Doit-on se séparer de Quebec City?

Il existe une culture de la médiocrité et de l’à -plat-ventrisme à Quebec City. Une haine et une jalousie de « Mourial » et de tous ceux qui sont fiers de ce qu’ils sont et qui s’affirment sans complexe et qui laisse l’arrière-goût amer du complexe d’infériorité qui afflige une ville qui fut un jour une capitale mais qui aujourd’hui n’est plus qu’une petite banlieue recluse vivant dans l’espoir de se faire reconnaître et apprécier par le vaste monde.

Quebec City me fait penser à un enfant orphelin, abandonné par sa mère-patrie, et qui désire avant tout se faire reconnaître et aimer et qui est prêt à tout pour cela. Même à renier sa culture, ses valeurs, et son histoire. Pourquoi Quebec City en est-elle rendue si bas?

Historiquement, quand les Anglais ont pris Québec, en 1759, cela a entraîné la fuite des élites françaises vers la France. Québec s’est donc trouvée isolée, sans élites, et la seule façon pour une grande partie de la population de survivre a été de s’amouracher des nouvelles élites anglophones et d’embrasser cette culture qu’on a appris à considérer comme supérieure. Cet à -plat-ventrisme s’est perpétué de génération en générations, et est-ce si surprenant de considérer que Quebec City fut un des endroits au Québec où les Québécois (francophones) ont voté en plus grand nombre pour le NON en 1995? Est-ce si surprenant de constater que c’est Quebec City qui a voté majoritairement pour l’ADQ en 2006? Et encore Quebec City qui a porté des Conservateurs au pouvoir?

Car Quebec City se fout des enjeux, se fout de la culture (quelle culture?), se fout de tout… Tout ce qu’elle veut, c’est se faire dire qu’elle est spéciale et unique. Elle veut voir Harper venir lui parler à elle et à elle seule (surtout s’il ne va pas à « Mourial » après!) ou Dumont lui chanter ses louanges. Quebec City veut être aimée et c’est tout ce qui compte pour elle. Et ceux qui représentent le gros village doivent agir en ce sens.

En effet, avez-vous regardé l’entrevue de Denis Lévesque avec Paul McCartney? Je l’ai écouté: c’était fascinant. Fascinant de voir un Denis Lévesque agir comme le roi-nègre d’une obscure colonie d’Afrique recevant un roi européen et lui poser des questions du genre: « Aimez-vous Céline Dion? Car nous sommes bien fiers d’elle! » (Et McCartney de répondre: elle vient du Québec?) Ou encore mieux: « Vous ennuyez-vous de votre femme? » (à€ quoi t’attends-tu comme réponse, le casque? « Non je ne m’en ennuie pas du tout, qu’elle crève en enfer la salope? » Du grand journalisme.) Un sujet devant sa majesté. Un colonisé. J’ai honte d’être Québécois quand je vois ça.

Et à qui avait-on droit en première partie du spectacle de sa majesté McCartney, payée grassement à même les fonds publics? à€ Éric Lapointe, aux Loco Locass, aux Cowboys Fringants, à Gilles Vigneault? à€ un hommage à Félix Leclerc? à€ quelque chose qui nous rappelle qu’on fête effectivement un peuple francophone et une ville francophone. Non. Ce furent les groupes The Stills (imposé par McCartney) et la très anglophile Pascale Picard (prononcer: Péskà´à´le Paà¯khà´rde ). Nous fêtons le 400e de l’établissement de la première ville francophone en Amérique du Nord et le spectacle est 100% anglophone. Quelle honte! Nous faisons vraiment rire de nous! (Voilà un argument qui pourrait toucher nos amis de Quebec City, pour qui tout ce qui compte est ce qu’en disent les autres… c’est comme ça quand on a peu d’estime de soi!)

Évidemment, les gens de Quebec City se trouvent des arguments pour défendre leur pathétisme culturel et leur à -plat-ventrisme linguistique. Ils accusent Montréal de jalousie, ils se disent ouverts sur le monde. J’ai des nouvelles pour vous, mes amis de Quebec City, mais l’ouverture sur le monde c’est aussi l’ouverture sur la diversité du monde, sur la multitude des peuples et des cultures, des histoires et des langues, des destins et des possibles. C’est tout sauf de se plier à la langue impériale anglaise et de se prostituer en acclamant des Pascale Picard ou des Simple Plan qui sont trop niais pour chanter leur réalité dans leur langue. L’ouverture d’esprit, c’est la volonté d’enrichir la culture mondiale en affirmant haut et fort sa propre culture (sans se fermer à celle des autres) et en n’ayant pas peur de se célébrer soi-même, non pas pour ce qu’on est, mais également parce qu’en se célébrant soi-même on contribue à assurer la diversité des cultures humaines! L’ouverture d’esprit, c’est tout, absolument tout sauf aller se brancher sur un spectacle anglophone et nier ainsi sa réalité.

Contrairement à ce que pensent certains bien-pensants, ce n’était pas qu’une histoire de McCartney et de ses ex-Coccinelles grisonnantes. Ce qui a fait autant réagir les gens (avec justesse!) c’est plutà´t parce qu’il s’agit d’un signe supplémentaire du peu de considération qu’a la ville de Quebec City pour notre histoire et du peu de respect qu’elle a pour nous. Elle se fout éperdument de son rà´le historique, de sa culture, de sa langue, de ses valeurs. Elle aurait invité Lord Durham à chanter le God Save the Queen si Durham avait été encore vivant. Elle se prostitue, mais c’est nous, notre culture, qu’elle vend ainsi à rabais.

Finalement, puisque tout ce qui compte pour les Quebec-cityois, quelle image a-t-on donné au touriste étranger venu dans la ville? L’image d’un endroit où il fait bon parler anglais, où l’histoire est sans importance, où même les artistes locaux chantent en anglais. L’image d’une ville sans fierté et dont la culture n’est pas différente de n’importe quel bled perdu au Mid-West. Une ville dont les seules particularités sont son architecture et le fait que les nègres locaux vous parlent avec un accent quand ils s’empressent de vous servir dans la langue de Shakespeare.

Et c’est cette ville-là que vous voulez pour capitale dans votre Québec indépendant?

Pas moi. Je crois que la capitale de notre pays doit être une ville qui nous rend fiers, et donc les citoyens sont conscients de leur histoire et de leur rà´le dans le monde. Une ville qui nous représente, qui nous donne envie de continuer à nous battre pour protéger notre langue et notre culture. Une ville qui s’estime assez pour voter elle-même pour le pays à créer.

Aujourd’hui, j’ai honte d’être Québécois. Honte d’être associé aux gens de Québec. Honte de ce spectacle aliénant qui transforme notre histoire en une petite parenthèse qu’il faut vite effacer pour s’intégrer au monde… anglo-saxon!

à€ lire: La petite noirceur

Publicités

106 Réponses

  1. Bon Belz, il faut t’expliquer quelques trucs!

    Commence par écouter ça: http://www.youtube.com/watch?v=hH_gaI2j8ss

    P.S.: Nous, au moins, on ne dit pas Montreal et pourtant, on aurait des raisons d’appeler votre ville ainsi. Mais, appeler une ville à 97% francophone par son nom en anglais, je ne sais pas quoi en penser.

  2. J’invite le propriétaire de ce blogue à aller voir sa liste d’attente. Peut-être que…. 😉

    Maudit WordPress!

  3. Beau texte Beltz, surtout ce passage : «Elle aurait invitée Lord Durham à chanter le God Save the Queen si Durham avait été encore vivant. Elle se prostitue, mais c’est nous, notre culture, qu’elle vend ainsi à rabais.»

  4. Ouch… Tu te débrouilles pour avoir un torrent de commentaires négatifs venant des citoyens de Quebec City comme tu dis. 😉 Y a certaines phrases où j’ai sursauté, je dois te dire, mais ensuite, je suis allé sur le blogue de Patrick Lagacé et j’y ai lu des commentaires d’une débilité profonde… Je pense non seulement que tu n’as pas tort mais que je vais faire un billet là -dessus aujourd’hui… (En passant, ça n’a aucun rapport, mais je viens tout juste de voir que je suis dans tes blogues préférés… Merci bien ! 🙂 )

  5. Ah Belz…

    Pour te consoler, dis-toi qu’au moins tu n’habites pas à Québec pour les prochaines années 😉

  6. @Jean-Luc: Je savais que tu ne serais pas d’accord avec moi. Mais crois-moi ce billet n’a rien de personnel contre toi. D’ailleurs je te considère comme faisant partie de la minorité de gens de Quebec City que je suis fier d’avoir de mon bord. Si tu pouvais seulement arrêter de dépeindre Montréal tout en noir! 🙂 Désolé encore pour la file de modération; j’étais pas chez moi alors…

    @Antipollution: Merci! Avoir eu plus de temps, j’aurais été un peu plus en profondeur, mais je crois que le message est là !

    @Alex: Oui c’est sûr que ça peut faire sursauter, mais c’est ma méthode: je combats le feu par le feu. J’essaie d’aller au coeur de ce que je perçois chez les gens de Québec.

    D’ailleurs – je crois que j’en avais déjà parlé ailleurs, mais je ne me souviens plus où – je me rappelle en 2003 j’étais allé faire un tournoi d’échecs à Québec. à€ la première ronde, je me présente, et je lui dit que je viens de Montréal, tout ce qu’il y avait de sympathique. Et il me regarde croche et me répond: « Ah, ouais, tu viens de « Mourial » » en sous-entendant qu’à ses yeux la seule chose qui importait pour lui était mon appartenance géographique…

    Je ne généralise pas à partir de ce seul exemple; j’en ai connu des tas de situations comme ça, notamment à la télévision ou sur internet. Tiens, par exemple, à l’émission 110% où à chaque fois qu’ils ont un gars de Québec sur les ondes celui-ci ramène le débat à un débat Québec-Montréal… C’est comme si les gens de Québec ne pouvaient pas vivre sans haà¯r Montréal.

    Pourtant, les Québécois de Montréal sont bien plus conscients de leur culture en général et ils ont voté massivement pour le OUI en 1995, contrairement à ceux de Québec!

    Oui je t’ai ajouté dans ma liste de blogues préférés. Tu fais souvent un compte-rendu de ce qui se passe sur la blogosphère et je trouve ça intéressant!

    @Redsaber: Je peux ajouter Québec à la liste des endroits où je suis brûlé! 😛

  7. Un autre beau texte où l’auteur se rend intéressant en jouant malicieusement sur la rivalité Québec/Montréal.
    Belz, arrête de t’appuyer sur les résultats du référendum et des dernières élections provinciales dans ton analyse de Québec, et surtout, arrête de nous traiter de colonisés (surtout lorsque tu cites Denis Lévesque qui n’a aucun rapport avec Québec).
    Prend plutà´t la peine de visiter cette ville charmante et riche en culture (enlève tes oeillères, lâche la radio et fais la tournée des lieux culturels de Québec) au lieu de dire n’importe quoi et d’espérer mousser le nombre de visiteurs sur ton blogue en dissociant Québec de Montréal, deux villes beaucoup moins différenes que ce que tu peux t’imaginer.

  8. Plusieurs gens ont exprimé leur désaccord envers ce spectacle a grand déploiement anglophone pour fêter le 400e de la capitale francaise de l’Amérique du Nord, mais bien peu ont su apporter des arguments aussi marquants que toi. J’aurais pas mieux dit; bravo! Je souscris à ton fil RSS, en espérant que tu sois toujours aussi juste et intéressant.

  9. En passant, l’élite Française de Montréal a aussi pris le chemin de la France après la conquête…Tu es fils de garçon d’étable aussi… Mais détail, la mémoire sélective de l’histoire ne t’es pas étrangère. Malgré les conneries que les anglais ont fait après la guerre, on parle français encore aujourd’hui car le premier gouverneur de l’époque nous a laissé la parler, ainsi que notre super religion catholique et le code civil du grand Napoléon. Interdire, c’est trois choses et on parlait anglais en 2 à 3 générations.

    L’histoire de la ville a été emplement considérer durant les célébrations une fois qu’on l’a enlever des mains de gens de Montréal… comme le spectable Rencontre et les festivités du 3 juillet.

    En passant, grâce à notre applaventrisme linguistique – Québec parle encore Français contrairement à Montréal qui le parle de moins en moins. Notre insécurité culturelle, çà doit être elle qui a forcé des journalistes de Montréal à s’offusquer devant de fenêtres givrées. C’est à Montréal qu’une mulsulmane avec le voile c’est fait cracher dessus

    Et pour finir:

    1. Vous saviez qu’un britannique a chanté lors d’une célébration du 4 Juillet en 1990. C’est-à -dire quand les américains ont battu les méchantes tuniques rouges : Il s’appelait Paul McCartney. En 2007, U2 était à Seattle pour les mêmes raisons. Il me semblait que les américains étaient chauvins le 4 juillet.

    2. Le show de Paul McCartney n’est pas le seul pour le célébrer le 400ième de Québec – c’était un presque parmi tant d’autres avant la controverse.

    a. Il y a eu le show du 31 décembre dernier, on n’y reconnaissait pas Québec et son histoire – qu’est-ce que vous voulez le show était fait par un gars de Montréal. Rien contre mais pour connaître une ville, il faut y vivre – un gars de Québec qui fait un show sur Montréal pourrait se tromper autant si non plus ;

    b. Il y a un show du cirque du Soleil qui s’en vient – il va avoir moins de monde vue l’emplacement du spectacle mais si les concepteurs auraient pu le faire sur les plaines – il y aurait eu autant de monde ;

    c. Faut pas oublier Céline et ses amis ;

    d. Il y a eu le show du 3 juillet (attraper la performance de Yves Jacques en Champlain);

    e. Presque tous les soirs, il y a le moulin à image qui en bout de ligne a certainement un 10000 spectateurs par soir (difficile à compter puisque c’es visible de bien des endroits) qui est une leçon d’histoire;

    f. à€ cause du 400ième, on a eu Aznavour ;

    g. à€ cause du 400ième, Mes Aà¯eux ont fait un show mémorable sur les plaines (la même scène que Sir Paul).

    h. Plusieurs milliers de personnes au spectacle Viens chanter ton histoire animé par Yvon Deschamps avec plein de nos artistes Québécois habituels qui a été un moment très fort.

    Le froissement de certains semble davantage lié à un désir d’avoir une fête de nature incestueuse. Comme interdire la venue du petit voisin à l’anniversaire de son enfant parce qu’il n’est pas de la famille. Encore pire, parce qu’il a le même nom que quelqu’un que vous ne connaissiez pas qui a gagné une chicane de clà´ture contre une autre personne que vous ne connaissiez pas mais qui portait le même nom que vous. Cette logique qui s’approche de la simple discrimination basée sur l’origine… Oups ! Tiens, c’est la définition du racisme…

  10. AMEN !

  11. @Jacque F. Martel: La seule raison pourquoi Quebec City parle encore français, c’est parce que la présence anglaise est beaucoup plus loin, mais l’attitude en général me semble plus près de celle d’un à -plat-ventrisme qu’autre chose. En d’autres mots: les Montréalais défendent davantage leur langue car ils voient, ils constatent jour après jour que celle-ci perd du terrain.

    Mon dieu, es-tu vraiment en train de comparer le cirque du Soleil et Mes Aà¯eux à l’événement de McCartney? SVP, soyons sérieux un peu, c’est pas tout à fait le même genre de spectacle.

    Et malgré le fait qu’il y ait eu des spectacles de Québécois pour fêter Québec, en quoi est-ce que cela autorise les organisateurs du 400e à gaspiller notre argent sur une vedette britannique et son spectacle 100% anglophone? On aurait pu en faire un beau, un grand spectacle québécois ou francophone, une deuxième St-Jean, mais faut surtout pas fêter des origines ou faire une deuxième St-Jean à Québec. La St-Jean, pour les fédéralistes de Québec, c’est un événement qu’on a hâte d’oublier, alors pas une deuxième, surtout!

    Et comment expliques-tu, dans toute ta sagesse, que les deux groupes accompagnant McCartney étaient anglophones? Quel est le lien entre trois groupes anglophones et la célébration des 400 ans de la première ville francophone en Amérique du Nord?

    Et pour finir aussi, McCartney qui chante aux États-Unis, ça ne dérange pas; ils partagent la même langue. Je te jure que JAMAIS, au grand JAMAIS les États-Unis ne présenteront un chanteur non-anglophone en vedette pour leur fête nationale et encore moins si celui-ci ne connaît que deux-trois mots d’anglais. Ils sont fiers, eux.

    Contrairement à tes fabulations, on ne désirait pas d’une fête « incestueuse », mais plutà´t une fête de la diversité, c’est-à -dire du Québec en tant que peuple fier de ses origines et participant à la diversité humaine en respectant ses valeurs et ce qu’il est. Votre fête était une fête de déracinés, de gens fermés d’esprit et qui sont incapables de se considérer culturellement en-dehors de l’impérialisme linguistique anglo-saxon. Des gens qui ne connaissent ni leur passé, ni leur histoire, et qui n’ont aucun respect ni pour eux-mêmes ni pour ceux qui ont bâti leur pays.

    Le 400e était une occasion fantastique de célébrer nos racines (même les sacs à la SAQ parlent de « célébrer nos racines ») mais le problème c’est qu’à Québec on a les racines un peu trop sensibles à tout ce qui est anglophone et on a oublié le but premier de cet anniversaire: commémorer la création de la ville, une ville francophone et qui a survécu à des centaines d’années de domination étrangère, britannique de surcroît.

  12. Je crois, Belz, que tu as du temps à perdre et tu peux demeurer à l’intérieur de tes quatre murs.

    Ce sont des idées comme les tiennes qui font que le Québec n’avancera pas mais va regresser.

    Quand McCartney est allé à Kiev, a-t-il chanté en Ukrainien?

    Je ne pense pas. Il est venu pour la Fête et c’est tout. Comme je te l’ai dit sur cyberpresse.ca, ce n’est pas McCartney qui a vaincu Montcalm, mais Wolfe.

    à€ t’entendre, tu dois renier Simple Plan, un groupe montréalais.

    Pauvre toi; quand on a du temps à perdre, on écrit des imbécilités. D’ailleure je m’arrête ici, j’ai déjà perdu assez de temps!

  13. Ayoye… Il y en a qui s’en font donc bien pour rien dans la vie !!! T’es un indépendantiste extrêmiste, exactement le genre de personne qui me fait peur et que je ne veux pas si le Québev devient un pays.

    Hier soir, il y avait du monde de toute nationalité et de toute allégeance politique qui sont venus célébrer sur les Plaines. Merci à Sir Paul ! Bravo à ce spectacle et cette soirée unique qui restera gravé à jamais dans la mémoire des 200 000+ personnes qui s’y sont déplacés.

  14. @Luc: Je pense exactement le contraire de toi; je crois que ce sont des gens fermés d’esprit comme toi qui font que le Québec régresse. Des gens qui n’ont aucune fierté de leur culture, de leur histoire, et qui se comparent toujours à pire (Kiev, Ukraine) au lieu de se comparer à mieux.

    Ce spectacle 100% anglophone de hier soir et le fait qu’autant de gens de Quebec City s’y soient pointés est la démonstration on-ne-peut plus évidente qu’il ne faut pas compter sur la ville de Québec pour assurer la pérennité de notre histoire et de notre langue.

    Le futur est aux particularismes et à la célébration de la diversité culturelle. Tu vis dans le passé avec ta célébration du tout-anglais et ton dogme de l’hégémonie anglophone dans la musique. Les peuples qui réussiront, dans le futur, sont ceux qui sauront être fiers de leurs origines et fêter leurs différences. Ce seront les seuls à pouvoir opposer quelque chose au rouleau compresseur anglophone uniformisant.

    Comme toujours, Quebec City est vingt ans en retard.

    Merci d’être venu perdre ton temps ici. Remarque que pour les gens qui sont bornés, discuter est toujours une perte de temps…

  15. Allons-y point par point:

    1. Le Français à Montréal vs. Québec: une réponse rapide serait que peut-être vous ne savez pas la défendre la culture française à Montréal et c’est pour çà que vous reculez.

    2. Mes Aîeux: Et pourquoi pas faire la comparaison… Il y avait 120000 personnes pour ce spectable et des gens ont été refusé car il n’avait pas prévu l’aménagement pour. Définir un artiste ou un groupe québécois automatiquement comme inférieur en potentiel d’attraction est un signe d’applaventrisme

    3. Le souhait de la population de un qui voulait des événements pour rayooner dans le monde entier. Désolé mais une St-Jean 2 n’aurait pas fait çà . Et de deux, une partie de notre histoire est britanique. Çà nous a donné des tribunaux où on a pas a prouvé notre innocence mais où le procureur à prouver notre culpabilité. Donc un soir de musique anglophone sur 365 jours de célebration – Oui, Québec souffre l’applaventrisme – c’est certain…

    4. Un artiste qui a le statut de Paul McCartney a le droit de choisir ses premières parties.

    5. J’aime ta notion de diversité… elle nous permet de rayonner dans le monde mais sans que personne d’autres rayonnent chez-nous. Le Québec participe à la diversité du monde mais il faut pas que le monde participe à notre diversité. Wow! Sincèrement, je veux t’insulter mais c’est proche en idéologie de la loi sur l’honneur du sang allemand pré-seonde guerre mondial.

    6. Depuis le début de l’année nous célébrons nos racines, tu décides seulement d’oublier les évènements qui le font ou tu les juges, sans argument, trop petit et sans envergure. On a célébré en français et souvent cet année.

    7. Fêter uniquement entre-nous, c’est incestueux et dangeureux.

    8. Mon but n’est pas que tu changes d’opion mais que tu améliores tes arguments pour aller au-delà de propos qui sont trop proche du racisme.

  16. @Jacques F. Martel:

    Point par point moi aussi.

    1) « Le Français à Montréal vs. Québec: une réponse rapide serait que peut-être vous ne savez pas la défendre la culture française à Montréal et c’est pour çà que vous reculez. »

    Parce qu’à Québec vous devez vous défendre? Québec est loin, très loin des Anglophones, et c’est pour ça que vous n’avez pas conscience du danger et des reculs. Si Montréal tombe, vous tombez aussi.

    2) « Mes Aîeux: Et pourquoi pas faire la comparaison… Il y avait 120000 personnes pour ce spectable et des gens ont été refusé car il n’avait pas prévu l’aménagement pour. Définir un artiste ou un groupe québécois automatiquement comme inférieur en potentiel d’attraction est un signe d’applaventrisme »

    – Je ne les définis pas comme inférieur; ce que je dis c’est que Mes Aà¯eux ce n’était pas le GROS spectacle du 400e. Avec les millions gaspillés pour McCartney, on aurait pu se payer une fête de 24 heures, une méga Saint-Jean pendant deux jours complet! Un vrai spectacle célébrant ce que nous sommes.

    3) Concernant ton discours sur l’habeus corpus et cie., non nous n’avons pas à « célébrer » le fait que notre histoire a été britannique. On nous a imposé une histoire britannique, et de nombreux pays non-britanniques (dont la France!) ont des droits au moins aussi bien que les nà´tres. Et d’un point de vue culturel, la France est de loin supérieure tant à la Grande-Bretagne qu’au Canada. Alors non merci fêter notre envahisseur.

    4) Pas vrai que McCartney a le droit de choisir ses premières parties. Au prix qu’il a été payé, on aurait dû lui imposer un Québécois ou lui demander de choisir un Québécois.

    5) Arrête de raconter n’importe quoi. Ta diversité à toi, elle ne vaut rien. Ta diversité, c’est de célébrer ce qui est extérieur à nous et de s’auto-exclure d’une fête qui est la nà´tre. Vraiment faut être borné et voir stupide pour reprocher à quelqu’un de vouloir se fêter… le jour ou l’année de son anniversaire. Le 400e, c’est pas la fête des Britanniques, mais la nà´tre. Et nous célébrer, c’est célébrer notre persistance dans le temps et donc la diversité culturelle mondiale.

    Je te donne néanmoins un point Godwin pour ta référence au nazisme.

    6) « Depuis le début de l’année qu’on célèbre nos racines »… N’importe quoi! Le spectacle de l’année, la magnifique apothéose de ce 400e, le méga-spectacle DOIT être celui où on célèbre nos racines. C’est pas parce que Mes Aà¯eux a chanté ou que deux-trois acrobates d’un cirque qui passe le plus clair de son temps à Las Vegas qu’on a « célébré nos racines ». Au contraire, on ne les a pas célébré. De nous imposer un spectacle entièrement anglophone en tant qu’événement maquant de ce 400e est une insulte innommable.

    7) Fêter sans tenir compte de nous, c’est ridicule et dangereux.

    8) Mon but à moi serait que tu changes d’opinion et que tu te rendes compte que ce que tu dis n’a pas de sens. Ce n’est pas parce qu’on a fait quelques petits spectacles ou activités ça et là qu’on a le droit de nous imposer un méga-spectacle 100% anglophone pour notre anniversaire.

    Tu es malheureusement extrêmement fermé et tu ne te rends pas compte que ta position, si elle était généralisée, entraînerait une régression de notre culture et de notre langue, menant effectivement à une homogénéisation linguistique mondiale entraînant une réduction de la diversité culturelle à l’échelle de la planète.

    Le futur est aux peuples qui s’affirment et affichent leurs différences. Je te laisse le passé, un passé de Québécois peureux de ce qu’ils sont, incapables de s’affirmer fièrement sans avoir peur de se faire traiter de racistes et dont le seul objectif est de parler anglais le plus vite possible.

    Ce passé-là , je te le laisse. Je préfère regarder vers l’avenir, vers cet avenir qui assure une diversité culturelle face au rouleau compresseur anglophone.

  17. @ Belz.

    Lis ça et instruis-toi sur ce que je pense de cette rivalité et de Montréal: http://lequebecdedemain.dansmonblog.com/Premier-blog-b1/La-correction-de-Paris-Match-quand-tous-les-prejuges-haineux-sortent-les-uns-apres-les-autres-b1-p59260.htm

    «D’ailleurs je te considère comme faisant partie de la minorité de gens de Quebec City que je suis fier d’avoir de mon bord.»

    Merci. Ça me rend un peu triste en pensant à l’idée que nous deviendrons des adversaires idéologiques après l’indépendance de notre pays, vu que toi, tu es nettement à gauche et moi, mes idées sont plus campées à droite. Je t’apprécie vraiment en tant que personne et en tant que partenaire pour la préservation du fait français en Amérique et pour la libération nationale du Québec. Montréal est une belle ville, mais un peu trop centrée sur elle-même pour que je puisse y vivre. J’aurais l’impression d’étouffer, vois-tu? Par contre, j’ai bien aimé la visiter l’été dernier. Mais, je préfère vivre à Québec ou ailleurs en région. C’est juste une question de goût. Si je devais absolument aller travaillé à Montréal un jour, je m’achèterais une maison dans le 450. Je n’ai jamais été à l’aise de vivre dans une grande ville avec tout le stress qui y est lié. C’est pour ça qu’à Québec, je vis en banlieue et je suis très à l’aise avec ça.

  18. Tu sais, Jean-Luc, je n’aime pas particulièrement Montréal non plus. Mais je ne la déteste pas non plus. Quand j’aurai davantage d’argent, je vais sûrement aller vivre en Estrie, avc une grande maison et un peu plus d’horizon que la cuisine de mon voisin d’en arrière.

    J’aimerais aussi ajouter que dans ton texte personne n’a marché en 2003 pour « protéger Saddam Hussein », mais plutà´t pour empêcher la guerre en Irak. Les sanctions des États-Unis et de l’ONU et les deux guerres contre l’Irak ont tué davantage d’Irakiens que Saddam Hussein, et de loin.

  19. -« Fumer le calumet de la paix », oublier le passé et tourner la page.

    Est-ce que Sir Paul McCartney aurait le même courage et demander aux Juifs d’oublier les pogroms, les camps de concentrations d’Auschwitz, de Buchenwald, Dachau ? Et le demander devant un four crématoire ? Imaginez quelle serait la réaction des juifs.

  20. @Antipollution: Le problème en général avec les gens qui disent « tout ça c’est du passé, oublions-ça », est qu’en général ils ne comprennent pas comment les mythes fondateurs des peuples sont ESSENTIELS pour comprendre non seulement le passé, mais également le présent, et donc l’avenir (puisque le présent est constamment tourné vers l’avenir).

    Oublier ces mythes, c’est oublier qui nous sommes et nous condamner à la médiocrité qui a toujours guetté les peuples en voie de disparition.

  21. -”Fumer le calumet de la paix”, oublier le passé et tourner la page.

    Est-ce que Sir Paul McCartney aurait le même courage et demander aux Juifs d’oublier les pogroms, les camps de concentrations d’Auschwitz, de Buchenwald, Dachau ? Et le demander devant un four crématoire ? Imaginez quelle serait la réaction des juifs.

    Pardon? Oserait-on comparer la conquête britannique avec l’holocauste? C’est n’importe quoi! Personne ici ne peut prétendre avoir souffert une fraction de ce que les juifs ont souffert sous les Nazis. Pousse, mais pousse égal!

    Arvenez-en! Comme on dit en bon Québécois.

  22. […] que je suis en maudit de voir des bêtises de la sorte sortir sur le sujet. Au point que le texte acide du Dernier Québécois me semble une lecture très claire de ce qui se passe à Quebe… ! Vous voulez voir ce qui m’a mis de “bonne humeur” aujourd’hui, allez voir […]

  23. Bon, ça y est ! Je me suis laissé aller à une critique des critiques très sévères qu’ont reçus ceux qui ont osé critiquer la venue de McCartney à Québec… Je me suis dit que devant tant de hargne, je pouvais me permettre d’en avoir un peu devant le paradoxe québécois. Quant à l’Estrie, excellent choix pour une future place à vivre ! (dixit le blogueur de Sherbrooke 😉 )

  24. M. David, je vous croyais plus intelligent que cela. Si les juifs ont le droit de ne pas oublier leurs passés, leurs défaites ( EXEMPLE Massada) et leurs victoires (EXEMPLE Haman) nous avons aussi ce droit.

    Oui, oui, je me souviens que né sous le lys, j’ai grandi sous la rose épineuse, pas besoin de me le rappeller.

  25. Vraiment, la blogosphère me fait vraiment rire…

    McCartney à Québec, c’était juste un SHOW. Il n’a pas débarqué avec l’artillerie militaire. à€ l’heure où j’écris ceci, il est probablement déjà reparti chez lui.

    Quant au coût relié à sa venue, si on le compare à celui des nombreux programmes – récurrents – de subventions aux artistes québécois, et aux quotas de programmation francophone des stations de radio, Sir Paul n’a sûrement pas coûté si cher que ça, en bout de ligne. Aussi, compte tenu des autres spectacles qui ont eu – et qui auront – lieu à Québec, le fait d’avoir un spectacle dont la tête d’affiche est un britannique connu de par le monde démontre que la diversité est bien au rendez-vous, parce que premièrement, le Royaume-Uni fait aussi partie du monde, et ensuite parce que si l’on avait d’abord voulu fêter l’histoire britannique de Québec, la majorité, sinon TOUS les grands spectacles auraient été anglophones, ce qui ne semble pas du tout être le cas.

    Bref, mon cher Belz, j’ai l’impression que vous faites la même chose que bien des blogueurs; vous grimpez dans les rideaux pour pas grand chose.

  26. @ Belz.

    « 4) Pas vrai que McCartney a le droit de choisir ses premières parties. Au prix qu’il a été payé, on aurait dû lui imposer un Québécois ou lui demander de choisir un Québécois. »

    eeeeeeeee… The Stills est un (excellent) groupe de Montreal et Pascale Picard est Québécoise! Qu’ils chantent en français ou anglais ne change rien au fait qu’ils soient bel et bien de chez nous!

    Le 400ième de Québec nous a permis (a la province au grand complet) d’avoir la chance de pouvoir assisté a un spectacle GRATUIT (faut-it le rappeler?) d’un des deux seuls Beatles toujours vivant!!! Et qu’ils (les Beatles) se soient formé à Liverpool, Kiev, Tokyo, Sidney, Toronto ou Yellow Knife n’aurait absolument rien changé au fait que nous somme EXTREMEMENT chanceux d’avoir eu la visite, dans notre belle ville, d’un des plus grand musicien (à mon humble avis) ayant frà´ler le sol de cette planète.

    Je demeure dans la ville de Québec et j’y demeurerai toute ma vie. Et je suis parmi le peu de gens qui rêvent encore de voir « la belle province » devenir un jour un pays. Mais moi je n’ai jamais eu honte du Québec. Seulement de certains Québécois. Comment peut on être contre la venue d’un si grand musicien dans notre ville parce que son pays ‘à sacré un volé’ au notre il y a de cela plus de 300 ans???

    Non je n’oublie pas le fait que les Britanniques on tout tenté pour nous angliciser. Mais malgré cela, nous parlons toujours français. Pourquoi? Parce que nous le voulons! Et désolé mais le fait que Montréal ‘tombe’ ne changera rien au fais que j’apprendrai le français a mes enfants. Coute que coute.

    Je trouve malheureux que la PEUR de l’anglais servent de prétexte à certaines personne pour critiqué la venue de musiciens aussi talentueux que Sir Paul McCartney.

    « Ce n’est pas parce qu’on a fait quelques petits spectacles ou activités ça et là qu’on a le droit de nous imposer un méga-spectacle 100% anglophone pour notre anniversaire. »

    eeeeeeeeeee… Quelqu’un ta menotté et ta trainer sur les plaines hier soir? FRANCHEMENT, personne n’a rien imposé a personne. Les 200 et quelques milles personne qui étaient présent y était par choix. Et je te garantie que tout le monde à eu du plaisir!

    Es tu seulement aller voir le spectacle??? Parce que sinon, dépense 20$ et écoute sur ta TV et tu te rendra compte que Sir McCartney à fait de gros effort pour nous parler dans notre langue natale.

    De plus, je trouve cela RIDICULE que plusieurs voient la venu de celui-ci seulement comme un geste politique. Paul est venu pour tripper avec les Québecois, et c’est ce qu’il a fait.

    MERCI à€ PAUL!

  27. Tu yoyotes le mà´me, ma foi du crisse! Pis ramolli d’la coiffe en plus! Un vétuste! Un zingué! Un pà´t à tisane! Pète, rà´te, fume, crache, boit, sacre. A part ça il est très distingué ce mà´me. Ce petit coton de citrouille! Arrêtes de nous pomper les oreilles et va faire miauler ton Stradivarius sur ton tas de fumier!

  28. « Mais, appeler une ville à 97% francophone par son nom en anglais, je ne sais pas quoi en penser. »

    C’est de l’anglophobie déclarée au grand jour. Si c’est anglais, c’est mal et Québec ne vote pas assez séparatiste en plus d’avoir une vision complète de la culture des Québécois et non pas une vision nombriliste.

    Québec est le mal, on doit donc dire Quebec city.

  29. @Dominique Dumas: Ta « vision complète de la culture des Québécois » c’est un spectacle 100% anglophone à 4 millions $ pour fêter Quebec City? La « complétude » de notre culture c’est l’aliénation de ce que nous sommes et l’adoption sans équivoque d’une langue étrangère? Non merci.

    @Jay:

    Comment peut on être contre la venue d’un si grand musicien dans notre ville parce que son pays ‘à sacré un volé’ au notre il y a de cela plus de 300 ans???

    Tu n’as rien compris, Jay. Tout est une question de symbole. Nous célébrons notre mythe fondateur, la création de la première ville francophone en Amérique du Nord. McCartney aurait pu être invité au festival d’été de Québec ou à un autre festival si tel festival existe à Québec. Ça n’aurait dérangé personne.

    Ce qui dérange, c’est qu’on l’invite spécifiquement pour fêter Québec, son 400e anniversaire. C’est une insulte innommable. Un peu comme si des Israéliens invitaient un groupe allemand ou des Palestiniens un groupe israélien. C’est une question de symbole, et on ne doit pas cracher sur ce genre de symbole.

    Mais encore là , ce n’est pas tout. à€ la limite, et vraiment à la putain de limite, si McCartney avait été le clou d’une soirée où tous les autres groupes étaient francophones et célébraient ce que nous sommes, ça aurait été moins grave. Mais c’était quoi cette histoire de mettre deux groupes anglophones avec lui? Un spectacle 100% anglophone pour « fêter » Quebec City, c’est d’un ridicule!

    Et désolé mais le fait que Montréal ‘tombe’ ne changera rien au fais que j’apprendrai le français a mes enfants. Coute que coute.

    Et si tu leur offres une culture aussi faible et qui n’a pas le moindre respect pour elle-même, tes enfants n’apprendront probablement pas le français à leurs propres enfants, sauf peut-être en tant que langue seconde, un vieil argot inutile qui, de toute façon, a mangé sa claque il y a 250 ans.

  30. Bravo ! tu lis dans mes pensées Belz ! enfin quelqu’un avec de la profondeur et qui ne s’arrête pas au premier degré…et ne répète pas les inepties entendus sur radio pirate et radio X.

    De plus, si nous célébrons vraiment 400 ans de Québec et non pas 400 ans de francophonie à Québec, elle est où la contribution de l’Angleterre aux événements ? La France elle, y contribuent largement.

    Les gens choisissent les arguments qui leur conviennent, ou ceux qui leur sont fournis par leur radio préféré…ouf

  31. Tabarnac Louis tu beurres pas mal épais! Ton blog va reprendre du gallon comme était le défunt UHEC… Tes propos et ton style de « parler » ressemblent à ceux d’Arthur et de Fillion.
    McCartney à 66ans a donné tout un « show ». Les Beatles étaient mes préférés et Sir Paul de venir fêter avec nous est la cerise sur le gâteau! Nous avons eu la chance d’accueillir une légende mondiale vivante. Un Beethoven quoi! As-tu regardé le spectacle à la télé payante? Question stupide…
    Quand il a brandit le fleurdelysé sur la scène c’était quelque chose à voir! Je suis séparatiste et ça fait chaud au coeur de voir cet artiste unique de brandir notre drapeau au lieu de celui du Canada. Les fédéralistes ont dû manger leur pain noir.
    Un British qui s’est forçé à nous parler français et nous respecter, emmène z’en des gars comme ça! Il a même pris un cours 101 du français à Québec! On ne peut pas en dire la même chose de vos anglophones à Montréal!

    Monttriall est une ville sale ayant de sales Québécois qui parlent anglais entre eux! Faut le voir pour le croire! Ils ne jurent que par l’anglais et se sentent si supérieurs! L’anglais y est omniprésent et vous n’avez pas les couilles de faire respecter notre langue. Ils s’abaissent à leur parler anglais dès qu’il voit qu’ils ont un peu de misère à s’exprimer en français! J’y ai vécu 15 ans et dès que j’ai eu la chance de câlisser le camp, j’ai saisi l’opportunité!
    Salut toute la gang!

  32. « Tu n’as rien compris, Jay. Tout est une question de symbole. »

    Non désolé tout n’est pas qu’une question de symbole.

    Je suis aller voir le show de McCartney pour aller tripper. Comme tout le monde qui y était d’ailleur. Le symbole on s’en crissss.

    On a eu du plaisir et c’est tout.

    Arretez don de capoter pour rien.

    « Et si tu leur offres une culture aussi faible et qui n’a pas le moindre respect pour elle-même »

    J’ai du respect pour ma culture mais pas au détriment de celle des autres. Voila la différence.

  33. @Esteban: Merci pour pour le bon commentaire. En effet, j’essaie toujours d’aller un peu plus loin que les préjugés; j’essaie de comprendre les raisons des comportements des gens… Des fois en bien, souvent, malheureusement, en mal!

    @Le Justicier: Content de te savoir de retour! Es-tu toujours poursuivi par je-ne-sais-plus-qui? 😛 Personnellement, si je l’avais vu brandir le fleurdelisé, après avoir imposé une première partie en anglais et n’avoir pas été en mesure de dire plus de quelques mots en français, je l’aurais hué. Ou, plus possiblement, je me serais abstenu. Dans les faits, je crois que c’est le comité organisateur du 400e qu’il faudrait huer… et les gens qu’ils représentent.

    @Jay:

    J’ai du respect pour ma culture mais pas au détriment de celle des autres. Voila la différence.

    Quelle culture? Tu fêtes le 400e anniversaire de la création de la première colonie francophone en Amérique du Nord et on paie 4 millions $ pour avoir un méga-spectacle 100% anglophone… Quelle culture?

    Comme le souligne avec justesse Esteban, si l’Angleterre fait autant partie de notre culture que ça, elle aurait dû participer aux coûts de la fête, comme la France l’a fait.

    Merci pour vos commentaires!

  34. je trouve qui a des gens qui n’ont pas de vie pour analyser et trouver des crottes ou il y en a pas !!!!
    Ce show n’avait rien de politique (pour une fois !!!!!) et certaines personnes s’entêtent à trouver une tournure croche à ce qui a été un des plus gros évènements de la ville de Québec et du Québec depuis des décénies.
    Chanceux à vous de vous supporter entre vous, si ça peut vous donner une certaine joie; les 250 000 qui étaient sur les plaines ont certainement plus de « fun » dans la vie que vous !!!

  35.  » @Le Justicier: Content de te savoir de retour! Es-tu toujours poursuivi par je-ne-sais-plus-qui?  »

    La réponse est Non et je te dois une fière chandelle!

  36. Tu me dois une fière chandelle?! En quel honneur?

    Ah… C’était une femme, c’est ça?

  37. Tu ne t’en souviens pas? à€ ma demande, tu as retiré certains commentaires qui auraient pu m’identifier par certains esprits malveillants!

  38. Je l’ai écrit sur le blogue de Patrick Lagacé mais je vais le redire ici. Ton blogue pue le racisme et la haine.Rien qu’en lisant les commentaires de certains hystériques, on a des frissons dans le dos. Imagine cette bande de néo-nazis à la tête d’un Québec souverain.Ce serait quoi la prochaine étape? Des camps de concentration pour les anglais et tout ce qui ne ressemble pas à un pur laine? Pourquoi pas la création d’un immense ghetto autour de la ville de Québec avec des barrières, des points de contrà´le, des garders armés et des chiens agressifs pour s’assurer que les citoyens marchent au pas sans oublier bien sur, l’étoile cousue à la manche afin de s’assurer que l’on puisse bien identifier les traîtes.

    J’exagère? Alors faisons un test. Prends ton blogue sur la ville de Québec et remplace le mot « québécois » par les expressions « juifs », « palestiniens », « autochtones », « musulmans ». Tiens si tu veux voir jusqu’ou peut conduire l’intolérance et la haine, regarde le film ‘j’ai serré la main du diable ». Ça t’ouvrira l’esprit.

    Quant à la bande de suiveux de ta secte de « rednecks », il me font penser aux « collabos » français qui sévissaient lors de l’occupation allemande en France. Tu sais ces salopards qui pour quelques privilèges, vendaient leur femme et leur filles aux occupants.

    Soyez heureux, chers tarés. Herr Belz va vous remettre une belle épinglette avec une croix gammée, va vous donner un uniforme des Jeunesses hitlériennes et vous enverra « chasser du juif »…pardon du citoyen de « Québec city ». Comme ça,la tribu de veaux beuglants que sera devenu la nation québécoise sera propre, propre, propre.àŠtes-vous content?

    Mon cher Herr Belz, j’ai pris la liberté d’expédier l’adresse de ton blogue au Service canadien de renseignements et de sécurité (SCRS) histoire de voir s’il ne considère pas tes propos sur Québec comme répondant à la définition « d’incitatiobn à la haine » tel que décrite au Code criminel. On verra ce que ça donnera.

    En attendant, continue à « rà´ter ton baloney » et rendre hommage à ta personnalité narcissique.

  39. @Le Justicier: Je me souviens que tu m’avais demandé d’enlever tes infos, mais tu n’as jamais voulu me dire qui te poursuivais. Dans tous les cas, je suis heureux pour toi que les choses aillent mieux!

    Malheureusement, il y aura toujours des tarés qui préfèrent s’acharner sur les gens et les insulter plutà´t que de proposer des arguments crédibles.

    Comme on dit, entre nos deux messages y a comme un peu de friture sur la ligne! 🙂

  40. Tu as raison pour la friture…ce pauvre Morissette divague. Un petit tour à Robert Giffard lui ferait du bien.

  41. Paraît qu’ils ont des chambres plus que confortable là -bas; c’est Jacques St-Pierre qui me l’a avoué! 😀

  42. Mon dieu, je troll mon propre texte sur mon propre blogue. Faut le faire… Haha! 🙂

    Bon, sérieusement, de retour au sujet principal (*voix sérieuse*): chacun son opinion.

    Voilà , c’est dit.

  43. @Belz
    « Quelle culture? Tu fêtes le 400e anniversaire de la création de la première colonie francophone en Amérique du Nord et on paie 4 millions $ pour avoir un méga-spectacle 100% anglophone… Quelle culture? »

    Pour le 4 millions, s’il serait possible de faire le calcul de toutes les retombés de ce spectacle pour les commerçant, hà´telier etc. de la ville de Québec, je suis persuader que le bilan serait positif. Et si ta vision du 400ième de Québec repose uniquement sur le spectacle du 20 juillet alors la, tu a un sérieux problème… Visite le site du 400ième et tu y retrouveras pleins d’activité aillant un rapport direct avec nos ancêtres de France :
    -Fête du cinéma français
    -La Grande Traversée et Le Retour aux Sources
    -Le Grand Livre de Champlain
    -Le Louvre à Québec. Les arts et la vie
    -Retournez dans le temps avec le Surveyor

    Le 400ième, on le fête toute l’année!!!

    Ok, il n’y aura pas d’autre spectacle de cette envergure a Québec cette année. Pourquoi??? Parce qu’aucun groupe Québécois ne connaitra un succès aussi immense que celui des Beatles. Aussi bien t’y faire! Céline… c’est Céline… Elle a ben beau avoir une belle voix, t’en qu’a moi, la meilleur de ses chansons ne vaut pas le 100ième de la moins bonne chansons des Beatles… Je suis certain que 90% de ces fans ont entre 35 et 55 ans! Contrairement à Paul qui rejoint les enfants de 7-8 ans et les personnes de plus de 90 ans!!!

    @Gilles
    « Je l’ai écrit sur le blogue de Patrick Lagacé mais je vais le redire ici. Ton blogue pue le racisme et la haine. »

    Bien dit! Et c’est la raison pour laquelle j’ai décider d’y répondre. C’est la première (et probablement la dernière) fois que je prend le temps d’écrire sur un blogue…

    Je l’ai déja dit et je le répète : MILLES MERCI à€ SIR PAUL MCCARTNEY!

  44. @Jay: Oui, il y a d’autres événements, mais aucun méga-événement qui fête nos origines. Aucun. Faudrait pas faire une deuxième St-Jean disent certains… Et pourquoi pas? POURQUOI PAS? Une fois par 400 ans, c’est pas coutume! On aurait pu faire quelque chose de GIGANTESQUE, de titanesque avec l’argent qu’on a donné à McCartney.

    Et tu ne parles pas des deux groupes qui l’ont accompagné. Comment se fait-il que les deux groupes étaient anglophones? Quelle image lance-t-on ainsi aux Québécois, sinon que c’est correct de renier ce qu’on est et de se représenter dans la langue dominante (et qui nous domine de plus en plus chaque jour).

    Tu as raison pour Céline Dion, mais y a d’autres groupes, non? Et où était l’homme à Félix Leclerc pour les 20 ans de sa mort, ce grand bâtisseur de notre imaginaire collectif? Et où était Vigneault, et tous les autres? Et les jeunes groupes de la relève?

    On aurait très bien pu inviter McCartney pour le festival d’été au lieu de faire passer son spectacle pour le grand événement des 400e alors que sa présence est une insulte à ceux qui connaissent un minimum leur histoire.

    Tu as le droit de penser que c’est du racisme, mais moi au contraire je trouve que c’est ta position (et celle de ceux qui pensent comme toi) qui est fermée. Nous, nous proposons des solutions, des compromis, des arrangements, afin de nous célébrer. Nous sommes ouverts sur la pluralité des peuples de la Terre, qui, pour assurer leur survivance face à une langue anglaise dominante se fêtent et sont fiers de ce qu’ils sommes, fiers de préserver ce qu’ils sont. Et vous? Vous êtes bornés. Vous vous contentez de répéter ad nauseam, comme des perroquets, « merci Paul », « Thank you Sir McCartney » et vous refusez d’admettre que c’est votre position qui est intransigeante et qui, de par votre à -plat-ventrisme devant le rouleau compresseur anglophone, favorise l’homogénéisation des peuples et la disparition des cultures minoritaires.

    C’est à cause de gens comme vous que le peuple québécois recule et que la diversité culturelle sur Terre régresse.

  45. Fêter les 400 ans ce n’est pas que fêter la culture francophone. Si McCartney s’est révelé être le point marquant du 400e, c’est parce que c’est un icà´ne de la musique et que ses chansons sont enfouis dans la conscience collective. Il fait partie de l’histoire de nos vies. C’est un privilège d’avoir pu l’avoir à Québec, lui qui n’a fait que trois concerts cette année.

    Pourtant, une poignée de Mourialais semblent juger nécessaire de jouer aux bons bergers en rappelant aux québécois de Québec qu’il ne devrait pas écouter de musique anglophone. Quel signe immonde de fermeture. Le gars se présente, prend le temps de parler français, agite le drapeaux québécois, viens fêter avec nous quoi… Rien à faire, le plateau n’est pas fier de nous.

    Fêter les quatre cent ans d’une ville c’est certainement fêter sa langue, mais c’est aussi fêter la joie, la musique, la mémoire, son ouverture au monde, tout ce qui fait que la vie en vaut la peine quoi.

    Le concert de Paul a été un moment historique à Québec. J’y suis allé et j’ai adoré. Tous ceux qui y sont allés ont adorés. Tant pis si les montréalais ne sont pas fiers de nous. Moi j’ai eu du fun.

  46. je propose aux illuminés des radio pirates et radio X de mettre les extraits audio en lien, ça irait plus vite que relire 1000 fois vos ineptie vides de sens. Vous sortez toujours la même cassette. àŠtes-vous capable de formuler d’autres mots que ceux que vous entendez ? àŠtes-vous capable de formuler et d’analyser par vous-même une situation.

    misère

    Quand on n’a pas de contenu on l’emprunte aux autres et on fait comme la masse, c’est plus réconfortant ! Ça donne l’impression de détenir la vérité…

    un autre qui souhaite nous reparler de Vigneault, Lapointe, Mourial et autres phrases pré-mâchés, pré-digérés ?

  47. @Belz et @RedSaber: Je trouve enfin sur ce site des gens qui pensent comme moi. Les gens de Québec devraient s’affirmer et cesser de nous faire honte. Ils devraient cesser d’être des à -plat-ventristes devant la supériorité britannique, et ainsi faciliter notre émancipation.

    Ainsi, ils devraient:
    – Bulldozer le Château Frontenac, parce que c’est le symbole de la ville de Québec mais avant tout un héritage britannique
    – Ensevelir la citadelle parce qu’elle a été le siège de la domination militaire des britanniques sur la Nouvelle-France, et surtout y arrêter le changement de la garde qui perpétue cette mémoire
    – Brûler le manège militaire (oups, c’est déjà fait)
    – Construire de beaux condos huppés et des stationnements sur les plaines d’Abraham pour éliminer les traces du champs de bataille où nous avons subit notre amère défaite
    – Redynamiter le monument de Wolfe, qui ne cesse d’être reconstruit à chaque fois
    – Démolir la gare du palais et 50% de tous les artéfacts historiques du vieux Québec qui nous rappellent la victoire britannique

    Wow! Je me sentirais alors vraiment libéré du joug britannique qui pèse sur nous, je cesserais d’avoir des ulcères d’estomacs lorsque je marche dans le vieux Québec!

    P.S. Ce texte est une satire (ironie), tant qu’à disjoncter et dire des absurdités, je veux en profiter moi aussi 😉

  48. @ un passant: Si tu ne peux pas faire la différence entre des promoteurs de culture étrangère et du béton, ça c’est ton problème, pas le nà´tre! Le béton, il ne te parle pas en anglais ni ne t’incite à te fêter en anglais ni même à te fêter en anglais.

    Du béton, c’est juste du béton, et oui, l’architecture britannique, nous l’avons adopté. Ce qui ne signifie pas que nous adoptons la langue anglaise comme langue du Québec ni que nous renions nos origines en se laissant fêter dans une langue qui n’est pas la nà´tre dans un spectacle qui n’est pas le nà´tre et pas des groupes qui ne sont pas des nà´tres.

  49. 4 millions$ pour le show de Sir Paul? Comparé aux multiples programmes récurrents de subventions aux « tartistes » québécois, que l’on impose aux radios, à hauteur de 60+%, c’est une AUBAINE!

    à€ mes yeux, la culture québécoise francophone est d’ores et déjà une culture imposée; on nous oblige à écouter les artistes francophones dès le moment où l’on veut écouter une radio où l’annonceur parle en français. C’est pourquoi les radios de rock, de jazz, etc., sont toutes anglophones, au Québec. Les quotas de « français » à la radio représentent déjà un non-respect du choix des auditeurs, et une fermeture à la culture d’ailleurs.

    Je ne surprendrai probablement personne si je me définis comme un fidèle auditeur de CHOM. Je regrette, mais la radio francophone, j’suis pu capable!

    D’un autre cà´té, ce n’est pas de ma faute si le québécois moyen – y compris celui du Plateau – a la vilaine habitude de chier sur tous les québécois qui réussissent à l’étranger et/ou en anglais. N’était-ce pas justement à Québec où la population ne « voulait rien savoir » d’un show gratuit de Céline Dion? J’aimerais que l’on éclaire ma lanterne, là -dessus…

  50. Je veux surtout pas te faire de peine, mais sur les Plaines dimanche, il y avait presque autant de gens de Montréal que de gens de Québec. Et on ne parle pas encore des gens (nombreux) qui ont payé pour le voir sur Illico. Bon sang, ils enrichissent Quebecor Media, en plus !
    « Ouais, mais c’est le monde de Montréal cons, c’est pas de eux que je parle. »
    Conclusion : Tu es pas mal tout seul à fitter dans ta définition du Québec…
    Le problème, c’est que l’événement de dimanche n’a pas été célébré seulement à Québec. Il l’a été partout au Québec. Parce qu’un peuple en santé a assez confiance en lui pour entendre une des plus grandes stars de la planète, sans craindre de perdre son âme pour autant.
    – Un indépendantiste sur le party depuis le début du 400ème.

  51. @V: Ben ouais, c’est ça. La prochaine fois vous inviterez Howard Galganov pour animer votre petite fête. De toute façon, quand on a oublié le sens du mot « anniversaire » on peut bien acclamer n’importe qui pour n’importe quelle raison.

    Le peuple québécois, un peuple en santé? Hahaha, elle est bonne. Ouf, sérieusement, je la ris encore. Le français recule, la musique produite est de plus en plus anglophone (merci aux gens comme toi), on a un des taux de suicide les plus élevés au monde. Ça va bien madame la marquise!

    Tous en choeur, chantons notre histoire: « Happy birthday… »

    Je m’en tiens à mon analyse.

  52. Belz,
    J’aurais une question pour toi. O๠étais-tu en 2000 lors du 400ème anniversaire de la ville de Tadoussac ? Je ne crois pas t’avoir vu ruer dans les brancards pour qu’on fête la première ville canadienne, québecoise qui plus est, et qui est aussi le vrai berceau de la francophonie.

    Pourquoi ne pas accepter le fait que ce n’est que la fête d’une ville, et que la ville qui fête sa fête invite qui elle veut ?

  53. Est-ce que Tadoussac est notre capitale?

  54. @Belz: Comme tu as réduit mon dernier commentaire à « l’architecture britannique », je me sens donc obligé de te l’expliquer. Mon point était: certaines personnes voient comme menaçant tout ce qui est anglais, même des choses insignifiantes; ce sont eux les vrais complexés.

    Comme vient de l’exprimer si bien V:

    « Parce qu’un peuple en santé a assez confiance en lui pour entendre une des plus grandes stars de la planète, sans craindre de perdre son âme pour autant. »

    Pour remettre les pendules à l’heure, les gens de Québec se perçoivent (à juste titre ou non) comme le porte-étendard de la culture canadienne-française, et en tire une grande fierté: leur attribuer d’autres intentions est farfelu. Ils ne sentent pas leur identité menacée par un spectacle de Paul McCartney. Le lendemain, ses adolescents vont continuer d’écouter les postes de radio francophones… une réalité qui diffère de biens des jeunes francophones de Montréal.

  55. Moi qui allais pondre un long texte pour répondre au passant, je suis bien content de constater que son commentaire n’était qu’une farce. Des condos sur les Plaines d’Abraham après nous les avoir rendu il y a 100 ans?????? Vive un autre Mont-Orford!!!!!!!!!! Détruire le Château Frontenac et la Citadelle serait un pur non-sens!!!!!! En fait, même si c’est ironique, je suis d’accord pour dire que le monument de Wolfe n’a jamais eu sa place. Glorifier le chef de l’armée qui nous a lavé dans le cadre de la plus importante défaite de toute notre Histoire, c’est ça faire le jeu de l’envahisseur colonisateur anglais, du Canada et des monarcho-fédérastes incultes de leur Histoire! Moi, j’emmerde ce monument.

    @ Esteban.

    Juste par curiosité, habitez-vous sur le Plateau?

    @ Richard3.

    «à€ mes yeux, la culture québécoise francophone est d’ores et déjà une culture imposée; on nous oblige à écouter les artistes francophones dès le moment où l’on veut écouter une radio où l’annonceur parle en français.»

    Alors, si je comprends bien, on vous tord le bras et on vous casse les deux jambes si vous osez ne pas écouter de la musique francophone?????????????? Vous savez, personne ne vous empêche d’ouvrir une station de radio typiquement anglophone avec des idées monarcho-fédérastes et anglophiles à tour de bras à l’image de la station états-unienne de fausses nouvelles Fox (Faux) News que les cons amerloques républicains ont conçu pour modeler le monde à leur propre image de corrompus!!!!!!!!!!!

    @ Belz.

    Je t’imagine très bien en train de sourire, triompher et te flatter la bedaine après avoir réussi à susciter autant de commentaires dont le nombre frà´le presque ce qu’on pouvait retrouver sur feu UHEC. Par contre, je crois que j’ai le droit, en tant que citoyen, de faire savoir, voire même d’afficher, mon plus profond mépris envers tous ces Montréalais déconnectés du Plateau pour lesquels chier sur la ville de Québec est un sport national. En tant normal, jamais Québec a le tiers de toute la couverture médiatique, car Montréal monopolise tout et elle en retire un avantage certain, alors que nous sommes la Capitale nationale du pays du Québec. Il a fallu que notre mairesse meure et qu’un nouveau maire soit élu pour que vous vous rappeliez un peu que l’on existe. Certains Montréalais (pas ici, mais sur vos ondes radio animées par vos p’tits humoristes à 5¢ même pas drà´les) se plaisent à dire que Québec est la place des échecs, des flops en allant même dire que ce n’est qu’un «gros village» ou une «p’tite bourgade rurale où vivent des incultes, des consanguins et des trisomiques qui sont un mystère politiquement parlant».

    Planète-Mourial n’a pas le monopole de la réussite: les Jeux olympiques, le Stade olympique, les Mondiaux aquatiques, les Outgames, etc. Ça, ce sont VOS échecs, VOS flops, VOTRE médiocrité et VOTRE ignorance de la bonne gestion. Que dire aussi de toutes VOS patentes subventionnées et payées par TOUS les Québécois(es), hein? Vous nous emmerdez avec tout ça, rien de plus rien de moins. Bravo! Vous trouvez d’excellents moyens de mettre votre ville malpropre «sur la mappe», pour paraphraser votre ancien maire, Jean Drapeau, le plus grand criminel à ne jamais avoir oeuvré en politique municipale au Québec. Il faut que tu te rendes compte que Planète-Mourial n’est qu’une ville nombriliste habitée par des gens qui ne sont jamais sortis de leur sacro-sainte île, et dont on entend parler seulement lorsque leurs fifs baissent leurs culottes en pleine rue et se mettent des plumes de flamands roses dans le cul pendant leur putain de défilé et lorsque Saku Koivu pète de travers. Longue vie à Guy A. Lecave et à toute la gau-gauche caviar montréalaise de la sacro-sainte Clique du Plateau! Nettoyez donc votre ville avant de continuer à nous donner des leçons, à Québec et aux régions!

    La seule chose que nos deux villes ont en commun, c’est que nous avons eu presque à la même période deux fumistes à la tête de nos villes respectives: Jean-Paul L’Allier et Pierre Bourque!!!!!!! Note que Gérald Tremblay n’est pas mieux, car il n’a pas les couilles pour prendre les décisions qui s’imposent, il n’a pas de coeur au ventre. Je l’ai déjà dit: ça vous prend un Régis Labeaume, une Andrée Boucher, un Jean Tremblay et un Stéphane Gendron à Montréal, car remettre votre ville sur les rails est une véritable tâche de titans.

  56. @un passant: Je trouve ton hypothèse intéressante. Ça rejoint un peu ce que j’ai déjà écrit, c’est-à -dire que les gens de Québec n’ont pas conscience de la situation dégradée du français parce qu’ils vivent dans un grand village francophone plutà´t isolé.

    Bref, si leur identité n’est pas menacé par le pervertissement de l’anniversaire de la fondation de Québec, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils n’ont pas la conscience aà¯gue de leur identité culturelle et de leur rà´le historique.

    En somme, on ne pourrait pas les blâmer et les accuser d’être des sans-coeur, mais simplement peut-être d’être naà¯fs et trop refermés sur eux-mêmes pour constater à quel point la situation du français est critique au Québec et à quel point nous avons impérativement besoin de célébrer nos racines, ne serait-ce qu’une fois de temps en temps!

    Mais peu importe ce qu’on en dit, ça ne change rien aux faits: on fête le 400e de la première ville francophone en Amérique du Nord avec un spectacle entièrement en anglais et ça, c’est une vraie gifle à ceux qui ont leur nation à coeur.

  57. Oups: «En temps normal…».

  58. Ce n’est pas tout, je cite Stéphane Laporte:

    «En juillet, à Québec, il y a 102 activités organisées par le 400ième de Québec. 102 ! Cent une de ces activités ne mettaient pas en vedette un Sir britannique. 101, ça tombe bien. La 102ième était celle de Paul. Et elle a été brillamment réussie. Un souvenir impérissable pour tous ceux qui y étaient.

    Il n’y a rien de choquant là -dedans. Ce qui est choquant ce sont ceux qui s’entêtent à s’offusquer. Vous vous êtes trompés de combat, ça peut arriver aux meilleurs des justiciers. Sauf que ce sont tous les nationalistes québécois qui ont l’air fafouins. S’opposer à un spectacle de Paul McCartney, c’est ridicule, me semble qu’il y a d’autres choses à dénoncer au Québec.

    Paul a parlé en français, bien sur. Il a branlé un drapeau québécois. Il a dit : « Je t’aime Québec ! ». Excellent. Mais sa meilleure réponse aux détracteurs, il l’a faite par la bouche de ses chansons.

    Hier Paul a chanté l’amitié (Hey Jude), la liberté (Blackbird), l’amour (My love), la paix (Give peace a chance de John), l’humanité (Eleanor Rigby). Il a chanté plus haut que les chicanes de clochers. Il a chanté pour le ciel en entier. Fallait être sourd de fausses convictions pour ne pas vouloir l’entendre. Pour refuser de se joindre à lui. Pour ne pas fumer le calumet de paix.

    Et ces dernières paroles furent ce qui est probablement le plus beau vers de l’histoire de la chanson pop :
    And in the end
    The love you take
    Is equal to the love you make

    Et à la fin,
    L’amour que vous prenez
    Est égal à l’amour que vous donnez.

    Le sens de la vie résumé en 15 mots. McCartney, fallait pas le bouder. McCartney fallait l’écouter.

    Avant d’être des Québécois, des Anglais, des Arabes ou des Juifs, on est des êtres humains. Et ça fait du bien, l’espace d’une soirée, d’avoir envie d’être en harmonie, toute la gang ensemble.»

    Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20080721/CPBLOGUES08/80721183&blogdate=20080721&cacheid=20080721

  59. Belz… get a life.

  60. Beltz je te respectais mais la je dois dire que tu fais gros colon de la ville.
    J’espère que ton esprit logique te reviendra avant Pâques ou la Trinité

  61. Voici un petit lien sur les prix du tourisme gagné par Québec. De quoi déranger bien des intellectuels du plateau qui pensent que Québec est complexée:

    http://www.quebecregion.com/e/med-classements.asp

    August 2007
    Travel + Leisure — 2007 World’s Best Awards
    – Québec City ranks 5th among the 10 best cities in the U.S. and Canada.

    November 2007
    Condé Nast Traveler (USA) — Top 100 – The Best in the World
    – Québec City ranks 4th among the 10 best destinations in the Americas (excluding the United States).

    November / December 2006
    National Geographic Traveler — 94 Places Rated
    – Québec City ranks 6th as a destination recognized for its exceptional universal value.

    Que cela plaise ou non, Québec est une destination touristique internationale (5,1 millions de touristes par an dont 1,1 million de l’extérieur du Canada). Une mauvaise presse internationale qui fait passer les Québécois pour des fanatiques a des répercussions importantes et constitue un dérapage inacceptable.

    Luc

  62. Bon je crois que j’ai assez expliqué mon point de vue. Si je devais continuer, je me répéterais probablement.

    Tout ce que je peux ajouter, en conclusion, c’est que selon moi le futur est aux peuples, aux particularismes, à l’anti-mondialisation puisque de toute façon la mondialisation économique n’existe que grâce au pétrole à bas prix, une situation qui est presque terminée. Le futur est à la célébration des peuples, à la fête de ce qui nous différencie parce que c’est seulement dans le constat que nous sommes différents et le respect d’accepter cette différence qu’une égalité peut naître entre les peuples. Et pour que cette différence et cette spécificité existent, il est primordial de se respecter nous-mêmes et de respecter nos symboles, nos mythes fondateurs, nos valeurs et notre langue. Car c’est seulement de la force de notre culture et de sa pérennité que pourra naître une égalité où disparaîtra la peur de voir nos valeurs et ce que nous sommes disparaître.

    Merci à tous pour vos commentaires. La plupart était très bons, d’autres moins, mais tous furent intéressants à lire. à€ un prochain texte!

  63. Et si on se séparait de Montreal ?
    Allez vous finir par nous sacrer la paix, vous les nationalistes bornés?

    Lisons les livres d’histoire: La France A ABANDONNEE la nouvelle france aux anglais, « quelques arpents de neiges », c’etait ca le Quebec pour nos « cousins ».

    Dans combien de pays d’Europe parles t on plus qu’une seule langue?
    Tout le monde au Quebec devrait etre bilingue.

    La « culture » francophone Quebecoise? La poutine ? La biere ? Gilles Vignault, un parasite de l etat? Eric Lapointe un saoulon drogué ?
    Normand Brathwait ? TVA?
    SVP Arretez moi ca!
    Rester donc sur votre ile avec votre mentalité d insulaire xenophobe, raciste et separer vous, ca sera un bon debarras pour le reste du quebec.
    On va arreter de payer pour vous autres, et on va finallement arreter d entendre parler de l ‘echangeur Turcot, du stade et toutes vos belles conneries.

    L anglais n est pas une menace, bande d’epais, c est une opportunite de grandir !
    Rester petit dans votre ti monde imaginaire…

  64. Venant d’un Montréalais, ce texte m’arrive à peine à la cheville et encore, je suis gentil.

    Cet homme essais de nous faire la morale sur l’anglais alors que sa ville est prise avec de sérieux problèmes de langues, de pollution, de criminalité, de béton gris, de viaduc qui tombent, etc

    – à€ Québec, je peux laisser la porte débarrée sans avoir la chienne.
    – à€ Québec, il vient de s’écouler presque 2 ans entre le meurtre d’un bébé naissant la semaine dernière et le meurtre précédent, en 2006.
    – à€ Québec, je suis assuré de me faire servir en français dans le centre-ville et partout ailleurs.
    – à€ Québec, c’est propre.

    Et c’est quoi cette frustration passée sur le spectacle de Paul McCartney? Il nous aurait fallu inviter Vigneault et compagnie encore une fois? Invitez Lapointe au lieu de Paul McCartney? Avec France d’Amour et Paul Piché en première partie?

    Ça s’appelle la St-Jean ça mon ami. Et crois-moi que les Québécois, les vrais, ceux qui résident à Québec, en ont plein le cul de toujours avoir des artistes locaux pour les gros shows.

    Pour une fois que le Festival d’été a un programme digne de ce nom, on se laissera pas insulter par un frustrée de Montréal qui de toute évidence déteste la Ville de Québec, Capitale Nationale.

    Paul McCartney
    Céline Dion
    Charles Aznavour
    Van Halen
    NOFX
    Primus
    Stone Temple Pilot
    yclef Jean
    The Musical Box
    Linkin Park

    Tout ça en l’espace d’un mois, et pour seulement $30 pour TOUT ces spectacles!

    C’est peut-être ça qui frustre l’auteur de ce blog… parce que l’anlais est pas mal plus problématique à Montréal qu’il peut l’être sur les Plaines l’instant de quelques spectacles.

  65. @ Jean-Luc Proulx : n’importe quoi…en plus je suis de Sherbrooke…vous êtes vraiment parano à Québec coudonc avec le plateau ! arrêtez d’écouter les inepties des autres (radio et cie) et sortez de chez vous. Je parle parfaitement anglais, j’aime l’anglais, mais pas pour fêter le 400e de la capitale francophone du Québec, c’est clair. Quel autre endroit au monde ferait une telle chose ?

    Défendre un tel point démontre clairement une étroitesse d’esprit.

    En passant c’est pas 60% mais 65 % de musique francophone imposé, et au Canada anglais c’est pareil, eux ils doivent avoir 65 % de contenu Canadien. Pourquoi ? parce que sinon nous n’aurions aucune culture, en fait si, celle des américains, si on peu appeler ça de la culture.

    N’en déplaise à ceux qui préfèrent la musique anglo, un peu se définit par sa culture, sans les tartisses québécois comme vous dites, on n »aurait pas d’identité propre à nous.

    C’est facile de répéter les niaiseries que vous entendez, vous renseignez-vous ? vous faites la même chose que d’autres dans le passé, vous rejeté des idées sans même les analyser sérieusement…avec un jugement comme ça, la terre serait encore plate.

  66. peu = peuple

  67. C’est justement ce que je me disais… J’ai probablement plus en commun avec un gars de Vancouver qu’avec un nationaliste raciste de Montréal…

    Ayoye… en lisant ce genre de billet, ça ne me donne vraiment pas le goût d’embrasser la cause souverainiste, mais bon, il doit se foutre de nous aussi m’enfin!

    C’est vraiment triste de voir des gens bornés qui parle des Anglais comme des envahisseurs… ayoye!

  68. Ben ouais, un jour, il va finir par se calmer, lui aussi.

    J’ai déjà été jeune, moi aussi; j’ai déjà été très souverainiste. Il me manquait quelques mois d’âge pour voter au référendum de 1980, et j’ai voté « oui » en 1995. Et à force de voir ce qu’est devenu le PQ (il y a pire; Québec Suicidaire!), je regrette amèrement ce choix, et suis finalement très heureux de faire encore partie du Canada.

    Car avant la culture, avant l’identité, le niveau de vie d’un peuple se calcule d’abord en dollars. Et tant que le Québec sera dans le peloton de queue des états nord-américains dans la majorité des classements économiques, la souveraineté ne sera que du pelletage de nuages. Ce serait échanger le gouvernement fédéral contre la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Et je suis loin d’être convaincu que l’on gagnerait au change.

    Le quota est de 65%, alors? C’est pire que je pensais! Remarquez bien que même à ce niveau, cela n’empêche pas les autres cultures d’entrer chez nous, et encore davantage depuis l’avènement d’Internet. En passant, Jean-Luc Proulx, si vous aviez lu la phrase suivante de celle que vous avez cité, vous vous seriez bien rendu compte que je répondais déjà à votre appréhension. En écoutant CHOm, je suis peut-être « pogné » avec The Guess Who, et April Wine, mais c’est déjà moins pire que de souffrir Daniel Bélanger et Marie-Mai.

    On peut donc gueuler contre un spectacle 100% anglophone, sur les Plaines d’Abraham, mais à lui seul, « Macca » fut sûrement plus payant, pour l’économie de la ville de Québec, que tous les artistes de la dernière Saint-Jean réunis. De plus, ce n’est sûrement pas depuis Montréal, que ce soit du Plateau Mont-Royal, d’Hochelaga-Maisonneuve, ou de Cà´te-des-Neiges, que l’on peut jauger l’impact, sur l’humeur des gens présents, d’un spectacle présenté à Québec.

    En bout de ligne, si le fait d’être québécois m’oblige à penser comme certains commentateurs, ici, dont l’auteur de ce billet, je crois que je devrai penser sérieusement à quitter pour l’Ontario, moi aussi.

  69. Je pense que vous aviez bien raison Richard…

    Et un jour, peut-être que ceux qui veulent leur indépendance au Québec l’auront… lorsqu’il ne restera que des Québécois de souche et que tous ceux un tant soit peu ouvert sur le monde auront quitté la province!

    Certains nationalistes québécois me font penser un peu à ce qui se passe en France actuellement (mais à moindre échelle évidemment).

  70. hahahaha et ça se pense brillant ! c’est fabuleux ! vous lire c’est comme lire Lynda Lemay faire une chanson sur l’économie…aucun argument béton, juste de la rancoeur mal placé… Vous devriez faire de l’humour

  71. La vrai question est quand le quebec va se séparer de Montreal, le quebec avance, les montrealais et leur insignifiance politique recule, combien de temps encore la province va tolerer que sa déchetopole soit un poids a porter!!!

  72. Beau texte de Montréalais raciste anglophobe. La façon de « défendre sa culture » ainsi discrédite cette dite « culture » fabriquée de toutes pièces à coup de subventions, dans un exercice de révolution culturelle entre le Maoà¯sme et Goebbels.

    C’est le culte du national-socialisme, pour ceux qui aiment se toucher sur le nationalisme exacerbé et du socialisme dit « progressiste ».

    Si Montréal franco était séparée, on aurait encore plus une grande et éloquente démonstration à la fois de pauvreté financière mais aussi de pauvreté culturelle étant ce qu’il doit y avoir au monde des nombrils de plus replié sur soi-même.

    Montréal franco est une des régions les plus pauvres du Québec, qui vit déja de l’essor économique des autres régions, la périphérie de Montréal, et la puissance économique du centre du Québec qui se retrouve avec des taux de chà´mages de la moitié de ceux de Montréal (4,5% Québec et Chaudière-Appalaches vs 8,5 pour Montréal).

    Parlez-moi de minabilisme, d’ethno-centrisme, de ghetthoà¯sme, de culture de la défaite… Je vous dirai Montréal francophone.

    Comme si on devait demander la permission aux racistes anglophobes de Montréal pour inviter un méchant anglais à notre fête! Crétins!

    …et ce texte de blog représente très bien cette situation: Avoir la tête dans son cul.

    Bravo pour le spectacle des BB, je vous envie!

    P.S. L’idée de séparer Montréal de Québec revient à Québec d’abord, on est tellement écoeuré de vos complexes, des arrièrés intellectuels du plateau, des gauchistes dépendants des subventions, du million de BS autour du stade…

  73. Wow! Si tous les gens de Québec sont autant haineux et a droite que les derniers commentateurs je comprend l’auteur du blog de vouloir se separer! On dirait un discour sorti tout droit du début des années 80. Pas surprenant que Québec soit si en retard sur Montréal avec une idéologie comme celle la! La chasse aux BS, la glorification du taux de chomage et autre discour ne tenant pas compte du multi-culturalisme de Montréal et du fait que Montreal n’est pas dépendant de l’argent du gouvernemnt comme Quebec qui est noyée sous l’argent du provincialé Un très vieux discour qui malheureusement survit a Quebec, dans une ville qui me fait honte quand je lis ça.

  74. mets-en ! Moi j’ai la chance de travailler sur la route, je vais souvent à Montréal et à Québec et je résume toujours comme ceci : Québec c’est beau, Montréal c’est le fun.

    Ça défend la liberté d’expression, en voulant empêcher les autres de penser autrement qu’eux…et ils ne font que répeter les choses qu’ils entendent. Ils ont tous voté oui dans le passé, parce que tout leur entourage votait oui, et comme c’était de bon ton, c’était le choix à faire. Mais comme maintenant, leur idole radio dit le contraire, ils suivent tous comme des moutons, tiennent le même discours haineux…

    Sérieusement, vous n’êtes que des suiveux, hargneux, haineux, ça s’est génant. Vous passé votre temps à vous comparer plutà´t que de vous valoriser, et vous avez plein de chose pour vous valoriser (mis à part votre maire).

    🙂

  75. Montréal… c’est tellement l’fun un show des BB, pis chier ensemble sur Québec! Fuck it, Montréal c’est moche et poche. à€ part la fin de semaine du Grand Prix, on s’emmerde royalement à Montréal, et on s’invente des buzz pour continuer de croire que tout va… Je vais une fois par mois à Montréal, et c’est pas là que je m’amuse… C’est là par contre que les balles sifflent… Trois fusillades juste hier soir! C’est l’fun!

    Montréal ville de la paix, avec le ghettoà¯sme et les guerres de clans, Québec ZÉRO meurtres en 2007. Continuez de vous masturber!

    Droite-gauche, avec des oeillères bien Montréalaises on classe ça comme progrès-arrièré.

    Pourtant, les gens qui sont un peu plus équilibrés et moins dépendants, savent bien que le statu quo (conservatisme) au Québec c’est le nationalisme-socialisme privillégié par les dissipateurs de richesse du Québec Solidaire, dont Montréal a le seul compté qui peut mettre ce parti en deuxième position.

    Les gens qui travaillent fort et qui veulent travailler fort n’ont jamais le discours des perdants qui veulent rester chez eux à se pogner le cul comme les bougons de l’est de Montréal.

    Racistes, anglophobes et parasites de société.

    Oui séparons Montréal, les cigales qui ont toujours besoin des fourmis travaillantes pour se faire vivre.

    Montréal veut dicter à Québec pour qui voter, qui inviter à sa fête… Qu’on laisse Montréal croupir dans ses problèmes chroniques, les donneurs de leçons déconnectés du reste du monde.

    Salut les insulaires isolés!

  76. @tous les montréalais!
    Montréal est une ville de débris. Misérable ville de débris! Et des épluchures dans toutes les ruelles. Ça sent la marée basse et les résidus de pissotière! Et puis y’a Marie-cochon qui pourrait vous récurer la couenne une fois l’an! Vos insultes envers la splendide ville de Québec ont autant d’effets qu’un pet de nonne sur un vitrail de la cathédrale! A force de faire des gouzigouzis, vous allez attraper la grulette! A tous les bizingués de Montréal aux airs melliflu, je dis : »Allez pisser sur vos roses anciennes. »

  77. l’insulte est l’arme du petit d’esprit ! hahaha

  78. En plus de ses salves complètement gratuites contre la ville de Québec, Belz a trouvé le moyen idéal pour s’aliéner ses semblables : salir la réputation d’un individu sur la seule base de ses origines.

    La réponse à ses insultes est là :

    http://nicdou.blogspot.com/2008/07/une-lettre-au-dernier-qubcois.html

    Le texte original est là :

    http://nicdou.blogspot.com/2008/07/sentiment-de-colonis-quand-tu-nous.html

  79. « – à€ Québec, je peux laisser la porte débarrée sans avoir la chienne.
    – à€ Québec, il vient de s’écouler presque 2 ans entre le meurtre d’un bébé naissant la semaine dernière et le meurtre précédent, en 2006.
    – à€ Québec, je suis assuré de me faire servir en français dans le centre-ville et partout ailleurs.
    – à€ Québec, c’est propre. »

    – à€ Québec, je peux commander en FRANÇAIS dans N’IMPORTE quel restaurant, dépanneur, bars, hà´tel, etc…
    – à€ Québec, je peux me promener sur la rue principale a 3h30 am sans me faire offrir 256 milles sorte de drogues par des osties d’fucker.
    – à€ Québec, je me fait accoster par un « queteux » une fois par été!!!
    – à€ Québec, c’est propre. (Ouais ca vaut la peine de le répéter)

    -à€ Québec, on s’criss de Mourial! 🙂

    Faite donc de même, gens du plateau, calisser nous don la paix!

  80. Cher « Belz »,

    Je suis un peu surpris. Pour quelqu’un qui proclame cette ouverture sur le monde, on voit que tu fais preuve de fermeture sur ton propre monde. Moi au contraire, je vois plutà´t uine jalousie malicieuse envers la capitale nationale.

    Un jour, il faudra, Montréalais nombriliste, que, le Québec, aime sa capitale nationale. D’ailleurs, je me souviens que plus de 70% des Québécois aimerait vivre à Québec , selon un sondage de La Presse. Ainsi que cette même proportion aimerait ne jamais y vivre. Ce qui laisse donc dire que au moins 20% des Montréalais n’aiment pas leur ville.

    Montréal, c’est Montréal, et la capitale nationale, c’est la capitale nationale.

    Montréal a quoi comme personnalité qui ne ressemble pas aux autres? Le Vieux-Montréal? c’est de la merde comparé au Vieux-Québec. Le stade? Un beau gouffre financier. Le métro? Rien d’exceptionnel. Un parc connu? Oui, le Mont-Royal, avec une vue… du béton?! Pour qu’il y ait eu autant de défusion sur l’île de Montréal, c’est qu’il y existe un certains dégoût de devenir « Montréalais ».

    La ville de Québec s’est fait avec deux cultures : française et britannique. Alors, que Sir Paul McCartney nous fasse un spectacle, je pense qu’on peut se compter chanceux, parce que, c’est pas avec CLémence Desrochers (aussi intéressante soit-elle) ne rapporte pas de visibilité international et a peu de chance de réunir une masse critique de gens qui pourrait s’y interesser.

    De plus, dans ton commentaire, on peut y voir un manque réél de connaissance de base usuel de ta capitale nationale. Une seule visite scolaire de ton enfance n’est pas suffisant.

    Québec est un centre important de culture. On a le même nombre de théâtre que chez vous. Déjà , ça montre une vivacité assez exceptionnelle.

    Québec c’est aussi une ville d’histoire. Comparativement à Montréal ou vous avez détruit la majorité du patrimoine historique pour construire des édifices en hauteur, nous avons restaurés, mise en valeurs de site hautement patrimoniaux.

    Montréal est jalouse du poid historique de sa soeur ainée. C’est souvent ce qui arrive dans une famille…. la plus jeune fait toujours des conneries pour contredire l’ainée.

    Il faudra aussi accepté que l’une ne va pas sans l’autre. Aussi, en attaquant la capitale-nationale, on attaque aussi tout le reste du Québec qui porte un attachement particulier à sa capitale-nationale, parce que eux, comprenne plus que une capitale-nationale, sa n’appartient pas seulement qu’aux habitants de Québec, mais à toutes les Québécoises et à tous les Québécois.

    Alors, sans rancune, le respect veut que la chicane, sa se fait après la fête. Qui sait, la supériorité de Montréal a p-e oublié les bonnes manières de vivre? Bonjour Paris?

    Du moins, je n’ai pas honte d’être Québécois, j’ai plutà´t honte que la métropole se dise ouverte sur le monde quand de l’autre coté, elle chit sur ses compatriotes.

  81. Je relis les commentaires de ce billet, et je me rends compte que beaucoup de gens n’ont rien compris quand ils pensent qu’il y a la moindre trace de jalousie de Montréal envers Québec. La ville ne jalouse pas le village; Paris ne jalouse pas Bordeaux. Tokyo ne jalouse pas Kyoto. New York ne jalouse pas Washington (malgré l’importance historique de cette dernière).

    Cette histoire n’a rien, absolument RIEN à voir avec une jalousie largement dans l’imaginaire de gens de Québec qui, malheureusement, vivent cette situation bien commune d’une ville qui fut historiquement d’une importance capitale et qui aujourd’hui a perdu de son importance. Les gens de ces endroits vivent dans l’espoir de reprendre la place perdue; ils veulent se sentir le centre du monde comme autrefois.

    C’est ce sentiment de dépossession et d’infériorité qui semblent affliger de nombreuses personnes à Québec (mais pas tout le monde, heureusement pour nous!), incapables qu’ils sont de se concevoir et de voir le monde sans se comparer au Grand Satan montréalais, représentation symbolique pour eux de la chute de l’influence de leur ville.

    Alors qu’il n’est nullement question dans cet article de comparaison entre la propreté, la sécurité ou le nombre de meurtres dans les deux villes, ont voit que plusieurs ne peuvent s’empêcher d’en venir à une confrontation, comme si automatiquement dès qu’on questionne la mentalité conservatrice des gens de Québec on prétendait automatiquement que Montréal est le paradis sur terre.

    Québec vit isolée. Dans son monde. Un gros village. Elle n’a pas les défis d’intégration des ethniques que Montréal a. Elle n’a pas d’extrême pauvreté. Elle n’est pas confrontée à la disparition progressive du français.

    Au lieu de se refermer sur elle-même et de se complaire dans une anglophilie qui ne risque que de l’affaiblir comme Montréal l’est devenue, elle ferait mieux d’afficher fièrement sa différence.

    Si elle veut réellement jouer le rà´le de la soeur aînée de Montréal, qu’elle propose une culture vivante, francophone et fière qui donne envie aux Montréalais de l’embrasser et qui leur donne espoir que le combat pour le français n’est pas perdu.

    Sauf que ce n’est ni avec des Pascale Picard, Simple Plan, Lost Fingers ou Paul McCartney que cela se produira.

    Merci de vos commentaires.

  82. Quebec a bien essayé avec le spectacle d’ouverture du 400ieme de Denis Bouchard, un gars de Montreal… ca a donne de la marde… et ce dernier n’a meme pas ete capable de s’assumer.

    « qui donne envie aux Montréalais de l’embrasser »

    Wow, plutot narcissique comme commentaire.

    Bravo a Simple Plan, Lost Fingers et Pascale Picard. Ils sont la preuve qu’il est possible pour les Quebecois de se realiser pleinement a l’echelle de la planete. Plutot que de se refermer sur eux meme et de jouer a la victime, comme Emmanuel Bilodeau et Loco Locass l’ont si bien fait a la St-Jean, ces derniers ont decide de s’ouvrir sur le monde et de le conquerir. Encore une fois, bravo.

  83. Ils sont ouverts sur le monde parce qu’ils chantent en anglais et moi je suis un grand voyageur du monde parce que j’ai visité Toronto une fois. Ah oui, et je suis un grand chef cuisinier cinq étoiles parce que je me fais des salades le midi. Et je suis un athlète parce que je marche jusqu’au IGA. Sans oublier le fait que je suis un grand écrivain parce que je tiens ce blogue et je suis évidemment un kayakiste hors-pair parce que j’en ai fait la semaine dernière.

    L’ouverture sur le monde, c’est autre chose que de se prostituer dans la langue anglaise en espérant vendre son « produit ». Bien autre chose.

    Mais je crois que Noisette Sociale et az ont bien résumé de toute façon ce qu’il y a à penser à votre sujet.

  84. @Belz

    « L’ouverture sur le monde, c’est autre chose que de se prostituer dans la langue anglaise en espérant vendre son « produit ». »

    C’est malheureux, mais l’art est un produit. Tant pour Simple Plan qu’Eric Lapointe et Loco Locass. Ce qui est bien par contre avec Simple Plan, c’est qu’ils ne sont pas subventionnés eux. Ils se « prostituent » avec leur public. Les artistes Quebecois fermes sur le monde, eux, ils se « prostituent » avec le gouvernement. Pour les subventions et la protection. En fait, les artistes quebecois sont, pour la grande majorite, des fonctionnaires, car payes par l’etat.

    Tu vois, si j’avais le talent, je prefererais partir faire une tournee mondiale et jouer devant 30000 a tout les soirs plutot que de faire la tournee des CEGEP.

  85. Est-ce que Nathalie Choquette et Gini Quilico se prostituent quand ils chantent Mozart, Puccini ou Wagner?

  86. @Neil Obstat: Bien sûr que non. Ils n’ont pas choisi la facilité d’une musique pré-mâchée et banale leur offrant un « marché » de masse.

    @rawkenroll: L’art est beaucoup plus qu’un « produit ». C’est l’expression de ce qu’on est. Et Loco Locass exprime ce qu’ils sont, leur quotidien, leur ville, contrairement à Pascale Picard, qui chante des trucs en anglais qui n’ont rien à voir avec ce qu’elle vit.

  87. Loco Locass sont des fonctionnaires.
    Leurs CDs sont subventionnés.
    Leurs prestations à la St-Jean était subventionnée.
    Et grâce à des quotas, ils arrivent à jouer à la radio.
    Bref, payés et protégés par l’état.

    Si ce n’était pas des généreux programmes de subvention gouvernementales, l’offre et la demande ferait son Å“uvre et on entendrait jamais parler d’eux, de leur quotidien et de leur ville. Qui plus est, via le « RAP », une musique facile, pré-mâchée et banale qui vise une marché de masse et qui nous vient, en bonus, de nos voisins du sud. Quelle originalité!!!

  88. Désolé, mais tu ne connais pas trop les Loco Locass. Je peux te dire qu’ils font leur argent dans les spectacles où ils vont et qu’ils vendent beaucoup de disques; leur album Amour Oral, notamment, a été certifié disque d’or, et il a été vendu à beaucoup plus de 50 000 copies.

    SVP arrête donc de dire n’importe quoi. C’est vraiment gênant pour toi à la fin.

  89. Ta reponse est tres interessante. Voyons voir: « Bien sûr que non. Ils n’ont pas choisi la facilité d’une musique pré-mâchée et banale leur offrant un « marché » de masse. »

    Belz. Faire du rock alternatif, du heavy metal, du prog, du reggae et d’autres formes de musique populaire au quebec c’est pas facile non plus. Que ce soit en Francais ou en anglais. Je peux comprendre un group ou artiste métal de le faire en anglais. Le marché international a plus de chance de les faire vivre. Peut etre que tu n’aimes pas le métal. C’est ton gout, je n’en suis pas un grand fan non plus. Mais un artiste métal ne fait pas ce choix dans le but de plaire a Belz. Il le fait par ce qu’il aime ca et aimerait bien vivre de son art. Et au Quebec, en francais, le metal, tout comme l’opeara, c’est pas facile

    Juste pour le fun, nomme moi un artiste reggae quebecois qui gagne bien sa vie?

    En effet, comme tu dis, chanter de l’opera n’est pas une voie facile.
    Locco locass a fait le choix de faire du rap. Je ne suis pas un fan de rap. Je pourrais dire aussi sans trop me tromper et pour reprendre ton expression que du rap, c’est une forme d’expression pre-mache et banale,un truc americain qui vise la masse.. En francais j’en convient mais tres pauvre musicalement.

    Le but d’un artiste est-il d’aller a contre courrant et d’ignorer completement les marchés de masse? Je te rappel que dans le monde, 4 Majors se partagent le business de la musique. Au Québec, le plus gros joueur c’est Musicor/audiogram. Si ce dernier n’aime pas ce que tu fais en francais, il ne reste pas beaucoup d’alernative. C’est poche et je suis le premier a trouver ca. Mais c’est comme ca.

    En terminant avec Pascal Picard. Elle tente sa chance sur le marché international et je lui souhaite bonne chance. Ca sera pas facile. Je crois qu’elle chante beaucoup plus ce qu’elle vit qu’une Celine Dion pour qui ses textes sont écrits par quelqu’un d’autre. Que les 2 le font en anglais ou en francais n’y change rien.

    Dans la meme vague que Pascale Picard, Il y a Catherine Durand qui fait de la musique en francais. Elle a aussi fait quelques chansons en anglais. J’ai ses disques a la maison, je l’ai vu en spectacle. Tres talentueuse. Elle travaille en francais mais ne réussit toujours pas a vivre de son art. Malgré une musique accessible, Ca ne marche pas comme ca devrait. Catherine doit souvent etre choriste et musicienne de studio pour d’autres artistes pour boucler ses fins de mois.
    C’est platte en maudit de ne pas pourvoir vivre de son art mais c’est la réalité au Québec. Il y en a qui arrive tres bien. (Eric Lapointe) d’autres moins bien, (Luc dela Rocheliere, Catherine Durand), d’autres qui, malgré un talent certain mais des positions a contre courrant n’y arriveront jamais (Mononc Serge), et d’autres qui y arrivent contre tout attente, (Les 3 Accords) et d’autres qui se rendent compte que faire vivre un groupe de plus de 3 musiciens au Quebec, c’est pratiquement impossible au dela du 2ieme album: (3 accords, chicanne, okoumé, Noir Silence, les BB)

    Bref… ce n’est pas de la prostitution, c’est un choix et au dela du choix, c’est aussi une réalité.

  90. Belz, j’ai travaillé 8 ans comme acheteur pour une importante chaine de ventes de CD-DVD,etc. J’ai fréquenté le milieu de long en large.
    Loco Locass ont d’autres sources de revenus. 50 000 album de vendu c’est beaucoup, j’en convient. Mais ils ne roulent pas sur l’or et malgré qu’ils sont 3, ils ont beaucoup de monde a payer en bout de route et une cie de disque qui mange 2/3 des profits.
    Rawkenroll a raison, deriere eux, il y a des subventions, musicaction,etc. Et c’est pas juste pour eux. C’est le cas pour beaucoup d’artistes quebecois. Que se soit en musique, arts de la scene, cinema.

  91. @Neil: Merci, je commencais, lentement mais surement, à etre gené…

    @Belz: Tu regarderas a l’endos du coffret de CD Amour Oral de Loco Locass. Je suis pret a gager gros qu’il y a un logo quelconque qui fait preuve que le groupe a recu un aide financiere, du provincial et/ou du federal pour son CD.

    Question comme ca, Robert Lepage et Guy Laliberté se prostituent-ils eux aussi? Pcq à mon avis, pour monter le show « LOVE », Guy a du travailler en anglais à quelques reprises.

  92. @Neil: Woah, attention quand tu dis que le rap c’est du pré-mâché… As-tu lu les textes des Loco Locass? C’est tout sauf du pré-mâché!

    Évidemment que la musique est subventionnée! Nous sommes une minorité dans une mer anglo-saxonne, alors il faut défendre notre culture. Mais pour le reste, Loco Locass se débrouille très bien, et de nombreux autres groupes francophones aussi.

    Et puis… C’est en appuyant des idiotes comme Pascale Picard que les gens comme toi enlèvent de la clientèle aux vrais groupes québécois, c’est-à -dire ceux qui font de la musique pour exprimer ce qu’ils sont, leur culture, leur environnement, etc. Pascale Picard et Simple Plan, ça pourrait être la même merde de New York à Tokyo en passant par Delhi. Aucune particularité, aucune culture, aucune musicalité; juste un produit à vendre, un moyen de faire du gros cash.

    Et quand tu dis, de Pascale Picard, « elle tente sa chance sur le marché international et je lui souhaite bonne chance » ça résume bien le gros du problème. La musique est devenue un marché et tu encourages ça, tu lui souhaites bonne chance pour continuer à faire sa musique minable, une vraie honte pour le Québec, à l’étranger. à€ moins, bien sûr, que tu ne souhaites son départ définitif vers ses « marchés », ce qui serait une excellente idée.

    Attention avant de donner raison à rawkenroll, qui écrit que les Loco Locass sont des fonctionnaires et que leur musique de jouerait pas à la radio sans subvention. Si vraiment tu as été acheteur pour une chaîne de vente de CD, tu dois très bien savoir que ce que dit rawkenroll est de la merde.

    @rawkenroll: Ben oui, ils ont quelques subventions, et alors? Ça ne les empêche pas d’avoir vendu plus de 50 000 albums, d’avoir sauvé une St-Jean plutà´t plate le 24 juin dernier et de vivre de leur art.

    Concernant Guy Laliberté et Robert Lepage, je n’ai pas de commentaires à faire. Je ne m’identifie pas vraiment au « Sun Circus ». Pas plus qu’à Péskà´le Paîkhorde.

  93. @Belz

    « Évidemment que la musique est subventionnée! Nous sommes une minorité dans une mer anglo-saxonne, alors il faut défendre notre culture. »

    Je suis plutà´t du genre à dire, laissons la qualité parler d’elle même. Enlève les subventions et tu vas voir qu’ils y en a qui vont continuer à vivre. Les meilleurs.

    « Et puis… C’est en appuyant des idiotes comme Pascale Picard que les gens comme toi enlèvent de la clientèle aux vrais groupes québécois, c’est-à -dire ceux qui font de la musique pour exprimer ce qu’ils sont, leur culture, leur environnement, etc. »

    Elle exprime quoi Pascale Picard? Ses chansons ne parlent pas de ce qu’elle vit, de sa culture, de son environnement?

    J’écoutais « The End » de « The Doors » tantà´t. Pas certain que Morisson tenait a tuer son Père et à fourrer (fuck) sa Mère. Ni que ça représente la culture et l’environnement Californien du temps. Ça reste une méchante bonne toune pareil. Assez bonne pour être sur le top 500 de Rolling Stone’s Magazine et pour être utilisé, efficacement, dans le chef d’Å“uvre qu’est Apocalypse Now.

    Je dois avouer que les textes de Loco Locass sont bien écrit. Mais tout comme les textes de Sol et la musique de Zappa étaient aussi bien écrits, je trouve ça poche. Le discours de la victime, je suis plus capable. Le Québec est un endroit extraordinaire où habiter. Et plutà´t que de construire, on braille, ad nauseum, sur le passé et la langue. On avance pas, on spin dans le beurre. Le monde entier s’arrache Guy Laliberté et on a pas réussis à faire de quoi avec le Cirque du Soleil ici… ben non, faut « protéger » les pauvres de pointes St-Charles. Baptême…

    Sur ce, y’a-t-il des Québécois qui ont réussi hors Québec et qui ne sont pas des prostitués à tes yeux?

  94. Pascale Picard n’exprime rien du tout. Elle n’est même pas capable de chanter dans sa langue, et les pensées se font dans une langue et elle chante dans une autre. C’est du vide, rien d’autre. Elle veut se faire du cash, rien de plus.

    Si à tes yeux tout ce qui se fait au Québec est de victimisation, je devrai t’amener faire un tour chez un disquaire. D’abord, ce n’est pas le cas des Loco Locass, mais il y aussi les Cowboys-Fringants, Dobacaracol (qui ont décidé de donner des airs africains à sa musique mais sans renier leur langue et culture), Tricot Machine, Kaà¯n, Vincent Vallières, Daniel Bélanger, Jonathan Painchaud, et j’en passe! Il se fait de l’excellente musique de gens qui expriment ce qu’ils sont et qui sont au diapason avec leur culture, contrairement à des déconnectés comme Picard et cie.

    Et c’est quoi ton problème avec les pauvres de Pointe-St-Charles. Si tu es insensible à la pauvreté et aux problèmes des autres, ça te regarde, mais ne chie pas sur ceux qui pensent à leur prochain.

  95. Je vais essayé d’etre bref cette fois ci. Ca devient long un peu
     » Woah, attention quand tu dis que le rap c’est du pré-mâché… As-tu lu les textes des Loco Locass? C’est tout sauf du pré-mâché! »
    – j’ai dit: Musicalement, c’est pauvre. Musique, pas les textes. et le rap, musicalememt c’est a la porté de tous. Jouer de la guitare comme Picard, ca prend de la pratique.
    Au dela des mots il y a aussi la musique.Et ca avec du rap, t’es tres limité.

    « Mais pour le reste, Loco Locass se débrouille très bien, et de nombreux autres groupes francophones aussi. »
    – Parles en au chanteur de noir silence apres le 2ieme album il est aller travaillé dans un magasin de disque. Un magasin de la meme chaine pour laquelle j’ai travaillé.
    – Comme je t’ai dit plus tot. Les gars de Loco locass ont d’autres sources de revenus que le rap.

    « Et puis… C’est en appuyant des idiotes comme Pascale Picard que les gens comme toi enlèvent de la clientèle aux vrais groupes québécois, c’est-à -dire ceux qui font de la musique pour exprimer ce qu’ils sont, leur culture, leur environnement, etc. »
    -c’est faux. c’est quand musicor/audiogram ne veut pas signer Elysabeth Diaga, et donc te donner la chance de découvrir un artiste d’ici.
    Si tu utilises ton raisonnement tu vas aller acheté les 3 disques de Catherine Durand afin de l’encourager. Tu en profiteras pour ne pas acheter Pascal Picard.
    -Les gens peuvent chanter ce qu’ils sont, leur environement,etc dans n’importe quelle langue. C’est leur choix. Tu decides de ne pas etre daccord avec leur choix. Ca ne veut pas dire que ton opinion sur leur décision fait lois.

    « juste un produit à vendre, un moyen de faire du gros cash. »
    – et Loco Locass? Ils font de la musique pour le fun? Profitent-ils de ce que ca leur rapport pour payer leur loyer aussi?
    Loco Locass a choisi la forme la lus accessible et la plus musicalement facile pour gegner leur vie. 3 micros et des tables tournantes. En plus le rap se permet d’échantilloner des bouts de chansons des autres! Et tu parles de « produit »?

    « La musique est devenue un marché et tu encourages ça »
    -La musique EST et a TOUJOURS ÉTÉ un marché. Memes les musiciens de rue qui ouvrent leur caisses de guitar pour y recevoir l’argent des passant le font pour l’argent. Et le rap est un de ceux celui qui raporte le plus.

    « une vraie honte pour le Québec, à l’étranger »
    si elle le faisait en francais elle ne serait pas une honte pour le quebec dans des pays comme le Japon, l’australie, la chine, l’Inde, le Brézil, parce que ses disque ne se vendraient pas. Son honneur serait sauf et ferait peut etre comme Catherine Durand. Ou peut etre pas.

    « Si vraiment tu as été acheteur pour une chaîne de vente de CD, tu dois très bien savoir que ce que dit rawkenroll est de la merde. »
    – oui j’ai vraiment été acheteur. Pour le groupe HMV. C’est pour ca que je suis bien placer pour te dire que ce que dit Rawkenroll est loin d’etre de la merde. Si je n’avait pas été sur le terrain, je ferais des recherches pour vérifier les dires de RKR. Des fois c’est pas difficile, je métire le bras, je sorts un de mes cd, et je regarde derriere et je vois: Gouvernement du Quebec et Musicaction,
    Mais voila, j’etais sur le terrain. J’en ai vu des artistes nous dire: on attend les subventions.

  96. @Belz

    « Pascale Picard n’exprime rien du tout. Elle veut se faire du cash, rien de plus. »

    Que c’est mal l’argent…

    « Il se fait de l’excellente musique de gens qui expriment ce qu’ils sont et qui sont au diapason avec leur culture, contrairement à des déconnectés comme Picard et cie. »

    J’ai jamais dit qu’il ne se faisait rien de bon. Au contraire. J’ai autant de respect pour Daniel Bélanger que Simple Plan. Un a décidé de s’en tenir au Québec et les autres ont décidé de s’en prendre à la planète au complet. Et ils ont réussi. Là où on se rejoint pas, c’est que je respecte le choix de Bélanger et toi tu chies sur Simple Plan.

    « Et c’est quoi ton problème avec les pauvres de Pointe-St-Charles. Si tu es insensible à la pauvreté et aux problèmes des autres, ça te regarde, mais ne chie pas sur ceux qui pensent à leur prochain. »

    J’ai habité 10 ans a 500 mètres de Pointe St-Charles. Je ne chie pas sur eux. Je trouve dommage qu’on n’y ait pas déménage le casino et ouvert une salle de spectacle pour le Cirque du Soleil. Si ça se trouve, ça aurait justement fait entrer de l’argent dans la Pointe. Mais non, les grands penseurs de ce monde ont dit que ce serait mauvais pour les gens de la place…

    Pendant ce temps, à toutes les deux semaines, y’a 42% de ma paie qui est retenue sur mon chèque de paie… crois moi, je ne suis pas insensible aux pauvres.

  97. Y a pas eu de casino dans Pointe St-Charles parce que ça aurait été dévastateur pour les gens. D’ailleurs, le casino est très bien là où il est.

    Pauvre ti-pit qui paie de l’impà´t. Si t’es pas content, tu peux toujours déménager ailleurs.

  98. Et moi je n’ai pas de respect pour Simple Plan parce que ce n’est pas de la musique qu’ils font mais un simple produit commercial. La musique est un art, et ceux qui font de la merde comme Simple Plan et compagnie ne méritent pas de se faire considérer comme des artistes.

  99. « Si à tes yeux tout ce qui se fait au Québec est de victimisation, je devrai t’amener faire un tour chez un disquaire »

    Je sais pas pour toi, mais a mes yeux a moi, rawkenroll n’a pas dit que « tout ce qui se fait au quebec est victimisation » Il fait refeence a Loco locass. C’est toi Belz qui vient d’englober la communauté artistique quebecoise dans les dire de RKR…

  100. On commence à être vraiment hors-sujet là .

    Si toi et ton petit ami (dont tu parles dans le titre de ton blogue) pensez ceci ou cela, tant mieux pour vous. Pour ma part, je respecte assez la culture et la musique pour refuser des vendeurs de babioles de mauvaise qualité et anglophones comme Simple Plan et Pascale Picard.

    Si vous voulez continuer de discuter de cela, faites-le dans l’enfilade appropriée.

    En ce qui me concerne, cette discussion est close.

    J’ai assez perdu de temps à exprimer mon point de vue qui est, de toute façon, très clair.

    Et j’ai assez perdu de temps à faire face aux préjugés de la vieille droite revancharde de rawkenroll, égoà¯ste et qui ne veut surtout pas payer d’impà´t, ce type qui, selon az, est une insulte à la notion même de tache.

  101. « Et moi je n’ai pas de respect pour Simple Plan parce que ce n’est pas de la musique qu’ils font mais un simple produit commercial. La musique est un art, et ceux qui font de la merde comme Simple Plan et compagnie ne méritent pas de se faire considérer comme des artistes. »

    Moi je pense la meme chose, mais pour le rap. Qu’il soit en anglais ou en francais. Rap c’est le diminutif de scrap.

  102. Règle générale sur les blogues, quand une personne est a court d’arguments, elle a recours aux insultes.

    Ici, les insultes sortes bien avant.

    « Y a pas eu de casino dans Pointe St-Charles parce que ça aurait été dévastateur pour les gens. »

    Ben oui. Les commerces de la rue Centre auraient eu des nouveaux clients. Ils auraient du engager des gens. C’est assez terrible.

    « Pauvre ti-pit qui paie de l’impà´t. Si t’es pas content, tu peux toujours déménager ailleurs. »

    Et je vais aller faire de l’argent ailleurs et payer des impà´ts ailleurs. C’est ce que tu veux? Wow, pas fort ton affaire…

    Mais toi dans tout ca, travailles-tu pour l’argent? A chaque annee, refuses-tu l’augmentation de salaire que te donnes ton patron?

  103. Quelques commentaires triés sur le volet…
    « @Dominique Dumas: Ta « vision complète de la culture des Québécois » c’est un spectacle 100% anglophone à 4 millions $ pour fêter Quebec City?  »

    Oui, entre autres. Un show en anglais par un Britannique a totalement sa place dans le 400e de la ville de Québec. C’est 400 ans d’histoire d’une ville que les Britanniques ont en majeure partie construite. On est aussi beaucoup Britannique culturellement parlant. Probablement autant, sinon plus que Français.

    « Mais c’était quoi cette histoire de mettre deux groupes anglophones avec lui? »

    2 groupes anglophones, un de Montréal, l’autre de Québec. T’es allergique à l’anglais? Anglophobe comme je disais…

    « et ne répète pas les inepties entendus sur radio pirate et radio X. »

    Et ne répète pas comme un ignorant perroquet que radio X et Radio pirate c’est des inepties.

    « Je suis séparatiste et ça fait chaud au coeur de voir cet artiste unique de brandir notre drapeau au lieu de celui du Canada. Les fédéralistes ont dû manger leur pain noir. »

    Pourquoi? Est-ce que le drapeau du Québec est devenu le drapeau des séparatistes? Moi qui croyait qu’il était celui de tous les Québécois… qui ne sont pas séparatistes pour la bonne majorité.

    « Il a même pris un cours 101 du français à Québec! On ne peut pas en dire la même chose de vos anglophones à Montréal! »

    Les anglophones de Montréal parlent un très bon français sauf de rares exceptions.

    « Monttriall est une ville sale ayant de sales Québécois qui parlent anglais entre eux! »

    Montréal est en effet une ville sale qui ne s’améliore pas avec les années, une déception, mais c’est quoi le problème que des Québécois parlent en anglais entre eux?

    « Quelle culture? Tu fêtes le 400e anniversaire de la création de la première colonie francophone en Amérique du Nord et on paie 4 millions $ pour avoir un méga-spectacle 100% anglophone… Quelle culture? »

    Si pour toi, la culture, ce n’est que la langue, laisses moi te retourner ta question: Quelle culture? La culture, c’est pas mal plus large que la langue. Sinon, les francophones du Québec, les Belges et les Ivoiriens, c’est tout le même monde.

    « @Jay: Oui, il y a d’autres événements, mais aucun méga-événement qui fête nos origines. Aucun. »

    Renseigne toi un peu, c’est plein.

    « On aurait pu faire quelque chose de GIGANTESQUE, de titanesque avec l’argent qu’on a donné à McCartney. »

    Comme? T’as des suggestions? Combien a eu Aznavour? Pourquoi t’es pas sorti à ce moment-là ?

    « sinon que c’est correct de renier ce qu’on est et de se représenter dans la langue dominante (et qui nous domine de plus en plus chaque jour). »

    Le français, c’est tout ce qu’on est? Encore une fois, « quelle culture? » On n’est pas grand chose à te lire… Et je ne me sens pas dominé par l’anglais. c’est une langue qui est la plus parlée mondialement, elle est importante, c’est tout. Si t’as de la misère à vivre avec ça, c’est ton problème.

    « Et où était l’homme à Félix Leclerc pour les 20 ans de sa mort, ce grand bâtisseur de notre imaginaire collectif? »

    Y’en a eu un le 3 juillet. T’étais où toi?

    « Et où était Vigneault, et tous les autres? »

    Aussi là le 3 juillet. Charlesbois, Dufresne aussi. T’étais où toi?

    « On aurait très bien pu inviter McCartney pour le festival d’été au lieu de faire passer son spectacle pour le grand événement des 400e alors que sa présence est une insulte à ceux qui connaissent un minimum leur histoire. »

    Tu me sembles une insulte à ceux qui connaissent réellement l’histoire.

    « je propose aux illuminés des radio pirates et radio X de mettre les extraits audio en lien, »

    Tu sembles toi faire une obsession. Btw, Radio pirate n’est pas en ondes cet été. J’en sais quelque chose.

    « àŠtes-vous capable de formuler d’autres mots que ceux que vous entendez ? »

    à€ te lire 2 fois sur Radio X et Radiopirate.com, je ne crois pas que tu en sois capable.

    « Si McCartney s’est révelé être le point marquant du 400e, c’est parce que c’est un icà´ne de la musique et que ses chansons sont enfouis dans la conscience collective. »

    Je vais dire une chose que les séparatistes n’aimeront pas… Mais si McCartney a été réellement le point marquant du 400e, c’est parce qu’il a été plus marquant pour la culture québécoise que bien des artistes d’ici.

    « à€ mes yeux, la culture québécoise francophone est d’ores et déjà une culture imposéeà€ mes yeux, »

    C’est surtout qu’on cultive chez les pourvoyeurs de produits culturels québécois la facilité et la médiocrité en donnant des passe-droits aux artistes.

    « N’était-ce pas justement à Québec où la population ne “voulait rien savoir” d’un show gratuit de Céline Dion?  »

    Je n’ai pas mémoire de ça. Ça ne m’intéresse aucunement, mais je ne suis pas contre.

    « Le lendemain, ses adolescents vont continuer d’écouter les postes de radio francophones… une réalité qui diffère de biens des jeunes francophones de Montréal. »

    On va être honnête et les adolescents de Québec font comme partout ailleurs et décrochent de la radio merdique qu’on nous offre au Québec. Ok, c’est p-ê un peu mieux à Québec à cause du talk radio, mais les ados se tournent surtout vers leurs Ipods où ils n’ont pas de quotas francophones imposés.

    « En fait, même si c’est ironique, je suis d’accord pour dire que le monument de Wolfe n’a jamais eu sa place. Glorifier le chef de l’armée qui nous a lavé dans le cadre de la plus importante défaite de toute notre Histoire »

    En fait, cette défaite n’avait aucune importance. La guerre se jouait en Europe.

    « à l’image de la station états-unienne de fausses nouvelles Fox (Faux) News que les cons amerloques républicains ont conçu pour modeler le monde à leur propre image de corrompus!!!!!!!!!!!  »

    La gaugauche antiaméricaine inculte qui sort maintenant. Coucouche pitou.

    « alors que nous sommes la Capitale nationale du pays du Québec.  »

    Le quoi?

    « Jean Drapeau, le plus grand criminel à ne jamais avoir oeuvré en politique municipale au Québec. »

    Y’a dea la haine dans l’air. En quoi ce visionnaire, le seul que Montréal a eu, était un criminel?

    « à quel point la situation du français est critique au Québec »

    Ça fait plusieurs fois que tu répètes ça comme un fait… En quoi elle est critique? Parce que les langues autres que le français et l’anglais sont en augmentation sur l’île de Montréal et que la langue MATERNELLE française y est maintenant minoritaire à cause de ces mêmes langues? Fais moi dont rire.

    « http://www.quebecregion.com/e/med-classements.asp »

    Ton lien est en anglais, y’en a qui vont être insultés.

    « au Canada anglais c’est pareil, eux ils doivent avoir 65 % de contenu Canadien. »

    35%, pas 65% pour le contenu canadien. Quotas que les radios francophones ont à respecter aussi. Mais avec le quotas franco, c’est une joke de respecter le 35% puisque les artistes français intéressent rarement les Québécois.

    « sans les tartisses québécois comme vous dites, on n”aurait pas d’identité propre à nous. »

    Eh merde! UNE CHANCE que c’est faux!!! La culture dépasse de très loins les petits artistes québécois qui n’intéressent pas tant que ça les Québécois.

    « La vrai question est quand le quebec va se séparer de Montreal, le quebec avance, les montrealais et leur insignifiance politique recule, combien de temps encore la province va tolerer que sa déchetopole soit un poids a porter!!! »

    Montréal est le moteur du Québec. Que vous aimiez celà ou non. Oui le moteur marche tout croche, mais sans moteur, le reste en arracherait.

    « Pas surprenant que Québec soit si en retard sur Montréal avec une idéologie comme celle la! »

    Québec n’est pas en retard sur Montréal, au contraire. En quoi Québec serait-elle en retard?

    « je me rends compte que beaucoup de gens n’ont rien compris quand ils pensent qu’il y a la moindre trace de jalousie de Montréal envers Québec. »

    En fait, Montréal jalouse Toronto… Pensant depuis longtemps qu’elle ne peut simplement plus compétitioner, elle s’est enfermé dans un misérabilisme de se comparer à plus petite qu’elle, soit Québec. Alors quand Québec, qui continue à vivre dans tout ça, a quelque chose que Montréal n’a pas (ce qui n’arrive habituellement pas, question de marché), Montréal boude. Son comparatif réconfortant lui botte le cul. C’est inconfortable après pour s’asseoir sur son steak.

    « L’ouverture sur le monde, c’est autre chose que de se prostituer dans la langue anglaise en espérant vendre son « produit ».  »

    Ah la vision du pense-petit Québécois… Parler, chanter ou faire des affaires, si c’est en anglais, c’est « se prostituer ». Allez chantez avec moi « I want to pogne ». Le Québec think small où un artiste ne peut pas être plus inspiré à chanter en anglais qu’en français… Surtout quand ses influences sont anglophones parce que la musique en français est trop entretenue dans la médiocrité.

    « @Neil Obstat: Bien sûr que non. Ils n’ont pas choisi la facilité d’une musique pré-mâchée et banale leur offrant un « marché » de masse. »

    Si c’est si facile, pourquoi il n’y en a pas plus qui le font?!? Je ne croyais pas que tant de gens crachaient comme ça sur des millions! Ah! Ça ne doit pas être si facile finalement…

    Et regardons ce qui pogne au Québec en français et en frais de musique banale, ça pleut.

    « contrairement à Pascale Picard, qui chante des trucs en anglais qui n’ont rien à voir avec ce qu’elle vit. »

    Je commence à croire que tu ne comprends juste pas l’anglais.

    « C’est en appuyant des idiotes comme Pascale Picard que les gens comme toi enlèvent de la clientèle aux vrais groupes québécois »

    Pascale Picard est une idiote et pas une VRA parce qu’elle ne chante pas dans la « bonne langue ». En fait, elle n’est tellement pas une VRA, que tout ce qu’elle chante est faux! Album platine au Québec, 100 000 albums, j’imagine que les Québécois se reconnaissent dans cette fausse…

    « une vraie honte pour le Québec, à l’étranger. »

    Quand j’ai honte, c’est lorsque les artites d’ailleurs arrivent au Québec dans des festivals et entendent les Éric Lapointe et cie, et disent WTF?!? Ils se croient alors arrivés au tiers monde, une cambuse reculée avec de la musique dépassée.

    « Pascale Picard n’exprime rien du tout. Elle n’est même pas capable de chanter dans sa langue, et les pensées se font dans une langue et elle chante dans une autre. C’est du vide, rien d’autre. Elle veut se faire du cash, rien de plus. »

    T’as son numéro de téléphone?

    « Loco Locass, mais il y aussi les Cowboys-Fringants, Dobacaracol (qui ont décidé de donner des airs africains à sa musique mais sans renier leur langue et culture), Tricot Machine, Kaà¯n, Vincent Vallières, Daniel Bélanger, Jonathan Painchaud »

    La majorité sont des gratteux de guitare sèche comme il y a 40 ans. La musique pognée dans le passé. Et Tricot Machine, c’est de la musique pour enfant.

    « La musique est un art, et ceux qui font de la merde comme Simple Plan et compagnie ne méritent pas de se faire considérer comme des artistes. »

    Le ptit nez en l’air de la musique qui sort. « C’est trop commercial » il pourrait dire pour se placer au-dessus de quelque chose qu’il trouve trop « peuple », trop populaire. Moi je suis marginal, je dis que c’est de la marde. HAHAHAHA

    Bon bye bye, je vous ai donné du stock en masse.

  104. « Je relis les commentaires de ce billet, et je me rends compte que beaucoup de gens n’ont rien compris quand ils pensent qu’il y a la moindre trace de jalousie de Montréal envers Québec. La ville ne jalouse pas le village; Paris ne jalouse pas Bordeaux. Tokyo ne jalouse pas Kyoto. New York ne jalouse pas Washington (malgré l’importance historique de cette dernière). »

    Alors, ÇA, c’est un gros problème d’infériorité le fait de ne pas accepter que l’autre fait mieux ou a réussi de mieux ;

    « Cette histoire n’a rien, absolument RIEN à voir avec une jalousie largement dans l’imaginaire de gens de Québec qui, malheureusement, vivent cette situation bien commune d’une ville qui fut historiquement d’une importance capitale et qui aujourd’hui a perdu de son importance. Les gens de ces endroits vivent dans l’espoir de reprendre la place perdue; ils veulent se sentir le centre du monde comme autrefois. »

    Commence par y vivre et après on te laissera juger. Sa commence à devenir un trouble de comportement grave…

    « C’est ce sentiment de dépossession et d’infériorité qui semblent affliger de nombreuses personnes à Québec (mais pas tout le monde, heureusement pour nous!), incapables qu’ils sont de se concevoir et de voir le monde sans se comparer au Grand Satan montréalais, représentation symbolique pour eux de la chute de l’influence de leur ville. »

    à€ ce que je sache, 3 journalistes-éditorialistes de La Presse se sente inférieur face à la beauté de Québec quand il se compare. Est-ce un début de maturité… c’est l’approche du 400ième de Montréal p-e!

    « Alors qu’il n’est nullement question dans cet article de comparaison entre la propreté, la sécurité ou le nombre de meurtres dans les deux villes, ont voit que plusieurs ne peuvent s’empêcher d’en venir à une confrontation, comme si automatiquement dès qu’on questionne la mentalité conservatrice des gens de Québec on prétendait automatiquement que Montréal est le paradis sur terre. »

    Mentalité conservatrice…. ou tout simplement une autre mentalité? Ça vous frustre qu’on ne pense pas comme vous eh! Que le petit village ne suit pas vos pas. C’est pas ce que l’on appelle la diversité, que vous proclamez haut et fort la soutenir? Give me a break!

    « Québec vit isolée. Dans son monde. Un gros village. Elle n’a pas les défis d’intégration des ethniques que Montréal a. Elle n’a pas d’extrême pauvreté. Elle n’est pas confrontée à la disparition progressive du français. »

    So, si on ne vit pas de problèmes d’intégrations ou linguistiques, on est des trous de cul? Belle façon de voir les choses…

    Nous on a un problème tout autre que vous n’avez pas, c’est entre autres d’amener plus de productions visuelles à Québec et ce n’est pas que nous n’avons pas de bons comédiens, loin de là . La concentration des médias, ça aussi c’est nouveau. Vos accidents ne sont pas plus importants que les nà´tres, même choses pour vos évènements. Planifications de transports, etc. on est sur le bord d’une révolution en transport en commun.

    « Au lieu de se refermer sur elle-même et de se complaire dans une anglophilie qui ne risque que de l’affaiblir comme Montréal l’est devenue, elle ferait mieux d’afficher fièrement sa différence. »

    Si tu nous critiques, c’est qu’on est déjà différend, donc, chose faites. C’est pas parce que certains artistes, dans un pays démocratique et libre chante dans une autre langue fait d’elle une personne à tuer. La culture n’a pas de langue. Ni les émotions. La langue commune par contre, c’est le français. Mais à la maison, je m’en fou qu’elle langue vous parlez, quelles religions vous pratiquez, avec qui vous coucher, c’est dans l’espace public qui m’intéresse.

    « Si elle veut réellement jouer le rà´le de la soeur aînée de Montréal, qu’elle propose une culture vivante, francophone et fière qui donne envie aux Montréalais de l’embrasser et qui leur donne espoir que le combat pour le français n’est pas perdu. »

    Vient vivre à Québec et tu verras que bien des artistes ne font que chanter en français. Mais ça, tu peux remercier la montréalisation des médias qui donne très peu d’espaces aux artistes émergents d’ailleurs et d’ici en même temps.

    « Sauf que ce n’est ni avec des Pascale Picard, Simple Plan, Lost Fingers ou Paul McCartney que cela se produira. »

    Écoute bonhomme, si on veut progresser comme société, c’est d’accepter que nos origines sont triples : Française, Anglaise et Irlandaises, alors assume toi, et le reste viendra.

    « Merci de vos commentaires. »

    Fait plaisir! 😉

    Mathieu Laroche Casavant

  105. […] comme je l’écrivais il y a peu de temps, la région de Québec (et dans une moindre mesure la Beauce) est différente du reste du […]

  106. S’éloigner des Américains…
    Se séparer des Canadiens anglais…
    Se séparer des gens de Québec…

    … bref, tu veux te retrouver simplement avec des gens comme toi et qui pense exactement comme toi.

    Beau principe démocratique.
    Question d’être sûr… peut-être devrais-tu devenir ton propre pays, car je suis sûr que même si tes voeux sont exaucés (séparation du Canada, de Québec), tu trouveras par la suite des raisons de te séparer des autres (« ahh en région ils pensent comme ça! Montréal-Nord, c’est pas vraiment Montréal! Westmount..pas capable, etc »)

    Pourquoi tant de haine… ?

Comments are closed.