Dix raisons pour le Parti Indépendantiste

Le 12 mai, aux élections partielles, je vais voter pour le Parti Indépendantiste. Voici dix raisons qui explique ce choix.

1. Le Parti Indépendantiste ne va pas se lancer dans le niaisage péquiste consistant à tenter de gouverner et de préparer des « conditions gagnantes ». Le PI propose une élection référendaire et si le parti gagne une majorité de sièges il déclarera l’indépendance aussitôt. Clair, net, précis.

2. Le PI s’oppose aux deux centres hospitaliers à Montréal et en propose un seul, en français, et ouvert à tous. Fini le gaspillage d’argent pour des anglophones pourris gâtés et qui, même s’ils ne forment pas plus de 10% de la population du Québec, revendiquent un centre hospitalier anglophone coûtant une fortune.

3. Le PI propose l’obligation d’aller au Cégep en français pour les Québécois. Une mesure que le PQ aurait dû adopter il y a vingt-cinq ans.

4. Une sélection des immigrants selon leur capacité à parler français: le PI veut en finir avec l’utilisation de l’arme immigrante contre les Québécois. Déjà, nous sommes minoritaires dans plusieurs quartiers de Montréal; n’attendons pas que ce soit partout au Québec!

5. Nationalisation de l’énergie éolienne. Il est INACCEPTABLE de payer beaucoup plus cher notre électricité éolienne en la confiant au privé alors qu’Hydro-Québec pourrait la fournir à moindre coût.

6. Rapatriement immédiat des assassins soldats d’Afghanistan. Enfin!

7. Renforcement de la charte de la langue française.

8. Préservation du caractère public et universel du système de santé québécois.

9. Offre de citoyenneté aux francophones nord-américains hors-Québec.

10. Le français la seule et unique langue officielle du pays du Québec.

Le PQ est mort, a tué son projet et s’auto-saborde à chaque jour qui passe. À ce sujet, voici l’analyse de Patrick Bourgeois:

Le plus grand danger qui pèse sur les épaules de Pauline Marois, c’est qu’à force de changer d’idée, ceux qui appuient traditionnellement le PQ ne la croient tout simplement plus, et ce, peu importe ce qu’elle propose, que ce soit bon ou mauvais pour l’avenir du Québec français. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se produire avec la naissance du Parti indépendantiste. Les gens qui y militent – la plupart d’anciens péquistes – sont aujourd’hui carrément fermés par rapport à tout ce que leur ancienne famille politique peut proposer, que ça ait de l’allure ou pas. C’est que le lien de confiance est tout simplement brisé.

Étrangement, même si je n’ai jamais été plus qu’un sympathisant très occasionnel du Parti Québécois, cette analyse me rejoint: j’ai perdu confiance en Pauline Marois et perdu confiance en la capacité du Parti Québécois de faire quoi que ce soit de constructif pour le peuple québécois. Il est temps d’aller vers l’avant en votant pour un parti qui n’a pas peur de combiner social-démocratie, respect de notre culture et de notre identité, et projet indépendantiste. Je vote pour le Parti Indépendantiste et je deviendrai membre sous peu. Et vous?

PARTI INDÉPENDANTISTE

Publicités

10 Réponses

  1. Tu es dans Bourget ou Pointo?

    Si j’étais dans Pointo, je voterais sans hésiter pour Nicole Léger, ne serait-ce que parce que c’est Nicole Léger et qu’elle est loin de représenter, pour moi, la gang de péquistes mous dont elle fait malheureusement partie.

    Sinon, plus ça va, plus je pense à ça…

    Le Parti Indépendantiste me séduit. Beaucoup.

    Hummm…

  2. Salut Noisette Sociale,

    Je suis dans Bourget, et franchement Maka Kotto, directement du Bloc vers le PQ avec la grosse Marois en arrière-plan sur les pancartes…

    Si tu veux mon avis, le PQ prend le vote des pauvres de l’est pour acquis. Ça va être toute une surprise pour eux le 12 au soir!

    Tu vois, ce que j’aime du Parti Indépendantiste, c’est qu’il résoud toutes les contradictions du PQ dont j’ai souvent parlé (aile-gauche, aile-droite, purs et durs) en n’existant que pour réaliser l’indépendance.

    Un vote pour le PI, c’est un OUI à un référendum car c’est une élection référendaire pour le PI. Alors tous les indépendantistes doivent dire OUI au Parti Indépendantiste selon moi, peu importe le candidat du PQ, du PLQ, de l’ADQ, du Parti Vert ou de Québec Solidaire.

    Nous avons un héritage francophone et québécois à perpétuer. Voilà notre chance. Même si c’est juste une partielle, si le PI obtient plus que Québec Solidaire ça sera suffisant pour lui donner la crédibilité nécessaire pour la prochaine élection générale.

    Et ça assurera qu’il y ait au moins un parti véritablement indépendantiste!

  3. Bah, t’es dans Bourget, c’est correct 😉

    Je hais la gang de péquistes dans Bourget, tu peux même pas t’imaginer. Vendetta personnelle.

    Sinon, pour le reste, tu as bien raison. 😉

  4. Très beau tout ça, mais selon moi cela ne servira qu’à diviser nos forces, déjà affaibies. Le PQ, le PI, le PS, et un peu d’ADQ pour l’autonomie.. on a maintenant 3 partis et demis qui divisent les votes souverainistes… Bonne chance pour faire un pays avec ça. Le PLQ continura d’être fort car tous les votes anglos minorités fédéralistes québécois ne forment qu’un seul gros bloc, tandis que nous serons éparpillés… Good bye indépendance. Deplus ces temps ci la souveraineté n’a plus la cote, ce qui nous affaiblit encore plus.

  5. @yoyoba: Je suis entièrement d’accord avec toi. Il est plus que temps que les indépendantistes se regroupent dans un parti… indépendantiste!

  6. Pas plus de 5% des votes. La dernière fois qu’une formation s’est présentée avec ce nom (1985 et 1989), elle a récolté moins de 1% des voix et ce, même avec Denis Monière et Gilles Rhéaume. Croyez-vous que les récentes annonces de Lévy-Beaulieu et Lebel suffiront à donner de la crédibilité au parti? À l’exception des habitués de vigile.net et du forum de Patrick Bourgeois, la plupart des électeurs seront étonnés de découvrir son existence sur le bulletin…

  7. @ Louis.

    «Si tu veux mon avis, le PQ prend le vote des pauvres de l’est pour acquis.»

    Viens-tu tout juste de t’en rendre compte? Nous en régions, ça fait des années qu’on s’aperçoit que le PQ prend le vote de l’est de Montréal et de sa couronne nord pour acquis. Note que les libéraux ne sont pas mieux en faisant la même chose avec le West Island et l’Outaouais! Tu as raison qu’il faut tous leur donner une leçon. En septembre dernier, ce fut une jouissance pour moi de voir le Parti libéral échappé Outremont aux mains du NPD ou de voir l’ADQ prendre plusieurs comtés que le PQ prenait pour acquis dans la couronne nord de Montréal aux dernières élections. On va peut-être finir par avoir un paysage politique plus sain.

    Jamais je ne voterai libéral, que ce soit au fédéral ou au provincial, et je ne comprends pas pourquoi Charest est devenu populaire tout d’un coup. De plus, jamais je ne voterai pour des alternatives de broche-à-foin que sont le Parti vert et Québec so-so. Moi aussi, je dois avouer que je songe sérieusement à donner mon vote au Parti indépendantiste, lors des prochaines élections.

  8. je suis embêté, je suis dans un comté de colons canadiens, majoritairement. PQ ou PI… je ne sais pas.

  9. J’espère que le p.I causera une surprise dans l’un des 3 comtés!

  10. Pour ma part, je suis plus qu’heureux qu’une vraie alternative indépendantiste voit le jour.

    J’ai pris ma carte de membre du PI et je compte bien m’impliquer.

    Si le PI ne répète pas les erreurs du PQ, alors, on devrait être en route vers la souveraineté d’ici 3 ou 4 élections.

    Ne manque plus que vous!!! Joignez-vous à nous!

    Vive le Québec… libre!

Comments are closed.