20 balles pour… un petit ours!

Je ne suis peut-être pas assez informé, mais à première vue, quinze policiers et vingt balles pour tuer un ours dont on dispose ensuite vulgairement la carcasse à l’arrière d’une fourgonnette, ça me semble assez exagéré et honteux.

Je n’ai pas vu une bête enragée, cherchant la bataille, mais plutà´t un animal affolé, cherchant à s’enfuir, à se sortir de ce mauvais pas. Une bête dont on empiète sur son territoire, et qui se retrouve, par la force des choses, sur le nà´tre. Le Satellite Voyageur l’explique à merveille, dans un texte datant d’un mois et demi:

Ça pose, au contraire, une question sur l’empiétement des territoires qu’on fait sans cesse en s’étalant urbainement. Parce que si ces ours (qui doivent être des mâles en quête de territoire) se trouvent là , c’est peut-être parce qu’on n’arrête pas de construire sur leurs territoires.

Bref, au lieu de le voir comme un intrus, si on se considérait nous-mêmes comme des hà´tes sur son territoire? Cela ne signifie pas de l’accepter près des habitations, mais la moindre des choses aurait été de l’endormir et de le remettre en liberté plus loin.

Qu’est-ce qui est plus dangereux pour la population: un petit ours en fuite ou quinze policiers tirant vingt balles avec leurs « gros guns » dont ils doivent être si fiers de se servir contre un animal sans défense.

Faut croire… On n’a peut-être pas inventé les somnifères pour animaux à Saguenay.

Personnellement, j’en commanderais toute une caisse et je les administrerais aux « valeureux » policiers qui ont risqué leur vie pour tuer l’horrible animal et qui ne pourront probablement plus dormir la nuit après cet acte héroà¯que qui leur laissera à coup sûr d’irrémédiables séquelles psychologiques…

Donnez-leur une médaille, ça presse. Et à mon petit voisin aussi, qui écrase des vers de terre pour le plaisir.

Publicités

24 Réponses

  1. Merci pour le lien. 🙂 Effectivement, j’ai vu cette histoire aux nouvelles et j’en revenais pas. Y avait l’épais à Desmarais à TQS (Pourquoi je tombe toujours sur cette émission sans le vouloir ? Peut-être qu’une partie inconsciente de moi cherche à voir toutes les niaiseries qui se disent dans cette émission-là .) qui disait: « Ouin, mais l’ours était proche d’une école ! » OK, mais… c’est les vacances scolaires ! Y a pas un enfant qui était en danger là . Est-ce que ça veut dire qu’il doit rester proche des habitations ? Non, sauf que d’après ce que j’ai su, c’était un tout jeune mâle… donc, probablement abandonné naturellement par sa mère cette année pour qu’il se cherche un territoire. Or, c’est un ours. Il ne sait pas lire ! Il n’a probablement jamais compris ce qui se passait à part que plein d’humains lui couraient après et n’avaient pas l’air d’être content de le voir.

    Oui, je sais, ce ne sont pas des toutous, mais comme tu le dis si bien Belz, 20 balles ! Merde ! Un peu excessif. « Ouin mais l’animal était gros (dixit l’épais à Desmarais) ! » Euh… Normal, c’est un ours ! Même que le fait qu’il était gros est encourageant, signifie que ce jeune ours – et probablement d’autres ours noirs – arrivent à bien survivre malgré tout ce qu’on leur fait subir. C’est sûr que quand tu vis dans le 450 et que ce que tu vois de plus exotique comme faune c’est des bourdons dans ton jardin, un ours ça semble épouvantable, sorti tout droit du monde des cauchemars. D’accord, je caricature, je l’avoue. Or, je ne comprends pas cette psychose des ursidés au Saguenay: ILS VIVENT à€ Cà”TÉ DU TERRITOIRE DES OURS ! Il faut s’attendre donc à ce que les plantigrades viennent fouiner de temps en temps. Or, est-on obligé de les abattre ? Un somnifère et on aurait pu le localiser un peu plus loin… Mais non, faudrait surtout pas prendre le risque qu’il revienne et, qu’au passage, il défigure le charmant « catholic freak » qui leur sert de maire. Déprimant ! Désolé, mais ça me choque énormément ce sujet-là . 😉

  2. Et puis un jour, un enfant est mort suite à une attaque d’un ours. Et la societe au complet critique le travail des autorites en place.

    C’est ben « cute » un ours, mais le jour ou tu vas te retrouver face a face avec et que tu vas faire dans tes culottes, tu vas trouver ca ben moins poetique.

    Je prefere un ours a un enfant…

  3. @Alex: Moi aussi ça m’a choqué! J’en revenais tout simplement pas quand j’ai vu les images. Vraiment incroyable; ce sont des méthodes d’un autre temps!

    @rawkenroll: L’ours était paniqué et ne menaçait directement personne. Pourquoi ne pas l’avoir tiré avec des somnifères pour ensuite le replacer dans son état naturel?

    On n’a pas à choisir entre nos enfants ou un ours. Il aurait simplement fallu endormir la bête au lieu de lui tirer dessus comme ça!

  4. C’est un ours.

    Il l’ont tue plutot que l’endormir.
    C’est ca qui est ca.
    Tu vas t’en remettre…

  5. Tant d’empathie pour le meurtre gratuit d’un ursidé apeuré me sidère.

  6. Voici l’histoire que j’ai entendu au TVA édition midi, la version policière(vous êtes pas obligé de me croire, j’suis juste un michant drouétiste :-P):

    L’ours a été aperçu aux alentour d’une école, ou de jeunes enfants jouaient. Un policier est arrivé sur les lieux, et ne prenant aucunes chances, il a tiré sur l’ours. Comme il ne l’a que blessé, l’ours est devenu un animal stresser et en plus blesser, il est devenu carrément dangeureux, d’où le fait qu’on lui ai tiré dessus pour ne prendre aucune chance.

    Il faut ajouter que des agents du service de la faune étaient présent pour assister les policiers.

    http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2008/07/20080729-114800.html

  7. « Tant d’empathie pour le meurtre gratuit d’un ursidé apeuré me sidère. »

    Le jour ou tu vas arriver face a face avec un ours et qu’il va charger sur toi ou le jour où ce dernier va defigurer ton enfant, on se reparlera de ta sideration. Entre temps, aucun enfant n’a ete blessé. Et c’est bien tant mieux ainsi. Je vais tres bien dormir ce soir.

  8. Je me suis déjà retrouvé face à un ours, et ceux-ci ne sont pas agressifs ou dangereux 95% du temps, ce qui était le cas avec cet ours. Il aurait été facile (et humain) de l’endormir pour le relocaliser plutà´t que de l’abattre froidement.

    Si tu dors bien quand tu sais qu’on a assassiné un ours froidement et sans raison, alors je ne te confierai jamais un animal de compagnie.

  9. « Si tu dors bien quand tu sais qu’on a assassiné un ours froidement et sans raison, alors je ne te confierai jamais un animal de compagnie. »

    Ca tombe bien, je n’aime pas les animaux de compagnie. Je prefere les contacts humains. Je sais, c’est bizarre, mais je suis ainsi.

  10. Tout noir et blanc.

    L’un ou l’autre.

    Ça ne t’est jamais venu à l’esprit qu’on peut aimer les animaux ET les humains? Qu’on peut vouloir sauver les animaux ET les humains?

    Ouf, là ça doit travailler un peu fort de ton cà´té…

  11. J’aime bien les animaux… dans mon assiette.

  12. @ Belz.

    C’est toi qui, sur UHEC, avais déjà dit que vivre consistait à tuer la vie. Assume tes propos que diable! Je vois ce que tu veux dire et je suis d’accord avec toi que les policiers auraient pu s’y prendre d’une autre façon que de le tuer, mais ce qui est fait est fait. On ne va tout de même pas faire un enterrement digne d’une rock star à cet ours. Je ne vais certainement pas pleurer pour ça et, sans vouloir t’offenser, tu parles comme les défenseurs des n’animaux.

  13. @ Rawkenroll.

    «J’aime bien les animaux… dans mon assiette.»

    Hey, moi-aussi! Tape m’en cinq, mon chum! 😆

  14. Curieux. Ce n’est pas l’histoire de l’ours qui me touche (et tous ces pleurs qui tombent de quelques commentaires) mais plutà´t l’intervention d’Alex, qui parle du « catho freak » à la toute fin. C’est très drà´le. Parlez-moi d’un divertissement impromptu dans une discussion sans grand intérêt. C’est à cause de l’été, je suppose. Merci Alex, j’ai bien ri… et tu as raison. D’ailleurs, je crois que Saguenay a repris une pente ascendante résidentielle depuis quelque temps.

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080708/CPACTUALITES/807081045/-1/CPACTUALITES

    J’en conviens, la méthode employé est un peu exagérée. Par contre, c’est une occasion de réfléchir sur qui envahit qui…

  15. @Jean-Luc: à€ ce que je sache, on n’a pas tué l’ours pour le manger.

  16. De toute évidence, l’humain est un parasite qui exploite toutes les ressources naturelles pour assurer son plein développement. Un jour, il ne restera plus rien et l’humain disparaîtra de la planète en entraînant tout le reste, sauf quelques exceptions. La terre renaîtra sans nous, sans doute pour le mieux.

    Nous devrions cesser d’être ce que nous sommes et penser à un développement plus respectueux de la planète, de sa faune et de sa flore. Mais il y a trop de cons et tant que nous ne serons pas tout près du précipice, rien ne changera.

    De mon cà´té, je respecte les fourmis comme les ours. Si je me fais tuer par un ours, je ne serai qu’un humain de moins sur la planète et il s’agira là d’une bien minuscule revanche de la part de sa race.

    En somme, l’humain n’a pas le monopole sur le droit à la vie. Avec notre intelligence, nous devrions le savoir, non? J’y pense, notre intelligence n’a d’égal que notre connerie. Continuons l’exploitation exagérée. l’expansion parasitaire et le développement éphémère. Nous assisterons sans doute bientà´t au retour du balancier et ceux qui n’ont rien à se reprocher paieront pour les autres qui n’ont pas su écouter les mises en garde.

  17. Ce rawkenroll est vraiment une tache de marde. On devrait lui remettre une médaille en provocation 😛

    Ceci étant dit, je suis tout à fait d’accord avec toi. 🙂

  18. @Noisette Sociale

    Commentaire sympatique. Merci

    @Belz

    « à€ ce que je sache, on n’a pas tué l’ours pour le manger. »

    Non, on l’a tué pour s’assurer qu’il ne mange personne.

  19. Lorsque je vois une abeille me frà´ler l »oreille, je la tue pour qu’elle ne me pique pas.
    Lorsqu’un chien jappe après moi, je le tus pour qu’il ne me morde pas.
    Là où il y a homme, il y a conneries

  20. @Noisette Sociale

    Pour avoir qualifié Rawkenroll de tache de marde, vous devriez vous excuser tout de suite auprès des taches de marde du monde entier.

  21. Hahaha! Je ne devrais pas rire, mais disons que ça fesse au réveil le matin! 😀

  22. @ az : HA HA HA Ça va me tenir occupée pendant un sacré bout de temps. C’est une façon subtile de vouloir vous débarrasser de moi? 😛

  23. @AZ

    Tres original. On dirait Foglia s’excusant aupres des camions d’incendie pour les avoir comparés a Michelle Richard. C’est pas bien de voler les jokes des autres.

  24. Tiens, j’aurais pensé lire un billet ce matin denoncant les policiers dans l’ouest qui ont abattu un jeune arme d’un couteau.

    Faut croire que le jeune n’etait pas aussi « cute » qu’un ours.

Comments are closed.