L’erreur de Layton

J’aime bien le NPD; je trouve qu’au fédéral c’est le seul parti qui soit clairement de centre-gauche et qui puisse offrir une alternative crédible aux Conservateurs ou aux Libéraux. Mais parfois, le chef du NPD, Jack Layton, ferait bien de mieux s’informer avant de proposer un peu n’importe qui comme candidat. Mulcair, c’était un coup de maître. Julius Grey – et même s’il n’a pas l’intension de se présenter immédiatement – c’est à peu près comme une claque dans la face des Québécois.

Grey, il faut le rappeler, c’est cet avocat qui a voulu invalider de larges parties de la loi 101, qui a été jusqu’en Cour Suprême pour permettre aux élèves Sikhs de se promener avec une arme blanche dans leurs poches, qui défend les propriétaires de bar qui s’opposent à la loi sur le tabac et qui est le défenseur numéro un des anglophones frustrés de la région de Montréal.

Layton espère-t-il vraiment faire déferler une vague orange sur le Québec avec des candidats assi nuls que Julius Grey? Si oui, il ferait mieux de se servir une bonne tasse de réalité, et sans sucre ni crème.

Publicités

14 Réponses

  1. Julius Grey prend aussi position contre le SLAPP envers l’ALPA et la fondation rivières (http://www.taisez-vous.org/). Il faut faire attention dans la vie, tout n’est pas noir ou blanc.

  2. […] a été jusqu’en Cour Suprême pour permettre aux élèves Sikhs de se promener avec une arme blanche dans leurs poches […]

    Renseignes-toi sur le sujet avant de dire une telle niaiserie…

  3. Le NPD est le plus centralisateur des partis fédéralistes.

  4. Julius Grey est un vomissure déterminée à faire avaler le sida multirulcuraliste aux populations occidentales.

    Cet étron congénital a réussi à transformer ces torche-culs que sont les chartes de droits et libertés en gagne-pain à 200,000$ par année.

    Que de tels tas de merde ambulants soient attirés par le NPD, cette tumeur politique véhiculant une version particulièrement dangereuse et sclérosée de socialisme pluralisto-bureaucratique, ne m’étonne guère.

  5. @Rwatch: Je me suis renseigné, et c’est bel et bien le cas: Julius Grey a été jusqu’en Cour Suprême pour permettre à des Sikhs de pouvoir se promener avec leur poignard.

  6. Ce n’est pas un poignard, ni une arme blanche. C’est totalement faux. Un crayon est beaucoup plus dangeureux que ce kirpan cousu dans son étui, coincé en dessous de ses vêtements, avec une lame non-éguisée et courbée.

  7. Je n’aime pas ce candidat, mais par contre, il faut faire attention :

    Les stastitiques ont fait ressortir le fait que un adolescent sur cinq ont déjà apporté un couteau à la Polyvalente, est-ce pire ou moins que 2-3 kirpans dans tout le Québec ?

    Antho

  8. Ca ne m’étonne pas de voir les communistes défendre cette véritable morve intellectuelle qu’est le multiculturalisme trudeauiste.

    Tout ce qui affaiblit l’Occident est bon pour les communistes. Que Julius Grey, cette minable flatulence pluraliste, ait leur sympathie dans sa croisade antioccidentale était écrit dans le ciel.

  9. Un kirpan est un poignard, et peu importe de quelle façon on coud un poignard dans un étui c’est une véritable honte que de permettre à des jeunes d’aller à l’école avec un poignard.

  10. Ben, tu es fous.

  11. En passant Julius Grey est contre le multiculturalisme en plus d’être en faveur de la loi française contre le voile en milieu scolaire.

    Il était contre la loi 101 lors de ses débuts, mais maintenant il la considère comme bien et il la défend.

    Vaudrait mieux connaître le personnage. Une petite recherche dans les archives de http://www.eureka.cc permettrait de réaliser que ce personnage est avant tout à la défense des droits de la personne plutôt qu’un idéologue…

    salutations,
    GL

  12. Voici une entrevue avec Julius Grey à propos des accomodements raisonnables.

    Il dit être en défaveur des subventions publiques aux écoles privées religieuses en plus de s’opposer aux tribunaux religieux. C’est pas très « multiculturaliste » comme positions.

    Ici pour l’entrevue à RDI

    Il a des positions très nuancées au fond.

  13. commentaire effacé par l’auteur.

  14. Merci Guillaume Lamy d’avoir injecté un peu de nuance au débat. En Effet, Julius Grey est un avocat de profession (un bon.) Il s’est spécialisé dans les causes de défence des droits individuels, ce qui l’a ammené à défendre toute sortes de causes… dont récemment, les propriétaire de bars qui voulaient continuer à permettre à leur clientèle de fumer. Devons nous conclure que Me Grey est pro-tabac?

    Il ne faut pas faire l’erreur de prendre les causes qu’il a défendues professionellement pour des prises de positions.

    Et puis… je ne sais pas où Louis va chercher qu’il est si détesté des milieux souverainistes et nationalistes… ce n’est pas mon expérience.

Comments are closed.