Les opinions ne se valent pas toutes

Pendant une campagne électorale, on donne la parole au citoyen lambda. Soudainement, tous ces gens qui vivaient dans l’ombre se retrouvent avec un micro sous le nez et ils peuvent exprimer librement leurs idées. Et ceux qui prêchaient dans le désert reçoivent soudainement quelque oreille attentive pour s’attarder à leurs idées. Mais les opinions se valent-elles toutes pour autant? Je ne crois pas.

En effet, ce n’est pas parce que quelqu’un a une opinion que celle-ci vaut celle de son voisin. On dit souvent « tu as ton opinion et j’ai la mienne », mais ce n’est pas pour respecter celle de l’autre; on désire plutôt clore le débat, mettre un mur d’incompréhension où non seulement on comprend ne pas penser comme l’autre mais en plus on ne désire même pas en discuter. On ne veut pas confronter les arguments.

Car les arguments sont ce qui différencie une opinion crédible d’une opinion non-crédible. Tout le monde peut dire « le ciel est rose », mais la seule personne dont l’opinion doit réellement être prise en compte est celle qui peut apporter des arguments pour prouver que le ciel est rose. En ce sens, il serait tout à fait faux de croire que toutes les opinions se valent, peu importe les arguments, et qu’on devrait donner la même crédibilité aux élucubrations de tous les illuminés.

J’ai choisi quatre exemples tirés de la blogosphère au cours des derniers jours pour illustrer mon point de vue.

Tout d’abord, il y a ce texte de la part du Bum Intello (son site n’est pas un blogue stricto sensu puisqu’il n’accepte pas les commentaires, mais il représente bien ce que je désire démontrer). L’auteur de celui-ci dénonce le fait que la FTQ donne son appui au Bloc en disant que ce geste est « antidémocratique » et qu’il devrait être considéré par le Directeur général des élections (DGE) comme une dépense électorale.

Le problème majeur ici, outre le fait que l’auteur n’a pas pris le temps de vérifier le sens de l’expression « antidémocratique » (les syndicats sont effectivement une forme de démocratie, peu importe ce qu’on en pense), est qu’il ne connaît pas la loi électorale. Celle-ci ne s’applique pas aux suggestions. Va-t-on sérieusement inclure le revenu de Louis-Philippe Lafontaine parce que celui-ci vous suggère de voter NPD? Une suggestion demeure une suggestion, et ça ne fait pas partie de ce que le DGE sanctionne. Si l’auteur s’était donné la peine d’aller lire la loi, il aurait évité de dire n’importe quoi.

Ensuite, ce texte de l’Intelligence Consécutive qui parle de la nature « profondément “fasciste” du gouvernement conservateur. » Selon Wikipedia (et selon mes propres cours sur le fascisme), le fascisme « rejette les droits de l’homme, le communisme, l’anarchisme, les libertés individuelles et le libéralisme. » Le fascisme rejette également la démocratie. Si on peut s’entendre que Harper n’est pas un grand fan du communisme et de l’anarchisme, personne n’ira nié qu’il appuie une certaine forme de droits de l’homme et qu’il est en faveur des libertés individuelles. De même, malgré l’entorse à sa loi sur les élections à date fixe, il ne s’oppose pas complètement à la démocratie. Harper n’est donc pas un fasciste. C’est un menteur, peut-être, un manipulateur sûrement, mais pas un fasciste.

Troisièmement, et dans le même ordre d’idée, cette caricature du Parti Communiste du Québec qui parle de « Stephen « Adolf » Harper » en montrant le chef conservateur dans les habits bruns nazis. Encore une fois ici, les mots comptent. On a beau détester Harper, le trouver rétrograde, et juger sévèrement les reculs qu’il impose à notre pays, mais de le comparer à un homme responsable de millions de morts est, à tout le moins, exagéré.

Finalement, la palme du manque d’arguments revient, à mon avis, au site du Blogueur Dan, qui parle systématiquement du « Bloc Communiste » au lieu du « Bloc Québécois ».

Outre de faire abstraction de ce qu’était le Bloc communiste, ce blogueur se fout de la logique la plus élémentaire en qualifiant de « communiste » un parti qui ne remet en question ni la propriété privée ni l’existence de classes sociales ni l’État, et qui ne propose absolument pas de dictature du prolétariat. Ce blogueur aurait avantage à aller lire sur le communisme avant d’écrire de telles insanités.

On le constate, les opinions de ces quatre blogueurs manquent cruellement d’arguments. Ils affirment que la Terre est plate, n’expliquent pas pourquoi la Terre est plate, et demandent à quiconque les lisent de partir du point de vue que la Terre est plate pour ensuite pouvoir discuter.

Non, les opinions ne se valent pas toutes. Quand on me dit le contraire de tout ce qui me semble logique et cohérent, j’espère qu’on va me donner un minimum d’arguments pour appuyer ces opinions. Sinon, à mon avis, ces opinions ne valent rien.

Les mots sont importants. Ce sont eux qui nous permettent de comprendre le monde dans lequel on vit. Savoir les utiliser correctement est d’une importance capitale. Sinon, les auteurs de cette cacophonie discordante ne font que rajouter leur violon mal accordé dans le chaos des opinions sans arguments.

Des opinions qui ne se valent pas toutes, car elles ne sont pas fondées sur l’intelligence et la confrontation des idées, mais sur les préjugés, l’absence d’arguments et la manipulation. Ce sont de gros monstres en caoutchouc qu’on a beau gonfler mais qui restent aussi vides que la pensée politique de leurs auteurs.

Publicités

13 Réponses

  1. Excellente analyse, monsieur.

    En effet, bien des gens se content de donner une opinion en disant qu’il s’agit la du gros bon sens, sans toutefois apporter le moindre argument tangible. J’ai fait, il y a longtemps, un long billet à ce sujet.

    Sinon, toute opinion basée sur le racisme, l’ignorance ou la discrimination ne doivent absolument pas être comparés aux autres. De plus, l’opinion d’un expert dans un domaine précis devra prévaloir sur celui qui parle à un vox-pop d’une chaine de nouvelles.

    Pour ma part, je ne suis pas très « propre » non plus, car j’aime bien pousser le cynisme et la mauvaise fois sur mon propre blogue (comme mettre des photos de politiciens qui font un salut semblable au salut nazi). Mais si je trouve cela divertissant, je ne pourrais en aucun cas m’en servir comme argument dans un débat ou une discussion.

    Sur ce, merci pour ce délicieux billet.

  2. Et toi mon petit Louis-Philippe? Je t’ai demandé à quelques reprises d’étayer tes énoncés par des arguments, ce que tu n’as jamais fait, ne daignant même pas reconnaître mon existence.

    En fait, tu confonds tout. « Le ciel est rose » n »est pas un énoncé d’opinion mais un énoncé de fait, parce que vérifiable. Évidemment, la vérification démontrera que l’énoncé est faux.

    Le sautres énoncés sont des énoncés d’opinion, les tiens y compris et, à ce titre, se valent plus ou moins. Comparer Harper à Hitler est une métaphore qui n’invalide pas l’énoncé d’opinion puisqu’on peut toujours faire un rapprochement, que le blogueur ne manque pas de faire. Comparer Harper à Brigitte Bardot manquerait de logique car le lien serait très difficile à établir et invaliderait pas mal l’opinion. Quoique…

    Vois-tu, le mot qui manque à ton vocabulaire c’est « énoncé ». Je te suggère de lire quelques théories de l’argumentation avant de t’aventurer dans la critique du discours public.

  3. Excellent billet.

    Lorsqu’un débat d’idées s’amorce et que les participants ne s’entendent même pas sur le caractère malléable des prémisses, il y a effectivement un risque de dialogue de sourds. Le plus difficile, c’est d’avoir à débattre avec des gens qui ne connaissent pas le doute. Ils ne peuvent donc jamais avoir tort.

    J’appelle ça « l’acte de foi », comme une sorte de credo rhétorique.

    Si on accepte pour vraie et intangible une prémisse et qu’on refuse tout débat à son sujet, alors on fait un acte de foi. Partir d’une prémisse telle que « le syndicalisme est nocif » ou « l’État est nocif » et refuser de débattre et de nuancer cette prémisse, c’est vouloir provoquer, consciemment ou non, un blocage dans la discussion.

    La certitude est un comportement irrationnel, proche de la religiosité. Pour ma part, je préfère garder mes options ouvertes. J’accepte d’être septique envers mes propres idées. On progresse mieux de cette façon.

    Le dernier billet de Nicolas Racine:Votons pour des weirdos !

  4. (les syndicats sont effectivement une forme de démocratie, peu importe ce qu’on en pense)

    Je m’oppose à cette parenthèse avec véhémence. C’est faux.
    Faux, parce qu’ils s’opposent au vote secret.
    Faux, parce qu’ils volent de l’argent sur le chèque des travailleurs, qui refusent d’être mêmbre de leur syndicat.
    Faux, parce qu’ils cachent leurs états financiers et donc leurs millions en surplus, à l’abri de l’impot.
    Faux, parce qu’ils ne paient pas d’impots sur leurs capital et leurs profits.
    Ils sont les paradis fiscaux les plus malotru du Québec.
    À bas la dictature des syndicats CSN, FTQ, CEQ et tous les autre c… du Québec.

    Un chausson avec ça ?…
    sp

  5. J’avais besoin de rigoler un peu… merci! Le mieux qu’on puisse faire c’est de les ignorer. Ils me rappelent les grands défenseurs de Radio X… Je suis néanmoins surpris que le PCQ publie telle caricature… Non pas que j’appuie cette formation politique – loin de là – mais je croyais qu’ils avaient un peu de sérieux…

    Le dernier billet de lutopium:Les ambitions de Stephen Harper

  6. La majorité des textes que tu dénonces exagères leurs termes pour mettre de la couleur. Tout simplement. Le Bloc communiste par exemple. Mais des fois, je crois que les communistes sont certains que les Conservateurs sont des facistes. Alors qui le dit sérieusement?

    Mais celui qui dénonce le côté antidémocratique de la décision de la FTQ a TOUT À FAIT RAISON!!! Ils se sont réunis combien? 6? 7? 8 personnes? et ont décidé de parler au nom des travailleurs qu’ils représentent en disant que leur organisation, dont ils payent leur membership chaque semaine, appuyait la FTQ. Mais jamais l’opinion des travailleurs n’a été demandée. La FTQ n’appuie pas le Bloc, la direction de la FTQ le fait.

    Et comme de fait, leurs dépenses seront j’espère comptés dans le budget électoral du Bloc. Si des heures de travail de Michel Arsenault sont consacrées au Bloc, que la FTQ organise une conférence de presse pour la promotion du Bloc, jusqu’au communiqué d’hier, ça devrait être compté.

  7. Louis-Philippe Lafontaine : Bloc Communiste est une « métaphore » pour dénoncer un chef et quelques millitants, qui je le rappelle (Gilles Duceppe) a déjà campé dans le parti Marxiste-Leniniste Communiste pendant 3 ans, rêve de diviser le Canada et rêve de devenir le chef d’un village Gaulois barricadé par sa langue Française que nous pourrions comparer à Cuba, Pays Communiste… Va faire un tour à Cuba et dis-moi ta définition du Communiste, voir si c’est une réussite ou encore prouve-moi (énonce-moi) si ce système a seulement une fois dans l’histoire de l’humanité été une « RÉUSSITE ». La réponse c’est non! La réponse, c’est un Pays de cul où le monde crève de faim, où les jeunes filles se prostitue pour avoir 3 repas par jour et de quoi se vêtir, où les gens on des maisons fabriqué en Terre Cuite qui partent en morceaux à la moindre pluie, imaginez-vous maintenant durant un ouragan. Les services c’est vrai qu’ils en ont : ils sont tous médiocres. Si je me trompe, dites-moi pourquoi autant de Cubain « S’ÉVADENT » de Cuba pour aller vers la Floride? Pourquoi autant de Québecois quittent le Québec? Parce qu’ils se sentent plus dans le Canada, ils ont soif de liberté! Liberté d’envoyer mes enfants à l’école Anglaise, Liberté de manger en voiture, Liberté de parler au cellulaire en voiture, Liberté d’être riche (tu peux pas au Québec, faut tu paye pour ceux qui ont choisi de pas travailler).. Mais sa ne s’arrête pas là. La Liberté au Québec, elle est contrôlé! On essaie de penser pour nous. Contrôlé par une clique médiatique (si c’est Vert, c’est Millitaire.. aucune chance de voir l’opinion contraire à la leure). Cette Liberté, le Bloc Québecois, autant que le Péquistes, font partis de ceux qui contrôlent.

    Maintenant, le discours de Gilles Duceppe s’apparante étrangement à celui des dirigeants de Cuba… Bush est méchant, Harper c’est Bush. PIS? Bush a fait un bon travail! Il protège sa population contre l’attaque de FOUS qui pourraient partir de l’Afghanistan aux États-Unis et faire pêter d’autre chose!! C’est quoi le problème? Le jour que vous allez être attaqué par ces détraqués extrémistes vous allez peut-être vouloir envoyer une armée retenir ces FOUS!

    Je ne dis pas que tout le Parti BQ est à Gauche profond comme son chef, mais qu’ils sont quand même derrière un chef avec des idées « reculés » qui rêve d’un État où les riches paient pour les robineux et les B.S. qui ont choisis d’être sur le B.S. On veut nous faire à croire que ce système qu’on tente de nous imposer depuis 40 ans fonctionne!! Cristi, le QUÉBEC C’EST UNE PROVINCE PAUVRE!! Pour reprendre les témoins de Géova, RÉVEILLEZ-VOUS? Le Bloc et le Parti Québecois professe une idéologie sociale-démocrate qui existe depuis 40 ans et on a la preuve que ça ne marche pas au Québec. Il faut évoluer! Il faut réaliser que les provinces de l’Ouest font vivre le Québec et qu’ils sont tannés.

    J’ai pas besoin d’employer des grands terme pour savoir que le Bloc Québecois tente d’endormir la population au Gaz. Tu dis que je manque cruellement d’arguments… le Bloc Québecois en a aucun depuis qu’Harper a reconnue le Québec comme un nation au sein du Canada. Pour moi, cette élection c’est la mort du Bloc Québecois qui n’a plus sa place en tant que Parti dans le Canada. Légalement, je le reconnais, ils ont le droit d’être là. J’ai une grande confiance que les gens comprendrons qu’ils n’ont plus rien à faire là et nous nous en reparlerons après le scrutin!

  8. L’opinion qui a le plus de valeur, c’est celle qui s’exprime dans l’isoloir, le jour du scrutin.

    Un homme, un vote.

    Tant qu’on ne se fera pas voler nos élections, comme c’est le cas pour nos voisins américains (avec les machines Diebold et les juges corrompus), le vrai pouvoir émanera de petits « x » sur des bulletins de vote.

  9. @Serge: voilà l’état financier de la FTQ … libre d’accès sur internet .. t’as pas cherhcer fort fort mon gars .. quand on dit que les gens n’appuie jamais ses dires par des arguments

    http://www.fondsftq.com/internetfonds.nsf/VWebFich/F1468/$File/Etats_financiers_fr.pdf

  10. @Blogueur Dan: Avant de comparer le discours de Duceppe à celui de Cuba, tu aurais avantage à aller lire les discours de Cuba. Tu dis n’importe quoi. Ça fait 25 ans qu’on subit des politiques économiques de droite; ça ne fonctionne pas. Tu devrais sortir de ta bulle et arrêter de penser que les gens aiment être sur le B.S. Personne n’aime vivre dans la misère; ça prend des politiques de gauche pour augmenter les salaires, encourager les syndicats (ce qui augmentera les salaires) et taxer plus sévèrement les plus riches et les entreprises pour favoriser une plus grande redistribution de la richesse.

    @Paul: Tellement! Il y a aussi ce point où il parle du vote secret. Ça fait quoi, des dizaines d’années que le vote est secret? Y a des gens dont le discours semble pris dans le passé.

    @Claude Gélinas: Entièrement d’accord! On dira ce qu’on veut, mais voilà notre devoir de citoyen!

    @DooM: Il y a une différence entre « mettre de la couleur » et dire n’importe quoi. Quand je parle du « gros village » de Québec, par exemple, j’explique que Québec est une ville au comportement de village de par son isolement et sa manière qu’a tout le monde ou presque de se connaître ou de vivre dans la conformité, mais j’explique mon opinion et si on peut être en désaccord il faudra avoir des arguments. Dans le cas du « Bloc communiste », c’est simplement déconnecté de la réalité, surtout quand on pense que le Bloc a été fondé par un politicien de droite et qu’aujourd’hui s’il est un peu plus à gauche il reste profondément social-démocrate, comme la majorité des Québécois.

    @Serge: Je crois qu’il a été écrit que plusieurs de vos affirmations sont fausses.

    @Le Détracteur Constructif: Merci! 🙂

    @Nicolas Racine: L’acte de foi. C’est tellement vrai ça. On croit parce qu’on veut croire et on devient insensible aux arguments et à la logique. Malheureusement!

    @Frank: Je prends note de tes critiques.

    Merci pour vos commentaires!

  11. Hé, hé. J’ai eu des échanges d’opinions sur mon blogue récemment qui m’ont fait me tanner d’être gentil avec ceux qui me sortent non seulement des clichés, mais des faussetés, en prétextant le gros bon sens.

  12. P.S. Cool ces fonctions d’aperçu de commentaire en direct et de lien vers le dernier billet de notre blogue!

    Le dernier billet de Martin Beaudin-Lecours:Contre-propagande

Comments are closed.