Si Myriam Bédard avait été un homme…

Si un père de famille s’était enfui avec sa fille aux États-Unis, reniant le droit de visite à son ex-conjointe, aurait-il été absout conditionnellement?

Aurait-on fait preuve de tolérance, voire de compassion, afin de permettre à ce bon père de famille de pouvoir continuer à voyager et de ne pas avoir de dossier criminel?

J’en doute. Le message aujourd’hui lancé par le tribunal est le suivant: si vous êtes une femme, vous pouvez enlever votre enfant et déposséder le père de celui-ci de son droit de visite, vous pouvez même être poursuivi par le FBI aux États-Unis et tout ce que vous aurez sera une petite tape sur les doigts avec de légères restrictions pendant quelques mois.

Voilà un autre jugement qui donne raison à ceux qui ont l’impression que nous avons une justice de femmes, par et pour les femmes!

Publicités

12 Réponses

  1. Merde! C’est cela le « nouvel Homme en colère »?

    Je blaaaaaaaague… 😀

    Sérieux… Je pense que c’est plus une question de notoriété versus petites gens qui ne gagnent pas leur vie en voyageant qu’une question homme/femme.

    Chaque sentence doit être fondée sur le cas particulier de chaque condamné. Le juge a pensé au moyen qu’a Bédard de gagner sa vie et au bien être de sa fille. Myriam Bédard m’apparaît déjà assez fêlée: la condamner de telle manière qu’elle ne pourrait continuer à gagner sa vie l’aurait confortée dans son délire paranoïaque de « la société me veut du mal depuis que j’ai tout déballé à la Commission Gomery ». Donnons-lui un break. Elle a eu sa frousse je crois. Et elle sera sous haute surveillance.

  2. Louis,
    Si nous avons une médecine à deux vitesses, nous avons aussi la justice à deux et même trois vitesses.
    Me donnes-tu la permission de publier intégralement ton billet sur mon blogue ?

    Bien sûr j’indiquerai le lien vers UHEC

  3. Plusieurs ne m’aiment pas dans ce Blogue à cause de ma forte insistance sur les effets néfastes du régime fémi-fasciste en cours au Québec.

    Cependant, je suis d’accord avec Martin, C’est bien plus une question de notoriété olympique que de fémi-fascisme. Il ne faut pas oublier aussi la domination néfaste de Krusty Mazhari sur Madame Bédard qui n’a clairement pas toute sa tête. Elle n’est donc pas criminellement responsable. À mon avis, la probation de deux ans est suffisante dans son cas (je suis même un peu surpris, j’aurais même cru à une absolution inconditionnelle), surtout qu’il s’agit là d’une première offense.

    Par contre, je suis convaincu que si un homme avait fait exactement la même chose, il aurait croupi en prison au moins 4 mois, en plus de ses 2 ans de probation et de la perte totale de la garde de l’enfant, fémi-fascisme oblige, ce qui serait trop sévère. La question de Louis est donc pertinente mais je crois que le traitement judiciaire réservé à Myriam est juste dans son cas particulier. Néanmoins, la réponse est NON aux deux questions posées par Louis!

    P.S.: Deux choses sont très scandaleuses depuis le début de ce dossier:

    1) La campagne de lynchage publique sur Myriam Bédard de la part de ce fourbe qu’est Jean Pelletier, le pire maire de l’histoire de la Ville de Québec, et un des acteurs politiques principaux
    du Scandale des Commandites!

    2) Comment expliquer que Krusty Mazhari ait droit à de l’aide juridique?

    Ces deux points sont beaucoup plus scandaleux que la sentence soi-disant trop clémente accordée à Myriam Bédard!

  4. 2) Mazhari a fait faillite il y a quelques mois.

    Suite…

    Je suis désolé, mais j’ai le cas d’un homme footballeur, O.J. Simpson, qui n’a pas été condamné, alors que depuis des années, le public est pas mal convaincu de sa culpabilité.

    Il y a plusieurs autres facteurs qui peuvent jouer, mais je ne me fierais pas au jugement journalistique pour les affaires de droit, mais plutôt à celui des avocats. Dans ce domaine très particulier, les journalistes ont tendance à manquer d’objectivité et de temps pour développer cette objectivité en collectant des informations.

    Combien de fois un journaliste a-t-il du quitter la salle avant la fin, pour boucler l’article? C’est dommage, mais les contraintes de temps sont très importantes.

    Pour la suite: Miriam Bédard est connue, une condamnation poussée n’aurait pas amélioré sa santé mentale, plusieurs autres circonstances ont sûrement été tenues en compte, mais l’objectivité de la cour a toujours été très sérieuse.

  5. Comment se fait-il d’abord que Krusty Mazhari peut avoir un train de vie aussi opulent?

    Je ne gobe pas cette fumisterie qu’est la faillite!

  6. Mmmh… Mes souvenirs me trompent… Je croyais avoir entendu parler de sa faillite, mais une recherche rapide ne semble pas me donner de résultats dans ce sens.

  7. C’est devenu commun dans notre société.

    Il y a plusieurs mois, une femme qui avait été reconnue coupable d’avoir poignardé son mari a la gorge a eu comme peine: 2 ans dans la collectivité.
    la pauvre, elle était dépressive….

    Si ca avait été un homme, les fémimifascistes auraient réclamé la peine de mort..

  8. Je suis une femme et je suis tout à fait d’accord avec vos opinion.

    Homme ou femme n’a aucun droit de faire ce quelle a fait.

    Je trouve la peine bien légère.

  9. Y a-t-il quelqu’un ici qui pense à l’enfant?

  10. Je me demande bien si elle a pensé à son enfant pendant son ego-trip aux États-Unis.

  11. ….Il ne faut pas oublier aussi la domination néfaste de Krusty Mazhari sur Madame Bédard qui n’a clairement pas toute sa tête. Elle n’est donc pas criminellement responsable…..

    Mais qu’est-ce que c’est que cette niaiserie ???

    Come on. Mazhari, tu l’connais ? Si tu te fies à sa gueule pour juger tu fais dur. Pis à part de ça, es-tu juge ? Non. Alors arrête de juger.

    Et elle, parce qu’elle serait sous domination elle serait irresponsable ? Quel âge elle a au juste ?

    Cessez donc de parler sans preuve. La calomnie, n’est-elle pas puni par les flammes de l’enfer ? Repentez-vous et allez en paix !

  12. Je n’ai pas lu le jugement. Tout ce que j’en sais c’est via un média télévisé qui mentionnait que le juge avait écrit que Bédard devrait consulter.
    Que voulait dire le magistrat….redonner la garde d’une enfant à une personne qui a besoin de consulter. C’est sûrement le juge qui a besoin de consulter.

Comments are closed.