60 ans plus tard, l’épuration ethnique se poursuit…

Alors qu’Israël fête les soixante ans de son existence, il est bon de se rappeler de quelle façon sa politique d’extermination tranquille des Palestiniens ne date pas d’hier. Déjà, en 1940, on prévoyait la destruction du peuple palestinien, et de manière beaucoup plus violente que celle, tout aussi meutrière et criminelle, appliquée aujourd’hui par l’État hébreu. Soixante années de violence, de guerres, de fanatisme, de violation des droits humains, de destruction de la propriété des Palestiniens, de propagande via diverses organisations telle que la radicale B’Nai’Brith au Canada…

« Il doit être clair qu’il n’y a pas de place pour deux peuples dans ce pays (…) et la seule solution, c’est la Terre d’Israël sans Arabes (…). Il n’y a pas d’autre moyen que de transférer les Arabes vers les pays voisins(…). Pas un village ne doit rester, pas une tribu bédouine. »

– Yosef Weitz, directeur du département foncier du Fonds national juif, 20 décembre 1940

Comme l’écrit Morris dans son livre« 1948 and After »:

« Ben Gourion voulait clairement le moins d’Arabes possible demeurant dans l’État juif. Il espérait les voir partir. Il l’a dit à ses collègues et assistants dans des réunions en août, septembre et octobre. »

Pappe va encore plus loin dans son livre « The Ethnic Cleansing of Palestine »:

« Le 10 mars 1948, onze hommes, vieux dirigeants sionistes et jeunes officiers juifs, apportent la touche finale à un plan de nettoyage ethnique de la Palestine. Le soir même, des ordres militaires sont diffusés aux unités sur le terrain afin qu’elles préparent l’expulsion systématique des Palestiniens de vastes zones du pays. Ces ordres comprenaient une description détaillée des méthodes à employer pour chasser les gens par la force. (…) Six mois après, plus de la moitié de la population autochtone de la Palestine, soit près de 800 000 personnes, avait été déracinée, 531 villages détruits, et onze villes vidées de leurs habitants. »

Alors, excusez-moi, mais je ne vais pas accrocher de drapeau israélien après mon char. Je préfère me recueillir et penser aux milliers de Palestiniens qui souffrent depuis soixante ans du fanatisme israélien, et ce, au vu et au sû du monde entier.

Publicités

9 Réponses

  1. Pour pouvoir accrocher un drapeau isaélien dans ma cour ou sur mon char, il faudrait, tout d’abord, que j’aie un tel drapeau en ma possession! Par contre Louis, si tu voulais nous donner un cours d’Histoire sur Israël, tu aurais pu aborder les causes de la création de cet État: Holocauste, Déclaration Balfour, Diaspora juive, Affaire Dreyfus, Pogroms, antisémitisme européen et Bible. De beaux arguments massues en perspective pour la création d’un État juif! Je ne protège nullement les crimes d’Israël en rappelant ces faits.

  2. Je voulais, bien sûr, écrire «drapeau israélien».

  3. Je suis en train de dévorer (une brique mais en train de dévorer quand meme) un livre fort éclairant sur la crise du Moyen-Orient pour quiconque s’intéresse aux tristes injustices qui s’y déroule. La Grande Guerre Pour La Civilisation: L’Occident a la Conquete du Moyen-Orient (1979-2005) écrit par Robert Fisk, journaliste Anglais du journal The Independent. Écrit de maniere fort intéressante et tout a fait sans complaisance. Tres critique vis a vis des Américains et excessivement précis dans ses récits. Ca se lit comme un roman de guerre et d’espionnage(et pourtant je ne suis féru ni de l’un ni de l’autre) et c’est l’un des rares journalistes a avoir interviewé Oussama avant ses horreurs a lire!.

  4. Lisez ca avant de continuer a tripper sur les islamistes:

    http://www.pointdebasculecanada.ca/spip.php?article408

  5. J’espère que vous savez ce que sont les « idiots utiles » parce que vous en êtes.
    Les islamistes utilisent les gogauchistes dans votre genre pour servir leur cause. Pourtant ils nònt rien en commun avec vos idéaux, ils tuent les homosexuels, sont contre la liberté, sont contre les drotis des femmes, contre la liberté de religion, sont contre la légalisations des drogues. Donc ils sont contre tous ce que vous représentez, mais vous haissez tellement les américains et les juifs, que vous semblez prêt à vous joindre avec le diable en personne.

  6. Si Israël avait vraiment fait du nettoyage ethnique en 1948, comment se fait-il qu’il y a présentement plus d’un MILLION d’Arabes qui habitent Israël et qui ont le droit de vote et leurs représentants à la Knesset? Ce sont les pays arabes et musulmans qui ont fait un nettoyage de presqu’un million de Juifs qui habitaient leurs pays en 1948. Pourquoi vous, la gauche progressiste en Occident, ne discutez jamais d’exemples de crimes arabes envers les juifs? Je suis d’accord avec Christian Roux: le site web PointDeBasculeCanada.ca est TRÈS révélateur…

  7. @Paul: Il y avait en 1948 à peu près dix fois plus d’Arabes que d’Israéliens. Oui, il reste une minorité arabe. Est-ce suffisant pour oublier qu’Israël a systématiquement détruit villages, maisons, et la vie de centaines de milliers de Palestiniens?

    On ne peut pas rester insensible devant cette épuration ethnique!

  8. Ce qui est frustrant dans toutes ces guerres de religions, c’est qu’a la base, les 3 principales religions prient toutes le même dieu:

    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=93

    La plupart des autres religions n’utilisent pas le meurtre comme façon de monter en estime aux yeux de leur dieu. Je ne me souviens pas avoir entendu parler d’un boudhiste qui tue les gens des autres religions.
    Par contre, les chrétiens ont eu les croisades, les guerres entre catholiques et protestants, et les islamistes ont maintenant le Jihad.

  9. Là-dessus tu as raison Christian. Mais perso, plutôt que de magasiner une religion qui soit non-violente, je préfère un État laïque où la religion est du domaine personnel. Si Israël était un État véritablement laïque, les Palestiniens auraient leur patrie depuis longtemps.

Comments are closed.