Comment faire un bon budget

Faire un budget s’avère difficile pour vous? vous croyez qu’il s’agit d’un travail fastidieux et ennuyant qui contribue à rendre la vie moins agréable, car constituée de privations. Vous pensez qu’un budget n’est qu’un outil de contrôle destiné aux pauvres ou à ceux qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Vous n’avez pas entièrement tort sur ce dernier point, mais vous êtes loin de la vérité. Faire un budget constitue plutôt l’occasion d’utiliser le plein potentiel de vos revenus afin d’atteindre vos rêves.

En effet, n’avez-vous jamais mis bout à bout toutes ces petites dépenses qui vous sortent du portefeuille d’une manière anodine, comme si celui-ci était un verre d’eau troué? Ces petits 2$ par ci, 5$ par là, les repas au resto, les petites gâteries. Tant que vous n’avez pas de budget, vous ne réalisez pas comment ces sommes s’additionnent pour avoir un impact retentissant à la fin de l’année. Sur un an, votre café quotidien pourrait devenir un voyage dans le sud ou un nouveau barbecue. Votre restaurant hebdomadaire devient un nouveau barbecue. Et ainsi de suite.

comment-faire-un-bon-budget

Source de l’image

En ayant un budget, vous observez vos revenus et vos dépenses à la loupe afin de choisir quelles sont vos réelles priorités. Ainsi, au lieu de vous priver, vous choisissez. Vous n’êtes pas esclave d’un budget, mais maître de celui-ci. Vous prenez le contrôle de vos dépenses et vous vous donnez les moyens d’atteindre vos objectifs, que ce soit l’achat d’une maison, d’une voiture, ou simplement d’éliminer vos dettes.

budget

Cliquez sur cette image. Voici un aperçu de mon budget pour janvier 2009; c’est loin d’avoir l’air simple au premier coup d’oeil, mais ce l’est véritablement. Et à la fin du mois, je comptabilise mes dépenses et mes revenus, ce qui me donne un montant positif ou négatif sur le mois: je sais si je m’enrichis ou si je m’appauvris, ce qui me permet d’apporter des modifications à mon rythme de vie en conséquences. J’observe mon argent de près et je l’utilise à bon escient, que ce soit pour le plaisir ou pour l’investissement.

Comment faire un bon budget?

  1. Ouvrez le programme Excel et faites une liste avec chaque ligne horizontale représentant un jour de l’année.
    Cette tâche est un peu fastidieuse, donc il est possible d’y aller un mois à la fois. Laissez un espace entre chaque mois.

  2. Divisez votre plan visuel en deux: dépenses d’un côté et revenus de l’autre
    Avant de penser à équilibrer son budget et d’ajuster son niveau de vie, il est important de prendre conscience de la quantité d’argent qui rentre et de celle qui sort. Cela vous offre des choix plus faciles par la suite: réduire votre rythme de vie ou augmenter vos revenus.

  3. Subdivisez chaque partie en secteurs de dépenses
    Par exemple, dans l’exemple ci-haut, mes deux premiers secteurs de dépense sont l’alimentation et l’essence. Par la suite, on peut imaginer ajouter l’électricité, le téléphone, les dettes, le loyer, etc. L’important est qu’il n’y ait pas de dépense non-répertoriée. Dans mon cas, j’utilise deux sections « fourre-tout » avec à côté de chacun une colonne vide pour un descriptif de la dépense: une colonne « luxe » et une colonne « divers ». Faites de même pour vos revenus. Même si vous n’avez qu’un seul revenu, inscrivez une section « divers ». Vous pourrez y inscrire vos bonus, retours d’impôt, etc.

  4. Payez tous vos achats par carte de crédit ou de débit
    Un bon budget qui passe par la carte de crédit, vraiment? Oui. Les transactions par carte de crédit sont sans frais et vous pouvez les suivre à la trace via votre relevé mensuel ou par internet. C’est ensuite un jeu d’enfant d’inscrire la date et le secteur de chaque dépense. Pas de facture, pas de problème! Je le fais moi-même environ 3 fois par mois et cela me prend environ cinq minutes à chaque fois. Évidemment, certaines personnes ont de la difficulté à se contrôler avec une carte de crédit. Dites-vous que ce n’est pas en enlevant la carte de crédit qu’on règle le problème: si vous êtes un acheteur compulsif, il faut s’attaquer à la base du problème (en faisant prendre conscience de l’appauvrissement généré par un tel comportement), ce qui est atteint grâce au budget.

  5. Ajustez-vous!
    Il faut environ trois mois pour être capable de donner un sens à un tel budget. Vous êtes alors en mesure de voir s’il est équilibré et s’il ne l’est pas vous pouvez décider quel secteur vous pourriez couper. Par exemple, s’il vous manque 100$ sur le mois, vous réalisez que le petit 5$ du resto quotidien pourrait sûrement vous permettre d’y arriver si vous vous faisiez un lunch et allier au resto seulement deux jours par semaine. Vous réaliserez peut-être aussi en cours de mois que vos dépenses de tel ou tel secteur sont beaucoup plus élevées que celles du mois dernier. Ainsi, si vous avez dépensé un fort montant dans un secteur « divers » pour le mois en cours, peut-être serez-vous tenté de reporter à plus tard un achat non-essentiel.

On le constate, avoir un budget est très simple. Cela ne prend qu’une quinzaine de minutes par mois et vous permet de vous fixer des objectifs à atteindre. Vous pouvez décider de vous octroyer 75$ pour du vin par mois, ou 200$ pour des sorties, ou 100$ pour le restaurant, etc. Vous êtes le maître de votre vie et de vos finances; en prenant conscience de celles-ci, vous vous donnez du pouvoir sur votre vie et vous permettez d’améliorer sensiblement votre qualité de vie.

De plus, vous êtes plus fier et ne vous sentez plus coupables lorsque vous faites une dépense imprévue; vous savez que vous avez les moyens de la faire et vous savez que celle-ci ne contribuera pas à vous appauvrir mais vous imposera seulement de faire d’autres choix le mois suivant. Faire un budget, c’est se sortir la tête du sable et réaliser que notre sécurité financière ne passe pas par quelque formule magique, mais par une saine gestion de nos dépenses et une utilisation rationnelle de ses revenus.

Utilisez ma méthode, et vous vous enrichirez, promis!

Publicités