Sarkozy, le chien de garde de Paul Desmarais

« Si le Québec se sépare du Canada, ce sera ma fin ». Cette confession de Paul Desmarais, qui possède Power Corporation, a été livrée au journal français Le Point en juillet 2008. Elle illustre la force de son idéologie fédéraliste et explique pourquoi Nicolas Sarkozy a été aussi vindicatif vis-à-vis des indépendantistes québécois dans son allocution lors de la remise de la légion d’honneur à Jean Charest, hier. Le président français n’est qu’un homme politique de plus à être tombé dans les filets du puissant empire.

Sarkozy doit tout à Desmarais. En janvier 1995, il renonce à son poste de porte-parole du gouvernement pour appuyer la candidature d’Édouard Balladur aux élections présidentielles. Celui-ci est écrasé au premier tour (18,6% des voix) et Sarkozy se fait huer à deux reprises, en mai et en octobre. Persona non grata. Quel avenir pour l’homme charismatique?

C’est à l’occasion de la remise de la Grande-Croix de la légion d’honneur française, la plus haute distinction, à Paul Desmarais le 15 février 2008, que le nouveau président explique de quelle façon ce dernier lui a porté secours :

« Un homme m’a invité au Québec dans sa famille. Nous marchions de longues heures en forêt et il me disait : Il faut que tu t’accroches, tu vas y arriver, il faut que nous bâtissions une stratégie pour toi. Preuve, cher Paul, que tu n’es pas Français, car il n’y avait plus un Français qui pensait ça. Nous avons passé 10 jours ensemble, au cours desquels tu m’as redonné confiance à tel point que, maintenant, je me considère comme l’un des vôtres. Et, sans vouloir inquiéter tes enfants, je peux dire que je me sens un membre de la famille – l’héritage en moins bien entendu. »

Desmarais a utilisé son puissant empire pour relancer la carrière de Sarkozy, et celui-ci lui rend maintenant les intérêts sur son investissement.

En effet, comment interpréter autrement cette profession de foi fédéraliste jusqu’à l’excès du président de la République française? En qualifiant la moitié des Québécois de « sectaires », « enfermé sur eux-mêmes » et qu’ils « détestent » autrui, Sarkozy relayait ainsi les valeurs de son vieil ami Desmarais, ce franco-ontarien pour qui l’indépendance du Québec signifierait la fin de son idéal franco-canadien.

Sarkozy ne se contente pas de payer ses dettes en paroles, il le fait aussi en actes. En annonçant la privatisation de Gaz de France, l’été dernier, et sa reprise par le groupe Suez, que possède partiellement Power Corporation, il a contribué à enrichir spectaculairement son ami Paul, un des deux seuls étrangers présents au restaurant le Fouquet’s le soir de sa victoire aux élections présidentielles.

Le voici le vrai retour sur placement pour le milliardaire du domaine Sagard, à Charlevoix. La voilà la vraie valeur de l’amitié.

Les autres « amis »

Paul Desmarais a beaucoup d’autres « amis ». En fait, l’homme que le Globe and Mail a qualifié en 2005 de personnalité la plus puissante du Canada ((Globe and Mail, 27 octobre 2005)) a ses entrées à peu près partout au pays. On se demande s’il devient ami avec des hommes puissants ou si ses amis deviennent miraculeusement puissants. ((Plusieurs informations viennent de ce lien))

  • Jean Chrétien, ancien premier ministre: Avant de devenir chef du Parti Libéral du Canada, Chrétien a sa place sur le conseil d’administration de la Consolidated Bathurst, une filiale de Power Corporation. France, sa fille, est mariée avec André Desmarais, le fils de Paul. Lorsqu’il devient premier ministre, Chrétien retire l’appui du Canada à une condamnation des violations des droits humains par la Chine après que celle-ci menace de retirer aux firmes canadiennes (dont Power Corporation, représentée par André Desmarais) des projets électriques. Raymond Chrétien, le neveu de Jean, est présentement chez Fasken Martineau, un important cabinet d’avocats dont Power Corporation est client. Auparavant, il était ambassadeur en France. Le conseiller principal de Chrétien depuis trente ans est Mitchel Sharp, qui siège sur la commission Trilatérale de David Rockefeller depuis 1981.
  • Paul Martin, ancien premier ministre : Martin commence à travailler pour Desmarais en 1960. En 1974, Desmarais fait de Martin le président de la « Canada Steamship Lines » et le rend incroyablement riche en 1981 lorsqu’il lui vend la compagnie. ((Diane Francis, National Post, 17 avril 2003))
  • Pierre Elliot Trudeau, ancien premier ministre : Il a siégé sur le International Advisory Board de Power Corporation. ((Globe and Mail, 5 août 1994)) Son assistant, Ted Johnson, un ami du chef de l’équipe de Jean Chrétien Eddie Goldenberg, a été vice-président et secrétaire de Power Corporation. Michael Pitfield, qui a été secrétaire de cabinet de Trudeau de 1975 à 1979, a été vice-président de Power Corporation et est directeur émérite aujourd’hui.
  • Maurice Strong : Cet homme, un « croisement entre Raspoutine et Machiavel », selon la journaliste Ann-Marie McDonald, a été président de Power Corporation jusqu’en 1966. Il est devenu un bureaucrate du Parti Libéral et a été nommé directeur de Petro-Canada lorsque Trudeau a créé la compagnie d’État en 1976. Il a été un architecte de l’accord de Kyoto, un conseiller du président de la Banque mondiale et co-auteur d’un livre avec l’ancien secrétaire soviétique Gorbatchev sur l’établissement d’un nouvel ordre mondial.
  • Brian Mulroney, ancien premier ministre : Connaissant Mulroney depuis 1972, Desmarais a été un véritable mentor économique pour lui. Suite à sa défaite électorale en 1993, Mulroney a travaillé pour Desmarais. Son ancient assistant au cabinet ministériel, Don Mazankowski, est présentement le directeur de Power Corporation.
  • William Davis et John Robarts, anciens premier ministres de l’Ontario : Ils ont tous deux siégé sur le conseil d’ administration de Power Corporation.
  • John Rae , le frère de l’ancien premier ministre ontarien (NPD) Bob Rae : Il est présentement vice-président et sur l’exécutif de Power Corporation.
  • Daniel Johnson fils, ancien premier ministre du Québec : Il travaille pour Power Corporation de 1973 à 1981. Il est vice-président du groupe de 1978 à 1981. C’est sous la pression de Paul Desmarais lui-même qu’il a cédé sa place à Jean Charest en 1998. ((Globe and Mail, 27 octobre 2005))

On le constate, Paul Desmarais n’est pas un citoyen comme un autre. Son rôle dans la vie ne se limite pas à faire de l’argent et à garder un profil bas. Desmarais crée ses opportunités et il se sert de sa richesse pour aider des amis desquels il espère la même chose en temps voulu. En ce sens, il ne faut pas se surprendre du comportement de Nicolas Sarkozy vis-à-vis des indépendantistes; il fait seulement son travail de chien de garde des intérêts de Power Corporation et de son riche ami, Paul Desmarais.

Ce qui est plus troublant, par contre, c’est le fait qu’en faisant primer ses intérêts privés avant ceux de sa nation, Sarkozy nuit à l’image de son pays et ne représente pas adéquatement ses citoyens. Voilà cependant un aspect sur lequel nous avons peu d’impact et ce sera aux Français d’avoir la lucidité de correctement agir lors des prochaines élections.

Tout ce que nous pouvons faire, d’ici là, est de rappeler le peu de crédibilité du président de la République française à chaque fois qu’il ouvre la bouche pour débiter ses âneries sur une situation qu’il ne comprend pas.  Et ne veut pas comprendre.

Publicités

52 Réponses

  1. Notre tintwa * du mois est décernée autoutoudu fédéraste * anti-Québec, l’Honte-à-rien Paul Desmarais. M. Sarkozy, donc, a qualifié de «féroces» et «sectaires» les millions de québécois francophones qui suite à des siècles de douloureuses expériences, ne voient pas

  2. ouin… quand j’ai vue ça aujourd’hui, je me demandais qu’est-ce qu’il faisait à venir encore une fois chier sur nos fleurs de lysée?
    t’es capable de me répondre, à savoir si c’est le seul « haut gradé » français à se prononcer contre la souveraineté? (en même temps, je me dis que si c’est un sarko qui est au pouvoir si on fait l’indépendance, bah on ira pas chier loin pour la reconnaissance de la nation…) (plein de si XD)

  3. Beau travail de recherche, Louis!

    Sarkozy voit le Québec avec le tableau que lui a brossé son grand chum qui l’a mit au pouvoir: le sale traître pro-terroriste anti-francophone et anti-Afrique noire, Paul «Barrick Gold» Desmardais. Desmardais a même fait entrer le cousin de Sarkozy au Club du Carlyle Group.

    En crachant sur les souverainistes québécois qui veulent retirer toutes les contraintes étatistes KKKanadiannes que subissent l’identité et la culture québécoise, Sarko crache sur la Francophonie et ses valeurs, au lieu de les défendre comme il s’imagine le faire, à cause des faussetés que Desmardais lui a déblatéré sur notre compte pour installer un gouvernement sous sa volonté. Le vrai président de la France, c’est Desmardais et personne d’autre, le même qui est un État à lui tout seul.

    Pour détruire l’étatisme du monarcho-fédéraste et libérer le Québec de ses chaînes en or, il faut d’abord détruire l’État Desmardais: Power Corporation-La Paresse-GESCA, et ses pions de romanciers, oups journalistes, à la André «agent officielle du PLC et du PLQ» Pratte.

    Ensuite, on s’occupera de détruire notre charognard de frisé soi-disant libéral national et son allié indirect qui le maintien au pouvoir: Culbecistan suicidaire et fémi-fasciste. Le PQ va pouvoir ainsi se faire élire honorablement et faire l’indépendance du Québec, n’en déplaise aux Sarkozy de ce monde qui nous regardent avec les lunettes de la famille étatique Desmardais et à notre reine-nègre, Michaëlle Jean!

    Par contre, je me demande bien pourquoi il a choisi Sarkozy pour contrôler un jour l’Élysée par la bande plutôt qu’un autre.

  4. Evidemment, il aurait dit « Vive le Quebec libre » et il serait un hero aujourd’hui.

    By the way JLP, qu’attends-tu pour denoncer le $8MM de perequation que le Quebec a recu du ROC l’an passe? Et le $8.5MM qu’il va recevoir cette annee. Sont-tu ecoeurants ces maudits Canadiens la.

  5. @ Ricardo Martin.

    La péréquation n’est qu’un chèque de BS. En la recevant, collectivement, nous devrions nous sentir comme des BS. Moi, quand j’ai su le montant que nous allions recevoir en péréquation, je suis allé devant un miroir et je me suis crié: «Ostie de BS!». On ne peut pas développer notre économie et nos ressources naturelles, mon cher ami, PARCE QUE PAUL PICHÉ NE VEUT PAS!!!!!!!!!!!!

    Ce n’est pas en faisant rien que l’Alberta s’est enrichi. Le Québec est un échec économique, mais la majorité des Québécois ne le sait pas ou préfère l’ignorer.

  6. Très bon analyse Louis. Sarkozy est vraiment une sale racaille, pour le paraphraser. Et son amitié avec Paul Desmarais ne me surprend guère, qui se ressemble s’assemble! Pierre Dubuc dans l’Aut’Journal a écrit de très bons articles sur les rapports entre le président français et le faiseur de rois de Power Corporation. C’est vrai que Sarkozy doit sa réussite politique à l’escroc de Desmarais et il lui en est très reconnaissant.

  7. @William: Je crois que l’important pour le moment est de se rappeler qui parle vraiment quand Sarkozy ouvre le bouche: Paul Desmarais. Le reste, ce sont seulement les idées à Desmarais…

    @Jean-Luc Proulx: Merci! 🙂 L’empire de Desmarais est très puissant, mais comme tout empire agissant dans l’ombre, la clef est dans la lumière: il suffit de marteler, encore et encore, tous les liens entre Desmarais et le pouvoir politique.

    @Ricardo Martin: Il est trop facile de ramener ça à une guerre souverainistes-fédéralistes. L’homme a insulté 50% de la population et s’est ingéré dans les affaires d’un autre pays en privilégiant ses amitiés personnelles aux intérêts de sa propre nation…

    @internationaliste: Merci beaucoup! Oui Dubuc écrit depuis près de 25 ans sur la propagande qu’on peut trouver dans un journal comme La Presse, entre autres. Quant à Sarko, il faut simplement le rappeler: ce président ne parle pas au nom de la France, mais plutôt au nom de celui qui a sauvé sa carrière et bâti son futur: Paul Desmarais!

  8. Félicitation pour tes propos,Sarkosy n’a vraiment rien d’impressionnant sauf sa pseudo-ignorance du Québec, le petit pantin de Démarais répète la pensée de son maître,le président de la république française n’aurais pu faire un tel portrait du Québec sans les précieux ($$$)conseils de son richissime ami.

  9. @JLP: Construire un pays avec comme base une economie de B.S. Ca va faire un pays fort.

    @LPL: Faut croire que je fais parti des 50% qui ne se sente pas du tout insulté. En fait, j’ai bien aime son discours.

  10. Et bien tant mieux pour toi si t’es pas insulté par cette sale crapule qui a commis une méchante gaffe avec son discours stupide.

    Pour ton info on donne beaucoup d’argent à Ottawa par le biais de nos impôts, il est juste normal qu’il nous en revienne une partie.

  11. Ah ! Je m’ennuie du Général De Gaulle……

  12. Pendant ce temps notre cher premier ministre Jean Charest se retrouve en France avec la plotte à terre!

  13. Toutes les provinces donnent beaucoup d’argent a Ottawa. Mais quelques unes, les plus pauvres, en reçoivent. Dont le Quebec qui est celui qui en reçoit le plus. Si le Quebec etait indépendant demain matin, c’est $8.5MM de dollars de moins dans ses poches. Bref, on quitte le Canada et on s’appauvri… Un gros merci a l’Alberta et son petrole de bien vouloir nous aider.

    Sarko, la crapule.
    De Gaule, le héro.
    J’aime l’objectivité et la liberté d’expression véhiculée par les gens de la gauche… une pensee unique inattaquable.

  14. Voir 50% des tes compatriotes se faire traiter de « sectaires », « d’enfermés sur eux-mêmes » et qui « détestent autrui », ça ne te dérange pas? Moi, si on avait qualifié les fédéralistes ainsi, je les aurais défendu. Tu peux être fédéraliste, mais tu ne peux pas traiter ainsi des gens qui souhaitent simplement l’auto-détermination de leur nation. C’est méprisant, et venant d’un homme politique aussi en vu, ce l’est encore davantage.

    P.S. En passant, en français on écrit « héros » et non pas « héro ».

  15. Très bien dit Louis. Et pour répondre à Mr.Martin, toutes les provinces reçoivent de l’argent du fédéral et quand nous deviendrons indépendant il y avoir un gros montant d’argent qui va manquer dans le budget d’Ottawa.

  16. « J’aime l’objectivité et la liberté d’expression véhiculée par les gens de la gauche… une pensee unique inattaquable. »

    et moi J’aime l’objectivité et la liberté d’expression véhiculée par les gens de la droite… une pensee unique inattaquable.

  17. @LPL: Le Québec est le royaume de l’anti-Américanisme. De plus, les Québécois haïssent les Anglais et le ROC. Alors non, les propos de Sarko ne me dérangent pas. Je les trouve très justes.

    Pour ce qui est du « renfermés sur eux-mêmes », je te parlerais bien du spectacle de Paul McCartney… mais c’est peine perdue.

    Les Québécois ont l’épiderme très sensible. Ils ont le droit de critiquer qui que ce soit. Mais gare à celui qui ose critiquer le Québec…

    @Internationaliste: Faux. Seul les provinces pauvres reçoivent de la péréquation. BC, AB et ON n’en reçoivent pas. Et oublie pas, si un jour le Québec devient indépendant (ce qui n’arrivera pas en passant), le Québec va continuer à envoyer de l’argent à Ottawa. Parce-que vois-tu, le Québec a sa part dans la dette du Canada. Pis ça, c’est pas moi qui le dit, c’est Parizeau lui-même.

  18. @Neil Obstat

    Cette fois-ci je suis d’accord avec toi. On n’est pas pour toujours se chamailler!

  19. @Ricardo Martin

    Si le Canada n’avait aucun intérêt à garder le Québec il n’aurait pas autant magouillé lors du dernier référendum et depuis pour nous garder à tout prix. En passant nous ne recevons pas notre juste part d’Ottawa en matière de péréquation surtout si on compare à tout l’argent qu’on envoit à ce gouvernement.

    Pour ce qui est de critiquer le Québec il y a bien des gens au Canada anglais qui s’en chargent, comme Don Cherry, Diane Francis,Barbara Kay et toute la gang du Nazional Post. Ils ne font pas juste critiquer mais ils vomissent régulièrement sur le Québec.

    C’est faux de prétendre que l’on est refermé sur nous-mêmes, quand tu vois le nombre d’artistes anglophones qui ont du succès au Québec en anglais. Par contre je ne connais pas beaucoup d’artistes francophones qui vont chanter en français dans le reste du Canada. Pour ce qui est de Paul McCartney, c’était à cause des festivités du 400ème anniversaire de Québec, car il est déjà venu faire des spectables au Québec sans que ça cause de polémique.

    Pour ton info « l’antiaméricanisme » comme tu dis existe aussi dans le reste du Canada. Il y a des intellectuels et des militants comme David Orchard qui disent que le Québec ne devrait pas se séparer car ça affaiblirait le Canada face aux États-Unis. De plus le Québec a souvent été accusé d’avoir favorisé le libre-échange avec les Américains.

  20. Une recherche rapide sur la question de la péréquation m’a permis de voir que contrairement à ce que prétend Ricardo Martin toutes les provinces sans exception reçoivent des transferts fédéraux:

    http://www.fin.gc.ca/fedprov/mtp-fra.asp#Ontario

  21. @internationaliste

    Concernant la perequation, desole, l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britanique n’en ont pas recu. Et la Saskatchewan a cessé d’en recevoir. Desolé, re-regarde les tableaux. Et porte attention a la derniere ligne « Repartition par habitant ». Possiblement la plus important. Tu vas voir qu’on est pauvre.. comme les maritimes.

    Don Cherry, je le trouve drole. Et c’est comme j’ai dit. Au Quebec, on peut critiquer n’importe qui au Canada pis c’est pas grave. Mais si on fait rire de soit un petit peu, on grimpe dans les rideaux. C’est comme l’histoire des visieres. Le tout Quebec l’a planté sur son commentaire. Puis, apres verification, ben ‘garde-donc, le gars avait raison…

    Pour ce qui est de l’Anti-Americanisme, c’est planetaire. Mais tu dois avouer qu’ici au Quebec, c’est une coche au dessus du reste. Si tu ne le voit pas, desole.

    Le Quebec est en effet pour le libre echange. Il faut croire qu’a ce niveau. on a eu plus de vision que certaines autres provinces.

  22. On n’est pas obligé d’accepter que des rednecks crachent sur nous. On est loin d’être les seuls à ne pas accepter à riposter aux critiques. Il y en a voit de l’antiaméricanisme dès que l’on critique la politique américaine.

    Péréquation ou pas toutes les provinces reçoivent des transferts fédéraux, y compris les plus riches. Mais c’est rien comparé à tout ce qu’on envoit au gouvernement fédéral.

  23. Quand je vois des anglophones de l’ouest de l’Île qui refusent systématiquement de parler français je me demande bien qui fait preuve de manque d’ouverture d’esprit! J’en rencontre régulièrement dans le cadre de mon travail.

  24. « On n’est pas obligé d’accepter que des rednecks crachent sur nous. »
    Rednecks, c’est respectueux ca…

    « Péréquation ou pas toutes les provinces reçoivent des transferts fédéraux, y compris les plus riches. Mais c’est rien comparé à tout ce qu’on envoit au gouvernement fédéral. »

    T’as regardé la ligne « Repartition par habitant »??? Ca fait mal…

    Et tu crois qu’on envoit plus que l’Ontario? Ou l’Alberta??
    Tu crois, ou tu sais???
    Et t’as des preuves????

  25. « Rednecks, c’est respectueux ca… »

    Pas moins que les fucking frogs et cie. Le respect commande le respect.

    Peu m’importe que nous en envoyons plus ou moins que d’autres provinces. Le point est que nous envoyons beaucoup d’argent au fédéral point à la ligne.

  26. En passant même Don MacPherson de la Gazette a déjà critiqué Don Cherry pour ses propos à l’égard des Québécois.

  27. Nous envoyons beaucoup d’argent au fédéral, c’est un fait. Nous en recevons encore plus, c’est aussi un fait.

    De toutes les provinces, c’est le Québec qui reçoit le plus d’argent en péréquation. D’ailleurs, les transferts fédéraux aux provinces ont augmenté de 25% en 3 ans, soit depuis l’élection du gouvernement conservateur.

    Mais ça, ce sont les transferts aux gouvernements provinciaux. Il y a aussi des transferts aux particuliers. Comme notre taux de chômage a toujours été plus élevé que dans le ROC ( http://cf.geocities.com/prof_jm/ecn/chomageCanadaQuebec.png ), nous recevons plus per capita que les autres provinces. Comme nos revenus sont moins élevés, nous payons moins d’impôt que dans le ROC. Nous sommes gagnants sur toute la ligne. À moins que tu ne soies en mesure de fournir des statistiques montrant le contraire…

  28. Ricardo Martin dit :
    4 février 2009 à 12:49@LPL: Le Québec est le royaume de l’anti-Américanisme. De plus, les Québécois haïssent les Anglais et le ROC. Alors non, les propos de Sarko ne me dérangent pas. Je les trouve très justes.

    Pour ce qui est du “renfermés sur eux-mêmes”, je te parlerais bien du spectacle de Paul McCartney… mais c’est peine perdue.

    Les Québécois ont l’épiderme très sensible. Ils ont le droit de critiquer qui que ce soit. Mais gare à celui qui ose critiquer le Québec…

    —————-

    @ ricardo:

    Le Québec le royaume de l’anti-américanisme…vraiment???
    C’est bizzare moi et tous mes amis ( et beaucoup de québécois) on écoute la musique américaine ( pratiquement rien de québécois), la télé américaine ( oui on raffole de lost, 24 h, heroes, simpsons, et beaucoup plus, disons que Virginie ce n’est pas notre fort) ,lisons des livres américains ( combien on parie que les livres de Stephen King sont beaucoup plus vendu que ceux de VLB au Québec et qu’ils sont plus connus que Maria Chapdelaine et le Survenant), ca ne nous empeche pas de critiquer les politiques américaines, et certaines facons de manieres de faire de ce pays, sans tomber dans l’anti-americanisme primaire. En fait on consomme pas mal plus des produits américains que Québecois ( faut dire qu’ils ont une grande machine derriere eux aussi) , mais on est souverainistes… Tiens donc, on va souvent meme au E-U pour des vacances et avons rencontré des locaux sans heurts… Oui je hais Bush, je hais le bling bling et les guns americains. Je hais plein d’affaires qui viennent de la. Mais je ne me considere pas anti-américain pour cela.

    Pour ce qui est de ta vision de la haine des anglos et du ROC: il me semble que historiquement, qlorsqu’ on regarde objectivement notre belle histoire canadienne, les québécois ont mangé pas mal plus de marde de la part des anglos que le contraire… Alors je me demande ou est le racisme ici. Les Québecois sont parmis les peuples des plus tolérants de cette planete, tu leur crache dessus, ce sont eux qui vont s’excuser. On n’a jamais été fouetté, maltraité, mais on nous a toujours vu comme un accident de parcours, d’une erreur historique a corriger, ou la plupart du temps victime d’une indifférence platte. Apres cela, il y les souverainistes qui en mangent encore plus que le québécois moyen: le bouc-émissaire des bouc émissaires… La aussi, parmis toutes les imbécilités qui ont été dites a leur sujets, je les trouve pas mal tolérants et ca prend de la patience en maudit quand ca fait 40 ans que tu te fais passer pour le diable. Par contre s’il y a bien une chose, seulement une, que je ne puisse pas avaler et que je ne peux pas laissier passer, c’est de me faire traiter de raciste.

    De la part d’un souverainiste issu d’immigrants (qui sont eux meme souverainistes), ayant une blonde latina et qui doit parler espagnol aux soupers de famille pour se faire comprendre.

  29. @yoyoba

    A Toronto, a Vancouver, a Regina, y’a tu des gens qui ont lancé des souliers sur une photo de Georges W Bush?

    A Montreal?

    Les USA sont notre partenaire commercial principaux. Cet ete, y’a plein de monde, moi inclus, qui vont traverser les lignes pour aller faire une tour au sud. Mais ca empeche pas que l’Anti-Americanisme est HYPER-FORT au Quebec.

    Quand des avions sont entrés dans les tours jumelles, les Quebecois ont-ils ete touchés? Pas du tout. Je me souviens encore d’une scene a TLMEP ou un Francais a fait la morale a Guy A. Lepage sur le sujet.

  30. Ta dernière phrase est complètement subjective, car je connais plein de gens qui ont été touchés par cette tragédie. On peut très bien s’opposer à la politique étrangère américaine et dénoncer les attentats du 9/11.

    Pour ton info il y a eu aussi des manifestations contre la guerre en Irak et en Afghanistan dans le reste du Canada.

    C’est drôle mais critiquer le Québec est acceptable tandis que critiquer la politique américaine est un crime de lèse-majesté.

  31. « C’est drôle mais critiquer le Québec est acceptable »

    Pardon???
    T’as lu le present billet?

  32. Et toi t’a relu ton commentaire?

  33. @Ricardo

    Est-ce que tu savais aussi que la péréquation est utilisée par le fédéral pour faire des transfert pour soutenir des services dont le Québec à son propre programme contrairement aux autres provinces? T’es au courant au moins? Le système de CPE par exemple?

    Voici une définition selon l’encyclopédie canadienne (http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0002632)

    « En général, deux sortes de déséquilibre financier peuvent survenir dans une fédération : vertical et horizontal. Le premier est un déséquilibre entre les deux niveaux de gouvernement, fédéral et provincial, par exemple lorsque les responsabilités des provinces sont hors de proportion ou plus grandes que leur part des recettes. Un tel déséquilibre peut alors être compensé par un transfert de responsabilités au gouvernement fédéral (p. ex. allocations familiales et ASSURANCE-CHÔMAGE) ou par un transfert des recettes d’Ottawa aux provinces. Par contre, le déséquilibre horizontal est un déséquilibre financier entre les provinces elles-mêmes ou le fait que certaines provinces ont plus de sources de revenus et sont donc mieux nanties que d’autres. Les paiements de péréquation peuvent contribuer à compenser ce déséquilibre horizontal. »

    Nous avons des programmes sociaux au Québec qui ne sont pas en place dans d’autres provinces. Le gouvernement fédéral paie en fonction des responsabilité du gouvernement du Québec entre-autre. Oui, le Québec n’est pas la province la plus riche, mais on a pris en charge certains services…

  34. Tu reproduis le même travers que tu reproches aux nationalistes québécois. Tu dis qu’il refuse toute critique du Québec et tu associes toute critique de la politique américaine à de l’antiaméricanisme.

  35. @David

    Imagine des assistes sociaux qui reçoivent leur chèque et qui se rendent au Casino pour en dépenser une partie. C’est pas fort hein comme scénario.

    C’est surement ce que les autres provinces pensent quand elle regarde ce qu’ont fait avec l’argent qu’on reçoit. On se paie des services dont on n’a tout simplement pas les moyens et qu’eux autres ne peuvent se permettre.

  36. Il serait intéressant de savoir combien le Québec verse en impôt au fédéral versus le paiement reçu en péréquation. Voici un extrait d’une lettre envoyée au journal le Devoir par Michel Audet, ministre des finances en 2006 sur le point d’impôt par habitant :

    « Par exemple, un point d’impôt sur le revenu des particuliers (c’est-à-dire 1 % de cet impôt) vaut 46 $ par habitant en Alberta, 41 $ en Ontario, 33 $ en Colombie-Britannique, 31 $ au Québec, 27 $ au Manitoba et en Nouvelle-Écosse, 26 $ en Saskatchewan, 24 $ au Nouveau-Brunswick et 23 $ à Terre-Neuve et à l’Île-du-Prince-Édouard. »

    http://www.vigile.net/Perequation-et-points-d-impot-l-un

    Le texte n’est pas récent, mais il tient contre de la réalité éconimique de chaques provinces en 2006. Je crois qu’on est pas si mal barré que ça.

  37. Tout à fait daccord avec Ricardo

  38. […] ne comptez pas sur Jean Charest, ami de tous les instants de Paul Desmarais, pour protéger l’intérêt du public. On a vu, avec Rabaska, qu’il […]

  39. […] de Paul Desmarais, qui poss?de Power Corporation, a ?t? livr?e au journal fran?ais Lire la suite : http://lelectronlibre.net/2009/02/03/sarkozy-paul-desmarais-power-corporation-quebec Libre   Sarkozy, le chien de garde de Paul Desmarais   Page 1 sur […]

  40. Si Louis avait lu le livre de Robin Philpot, il aurait vu que la fin de la phrase avait été biffé par John Rae de Power Corp avant que l’entrevue ne paraisse dans le Point. Et la fin de sa phrase est: « Les séparatistes nous conduisent à la dictature des syndicats. » P.160.

    « Derrière l’État Desmarais :POWER » par Robin Philpot, Les intouchables, 2008, ISBN : 978-2-89549-336-5

    http://www.lesintouchables.com/1-180desmarais.html

  41. […] un autre ancien employé de Power Corporation, a créé la société d’État, en 1976.Lisez ça!Le père des Accords de Kyoto tire, également, les ficelles pour les environnementeurs, depuis […]

  42. […] […]

  43. […] Chribou » Sat Dec 26, 2009 7:35 pm Voici cette perle de Louis https://ledernierquebecois.wordpress.com/2009/02/03/ … ion-quebec où l'on peut constater de quelle façon s'y est pris cet empereur de la finance pour placer son […]

  44. […] un autre ancien employé de Power Corporation, a créé la société d’État, en 1976.Lisez ça!Le père des Accords de Kyoto tire, également, les ficelles pour les environnementeurs, depuis […]

  45. […] matchafa.quebecblogue.com/2007/09/13/carlyle-les-desmarais-et-le-toujours-corrompu-sarkozy/ ledernierquebecois.wordpress.com/2009/02/03/sarkozy-paul-desmarais-power-corporation-quebec […]

  46. Sarkozy a su bien Desmaray à la présidence française. Merci de nous avoir mis au courant, celui de Power Corporation en la circonstance. C’est sans doute pour cette raison qu’il fait « bling-bling » et beaucoup d’étincelles.

  47. […] l’homme que le Globe and Mail a qualifié en 2005 de personnalité la plus puissante du Canada1 a ses entrées à peu près partout au pays. On se demande s’il devient ami avec des hommes […]

  48. […] […]

  49. […] Desmarais, propriétaire de celle-ci et ayant déjà affirmé que l’indépendance du Québec signerait sa fin, met tout en œuvre pour empêcher tout renforcement de la Loi 101. Et qui de mieux que son laquais […]

  50. […] On se rappelle que Brian Mulroney, [voir article ] Premier ministre et chef conservateur, devint le député de Charlevoix, le fief de la richissime famille Desmarais, – Domaine démesuré à Sagard, et luxueuses maisons secondaires à Pointe-aux-pics, tout près de la Malbaie— famille plus influente que jamais dans les rouages de la politique canadienne – sans parler de leur poulain européen, Sarko.[voir article] […]

Comments are closed.