a lâché la drogue, changé de cercle d’ami, a suivi avec succès une thérapie contre la violence, a maintenant deux emplois… Quoi de plus?

  29. Je ne vois pas où tu veux en venir. Quel est le lien entre la mort de Villanueva et le crime de Niedzielski?

  30. Non. Pas délibérément. Il était fortement intoxiqué par la drogue.

    Mais de toute façon, comme je le dis dans mon texte, il faut voir la réalité comme elle est aujourd’hui. Vivre dans la passé, ça ne donne rien.

    Emprisonner ou assassiner Niedzielski ne donnerait rien. Tu es prêt à donner deux chances à un alcoolique au volant, mais pourquoi pas à un homme qui a un taux de récidive à peu près nul?

    Quand tu prends de l’alcool avant de conduire, tu le fais tout aussi délibérément.

    Tu vois, je crois qu’on est en train d’atteindre les limites de ta position. Si tu veux assassiner cet homme, tu devrais en tuer des dizaines de milliers avant lui. Sinon, laisse-lui une autre chance et laisse-le refaire sa vie, pour notre plus grand bien à tous!

  31. Un adolescent meurt accidentellement et tu t’en laves complètement les mains. Je parle de piquer un crotté et tu t’indignes. Drôle de système de valeurs.

  32. Désolé, mais je ne vois pas le lien. Dans les deux cas, je suis pour la compassion et la remise dans la communauté des fautifs s’ils se sont repentis et ont travaillé sur eux-mênes, s’il s’avérait que les policiers aient commis une faute dans l’affaire Villanueva, ce dont je ne suis pas certain.

    J’aimerais que tu expliques mieux ta définition de crotté. Si un crotté est quelqu’un violant la loi et mettant en danger la vie d’autrui, ta liste devrait être longue, depuis les fumeurs sur le bord des portes des écoles en passant par les conducteurs dangereux, les fraudeurs (en privant l’État de revenus ils contribuent à laisser le système de santé sous-financé), les cyclistes qui passent sur la lumière rouge, etc.

    Comme tu vois, traiter tout le monde de crotté et vouloir assassiner des tas de personnes comme tu le proposes, c’est facile. Pousser ta logique jusqu’au bout, c’est beaucoup plus difficile.

  33. Hum… les tenants de la droite répressive qui sont venus s’exprimer ici donnent un avis absolument contraire à mes convictions. Je crois en la réhabilitation parce que, bien menée, elle a fait ses preuves.
    (l’argument économique de la peine de mort est une immondice fallacieuse. Le processus judiciaire qui entoure la peine de mort a un coût astronomique, et cela sans même tenir compte de la valeur économique des individus -même en prison- et la valeur spirituelle et morale de la vie humaine -répondez à cet argument si ça vous tente, mais je ne poursuivrai pas le débat sur ce point).

    Pourtant, il manque quelque chose à la position inverse.
    Il m’est difficile d’accepter que les efforts de réhabilitation suffisent à faire pardonner un crime grave. Ils sont ESSENTIELS et sont le PRINCIPAL critère à mon avis, mais ils ne suffisent pas.
    Il y a là-dedans deux messages négatifs desquels je ne peux pas détourner le regard: 1)Tu peux commettre un crime à condition ensuite de convaincre la société que tu n’en commettras plus d’autres 2)Commettre un crime est un bon point de départ pour un marginal pour réintégrer la société.
    Je suis conscient des limites de ce raisonnement d’un point de vue rationnel. Mais je refuse d’envisager les choses d’un point de vue entièrement rationnel, car l’humain n’est pas fait ainsi. L’humain donne un sens, une lecture aux faits. C’est une créature rationnelle, mais aussi une créature de signifiants, de symboles et de rituels.
    Voilà précisément ce qui manque: un rituel.
    Il manque la punition. La conséquence négative du crime. La peine revêt cette valeur rituelle à laquelle je me réfère.
    Alors bien sûr la peine de mort est absurde puisqu’elle empêche la fin du processus. Néanmoins, la punition me paraît revêtir un rôle social nécessaire.
    Je ne respecte rien tant que le réhabilité potentiel qui refuse le pardon tant qu’il n’a pas subi la punition. Cela est garant de la sincérité de sa réhabilitation.

  34. @LP,

    Encore ce super one liner cassette à la fin qui semble faire votre renommée et être une genre de signature.

    Quant à moi, ce qui s’est passé après le crime est « irrelevant » (je le mets en anglais par exprès parce que dans mon livre à moi, irrelevant, c’est impertinent à la puissance 100).

    Qu’il est été en séjour chez les moines boudistes ou qu’il est intégré les Hells Angels, ça n’a aucun christi de rapport avec le crime. C’est les antécédents qu’il faut considérer et non ce qui s’est produit ultérieurement.

    Franchement, les types comme vous sont la raison du cynisme ambiant parlez-en aux victimes de crimes crapuleux, parlez-en à Pierre-Yves Boisvenu et son organisme voulant aider les victimes d’actes criminels. Tout pour le criminel en dedans et rien pour les victimes.

    Bref, on s’en reparlera le jour où un de vos proches sera victime d’acte criminel ce que je ne vous souhaite pas et ce que je ne souhaite même pas à mon pire ennemi étant donné l’état de notre système judiciaire. Vous me reparlerez de votre réhabilitation angélique à l’eau de rose une fois que l’irréparable sera commis et vous me direz à ce moment si vous vous souciez tout autant de ce que peu devenir une crapule en dedans après 25 ans de détention. Personnellement, face au meutre, face à l’agression agravé, je m’en sacre comme dans l’an quarante ce qu’un sac de vidange comme ce type peut devenir ou est devenu. Je me sacre qu’il soit devenu un ange aujourd’hui si justice n’a pas été rendue (ou vengeance appelez cela comme bon vous semble si c’est ce que vous avez dans votre livre à vous), c’est irrelevant. Le « bottom line » c’est justice n’a pas été rendu et tout le reste m’apparait superficiel en prenant le côté de la victime et non du sac à déchet de criminel l’autre bord.

  35. Je lui souhaite de gagner le million un coup parti.

    En passant j’aimerais avoir le nom de ces employeurs, sont-ils au courant de son crime crapuleux? Donnez-nous leur nom au plus sacrant pour que les méchants types comme moi chercheurs de véritable justice boycotte ces employeurs inconscients et inconséquents.

  36. En effet, je dois être un méchant débile parce que « I still don’t get it. »

  37. Et peut-être que je ne saisis par cela, en contre partie, tu ne sembles pas comprendre la notion de justice rendue et de peine purgée et servie. Alors la mauvaise foi d’un côté attire la mauvaise foi de l’autre.

    Bref, on est loin d’être parti pour s’entendre sur ce sujet précis.

  38. Louis, je partage ton point de vue. Justement, j’ai pondu un billet sur Guy Lafleur. Il est coupable de pas grand chose. Je t’invite à le lire. Il rejoint ce que tu dis ici.

  39. Ton point de vue me tue. Tu vas trop dans l’autre sens. Tu perds de ta crédibilité, quand tu le traites de sac à vidanges, de crapule et que tu te moques de sa démarche en la traitant de réhabilitation angélique à l’eau de rose.

    Rien contre que tu amènes le point de vue de la victime, mais le pardon peut se faire des deux côtés. Tu n’es pas rendu là, d’après ce que je peux voir.

  40. Je crois qu’on doit faire preuve d’humanité. Tout le monde commet des erreurs et tout le monde peut changer. Ce qui est fait est fait (le coup est joué) et il faut maintenant penser au bien-être de tous. Merci!

  41. Pas de troubles ! Tu juges les gens ainsi. Attends-toi à être jugé de la sorte toi aussi.

  42. Ce n’est pas une question de se déresponsabiliser, la conséquence de tes actes, tu vas vivre avec toute ta vie.

    L’alcoolisme est une maladie, c’est prouvé. Cela ne veut pas dire donner carte blanche aux alcooliques pour autant. On est assez sévère envers l’alcool au volant et bien des alcooliques ont perdu la garde de leurs enfants.

    Comprendre que l’alcoolisme est une maladie, ce que vous n’êtes pas capable d’admettre, est le chemin qu’on montre aux alcooliques qui veulent se rétablir de leur dépendance, se prendre en main comme vous dites. Mais pour en arriver là, ce n’est pas aussi simple que vous le croyez.

    La prison peut faire réfléchir vous dites ? Elle peut anéantir une personne. Et si vous voyez cela comme une barrière pour prévenir, vous faites fausse route, les prisons sont pleines, justement elles ne font pas peur aux criminels. Leurs souffrances intérieures est déjà une prison en soi.

  43. Cela fait du bien une contrepartie dans le débat.

  44. Tenants de la droite mon cul ! Quand est-ce qu’on va arrêter de voir cela comme un combat droite-gauche. On parle de pardon.

  45. Je suis d’accord comme quoi la prison change pas grand chose, dans la plupart des cas… faire son temps, puis ensuite simplement réintégrer la société, moi ça me fait beaucoup plus peur qu’une peine purgée dans la communauté, avec assistance et services à la personne qui a commis le crime en question. Pour la peine de mort, je suis absolument contre, également : je pense que ceux qu’on tue pour crimes ne sont pas plus ou moins dangereux que tout ceux dans la société dont les écarts sont passés inaperçus ou simplement ceux qui n’ont pas encore pété leur coche. Punir celui qui explose, je pense que ce n’est salutaire ni pour l’individu, ni pour la collectivité.

    Je comprends que ce cas était pris comme exemple, mais en même temps je trouve que tu as omis de nommer un élément important de la situation de Niedzielski : M. Lagacé dit qu’il a violé 4 fois ses conditions de remise en liberté. Alors, oui, réhabilité, mais peut-être pas completement.. ? Peut-être pas entièrement de bonne foi, le gars? Enfin, je ne sais pas non plus quelles conditions il a violées.

    Je suis peut-être vieux jeu, mais je vais termienr avec une citation qui m’est venue à l’esprit en lisant ton article et les commentaires :

    « Je vous ai souvent entendu parler de celui qui a commis une faute comme s’il n’était pas l’un d’entre vous, mais un étranger parmi vous et un intrus dans votre monde.
    Mais je dis, de même que le saint et le juste ne peuvent s’élever au-delà de ce qu’il y a de plus haut en chacun de vous,
    De même le méchant et le faible ne peuvent tomber plus bas que ce qu’il y a aussi de plus bas en vous.
    Et comme la feuille unique ne peut virer au jaune sans que l’arbre entier n’en ait connaissance,
    Ainsi le malfaiteur ne peut accomplir son méfait sans le secret accord de tous.
    Comme une procession, vous avancez ensemble vers votre Moi divin.
    Vous êtes le chemin et ceux qui cheminent.
    Et quand l’un de vous tombe, il tombe pour ceux qui sont derrière lui, il les avertit qu’une pierre peut les faire trébucher.
    Et il tombe, hélas, pour ceux qui sont devant lui et qui, bien qu’ayant le pied plus rapide et plus sûr, n’ont pas écarté l’obstacle de pierre

    Quel jugement prononcerez-vous contre celui qui est honnête dans sa chair alors qu’il est un brigand en esprit?
    Quelle peine infligerez-vous à celui qui tue dans la chair alors qu’il a été lui-même tué en esprit? »
    (Le prophète, Khalil Gibran)

  46. Je n’ai aucun problème à être jugé de la sorte parce que je n’ai commis aucun crime violent dans ma vie.

    Deuxièmement, j’appelle un chien un chien, au diable la rectitude politique.

    Mais bon dieu, quand est-ce qu’on va prendre le côté de la victime sur ce blogue bout de viarge.

    Vous donneriez le bon dieu sans confession à Francis Proulx pour l’amour du ciel, écoutez-vous parler si la lecture vous purge. Pauvre ti-gars, il était sous l’emprise du terrible effexor.

    J’en ai pris de l’effexor et je n’ai pas été tuer personne, devrais-je recevoir une médaille pour cet acte, ma foi du bon dieu, héroïque???

    Sarcastiquement vôtre,

    TM

  47. @déréglé temporel,

    Vous dites exactement la même chose que moi en des termes plus politiquement correct mais on s’entend alors comme dirait monsieur Labonté, je ne vois pas le rapport gauche-droite ici sinon que peut-être que la droite est peut-être plus en faveur d’une véritable justice sanctionnelle tandis que la gau-gauche nous parle constamment de pardon et tout le tralala.

    Le pardon dans cette histoire mon cher monsieur Labonté ne peut venir que d’une et une seule personne, celle qui a une marque de botte dans la face pour le restant de ces jours.

    Alors qui dans ce dossier est marqué à vie, la victime qui a été VICTIME (mettons le en majuscule et de toutes les couleurs si on pouvait, on ne pourra jamais assez mettre d’accent la dessus dans ce dossier) ou le type agresseur maintenant soi-disant réhabilité?

    Si on parle encore de ce type soi-disant réhabilité comme étant la victime, c’est encore qu’on se complait à mettre les lunettes de l’agresseur dans ce dossier pour des raisons nébuleuses qui relèvent davantage du sensationalisme ahurissant que de la compassion humaine et du pardon divin.

    Peut-être que si on mettait par exemple l’optique de la morale dans tout cela et peut-être aussi de l’haut dela tant qu’à y être, on se rendrait compte que Jésus a dit la justice des hommes, c’est la justice des hommes et celle de Dieu (ou de la providence) est celle de Dieu. Alors payez votre dû à la justice des hommes et le Seigneur vous pardonnera à son tour dans son pardon divin.

    Amen.

  48. Merci pour cette citation de Khalil Gibran. Ça m’a rappelé l’avoir cité une fois dans une discussion semblable. Ce poème devrait être appris par coeur par tous les élèves du primaire. Je crois que si davantage de personnes le connaissait, on aurait peut-être un monde moins empreint de vengeance et plus enclin à réaliser que nous sommes toujours au moins en partie coupables pour les fautes des autres…

    Ainsi, quand on est intransigeant face à quelqu’un qui veut s’amender, comme Niedzielski par exemple, c’est envers toute la société et sa capacité à devenir une meilleure société qu’on s’en prend.

    Encore une fois, merci pour ce poème!

  49. J’imagine qu’il va être mieux réhabilité chez lui, tout seul, sur le B.S. parce que des gens comme toi l’ont empêche de refaire sa vie? Si ça se trouve, tu vas le précipiter dans ses anciens patterns et tu seras en partie responsable s’il rechute.

    Lis le poème de Gibran ci-bas. Nous sommes un tout. Cet homme ne nous est pas étranger; il est parmi nous et ton refus de vouloir encourager sa réhabilitation nuit à l’ensemble de la société.

  50. Non mais t’sais.
    On fait quoi avec ca?
    Il va couter combien a la societe cet epais la?
    Moi, je suis volontaire pour la lui donner la piqure.

    ===========================================================================

    Pour avoir tué une femme de 18 ans en lui martelant la tête à coups de pied, James Gould a été déclaré coupable d’homicide involontaire. La clémence de ce verdict rendu récemment par un jury, pourrait ne pas profiter à Gould, puisque la Couronne veut maintenant le faire déclarer délinquant dangereux.

    Une peine sans limite de temps, qui vient automatiquement avec l’étiquette de délinquant dangereux, c’est ce que le procureur de la Couronne Thierry Nadon réclame pour Gould. Malgré son âge – il a seulement 25 ans – Gould traîne un lourd passé criminel, jalonné de violence.

    Il semble incapable de se contrôler, même en prison. Le 8 avril dernier, jour où le jury a rendu le verdict à son égard, Gould s’est battu avec son compagnon de cellule. Alors que Gould était en chemin pour l’hôpital, on découvrait un couteau de six pouces caché entre ses fesses. Dans sa cellule, on trouvait deux bouteilles d’alcool.

    Ce n’est là qu’un des nombreux incidents qui lui sont reprochés depuis son incarcération préventive, en avril 2007, après la mort de Karina Paola Esquivel-Moya.

    Il a battu cette jeune femme à mort, le soir du 23 avril 2007, parce qu’elle lui a tenu tête dans une confrontation, lors d’une soirée bien arrosée.

    En fait, Gould est devenu enragé parce que Karina voulait aller finir la soirée dans un bar, avec sa copine (à Gould.) Ce crime d’une extrême violence, qui s’ajoute au parcours déplorable de Gould, incite Me Nadon à croire qu’il représente un risque non gérable pour la société. Cette évaluation revient cependant aux experts, et c’est pour cette raison que ce matin, il a été décidé que Gould serait envoyé en évaluation à l’Institut Philippe-Pinel.

    Me Clemente Monterosso, avocat de Gould, ne s’est pas opposé à cette évaluation. Il attend de voir ce que recommandera l’expert. Advenant que le rapport soit négatif pour Gould, ses avocats demanderont une contre-expertise, car ils s’objectent à ce qu’il soit déclaré délinquant dangereux.

    Gould doit revenir devant le tribunal le 18 juin pour la suite des procédures.

  51. And the list goes on and on.

    Everybody knows that the world is full of stupid people.

  52. Et ça continue.
    Il nous a couté combine lui à date?
    On attend quoi?
    Qu’il la tue sa femme?

    ==============================================

    L’ex-boxeur Dave Hilton a de nouveau été arrêté cette nuit pour une affaire de violence à l’égard de sa conjointe, Joanna Colavecchio.

    Détenu, il a comparu au palais de justice de Laval, où plusieurs accusations ont été déposées contre lui, relativement à des événements survenus le 2 mai, à sa résidence de Laval. Hilton est notamment accusé de voie de fait, agression armée, bris de condition (pour avoir consommé de l’alcool.)

    La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. Il doit revenir devant le tribunal demain matin, pour subir son enquête sous cautionnement.

  53. Une petite derniere, apres ca, j’arrete.

    Va sur Google et tape « Connie Culp ».
    Et lis un petit peu.
    Et si tu es fait fort, tape « Connie Culp » sur Google Image.

    Pas beau tout de suite.
    Son Mongol de mari lui a pointé une arme au visage et il a tiré.
    Resultat, une vie detruite.
    Pour ce qui est du Mongol, 7 annees en prison.
    Il aurait sans doute eu plus si elle etait decede.
    Mais grace a la science qui a permie de sauver une vie, le Mongol va etre en liberte dans 2-3 ans.

    Et surement qu’il va dire qu’il regrette son geste.
    Qu’il s’est repenti.
    Et il va se trouver dese « lologues » pour expliquer son geste.

    Moi le Mongol, c’est sur la tempe que je lui mettrais une carabine.

    Regarde bien les images.
    Et dit-toi que ça pourrait être ta Mère. Ou ta Sœur. Ou même ta fille…

  54. Et on en revient au point de départ: ça donnerait quoi de tuer le type puisque ça ne préviendrait pas d’autres crimes semblables et que si tu devais assassiner tous ceux qui mettent en danger la vie d’autrui, tu n’aurais pas une société mais un camp de concentration.

    Je trouve que tu commences à manquer d’argument avec ta liste de crimes.

    Personnellement, d’après ce que je lis de tes idées, je ne voudrais pas vivre dans ta société.

    p.s. Tu n’as toujours pas expliqué pourquoi tu laisserais une ou deux chances à l’alcoolique au volant avant de l’assassiner. Sois cohérent avec toi-même et encourage le meurtre chez tous ceux qui mettent la vie d’autrui en danger! Tant qu’à vouloir tuer des milliers de personnes, assume ta position jusqu’au bout!

  55. Tu peux etre certain que le Mongol, il ne recommencera pas.
    Il y ne va pas couter cher a la societe.
    Je sais pas pour toi, mais quand je regarde mon cheque de paie, y’a pas mal d’argent qui disparait. En soit, j’ai rien contre. Mais ca me rend mal a l’aise de savoir que mon argent est depense pour des crottés de ce genre.

    Moi, je trouve que ma liste de crime, si on utilise sont hémisphère gauche, elle a ben du sens.

    La femme d’Hilton aimerait surement ma societe. Monsieur Boismenu aussi.

    p.s. OK. Premier offense, on pique l’alcoolique. Tu vas voir que le nombre d’alcoolique au volant va chuter dramatiquement a un niveau qui s’approche du zero. Au lieu de ca, on a des genies qui sont rendus a 12 balounes. C’est beau le Quebec. « Ouin, mais il faut comprendre, c’est une maladie, il a eu une enfance difficile, etc… ».

  56. Tu écris:

    OK. Premier offense, on pique l’alcoolique. Tu vas voir que le nombre d’alcoolique au volant va chuter dramatiquement a un niveau qui s’approche du zero. Au lieu de ca, on a des genies qui sont rendus a 12 balounes. C’est beau le Quebec. “Ouin, mais il faut comprendre, c’est une maladie, il a eu une enfance difficile, etc…”.

    Les études ont démontré que la sévérité d’une sentence n’a pas vraiment d’incidence sur le fait de commettre ou non un crime; c’est davantage la peur d’être pris qui compte.

    Bref, tu tuerais des gens pour rien.

    Mais va plus loin dans ta logique. Si tu assassines tous ceux qui mettent la vie d’autrui en danger, tu ne devras pas seulement assassiner ceux qui conduisent avec un coup dans le nez. Tu devras assassiner des dizaines de milliers de personnes, car tout le monde met la vie d’autrui en danger à un moment ou à un autre.

    Tiens, par exemple, les petits dealers de drogue. Il a été démontré que la consommation de cannabis est souvent la première étape vers la consommation de drogues plus dures, qui peuvent mettre en danger la vie du consommateur et de son entourage (comme le cas Niedzielski). Alors, vas-tu aussi assassiner le jeune de 14 ans qui vend du pot à ses amis? Tu devrais! Il met en danger la vie d’autrui!

    Où s’arrêtera ta soif du meurtre?

    Et… Ne pourrait-on pas dire que ton discours, empreint d’intolérance et méprisant pour quiconque tente de se réhabiliter met en danger la vie de gens qui ont déjà été punis par la justice? Et alors, ne devrait-on appliquer la même sentence pour toi aussi? Ne devrait-on pas te punir toi aussi pour tes appels répétés au meurtre?

    Ta société de rêve, c’est un cauchemar n’ayant rien à envier aux pires régimes sanguinaires.

  57. « Les études ont démontré que la sévérité d’une sentence n’a pas vraiment d’incidence sur le fait de commettre ou non un crime; c’est davantage la peur d’être pris qui compte. »

    Faudrait les voir ces etudes…
    Entre temps, il y a beaucoup plus de vols que de meurtres.

    Tuer les dealers de drogues: J’ai pas de miseres avec ca. Va sur Google ou sur YouTube et fait une recherche sur « Crytal Meth ». Imagine ta propre fille la dessus…

    « Intolerance »

    Tiens, le monde selon Louis:
    -Des mares de sang sur les banquises: Bof…
    -Des gens qui se masturbent: Shocking!!!
    -Un ado tué accidentellement par un policier: Y’avait juste à écouter!!!
    -Un Mongol qui bat sauvagement un femme âgée: Il dit regretter…
    -Ne devrait-on pas te punir toi aussi pour tes appels répétés au meurtre?

    Je préfère ma société de rêve à ton « monde ».

  58. Justement, va les lire ces études. Elles démontrent l’illogisme de tes positions. Des peines plus sévères n’ont jamais contribué à réduire la criminalité et c’est pas aujourd’hui que ça va commencer.

    * * *

    Après avoir tué les conducteurs en état d’ébriété et les dealers de drogue, quelle est la prochaine étape? Tiens, et si on tuait les parents qui n’ont pas installé de détecteurs de fumée? Ils mettent la vie de leurs enfants en danger, et si on suit ta « logique » de la mort, il faudrait tuer tous ceux qui mettent autrui en danger. Alors, tu es d’accord, on assassine les parents qui n’ont pas installé de détecteurs de fumée? On ne sait jamais… ils pourraient récidiver!

    (Misère…)

  59. Pis, t’es allé sur YouTube pour faire des recherches sur le Crystal Meth?

    Tiens, je vais t’aider une petit peu:



    Ta belle société de « Lologues » permet ca.
    Ma société vas à la source du problème et le « règle ».

  60. Mais non, tes idées ne règlent absolument rien. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise si l’humain est sorti du Moyen-Âge; ce genre de « solution » n’a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais.

    Tu n’as pas répondu. Tu veux tuer l’alcoolique au volant et le dealer de drogue. Vas-tu aussi assassiner le père de famille qui oublie de changer les piles de son détecteur de fumée et voit sa famille mourir dans un incendie? Et puis, vas-tu aussi tuer quelqu’un qui brûle un feu rouge en voiture et met ainsi en danger la vie de dizaines de personnes?

    Assume tes positions jusqu’au bout, nom de Dieu!

    p.s. Si tu ne veux pas te baser sur les spécialistes, on se base sur quoi dans ta société moyennageuse? Sur le peuple? On fait du lynchage en public la nouvelle justice? Je crois que tu te plairais bien en Iran…

  61. En passant, si tu relies les messages, tu remarqueras qu’il y a tout plein de questions auxquelles tu ne reponds pas..

    « le père de famille qui oublie de changer »: Tuer pour un oublie? Faut pas virer fou. Y’a une nuance entre vendre du Crystal Meth et oublier. Ca ne me semble pas trop trop compliqué a voir.

    « vas-tu aussi tuer quelqu’un qui brûle un feu rouge en voiture et met ainsi en danger la vie de dizaines de personnes? ». Je brule regulierement des feux rouge. A 3:00 du matin, c’est une question de jugement. Tu arretes. Tu regardes a gauche, a droite, en arriere et en avant. Puis tu passes. Pas de quoi fouette un chat.

    Alors, dans ta grande sagesse, apres avoir vu ces jeunes gens en sante completement detruits, tu fais quoi avec ces ordures qui fabriquent cette merde et qui te disent: « Je regrete, je me suis rependis. Je demande le pardon »? Une petite tape sur la main et on oublie.

  62. Va falloir que tu organises tes idées.

    D’un côté tu dis qu’on ne doit pas tenir compte des circonstances atténuantes et qu’on doit assassiner un homme même s’il est démontré qu’il n’était pas maître de lui-même au moment du crime, et de l’autre tu veux tenir compte des « oublis » en d’autres circonstances. Tu te contredis.

    En quoi est-ce que l’alcoolique qui « oublie » qu’il est trop intoxiqué pour conduire et qui tue une personne est-il pire qu’un père de famille qui « oublie » de changer les piles de son détecteur de fumée et tue ainsi trois membres de sa famille? Ou que la personne qui « oublie » de faire son feu rouge et qui tue trois personnes dans un accident?

    Sois conséquent. Ou bien tu tiens comptes des circonstances atténuantes ou bien tu juges strictement de la conséquence du geste pour la santé des autres. Dans un quel cas tu te dois d’assassiner tout le monde, de Niedzielski au père de famille en passant par le dealer de drogue.

    Dans tous les cas, ça ne change rien à la finalité: la sévérité d’une peine n’a aucune incidence sur la probabilité qu’un tel crime soit (re)commis. Si tu tues, tu es un assassin, et si tu emprisonnes longuement un criminel repentant, tu le rends simplement plus dangereux à sa sortie du pénitencier.

    Ta logique ne fonctionne tout simplement pas.

  63. « En quoi est-ce que l’alcoolique qui « oublie » qu’il est trop intoxiqué pour conduire et qui tue une personne est-il pire qu’un père de famille qui « oublie » de changer les piles de son détecteur de fumée et tue ainsi trois membres de sa famille? »

    Never argue with idiots, they’ll drag you down to their level and beat you on experience. Tu viens de m’en faire la démonstration.

  64. Bon les insultes maintenant.

    J’ai simplement détruit tes arguments un à un. Toute ton argumentation est basée sur les conséquences pour les victimes et fait entièrement abstraction des facteurs atténuants, notamment la forte intoxication à la drogue dans le cas Niedzielski. Si on suit cette logique fallacieuse jusqu’au bout on se doit de pénaliser en fonction de la douleur infligée aux victimes sans tenir compte des intentions de la personne ayant commis le crime.

    Objectivement, si on ne tient pas compte des facteurs atténuants comme pour Niedzielski, il n’y a pas de différence entre un crime commis sous l’effet de la drogue ou de gens tués à cause d’une inattention au volant ou qui meurent dans un incendie où il n’y avait pas de détecteurs de fumée. Si on suit ton raisonnement, c’est la même chose car dans ton petit monde clos tout ce qui compte est le résultat et non pas la cause de ce résultat. Une mort est une mort. Et peu importe les intentions.

    Merci de m’avoir insulté. Ça me donne une bonne raison de mettre fin à cette discussion. De toute façon, tu ne sembles pas prêt à assumer tes positions et tu ne fais que tourner en rond depuis plusieurs messages.

    Au revoir.

  65. Non, je ne dis pas exactement la même chose que vous. Il y a bien des points communs dans nos propos, mais vous passez aussi à côté de 50% de ce que je dis. À vous de me relire, je ne vais pas me répéter.
    Et si je le formule ainsi, ce n’est pas par souci de rectitude politique. Et je vais en profiter pour dire ceci: de nos jours, il y a tellement de pseudo-pourfendeurs de la rectitude politique que la plupart ne savent même plus ce que c’est.

    Quant à la gauche-droite… bof, refusez l’étiquette de droite si vous le voulez, ça ne me gêne pas. Vous vous êtes reconnu, c’est ce qui compte.

  66. Insultes?
    Non, réalité.

    Dialogué avec un gars qui pense qu’un alcoolique « oublie » qu’il est intoxiqué, dialogué avec une gars qui compare cet alcoolique avec un père de famille qui oublie de changer la pile d’un détecteur de fumée, c’est peine perdue.

    « J’ai simplement détruit tes arguments un à un. »
    Ça aurait été intéressant que tu répondes à MES questions quelques fois… plutôt que de me demander continuellement de répondre aux tiennes.

    « Merci de m’avoir insulté. »
    Et voila, pour terminer, le fameux discours de la victime…

  67. Ce que je retiens de tout ça c’est que Ricardo Martin a toujours raison!

  68. Moi ce que je retiens c’est qu’il a tord navrée..
    Je crois comme Louis que nous avons le devoir de pardonner, mais surtout d’aider les gens qui commettent de tel crime. C’est très dur d’agir avec rationalité quand on a un lien avec la victime. Mais serons-nous plus en paix une fois le responsable six pieds sous terre? Nan! Le vide restera & c’est en pardonnant tranquillement qu’on peut arriver à le combler.

    Il y a quelque temps, J’étais aussi très perturbé par la voie que notre société prenait & surtout par les faits catastrophiques qu’on ne cesse d’observer. Dans quelques dizaines d’années, la terre sera surpeuplés & ça c’est si la terre tiens le coup. Je m’étais alors dit, semblablement à Ricardo, qu’on devrait supprimer tous les criminels pour faire de la place & surtout des économies qui nous permettraient d’aider à notre survie à long terme… Mais j’avais tout faux ! Supprimer des gens ne fera jamais faire d’économie, par contre aider les criminels à reprendre une bonne voie peut rapporter beaucoup plus. S’il s’intègre à la société & trouve un travail, il procurera un revenu de plus à la société. Nous y gagnerons au lieu d’y perdre en achetant tout ce qu’il faudrait pour annihiler ces gens.

    Ensuite, concernant mon argument de la surpopulation XD Ça c’est inévitable! Mais miser sur une façon de tous nous sauver est bien plus propre. Nous sommes assez brillants pour trouver un solution pour ça >_<… Mais tuer n’est plus la solution du 21e siècle, c’est réinventer la vie qui l’est!!

    Finalement, si tu veux te mettre à punir aussi sévèrement tous les potentiels criminels, tu devras toi aussi passez au gaz. Ta mentalité est elle aussi dangereuse puisque tu juges la vie aussi misérablement. Pour toi ça n’a aucune valeur j’ai l’impression.

    Voilà XD J’espère ne pas avoir été trop impertinente!

  69. On s’en reparleras si un jour c’est ton enfant qui est assassiné…

  70. Hum… As-tu toi-même vécu un tel événement? Il est très difficile d’affirmer qu’on agirait de telle ou telle façon face à un évènement qu’on n’a pas vécu! je te l’accorde.

    Sous la rage & le goût ardent de la vengeance, la première chose à laquelle on pense c’est détruire la source du problème. Néanmoins, après ce moment d’adrénaline, il ne restera qu’une peine plus immense. Avec la peine de mort, on s’assure, oui, qu’il n’y ait aucun cas de récidive, mais on efface également la criminel… & sa victime. Après, l’impact est encore plus grand! Il ne reste plus qu’un vide profond >_< qui ne sera jamais comblé. La disparition du proche ne sera que plus évidente!

  71. Francis Proulx vient d’être condamné à 25 ans d’emprisonnement ferme (prison à vie). Il sortira à environ 52 ans de prison et pourra vivre 30 ans de liberté.

    Je doute que Nancy Michaud elle ne revienne un jour à l’instar de la marque de chaussure qui ne disparaitra jamais de la figure de cette femme sauvagement agressée par Niedzielski.

  72. […] lire cet article du mois dernière (avril 2007) du blogue de L-P P., l’ex Électron Libre:https://ledernierquebecois.wordpress.com/2009/04/30/niedzielski-echiquier-crimeOn s’en reparle bientôt de l’apparence de justice et de la médiatisation des procès. D’ici là, […]

  73. […] 2009 | Justice | Mots-clefs :Peter Niedzielski, prison, réhabilitation, sentence, snowdon | Partager sur Facebook | Partager sur Twitter | 72 […]

Comments are closed.