De la propagande conservatrice et sioniste à Cité Rock Détente!

Je glanais par-ci par là sur le web comme à mon habitude, quand je suis tombé sur ce site: Majorité Silencieuse. À première vue, il ne s’agit que d’un énième site extrémiste de droite comme l’antagoniste ou d’autres encore. Mais en y fouillant un peu plus, j’y ai trouvé des choses intéressantes.

D’abord, le site est l’oeuvre d’une collaboration entre Audrey Pinsonneault-Grenier et Marc Nadeau. Il se trouve qu’en 2006, Marc Garneau était un candidat conservateur dans la région de Sherbrooke et que Mme. Pinsonneault-Grenier jouait le rôle d’agente officielle de sa campagne. Jusqu’ici, tout va bien.

Là où ça se corse, c’est quand on fouille un peu plus. On constate par exemple que Audrey Pinsonneault-Grenier, une fille de militaire (et qui a manifestement adopté la croyance que le fusil peut tout régler) a participé à l’organisation d’une marche d’appui envers l’agression israélienne de 2006 au Liban, à Montréal, de même qu’à la création, avec son complice Marc Nadeau, d’un think-tank pro-israélien intitulé Projet pour l’avenir d’Israël et dont le but était «d’intervenir dans les médias traditionnels pour défendre le point de vue israélien au Québec ».

En ce qui concerne Marc Nadeau, un sioniste avéré et un ardent défenseur d’Israël, il est sous enquête du Directeur général des élections et du Commissaire aux élections pour avoir participé à une tromperie pour dépasser la limite des dépenses admises lors des élections de 2006. Voici l’explication de son ancien adversaire Serge Cardin, du Bloc Québécois:

Pour ce qui est du candidat dans Sherbrooke, Marc Nadeau, on remarque des transferts de 57 531,46$ qui viennent du Fonds conservateur du Canada. Lorsqu’on regarde le rapport financier de la campagne électorale de 2006, on s’aperçoit que dans le titre « Placement médias », il y a 51 566,46 $ en dépenses publicitaires.

On sait très bien que lorsqu’on paie des dépenses électorales — parce qu’il y a pire encore dans ce cas-ci —, il faut normalement faire un chèque libellé au nom de la personne ou de l’organisation à laquelle on veut que l’argent se rende. Il y a donc une espèce de confirmation et un retour du chèque, et ces documents sont disponibles. Dans ce cas, c’est pire, parce qu’on a évidemment les factures. Une première facture a été payée. Justement en réponse à mon collègue, le whip de notre parti, qui prenait la parole précédemment et qui s’adressait au ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, il y a une facture du Conservative Fund Canada dont le titre est Candidate share of media buy. Il y a une première facture de 10 000 $ et une deuxième facture de 41 566,46 $. Toutefois, à la lecture de l’état bancaire qui nous a tout de même donné accès à l’information, on constate qu’aucun chèque n’a été émis.

Par contre, il y a eu des retraits au comptoir. Voilà qu’un autre candidat conservateur se transforme en Mulroney qui transporte une mallette d’argent contenant 51 000 $. On pourrait se poser toutes sortes de questions. L’argent s’est-il rendu à destination? Qu’est-il arrivé? Le parti a-t-il émis des directives selon lesquelles, lorsqu’on en a l’occasion, on doit faire des retraits au comptoir et traîner de l’argent comptant? Que fait-on aujourd’hui avec 51 000 $ en argent comptant pour payer des factures? C’est pour payer des factures au Fonds conservateur du Canada. On va y porter l’argent directement. Demande-t-on un reçu?

La belle histoire. On a donc deux fanatiques pro-Israël, dont l’un est président de l’association conservatrice de Sherbrooke, qui vont jusqu’à encenser Ehoud Barak (qui, pendant qu’il parlait de paix à Camp David avec Clinton et Arafat, dépeçait le territoire palestinien en y autorisant une augmentation dramatique des colonies juives) ou Ariel Sharon (cette brute responsable des massacres de Sabra et Chatila),qui se sont donnés comme mission d’infiltrer les médias afin de faire de la propagande sioniste et qui sont sous enquête pour avoir violé la loi électorale.

Et Cité Rock Détente Estrie a décidé de faire de Marc Nadeau un collaborateur quotidien afin qu’il puisse endoctriner les gentils auditeurs, ce que dénonce, avec raison, Marc Bellemare, conseiller FTQ de Sherbrooke.

Imaginons un instant tout le scandale si une radio de Montréal faisait d’un président d’association bloquiste pro-palestinien et sous enquête un collaborateur à tous les matins. Quel scandale!

En fait, c’est le deux poids, deux mesures. Un peu comme en Israël, en fait, où tous les crimes israéliens sont passés sous silence mais où les écarts palestiniens sont montés en épingle. Le Parti Conservateur nous a tellement habitué à contourner les règles, à se moquer de l’intelligence des gens en appuyant Israël lors de son attaque contre le Liban en 2006, à faire fi du plus élémentaire respect de notre démocratie en déclenchant des élections sans raison, qu’on a l’impression que les médias dorment au gaz et se laissent amadouer par la douce mélopée d’affairistes qui n’ont qu’un seul but: tromper la population et faire passer leurs idées extrémistes par tous les moyens.

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je n’écouterai plus Cité Rock Détente tant que cet individu y aura sa chronique. On peut demander son départ ici ou ici. Car avec une radio comme celle-là, pas besoin de B’Nai’Brith ou même de publicité conservatrice: le président de l’association conservatrice de Sherbrooke s’en charge!

À quand la même chance pour les représentants des autres partis politiques canadiens?

Publicités

7 Réponses

  1. « Chers habitants de la planète Terre ». Pour rafraîchir la mémoire des détracteurs d’Israël
    20 juillet 2006 – Traduit en août 2001 par Menahem Macina pour CJE – Chrétiens et Juifs pour l’Estime – Remis en course, ce lundi 17 juillet 2006, en pleine opération de Tsahal contre le Hezbollah au Liban

    Navré de vous perturber !
    Je comprends qu’en ce moment, nous autres, Israéliens, vous irritons. Il s’avère, en effet, que vous êtes vraiment contrariés, fâchés, voire indignés. En fait, vous êtes souvent fâchés contre nous.

    Aujourd’hui, c’est pour l’utilisation excessive de la force contre les dirigeants « innocents ! » du Hamas.
    Récemment, c’était pour « la répression brutale des Palestiniens ».
    Avant cela, c’était pour le Liban.
    Avant encore, c’était à cause du bombardement du réacteur nucléaire de Bagdad,
    de la guerre de Kippour
    et de la campagne du Sinaï.
    Il s’avère que la victoire des Juifs et, par conséquent, leur survie, vous fâchent énormément.

    Naturellement, Chers habitants de la planète Terre,
    longtemps avant l’existence de l’Etat d’Israël, nous, membres du peuple juif, vous avons irrités.
    Nous avons irrité le peuple allemand qui a élu Hitler.
    Nous avons irrité le peuple autrichien qui l’a applaudi à son entrée dans Vienne.
    Nous avons irrité un bon nombre de nations d’Europe de l’est, dont les Polonais, Slovaques, Lithuaniens, Ukrainiens, Russes, Hongrois, Roumains.
    D’ailleurs, l’ i r r i t a t i o n que nous causons au monde remonte à fort loin dans l’histoire.
    Nous avons irrité les Cosaques de Chmielnicki, qui ont massacré des dizaines de milliers d’entre nous, entre 1848 et 1849.
    Nous avons irrité les Croisés qui, en route pour libérer la Terre Sainte, étaient tellement irrités par les Juifs, qu’ils nous ont massacrés en quantité énorme.
    Nous avons irrité, durant des siècles, une Eglise catholique qui a fait de son mieux pour établir notre parenté par des inquisitions.
    Nous avons irrité l’ennemi juré de l’Eglise, Martin Luther, qui, dans son appel à brûler les synagogues – avec les Juifs à l’intérieur -, a fait preuve d’un remarquable esprit chrétien œcuménique !
    Et c’est parce que nous étions fâchés de vous fâcher de la sorte, Chers habitants de la planète Terre, que nous avons décidé de vous quitter, si l’on peut dire, et de créer un Etat juif.

    Notre raisonnement était que, vivant en contact étroit avec vous, en tant que résidents étrangers dans les divers pays qui sont les vôtres, nous vous contrariions, vous irritions, vous dérangions. Y avait-il, dès lors, une meilleure idée que celle de vous laisser, afin de vous témoigner notre affection et de bénéficier de la vôtre ?

    Et c’est ainsi que nous avons décidé de revenir chez nous, dans la patrie même dont nous avions été expulsés, 1.900 ans plus tôt, par un monde romain qu’apparemment, nous avions aussi irrité !

    Hélas, Chers habitants de la planète Terre, il s’avère que vous êtes difficiles à contenter.

    Après vous avoir quittés, vous et vos pogroms, vos inquisitions, vos croisades et vos holocaustes, après avoir pris congé du monde en général pour vivre seuls dans un petit Etat à nous, nous continuons à vous irriter !
    Vous êtes fâchés de ce que nous réprimions les pauvres Palestiniens.
    Vous êtes très en colère de ce que nous ne renoncions pas aux territoires de 1967, qui sont, à l’évidence, l’obstacle à la paix au Proche-Orient.
    Moscou est contrarié.
    Washington est contrarié.
    Les Arabes « radicaux » sont contrariés.
    Et les doux Egyptiens modérés sont contrariés.
    Eh bien, Chers habitants de la planète Terre, prêtez attention à la réaction d’un Juif normal d’Israël.

    En 1920, 1921 et 1929, il n’y avait pas de « territoires de 1967 » pour faire obstacle à la paix entre les Juifs et les Arabes.

    En fait, il n’y avait pas d’Etat juif pour irriter qui que ce soit.

    Néanmoins, les mêmes Palestiniens, opprimés et réprimés, ont massacré des dizaines de Juifs à Jérusalem, Jaffa, Safed et Hébron. En 1929, rien que dans cette dernière ville, 67 juifs ont été massacrés en une journée.

    Chers habitants de la planète Terre, pourquoi les Arabes de Palestine ont-ils massacré 67 Juifs en un jour, en 1929 ?

    Etait-ce par colère contre l’agression israélienne de 1967 ?

    Et pourquoi 510 Juifs, hommes, femmes et enfants, ont-ils été massacrés durant les émeutes arabes, entre 1936 et 1939 ?

    Etait-ce en raison de l’irritation arabe pour 1967 ?

    Et quand vous, Chers habitants de la planète Terre, avez proposé, en 1947, un plan onusien de partition de la Palestine – qui aurait permis la création d’un « Etat palestinien » à côté d’un Israël minuscule -, et que les Arabes ont crié « Non! » et ont déclenché la guerre et tué 6.000 Juifs, cette irritation avait-elle pour cause l’agression de 1967 ?

    Et à propos, Chers habitants de la planète Terre, pourquoi n’avons-nous pas entendu votre cri de colère à ce moment-là ? !

    Les ‘pauvres Palestiniens’ qui, aujourd’hui, tuent des Juifs avec des mortiers, des explosifs, des bombes incendiaires et des pierres, font partie du même peuple qui, quand il avait tous les territoires dont il exige maintenant qu’ils lui soient donnés pour son Etat, a essayé de jeter l’Etat juif à la mer.

    Les mêmes visages grimaçants, la même haine, le même cri de « itbah-al-yahud, massacrez le Juif ! », que nous voyons et entendons aujourd’hui, ont été vus et entendus alors.

    Le même peuple, le même rêve : détruire Israël.

    Ce qu’ils n’ont pas réussi à réaliser hier, ils en rêvent aujourd’hui…

    Et nous ne devrions pas les réprimer ?

    Chers habitants de la planète Terre,
    vous êtes restés les bras croisés durant l’Holocauste.
    Vous êtes restés les bras croisés, en 1948, quand sept Etats déclenchaient une guerre que la Ligue Arabe comparait fièrement aux massacres perpétrés par les Mongols.
    Vous êtes restés les bras croisés, en 1967, lorsque Nasser, follement acclamé par des foules déchaînées, dans toutes les capitales arabes du monde, fit le serment de jeter les Juifs à la mer.
    Et vous resteriez les bras croisés demain, si Israël était menacé d’annihilation.
    Et puisque nous savons que les Arabes Palestiniens rêvent chaque jour de cette annihilation, nous ferons tout ce qui nous est possible pour rester vivants sur notre terre.

    Si cela vous ennuie, Chers habitants de la planète Terre, eh bien, rappelez-vous combien de fois, dans le passé, vous nous avez causé des ennuis.
    De toute façon,
    Chers habitants de la planète Terre,
    même si cela doit vous causer du tracas,
    il y aura toujours un Juif en Israël
    qui voudra rester vivant
    et garantir la sécurité de ses enfants et petits-enfants.

    Navré de vous perturber !

  2. J’invite M. Proulx et tous mes lecteurs à aller lire un peu sur l’Histoire d’Israël. L’avant-dernier numéro de la revue Manière de Voir (du Monde diplomatique) présente à ce sujet un dossier fort étoffé qui démontre, hors de tout doute, qu’Israël a planifié puis exécuté la déportation de centaines de milliers de Palestiniens, s’appropriant ensuite leurs terres, leurs maisons, et faisant vivre les survivants dans un état de détresse qui n’a d’équivalent au mieux l’apartheid sud-africain ou au pire les camps de concentration nazis.

    Pour que le terrorisme israélien cesse un jour et qu’une vie palestinienne ait la même valeur que celle d’un Juif.

  3. Le plus drôle: les chances que les Conservateurs passent dans Sherbrooke (qui n’est même pas mon comté soit-dit en passant) sont faibles, très faibles. Cardin a une bonne cote de sympathie et je l’ai déjà dit: en Estrie, on change peu ou pas de parti. Si on votait déjà Bloc Québécois aux dernières élections fédérales, ça sera le Bloc à celles-ci.

    Le dernier billet de Alex:Mon devoir de citoyen accompli

  4. « L’aggression contre le liban » etait en fait une guerre contre le Hezbollah, petit fait qui nuit a votre these et a donc bien evidemment ete mis de cote.

    Par ailleurs, dans un pays libre et democratique, on a bien le droit de defendre son point de vue dans les medias. Mais peut-etre preferriez-vous la maniere de faire chez les Palestiniens ou l’opinion du groupe en pouvoir dicte ce qui se dit dans les journaux.

    Quant a « l’enquete, » des documents partisans du Bloc ne soutiennent pas de facon credible votre argumentaire. Meme s’ils provenaient d’Elections Canada, qu’une personne soit sous enquete n’a pas de lien logique a la validite de ses opinions sur les affaires etrangeres.

    Mais si nous allons parler de deux poids, deux mesures, pourquoi ne denoncez-vous pas les fausses charites et entreprises par lesquelles font passer les islamistes d’ici de l’argent aux terroristes du Hamas etc?
    http://www.meforum.org/article/582
    http://canadiancoalition.com/forum/messages/9192.shtml
    http://www.amazon.com/Hamas-Politics-Charity-Terrorism-Service/dp/0300110537

  5. Ok, donc selon toi, on ne peut appuyer Israël clairement sans être un fanatique? En fait, ce que je constate plus je te lis, c’est qu’on ne peut avoir des idées contraires aux tiennes et surtout les exprimer publiquement sans se faire traiter de noms. Qui est alors fanatique?

    La seule chose bizarre là-dedans, c’est que Rock Détente fasse dans le talk et la politique. C’est pas leur place. C’est pas savoir leur rôle. Mais si Jean Lapierre, ex-bloquiste et ex-libéral, peut commenter l’élection, pourquoi pas Marc Nadeau? Parce qu’il n’est pas du bon bord?

    Considérant que tous les médias sont à tendance gauchiste et séparatiste, ça fait déjà changement. Et pour avoir déjà entendu Marc Nadeau par le passé, c’est pas un mauvais communicateur, c’est un gars articulé. Un bon collaborateur radio. Ça j’en sais quelque chose.

    Dans le JdeM, c’est bourré de chroniques de Facal, Landry, le curé ex-bloquiste. Et passons sur Dan Bigras, Christopher Hall, Jean-Marc Léger et même le terroriste Jacques Lanctôt qui n’est heureusement plus dans le journal, mais toujours sur Internet.

    Et en plus, c’est un gars de la FTQ, un autre syndicaliste qui se criss éperdument de représenter ses membres en appuyant le Bloc et se battre contre les conservateurs. Une belle position prise sans consulter les membres.

    Alors tes hauts cris contre une station que j’espère, en tant que jeune homme, tu n’écoutais déjà pas, c’est plus ridicule qu’autre chose et surtout très idéologique.

  6. On pourrait parler aussi du Fonds National Juif qui se fait passer pour un organisme de charité au Canada alors que c’est une organisation qui consacre le vol de terres palestiniennes par l’État sioniste. Le FNJ possède une grande partie des terres en Israël et aussi dans les territoires occupés et elles sont réservées à l’usage exclusif des colons juifs.

    Quant aux massacres on pourrait parler aussi du massacre de Deir Yassin perpétré par des groupes juifs extrémistes, l’Irgoun et Stern, qui a causé la mort de plus de 250 Palestiniens. Ou bien celui de Qibiya, exécuté par Ariel Sharogne, qui a tué au moins 69 Palestiniens en dynamitant leurs maisons, et celui de Kafr Kassem avec ses 43 morts.

    Les sionistes n’ont jamais hésité à recourir à la terreur et aux massacres pour atteindre leur but. Et aujourd’hui les colons juifs extrémistes et fondamentalistes peuvent agresser en toute impunité les Palestiniens et voler leurs récoltes d’olive sans que l’armée israélienne lève le petit doigt pour les en empêcher. Imaginer si c’était les Palestiniens qui faisait ça! La riposte de Tsahal serait massive.

  7. Récemment un intellectuel israélien de gauche, Zeev Sternhell, a été victime d’une agression sauvage de la part des juifs extrémistes. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg. Bon nombre de militants pour la paix en Israël subissent régulièrement des menaces et parfois même des attaques sans que l’armée ou la police ne fasse grand-chose pour les protéger.

    Le fanatisme est loin d’être l’apanage des islamistes.

Comments are closed.