Géorgie: guerre par procuration

L’Ossétie du Sud est une région autonome qui fut créée en 1922 par l’URSS. Lors de l’indépendance de la Géorgie, en 1991, ces derniers ont supprimé l’autonomie accordée aux Ossètes et n’ont eu de cesse depuis de chercher à réintégrer cette région dans son giron.

Par la suite, l’Ossétie du Sud a déclaré son indépendance et a organisé deux référendums (tous deux gagnés) démontrant l’appui de la population à sa cause. Car, il faut le dire, l’Ossétie du Sud a beaucoup plus en commun avec la Russie et l’Ossétie du Nord (partie intégrante de la Russie) qu’avec la Géorgie. Néanmoins, et contrairement au cas du Kosovo, les États-Unis et l’Union Européenne rejettent toujours cette indépendance.

Ainsi s’est instauré ce qu’on a appelé un « conflit gelé », malgré que, comme le note cette blogueuse, les nombreux morts chaque année peuvent difficilement faire oublier que sous le volcan la lave se presse, prête à surgir avec force.

Mais que s’est-il soudainement passé, lors du premier jour des Jeux Olympiques?

Profitant de l’attention sur la Chine, la Géorgie, nouvelle alliée des États-Unis depuis une Révolution des Roses largement organisée depuis Washington via des organisation de droite comme la NED, a reçu le feu vert de Washington pour reprendre le contrà´le de la République autonome, brisant ainsi le statu quo en vigueur depuis des années.

La réaction de la Russie fut donc tout ce qu’il y a de plus normale; face à l’agression de la Géorgie (avec l’appui des États-Unis) sur son alliée, elle a simplement tenté de rétablir l’équilibre des forces. Malgré les discours de Bush et les belles images d’unité de ces pays autrefois sous le giron russe mais qui aujourd’hui couchent avec Washington, dans ce conflit c’est la Géorgie qui est l’agresseur, pas la Russie.

Et si vous vous demandez pourquoi tout ce branle-bas de combat dans cette région, cliquez simplement sur l’image en haut de ce billet et observez à qui appartiennent les oléoducs qui passent en Géorgie.

Car c’est dans un contexte de fin de partiele pic pétrolier pousse les pays à se faire la lutte, par procuration, pour les dernières réserves de pétrole disponibles, essayant de faire face à la crise imminente, que se produisent ces événements.

Pas surprenant, dans ce contexte, que l’Union Européenne et les États-Unis refusent d’accepter l’indépendance des Ossètes et encouragent la Géorgie dans ses actions guerrières!

Publicités

25 Réponses

  1. à€ y regarder d’un oeil furtif, vos conclusions paraissent vraies comme des ombres projetées au fond d’une grotte à l’homme des cavernes. Cela manque pourtant de nuances, d’histoire, de géopolitique (au sens géostratégique) et de psychologie. Les USA et la Russie n’ont que faire du peuple ossète ou géorgien et de leurs prétentions indépendantistes ou souverainistes.

    Ce qui importe aux puissances russe et états-unienne, c’est la possession, « par procuration » comme vous le dites, du petit bout de terre dans cette grande région du Caucase, pour le passage du pétrole, pour sa position de choix en regard des musulmans perçus comme une menace toujours potentielle depuis les Ottomans et pour sa proximité avec la Russie depuis la révolution soviétique.

    Alors quel hochet plus magnifique et muni de clochettes pour enchanter les masses que celui offert par les Russes et les USA, brandi fièrement par les Ossètes et les Georgiens: le nationalisme. En les amenant au terrain de jeu de l’appartenance culturelle, historique et linguistique, ils observent ces humains identiques s’entretuer pour la possession du hochet, l’esprit engourdi par le son des grelots et les hymnes nationaux. Tout cela pour une ligne artificielle, une frontière de plus entre les hommes.

    Je porte un toast en russe avec de la vodka géorgienne en faisant une petite danse caucasienne (la danse et l’ivresse n’ont pas de frontières) :
    -Za druzhbu narodov !
    -Za konec nacionalisma na zemle !
    -Za Belza !

    Do svidanja y vsego dobrogo !
    (je vous traduis ces belles paroles sur demande…)

  2. Très bon billet Belz!

    Je comprends encore mieux ce conflit maintenant.

  3. Très intéressant ton billet.
    T’as pas l’impression des fois de perdre ton temps dans un dépanneur?

  4. @rawkenroll: Merci beaucoup!

    Oui, j’ai souvent l’impression de perdre mon temps dans un dépanneur. Y a jamais de produits qui m’intéressent et tout est trop cher. La seule exception, c’est quand j’y vais pour acheter du papier de toilette quand j’en ai plus, alors là je ne perds pas mon temps je t’assure! 🙂

    @Anarcho: Merci!

    @GMA: Ti gavarish parousky? Ia nimnoga gavariou parousky. Ia outchou russkyi iezik mi drouk. Sérieusement, merci de ton commentaire, mais le probl;me n’est pas le nationalisme, mais plutà´t l’impérialisme, c’est-à -dire la lutte de deux puissances pour le contrà´le des oléoducs et des ressources pétrolières. Rien de nouveau sous le soleil.

  5. Très bon billet, en effet!

    Et je suis en partie d’accord avec le Grand Maître des Anonymes. Les russes n’ont que faire des ossètes, comme il était d’ailleurs au temps de la crise des missiles à Cuba (L’U.R.S.S. a avoué aux cubains qu’elle ne se serait jamais mouillé contre Washington dans cette crise, si cette dernière avait pénétré la terre cubaine.

    Le texte de Lamrani(http://reactionismwatch.wordpress.com/2008/08/12/vers-une-nouvelle-alliance-entre-cuba-et-la-russie/#respond) en dit d’ailleurs long sur cette question et quelques parties du livre (Les Guérilleros au pouvoir) aussi.

  6. Très bon billet, en effet!

    Et je suis en partie d’accord avec le Grand Maître des Anonymes. Les russes n’ont que faire des ossètes, comme il était d’ailleurs au temps de la crise des missiles à Cuba (L’U.R.S.S. a avoué aux cubains qu’elle ne se serait jamais mouillé contre Washington dans cette crise, si cette dernière avait pénétré la terre cubaine.).

    Le texte de Lamrani(http://reactionismwatch.wordpress.com/2008/08/12/vers-une-nouvelle-alliance-entre-cuba-et-la-russie/#respond) en dit d’ailleurs long sur cette question et quelques parties du livre (Les Guérilleros au pouvoir) aussi.

  7. Désolé pour le doublon.

  8. Je crois que vous détournez encore plus le véritable contexte en nous faisant un sermon sur les afres du nationalisme, Grand Maître des A.

    Il y a des limites à prendre les peuples pour des crétins. Les petites nations n’ont pas besoin des plus puissantes pour leur rappeller qui elles sont. Si les Georgiens et Oussetiens n’avaient aucune identité nationale, il n’y aurait même pas de pipeline sur leur territoire, car aucun gouvernement à soudoyer. Le pipeline britannique défendu par Israel et les USA représente 1% de la demande mondiale et 20% des besoins d’Israel. Ce pipeline ne sert qu’à soudoyer l’élite Georgienne et Azerbaijienne pour couper un pont entre la Russie et l’Iran. Israel est le seul point d’ancrage des Britanniques et USA au Moyen Orient. C’était prévu dès la première guerre mondiale.

    Le pipeline de « L’Union Européenne » est loin d’être un allié solide pour l’Anglo-Israelo-Américain. Le réseau pétrolier Russe-Allemagne gagnera toute l’Europe.

  9. K Belzu: Da, konechno ja govorju po-russki, eto moj tretij jazyk, a francuzskij jazyk – rodnoj jazyk. Ja izuchal russkij jazyk zdes’ i v Moskve v universitete i ja ochen’ ljublju chitat’ russkuju literaturu. Poetomu ja khorosho znaju russkij dush i esche bol’she. Kstati ja takzhe govorju po-anglijski, po-arabski i chut-chut po-ispanski i po-italianski… Vam interesno, da ?

    Impérialisme, nationalimse, colonialisme: toutes des boursouflures de l’idéalisme.

    à€ Zach: les nationalistes des petites nations ont besoin des grandes « pour s’affirmer ». Ils veulent s’en démarquer et s’y opposer pour que leur nation devienne à son tour une « grande nation », c’est-à -dire une nation puissante. C’est un signe de faiblesse, d’envie, de jalousie, de ressentiment, d’esprit de vengeance. On a vu la catastrophe en Égypte avec Nasser. Que serait Alexandrie aujourd’hui sans les nationalistes ?

    Oui, les peuples agissent en crétins, si l’on définit un troupeau comme crétin. Un peuple n’est pas un humain, et encore moins une nation. Ils ne méritent pas de respect.

  10. On vois bien que vous préférez les rois et despotes, Grand Maître des A.

  11. Raprochement Syrie-Liban. Israel n’aura pas un pipeline terrestre « Ceyhan-Israel » et devra s’attendre à des difficultés au transport par bateau le long des cà´tes syriennes et libanaises.

    Le colet se referme !

  12. Un commentaire que Richard Hétu a refusé de publier sur son blogue de La Presse:

    Article de deux journalistes Israeliens du journal « The Economist » :

    Extraits :

    « Georgian tanks and infantry, aided by Israeli military advisers, captured the capital of breakaway South Ossetia »

    « Last year, the Georgian president commissioned from private Israeli security firms several hundred military advisers, estimated at up to 1,000, to train the Georgian armed forces in commando, air, sea, armored and artillery combat tactics. They also offer instruction on military intelligence and security for the central regime. Tbilisi also purchased weapons, intelligence and electronic warfare systems from Israel. »

    DEBKAfile – Jerusalem
    debka.com/article.php?aid=1358

  13. à€ Zach:

    Qu’avons-nous à faire de mes préférences !

    Les rois et despotes sont les meilleurs nationalistes. Ils dressent « le peuple » en lui donnant des biscuits jusqu’à ce que ce peuple sautille devant lui en faisant des courbettes et des « Viva !». Les exemples fusent de toute part.

  14. Stephen Harper, ce grand humaniste. Quel bon coeur il a, que de larmes il verse en pensant aujourd’hui à tous ces pauvres Géorgiens outragés par la Russie. Nous en avons la gorge serrée, nos coeurs battent des ailes vers lui et s’envolent en palpitations !

    Louanges à nous d’avoir un si bon Premier ministre, débordant de vertu et qui prêche dans le désert de l’exemple !

    Ah! Stephen, grand Stephen ! Innonde-nous de ta vertu et de ta sagesse. Berce-nous au doux chant de tes déclarations, dans une ouate d’amour et de paix divine.

    Stephen, grandiose âme, esprit supérieur, étoile polaire, surhomme ! Il nous faut t’élever un temple plus grand que celui de Delphes où l’oracle avait sans doute annoncé ta venue et ta prophétie aux hommes qui ne t’ont pas compris.

    Car en vérité tu nous le dis, toi qui est le Verbe et la Main suprême, heureux ceux qui résistent à l’envahisseur, qui sont en même temps souverains et empêchent la partition de leur terre sacrée, ils seront les premiers au Royaume des Nations.

    Prosternons-nous tous devant toi, Stephen, afin que tu nous bénisses et nous donne l’eau et le feu, la raison politique.

  15. Un résumé d’une histoire inventée de toutes pièces, comme seuls des tarés ignorants peuvent gober.

    La Russie agresse, pille, ou menace, tous ses voisins, mais c’est les États-Unis les méchants.

    Le Québec avait plein de sympathisans nazis dans les années ’30… aujourd’hui on retrouve leurs rejetons encore dans le camp ennemi, qui soit islamo-fasciste ou fasciste tout court, contre la démocratie et les libertés.

    Ça donne la nausée.

    Reste dans ton dépanneur, moron.

  16. @Zach Gebello: J’ai bien aimé le commentaire de Jocelyn Coulon ce matin. Celui-ci a expliqué que c’était très certainement les États-Unis qui ont donné le feu vert à l’agression géorgienne, mais que ceux-ci n’ont probablement pas mesuré la rapidité de la réaction russe. Ils pensaient que la Russie n’allait rien faire, mais celle-ci a rapidement agi pour protéger la stabilité de la région en re-sécurisant l’Ossétie du Sud.

    Reste à espérer qu’un accord de paix durable sera mis en oeuvre pour protéger l’indépendance de cette république ayant dit non deux fois à la Géorgie par référendum.

  17. Jocelyn Coulon peut fabriquer ce qu’il veut, mais c’est ignorer que 500 tanks russes étaient prêts à entrer en Géorgie dans l’heure que les Géorgiens ont répondu à une provocation en Ossétie (certaines informations sont volontairement oubliées).

    La version qui prime pour ceux qui se sont moindrement informés, c’est que le pouvoir Russe avait donné l’Ossétie à la Géorgie, en marchandant la zone cà´tière d’Abkhazie.

    Les Géorgiens se sentaient donc à l’aise de rentrer sur le territoire qui leur est internationalement reconnu, et les Russes ont exécuté le plan auquel ils étaient prêts: une invasion totale, un saccage, et provoquer la fermeture du pipe-line et du gazoduc Bakou-Mer Noire.

    Mais voyez-vous, tout dépendament si on est une personne à la moralité douteuse qui aime prendre pour l’agresseur écrasant, on raconte une histoire.

    Je sais pertinemment que des obssessifs de la séparation du Québec comprendraient l’exemple d’une indépendance du Québec, à laquelle le Canada-Anglais aurait réclâmé la partition de l’ouest de Montréal, de certains comptés d’Estrie et de l’Outaouais… La partition du Québec lorsqu’elle a été discutée a été déclarée par tous comme étant innacceptable sauf pour quelques ultra-fédéralistes. Pourquoi la partition de la Géorgie deviendrait acceptable, pour les mêmes qui refuseraient ce droit aux fédéralistes et anglophones du Québec?

    Cohérence, où est-tu? Intelligence où est-tu? Intégrité et honnêteté, où êtes-vous?

  18. « contre la démocratie et les libertés »

    D’où vient l’association entre démocratie et liberté ?

    La démocratie est le pire des gouvernement. Confier la gestion des lois et des ressources à des sophistes élus et sans compétence par des peuples ignorants et votant par pur égoà¯smes, voilà la saveur de la démocratie. Rappelons-nous seulement le pauvre Socrate. Comme nous n’apprenons pas des erreurs de l’histoire…

    Qui abandonnerait la gestion de ses propres biens à des chanteurs ou des peintres remplis des plus grands dons artistiques, mais incompétents en toute gestion et de surcroît élus par des inconnus ignorants, ou pire, élus par ses ennemis plus nombreux et voulant lui ravir ses biens ? Voilà la démocratie. Voilà ce que veulent les démocrates.

    La liberté n’est ACUNEMENT implicite à la démocratie. Les exemples d’abus de la liberté par les démocraties sont si nombreux et éblouissants que nous nous cachons les yeux pour ne pas les voir. Je vous laisse les trouver.

  19. « Le Québec avait plein de sympathisans nazis dans les années ‘30… »(Marcel Lacasse)

    Ah oui ? Vous pouvez en nommer ?

    Et en passant, les indépendantistes georgiens étaient dans l’armée allemande (Werhmarcht) pendant la deuxième guerre mondiale, aux cà´tés de Hitler !

    Vous devriez étudier votre histoire au lieu de dire des bêtises, M. Lacasse.

  20. Les néo-cons de Fox-News (La Presse des USA) se sont fait avoir par une jeune fille de 12 ans !

    http://ca.youtube.com/watch?v=H8XI2Chc6uQ

  21. « Cohérence, où est-tu? Intelligence où est-tu? Intégrité et honnêteté, où êtes-vous? »(Marcel Lacasse)

    Entéka elles sont pas chez-vous. La Georgie fut conquise par les juifs bolchéviques et non par les Russes. Avec l’aide du Georgien Ioseb Jughashvili, mieux connu sous le nom Stalin !

    Allez faire la morale à d’autres !

    La Georgie fut un royaume impérialiste de même accabit que l’empire britannique et en porte même sur son drapeau la croix de Staint-Georges de l’Union Jack ! Les croisades !

    Pourquoi ne pas déménager avec les và´tres dans le ROC avec les loyalistes, M. Lacasse ?

  22. MALADES MENTAUX.

    SCHIZOPHRàˆNES.

    « Ah oui ? Vous pouvez en nommer ? »

    Adrien Arcand faisait des défilés sous la bannière avec la svatika, Lionel Groulx, le père des séparatistes a toujours parlé de pureté de la race canadienne française.

    Vous ne valez pas mieux…

    Faut être schizo, déchet de l’intellect, pour appuyer la Russie des brigands oligarques assassins, contre un jeune pays qui essaie de vivre libre.

    Allez donc vivre en Russie où l’épuration ethnique et le meurtre de journalistes sont commandités par l’état.

    Bande de sales.

  23. Je veux juste être certain d’avoir compris. Nous sommes des « malades mentaux », des « schizophrènes », des « déchets de l’intellect », une « bande de sales » et des sympathisants nazis donnant la nausée, et tout cela parce qu’on s’oppose à l’agression géorgienne contre la République autonome d’Ossétie du Sud, une région russophone, à la culture russe, qui n’a rien en commun avec la Géorgie et qui a voté deux fois pour se séparer de la Géorgie.

    Huh-hmmm…

  24. Aucun pays autour de la Russie se voit sa souveraineté respectée. Chaque décision de la Roumanie, des Tchèques, des Polonais, de la Moldavie, de l’Ukraine, de la Georgie, des pays Baltes, se voit prétexte de chantage et d’ingérence grossière. Souvent on a vu des interventions Russes dans le processus électoral de ces pays.

    T’as probablement trop de merde entre tes oreilles pour comprendre.

  25. […] News » News Géorgie: guerre par procuration2008-08-20 10:32:31Profitant de droite comme la Chine, la Géorgie, nouvelle alliée des […]

Comments are closed.