À tous ceux qui ont voté vert…

Avez-vous noté que le nom officiel du parti est « Parti Vert du Québec / Green Party of Quebec)? Voilà qui en dit long sur ce qui nous attendrait si jamais nous étions assez caves pour voter pour ce parti unidimensionnel et hostile à la primauté du français au Québec…

À part de ça? 2,50% pour le Parti Indépendantiste dans Bourget. Un excellent départ pour une première élection. Ça promet!

p.s. Le nom officiel de l’ADQ est « Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont ». Il est le seul dans son équipe et ça paraît! ADQ quatrième dans Bourget et cinquième dans Hull! Bye bye mon Mario, meilleur chance au siècle prochain avec tes vieilles idées!

Publicités

17 Réponses

  1. ciboire tu charies.

  2. http://manx.wordpress.com/2008/05/12/resultats-partielles-2008/

    Une petite révision des résultats par circonscription que j’ai faite.

    Mais ouep, les Verts reçoivent une perche de la part des électeurs. Les électeurs veulent savoir ce que le parti vert leur offre, ils y sont intéressés. Le PVQ doit s’inquiéter de cette situation et trouver le meilleur moyen de saisir cette perche, car s’ils ne font rien, je doute que les intentions de vote du PVQ ne demeurent aussi élevées aux prochaines élections générales.

    Pour l’ADQ, avec deux candidats vedettes, le mieux qui a été fait a été de rentrer 3e dans Pointe-Aux, derrière une inconnue du PLQ. C’est tout dire…

  3. Diane Bellemare et Denis Mondor étaient tous les deux des candidats de qualité pour l’ADQ. Ils auraient fait l’envie de n’importe quel parti et auraient certainement fait de bons députés (il n’y a qu’à lire leur CV respectif pour s’en convaincre). Malheureusement pour eux, le peuple voulait envoyer un message à l’ADQ et j’espère qu’ils en feront bon usage.

    @ Louis.

    «Le nom officiel de l’ADQ est « Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont ». Il est le seul dans son équipe et ça paraît! ADQ quatrième dans Bourget et cinquième dans Hull! Bye bye mon Mario, meilleur chance au siècle prochain avec tes vieilles idées!»

    Tu confirmes mon idée déjà faite depuis longtemps que je suis l’un des rares citoyens à lire le CV des candidats que présente les partis politiques. Il y a de bons députés à l’ADQ, mais ils ne peuvent pas s’exprimer. Les seuls qu’on voit, c’est Gilles Taillon, Sébastien Proulx et Éric Caire, alors qu’il y a aussi Pierre Gingras, André Riedl, Claude Lécuyer, Éric Laporte, Christian Lévesque, Catherine Morissette, Sylvie Roy et peut-être 1 ou 2 autres. Les autres ne sont pas à leur place.

  4. C’est quoi cette marde? Je ne peux plus corriger mes commentaires. Je recommence mon commentaire avec la version corrigée:

    Diane Bellemare et Denis Mondor étaient tous les deux des candidats de qualité pour l’ADQ. Ils auraient fait l’envie de n’importe quel parti et auraient certainement fait de bons députés (il n’y a qu’à lire leur CV respectif pour s’en convaincre). Malheureusement pour eux, le peuple voulait envoyer un message à l’ADQ et j’espère qu’ils en feront bon usage.

    @ Louis.

    «Le nom officiel de l’ADQ est « Action démocratique du Québec / Équipe Mario Dumont ». Il est le seul dans son équipe et ça paraît! ADQ quatrième dans Bourget et cinquième dans Hull! Bye bye mon Mario, meilleur chance au siècle prochain avec tes vieilles idées!»

    Tu confirmes mon idée déjà faite depuis longtemps que je suis l’un des rares citoyens à lire le CV des candidats que présentent les partis politiques. Il y a de bons députés à l’ADQ, mais ils ne peuvent pas s’exprimer. Les seuls qu’on voit, c’est Gilles Taillon, Sébastien Proulx et Éric Caire, alors qu’il y a aussi Pierre Gingras, André Riedl, Claude Lécuyer, Éric Laporte, Christian Lévesque, Catherine Morissette, Sylvie Roy et peut-être 1 ou 2 autres députés qui ont de l’allure. Les autres ne sont pas à leur place. Au fait, depuis quand vouloir donner un chèque aux familles qui n’ont pas accès aux CPE socialistes, au lieu de le donner à la CSN, est-elle une vieille idée, hein?

  5. Bon, Louis, merci de trainer les verts dans la boue. Le fait français n’est pas la seule chose importante en politique. L’environnement y occupe aussi une grande place.

    Aussi, plus de 50% des verts québécois sont souverainnistes, alors…

    À quoi servirait-il de parler français si l’environnement devennait invivable?

  6. @Jimmy: Il y a de nombreux partis qui ont à coeur l’environnement. Voter pour un parti qui n’a que l’environnement comme objectif (mis à part la volonté de rendre le Québec bilingue), à mon avis c’est gaspiller son vote.

    Mieux vaut voter pour Québec Solidaire, qui en plus d’avoir un programme vert sont qualifiés pour le reste!

    Le Parti Vert, c’est la version granola du Bloc Pot: un parti qui n’a qu’un seul but et qui ferait mieux de se saborder pour aller rejoindre un parti qui a les mêmes objectifs ET qui en a d’autres dans son programme.

    Après, on aura quoi comme parti? Le parti des madames qui veulent qu’on réduise la limite de vitesse dans les rues? Le parti des motocyclistes? Le parti des lesbiennes unijambistes joueuses de trombone?

    Il est tout à fait possible de mettre en oeuvre des mesures environnementales sans que ce soit le seul objectif d’un parti. Et quand on regarde leurs autres objectifs, on se rend vite compte qu’ils sont seulement compétents en environnement.

    Un parti n’ayant qu’un seul but n’a pas sa place, que ce soit le Bloc Pot ou le Parti Vert, ou le Parti Marijuana, ou d’autres perdus qui n’ont pas compris qu’il y a déjà des partis qui proposent de décriminaliser la marijuana ou de protéger l’environnement.

  7. Volonté d’un Québec bilingue? Rien d’autre a offrir que de l’environnement? Bon, même si ça parrait pas, je suis pas un vert, mais je vais les défendre un peu quand même, un peu comme la fois où tu avait traité McKay d’anglo sans le connaitre(pour ceux qui savent pas, il est francophone et a vécu dans le comté toute sa vie). Avant de dire qu’ils ont rien à offrir à part des mesures environementales, va lire ça: http://www.pvq.qc.ca/files/plateforme-pvq.pdf

    Sinon, je crois que ceux qui ont voté vert ne veulent pas vraiment les avoir au pouvoir(après tout c’était qu’une partielle), ils veulent faire connaitre leurs préoccupations environnementales, ils veulent forcer la main à tout les autres partis a devenir plus vert pour tenter de les reconquérir, et pourquoi pas faire élire quelques députés pour bien surveiller le pouvoir en place?

  8. « Un parti n’ayant qu’un seul but n’a pas sa place, que ce soit le Bloc Pot ou le Parti Vert, ou le Parti Marijuana, ou d’autres perdus qui n’ont pas compris qu’il y a déjà des partis qui proposent de décriminaliser la marijuana ou de protéger l’environnement. »

    Comme le Parti Indépendatiste ?

  9. Pour se faire une idée des opinions de Guy Rainville, chef du Parti Vert; de Françoise David, porte-parole de Québec solidaire et d’Éric Tremblay, chef du Parti Indépendantiste sur la situation du français; jetez un coup d’oeil sur le compte-rendu d’un questionnaire du Mouvement Montréal Français publié sur l’Aut’ Journal.

  10. Ciboire Louis, tu en veux vraiment aux verts.

    Tu devrais pourtant être content de voir l’ADQ perdre du terrain, même si cela profite un peu au PVQ.

    Tout parti a une revendication centrale dans sa plate-forme. Les libéraux, c’est les affaires. Le PQ et le PI c’est la souveraineté. QS c’est la justice sociale et le PVQ l’environnement. Donc, ton argumentation sur l’impertinence des verts est douteuse. Si on suit ta logique, on pourrait dire que le PI est inapte en environnement ou en justice sociale car il ne pense qu’à l’indépendance.

    Les verts peuvent privilégier l’écologie tout en pensant aux autres aspects de la vie en société, et c’est même un avantage, car l’environnement est relié à tous les domaines : social, économie, politique…

    Aussi, comment expliques-tu la présence de verts dans les parlements européens? L’Europe serait-elle toute à côté de la plaque?

  11. Il en veut aux Verts parce qu’ils sont fédéralistes, peut-être? Parce qu’ils ne sont pas à gauche?

    Toujours est-il que les Verts ici sont loin d’être un single-issue party – bien sûr, ils parlent plus d’environnement que les autres mais au-delà de ça ils sont capables d’avoir des programmes cohérents et d’être au pouvoir.

    Maintenant, les Verts forment même une coalition avec les chrétiens-démocrates à Hambourg.

    Il n’y aucune raison de croire que le PVQ est différent.

    Vivement le scrutin proportionnel (pas à l’italienne ou israélienne, mais bien mixte).

  12. Les verts et QS devraient être assez pragmatiques pour fusionner, mais je doute qu’ils y parviennent à cause des affinités souverainistes de QS.

    Quant à Dumont, il s’agit bel et bien de sa défaite, hier, et non celle de ses candidats. Quand on occupe toute la place, on en peut pas blâmer les autres quand ça tourne mal…

  13. @Jimmy: Le problème avec les Verts, c’est qu’ils sont incohérents. Ils sont mêlés entre la gauche et la droite.

    Tu dis que tout parti a une revendication centrale dans sa plate-forme. J’aimerais te faire remarquer que le PLQ vient tout juste de remettre l’économie au coeur de celle-ci, alors que le PQ a laissé tomber la souveraineté.

    Les Verts… Ils sont inutiles dans tout ça. L’environnement peut très bien être protégé par les mesures environnementales proposées par Québec Solidaire. À quelque part, je dirais qu’ils sont pires que le Bloc Pot ou le Parti Indépendantiste, car dans le cas de ces deux partis dès la mesure centrale appliquée le parti n’a plus de raison d’être, alors que les Verts continueraient de nous gouverner avec leur programme mêlé.

    L’environnement, c’est bien beau, mais c’est seulement une partie des tâches d’un gouvernement. À mon avis, mieux vaut avoir un gouvernement compétent qui s’intéresse à l’environnement qu’un gouvernement dont la compétente s’arrête dès qu’il est question d’autre chose que l’environnement.

    Et finalement – et ce n’est pas le moindre – personnellement je ne veux pas d’un parti assez déconnecté de la population pour angliciser son nom de parti. Pas dans mon pays, désolé!

    Ceci dit, toi ou quiconque a le droit de les appuyer. À mon avis tes efforts seraient plus productifs chez Québec Solidaire ou un autre parti plus complet, mais là on s’éloigne du but de ce texte, qui était simplement de dénoncer le bilinguisme imposé par le « Green Party of Quebec »

    p.s. En passant, pour ceux qui croient que le français se porte bien à Montréal, j’ai été dans un défilé de mode hier dans un milieu 100% francophone (Cégep francophone) et on a fait l’introduction à moitié en anglais. L’ennemi, je le répète, c’est le bilinguisme, qui est un premier pas vers l’assimilation.

  14. @Louis

    « Tu dis que tout parti a une revendication centrale dans sa plate-forme. J’aimerais te faire remarquer que le PLQ vient tout juste de remettre l’économie au coeur de celle-ci, alors que le PQ a laissé tomber la souveraineté. »

    C’est ce que je disais pour le PLQ et le PQ n’a pas rejeté la souverainnneté. C’est encore sa raison d’être. Il a seulement décider de ne plus soumettre automatiquement au peuple un référendum s’il prenait le pouvoir.

    Aussi, même si l’appellation du PVQ est en français et en anglais, cela ne veut pas dire qu’il n’appuit pas le français au Québec. J’ai l’impression que c’est pour se donner plus de visibilité dans l’International Vert.

    En tous cas, restons-en là…

  15. Et une dernière chose Louis: je me demande bien où tu vois des éléments de droite dans le programme du PVQ. C’est tout de même un parti de gauche (ou de centre-gauche).

  16. Le parti vert est très populaire auprès des anglophones, ce qui expliquerait, à mon avis, l’appellation bilingue et ce, afin d’y attirer les écologistes francophones et anglophones. Ne pas oublier également qu’il existe des québécois anglophones en faveur de de la souveraineté du Québec. Il n’y en a pas des tonnes mais il y en a…. L’indépendance du Québec n’est cependant pas la priorité absolue pour tous les électeurs, y compris un grand nombre de nationalistes…

    Finalement, le PVQ est un parti très jeune avec peu d’historique contrairement à Qs qui est le rejeton d’une gauche éparpillée depuis des années. Si le Parti Vert veut devenir une alternative politique crédible, il devra être en mesure de répondre à l’appel des électeurs qui veulent voter pour lui. Car présentement, bon nombre de citoyens votent pour le Parti Vert car c’est pour eux un vote qui priorise l’environnement. Ils ne connaissent pas le parti et ce n’est pas important pour l’instant. Le PVQ devra donc travailler dur pour se donner un programme et une plateforme électorale. C’est commencé mais il y a beaucoup de travail à faire.

    La proportionnelle, ça presse!

  17. @Jimmy: C’est l’impression que m’a donné leur programme avec leur création de richesse et tout ça. De même, il y a quelques années j’ai été suivre un débat politique en direct entre différents candidats et le Green Party of Quebec ne me semblait pas particulièrement de gauche, se contentant de phrases un peu creuses du genre « les autres parlent de maladie, nous de santé » et de formules un peu faciles.

    Mais bon, ça a peut-être changé…

Comments are closed.