« Je sais comment fonctionne le monde »

« Je sais comment fonctionne le monde ». Voilà la phrase qu’a lancée John McCain à son auditoire lors de son discours à la convention républicaine. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je me sens mal à l’aise avec une telle affirmation.

En effet, McCain offre sensiblement la même politique étrangère que Bush: combat du terrorisme, intransigeance face à l’Iran et aux autres « États voyous », unilatéralisme, jusqu’au-boutisme, utilisation massive de l’armée, etc. Si McCain peut se targuer d’incarner un changement en comparaison de Bush, ce n’est pas au niveau de la politique internationale.

Et puisqu’une étude du Pew Research Center constate que l’image des États-Unis dans le monde s’est considérablement dégradée depuis quelques années, principalement à la suite du fiasco irakien, prétendre connaître le « fonctionnement » du monde en appliquant la même recette dévastatrice constitue un odieux mensonge.

Les États-Unis sont confrontés à la triste réalité de la fin de leur empire. Au lieu de réaliser que le monde devient pluriel et que leur unilatéralisme cause davantage de maux qu’il n’espère en soigner, ils s’accrochent à l’image d’un monde simple et facile à comprendre. « Je sais comment fonctionne le monde ».

Comme l’écrit Philip S. Bolug:

Pour les cercles de pouvoir américains, siéger au faîte du monde depuis plus d’un demi-siècle semble naturel. L’hégémonie, comme l’air que l’on respire, est devenue une manière d’être, une façon de vivre, un état d’esprit. Les critiques institutionnels « réalistes » sont certes plus avisés que ceux qu’ils visent. Mais ils ne disposent pas d’un cadre conceptuel dans lequel les relations internationales seraient fondées sur autre chose que la force, la confrontation ou la prédominance stratégique.

Non, McCain, tu ne sais pas comment fonctionne le monde. Tu crois le savoir, mais tu n’en as pas la moindre idée. Ta femme porte peut-être des bijoux à 300 000$, mais toi tu ne vaux pas un clou en relations internationales.

Publicités

16 Réponses

  1. Tu pourrais peut-être mieux te renseigner avant d’écrire. Un simple coup d’oeil au site Web de McCain t’aurais permis de lire ses engagements sur la scène internationale. Afin de permettre à tes pecteurs d’avoir accès à une information plus impartiale, je copie ici ces engagements:

    « Finally to secure the peace for future generations, John McCain will end the war in Iraq with victory and bring our troops home with honor. John McCain hates war. And he knows very personally how terrible its costs are. But he knows, too, that the course of immediate withdrawal in Iraq could draw us into a wider war with even greater sacrifices; put peace further out of reach, and Americans back in harm’s way. John McCain will also win the war in Afghanistan by increasing the size of forces there and adopting a true counterinsurgency strategy, much like the one that has been successful in Iraq that John McCain advocated. He will continue to hunt down al Qaeda and Osama bin Laden.

    John McCain has the strength to keep America safe and the courage to secure the peace. « 

  2. Mais nous savons tous comment fonctionne le monde ! La frite McCain songe-t-il vraiment obtenir des votes par cette affirmation ?

    Il aurait dû dire : « Apprenez-moi comment fonctionne le monde » et il aurait eu une pléthore de votes !

    Le dernier billet de Grand Maître des Anonymes:P.É.N.I.S

  3. Donc si je comprends bien…

    1) La compréhension du monde se calcule par la popularité.

    2) Pour affirmer: « prétendre connaître le « fonctionnement » du monde en appliquant la même recette dévastatrice constitue un odieux mensonge. »

    et: « Non, McCain, tu ne sais pas comment fonctionne le monde. Tu crois le savoir, mais tu n’en as pas la moindre idée. »

    J’imagine que tu sais comment fonctionne le monde.

    « Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je me sens mal à l’aise avec une telle affirmation. »

  4. C’est une affirmation réductrice et à coup sûr erronée, peu importe de quelle bouche ou plume elle émane. Personne ne peut connaître le fonctionnement du monde tellement celui-ci est complexe et relatif.

    Le fonctionnement du monde est comme une poupée russe: en-dessous, il y a le fonctionnement des états et des régions, des langues et des religions, les cultures et des histoires, etc.

    Beaucoup trop d’informations précises et diversifiées pour les capacités intellectuelles de l’être humain. Et comme tous ces fonctionnements à petites et moyennes échelles en sont indissociables parce qu’ils en sont les mécanismes régisseurs, le fonctionnement du monde échappe à la compréhension de l’homme.

  5. Je pense qu’il n’y a rien de plus ridicule que des gens qui s’obstinent sur une pahrase de quelques mots, tirée de son contexte.

  6. Gradlion a dit :

    « Personne ne peut connaître le fonctionnement du monde tellement celui-ci est complexe et relatif. »

    En fait, il n’y a pas de fonctionnement du monde puisque le monde n’est pas un système ni une création, mais un concept humain.

    Le dernier billet de Grand Maître des Anonymes:P.É.N.I.S

  7. @ grand maître: je ne pense pas qu’aucun politicien se situe à ce niveau. Lorsqu’ils parlent du monde, ils parle de leur environnement socio-politique. je répète toutefois qu’il est dommage que la phrase soit citée hors contexte

  8. @Frank :

    Peu importe le contexte, il ne peut y avoir de connaissance du monde puisqu’il n’y a pas de monde. Je connais trop bien le monde pour le savoir.

    Le dernier billet de Grand Maître des Anonymes:P.É.N.I.S

  9. @Grand Maître: alors change la citation pour je connais « l’environnement socio-politique »

  10. @Frank :

    Peu importe le contexte, il ne peut y avoir de connaissance de l’environnement socio-politique puisqu’il n’y a pas d’environnement socio-politique. Je connais trop bien l’environnement socio-politique pour le savoir.

  11. Tu me sembles être le Grand Maître de l’absurde plutôt que de celui de l’anonymat.

    En fait, je suis plutôt d’accord avec toi: personne ne sait vraiment comment ÇA (le grand ÇA universel) fonctionne. Disons simplement qu’il y en a qui ont un flair assez bien développé pour se dépatouiller dans ÇA.

    Cela dit, MCCain promet de faire cesser la guerre en Irak, contrairement à ce que Louis-Philippe affirme

  12. @Frank :

    Peu importe le contexte, il ne peut y avoir de connaissance de ÇA puisqu’il n’y a pas de ÇA. Je connais trop bien le ÇA pour le savoir.

    Le dernier billet de Grand Maître des Anonymes:Temps éloignés (au son du Oud)

  13. J’aime beaucoup le commentaire de Gradlon.

    Le fonctionnement du monde est comme une poupée russe: en-dessous, il y a le fonctionnement des États et des régions, des langues et des religions, les cultures et des histoires, etc.

    Le monde est infiniment plus complexe que peut l’affirmer McCain.

    @Grand Maître des Anonymes: Étrangement, je suis d’accord avec toi. On ne peut pas définir le « monde », alors comment établir son fonctionnement? Et si on définissait le monde en tant que tous les êtres humains, alors comment prétendre connaître le comportement de 7 milliards de personnes alors que la psychologie se bat toujours pour en comprendre une seule?

  14. @ Louis-Philippe. Vas-tu te décider à donner le contexte de la citation et revoir ton énoncé à propos de la politique extérieure de McCain?

  15. @LPL :

    Et le « monde » n’est pas un système, n’a pas de but, de sens, de fonctionnement. Mais l’humain aime lui en trouver (en se mettant au centre).

    Le dernier billet de Grand Maître des Anonymes:Opinion : Faire son « erreur » de citoyen ou pourquoi je ne voterai pas

  16. Qu’en pensez-vous ?

    http://www.antagoniste.net/?p=4130

    On accuse le capitalisme et les dirigeants des grandes corporations dans le débat actuel sur les subprimes.

    Mais ceux-ci ont largement profité d’une mesure de gauche pour inciter et favoriser les familles pauvres à acheter une maison, même s’ils n’en ont pas les moyens. Au rang des accusés, les Démocrates au grand coeur (mais avec aucune notion d’économie).

    Les Républicains ont dénoncé les dérives d’un tel système… mais les Démocrates ont toujours nié le problème.

    Voyez les deux vidéos et l’article du New York Times de 1999 sur le site.

Comments are closed.