Le système fonctionne (sexy déontologie)

Un commentaire m’a beaucoup touché. C’est celui d’une lectrice ayant été victime d’abus de la part du même policier avec lequel j’ai eu des problèmes moi-aussi. J’aimerais simplement souligner que le système peut fonctionner et qu’on doit agir.

Dans mon cas, tout est terminé depuis bientôt un mois. J’ai été en conciliation au Comité de déontologie policière dans le Vieux-Port avec une conciliatrice (très gentille), le policier en question et un représentant syndical du policier.

Dès le début, le policier a avoué à la conciliatrice qu’il se rappelait avoir été très fort avec moi. Je lui ai exprimé mon point de vue et en quoi j’ai eu l’impression qu’il avait un parti-pris pour mon ex-copine et de quelle façon je n’ai pas aimé me faire insulter. J’ai eu tout le temps nécessaire pour lui expliquer mon mécontentement. Après ça, le représentant syndical a expliqué certaines particularités de la vie d’un policier (notamment le fait que c’était un pur hasard si le policier en question était le même à s’occuper de mon cas les deux fois). Puis, j’ai demandé au policier ce qu’il ferait de différent dans le futur et il a dit qu’il essaierait de faire davantage attention et de prendre un peu plus de temps pour discuter avec les deux parties. Bref, il a reconnu avoir mal agi et qu’il ferait les choses différemment dans le futur.

J’étais donc très satisfait, car je ne voulais pas la peau de ce policier. Je voulais simplement qu’il reconnaisse son erreur et que d’autres n’aient pas à souffrir du même genre d’erreur dans le futur. En acceptant de régler à l’amiable, ma plainte ne figurera pas dans son dossier (ainsi il pourra gravir les échelons s’il le peut) mais il restera toujours une trace à la déontologie, dans le cas où un cas semblable se reproduirait.

Donc dans mon cas tout est réglé: je me suis fait respecter du policier, j’ai la conscience d’avoir fait mon devoir de citoyen, et je suis passé à autre chose.

J’espère de tout coeur que ce témoignage pourra aider quiconque a des difficultés avec n’importe quel policier que ce soit. Nous vivons dans un État de droit, nous avons des droits, et lorsque nous ne nous sommes pas sentis respectés nous avons des moyens de nous défendre. C’est simple et efficace.

Si jamais je recroise le policier en question, je n’aurai plus d’animosité à son égard car à mon sens justice a été rendue (même si j’ai été victime de voie de faits sans pouvoir me faire respecter, ce n’était pas la faute du policier).

Le pouvoir de la police s’arrête là où notre désir d’être respecté est assez fort pour utiliser tous les outils à notre disposition.

La déontologie, c’est peut-être pas aussi sexy que la fille ci-haut, mais c’est drôlement efficace! Bonne chance!

Publicités

5 Réponses

  1. On doit pas avoir les mêmes goûts parce que je la trouve pas très sexy la fille ci-haut 😛

    Sinon, comme on dit, tout est bien qui finit bien!

    Je suis bien contente que ça se termine pour toi de cette façon 🙂

  2. Ouais, j’aimerais bien qu’elle me passe les menottes celle-là! 😉

  3. Tant mieux Louis si tu as suffisamment de caractère pour que ce genre de démarche te rapporte. J’en suis heureux!

  4. À part les seins refaits, je me ferais bien arrêter par celle-là, même si je n’avais commis aucune infraction! Très efficace!

  5. Bonjour,

    Ce matin je me suis dirigé directement au bureau DE DÉONTOLOGIE POLICIÈRE de la place st-jacques dans le vieux montréal!

    Je me suis fais acceuillir comme une reine, un inspecteur ma reçu et ma beaucoup écouté, comme je lui disait que j’étais vraiment désolé dans arrivé là pour avoir la paix de deux policiers qui nous harcèles et bien il ma dit mme cela est un devoir de citoyenne et vous avez sûrement raison de nous apporter ici ses plaintes.

    Je dois recevoir une réponse d’ici 40 jours.

    Cette après midi je me présentais devant les petites créance car les dits policier en question qui demande toujours et sans lacher veulent acheter nos terrains dans les Laurentides , mais comme il ne comprene pas ni du c.. ni de la tête que cela est impossible pour eux de les avoirs car nous ne voulons pas vendre à personne et bien il nous trainaient à la cour des petites créance nous réclament le coût d’une clôture et des frais d’arpenteur au montant de 7000$!

    Nous leur avions dis que nous n’étions pas interessés et que s’il en veulent une qu’il la mettre sur leur terrain !

    Et bien ouvrez grand vos yeux UN DEUX DE PIQUE RESTE UN DEUX PIQUE HEIN ………….

    Quand il as demander ses frais pour la clôture le médiateur demande si il as une facture, IL RÉPOND NON J’AI JUSTE UNE SOUMISSION…… Le médiateur lui demande si la clôture est installé IL RÉPOND NON PAS ENCORE!!!

    LE DEUX DE PIQUE NOUS RÉCLAMAIS DES FRAIS POUR UNE CLÔTURE NON INSTALLER, DISONT QUE LE FLIC EN QUESTION ETAIT BOURGOGNE À LA FIN DE LA SÉANCE DE MÉDIATION!

    Quand le médiateur nous as demandé si nous étions pour donner une somme en règlement mon mari dit oui? Je le regardais n’en croyant pas mes yeux ET IL A RÉPONDU OUI 0.00$ (SOIT ZÉRO SOUS)

    Nous sommes donc partie heureux, car le médiateur( avocat ) à sugéré au policier de prendre un bon avocat s’il voulait mêttre l’affaire devant les tribunaux, disont que je peux déjà lui dire que cela peut couter entre 10 et 15 milles dollars je viens de vérifier avec mon avocat, alors ya de bonne chance que sont investissement soit seulement 7000$ pour faire sont installation de cloture et sont arpenteur hein!

    Ha moins qu’il soit vraiment plus qu’un deux pique, qui voudrais investir 10 a 15 milles dollars pour allez rechercher des frais de clôture surtout quand nous l’avons avertis verbalement et via une lettre d’avocat que nous n’en voullions pas , est bonne la clôture est encore au stade invisible.

    Crime quelle est bonne je la rie encore et il disait cette après midi connaître les lois

    Bravo M. l’agent mais veuillez suivre ce conseil chacun sont métier! Jouer donc à la police corectement à la place.

    Je vous donnerais la suite des évènements car ce dit policier et sa femme police aussi font des pressions et du harcèlement à la municipalité disant que nous ne sommes pas conforme, dire que nous avons nos terrains depuis plus de 39 ans et lui le siens derrière le notre seulement depuis seulement 1 an hummmm le syndrome de Dieu!

    Wow bravo M. l’agent et encore merci pour cette après midi qui ma fais bien rire!

    MANON

Comments are closed.