Un groupe artificiel pour une fête artificielle

On dit que chaque torchon trouve sa guenille. Comment appeler autrement cette réunion du groupe de losers anglophiles Simple Plan et d’une fête hyper-financée mais à peu près pas fêtée qu’est le premier juillet?

C’est quoi, Simple Plan, dans les faits? Une bande d’affairistes, de petits hommes d’affaires sans scrupules ayant décidé de conquérir le marché anglophone d’une musique préfabriquée aux rythmes conventionnels et sans imagination. Des Québécois déracinés, comme Pascale Picard, et qui font étalage de leur déracinement avec fierté en s’avilissant en chantant des mots qui ne sont pas dans leur langue sur des rythmes qui n’ont rien à voir avec leur culture. Du faux, que du faux.

Mais la fausseté, n’est-ce pas là exactement ce qu’est la fête du Canada le 1er juillet au Québec? Des spectacles avec des artistes payés chèrement à même nos impôts pour inciter nos multiculturaleux fédéralistes à brandir l’emblème de notre statut de colonisés? Alors que le 24 juin est une fête réelle, tangible, où des milliers de personne sortent dans les rues pour fêter ensemble, le 1er juillet n’est qu’un happening créé de toutes pièces pour donner l’impression que les Québécois fêtent la fête du Canada. Ce n’est pas pour rien que 75% du budget fédéral pour la fête du Canada va au Québec. Ce n’est pas une fête, c’est une opération de propagande bien ficelée.

Alors, qui seront les zoufs qui iront se faire casser les oreilles par de la muzak de boîte de conserves et s’abîmer les yeux sur des milliers d’unifoliés entrecoupés d’adolescents attardés au look stéréotypé et qui osent se qualifier d’artistes? Probablement les mêmes qui votent Conservateurs, qui se prosternent devant notre voisin du sud et qui se font une fierté de parler anglais dès qu’ils le peuvent.

À peuple colonisé, une musique de colonisés dans un événement de colonisés.

J’ai un plan simple moi aussi: boycotter la fête du Canada et tous ceux qui y participent.

Publicités

9 Réponses

  1. Ha ha… C’est tellement vrai cette histoire de propagande! Si le fédéral pense pouvoir nous acheter avec ces minis love-ins organisés chaque année juste pour nous rappeler à quel point on est colonisés, il se foure le doigt dans l’œil jusqu’à l’aisselle! (j’aime l’image, droit d’auteur : Loco Locass)
    Celle qui feuilletais «Pour un Québec Souverain» sur un banc de parc à Ottawa lors du dernier défilé de la fête du Canada,
    Mía
    Ps: Pourquoi pas tirer le diable par la queue autant qu’on le peut???

  2. Vous êtes vraiment de mauvaise foi.
    Simple Plan, Pascale Picard et Céline Dion font comme les groupes d’autres pays (ex: Scorpion, Bjork, a-ha, Santana.): Ils chantent dans une langue qui permet de rejoindre le plus grand nombre possible de personnes. C’est leur métier de vendre leur art. En plus certains styles musicaux se prêtent mieux a certaines langues.
    C’est comme si vous chiez sur ceux qui chantent en français correct, au lieu d’en joual, dialecte « québécois ».

    Quant aux « rythmes de leur culture », moi j’hait ça du traditionnel, qui est de toute façon de la musique Irlandaise.

    En passant, la St-Jean Baptiste, c’est la fête des Canadiens-Francais.

  3. « Quant aux « rythmes de leur culture », moi j’hait ça du traditionnel, qui est de toute façon de la musique Irlandaise. »

    J’adore la mus irlandaise, ou d’inspiration. Surtout du Flogging Molly ^^.

    Et pour être fan de metal, style dont les groupes les plus prolifiques viennent de Norvège, Suède, Finlande (et Pologne pour Epica, ou Italie pour Rhapsody et Lacuna Coil, si je me trompe pas), je suis bien content que les gens choisissent de chanter en anglais, par example. Sur ce point *tourne sa langue 7 fois* je suis entièrement d’accord avec Christian.

    Le différence entre les groupes que j’entends est que de chanter en anglais leur offre un média pour transmettre une culture. La différence avec Simple Plan est que le groupe ne transmet pas notre culture. De chanter en anglais n’a pas empêché Nightwish de lancer des tounes en… heu… Norvégien je crois ^^. Ou Apocalyptica de faire un duo avec une chanteuse française pour faire une chanson en français.

    À ce niveau, j’ai du respect pour la chanteuse Céline Dion, qui malgré une carrière internationale phénoménale, est capable de chanter en français. À quand une toune francophone de Simple Plan?

  4. C’est bien beau critiquer la fête du 1er juillet, mais pourquoi ne pas s’en prendre également aux commandites de Molson Ex lors de la fête de la St-Jean-Baptiste. C’est beaucoup plus problématique à mon avis, lorsqu’on se rappelle que la famille Molson finançait des milices pour lutter contre les patriotes.

    Ah Molson, ils ont toujours été de la fête!

  5. En passant la « Labatt Bleue », dont les publicités sont a tendance nationaliste (Fier d’être bleu), et une biere nommée en l’honneur des « blue bombers de Winnipeg »!!!!
    Et que les étiquettes au Québec montrent une fleur de lys, alors que les étiquettes ailleurs au Canada montrent une feuille d’érable

  6. « Mais la fausseté, n’est-ce pas là exactement ce qu’est la fête du Canada le 1er juillet au Québec? Des spectacles avec des artistes payés chèrement à même nos impôts pour inciter nos multiculturaleux fédéralistes à brandir l’emblème de notre statut de colonisés?  »

    Voyons, c’est une blague? Pensez-vous vraiment que les artistes qui participent à la fête de la St-Jean-Baptiste aux 4 coins du Québec le font gratuitement, par pure ferveur nationaliste? La fête nationale du Canada est « une opération de propagande » au même titre que celle du Québec, des États-Unis ou de la France. Croire le contraire, c’est se mettre le doigt dans l’oeil.

  7. « Alors, qui seront les zoufs qui iront se faire casser les oreilles par de la muzak de boîte de conserves et s’abîmer les yeux sur des milliers d’unifoliés entrecoupés d’adolescents attardés au look stéréotypé et qui osent se qualifier d’artistes? Probablement les mêmes qui votent Conservateurs, qui se prosternent devant notre voisin du sud et qui se font une fierté de parler anglais dès qu’ils le peuvent. »

    ChoixradioX.

    Je je sais pas si tu es déjà venu à Québec (ville) et écouté cette radio, mais tu viens de les décrire avec une précision étonnante en 2 phrases, sans peut-être même les avoir jamais entendu.

    Les colons doivent être les mêmes partout.

  8. Même Rammstein, qui chante la majorité du temps en allemand, chante quelques chansons en anglais (Stripped, Pet cemetary), ou partiellement en anglais (Amerika), certaines sont des traductions de versions originales allemandes (« You hate me » traduit de « Du Hast »).
    Il y a en même en espagnol (Te quiero puta!), et une qui a une intro en francais (Das model)

    Est-ce que ça fait d’eux des colonisés ? Au contraire, ils sont ouvert sur le monde, au lieu de se renfermer sur eux même, comme certains nationaleux comme vous.

  9. Non mais!
    Sa vous tente vraiment d’écrire sa!
    C’est pas parce que vous n’aimez ce ou ces genres de groupe de musique qu’il faut les dénigrer moi j’aime pas the jonas brothers pi je fais pas un article sur eux pour dire que je les aime pas et les dénigrer c’est pas parce qu’eux ont voulu essayer sur la scène américaine qu’ils sotn déracinés ils vivent ben à montréal! Je vous trouve pas correct d’écrire sa! Sincèrement si vous voulez juste faire du bitchage faite vous un journal que personnes peux voir et écrivez vous a vous-même c’est pas tout le monde que sa intéresse! Il se qualifie d’artistes parce qu’il le sont toi tu doit en aimer peux de groupe!Alors mets toi le dans le cul ton histoire de groupe artificiel!

Comments are closed.