Pas d’arguments, pas de crédibilité

Il y a des blogueurs qui proposent des pensées, des réflexions, qui prennent position. Et d’autres qui suivent, qui font du remplissage, qui écrivent deux-trois lignes pour rapporter ce qui s’écrit à gauche ou à droite et qui n’ont pas la capacité ou l’intelligence d’amener une quelconque analyse critique.

Tiens, un exemple, le blogue du petit Émérillon.

Ce blogue d’une banalité déconcertante et d’un conformisme aseptisé, tenu par un certain Alain B., consacre un texte sur deux depuis plusieurs jours à « dénoncer » ma dénonciation de angryfrenchguy. On s’attendrait à lire des arguments, des contre-arguments, bref on s’attendrait de quelqu’un ayant comme but de dénoncer quelqu’un d’autre qu’il explique en quoi cette autre personne a tort.

Par exemple, quand j’ai dénoncé angryfrenchguy, j’ai expliqué les conséquences de son action sur le niveau d’intégration des immigrants. J’ai aussi utilisé comme argument le fait que son blogue était un endroit de discussion EN ANGLAIS entre francophones (on peut d’ailleurs y lire Alain B., en anglais, qui continue son infantile entreprise de dénonciation de mes positions… toujours sans arguments.). J’ai aussi parlé du fait que la protection de la langue française doit passer par le français. Bref, j’avais des arguments.

Au contraire, ce pauvre clown n’a pas le moindre argument. Il se contente de citer les insultes du type « tu es un pédé » de angryfrenchguy (Alain B. est probablement un homophobe refoulé qui à force de licher des derrières en a pris le goût), de me traiter d’extrémiste, etc etc. Mais il effleure à peine la question.

Ô certes, entre deux accusations lancées d’être un fasciste ou un extrémiste, son esprit à la verbe balbutiante et à l’analyse critique encore adolescente a réussi à concevoir un début de commencement de réflexion, mais il s’est arrêté beaucoup trop tôt. Le plus loin qu’il a été était ceci: « Louis tu es un [*insulte aléatoire*] parce que tu t’opposes à des gens qui sont de ton côté et tu es un [*insulte aléatoire*] parce que je dis que tu es un [*insulte aléatoire*] . » Voilà, c’est à peu près ça qu’il dit. Aucun argument.

Explique-t-il comment lui s’y prendrait pour intégrer des immigrants qui n’ont même pas besoin d’apprendre le français puisqu’il y a toujours des Québécois pour les servir en anglais?

Non.

Explique-t-il de quelle façon le fait d’ajouter une ressource supplémentaire en anglais permettrait de faciliter l’apprentissage du français chez un immigrant?

Non.

Explique-t-il en quoi le site d’angryfrenchguy, fréquenté principalement par des Québécois francophones écrivant en anglais, ne mènerait pas à une plus grande assimilation?

Non, non, et non.

Car malheureusement pour ceux qui espéraient une discussion constructive, cet idiot de service n’a pas d’arguments. Il se content de me traîter de méchant, de fasciste, d’extrémiste, etc etc. sans jamais discuter des points que j’ai soulevés. On appelle cela de l’anti-intellectualisme, de l’obscurantisme et une pathétique tentative de faire dévier le débat du sujet pour se concentrer sur les attaques ad hominem. (Certes, j’ai moi aussi utilisé ces attaques, mais elles n’étaient que complémentaires à mes arguments, alors que dans son cas elles en sont le point central).

En conséquence, au lieu d’avoir un débat sain et intéressant, on se retrouve avec une chasse aux sorcières menée par un obscur blogueur incapable d’avoir une quelconque pensée originale et qui se contente de billets de trois lignes citant (toujours) quelqu’un d’autre pour maintenir sur le respirateur artificiel son blogue moribond.

Encore une fois, on constate ce qui ne va pas chez de nombreux péquistes: ils sont incapables de se remettre en question et au lieu d’aller au fond des choses et de débattre de ce qui doit être débattu, ils rejettent du revers de la main toute position courageuse en l’étiquetant et en la rejetant, puis en ostracisant celui ou ceux qui en étaient à l’origine.

Désolé pour les rêveurs, mais on ne fera jamais l’indépendance avec des gens qui ont une telle peur des remises en question et du débat. Et le PQ se fera ramasser aux prochaines élections, à cause de gens comme Alain B. (et Pauline Marois, qui est du même type) qui ont refusé de se poser les vraies questions et qui font de la fuite des débats une raison d’exister.

Heureusement que le PQ n’a plus le monopole de la souveraineté. Que tous les fermés d’esprits et ceux ayant peur des arguments et des débats y coulent avec le Titanic Marois; pendant ce temps-là les autres font avancer la discussion en proposant des solutions, parfois originales, mais toujours soutenues par de solides arguments.

Publicités

2 Réponses

  1. Très bon billet, sauf les trois derniers paragraphes.

    Est-ce que la conclusion de ton billet signifie que tu souhaites que tous les séparatistes votent pour l’ADQ ou les Verts Suicidaires aux prochaines élections, retardant encore plus la progression du projet séparatiste?

  2. @Louis

    Faudra aussi que tu écrives avec la même virulence sur la dispersion du vote séparatiste chez les Verts Suicidaires et l’ADQ au provincial et le NPD au fédéral. Un peu de cohérence, diantre!

    Même si tu as raison de féliciter les séparatistes non-péquistes pour leur attachement à la langue langue française (quoique ce n’est vraiment pas le cas pour les adéquistes mais quand même), cette dispersion du vote séparatiste est nettement plus nuisible à la progression du projet séparatiste que ces blogues insignifiants que tu dénonces depuis samedi et dont on connaît tous très bien ton opinion!

Comments are closed.