Le pic pétrolier, c’est maintenant!

Pour ceux qui en doutaient encore, lisez bien cette nouvelle. Ce n’est plus le moment de tergiverser et de branler dans le manche: le baril de pétrole vaut neuf fois son prix de 1998, le charbon a doublé en cinq ans, l’uranium a triplé, l’or et l’argent ont plus que doublé aussi. C’est la fuite en avant vers tout ce qui pourrait permettre de produire de l’énergie dans ce monde qui va bientôt manquer de pétrole pour assurer sa croissance économique.

Mais pourquoi les compagnies pétrolières, qui font des profits à tous les ans, ne parlent pas du pic pétrolier?

«Nous sommes face à un déni institutionnel. Les sociétés pétrolières ne peuvent que taire la vérité, sans quoi le cours de leur action risquerait de s’effondrer» a ajouté le député allemand Hans-Joseph Fell, co-fondateur de EWG.

Non seulement ça, mais quand on regarde leurs bilans financiers, on se rend compte que leur croissance est presque exclusivement constituée d’acquisition de rivales et de prise de contrôle de vieux puits; bref y a rien de nouveau. Ce n’est qu’une question de temps avant que ça pète pour de bon.

Pendant ce temps, il est de plus en plus probable que le baril de pétrole monte à 100$ cet hiver, et avec cette hausse les prix à la pompe augmenteront aussi. Beaucoup d’argent sera drainé des citoyens vers l’énergie, et donc moins sera disponible pour la consommation et la croissance économique. On peut donc s’attendre à une hausse de l’inflation et à une baisse de la croissance, voire à une récession (du moins, aux États-Unis).

Pendant ce temps, Bush parle d’attaquer l’Iran, un important producteur de pétrole dont les ressources sont convoitées par la Chine…

Publicités

66 Réponses

  1. Oui, mais… Il ne fait pas négliger le facteur élection présidentielle et les changements que ça peut apporter.

    Le retrait des troupes d’Irak et une refonte de la fiscalité aux États-Unis pourrait permettre un retour sur les rails rapide de nos voisins du Sud.

    gs

  2. Ah, donc si je comprends bien, un retour des soldats et une refonte de la fiscalité va permettre de faire apparaître de nouvelles réserves de pétrole!? 😛

  3. Ouais, je crois que j’ai lu que la prix de barrel d’essence est devenu 100$ américaine, quand seulement qq. mois avant, le monde s’en foutait parce qu’il a surpassé 50$.

  4. C’est un fait, le pic sera et sera très très dur.

  5. Ce qui provoque surtout la hausse vertigineuse du baril de brut est l’état de tension extrême entre Ankara et Bagdad au sujet du Kurdistan. Depuis la semaine passée le brut a augmenté de façon vertigineuse. Si la tension diminue, le prix du baril baissera, comme ça arrive depuis des décénnies.

    Pas de quoi s’exciter.

  6. Encore une fois, si les pétrolières sont des crotés, pourquoi croierait-on leur chiffres « révisés » sur leur réserves?

    (ie: les chiffres qui font paraitre les réserves comme plus petites).

  7. @FrancisD:

    1) Personne ici n’a critiqué l’hygiène corporelle des pétrolières;

    2) Les réserves sont gonflées artificiellement. Par exemple celles-ci ont doublé du jour au lendemain dans certains pays dans les années 1980 pour des motifs économiques (plus les réserves sont importantes, plus on peut produire selon les quotas).

  8. Ben: «Ce qui provoque surtout la hausse vertigineuse du baril de brut est l’état de tension extrême entre Ankara et Bagdad au sujet du Kurdistan.»

    Ça augmente à chaque incident depuis au moins 2 ans, alors que les choses sont supposées aller « beaucoup mieux » en Iraq. Alors soit les pétrolières sont ultra-sensibles et versent des larmes tous les jours en pensant aux pauvres peuples qui souffrent, soit elles profitent du bombardement médiatique pour augmenter leurs profits…

    Inquiétude face à un ouragan, inquiétude face à un petit incident frontalier dans l’arrière-cour de l’Iraq, inquiétude face aux pourparlers de sécurité en Russie, inquiétude face à l’Intifada, inquiétude parce que le président d’Iran dit des conneries, etc. Augmentation des prix du pétrole! Hop!

    Et quoi encore? Inquiétude face à la nouvelle ligne de vêtements de Gucci, inquiétude parce que ça pue à Kandahar, inquiétude face au retard dans la vaccination contre la polio, inquiétude face à la pénurie de iPhone, …?

  9. Pourquoi une compagnie voudrait faire gonfler artificiellement l’offre ?

    Pour « cacher la grosse vérité salle » ?

    À la fin, un estimé des réserves ne peut que venir des pétrolières eux-même et leur amis.

  10. C’est drôle, c’est pourtant la Dutch Shell qui voit l’arrivée du pic pétrolier le plus loin dans l’avenir. Ils le voient pour 2030-2035, alors que les géologues indépendants sont plus pessimistes, et le voient/voyaient (car pour certains, il est déjà passé) dans les quelques années passées/à venir.

    De façon générale, en dollars actuels, aucune année avant 2004 n’a été plus forte que celles du début des années ’80 dans le prix du pétrole. Durant cette période, le prix a connu des hausses et des baisses, mais est resté à peu près au même niveau. Depuis 2005, le prix ne cesse de monter, et en flèche.

  11. Il y a encore beaucoup de pétrole. Les techniques actuelles ne permettent que de retirer 40% du pétrole d’un puit. Avec les nouvelles technologies, on pourra retourner visiter d’anciens puit et y ramasser encore pas mal de pétrole.

    Il y a plusieurs années, il était impensable de retirer le pétrole des sables bitumineux, alors que maintenant on le fait.

    Alors inquiétez vous pas maintenant.

  12. Tu as tort Christian. Ce n’est pas la quantité de pétrole disponible qui importe, mais le rythme de production en regard au rythme de consommation. Nous avons atteint le pic pétrolier, c’est-à-dire que peu importe tes nouvelles technologies ou quoi que ce soit d’autre, jamais plus nous ne produirons autant de pétrole que maintenant. Mais pendant ce temps, la consommation augmente.

    Et puis, en passant, c’est pas 40% qui reste dans le sol, mais 50%. Un 50% souvent irrécupérable car dispersé dans de petites cavités poreuses. Si ça prend 5 barils d’énergie de pétrole pour aller chercher un baril de pétrole, crois-moi ça ne fonctionnera pas.

    Nous avons consommé le pétrole le plus facile à obtenir, maintenant il reste le 50% plus difficile à extraire.

    Mais même si nous pouvions extraire TOUT le pétrole (ce qui est impossible), il n’y en aurait que pour 2-3 décennies au rythme actuel de consommation (un rythme qui augmente).

    Faut pas dire n’importe quoi Christian. En passant, le pétrole des sables bitumineux nécessite une grande quantité d’énergie pour produire de l’hydrogène pour pouvoir être exploité. Cet hydrogène vient principalement du gas naturel, un gas qui connaîtra lui aussi bientôt son pic. L’autre option c’est de brûler du charbon ou d’installer une usine nucléaire. Mais encore là, peu importe ce qu’on fait, jamais plus le rythme de production ne sera égal à aujourd’hui.

    Faut vraiment pas dire n’importe quoi Christian. Comme quand tu disais que le PLQ et le PLC étaient de gauche. On doit faire attention aux mots.

  13. Je ne dit pas n’importe quoi, je sais bien que la demande pour le pétrole monte et qu’il faut regarder pour des énergie alternatives. Voir mon billet à ce sujet :
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=6
    Je crois simplement que tu exagères le problème. L’économie ne va pas s’effondrer complètement. Ca peut eventuellement conduire à un ralentissement (que je souhaite) et qui ferais que les énergie alternatives deviendront compétitives.

    Et oui le PLQ et le PLC sont d’idéologie libérale, et l’idéologie libérale est Centre Gauche. Tu ne me fera pas changer d’idée la dessus. Il n’y a que toi qui dit qu’il sont à droite. Mais on va pas recommencer la dessus.

  14. @Christian:

    1) Il n’y a pas la moindre énergie actuelle qui peut ne remplacer que la moitié de l’énergie du pétrole. On est loin d’énergies alternatives qui seraient compétitives.

    2) Le libéralisme économique est tout à fait de droite. Tu es seul dans ton coin à prétentre quelque chose d’aussi ridicule que le PLQ et le PLC seraient des partis de centre gauche.

  15. C’est variment rare être têtu comme ca:

    Voici selon Wikipédia la liste des parti libéraux dans le monde:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Parti_politique_libéral

    Ce sont presque tous des partis de gauche.

    Et pour le parti libérale du Québec, voici ce qu’il en est dit:

    Le Parti libéral prend ses origines dans le Parti canadien, ou Parti patriote, qui appuyait la Rébellion du Bas-Canada en 1837, et dans le Parti rouge, qui militait pour le gouvernement responsable et contre l’autorité de l’Église catholique au Bas-Canada.

    et aussi:

    Sous la direction de Charest, les libéraux se sont déplacées vers la droite comme les anciens partisans des progressistes-conservateurs de Brian Mulroney accèdent à des postes d’influence au Parti libéral.

    et depuis, il est revenu aux origines, soit CENTRE GAUCHE!!!!

  16. Les Libéraux sont « revenus » au centre-gauche? Tu fabules ou quoi? Les baisses d’impôt pour les plus riches, les hausses des frais de scolarité, les PPP, les coupures d’emplois des fonctionnaires, les mesures anti-syndicales, c’est des mesures de gauche ça? Tu vis dans ton monde Christian. Un petit cours de politique 101 te ferait le plus grand bien. En fait, plusieurs cours, car tu vis dans un monde imaginaire sans le moindre contact avec la réalité. Bonne continuité.

  17. Bon encore la vieille chicane. Cette fois-ci je penche plus du côté de M. Rioux… Pour une fois! Si on considère l’axe gauche/droite au niveau planétaire.

    C’est évident que le PLC et le PLQ sont plus à droite que le NPD ou QS. Ça ne veut pas dire qu’ils sont des partis de droite comme on en voit en Europe. Ça dépend où on place le centre. Louis place le PQ de Bouchard à droite, alors c’est sûr que pour lui le PLC et le PLQ sont à droite!

    Bouchard et Charest sont des anciens Conservateurs, le conservatisme définissant à mon avis le mieux la droite, en opposition avec le progressisme. Les deux ont amené leur nouveau parti plus à droite, sans nécessairement en faire des « vrais partis de droite ». Au pire, le PLQ était de centre-droite à l’arrivée de Charest et le PQ au centre sous l’influence de Bouchard.

    Le problème avec le PLC et le PLQ, c’est que même s’ils étaient progressistes à leurs débuts, dans leur idéologie, ils sont devenus des partis de pouvoir. Leurs cercles, les fréquentations de ses dirigeants sont des individus prospères et puissants qui n’ont aucune raison de vouloir réformer la société puisque tout leur a réussi dans cette société, de un, qu’ils ont des intérets économiques dans cette société, de deux, et qu’ils croient vraiment qu’il suffit de faire comme eux pour réussir, de trois. Ils deviennent conservateurs au sens strict du terme.

    Wikipedia:

    Selon les pays et les circonstances, le terme liberal ne prend pas le même sens. Un liberal anglo-saxon se situe à « gauche » sur l’échiquier politique. La liberté économique reste alors fondamentale, le clivage entre libéraux et conservateurs se situe au niveau des moeurs ( cellules souches, clonage, droits des minorités aux États Unis ; multiculturalisme, services publiques au Royaume Uni). En Europe et surtout en France, un libéral est considéré à droite dans le parlement, car le terme recouvre un sens d’abord économique ( désengagement de l’État, désendettement, baisses des charges sur les entreprises, mise en avant de la valeur travail…) ; la gauche à l’inverse prône une politique plus interventionniste, redistributive, plus égalitaire.

    Dons si Louis lit surtout des livres politiques français et M. Rioux des livres américains, vous aurez des grilles d’analyse différentes! Le mieux c’est d’arrêter d’utiliser cette classification trop binaire pour pouvoir refléter la complexe réalité.

  18. Tu ne PEUX PAS qualifier de gauche un parti néolibéral qui instaure des PPP, qui hausse les frais de scolarité, qui met en place des mesures anti-syndicales, qui baisses les impôts des plus riches. Ce n’est pas une question de grille d’analyse; c’est juste stupide.

    La grille d’analyse américaine est simplement une qui prend en compte les valeurs morales, c’est-à-dire pour ou contre l’avortement, pour ou contre la peine de mort, etc. Mais au niveau économique, les deux principaux partis sont tout à fait de droite, tout comme le PLQ et le PLC.

    Si vraiment tu crois toi aussi que le PLC et le PLQ sont de centre-gauche, et bien faudrait penser à des cours de politique de groupe, car vraiment c’est N’IMPORTE QUOI.

    Ça manque de rigueur par ici.

    Et puis quoi ensuite, Mario Dumont est un communiste… 🙄

    Tu devrais pas appuyer les divagations de Christian… Ce type a besoin d’un bon cours de politique 101; en lui donnant raison tu ne fais que le conforter dans ses illusions mensongères. J’ai beau croire que y a pas d’universités en Gaspésie, mais merde y a des cours par correspondance quand même…

    On peut pas écrire n’importe quoi!

  19. Regarde, j’m’en câlisse que le PLQ soit de centre-gauche ou de centre-droite. De un, cette grille est désuète comme je me tue à te le dire. De deux, si on veut absolumement l’utiliser, le PLQ comme tout parti au pouvoir n’est pas loin du centre… surtout que son gouvernement est minoritaire!

    La gang a Charest est bien moins à droite qu’elle ne le laissait entendre lors de ses premières élections. Les PPP, il y en a pas eu des barges, les fonctionnaires ne se sont pas faits botter le cul, et le PLQ augmentera le déficit encore dans les prochaines années. Le PLQ n’est certainement pas un parti de gauche, au mieux de centre-gauche si on fait un analyse du spectre politique en le comparant à des partis européens et américains.

    C’est toi Louis qui analyse à l’envers: puisqu’ils sont pour les PPP, ils sont néolibéraux, puisqu’ils sont néolibéraux, ils sont à droite et ainsi de suite, ignorant les diverses tendances et les différents groupes qui peuvent constituer un parti politique.

    C’est un fait historique que le PLQ sous Lesage était le plus progressiste de l’époque.

  20. Pas moi. Si le PLQ était de centre-gauche, il aurait probablement mon vote, car ma pensée politique est de centre-gauche.

  21. Encore un raisonnement à l’envers.

  22. Pas du tout; il est primordial de connaître la position sur l’échiquier politique d’une formation politique. Je ne voterais jamais pour un parti de droite car mes valeurs ne sont pas de droite. Alors si le PLQ était de centre-gauche (ce qu’il n’est évidemment pas… ce que n’importe quel politologue pourra te confirmer) il pourrait très bien avoir mon vote. Mais de toute façon, tu ne crois pas à tout ça toi…

  23. Ce que je vois, c’est qu’avec ta définition de gauche, tu vas te retrouver tout seul dans pas grand temps. Tu es trop dogmatique. Ou idéaliste pour être moins péjoratif.

  24. Pas du tout. Des partis de gauche existent et prospèrent. Que ce soit QS au provincial, ou le NPD au fédéral, on a là deux partis vraiment de centre-gauche, contrairement aux fabulations de Christian. Et crois-moi, si tu crois vraiment que le PLQ et le PLC sont de gauche, c’est plutôt toi qui est isolé.

  25. Tu déformes mes propos. Surtout si tu me fais dire que le PLQ et le PLC sont actuellement de gauche, plutôt que centre-gauche et en oubliant que je parlais d’un axe occidental. Si tu faisais l’exercice de placer sur cet axe tous les partis du monde, tu verrais que même les partis les plus à droite au Canada le sont moins que certains partis européens. Même chose dans l’autre sens. Et je parlais du PLQ passé, celui de Lesage (et Lévesque) qu’on peut clairement placer au centre-gauche même dans ta grille à toi. De plus, j’ai toujours maintenu ici qu’un parti regroupait des gens avec des idées différentes, pas toutes unies par la seule logique parfaite d’une idéologie. Au PLQ actuel, il y a des vieux partisans qui se souviennent et s’identifient à Lesage. Et beaucoup de gens au PLQ n’ont jamais accepté Charest le Bleu dans leurs rangs.

    En attendant, c’est seulement toi qui traite Lisée de vendu de droite. D’ailleurs cette discussion devrait se poursuivre dans l’autre billet…

  26. Quant à QS qui prospère… Laisse-moi rire!

  27. Le problème fondamental de ta pensée politique, c’est que tu n’as toujours pas compris que la gauche et la droite ne sont pas des forfaits télé ajustables à la cartes, mais bien des systèmes de valeur intégrés, complexes et compets, qui ne sont pas modifiables au gré des jours/semaines/mois/désirs/whatever.

    Quant à QS, oui le parti va bien; il a presque doublé ses votes aux dernières élections si ma mémoire est bonne. C’est mieux que le PQ et le PLQ.

    QS est un vrai parti de centre-gauche, contrairement au PLQ et à l’ADQ, qui sont clairement à droite (malgré les divagations de Christian… divagations que tu approuves).

    Quant à Lisée, c’est un arriviste de droite qui n’a pas plus de place au PQ que Facal ou Bouchard.

  28. Foutez-moi la paix avec le pic pétrolier, j’en ai marre, ça craint!

    Le pic pétrolier, lorsqu’il surviendra réellement et non pas dans vos rêves, sera une bonne chose puisqu’elle sera une opportunité de développer des sources d’énergie moins polluantes et plus efficaces. Où est le problème?

    Me semble que les écologistes devraient être contents, bordel! Tant mieux si le prix du pétrole monte, les automobilistes vont simplement diminuer leur consommation de pétrole et cesser d’acheter des maudits VUS! Bonne affaire! Vive l’augmentation de l’essence à la pompe. C’est pas encore assez cher!

    Vive le pic pétrolier et espérons que ça arrive le plus vite possible. Bon débarras!

    Ça c’est un vrai discours positif de gauche! Pas votre maudit discours de gaugauche misérabiliste et catastrophiste.

  29. @Louis

    Tes problèmes à toi, puisque tu en as au moins deux:

    Si une politique ne fait pas partie de ta définition de la gauche, alors c’est forcément de la droite.

    Tu ne peux concevoir la politique sans l’opposition gauche-droite. À l’image des théoriciens européens… de gauche.

    Tu penses que tout le monde est comme toi, qu’ils votent en fonction d’une définition lue dans un livre.

    Tu ne tentes pas de comprendre ceux qui ne pensent pas comme toi, comme M. Rioux.

    Ta pensée politique, moi-même je l’affichais telle quelle… entre 16 et 18 ans.

    QS a doublé ses votes! 😆 Oui tout une montée! Revolution!!!

    P.S.: Oui l’axe gauche-droite est relatif dans l’espace-temps, c’est ça son problème.

  30. Regarde Martin, je vais conclure la discussion ici pour ma part, car c’est hors-sujet. Je dirais seulement qu’à mon avis tu es tout mêlé et tu ne comprends pas ce que représentent la gauche et la droite. Tu as déjà été candidat à l’ADQ et tu te réclames maintenant plus ou moins de gauche; à mon avis c’en est une bonne démonstration.

    Je le répète: la gauche et la droite sont des ensembles COHÉRENTS d’une pensée politique COHÉRENTE et qui voient le monde d’une manière COHÉRENTE selon des valeurs particulières. Les valeurs d’un individu ne se modifient pas en criant « ciseau », et on ne peut pas se promener allègrement un peu partout sur cet axe.

    Si entre 16 et 18 ans tu étais plus cohérent politiquement, et bien bravo. Que s’est-il passé par la suite pour ta pensée politique devienne si confuse?

    Et oui, la politique ne peut se concevoir sans l’opposition gauche-droite, car la politique est une question de valeurs, des valeurs représentées sur cet axe. Si tu crois le contraire, tu es dans les patates, à peine davantage que Lisée.

    Et non le monde ne vote pas en fonction d’une définition dans un livre; ils votent en fonction de leurs valeurs, des valeurs qui les placent, sans qu’ils en soient nécessairement conscients, sur l’axe gauche-droite. Ce que tu n’as jamais compris et ne comprends toujours pas.

    C’est tout ce que j’ai à dire sur le sujet. Tu devrais aller lire un peu sur la question; ça te ferait le plus grand bien.

    @Davidg:

    Vive le pic pétrolier et espérons que ça arrive le plus vite possible. Bon débarras!

    Et quand tu vas perdre ton emploi à cause de la chute de l’économie, tu as vas être heureux?
    Quand le prix des légumes va augmenter à cause du transport, tu vas crier de joie?
    Quand l’inflation va tellement augmenter que ton salaire ne te permettra plus de t’offrir le quart de ce que tu possèdes aujourd’hui, ça va être la joie?
    Quand l’électricité va coûter tellement cher que tu vas devoir choisir entre bouffer ou te chauffer adéquatement, tu vas être heureux?
    Quand les banlieues vont devenir des no-mans’s land où la pauvreté et la violence sont une nouvelle norme de vie, tu as vas crier « hourrah »?

    Oui, vive le pic pétrolier, vive la misère, vive une baisse de population humaine, vive la guerre, la violence, la souffrance et la crise économique!

  31. @Louis

    Je me passionne pour le profilage politique mais en se chamaillant sur la dichotomie doctrinaire gauche-droite, qui est nettement insuffisante en passant (il y plusieurs droites et plusieurs gauches différentes), vous jouez le jeu des fédéraleux qui souhaitement que ce chamaillage se poursuive ad vitam aeternam pour faire oublier le séparatisme. Je suis sûr que Monsieur Rioux se bidonne en ce moment, et il a tout à fait raison!

    Votre blogue est clairement séparatiste. Il est donc temps de revenir au débat fondamental: la séparation du Québec!

    En vérité, je vous le radote, le problème avec la vision nationale-socio-médiocrate du PQ, c’est qu’elle présente la séparation du Québec comme un projet réservé à une élite de centre-gauche-caviar syndicaleuse et fémi-fasciste. Pas pour rien que le PQ est maintenant le 3e parti au Québec!

    De son côté, les andouilles politiques de Québec Suicidaire font semblant d’être séparatistes et nuisent au PQ en lui enlevant sa base militante de gauche socialiste et en présentant la séparation du Québec comme un projet réservé à la gauche.

    En ce qui concerne les Verts du farfadet St-Gelais, eux aussi nuisent au PQ en lui enlevant sa base militante écologiste. Mais eux au moins, ils ne se prétendent pas séparatistes!

    Les Verts Suicidaires, quelle perte de temps! Qu’ils débarrassent le plancher politique et deviennent des groupes de pressions politiques où ils pourront être vraiment efficaces sans nuire au PQ. Au moins, en ce qui concerne les Verts, ça risque de mourir de sa belle mort, puisque même Steven Guilbeault les trouvent ridicules!

    En ce qui concerne l’ADQ, son chef est un séparatiste en dilettante et sa base militante est composé à 50% de séparatistes écoeurés de la pensée unique de centre-gauche-caviar syndicaleuse et fémi-fasciste du PQ qui s’est développée lors de l’ère post-Lulu, ÉCOEUREMENT ENCORE PLUS ÉVIDENT DANS LA RÉGION DE QUÉBEC, où l’ADQ et les Conservateurs sont soutenus par Haine FM.

    Les Verts Suicidaires et l’ADQ nuisent au PQ et à la progression du mouvement séparatiste. Il faut que le PQ redevienne ce qu’il était à ses débuts: une coalition de séparatistes provenant de toutes les idéologies politiques.

    Alors des gens comme Lisée, Facal, Bouchard, Brassard, Khadir et David, même si je les abhorre idéologiquement parlant, doivent être les bienvenus au sein du PQ. Faudra bien convaincre des gens en dehors du cercle fermé des élites des centre-gauche-caviar syndicaleuse et fémi-fasciste!

    Car sinon, la séparation du Québec est vouée à l’échec!

  32. Et voilà!

  33. @Louis

    Votre réponse concernant le pic pétrolier est un profond delirium tremens et manifestement vous n’avez pas compris ce que j’avais écrit auparavant. Relisez!

    LE MOUVEMENT ÉCOLOGISTE A TOUT INTÉRÊT À CE QUE LE PIC PÉTROLIER SE PRODUISE AU PLUS VITE, le genre même d’intérêt que devraient avoir les morons de Québec pour la séparation!

    Si le pic pétrolier se produit au plus vite, des sources d’énergie propres et efficaces vont se développer plus rapidement, ce qui fera en sorte la consommation de pétrole va diminuer, ce qui sera une bonne chose pour contrer le soi-disant réchauffement planétaire! Bonne affaire pour les écologistes!

    Mais comprenez-moi bien cependant, en aucun cas il n’est souhaitable que la consommation actuelle de pétrole augmente à un point tel que cela précipiterait le pic pétrolier, car là ce serait vraiment problématique!

  34. Si le pic pétrolier se produit au plus vite, des sources d’énergie propres et efficaces vont se développer plus rapidement

    Peux-tu nommer ces sources d’énergie? Elles n’existent pas. Il n’y a pas la moindre source d’énergie pouvant même s’approcher de la moitié de l’énergie et de la polyvalence du pétrole. Pas une. Pas UNE.

    À moins que tu sois un cornucopien, qui croit qu’une technologie magique va nous sauver du désastre, ce que tu dis ne fait aucun sens.

    Pour ce qui est de ton analyse politique, le jour où les Lisée, Facal et cie. reviendront au PQ sera le jour où toute l’aile-gauche va quiter le PQ, où le PQ disparaîtrait de Montréal et le jour où je deviendrais le plus grand adversaire de ce parti qui serait alors bien à droite.

    Pour le reste, Davidg, je suis désolé de l’écrire ainsi (j’aimerais prendre le temps de t’expliquer en long pourquoi tu es dans le champ, mais je ne veux pas perdre mon temps), mais tu disjonctes complètement.

  35. Peux-tu nommer ces sources d’énergie? Elles n’existent pas. Il n’y a pas la moindre source d’énergie pouvant même s’approcher de la moitié de l’énergie et de la polyvalence du pétrole. Pas une. Pas UNE.

    Les énergies solaires, éoliennes, géothermiques, hydro-électrique, la fission nucléaire (moins souhaitable mais moins polluante que le pétrole), la biomasse, l’éthanol, ça n’existe pas? D’accord, ces sources d’énergie ne sont pas aussi polyvalentes que le pétrole AUJOURD’HUI mais on s’en reparlera dans 25 ans quand certaines de ces sources d’énergies seront plus efficaces que le pétrole et que la fusion nucléaire et la captation des éclairs seront commenceront à devenir possibles.

    Et si les brevets réservés aux compagnies de pétrole étaient abolis, le developpement des énergies alternatives irait encore plus vite!

    Mais non, tu préfères te complaire dans ta vision négativiste et catastrophiste du monde!

  36. L’énergie solaire peut produire, dans le meilleur des cas, peut-être 1/100 de ce que peut donner le pétrole actuellement. Elle ne peut pas être utilisée pour fabriquer du plastique ou des polymères, qui sont nécessaires non seulement pour tout ce que nous utilisons tous les jours, mais également pour l’asphalte, les pneus, etc.

    Même chose pour l’éolienne. Même chose pour la biomasse, une vraie joke.

    Le nucléaire est la seule alternative intéressante à long terme, mais la quantité d’uranium également est limitée (de un) et on peut difficilement utiliser cette énergie pour faire rouler des voitures (de deux). Et si on utilisait cette énergie pour les voitures, il faudrait des voitures très différentes qui prendront des décennies à être construites (un temps que nous n’avons pas) et qui auront une autonomie et des performances de beaucoup limitées (adieu les banlieues!).

    Tu vis dans un monde rose bonbon, mais heureusement (ou plutôt malheureusement, car j’aimerais que tu puisses avoir raison) les faits démontrent que tu as tort.

    Il n’y a pas une seule source d’énergie actuelle qui puisse rivaliser avec le pétrole. Aucune.

  37. Tout cela est vrai ACTUELLEMENT. Mais on s’en reparlera dans 25 ans…

    Tu sous-estimes le génie humain, surtout lorsqu’il est confronté aux problèmes!

  38. Tu confonds technique et énergie. Je ne doute pas que l’humain deviendra de plus en plus capable de faire mieux avec moins. Le problème, c’est que la société actuelle est entièrement basée sur le pétrole à bas prix et qu’avec la disparition progressive de ce pétrole, aucune technique ne pourra permettre de produire plus qu’aujourd’hui.

    On s’en reparlera dans 25 ans, d’accord. L’ère du pétrole a permis de faire exploser la population humaine de 1 à 6,5 milliards. J’ai hâte de voir combien il y aura d’humains sur Terre dans 25 ans.

    Notre société est basée sur le pétrole, et celui-ci va éventuellement disparaître, devenant d’abord de plus en plus un bien de luxe. L’économie va s’effondrer, nos banlieues vont disparaître, la mondialisation sera du passé. Et toi tu me dis « bravo », sabrons le champagne!

    On s’en reparle dans quelques années. J’aimerais que tu ais raison, mais tous les faits démontrent que tu as tort: rien ne peut remplacer la puissance du pétrole dans notre société actuellement.

  39. Dans 25 ans, on ne sera toujours pas en mesure de produire des engrais à partir d’énergie solaire. Et on ne pourra toujours pas produire d’asphalte à partir de biomasse. Ni même faire fonctionner sa voiture à l’éolienne.

    La technologie n’est pas l’énergie. Les prochaines 25 années seront des années de baisse constante de la quantité d’énergie disponible.

  40. À crisse te tata beaudin-lecours,
    centre,gauce,mi-centre,déviant gauche,alliéné droite…arrêtes imbécile de tes paroles trou duc…vas voir ta mère et pleurniches avec! analyser avec des centre,droite,gauche,gauche-droite,gauche-droite,gaugauche, drouate,…espèce d’imbécile!
    Vive la corruption du syndicat…aveugle! Vrai petit con! Mange tes croutes beau cave! Taouin! Tu réfléchis en épais qui se croît connaissant…viellis un peu du con!

  41. 😆 Convainquant mon homme!

  42. SVP Le Justicier, essaie d’être poli tout de même. Je suis moi aussi en désaccord avec Martin, mais j’essaie de m’attaquer à ses arguments et non à sa personne (je suis imparfait, mais j’essaie). Pourquoi ne ferais-tu pas la même chose? Je suis convaincu que ton message passerait beaucoup mieux que s’il était entrecoupé d’insulte! 🙂

  43. Bah… Son attaque ne valait pas grand chose… en plus d’être anonyme…

    J’imagine que j’ai paru trop paternaliste avec toi, Louis. Et il a raison là-dessus, si c’est ce qui lui a fait sauter les plombs. Et j’imagine aussi que je semble prétentieux en me disant au-dessus de l’axe gauche/droite. Le pire c’est qu’en dénoncant cette grille d’analyse, je me retrouve à être celui qui en parle le plus! Je vais slaquer un peu… pour aujourd’hui. 😉

  44. Je souhaite personellement que le pétrole devienne plus cher, ca va obliger les gens à évaluer les énergie alternatives et les produits alternatif. Ex: le béton peut remplacer l’asphalte. Tous les produits ne seront pas aussi performant que le pétrole ou aussi peu couteux, mais ca va freiner l’étalement urbain (2 heures de char pour aller travailler trouvez-vous ca normal ?), et promouvoir la production locale au lieu de faire voyager les produits par camion d’un bout a l’autre du pays.

  45. Ouais, moi aussi Martin, moi aussi je vais slaquer. C’est ben beau tout ça, mais j’ai un projet de livre à continuer moi! 🙂

  46. Au lieu de proférer des insultes, Le Justicier aurait dû appuyer mon commentaire #31, ce que même Martin a fait!

    Tu ne méritais pas de telles insultes, Martin!

  47. Si ça se trouve, Le Justicier est un de ces vieux barbus péquistes qui m’auraient claqué la porte dans la face dans le temps. Mais c’est un patriote de la région de Québec, alors on ne va pas s’acharner sur lui… 😀

    Merci quand même Louis et Davidg, à une prochaine chicane. Genre… demain! 😉

  48. « C’est ben beau tout ça, mais j’ai un projet de livre à continuer moi! 🙂 »

    Je ne savais pas que tu avais un projet de livre…

    En passant, t’as lu Patrick Lagacé aujourd’hui?

    (Je mets le lien via mon blogue… tu ne viens pas faire ton tour assez souvent à mon goûts, hé hé!)

  49. Ouais un petit projet comme ça… On verra; je collecte de l’info pour le moment…

    Oui j’ai lu Patrick Lagacé; tu sais il est capable de se remettre en question quand il a tort, mais au fond il a droit à son opinion… Je suis pas d’accord avec lui, mais je crois effectivement qu’il ne fait partie de la clique à Pratte, Roy et Dubuc. Ok il a été engagé parce qu’il adoptait sûrement certains penchants idéologiques, mais je crois qu’il écrit ce qu’il veut quand il veut. La job rêvée, quoi.

    Scuse-moi de pu venir faire mon tour aussi souvent sur ton blogue. Faudrait vraiment que je sois plus sorteux! 😛

  50. Tu es seul dans ton coin à prétentre quelque chose d’aussi ridicule que le PLQ et le PLC seraient des partis de centre gauche.

    Les deux partis sont de gauche. Les politiciens mentent, et sur leur intentions et appartenance aussi.

    Malgré au pouvoir pendant de longue période, la taxe sur le revenu persiste, la couverture universelle pour les soins de santé aussi, les institutions d’enseignement privé sont hautement règlementées. Je pourrais continuer …

    Ou vois-tu du « libéralisme » économique la dedans ?

    J’ai l’impression que tu persistes à étiquetter la « droite » officielle de « droite », parce que sinon, tu te ramasserais du même coté qu’eux.

    Pour ce qui est de la rentabilité énergétique du pétrole, effectivement, pas grand chose qui s’y rapproche selon moi.

  51. Tiens tiens… je suis d’accord avec Christian.

  52. On peut quand même pas être en désaccord sur tout 🙂

  53. Juste pour agacer Davidg, en Argentine la candidate Péroniste Cristina est en avance le près de 20 points sur sa plus proche rivale, une Libérale de centre gauche…. 🙂
    C’est EXACTEMENT la desfription que les analystes politique ont fait.

  54. C’est Louis que ça doit agacer, pas moi. Confusion compréhensible mais je suis d’accord avec vous sur votre point concernant les libéraux de centre-gauche.

  55. Ça ne m’agace pas du tout; les gens qui ne connaissent pratiquement rien à la politique et qui disent des conneries du type « le plq est de centre-gauche » ne m’agacent pas du tout; je les lis, je souris en coin, et je me dis qu’il serait grand temps d’introduire des cours de politique obligatoire dès le début du secondaire.

  56. Il faut toujours appliquer le principe du « centre mobile ». La gauche ici et la gauche là-bas ne correspondent pas nécessairement à la même réalité…

  57. C’est cette « translation » selon les contextes socio-historiques que Louis semble avoir de la misère à admettre. C’est bien évident qu’on ne parle pas d’inverser l’axe selon son bon gré. Ce ne sont pas les extrêmes qui causent problème, ce sont les positions politiques près du centre qui peuvent pencher d’un bord ou de l’autre selon le contexte.

    Quoiqu’on dise, le PLQ et le PLQ ont des origines progressistes et se sont toujours situés près du centre, surtout que ce sont des partis de pouvoir et qu’on ne gagne plus le pouvoir en conservant des positions extrêmes! Difficile de dire que toutes les politiques de Lesage et Trudeau étaient néolibérales ou de droite. Lesage a nationalisé l’hydroélectricité et Trudeau a multiplié les programmes sociaux en nous endettant à fond.

    La confusion dans la présente discussion vient du fait que M. Rioux a affirmé que le PLC et le PLQ, puisqu’ils sont des libéraux, sont de gauche. Mais c’est prendre une définition américaine. Oui « Liberals » est aux USA quasi synomyme de « fumeux de bas » ici. Oui, ils ont déjà été de centre-gauche ou, du moins, ont adopté des politiques de centre-gauche. Ce que je disais, pour tenter de comprendre M. Rioux plutôt que le prendre à défaut, c’est qu’à la limite on pourrait dire que le PLQ et le PLC sont de centre-gauche si on les compare à des partis de la droite américaine ou européenne. Mais ce ne sont pas des partis de gauche au sens commun.

    Peut-être qu’on n’enseigne pas ça en politique 101 pour ne pas mêler les incultes, mais rendu à l’Université on est capable de nuances… 😉

  58. Je dirais plutôt que le PLQ et le PQ sont maintenant de CENTRE-gauche (plus de CENTRE que de gauche). Mais c’est deux partis adoptent de plus en plus des discours de drouate par électoralisme, par exemple le dégel des frais de scolarité des libéraux et, moins récent, le « déficit soi-disant zéro » de Lulu.

    Cependant, les actions ne suivent pas toujours les discours. J’attends toujours la réingénierie de l’État et la fin de l’ « État tentaculaire et obèse » promis par Charest. Et que dire des reculs de Charest sur les baisses d’impôts, le Suroît et le Mont-Orford. Une droite qui manque de conviction!

    De plus, l’augmentation vertigineuse du budget de la santé, qui ne sert que les intérêts des bureaucrates et nuit aux usagers, est une mesure de gauche. On ne peut pas dire que Charest a réussi à « réinventer le Québec »!

    De plus, le discours de centre-GAUCHE (plus de GAUCHE que de centre) du PQ ne colle pas avec le fait que ce parti a moins bien traité ses fonctionnaires que les libéraux (la baisse de Parizeau qui a fait très mal dans la région de Québec, tiens tiens!), a moins augmenté les impôts que les libéraux (rappelez-vous la hausse d’impôts RÉTROACTIVE scandaleuse de Gérard D. Lévesque), a géré les finances publiques de manière plus rigoureuse que les libéraux et est le parti de la désinstitutionnalisation et du virage ambulatoire.

    Mais peu importe, le plus important pour le PQ, c’est mon commentaire #31! Toutes les idéologies politiques devraient être les bienvenues au PQ, en autant qu’on y parle de séparation du Québec!

  59. Je lis les deux derniers commentaires, et je suis maintenant CONVAINCU de la nécessité de cours politique 101 dès le plus jeune âge. C’est incroyable de voir du monde mêlé de même.

    La palme de la meilleure citation revient à Martin, même s’il est à peine moins mêlé que Davidg et Christian (qui lui aurait besoin d’un cours de politique au plus sacrant):

    « Difficile de dire que toutes les politiques de Lesage et Trudeau étaient néolibérales ou de droite. »

    C’est que… le néolibéralisme existait même pas à cette époque. Le premier gouvernement néolibéral fut celui de Pinochet en 1973, et il fut surtout expérimental. Les premières vraies politiques néolibérales ont été appliquées dans les années 1980, notamment la désassurance des soins dentaires par le PQ en 1982.

    Affirmer quelque chose d’aussi ridicule et loufoque que le PLQ et le PLC seraient de gauche ne peut que faire rire… ou soupirer de désespoir. Même le PQ n’est plus à gauche.

  60. Louis, avez-vous lu mon commentaire précédent avant d’écrire votre dernier? Si oui, qu’y a-t-il de faux?

    À part peut-être Martin, je n’ai aucune leçon de culture politique à recevoir de quiconque ici!

    Je possède plus de culture politique que la quasi-totalité des ti-Jos-Connaissants admis en science politique à l’université.

    Réservez vos attaques personnelles aux autres!

    P.S.: Bien sûr, les finissants en science politique en connaissent plus que moi en général. Je n’ai prétendu le contraire!

  61. Bon point Louis quand vous parlez de l’assurance-dentaire. Encore une fois, le discours ne collait pas à la réalité.

    Par contre, il n’y a aucune réduction de la taille de l’État depuis le début de la Révolution Tranquille. On est loin du « néo-libéralisme sauvage » en ce moment.

  62. C’est que… le néolibéralisme existait même pas à cette époque. Le premier gouvernement néolibéral fut celui de Pinochet en 1973, et il fut surtout expérimental. Les premières vraies politiques néolibérales ont été appliquées dans les années 1980, notamment la désassurance des soins dentaires par le PQ en 1982.

    Et ça n’invalide aucunement mes propos, ça prouve plutôt mon point. Peut-être que ta formation citoyenne nécessiterait un cours de logique 101? Dessinons au tableau vert: si on ne peut parler de néolibéralisme avant le gouvernement Pinochet, ce qui est fort discutable, ça valide l’affirmation selon laquelle on ne peut traiter le gouvernement Lesage de néolibéral. Reste le cas Trudeau, qui a justement multiplié les programmes sociaux et endetté le Canada dans les années 80.

    Affirmer quelque chose d’aussi ridicule et loufoque que le PLQ et le PLC seraient de gauche ne peut que faire rire… ou soupirer de désespoir. Même le PQ n’est plus à gauche.

    Si on ne veut absolument pas comprendre son interlocuteur… Mais plutôt qu’argumenter sans fin avec un idéaliste pour essayer de trouver du vrai dans une affirmation qui n’est pas la mienne et qui vient d’un gars clairement à droite, je vais poser la question au si-connaissant-que-ça-en-politique: tu le situerais où dans le spectre politique le gouvernement Lesage? Tu as le choix entre considérer le spectre d’aujourd’hui ou celui de l’époque à condition de préciser.

  63. Je pense Louis que tu es dû pour un nouveau billet sur le pic pétrolier! 😉

    Le baril a effectivement atteint les 100$ (127$ aujourd’hui, nouveau record!), mais personne au niveau politique ne se mouille! On se met la tête dans le sable parce que personne ne veut faire face à la réalité: il faut changer le fonctionnement complet de notre société. Ouch!

    J’ai mis sur mon site (une petite page…) sur le pic pétrolier: le rapport Hirsch (2005), le rapport d’EnergyWatchGroup (2007) et quelques autres, dont la dernière newsletter de l’ASPO (Association for the study of Peak Oil and Gas), de mai 2008, qui, pour la première fois, replace le pic de production dans le passé, soit en novembre 2007.

  64. Merci, tu as raison… Dès que j’ai réussi à me re-logger à mon ftp je vais ajouter ton site. Refais-moi y penser plus tard!

  65. … et ça me fera plaisir d’ajouter un lien vers le tiens! Je devrais « lancer » officiellement cet été.

  66. «La technologie n’est pas l’énergie. Les prochaines 25 années seront des années de baisse constante de la quantité d’énergie disponible.»
    Et cette quantité d’énergie ne doit pas êtrecompter en baril récolter, mais en énergie net. Celle récoltée moins celle utiliser pour obtenir cette énergie. Ce qui signifit que le nbr de baril peut fort bien monter mais qu’en réalité l’énergie net disponible pour la société elle baisse pendant ce temps là. Plus le temps passe plus les ressources sont difficile à extraire.

    Et c’est valide aussi pour les minéraux servant à construire les panneau solaire, les éolinne et autre énergie verdâtre. On a qu’a penser au terre rares, plus leur extraction devient difficiel plus c’est belle pantente verdâtre seront couteuse. Jusqu’au point ou ça devenidra prohibitif.

    On ne fait pas face qu’au pic pétrolier on fait face au pic de TOUT. Le feu de paille à tout consumer comme si il n’y a vait pas de l’endemain. Les décénies à venir seront celles de la guelle de bois.

Comments are closed.