Montréal-Nord: le rejet du contrat social

Le contrat social, tel que l’a imaginé Rousseau, est le ciment qui amalgame tous les éléments de la société. C’est le processus selon lequel chacun renonce à une partie de sa liberté individuelle pour gagner la liberté civile. En clair, je renonce à agresser ou violenter mon voisin, j’accepte que mon pouvoir et ma liberté soient limités, et en échange les policiers et la justice appliquent cette loi, égale pour tous. Ce contrat social est ce qui nous a sorti du Moyen-à‚ge. Et c’est ce que remettent en cause les voyous qui font la loi à Montréal-Nord.

En effet, quand ceux-ci se plaignent d’être harcelés par la police, il ne faut pas prendre leurs mots à la légère: ils détestent la police, car à leurs yeux celle-ci ne les protège pas mais les empêche de faire ce qu’ils aimeraient faire. Ils ne comprennent pas que la police se contente d’appliquer les lois votées par les représentants de la majorité. Ils ne voient pas que la police est là pour les protéger, et que même s’ils deviennent des criminels notoires ils pourront toujours compter sur elle pour sauver leur petite vie misérable.

Pourtant, ils auraient tout pour réussir: l’intelligence, la chance d’habiter dans un pays démocratique, une éducation presque gratuite, des ressources pour les aider. Mais ce n’est pas assez. Il y a cette culture familiale issue de l’immigration et découlant de siècles d’esclavage ou de pauvreté à Haà¯ti qui les rend méfiants, voire paranoà¯aques, et les empêche de comprendre que leur intérêt consiste à accepter notre contrat social, c’est-à -dire de jouer la « game » telle qu’elle a été choisie par l’ensemble des Québécois.

C’est donc un rejet non seulement du Québec et de la volonté de ses habitants, mais également le rejet de la démocratie, le rejet des Lumières, une ode à la barbarie, au clanisme, au népotisme et à la loi du Talion imposée en valeur suprême. « Tu me manques de respect, je te casse les jambes à coup de batte de baseball ». Des barbares.

Je jasais avec un gars qui travaillait dans ce ghetto. Il me contait que des employés se sont fait casser des bouteilles de vitre sur la tête parce qu’ils avaient voulu empêcher un vol. Un autre s’est fait casser les deux jambes avec une batte de baseball car il avait carté un jeune de 14 ans qui voulait s’acheter de l’alcool. Une autre fois, ils ont mis un fusil sur la tempe d’un agent de sécurité et l’ont forcé à s’agenouiller devant eux. Ce sont des bêtes. Les gens n’ont même pas idée de ce que ça peut être de vivre dans un tel quartier. Et ceux qui le savent ont hâte de le quitter et de ne plus se retourner.

Ainsi, en rejetant le contrat social et en refusant de respecter la loi, ces jeunes voyous sont en train effectivement de créer une sorte de ghetto hermétique moyennâgeux, où même les policiers ont peur d’intervenir. Ce sont des loups, des chacals, et ils entraînent leurs concitoyens vers la déchéance d’un monde de pauvreté et de violence à l’image des ghettos que l’on peut observer un peu partout dans le Tiers-monde. Ces voyous font régresser l’humanité; ils célèbrent la loi de la jungle et la puissance du fusil au-dessus de celle de la loi. Ce sont des ennemis.

Malgré tout, je crois à la valeur de la prévention et de mesures socio-économiques pouvant aider ceux qui veulent s’en sortir. Mais pour les autres, c’est trop tard. Nous sommes en guerre, et ces petits caà¯ds de la mort sont les ennemis de notre nation et de notre démocratie, et la police devrait pouvoir faire le ménage. Et les politiciens devraient favoriser ce ménage en instaurant un couvre-feu et en augmentant les effectifs policiers dans le quartier. Ces jeunes bêtes doivent apprendre à respecter l’autorité policière, cette renonciation d’une partie de notre liberté individuelle qui nous garantit la vraie liberté.

Ces jeunes n’ont peut-être pas eu de parents. Ces derniers, amenant leur haine de la police et leur impression de corruption de ces derniers de leur pays d’origine, les ont peut-être incité à se faire justice eux-mêmes et à ne pas faire confiance aux autorités. Et c’est pourquoi, sans parents, ils n’ont pu grandir. Ils en sont encore au stade de croire qu’ils sont tout-puissants et que le monde tourne autour d’eux. Ils n’ont toujours pas compris que des règles doivent exister pour le bien-être de tous. Si personne ne respectait les feux de signalisation, se promener en voiture serait périlleux.

La solution sera politique ou ne sera pas. Nous ne devons plus accepter de voir de jeunes bandits saccager notre ville impunément. Et, malheureusement, ce ne seront pas de ridicules regroupements du style Montréal-Nord Republik qui, outre leur parti-pris pour les vandales et les hors-la-loi de dimanche dernier, sont incapables d’écrire le mot « république » correctement (ce qui démontre leur barbarisme, nous explique l’Intelligence Conséquente), qui pourront aider à améliorer la situation. La situation ne se réglera pas en demandant aux policiers de changer; les policiers font un excellent travail (quoi qu’ils ne sont pas assez sévères) et on ne répétera jamais assez à quel point le policier a eu raison de tirer sur Villanueva, qui a foncé sur un représentant de l’ordre, ce qui était probablement l’action la plus stupide à être commise depuis des années.

En clair, la police doit avoir les mains libres pour javelliser le quartier et imposer nos valeurs et ce contrat social qui constitue notre dernier rempart contre tous les ennemis de la démocratie.

Car quand on attaque un policier, ce n’est pas seulement un homme qu’on attaque, mais l’ensemble des citoyens qui ont placé leur confiance en cet homme. Quand on vise un policier, c’est nous tous qu’on vise.

Publicités

64 Réponses

  1. Je préconise la méthode Giuliani, c’est-à -dire une main de fer dans une gant de velours.

    Avez-vous lu l’article de Katia Gagnon à propos du ghetto de la rue Rolland ?

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080816/CPACTUALITES/808160794/5032/CPACTUALITES/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=ACCUEIL

  2. @charitybernhard: Généralement, quand je mets un texte en lien, j’essaie de le lire avant! 🙂

  3. Excellent!

    Seulement, aujourd’hui quand quelqu’un demande l’obéissance face à la loi, on a tendance à croire que c’est un fanatique du totalitarisme… Je vous souhaite bonne chance pour que cet article ne devienne pas encore la scène d’un débat insensé! héhé

  4. Tout ce que je peux dire qu’on soit Crips ou Blood on est tous pareil, c’est pas un bandanna qui fait 1 homme.

  5. Les journaux, les journalistes et les élus sont lâches et pitoyables. Merci de cet article lucide et intelligent.

  6. Je vous recommande de lire Suicide of Reason, Lee Harris, Basic Books.

  7. « Le contrat social, tel que l’a imaginé Rousseau, est le ciment qui amalgame tous les éléments de la société. C’est le processus selon lequel chacun renonce à une partie de sa liberté individuelle pour gagner la liberté civile. »

    Eh, eh ! Seuls les « bons » ont renoncé à leur « liberté individuelle », croyant naà¯vement et de façon idéaliste, sans doute par amour du sacrifice, que les « mauvais » allaient en faire autant. Il en résulte que les « mauvais », ne partageant pas l’amour du sacrifice, sont protégés des « bons » tout en gardant leur « liberté individuelle », c’est-à -dire la bonne conscience de prendre le bien de l’autre par croyance, tout aussi naà¯ve et idéaliste, en son bon droit et en sa supériorité.

    « la chance d’habiter dans un pays démocratique »

    C’est en effet la plus grande chance des « mauvais », car ils peuvent compter sur l’ignorance du peuple électeur et de l’incompétence des sophistes aux plus belles voix élus par le peuple pour créer des lois d’artistes. Et ces sophistes ont besoin de tous les électeurs, même des mauvais.

  8. « les élus sont lâches et pitoyables »

    Ils sont à l’image de la populace qui les choisit. Voilà où le bon peuple nous conduit. Dêmos krà¡tos — ou le rejet du pouvoir aux meilleurs.

  9. Ton dernier paragraphe est EXCELLENT.
    Ton texte est très bon…mais la fin

    Merci

  10. Superbe torchon!

  11. Qu’attends-tu pour devenir membre de l’Inaction Médiocratique et Griratoire du Culbec?

  12. Un contrat social imposé coercitivement est illégitime.

  13. On semble oublier le principal dans cette histoire: les gangs de rues sont causées par la répression poilcière des non-crimes.

  14. J’ai une idée, envoie ce torchon à Sarkonazi 1er, il sera fier de toi.

  15. @Anarcho-pragmatiste

    « On semble oublier le principal dans cette histoire: les gangs de rues sont causées par la répression poilcière des non-crimes. »

    Ayoye!
    Les Bleus haissent les Rouges a cause des Policiers?
    Les Rouges haissent les Bleus a cause des Policiers?

  16. Je parle de la répression des NON-CRIMES, ça n’a rien à voir avec les bleus ni avec les rouges.

  17. Cher Belz,
    J’ai lu ton dernier billet avec un Å“il plutà´t amusé ou disons avec une impression que tu tentais seulement de provoquer, enfin, je l’espère. Dans toutes les sociétés, dans toutes les civilisations et dans toutes les époques, plusieurs groupes ne respectant pas le « contrat social » de Rousseau ont existé. D’ailleurs, ce contrat mériterait d’être mis à jour, disons que le monde à beaucoup changé depuis sa rédaction et que bien des choses devraient, désormais, être ajoutées ou modifiées. Je voudrais te mettre en garde contre le genre de discours que tu tiens, même si plusieurs semblent l’appuyer, il porte dangereusement vers la xénophobie.

  18. @Sébastien: Merci de ta mise en garde, mais à mes yeux il n’est nul besoin de « réactualiser » le contrat social puisque celui-ci n’est pas soumis aux modes mais est purement et simplement le fondement de toute société organisée. Sans un tel contrat social, ce serait l’anarchie, le chaos, la loi de la jungle et un grand retour à l’arrière.

    Merci de m’épargner les analyses bâclées du type « ce que vous écrivez est de la xénophobie ». La xénophobie c’est la peur des étrangers, et cela ne me rejoint pas le moins du monde. Ce n’est pas parce que je prà´ne l’intégration des immigrants à notre société et le respect de l’intégrité physique de policiers, qui sont le bras armé de la démocratie et de la justice, que je suis xénophobe. Au contraire, j’incite l’autre, que j’accueille à bras ouverts, à nous joindre dans notre quête d’une meilleure société.

    Il y a un urgent besoin d’un discours alternatif au Québec. Nous devrions cesser d’avoir peur de nous faire qualifier de « xénophobes » ou de « racistes » par des bien-pensants qui ne saisissent pas la portée de leurs mots. Nous avons le droit de réclamer le respect de nos valeurs et de nos institutions, et de célébrer cette démocratie pour laquelle des gens ont donné leur vie.

    Nous n’avons pas le droit de capituler devant la racaille et les voyous. Nous n’avons pas le droit ainsi de renier tous les efforts de nos ancêtres pour bâtir ce pays et organiser cette société.

    Capituler devant ces criminels serait le pire des crimes.

    Montréal-Nord doit être nettoyée, et le plus tà´t sera le mieux.

    @Anarcho-pragmatisme: Je ne sais pas ce qu’est un « non-crime » pour toi, mais dans la loi comme je la connais il est interdit de trafiquer de la drogue, d’être proxénète, de tenter d’assassiner des policiers, de jouer à l’argent avec des dés (comme le faisait le frère criminel de Fredy Villanueva), de faire du taxage, de voler, d’abuser, etc.

    La police est notre alliée, notre bras protecteur contre cette racaille. J’espère qu’elle sera impitoyable lorsqu’elle retournera à Montréal-Nord.

    @Claude Lafrance: Merci de votre commentaire et de la suggestion!

    @GMA: J’ai l’impression que vous détestez la démocratie. Celle-ci n’est peut-être pas parfaite, mais jusqu’à maintenant l’Histoire démontre que c’est le moins pire des systèmes d’organisation des humains.

    @veronix: Merci beaucoup pour les bons mots! Je suis heureux que vous ayez aimé ce texte! 🙂

    @Haitian509: En effet, ce n’est pas un torchon rouge ou bleu qui fait l’homme. Ces animaux qui s’entretuent pour du rouge ou du bleu méritent-ils d’être qualifiés d’humains? Je lance la question.

    @notreterrequebecoise: Bien vu. Dès qu’on parle de respect de la loi, des gens pensent qu’on veut être totalitaire, qu’on est fasciste, qu’on est de droite. On peut être de gauche, comme moi, et prà´ner une plus grande redistribution de la richesse, tout en ayant à coeur la protection de l’État et de la loi qui sont notre rempart contre la désintégration sociale, un éclatement qui profiterait surtout aux loups qui ne respectent rien, que ce soient des actionnaires anonymes ou des voyous de gangs de rues.

    Merci de vos commentaires!

  19. « J’ai l’impression que vous détestez la démocratie. Celle-ci n’est peut-être pas parfaite, mais jusqu’à maintenant l’Histoire démontre que c’est le moins pire des systèmes d’organisation des humains. »

    Ce n’est pas la démocratie « en soi » qui est détestable, mais l’inéluctable ignorance, au sens philosophique, des masses électrices. Il ne peut en résulter que des catastrophes. C’est paradoxalement les batons dans les roues de la démocratie qui empêchent ces catastrophes.

    Quant aux exemples historiques, il ne faut pas oublier que c’est la démocratie qui a conduit au plus grand massacre de l’histoire de l’humanité: la Seconde guerre mondiale. Hitler fut démocratiquement élu. Mais c’est un exemple facile, j’en conviens. Nous aimons trop la complexité.

    Le moins pire des systèmes utopiques est l’aristocratie, mais on ne lui a pas laissé sa chance.

    Le problème, avec la démocratie, c’est qu’elle est élevée au rang d’absolue, de valeur ultime, de bienfait pour l’humanité et qu’il n’y a aucune remise en question de ce dogme, de cette foi.

  20. « Je ne sais pas ce qu’est un « non-crime » pour toi, mais dans la loi comme je la connais il est interdit de trafiquer de la drogue, d’être proxénète, de tenter d’assassiner des policiers, de jouer à l’argent avec des dés (comme le faisait le frère criminel de Fredy Villanueva), de faire du taxage, de voler, d’abuser, etc. »

    Le trafic de la drogue, le proxénétisme et les paris ne sont pas des crimes entre adultes consentants. Les gangs de rues sont en majeure partie causées par la répression des non-crimes et leurs autres vrais crimes s’ensuivent.

    De plus, je suppose que les policiers ont le droit de tuer des gens?

  21. @GMA: J’ai l’impression que l’aristocratie a eu sa chance. Et qu’elle a échoué. Voilà pourquoi il y a eu 1789.

    Le pouvoir absolu mène à des abus absolus.

    C’était une étape nécessaire pour nous sortir du Moyen-à‚ge (Hobbes l’avait compris) que d’avoir un Léviathan qui impose sa loi, mais par la suite les excès de ce Léviathan sont devenus presque aussi pire que ce à quoi il devait répondre.

    J’aime encore mieux un système où ce sont des ignorants qui votent pour des gens qui les charment qu’un système où ce sont des ignorants qui décident sans avoir à se soucier de qui que ce soit.

    Quant à cette utopie d’une aristocratie éclairée, je crois qu’on peut mettre ça dans la même case que l’utopie communiste ou l’utopie libertarienne.

  22. @Anarcho-pragmatisme: Les policiers ont le droit d’utiliser leur arme s’ils se sentent en danger.

    Savais-tu, par exemple, que la distance sécuritaire pour un policier est de 21 pieds? En clair, si quelqu’un à moins de 21 pieds de distance veut lui sauter dessus avec un couteau pour l’égorger, il aura le temps d’y arriver avant que le policier ait pu sortir son arme à temps.

    Le policier a eu raison de tirer si Villanueva a foncé sur sa collègue. Et tout indique que c’est le cas.

    On ne le dira jamais assez: c’est idiot de foncer sur une policière en service, et encore plus dans un des pires quartiers de la ville! Villanueva a été tué par la stupidité de son geste, simplement.

    Mais au lieu de parler de la mort de ce jeune, si on parlait de la policière qui a été atteinte par balles, ou des autres personnes qui ont été blessés par les voyous?

  23. Voici un aperçu d’un livre, pouvant aidé les imbéciles à accroitre leurs capacités de raisonnement.

    *Les pauvres, physiologie de la misère,

    Datée de (1841), Écrit par L.-M. Moreau-christophe

    Description :

    « La misère a donc ses degrés, comme elle a ses variétés et ses espèces.
    Le premier degré, le moins élevé de l’échelle, est la gêne. La gêne est le précurseur de la pauvreté. L’homme gêné n’est pas encore pauvre, mais la pauvreté frappe à sa porte, et, pour peu qu’on le délaisse ou que le travail lui fasse défaut, il sera forcé de la lui ouvrir.
    La pauvreté est le second degré de la misère, le degré intermédiaire entre la gêne et l’indigence. La pauvreté est la privation des commodités de la vie. Le pauvre a peu, mais ce peu suffit pour que sa position soit plus une crainte ou un regret qu’une souffrance.
    L’indigence est le troisième degré. L’indigence est une pauvreté extrême : c’est la privation du nécessaire ; c’est le dénuement absolu. L’indigent n’a rien ; il souffre, il est nécessiteux, il pâtit ; si l’on ne vient à son secours, il tendra la main ; il mendiera.
    La mendicité est le quatrième degré de la misère ; c’est l’indigence dans la rue, nue, squalide, hideuse à voir ; c’est l’indigence nous barrant le chemin et nous demandant le pain qu’elle ne sait, ne veut, ou ne peut gagner. Prenons garde ! si nous ne savons la prévenir, ce sera vainement que nous voudrons la réprimer : de contravention, elle deviendra délit, et bientà´t de délit, crime.
    Le crime est le dernier degré de la misère, ou plutà´t c’en est la plus haute manifestation, manifestation comme cause plus peut-être que comme effet ; »

    LIEN: http://www.bmlisieux.com/curiosa/moreau01.htm

    ……………………………………….

    Nous parlons d’exclusion, lorsqu’il sagit de Bleu et Rouge…
    De 2 clans créé par la dépendence d’une protection térritoriale causé par la seul source de revenu pouvant y faire succès, le marché noir.

    Personne n’aime la pauvreté, et ceux qui la vivent prient pour s’en sortir, détails que vous savez très bien d’ailleurs.
    L’immigration noir, subit et non souhaité des franco-canadien, était principalement visée pour vous créez une base d’économie, afin de placez votre société en retard, sur un niveau de vie semblable à ceux des Anglo-Saxons.
    Je dis bien « SEMBLABLE ».

    Pourquoi?: Pour vous empêchez de révolutionner, pour endormir vos crises, pour éffacer votre besoin d’indépendance; Sinon la pauvreté vous auraient poussé à mieux évoluler, à poursuivre votre idéal.

    Comme le Père d’Anthony Kavanagh, professeur;
    les tout premiers haà¯tiens immigrant étaient tous des cerveaux, venus pour enrichir votre Pauvre Éducation hérité du régime clérical.
    Les Anglais ne voulaient pas ce donner d’efforts et les franco-européen n’avaient rien à cirer d’un peuple qu’ils abandonnèrent, mais ayant survécu…

    Pendant cette même période, l’État de dictature en Haà¯ti créa un exode des cerveaux haà¯tiens, les poussants vers le seul autre térritoire Francophone (non-français), sur le continent Américain…

    – Selon l’immobilisme du régime Duplessis, Quel Chance!
    – Mais selon le « Bon Timing » Monarchiste Anglais, Quel Malheur!

    Comparativement à d’autres groupes culturelles, les groupements criminelles noirs sont identifié comme étant des « Gangs de Rue ».
    Il est clair que selon l’interprétation de la conscience médiatique, ils savent qu’ils parlent de sois-disant criminel vivant en milieu urbain, partant de la base, c’est-à -dire de Rien ou bien la Rue. (La misère la Pauvreté)…

    Alors si ce n’est pas un dérivé des conséquences de l’exclution social causé par une société souffrant d’une basse estime de soi (Québec), Quel en ai la raison? HEIN!
    ; {Kriss S’monde d’lâ, cé dé malad, y viennent icite pi sa vol nos JOB, nos femmes, pi y son tous su’l B-S}…

    Cher Canadien français, cessez de réduire votre intellecte à penser de manière renfermé, de propager des imbécileries avec votre fier dialecte de scorbut…

    De toute manière si vous continuez votre exclusion, nous allons poursuivre notre idéal, nous unir, c’est-à -dire prendre notre place…

    Dommage que les Anglais ont TOUT décidé pour vous, comment devenir un Pays souverain dans ce marché mondial.
    àŠtes-vous dans l’obligation de métisser votre vide de culture afin d’abandonner et d’oublier la poursuite de votre histoire;
    *Je pense que vous n’avez même plus le choix.

    Vous n’avez pas remarqué le titre du forum.:
    Le Dernier Québécois: Et si nous n’étions qu’un graffiti sur le mur de l’Histoire…

    *Belz: Tu comprends très bien les réalités qui t’entourent, mais tu refuses d’accepter et de propager la vérité.

    *T’es comme un poisson qui tentent de convaincre les autres poissons qu’ils sont libres, même si ta remarqué les parois de l’aquarium qui vous enferment.

  24. « J’ai l’impression que l’aristocratie a eu sa chance. Et qu’elle a échoué. Voilà pourquoi il y a eu 1789.

    Le pouvoir absolu mène à des abus absolus. »

    Noblesse héréditaire n’est en aucun cas synonyme d’aristocratie. Ce sont justement les révolutionnaires de 1789 (dont on taira la barbarie) qui ont faussé le sens d’aristocratie, qui signifie le « pouvoir des meilleurs » (il faut retourner à vos leçons de grec ancien et à Platon). Il n’y avait aucune aristocratie en France avant la Révolution, ni ailleurs.

    En quoi le pouvoir des meilleurs serait plus absolu qu’un pouvoir des pires, c’est-à -dire du peuple ignorant (démocratie) ou d’une quelconque oligarchie ou monarchie ?

    L’aristocratie reste à être inventée. La démocratie doit être dépassée. Mais qui voudrait abandonner son Saint-Droit-de-Vote…

    Utopique, oui. Mais il vaut mieux une utopie des meilleurs qu’une utopie des pires.

    Il est toujours amusant de remarquer que nous souhaitons les meilleurs dans tout, sauf dans le cas de nos dirigeants. Est-il normal d’élire un gouvernement qui place au poste de ministre des Travaux publics un avocat ou un journaliste élu démocratiquement ? Si vous devez subir une opération au genou, souhaitez-vous que le maître d’oeuvre soit un chirurgien orthopédiste, si possible le meilleur, ou un employé de l’entretien ménager qu’un groupe, dont vous faisiez malgré tout partie, a élu pour vous à majorité absolue ?

    à€ quand la prochaine révolution contre la démocratie où nous ne placerons plus au pouvoir les plus grands parleurs ou poètes, mais les plus pragmatiques et compétents professionnels et ouvriers dans chacun des domaines ?

    La tragédie, c’est que chacun veut le pouvoir, décider de tout, opiner de tout, peu importe sa compétence… Il faut savoir se taire et laisser d’autres parler.

  25. Ce n’est pas d’une aristocratie dont vous faites la promotion, mais d’une technocratie. Les aristocrates étaient loin d’être compétents; au contraire ils étaient pour la plupart des oisifs dont la position dépendait de leur sang plus que de leur capacité à gouverner.

    Quant à la technocratie, je suis contre. J’aime mieux avoir un avocat ou un journaliste à l’écoute des gens qu’un médecin à la santé ou un garagiste aux transports, qui lui peut être très bon dans son petit domaine mais insensible aux demandes des gens.

  26. Même si la médiocrassie pseudo-représentative est un mauvais système, c’est moins pire que l’aristocratie ou la technocratie.

  27. Oui, les policiers ont le droit de se défendre mais TOUS les citoyens ont le droit de se défendre.

  28. Notre droit à nous défendre, c’est la police.

  29. C’est quoi tu cherches au juste? 200 commentaires?

    Conneville, Le rond point et Georgie, c’est ne fait pas assez réagir. Un bon texte contre Mtl-Nord par exemple la ça va faire de la controverse…

    Moi j’aime ta façon d’écrire comme si tu avais la vérité absolu:
     »En effet, quand ceux-ci se plaignent d’être harcelés par la police, il ne faut pas prendre leurs mots à la légère: ils détestent la police, car à leurs yeux celle-ci ne les protège pas mais les empêche de faire ce qu’ils aimeraient faire. »

    Oui Belz, tu sais exactement ce qui se passe dans leur tête à” toi narrateur omniprésent!

    En plus, les gens que je connais à Mtl-Nord me disent que ce ne sont pas des noirs qui ont mis le feu au voitures mais des blancs du quartier. Pas important hein!

    à€ la télé on voyait des noirs, des latinos, des québécois de souche, etc. mais le Grand Belz nous le confirme c’est la culture haà¯tienne:

     »Il y a cette culture familiale issue de l’immigration et découlant de siècles d’esclavage ou de pauvreté à Haà¯ti (c’est pas un ville comme à Québec ou à Montréal, c’est un paysindéoendant! On dit en Haîti!) qui les rend méfiants, voire paranoà¯aques, et les empêche de comprendre que leur intérêt consiste à accepter notre contrat social »

    Mais bon, toutes les société d’accueil qui faisait de l’exclusion envers une communauté immigrante ont eu le même parcours (Italiens, Juifs, Irlandais aux USA) mais le grand Belz nous dit que c’est une affaire de nèg!

    Un problème d’intégration des immigrants! N’est-ce pas à” Grand Maître? Pourtant moi j’ai vue des gens de toutes origines parlé le français du Qc, pas de burka, pas de kirpan et pas un mot en anglais. Ils ont tous été à l’école ici et semblent être bien intégré à la société québecoise.

    Pis STP, lâches moi avec tes exemples. Un exemple ça ne prouve rien, ça sert juste à illustrer. Pour chaque exemple qui illustre une pensée, il y en existe 10 autres exemples qui prouvent le contraire. Ça veut dire que pour chacun de tes supposés voyous-haitiens-Gang de rue-noir il y a:
    -10 préposée au bénéficiaire
    -10 employé(e) de bureau
    -10 Agent de sécurité
    -2 médecins
    -2 avocats, etc

    Si tu veux parler des haà¯tiens, parles aussi d’eux…

    Mtl-Nord Republik: tu peux même pas comprendre que dans le langage des jeunes c’est comme ça qu’ils l’écrivent… Non y a rien à faire! Continue à les critiquer ces jeunes trop différents pour ta secte de Blanc-catholique-indépendantiste.

    Pauvre Belz, tu ne sera jamais rien d’autres qu’UN HOMME EN COLàˆRE! et les immigrants que tu critiques ce sont eux les DERNIERS QUÉBECOIS!

    Il va falloir t’y faire mon grand! Le pire c’est que tu penses tu que les immigrants qui te lisent on envie de participer à un projet de pays avec des gens comme toi?

    Ton texte me rappel une chanson de DMX:

    ‘They don’t know – who we be – They don’t know’
    (Les fautes c’est le slang – comme republik)

    Tu comprends pas Belz ou tu ne veux pas comprendre…
    Tu sais, moi je crois que tu es raciste mais tu ne le sais même pas…

  30. @Don Rock:

    Premièrement, j’écris ce que je veux, quand je le veux, sur le sujet dont je veux parler. Si je désire écrire mille textes sur Montréal-Nord, je vais le faire, et peu importe ce que pensent les gens comme toi. Dernier de mes soucis.

    Deuxièmement, je sais très bien que les jeunes de Montréal-Nord détestent la police. Je ne suis pas dans leur tête, comme tu l’écris, mais contrairement à toi je ne m’enferme pas dans un petit monde cérébral hermétique et j’ai écouté les messages de représentants communautaires, des politiciens, du frère Villenueva et des autres jeunes. Et je connais le quartier; j’y ai déjà travaillé. Et j’ai lu les commentaires racistes et haineux contre la police écrits suite à l’autre billet.

    Troisièmement, ce que tu écris sur le ratio intégrés versus non-intégrés, ce n’est que du vent. Le pur produit de ton imagination. Tu dis que pour chaque voyou il y a 10 intégrés. Prouve-le. Pour ma part, je me contente de dire qu’il faut agir contre ces voyous, c’est tout. Et même s’il y avait 10 intégrés pour un voyou, la capacité de nuisance de ce voyou en fait un problème important. Tu fais du spin sur ce que j’écris, c’est tout. Petit.

    Quatrièmement, je me fous de savoir dans quelle slang ou bâtard de langue ils écrivent le mot « république ». En l’écrivant avec un « k » et en utilisant le mot « république » pour parler de leur arrondissement, ils ne font que démontrer leur désir d’être des exclus; ils célèbrent leur aliénation et leur ghetto.

    Finalement, je crois que tu ne sais rien du racisme, et tu ne comprends pas ce que c’est que de faire face à des individus qui ne vivent que pour haà¯r les « maudits blancs » et qui pensent être victimes de racisme quand il pleut, neige, ou que l’autobus les a arrosé en passant dans une flaque d’eau.

    Tu peux répondre ce que tu veux répondre. Moi j’ai donné mon opinion, j’ai répondu à tes mensonges et à ta désinformation et je n’ai rien à rajouter.

  31. « Ce n’est pas d’une aristocratie dont vous faites la promotion, mais d’une technocratie. Les aristocrates étaient loin d’être compétents; au contraire ils étaient pour la plupart des oisifs dont la position dépendait de leur sang plus que de leur capacité à gouverner. »

    Non, il s’agit d’une aristocratie au sens exact du terme, le pouvoir aux meilleurs. Cela n’a rien à voir avec le sang ou l’origine familiale. Je répète: la véritable aristocratie n’a jamais existé. Ce que vous appelez aristocratie, c’est la « noblesse » héréditaire, qui n’a rien de noble au passage.

    « J’aime mieux avoir un avocat ou un journaliste à l’écoute des gens qu’un médecin à la santé ou un garagiste aux transports »

    Allez-vous chez le garagiste pour qu’il vous écoute ou pour qu’il répare votre voiture ? Qui a dit que le pouvoir des meilleurs ne serait pas à l’écoute des besoins ? Dans la démocratie, le peuple crie trop fort, c’est la cacophonie, qui écoute son voisin ?

    Rien n’empêche de consulter un psychologue pour qu’on vous écoute. Qu’avons à faire d’oreilles sans cerveau, de tympans sans mains ?

  32. Louis, je te donne un conseil : cesse d’ajouter ton grain de sel dans la plaie. Tu commence à faire mal parler de toi dans la gauche ces temps-ci.

    Lorsque le journaliste tentait de trouver des gens pour accuser les gangs de rues durant la nuit de l’émeute, il tombait plutà´t surtout des gens, de toutes les origines, qui disait en avoir plein le cul du racisme et de la répression policière.

    Tu es descendu plus bas que Antagoniste sur la question. Le but de la gauche est de combattre les injustices, et la violence policière en fait partie. J’ai peur que tu tombe du cà´té d’une certaine droite, qui bien qu’ayant des préoccupations sociales, demeure fondalement réactionnaire… fais attention !

  33. @Camarade Antho: Je vais ajouter mon grain de sel où je veux, quand je veux, et sur le sujet que je veux, et ce, mille fois si je le veux.

    Si le « but » de la gauche est de dénoncer les injustices, alors joins-toi à moi pour condamner les émeutiers qui ont détruit les biens d’autrui, pour condamner les voyous qui s’attaquent aux policiers, pour dénoncer ceux qui n’ont aucun respect pour la loi, une loi qui a été votée par nos représentants et qui donc nous représente.

    Ä¿e racisme existe, tu as raison, et il faut le combattre. Voilà pourquoi je dénonce les Noirs racistes et si tu te donnes la peine de relire la longue enfilade du billet précédent, tu y verras des centaines de commentaires racistes de la part de jeunes se considérant comme « Haà¯tiens » mais pas de la part des autres.

    Beaucoup parmi ces gens sont racistes, et il est temps de s’opposer à ce racisme.

  34. @Camarade Antho

    « Louis, je te donne un conseil : cesse d’ajouter ton grain de sel dans la plaie. Tu commence à faire mal parler de toi dans la gauche ces temps-ci. »

    Tiens, on se croirait a Cuba.
    on tente de censurer le peuple.

    Censure semble aller de paire avec l’idéologie communiste.

  35. Louis est très mal vu ces temps-ci par un tas de lecteurs de gauche avec lesquels je discute des fois. Ils trouvaient son blogue bien, mais depuis les émeutes, ils disent tous de lui qu’il est raciste, répressif et réactionnaire.

    « Si le « but » de la gauche est de dénoncer les injustices, alors joins-toi à moi pour condamner les émeutiers qui ont détruit les biens d’autrui, pour condamner les voyous qui s’attaquent aux policiers, pour dénoncer ceux qui n’ont aucun respect pour la loi, une loi qui a été votée par nos représentants et qui donc nous représente. »

    – Non, je ne condamnerais pas une colère populaire contre le système que tu approuve. Les policiers dans ce quartier sont des arrogants, qui se pensent supérieur aux autres. Je ne pointe pas du doigt les jeunes, moi, mais les autorités.

    « Ä¿e racisme existe, tu as raison, et il faut le combattre. Voilà pourquoi je dénonce les Noirs racistes et si tu te donnes la peine de relire la longue enfilade du billet précédent, tu y verras des centaines de commentaires racistes de la part de jeunes se considérant comme « Haà¯tiens » mais pas de la part des autres. »

    – Tu me fais tellement penser aux suprémacistes blancs qui créent des brochures sur la soi-disant tragédie du « racisme anti-blanc ». La recette de la démagogie est simple : on prend quelques commentaires black power, et on s’assure de faire un drame collectif en les montrant. Bien sûr, il faut s’assurer de faire sortir le contexte (une émeute causée en partie par un racisme ambiant).

  36. « Savais-tu, par exemple, que la distance sécuritaire pour un policier est de 21 pieds? En clair, si quelqu’un à moins de 21 pieds de distance veut lui sauter dessus avec un couteau pour l’égorger, il aura le temps d’y arriver avant que le policier ait pu sortir son arme à temps.  »

    – Mais le jeune n’était pas armé ! Tu invente des faits comme David Gagnon. David et Louis, ça ferait une belle paire d’associés pour un nouveau blogue : Démago X-Tream

  37. @Camarade Antho: Je te mets au défi de me dire que les commentaires écrits par les Haà¯tiens ne sont pas racistes.

    « Les blacks sont supérieurs à vous ». Pas raciste, ça?
    « Vos blanches sont juste des bitchs à l’argent. » Pas raciste?
    « Black power ». Pas raciste?

    La liste est tellement longue que ça vaut même pas la peine de rappeler tout le racisme dont on fait preuve ces gens.

    Les Haà¯tiens ont tendance à tout ramener au racisme. Toujours. S’il pleut, c’est le racisme, si on les coupe en voiture, c’est parce qu’ils sont noirs, et si les policiers les embêtent pendant qu’ils vendent de la drogue ou se battent, c’est parce qu’ils sont racistes.

    Les policiers ne sont certainement pas parfaits, mais leur travail dans un ghetto comme Montréal-Nord est très apprécié et devrait être encouragé.

    Et puis, ce que pensent « un tas de lecteurs de gauche avec lesquels je discute des fois » est le cadet de mes soucis. Je n’écris pas pour plaire à quiconque. Je dis ce qui m’apparaît être la vérité et d’après les réactions, je constate que beaucoup de gens ont trouvé que j’ai visé juste.

  38. @camarade antho: « – Mais le jeune n’était pas armé ! Tu invente des faits comme David Gagnon. David et Louis, ça ferait une belle paire d’associés pour un nouveau blogue »

    Ah, et tu sais ça comment, toi, dans le feu de l’action? Si tu as le temps de t’arrêter et d’émettre des hypothèses sur la probabilité qu’il sorte ou non un couteau de sa poche, tu es mort s’il en a un.

    Il a foncé sur un policier, et c’est triste mais il est le SEUL responsable de sa mort.

  39. @Camarade Antho

    « Louis est très mal vu ces temps-ci par un tas de lecteurs de gauche avec lesquels je discute des fois. Ils trouvaient son blogue bien, mais depuis les émeutes, ils disent tous de lui qu’il est raciste, répressif et réactionnaire. »

    Commérage…

  40. « Je n’écris pas pour plaire à quiconque. Je dis ce qui m’apparaît être la vérité et d’après les réactions, je constate que beaucoup de gens ont trouvé que j’ai visé juste. »

    – Tes appuis viennent de la droite conservatrice ! C’est pas fort fort faut dire ! Je vais écrire un billet en réponse à ta démagogie. Avant, j’étais d’accord avec ton blogue, entre autre sur ton billet sur le bilinguisme au primaire, mais maintenant, je préfère me distancer tu vois…

    Tu semble juste stigmatiser une communauté, en l’occurence les noirs pour tout les crimes commis au Québec ! Les blancs ont leurs mafias et les motards. Les asiatiques ont également leurs crimes organisés. Alors, ne viens pas mettre tout sur le dos des noirs et des sud-américains !

    Tu devrais t’associer à David Gagnon pour faire un blogue populiste. Ou encore mieux, toi tu deviens Stéphane Gendron et David, le gros Desmarais ! Et il faut un titre qui frappe ! Comme par exemple, Populisme X, La révolution réactionnaire…

    Ce que vous avez en commun est l’ethnocentrisme, la peur de l’autre, vous êtes tous deux des caricatures (en l’occurence le nationaliste anglophobe et l’extrémiste de marché de l’arche noé-libérale) et que vous inventez des faits quand vous avez aucune preuve !

  41. « Il a foncé sur un policier, et c’est triste mais il est le SEUL responsable de sa mort. »

    – Jusqu’à preuve du contraire, il s’agit d’un homicide involontaire ! Et le contraire ne semble pas avoir été prouvé.

  42. @Antho: Tu tentes de me faire dire tout un tas de truc que je n’ai jamais écris. Tiens, par exemple: « Tu semble juste stigmatiser une communauté, en l’occurence les noirs pour tout les crimes commis au Québec ». Quand même incroyable de lire une telle fausseté.

    Mais si tu préfères te distancer, vas-y mon cher. Ça ne va pas m’empêcher de dormir. Je ne vais pas me censurer ou m’empêcher de dénoncer les racistes pour te faire plaisir.

    à€ bas les racistes, et tant pis pour ceux qui, comme toi, vivent très bien avec ceux-ci.

  43. On parle souvent de la liberte d’expression a Cuba.
    Aussi de la liberte d’expression en Chine.

    S’il n’en tiens qu’a Antho, on va bientot parler de la liberte d’expression au Canada. Vive le socialiste, un systeme totalitaire. Tu penses comme nous ou on t’envois en prison. Way to go Antho!!!

  44. Je crois qu’il est important de dissocier les mots « gauche » ou « socialisme » de ce qui se passe ici. Le socialisme est, à mes yeux, davantage un système de gestion économique des problèmes. On peut avoir un pays socialiste mais qui encourage l’intégration des immigrants et n’hésitent pas à faire appliquer la loi dans les ghettos (tout en encourageant la fin de ces ghettos avec des mesures économiques favorisant l’intégration de ses habitants).

    à€ mon avis, il ne faut pas se déchirer la chemise pour autant. Antho n’est pas d’accord avec moi, je respecte cela. Il a entièrement le droit, et il n’a pas été haineux ou déplacé, contrairement aux messages écrits par les « Haà¯tiens » de Montréal-Nord.

  45. – Belz fait la création d’un sujet de Blog…
    – Démontre une étroitesse d’esprit tel, qu’il en devient un texte rasciste.
    – Le mécontentement des lecteurs de couleur se fait étaler sur le forum,
    – Et ce « Belz » finit par répondre que selon les commentaires mentionné précédement, les noirs sont rascistes et qu’il faut combattre ça….

    *N’est-ce pas ridicule ça, jouer avec les Causes et Effets…

    Tentez naà¯vement et ardemment de convaincre le public franco-canadien blanc, que les éthnies sont rascistent envers eux.

    N’est-ce pas les Blancs, les Colonisateurs, Créateur d’engin destructeur, Extirpeur massif de pétrole, Exploiteur de pierres précieuses « Or, Diamant, ect… », Destructeur de faune, Createur de drogue synthétique « Ritalin et d’autre merde »; Pollueur, Destructeur ou même Despote mondial…
    Désolé, mais vous êtes responsable de tous ce qui va mal;;;; OK, pas VOUS personellement, mais votre appartenance raciale…

    Nous ne faisons que nous défendres contre une race fesant SEMBLANT de ne rien comprendre, se croyant supérieur, DU FAIT qu’ils ont été les impunis les plus méchands de l’histoire.

    Personnes ne devraient payer pour l’erreur de ses prédécésseur, même-ci les prédécésseur Québécois était considéré comme les (White-Nigger) de l’Amérique par tous les colonisateurs Anglais.

    Toutefois comment voulez-vous qu’on prennent votre peuple orphelin (sans pays) au sérieux, lorsque vous jouez la même carte que les Anglophones, en ne reconnaissant pas le térritoire comme étant celui des Amérindiens…

    Plusieurs Haà¯tiens connaissent bien les Québécois, aussi bien que eux même. Vous êtes convaincus d’être acceuillants, gentils et chaleureux, toutefois vous ne pouvez pas vous empêchez de CROIRE que vous êtes supérieur.

    Tout autour de vous, les médias, Vision Mondial et co., vous ont toujours miroité l’image biaisé que la plupart des communautés culturelles comptaient sur vous pour survivre. Malgré votre situation économique NÉCÉSSITANT l’immigration, vous préférez regardez un seul coté de la médaille, en vous citant que l’immigration au Québec ne sagit que d’un privilègent accordé à l’immigrant…

    Au sens large, c’est-à -dire que l’immigrant doit subir et non réagir, l’immigrant n’est plus digne d’éxiger respect si il réside sur une nouvelle terre d’acceuil.
    N’est-ca pas ce que vous souhaitiez qu’on comprennent.?.

    Ridicule…, même-ci vous vous opposez à cette immigration, aucuns pallier du gouvernements vous écoutraient. Demandez-vous Pourquoi?…

    Cependant ce n’est pas autant Ridicule que les intentions de « Belz », qui tente de « faire croire » que les Haà¯tiens sont rascistent, afin de justifier l’idée que les Blancs peuvent ouvertement être rasciste pour se défendre contre le Sois-disant rascime des noirs…

    *Pauvre rasciste, En voilà 1 qui voit les choses venir, et qui en a Peur…

    *Pour ceux croyant que le rascisme n’éxiste pas au Québec, voici une video sur le point de vue politique.

    LIEN: http://www.radio-canada.ca/Medianet/2006/RDI2/LaPartDesChoses200604061931.asx

    ……………………………………………………

    *Voici un aperçu des techniques coloniales Belges, d’ailleurs similaire à tout autres peuples (Anglo-saxon et Latin), pendant et après le 15e siêcles.

    DlSCOURS DU ROI LEOPOLD II AUX MISSIONNAIRES ACCUEILLIS AU CONGO- BELGE EN 1883
    DEVOIRS DES PRETRES ET PASTEURS BLANCS DANS CETTE PATRIE DU CONGO-BELGE

    LIEN: http://www.dailymotion.com/swf/x4dyvw&v3=1&related=1

    Révérends Pères, Pasteurs et Chers Compatriotes,
    Soyez les bienvenus dans notre grande patrie du Congo-Belge, la tâche qui vous est confiée de remplir est très délicate et demande beaucoup de tact. Prêtres et Pasteurs, vous venez certes, pour évangéliser, mais cette évangélisation s’inspire de notre grand principe : avant tout, les intérêts de la métropole. Le but essentiel de votre mission n’est point d’apprendre aux Noirs à connaître Dieu.
    Ils le connaissent déjà depuis leurs ancêtres. Ils prient et se soumettent à NZAMBI MPUNGU que je sache et aussi à NZAMBI MAWESI.. . . .Etc.
    Ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier, insulter …etc. est mauvais. Ayons le courage de l’avouer, vous ne venez pas leur apprendre ce qu’ils savent déjà . Votre rà´le est essentiellement de faciliter les administrateurs et les industriels. C’est-à -dire que vous interpréterez l’évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autres à désintéresser nos sauvages noirs des richesses dont regorgent leur sous-sol afin d’éviter qu’ils s’y Intéressent ou qu’ils nous fassent une concurrence meurtrière rêvant un jour à nous déloger de cette partie avant que nous ne nous enrichissions.
    Votre connaissance de l’Evangile vous permettra de trouver des textes qui recommandent et qui font aimer la pauvreté. Par exemple : « heureux les pauvres car le Royaume des Cieux leur appartient ; il est plus difficile pour un riche d’entrer au ciel qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille. . . etc.». Vous ferez donc tout pour que les nègres aient peur de s’enrichir pour mieux mériter le ciel, les soutenir petit à petit pour qu’ils ne se révoltent jamais un jour. Les industriels et les administratifs seront obligés de se conformer à ce que je vous recommanderai, à vous Prêtres et Pasteurs Blancs, de temps en temps pour vous faire craindre de ne pas avoir peur de recourir à la violence (injurier, battre).
    II ne faudra pas que les nègres ripostent ou se nourrissent de vengeance. Pour cela, vous leur enseignerez par tous les moyens et vous insisterez pour qu’ils suivent l’exemple de tous les Saints qui ont tendu les joues, qui ont pardonné les offenses, qui ont reçu les crachats et les insultes sans tressaillir, il faudra les décourager et les détacher de tout ce qui pourrait leur donner le courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leurs nombreux fétiches de guerre qu’ils prétendent ne point abandonner.
    Votre action doit porter essentiellement sur les jeunes afin qu’ils n’hésitent point de nous saluer. Quand le commandement du Père (Dieu) est en contradiction avec celui des missionnaires qui sont les pères spirituels de leurs âmes, vous insisterez particulièrement sur la soumission et l’obéissance même aveugle. Cette vertu se pratique mieux quand il y a absence de critique. Apprendre aux é1èves à croire et non à raisonner. Ce sont là , chers Prêtres, Pasteurs et Compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez sans faute. Vous en trouverez beaucoup d’autres dans les livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance. Vous verrez donc ce que je recommanderai à vous Prêtres et Pasteurs Blancs :

    1-Evangelisez les noirs jusqu’à la moelle des os afin qu’ils ne se révoltent jamais contre les injustices que vous leur ferez subir. Faites-leur réciter chaque jour : « heureux ceux qui pleurent car le Royaume des Cieux leur appartient ».

    2-Convertissez les noirs au moyen des chicottes, gardez leurs femmes à la mission pendant neuf mois afin qu’elles travaillent pour vous. Courtisez-les s’il le faut et exigez ensuite à ces convertis qu’ils offrent en signe de reconnaissance des bonnes viandes, poules, coqs et oeufs chaque fois que vous visitez leurs villages. Faites tout pour éviter que les Noirs ne deviennent riches. Pour ce faire, chantez-leur chaque jour qu’il est impossible à un homme riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. Faites-leur payer une taxe chaque semaine à la messe de Dimanche. Détournez cet argent prétendument destiné aux pauvres, pour avoir des magasins importants là où vous êtes (Paroisse, Procure) et transformez vos missions ainsi en de gros centres commerciaux florissants et aidez légèrement les pauvres pour encourager d’autres Blancs à investir régulièrement.

    3-Demandez aux noirs de mourir de faim et vous autres, vous mangerez cinq fois par jour ; en plus, que vos ventres soient toujours pleins de bonnes choses et que vos bouches exhalent partout l’odeur des oignons.

    4- Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détecteurs pour dénoncer tout noir à une prise de conscience pour la revendication de l´indépendance nationale.

    5-Enseignez une doctrine que vous ne mettrez pas en pratique et peut-être s´ils vous demandent pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous prêchez, répondez-leur : « vous les noirs, suivez ce que nous disons, et non pas ce que nous faisons ». Et s´ils répliquent en disant qu´une foi sans Å“uvres est une foi morte, fâchez-vous en appliquant le fouet et répondez-leur :
    « heureux ceux qui croient sans protester ».

    6- Dites-leur que les statuettes que vous gardez chez vous sont l´oeuvre de Satan, confisquez-les et allez remplir vos Musées au Vatican ainsi que ceux de Tervueren . Faites oublier aux noirs leurs ancêtres afin qu´ils adorent les và´tres qui ne les écouteront jamais ; par exemple les saintes : La Vierge Marie, Sainte Thérèse, Saint Martin…etc.

    7- Faites-leur prier en les mettant à genoux comme punition et obligez-leur à réciter le chapelet dix fois ou plus.

    8- Ne présentez jamais une chaise à un Noir qui vient vous voir. Ne l’invitez jamais, donnez-lui tout au plus une cigarette. Ne l’invitez jamais à manger avec vous même s’il égorge pour vous une poule ou un coq chaque fois que vous arrivez chez lui. Bref, lorsque vous aurez accompli tout cela, notre pays la Belgique sera très riche et c’est plus tard seulement, lorsque les Noirs auront compris, que nous essayerons de les aider pour l’amour de Dieu, car on ne réveille pas un chat qui dort.
    Je vous en remercie vivement.

  46. Voilà , Celui qui voit qui associe la destruction aux Blancs et qui vante l’existence des races. Si c’est pas du racisme, ça, je me demande ce que c’est. Les races n’existent pas, faudrait vraiment l’apprendre.

  47. Sois responsable!

    Relis ‘Montréal-Nord et sa racaille’ avant de te plaindre des messages que tu as reçus.

    Tes textes, loin d’être mauvais, ont une odeur de certitude qu’ils ne méritent pas. Jamais de  »D’après moi » ou  »Je pense que » toujours ce petit air de  »toute connaissance du sujet ». Alors quand tu te lances dans la généralité, ça devient insupportable. Ça ressemble à rien d’autre que de la propagande raciste.

    Sois responsable!

    Les jeunes qui t’ont répondus ont perdus un ami. Ils ont 15-17-19 max. Toi tu est un Blogueur majeur dans les blogs du Québec. Quand y t’ont envoyé chier ces  »haà¯tiens de Mtl-Nord », c’était tu la première fois qu’ils te  »clickaient »?

    Pis ou est passé ce discours  »toujours se plaindre du racisme », de ‘Jouer à la victime »?
    C’est chiant hein Belz d’être  »victime du racisme »? Combien de fois dans ta vie? Une chance qu’on t’ont pas refusé un appart ou une job hein? T’aurais capoté! Pis si il avait fallu que la police tire un de tes chums dans ‘le rond point’? Tu sais juste après que tu sois ben stone pis frustré de la job que t’as pas eu la, hein… Hey t’aurais ben viré fou!

    Sois responsable!

    Tu sais pas c’est quoi être un noir à Mtl Belz. Juge pas! Moi la quand je lis des choses comme  »le racisme est quasi-inexistant au Québec » je sursaute. Pis on est quoi au Québec Belz? 100 000? 200 000? Si on prends 100 00 noirs au Québec tu vas me dire qu’il y a 1000 criminels – 1% ou 10 000 criminels – 10%? Je ne prétends pas de savoir, je suis juste le lecteur moi. Mais bon ça en fait une bonne gang qui ne méritent pas de lire tes conneries.

    Sois responsable!

    Tu as raison Belz, tu as le droit d’écrire sur qui tu veux, quand tu veux mais quand on atteint une certaine notoriété, il y a une certaine responsabilité qui nous incombe. Toi ton texte tu le tapes et ensuite tu vis ta petite vie. Moi j’hérite des préjugés que tu véhicules.

    Sois responsable Belz!

    Accepte la critique parce que tu es responsable de tes textes. Tu joue presque dans la cours des grands maintenant. Tu te dois de documenter tes faits et surtout dire que tout ça c’est ton opinion. Alors moi et les autres on a le droit de critiquer tes textes de te demander plus de rigueur, etc.

    PS: @Celui qui voit

    La pire des solutions c’est de combattre le racisme par le racisme. Ça ammènent seulement plus de racisme. Rappelle toi de Malcom X et Martin Luther King. Même Malcom X avait compris que le racisme anti-blanc n’était pas la solution et ce sont les actions non-violentes et intelligentes du groupe de MLK qui ont fait avancées la cause des droits civiques aux USA.

  48. Je fais du spin sur tes mots parce que c’est toi le blogueur.

    Un exemple de ton manque de responsabilité. Reprenons un seul de tes paragraphes de ton texte ‘Montréal-Nord le rejet du contrat social’

    Je jasais avec un gars qui travaillait dans ce ghetto. (DU OUà-DIRE) Il me contait que des employés se sont fait casser des bouteilles de vitre sur la tête parce qu’ils avaient voulu empêcher un vol (DU OUà-DIRE DE OUà-DIRE!). Un autre s’est fait casser les deux jambes avec une batte de base-ball car il avait carté un jeune de 14 ans qui voulait s’acheter de l’alcool (Y AVAIT PAS DE COMPTOIR? PIS DERRIàˆRE LE COMPTOIR, UN BAT DE BASE-BALL AU NIVEAU DES JAMBES, Y ASSEZ DE PLACE DANS CE NOUVEAU OUI DE OUà-DIRE DE OUà-DIRE LA?) . Une autre fois, ils ont mis un fusil sur la tempe d’un agent de sécurité et l’ont forcé à s’agenouiller devant eux (UN VOL à€ MAIN ARMÉ, BON… OUAIS!). Ce sont des bêtes (C’EST LA QUE ÇA BLESSE! TOUTE UNE AFFIRMATION! ET TU LE PROUVE HORS DE DOUTE, HEIN! SI TON REGARD CROISE LE MIEN UN JOUR VAIS PEUT-àŠTRE RESSEMBLER à€ MTL-NORD POUR TOI BELZ. VAS-TU ME VOIR COMME UNE BàŠTE? EN TE BASANT SUR DES RACONTARES! T’AS MàŠME PAS IDÉE COMMENT ÇA FAIT CHIER ÇA BELZ) Les gens n’ont même pas idée de ce que ça peut être de vivre dans un tel quartier. (VIVRE LA, J’SAIS PAS! J’Y AMENAIS JUSTE MA MàˆRE DES FOIS AU MARCHÉ HAàTIEN QUE TU VOIS à€ LA TÉLÉ. ELLE ÉTAIT CONTENTE PARCE QU’ELLE Y TROUVAIT TOUT. JE ME SUIS FAIT AUSSI COUPÉ LES CHEVEUX AU COIFFEUR SUR PASCAL. APRàˆS C’ÉTAIT LE CORNER, PIS JE PASSE. MAIS TU AS RAISON, JE CONNAIS PAS MTL-NORD! SAUF POUR MON PREMIER AMOUR QUI RESTAIT SUR ROLLAND. Et ceux qui le savent ont hâte de le quitter et de ne plus se retourner. BOF, T’ES Sà›R DE ÇA?

    Comment veux-tu que je réagisse devant un paragraphe comme ça!

    Merde! sois responsable Belz!

  49. « des employés se sont fait casser des bouteilles de vitre sur la tête parce qu’ils avaient voulu empêcher un vol. Un autre s’est fait casser les deux jambes avec une batte de baseball car il avait carté un jeune de 14 ans qui voulait s’acheter de l’alcool. Une autre fois, ils ont mis un fusil sur la tempe d’un agent de sécurité et l’ont forcé à s’agenouiller devant eux.« 

    Pourquoi n`a tu pas appelé TQS, peut-etre aurait tu

  50. ..eut une place publique pour cracher tes anneries!

    J`espere sincerement que personne ne se fonde d`opinion sur les québecois en se basant sur tes généralisations a saveur raciste.

    Don Rock a vu juste, tu devrait écouter unpeu les gens et ainsi grandir intellectuellement. Ton blog t`aurais alors permis de retirer quelquechose de positif…

    C`est parceque tu possede un blog que tu dois écrire n`importe quoi, d`ailleur on voit la différence entre tes commentaires ici et ceux sur que tu fais cyberpresse.

  51. « ce ne seront pas de ridicules regroupements du style Montréal-Nord Republik qui, outre leur parti-pris pour les vandales et les hors-la-loi de dimanche dernier, sont incapables d’écrire le mot « république » correctement (ce qui démontre leur barbarisme, nous explique l’Intelligence Conséquente)« 

    Regarde le niveau de langue de tes chers compatriotes… Meme a la tv, on entend a tous les jours des choses comme « stacause que« , et ce provenant de gens soit disant éduqués. Comment oses tu alors sortir un argument de la sorte?

    Dans ce cas tu ne peut pas parler de barbarisme parceque c`est le nom de leur regroupement. De la meme facon qu`un restaurant va porter un nom qui contient des erreurs afin de le rendre plus accrocheur.

    Honnetement, je crois que ces « regroupements ridicules«  auront un plus grand impact que ta répression policiere a la Sarko.

  52. DSL pour les « multiple post«  c`est mon style 😉

  53. @Don Rock: Ce que j’ai écris n’est pas du ouà¯-dire; je le tiens de source sûre. Arrête donc de défendre ce ghetto et ces animaux qui brutalisent les gens. Tu es capable de bien écrire, tu es articulé, alors pourquoi défends-tu ces bêtes qui violent nos lois, attaquent nos policiers, taxent nos jeunes, violentent les employés de commerces?

    La police va faire le ménage. Et je suis très heureux qu’elle le fasse. Ces bandits ont assez fait la loi. Il est temps que ça change.

    Tu me demandes d’être responsable. Je suis responsable, je fais mon travail de citoyen honnête: je dénonce le crime et la violation des lois. Sois donc responsable toi aussi et joins-toi à moi pour dénoncer la racaille et les voyous qui sont en train de transformer ce quartier en far-west.

    (Désormais, il suffit de mettre son quartier à feu et à sang et on obtient un blogue sur le site de l’Actualité. La belle leçon pour ces jeunes voyous!)

  54. Quand je lis des articles comme ça, j’ai une honte profonde envers l’humanité. Cet article est une aberration et me fait preuve d’une étroitesse d’esprit inquiétante. On dirait un article ficelé à la va-vite. De plus, ces propos sont haineux, racistes, illégitimes et décallés par rapport à la réalité. Utiliser le contrat-social de Rousseau, bravo le grand, mais c’est pas parce que tu lis des livres que ça rends tes jugements valides. Justement, ce ne sont que des jugements, du moins, s’en seraient si des statiques et des termes racistes n’étaient pas utilisés afin d’appuyer ces dits jugements. En conclusion, je crois que l’auteur de cet article a encore bien des choses à apprendre au sujet de la vie et de la réalité avant de pouvoir se permettre de se donner le droit d’écrire sur n’importe quoi sur n’importe qui.

    Si quelqu’un avait écrit un article comme cela à propos d’un ami à moi qui avait été assassiné, disons que mes émotions seraient un peu dérangés, le respect M. Belz, ça ne vous dit rien, parler contre un mort, c’est ignoble, vous devriez en avoir honte.

    Et, qui plus est, faire confiance à la police afin de se sentir en sécurité est totalement ridicule, la police… Ça ne vaut même pas la peine que je passes 5 minutes de mon temps de plus ici. Si l’auteur de ce texte est heureux, eh bien qu’il reste seul dans son petit monde égoiste et immoral, celui loin de l’humanité, parce que tant que je respirai, je serai un humain, et je serai probablement tué par un de ces crétins comme M. Belz qui ne comprennent rien à la réalité. Je préfère encore donner tout ce que j’ai pour la liberté, la dignité et la survie de l’humanité que de me lancer dans de telles aberrations de la raison.

  55. Excellent article, bonne analyse! Continue!

  56. Les Bornés

    M. Belz semble oublier un facteur important: La pauvreté! C’est bien beau le contrat social, mais lorsque l’on naît sans moyens, et que l’achat d’une peinte de lait fait l’objet des mêmes tergiversations que d’autres auraient pour l’achat d’un chalet, ou d’une nouvelle voiture, on ne parle plus de liberté individuelle, mais bien de dignitée. Affirmer que les citoyens immigrés ont tous les outils nécéssaires pour s’épanouir indivuduellement, c’est avouer qu’on a pas la moindre idée de la réalité de la vie dans un quartier défavorisé. Lorsqu’on est pauvre, s’est écrit sur notre front! Tout autour de nous sert à nous le rappeler. C’est pour se sortir de cette honte que des jeunes se rassemblent pour former des groupes criminalisés. C’est certainement le pire moyen imaginable, et tout à fait condamnable, mais c’est malheureusement aussi, le moyen le plus facile et direct. Il n’en tien qu’à nous, citoyens nantis et éduqué, de reconaître que nous ne tenons pas tout de nous-même, que notre situation favorable nous a été légué voir imposé pas un milieu social éclairé, qui peut bien se défaire de quelques libertés superflues, et conserver tout le confort d’un foyer agréable et d’un esprit libéré de toutes revendications existentielles. Pour combatre les gangs de rue (qui soit dit en passant ne représentent qu’une partie de la population), il faut d’abord offrir de meilleurs alternatives, tout simplement. Une petite remise en question de notre contrat social serait peut-être de mise. C’est un travail à long terme et qui demande bien plus qu’une intervention policière musclée qui bien franchement ne peut qu’exacerber le problème.

    Un commentaire sur le fait de qualifier de ridicule le mouvement Montréal-Nord-Républik: Vous avez tout à fait le droit M. Belz de ne pas être d’accord avec leurs revendications, mais de qualifier ce mouvement de ridicule, c’est leur refuser le droit de s’exprimer, ce qui s’appel du fascisme. Il existe deux principes de base dans la communication soit, l’expression et l’écoute. Le deuxième principe est aussi important que le premier, et demande une implication active. Ça peut vouloir dire d’abaisser votre niveau de langue à” M.Belz, et de laisser quelques paroles impures pénétrer vos oreilles divines. Et il n’y a qu’une seule façon de qualifier les personnes qui refusent de faire cet exercices: Les bornés.

  57. C’est qui c’t’osti d’ÉPA de Nono-là ?
    Je souris à le voir aller mais c’est grave, c’est vraiment très grave. J’étouffe de 1er degré. Le bateau fonce dans glace, ‘maudite glace qu’à devrait pas exister! » Osti d’homo sapiens pas de doigté!!

    Ok, first: Je crois qu’il est très important pour nous tous, pour un tantinet moins perdre son temps avec le NONO en question qui a pris le temps d’écrire ça, de lui répondre dans son jargon personnel, aussi rude soit-il ,parce chose sûre, il est coincé de quelque part et il n’a jamais vu neiger certes. Et je suis POUR le coincer dans son coin. Il ne s’exprime pas, il déverse, il projette.

    Donc: il a l’air de se fier beaucoup sur Rousseau? le ‘contrat social’, comme s’il avait appris par coeur quelque chose de plus que les autres, qu’on a tous vu au cégep 1ere année au moins… Éthique et politique…pour partir nos réflexions d’ados…Ensuite, il a de la misère à comprendre le K de RÉPUBLIK…As-t-il manqué d’air à sa naissance? Je suis prête à compatir sioui…Je peux, ça paraît pas là mais je peux.
    Monsieur a peur du feu comme un enfant d’un fantà´me dans le garde-robe, il s’étonne d’adolescence révoltée en pleine survie identitaire comme si lui son seul défi d’intello ça n’avait été que de dire non à sa mmaman à l’âge du complexe d’Oedipe, il nous balance un texte ultra intellectuel impressionnant comme quand on est homophobe PARCE QU’on n’accepte pas d’être gai… J’imagine là que les métaphores sont trop, pardon particulièrement pour M. NONO…TOut mon respect même si…je fais un effort d’éthique et politique..!
    Question: Est-ce que M. NONO n’aurait pas envie de mettre feu à la bagnole de son voisin, si ce voisin avait attaqué la sienne, disons une belle bagnole bien gagné-mérité en bon savant sur Rousseau- le-contrat-social’? tant qu’à prendre le temps de nous écrire un texte aussi violent moralement en réponse à la violence, voire basique, animal, pas plus perspicace que le petit bom qui est sauté sur le policier pour défendre son frère? Monsieur Nono est autant un p’tit bom-paumé-dangeureux avec sa verve apprise par coeur, et pas personnel, encore moins intuitive, PIREire, il A PRIS LE TEMPS de l’être, bom-paumé. Alors que l’autre l’a fait par impulsion, PULSION DE VIE, sur adrénaline (ce qu’un gars qui parle de ROusseau ne peut surtout pas comprendre pour n’avoir jamais navigué en pleine mer à défaut du cégep) je parle de ‘par mal-éduquation’ de profs écoeurés de faire de la discipline, par rejet, par pas-de-place, pas-d’air pour respirer. PAs de ‘pas d’oxygène’ politiquement selon la loi politicly-correcte canadienne qui accueille pour avoir l’air ouvert sur le monde , je parle de ‘pas d’oxygène’ en réalité, de la sortie de la cours de récréation jusqu’à son lit le soir avant de s’endormir.
    Mon chat, ma chienne, mon oiseau et mon reptile sont plus pacifiques que M.NONO, face à une mouffette qui leur pisse en pleine face. Ils se défendent quand ils se sentent menacés de taille. Monsieur NONO se sent gros comment dans son discours? Gros comme un rat à maladies qui se propagent en morale, un dinausaure de 4 millions d’années? Il se sent menacé par un adolescent?? Un ado décâlissé d’hormones à qui on aurait pu parler plus tà´t dès la maternelle si on investissait sur l’éducation plutà´t que sur l’économie, pour qu’il ait envie de foutre sa colère dans quelque chose de passionnant, de MOTIVANT? Comme si encore en 2008 la colère était un tabou à culpabilier en bon chrétien? On a tout à apprendre encore, même quand on parle en trou de cul de poule. C’est ça le Moyen-à¤ge, de pas savoir quoi faire de ce qu’on apprend à l’école.

    Je suis contre la peine, je suis pour aider nos pédophiles à s’en sortir, sous premier prétexte d’aider nos enfants qui en souffrent (mais les pédo aussi souffrent, ALLO!!!) je suis contre les intello qui macèrent leur chicoine dans leur tête à défaut d’avoir des couilles au coeur. On n’arrivera à rien sans se regarder dans la face de ceux qui souffrent à notre place. PARCE QU’ON Y ÉCHAPPE NOUS,C’EST TOUT! ON N’A PAS DE MÉRITE à€ Y ÉCHAPPER! On est pourris pis on se trouve hot de l’être.

    Il y a dans chaque NONO un p’tit criss (intellectuel ou pas), qui fait charisme à sa façon en écrivant des textes bidons, ou en sautant au cou d’un policier, ou en posant des gestes éclatés NONO, pour avoir l’attemtion qu’il n’a pas eu?
    C’est le contrat social? Pas ça que j’avais compris moi.

  58. Erratum: le 2e texte est de MAJOR, Justine.

  59. OH Erratum encore: Le 2e texte de MYCROFT est de Major Justine

  60. @Pat: Merci beaucoup pour les bons mots. à€ lire certains commentaires de gens frustrés et bornés, je constate qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire, mais ce n’est qu’un début.

    N’acceptons plus les voyous qui attaquent nos représentants de l’ordre.
    N’acceptons plus de subir des immigrants qui refusent de s’intégrer.
    N’acceptons plus les gangs de rue qui gangrènent nos quartiers.
    N’acceptons plus de nous faire stigmatiser parce que nous osons demander le respect de la loi, cette loi que nous avons voté via nos représentants.

    Nous avons le droit d’exiger le respect des lois, de l’autorité (qui est la nà´tre) et de nos valeurs. Nous n’avons pas à accepter les comportements barbares, voire animaux, d’une minorité de bandits.

    Et, surtout, nous avons le droit de nous exprimer, sans avoir à craindre ces fanatiques violents.

    Merci encore! 🙂

  61. Je vous pose une question.

    Quel but poursuivez-vous et publiant des trucs pareils. Vous parlez comme un évangélisateur, un illuminé!

    Vous êtes ethnocentrique, et ennemi de la raison. Vous dites :  »il reste encore beaucoup de chemin à faire ». C’est comme si vous n’admettiez pas d’autre opinion. Encore une fois, c’est du fascisme.

    En plus, vous n’êtes même pas capable d’articuler une réponse aux objections que vous recevez, vous ne faites que répéter des phrases qui ne veulent plus rien dire hors contexte. En fait, vous vous adresser seulement à ceux qui vous appuie déjà . Désolé, mais c’est pas très fort.

    Je rajoute qu’effectivement, il reste du travail à faire, du travail de réconciliation, basé sur un dialogue et non une propagation d’idées haineuses.

    Très belle banière en haut de page. En passant, les graffitis ne nous viennent-ils pas d’une certaine culture afro-américaine? C’est drà´le, j’ai comme l’impression que les émigrés ont quelque chose à nous apprendre.

     » They must find it difficult… Those who have taken authority as the truth, rather than truth as the authority. » Gerald Massey.

  62. Je serais curieuse de connaître son age , parce qu’on est là à tous lui rentrer dedans et peut-être que, si on savait qu’il a 16 ans 1/2 par exemple! hihi On irait se faire dorer la coine au soleil plutà´t que d’y répondre, et on l’enverrait manger des croûtes et faire faire son rot.

  63. « javeliser »

    very poor choice of word, my friend

  64. Je penses que Belz à atteint le summum de son argumentation.

    Un article sur les arabes maintenant?

Comments are closed.