La vérité choque

Ainsi, l’ambassadeur israélien au Canada se dit outré que des documents internes du gouverment du Canada fassent référence
au pays sioniste comme étant de ceux qui pratiquent la torture.

Malheureusement, c’est la vérité qui choque, car c’est bien là un fait que bien peu oseraient remettre en doute: Israël a été construite par la violence, elle viole les droits les plus fondamentaux de ses voisins depuis plus d’un demi-siècle, et elle utilise non seulement la torture sur ses prisonniers (le plus souvent des Palestiniens enlevés qui n’ont même pas droit à un procès) mais aussi sur la population palestinienne en générale, l’encerclant derrière un mur (coupant en deux les meilleures terres) et pratiquant le terrorisme sélectif pour terroriser la population.

Moi ce qui me choque, ce n’est pas cette banale vérité qu’Israël est un pays pratiquant la torture. Non, ce qui me choque c’est l’à-plat-ventrisme de nos leaders, trop peureux pour s’opposer aux puissants lobbies juifs et ressentant le besoin de se dissocier de cette réalité.

Et aujourd’hui, encore un peu plus, nos représentants ne nous représentent plus et deviennent de simples laquais du lobby sioniste, prêts à travestire la réalité pour servir ceux dont le bulletin de vote est le seul qui compte vraiment: celui qui se plie dans un portefeuille ou s’écrit sur un chèque.

Publicités

23 Réponses

  1. Il n’y a pas que le lobby juif. Ce lobby est moins puissant qu’on ne le pense. Les juifs représentent 1% de la population du Canada? Ce qui aide les juifs par dessus tout c’est la sympathie des chrétiens (religions similaires, terre sainte, etc…) et la diabolisation grandissante envers les musulmans. Va faire un tour sur les blogues conservateurs et tu y verras souvent le logo « I’m a proud supporter of Israel ». Tu as raison, il y a si peu à faire pour rétablir cette situation. Le gros problème: 1967. Montréal clamait alors la Terre des Hommes et Israel niait l’existence de la Palestine et de ses voisins arabes.

  2. Gang de séparatisssses anti-américains primaires anti-sémites pro-Hezbollah pro-Ben Laden fifs!

    C’EST ÉPOUVANTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABLE!

    Non mais sérieusement, excellent billet Louis!

  3. Je l’ai trouvée bien drôle, celle-là. Il faut avouer que j’avais Maxime Bernier en très basse estime, mais de là à retirer un rapport qui cite les États-Unis et Israël comme étant des états pratiquant la torture.

    Guantanamo n’existe pas et le Mossad est un club de pétanque ^^.

    Je me suis dit que comme le gouvernement du Canada avait lui-même enterré sa réputation au niveau de l’objectivité internationale, il serait important de se fier à un organisme crédible: Amnesty International.

    http://www.amnesty.org/fr/region/middle-east-and-north-africa/east-mediterranean/isra%C3%ABl-et-territoires-occup%C3%A9s
    Israël et territoires occupés

    « Bien souvent, les procès de Palestiniens qui se déroulaient devant des tribunaux militaires ne respectaient pas les normes d’équité internationalement reconnues. Les allégations de torture et de mauvais traitements infligés à des prisonniers palestiniens ne faisaient pas l’objet d’enquêtes sérieuses. Plusieurs centaines de Palestiniens ont été maintenus en détention administrative sans inculpation ni jugement; plus de 700 n’avaient pas recouvré la liberté à la fin de l’année. Les visites étaient fortement limitées pour environ 10000 Palestiniens retenus prisonniers, leurs proches se voyant souvent refuser un permis de visite.  »

    http://www.amnesty.org/fr/alfresco_asset/4b292069-a754-11dc-9249-5f9f850000d6/amr511772007fra.html

    Torture : dérives et contradictions
    de la politique américaine

    « le vice-président Dick Cheney a soutenu publiquement le recours au « waterboarding » pour interroger les détenus dits « de grande valeur ».16Des prisonniers de Guantánamo considérés « de grande valeur » ont été choisis pour faire l’objet de « projets d’interrogatoires spéciaux », autorisés par Donald Rumsfeld alors qu’il était ministre de la Défense, dans le cadre desquels ils ont été torturés et soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Cependant, le Pentagone a continué à cautionner ces interrogatoires même lorsque des informations ont émergé à leur sujet, en soulignant l’importance des renseignements obtenus.17 »

    « le « waterboarding » peut prendre plusieurs formes :

    « On peut plonger la victime dans l’eau, lui faire rentrer de l’eau dans le nez et la bouche, verser de l’eau sur un tissu placé sur son visage de façon à ce que le liquide soit inhalé ou avalé […] La victime éprouve les sensations propres à la noyade : elle se débat, panique, retient son souffle, avale, vomit, a de l’eau qui rentre dans les poumons et ressent finalement la même impression de suffocation qu’une personne qui a reçu un coup de poing dans le ventre […] Selon ceux qui ont étudié les effets du waterboarding, il peut provoquer de graves traumatismes psychologiques, comme des crises de panique, qui peuvent persister pendant des années. » 5 »

    J’ai essayé de ne pas aller dans les clichés de Guantanamo. On les connait tous ^^. Les États-Unis ont aussi transféré des prisonniers en Égypte, durant la guerre en Irak, pour pratiquer des interrogatoires plus musclés que ce à quoi la loi américaine les limitait.

    Conclusion: heureusement que c’est Amnesty International, et non le gouvernement du Canada, qui sont considérés comme la référence en matière de condition des détenus.

  4. David « la boussole démagnétisée » Gagnon est au courant:

    Et évidemment, Philippe David nous traite ENCORE d’anti-sémites:

    « C’est rendu que Louis a besoin de pub pour son blogue à un point tel qu’il envoie ses sbires ici pour générer des clics… Faites-vous une faveur: dites-vous que c’est encore ses divagations anti-sémites habituelles et passez votre chemin… »

    http://www.antagoniste.net/?p=2644#comment-29621

    De plus, David Gagnon prétend que les guerres sont à la fois bonnes et mauvaises pour l’économie!

    http://www.antagoniste.net/?p=2636

  5. Bien entendu que les guerres sont bonnes et mauvaises pour l’économie. The Economist citait en 2007: « A crisis is a terrible thing to waste. » Là où il y a destruction, il faut recréer, faire bouger les choses, et parfois améliorer ce qui existait déjà. Les États-Unis ont profité de la 2e GGM comme des fous. Ça les a sortis de la crise économique pour de vrai, a créé une réelle industrialisation durant l’économie de guerre, qui s’est par la suite transformée dans divers secteurs. Pendant que les riches pays d’Europe s’entre-détruisaient, les États-Unis sont ressortis de la guerre avec 75% de la richesse mondiale et avaient réussi à réunir les cerveaux de l’Europe parmi eux. Pas mal du tout! Ensuite est venu le plan Marshall, qui a servi à américaniser toute l’Europe capitaliste et à laisser crever ceux qui l’étaient un peu moins…

    C’est pas sur le plan économique que l’on analyse une guerre, par contre. Une guerre, ça ne doit jamais être vu comme l’opportunité de faire de l’argent.

  6. Manx,

    à la suite de ton commentaire, j’aimerais juste te diriger vers un de mes textes sur le sujet de la guerre. Tu remarqueras le passage au sujet du Rapport sur l’utilité des guerres.

  7. Je passe les allégations sur la torture en Israël, sur laquelle je n’ai absolument aucune connaissance; je passe rapidement sur les insinuations selon lesquelles Israël se rendrait coupable de terrorisme d’État – je me contente de souligner au passage que les attaques des militaires israéliens ont ciblé des militants de groupes radicaux palestiniens et ont tenté d’épargner autant que possible les populations civiles, tandis que les Palestiniens ne se sont pas embarrassés d’un tel scrupule; je ne fais que mentionner qu’à mon sens, c’est faire oeuvre de démagogie de prétendre que la proximité entre les peuples canadien et israélien ne serait en réalité que le fruit d’un travail occulte de la part des lobbies juifs, plutôt que, ce qui est autrement plus logique, le reflet de valeurs partagées entre ces deux peuples, et le souci de défendre des intérêts communs au Proche-Orient.

    Si résumer un paragraphe en une seule phrase est un talent, faire entrer tout un paragraphe en une seule phrase ne peut être moins qu’un art.

  8. Ho, loin de moi les allégations à un niveau quelconque. Le fait est plutôt qu’Israël pratique la torture, et que l’on retire un document de l’État sous prétexte que le gouvernement Canadien n’a pas le droit de dire la vérité. Je serais le premier heureux si l’on devait retirer ce document parce qu’Israël ne pratique PLUS la torture, mais ce n’est pas encore le cas.

    Quant aux attaques Palestine-Israël, je ne veux pas me mêler de cela, car je hais être pris entre deux feux ^^. Je ne suis plus capable de suivre les nouvelles Israël-Palestine, du à mon manque de télé à la résidence étudiante (je ne l’écoute pas, elle ne me manque pas) et à mon désintérêt pour la question, car trop de gens s’y intéressent à ma place.

  9. Je faisais plutôt référence au message principal, mais je n’ai pas non plus de mal à m’expliquer pourquoi le document a été retiré. C’est une erreur diplomatique grave, et assez absurde de la part d’un pays de placer dans une liste comme celle-là deux de ses principaux alliés. Ce n’est pas que le Canada ne soit pas préoccupé de la vérité; mais il faut parfois qu’elle s’efface devant les intérêts de l’État, ni plus ni moins. Et s’il fallait mettre les choses en perspective, la torture est sans doute utilisée beaucoup moins régulièrement en Israël et aux États-Unis, qu’elle peut l’être dans la grande majorité des autres pays du monde.

  10. Bon billet Louis.

  11. Le canada pratique la politique de l’autruche: il refile ses prisonniers afghans à Kaboul…il se lave les mains des tortures infligées pas Karzhai et ses sbires. Il ne veut pas que ses fonctionnaires sachent que les USA et Israel pratiquent la torture…pôvre pays

  12. Si nous étions séparés, au moins le fédéral n’irait pas jouer à la guéguerre impérialiste en notre nom.

  13. Je suis membre d’Amnistie internationale et je les soutiens financièrement parce qu’ils sont sérieux et crédibles.

    Bernier est un jeune avocat d’affaires (il n’a jamais plaidé en Cour à ma connaissance) qui a été propulsé beaucoup trop rapidement à un ministère extrêmement important et complexe parce qu’on manquait de token French (francophones de service). Comme bien des C/conservateurs, sa position est basée sur l’idéologie et non sur les faits. Défendre les droits de quelqu’un, il ne sait pas ce que c’est. Faire de l’argent par contre, il connaît. http://w01.international.gc.ca/minpub/Minister.aspx?isRedirect=True&ID=149&Language=F L’affaire des Joe Louis est aussi pire que la dinde en plastique de Bush. Quel manque de jugement!

    Harper a une peur panique de ses fonctionnaires, qu’il prend pour des Libéraux. Certaines de ses personnes sont en poste depuis des années et elles ont accumulé beaucoup d’expérience. Les fonctionnaires fédéraux sont tenus pas la loi de dire la vérité au gouvernement. (Je fais de la traduction pour les Affaires étrangères et d’autres ministères fédéraux depuis 10 ans. J’en ai lu des textes (environ 10 millions de mots). Je n’ai jamais vu de rapports de fonctionnaires biaisés au niveau des faits. Des discours de politiciens biaisés, c’est plein, par contre.

    Les Libéraux faisaient des affaires avec des régimes peu recommandables mais, au moins, ils étaient soucieux de l’image internationale du Canada et la défendaient publiquement. Harper lui s’en fout. Les dommages sont graves, voire irréparables. Pire encore, les pays que nous défendons ainsi se foutent carrément de notre opinion et ne changeront pas leurs politiques d’un iota alors tout cet à-plat-ventrisme est en pure perte.

    Voir aussi le texte de Patrick Lagacé sur le Pakistan http://www.cyberpresse.ca/article/20080124/CPOPINIONS05/801240712/6928/CPOPINIONS05.

    Si le Québec était séparé, le Canada serait rapidement le 51e État américain tellement il est est proche par l’idéologie, surtout en ce moment. À part quelques intellectuels éclairés, il n’y a pas grand matière grise à l’ouest de Toronto! Mais de l’idéologie de droite au mépris du bon sens, ça regorge.

  14. Maxime Bernier est un autre ex-libertarien défroqué qui a trahi son idéologie par intérêt carriériste. Pareil comme Stephen Harper, et dans une moindre mesure (puisqu’il n’est pas devenu un politicien mais il a aidé Pinochet), Milton Friedman. Beaucoup d’objectivistes randiens ont senti le pactole néo-conservateur et sont devenus des ex-libertariens défroqués.

    En ce qui concerne Harper, voici deux liens sur un texte de Martin Masse qui décrit très bien cette boussole démagnétisée:

    http://www.politiquebec.com/forum/viewtopic.php?t=16760&start=0&sid=13f3841a7a4fb17dd7af1654d0cfda3f

    http://uhec.net/2007/09/28/436/#comment-8455

  15. @Aline Binette

    Malgré tout, les conservateurs sont moins pires que les libéraux, car ils sont moins irrespectueux du Québec et préconisent un gouvernement fédéral moins fort que les libéraux (quoique les actions véritables se font attendre à part la baisse de la TPS et quelques petits nananes au sujet du déséquilibre fiscal).

    De plus, je vous rappelle que ce sont les libéraux qui ont accepté d’envoyer des troupes en Afghanistan et qu’ils n’ont toujours pas l’intention de les retirer.

    Le même genre d’hypocrisie libérale crasse a été utilisée par les libéraux en environnement, domaine où les libéraux ont été encore pire que les conservateurs. Au moins, les positions conservatrices sont claires! Ils aiment la guerre et pour eux Kyoto est un complot socialiste et leur politiques sont en accord avec ce qu’ils prétendent: ils ne font pas aussi semblant que libéraux au moins.

    En ce qui concerne la guerre en Irak, les libéraux auraient déployé des troupes si leur véritable chef Paul Desmardais, un actionnaire de la pétrolière Total qui faisait affaire avec Saddam Hussein, n’était pas intervenu. Rien à voir avec Nima Mazhari!

    Le Parti Libéral demeure le principal ennemi politique des Québécois. Mais il faut voter pour le Bloc (même s’il y a trop de racistes séparatistes comme moi selon vous) pour empêcher les conservateurs de devenir majoritaires.

    Mais méfions-nous des libéraux. Ils ne sont pas encore morts!

    P.S.: Desmardais n’a pas rencontré Saddam Hussein.

  16. @Aline Binette

    « Bernier est un jeune avocat d’affaires (il n’a jamais plaidé en Cour à ma connaissance) qui a été propulsé beaucoup trop rapidement à un ministère extrêmement important et complexe parce qu’on manquait de token French (francophones de service). »

    Bon point, mais il est en politique d’abord et avant tout parce qu’il est le fils de Gilles Bernier, ex-député conservateur dans le même comté. Encore la maudite fratrie népotiste! Un fils à papa comme Justin Troudeau. (au moins Maxime est plus intelligent que son père, lui!)

    « Comme bien des C/conservateurs, sa position est basée sur l’idéologie et non sur les faits. »

    Cela est le cas dans TOUS les partis politiques. Le séparatisme est aussi une idéologie!

    « L’affaire des Joe Louis est aussi pire que la dinde en plastique de Bush. »

    Au moins c’était des vrais Jos Louis!

    « Harper a une peur panique de ses fonctionnaires, qu’il prend pour des Libéraux. »

    Simple stratégie politique pour discréditer les libéraux encore écorchés par le scandale des commandites et celui du registre des armes à feu.

    Maintenant, la quasi-totalité des hauts fonctionnaires sont des conservateurs ou des libéraux de drouate comme Manley et donc Harper n’a plus réellement peur de ses hauts fonctionnaires.

    Mais il faut tout de même reconnaître que la majorité des fonctionnaires fédéraux appuient les libéraux et je peux le comprendre d’être méfiant (ou de faire semblant) même s’il n’y a aucune raison de croire qu’ils sont biaisés.

    Le même phénomène se produit au Québec ou la majorité des fonctionnaires sont péquistes.

    « Les Libéraux faisaient des affaires avec des régimes peu recommandables mais, au moins, ils étaient soucieux de l’image internationale du Canada et la défendaient publiquement. Harper lui s’en fout. »

    Pas tout à fait. Reconnaissons que, par son à-plat-ventrisme impérialiste, Harper a redoré l’image du Canada aux États-Unis même si cela est très mal perçu ailleurs. Rappelez-vous du régime de Jean Chrétien et de son arrogance contre l’administration américaine (« Bush is a moron! ») et des représailles économiques contre le Canada qui ont suivi (bois d’oeuvre et autres tarifs).

    De plus, la présence même de Jean Chrétien en tant que premier sinistre du Canada a fait du tort à l’image internationale du Canada.

    La présence même de Michaëlle Jean comme gouverneure générale, nommée par le libéral Paul Martin, nuit aussi à l’image du Canada. Imaginez si le reste du monde savait qu’en réalité, l’ex- bonne-journaliste de Radio-Cadnas virtuellement décédé et son conjoint Doublefond sont des séparatistes corrompus, ce serait épouvantable pour la réputation du Canada. Par ailleurs, faudrait le dire à la vieille crisse Élizabeth, elle doit savoir la vérité! Peut-être que les séparatistes devraient lui envoyer une lettre à ce sujet. Quelle commotion cela créerait dans le Royaume de moins en moins Uni!

    Et pensez-vous que le copinage Troudeau-Gastro était bon pour l’image du Canada dans le monde? Que nenni! Idem pour la Loi sur les mesures de guerre et pour toute la crise d’octobre provoquée en majeure partie par les libéraux pour faire peur aux Québécois!

    « Si le Québec était séparé, le Canada serait rapidement le 51e État américain tellement il est est proche par l’idéologie, surtout en ce moment. »

    Bon point. Très proche culturellement aussi. Mais j’ai plutôt l’impression que le ROC devriendrait plusieurs États américains. Pourquoi le ROC ne se débarrasse-t-il pas de la soi-disant nuisance qu’est le Québec?

  17. @Aline Binette

    « À part quelques intellectuels éclairés, il n’y a pas grand matière grise à l’ouest de Toronto! »

    Et dire que c’est vous qui avez quitté le PQ à cause du racisme de certains membres et que vous me traitez de raciste!

    De la matière grise, il y en a en masse dans le ROC, y compris à l’ouest de Toronto. C’est un préjugé raciste que de croire le contraire. Il y en a même plus qu’au Québec même si la quantité de matière grise québécoise est encore trop grande pour la drouate québécoise qui veut dégeler les frais de scolarité contrairement à la tendance américaine. Le problème, c’est que cette matière grise est utilisée à mauvais escient, surtout chez les politiciens et les gens d’affaires de ce coin de pays. Faut dire aussi que Don Cherry n’est pas très nourrissant pour leur matière grise.

    Ne donnez pas de chair à canon aux Christian Rioux de ce monde, tabarnac!

  18. Précision concernant mon propre commentaire.

    J’ai dit:

    « Rappelez-vous du régime de Jean Chrétien et de son arrogance contre l’administration américaine »

    Comprenez-moi bien. Je n’appuierai jamais les guerres impérialistes comme en Irak et en Afghanistan mais si l’admistration américaine veut faire des guerres d’agression, ce n’est pas du ressort du Canada de leur dire quoi faire!

    Il suffisait simplement de dire poliment NON aux autorités américaines, sans arrogance, et de passer à autre chose, ce qui aurait été plus profitable pour le Canada.

    Le respect de soi et l’arrogance sont incompatibles en diplomatie internationale. Mais le régime Chrétien n’a pas compris ce principe fondamental.

  19. «À part quelques intellectuels éclairés» ça veut dire quoi selon vous?

  20. «À part quelques intellectuels éclairés» ça veut dire quoi selon vous?

    «Le problème, c’est que cette matière grise est utilisée à mauvais escient» ouin d’accord mais à un moment donné la mauvaise foi chronique, la malhonnêteté chronique, le racisme chronique envers le Québec, l’amour des armes à feu etc. pour moi ce n’est pas des marques d’intelligence.

    Vous trouvez Diane Francis et Jan Wong (entre autres) intelligentes? Ratoureuses peut-être mais pas intelligentes car elles ne voient pas qu’à chaque fois qu’elles s’ouvrent la trappe le vote indépendentaiste augmente. C’est intelligent de se tirer dans le pied à répétition? Moi je ne trouve pas! Combien de personens nous détestent sans rien savoir du Québec? Vous trouvez ça intelligent?

  21. « «À part quelques intellectuels éclairés» ça veut dire quoi selon vous? »

    J’ai très bien compris!

    « ouin d’accord mais à un moment donné la mauvaise foi chronique, la malhonnêteté chronique, le racisme chronique envers le Québec, l’amour des armes à feu etc. pour moi ce n’est pas des marques d’intelligence. »

    En effet, la prévalence de ces ostrogoths est plus forte dans le ROC qu’au Québec. Mais distinguez les élites fabricants d’opinions du peuple lui-même. Il ne faut pas généraliser!

    « Vous trouvez Diane Francis et Jan Wong (entre autres) intelligentes? »

    Absolument! Même si je ne suis pas du tout d’accord avec eux!

    « Ratoureuses peut-être mais pas intelligentes car elles ne voient pas qu’à chaque fois qu’elles s’ouvrent la trappe le vote indépendentaiste augmente. C’est intelligent de se tirer dans le pied à répétition? Moi je ne trouve pas! »

    Le PQ est le 3e parti au Québec malgré toutes ces attaques racistes alors ce intellectuels-là peuvent continuer leur propagande haineuse sans problème!

    « Combien de personens nous détestent sans rien savoir du Québec? Vous trouvez ça intelligent? »

    Non, ce n’est pas intelligent mais les élites fabricants d’opinion sont très intelligents et savent manipuler le peuple!

    Tant que nous ne serons pas séparés, le Québec méritera qu’on lui manque de respect.

    Cessons de blâmer le ROC pour les problèmes du Québec et séparons-nous!

  22. Tout ceci est d’une condescendance à faire frémir.

  23. @PiLuc

    Pouvez-vous préciser?

Comments are closed.