Jack the Munt et l’éléphant francophone

Aujourd’hui je pourrais vous parler du cancer de Claude Béchard (le sort s’acharne sur lui on dirait), de l’à -plat-ventrisme pathétique de Stéphane Dion et de ses Libéraleux qui permettent encore une fois au Parti Conservateur de faire la pluie et le beau temps à Ottawa ou même du prix du litre d’essence à 1,51$, une énième étape vers les 3-4$ le litre, inévitable considérant le pic pétrolier.

Mais non, ça ne me tente pas. Aujourd’hui, je vais vous parler de ma visite au zoo.

Le belz-couple est donc allé faire sa visite au zoo de Granby, en cette chaude journée où les visiteurs étaient presque absents (après midi il y avait peut-être cinquante ou cent personnes dans tout le parc), et a donc pu voir les animaux de près. Une aventure banale? Pas du tout! Plusieurs choses nous ont émerveillés. En voici deux.

D’abord, notre ami Jack the Munt, le petit muntjac perdu au fond d’un sentier et seul dans sa grande cage. Puisque nous étions seuls avec l’animal, j’ai donc décidé de lui faire la conversation, et voir ce qu’il penserait. Mais faut dire qu’à être seul chez soi dans sa grande cage, on développe des routines, et on peut avoir l’air légèrement asocial… J’ai fait un petit vidéo de notre ami:

Après avoir visionné le vidéo à peu près dix fois, je ne suis toujours pas capable de ne pas rire. Le pire, c’est qu’il avait fait ce même parcours à peu près quinze fois de suite avant que je sorte ma caméra! Très sympathique, l’animal!

Voici notre deuxième rencontre marquante. Un vrai éléphant de « cheu nous », comme on les aime, Québécois jusqu’au bout de la trompe. Il a l’air de rien comme ça, mais… Immédiatement après avoir pris cette photo, je me suis approché et j’ai commencé à lui parler: « Salut, ça va mec? » Aucune réponse. Hmm, il ne parle peut-être pas français. « Yo, habla espaà±ol? Como esta? » Il me regarde alors assez furieusement et fait un bruit avec sa mâchoire ou sa jambe (pas clair tellement il est gros). Je me risque alors: « Do you speak english? » Croyez-le, ou croyez-le pas, mais l’éléphant à relevé sa trompe et nous a garoché une roche grosse comme une énorme patate et si nous ne nous étions pas enlevé de là nous l’aurions eu sur la tête!

Voici la pierre qui a failli nous assommer. Nous l’avons remise à deux employés (qui n’en finissaient plus de s’excuser et de dire que c’était la première fois que ça arrivait et qu’il n’y avait généralement pas de roches accessibles pour l’éléphant), mais nous aurions peut-être dû la garder. Honnêtement, vous connaissez beaucoup de personnes qui se sont fait lancer une roche par un éléphant, vous?

En tout cas, moi des éléphants qui se respectent assez pour exiger de se faire parler dans leur langue, ça me donne chaud au coeur. Il y a une profonde source d’inspiration pour nous là -dedans. à€ vos roches!

Je sais pas s’il y a une morale à cette histoire. Mais une petite heure de char, un petit trente dollars et voir un muntjac faire le zouave, se faire lancer une roche par un éléphant, suivre un paon qui se promène un peu partout, passer à quelques centimètres de bébés kangourous en liberté et voir des hippopotames nager, je trouve que ce n’est vraiment pas cher!

En finissant, voici notre coup de coeur des jolies bêtes:

Alors si vous passez par Granby cet été, n’oubliez pas d’aller saluer Jack the Munt, l’éléphant francophone et tous nos nouveaux amis!

Publicités

13 Réponses

  1. Tu as du talent le Belz, tu ferais un excellent conseiller politique! Il me semble que tu pourrais t’intégrer facilement à l’équipe du Parti Québécois car tu sembles bien maîtriser la stratégie de l’heure: « allez, tournes à gauche, ok fais demi-tour, tournes à droite maintenant… » Blagues à part, ça sent le bonheur chez toi!

  2. Est-ce Jack the Munt a jappé? Ça serait le fun que l’éléphant fasse un tour à Montréal. Il y aurait lapidation générale…
    Vous formez un belz-couple! Les ingrédients sont là ; rires et à la toute fin du clip…mon amour..

  3. HA HA HA

    Le parallèle que tu as fait avec l’éléphant et la situation du français ici est juste trop drà´le!

    J’ai adoré lire ce billet!

  4. @lutopium: Merci! C’est vrai, j’avais pas vu ça de même! On dirait un chef du parti québécois!

    @Le Justicier: Il paraît que le Muntjac lance un cri très aigu et déplaisant dès qu’il se sent menacé… Merci aussi pour le compliment; j’ai enfin trouvé ma mienne, et je laisse pas partir ça crois-moi! 🙂

    @Noisette: Merci! Je jure que ça s’est vraiment passé comme ça. J’ignore si l’éléphant s’est senti défié par mon regard et mes gestes ou s’il a voulu jouer, mais je crois qu’en ces premiers jours de chaleur après un long hiver à l’intérieur, les animaux du zoo sont plutà´t spéciaux. Tu aurais dû voir la face des deux responsables du zoo quand ils ont vu la roche garochée par l’éléphant. C’était incroyable!

  5. Chanceux! La dernière fois que moi et ma famille avons été au Zoo de Granby, on a eu droit à de la pluie et pas seulement cette journée-là , mais durant tout notre voyage. En fait, la seule journée où on avait eu droit à du soleil, c’était la journée où on est arrivé à l’hà´tel. Par contre, il nous restait le Zoo de Québec comme lot de consolation, plus tard cet été-là . Mais aujourd’hui, on en a plus.

  6. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que de se faire lancer des roches par un éléphant, c’est pas mal grim 😉

  7. Ben en fait, c’est l’éléphant qui était grim. HA HA HA

    Excusez-la.

  8. (Par rapport à l’éléphant)Wow! Je n’ai jamais douté une seconde de l’intelligence animal! De cet instinct de survi…..de la langue, heuuu de la trompe je veux dire!!! 😉

    (Par rapport à Jack the Munt) Wow! J’ai toujours pensé que rester trop longtemps dans la même situation sans rien changer pouvait avoir à la longue une forme d’aliénation nous plongeant ainsi dans des gestes répétitif et robotique, un peu comme le fait certains gouvernements avec nous! La seule façon pour Jack de se sortir de cette situation est d’être créatif! inventif! imaginatif! Mais surtout il a besoin de ses pairs, pour avancer et évoluer…;-)

    Ah! mais c’est que j’ai vraiment envie d’aller au zoo moi là !
    Merci pour le moment drà´le de la vidéo!:-))! C’est vraiment un bon Jack!;-) hihihi! 😉

  9. @Noisette:Je suis peut-être un peu « vieux », mais que veut dire « grim »?

    @Diane:Tu as raison Diane… à€ un moment, j’ai trouvé ça triste de voir l’animal comme ça. Il est tout seul dans sa cage et il semble s’ennuyer. Mais d’un autre cà´té, il n’a pas de prédateur et sa cage était assez grande.

    Pour ce qui est de l’éléphant, Dieu sait à quoi il « pensait », mais vraiment c’était impressionnant! 🙂

    @Jean-Luc: Je suis allé au zoo de Québec en 1998; j’ai beaucoup aimé mon expérience. Je me rappelle tout particulièrement de l’ours polaire… Il sentait fort, le tabarn**! C’est triste que Québec ait perdu son zoo. Si Granby peut en avoir un, pourquoi pas Québec?

  10. @ Belz.

    à€ Québec, on s’est fait voler les Nordiques, le zoo et TQS. Je gage n’importe quoi avec toi que les prochaines sur la liste sont nos bobettes. Un coup parti, pourquoi pas, hein? 😉

  11. Mon cher Belz…

    Le Détracteur est mieux placé que moi pour répondre à cette petite question.

    Si tu veux rire un bon coup, tu trouveras une réponse ici:

    http://www.ledetracteur.com/2008/05/10/a-la-demande-generale-quest-ce-que-le-carcajou-et-pourquoi-est-il-grim/

    C’est maintenant un incontournable. 😉

  12. Hmm… Si j’ai bien lu, en quelque sorte « grim » veut dire la même chose que machiavélique, ou ténébreux, quelque chose du genre?

  13. Sinistre… maléfique… CARCAJOUESQUE!!!! 😛

Comments are closed.