Israël contre le droit international

Enfant-blesse-gazaAvez-vous vu ces images surréalistes de bombes ressemblant à des feux d’artifices, explosant en plein ciel et laissant de longues traînées blanches lumineuses vers le sol, dans Gaza? Ce sont des bombes à phosphore incandescent, qui brûle à des températures très élevées et qui consume tout sur son passage; même l’eau n’en vient pas à bout.  Quand le phosphore est allumé, il brûle jusqu’à l’air autour pendant cinq à dix minutes et peut littéralement arracher la peau de quiconque se trouve dans les parages.

« Les brûlures au phosphore offrent le plus grand risque de mortalité que n’importe quelle autre brûlure à cause de l’absorption du phosphore dans le corps par l’endroit brûlé, résultant en des dommages au foie, au coeur, aux reins, et dans certains cas plusieurs de ces organes à la fois. » ((Agency for Toxic Substances and Disease Registry (ATSDR), White Phosphorus: Health Effects , Toxicological Profile Information Sheet))

Le Times a obtenu une confirmation de l’utilisation du M825A1, une bombe au phosphore américaine, par l’armée israélienne lors du récent conflit à Gaza, ce qui a également été confirmé par Human Right Watch, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), Amnesty International et de nombreux médecins étrangers.  Même si Israël dément toujours son utilisation, il ne fait pas de doute que ces armes ont été utilisées dans Gaza, tout comme elles l’avaient été au Liban en 2006 et en Irak, par les États-Unis, en 2004.

Lorsque utilisées en accord avec le droit international, les bombes au phosphore blanc (aussi appellée « Willie Pete ») doivent servir à aveugler l’adversaire et elles ne peuvent être utilisées, sous aucun prétexte, à l’encontre de civils ou de militaires.   Avec ses 1 300 000 habitants vivant sur un minuscule territoire de 360 km. carrés (3 800 habitants au kilomètre carré), Gaza est un des endroits les plus densément peuplé de la planète.   En se servant de ces bombes au-dessus de Gaza, et spécifiquement du camp de réfugiés de Jabaliya ((Gaza: Israel under fire for alleged white phosphorus use, The Christian Science Monitor, 14 janvier 2009)), un des endroits les plus peuplés de Gaza, Israël a automatiquement mis en danger la vie et la santé de milliers de civils et a donc violé les lois internationales, d’où l’initiative de la Bolivie et de la Fédération internationale des droits de l’Homme pour saisir la Cour pénale internationale (CPI), compétente pour les crimes de guerre et contre l’humanité.

En effet, non seulement Israël a violé la convention de Genève et la plupart des lois internationales en utilisant des bombes au phosphore dans un endroit densément peuplé, mais il peut être démontré qu’elle a agit de manière intentionnelle si elle n’a pas pris les précautions suffisantes pour minimiser le nombre des victimes et des dégâts civils et si sa « réponse » n’a pas été proportionnelle à la menace. Si l’utilisation d’une bombe incendiaire extrêmement dangereuse et meurtrière dans l’endroit le plus peuplé d’un des territoires les plus densément peuplés de la Terre démontre son manque de « précautions », on peut également noter que plus de 1300 Palestiniens ont été tués contre 13 Israéliens, ce qui invalide l’argument de la proportionnalité de la « réponse ».

Malheureusement, cette initiative contre Israël risque de ne pas aboutir puisque ce pays ne reconnaît pas le CPI et que les États-Unis peuvent toujours opposer leur veto, ce qui risque fortement de se produire, Obama ou pas.

Tant qu’il y aura une loi pour Israël et une autre pour le reste de la planète, je ne vois pas comment la paix peut être possible.  À quand des frappes aériennes contre Israël, en possession d’armes de destruction massive et qui les a utilisées contre des civils?

Publicités

6 Réponses

  1. Et si la situation inverse s’était produite, je suis prêt à parier que la troisième guerre mondiale aurait été déclarée.

    Quand donc cette indulgence absolue dont bénéficie Israël prendra fin?
    Et après on se demande pourquoi de jeunes musulmans frustrés et désespérés se font exploser.

  2. Voici un hyperlien intéressant. Il montre le conflict sous un autre angle, un parallèle entre l’holocauste et aujourd’hui. Attention, photos explicites. Je ne peux par contre m’assurer de la validité de ces photos :

    http://whatreallyhappened.com/IMAGES/GazaHolo/index.html

  3. Texte très intéressant. L’État sioniste jouira toujours d’une impunité totale car il est le grand allié de l’impérialisme américain qui fait la loi sur cette planète. Et comme j’ai mentionné dans d’autres commentaires sur ce blogue, ne comptez pas sur le nouveau président Obama pour changer cette situation hautement déplorable et condamnable.

    Voici le lien vers le site d’Israel Shamir, un intellectuel israélien antisioniste:

    http://www.israelshamir.net

    On y retrouve des textes en français.

  4. Israël a annoncé aujourd’hui une enquête interne sur l’utilisation par ses soldats de ces armes contre des civils. Comme si les soldats n’avaient pas simplement suivi les ordre… Je crois qu’on cherche à enterrer le scandale en trouvant des coupables faciles…

    @georgie: C’est tout à fait vrai ça. On se demande pourquoi le radicalisme existe; le radicalisme se nourrit du radicalisme. Tant qu’Israël sera au-dessus des lois que subissent les autres, ce radicalisme prospérera.

    @David: Un grand merci pour le lien. Ces images sont très très fortes. Je crois effectivement qu’il y a une comparaison à faire entre ce que les Juifs ont subi pendant la seconde guerre mondiale et ce qu’ils font subir aux Palestiniens aujourd’hui.

    @internationaliste: Heureusement qu’il y a des voix discordantes en Israël, mais j’ai vu un sondage et c’est effarant de constater à quel point les gens là-bas sont désinformés et pro-guerre!

  5. Les voix discordantes existent en Israël mais elles sont encore marginales. Néanmoins il y a eu une manifestation de 10000 personnes à Tel-Aviv le 3 janvier dernier, ce qui n’est pas rien.

    Un autre lien pour une organisation israélienne qui défend les Palestiniens, c’est le Gush Shalom ou Bloc de la Paix:

    http://www.gush-shalom.org

  6. Israël cachera le nom des officiers en faute pour les soustraire aux tribunaux internationaux.

    Avec des amis comme Israël, le monde démocratique n’a pas besoin d’ennemis.

Comments are closed.