La marionnette Karzaï

Après avoir été chez Unocal et relié d’assez près aux amis de George W. Bush, voici que Karzaï, non content d’être la marionnette de service en Afghanistan, joue désormais le porte-parole de l’armée canadienne.

En effet, le NPD a appris que de grandes parties des discours prononcés par Karzaï au Canada ont été rédigés par l’armée canadienne. Dawn Black, du NPD, explique:

« Ces documents démontrent que le discours du président Karzaï au Parlement n’était qu’un truc politique, un coup monté. Ce que les Canadiens ont entendu n’était pas la voix du peuple afghan, mais plutôt les points de discussion du ministère de la Défense. »

Voilà qui est troublant. L’armée canadienne essaie de faire passer l’idée que le Canada aide un pays étranger dans sa lutte contre les terroristes, mais le régime afghan est tellement fantoche qu’il faut écrire les discours du « président » pour espérer convaincre les Canadiens d’appuyer l’occupation de ce pays et la guerre contre une large partie de ses habitants.

Bientôt, sur Ebay, Hamid Karzaï vendu au plus offrant? « Président de l’Afghanistan en très bon état, a très peu servi, va répéter tout ce qu’on lui demande et va faire vos quatre volontés si vous le payez suffisament. Viens avec deux kilos de pavot et livraison assurée par l’armée canadienne ».

De plus en plus, on voit l’armée canadienne pour ce qu’elle est: un outil de propagande déconnecté de la réalité des Canadiens et n’ayant comme seul but que de les convaincre de l’appuyer aveuglément dans toutes ses expéditions barbares au service des intérêts de Washington.

Et ça nous coûte combien, déjà, cette armée marionnettiste?

27 Réponses

  1. Karzaï contrôle la ville de Kaboul, tout son gouvernement n’a que peu d’influence sur les décisions prises dans les centres régionaux. Les principales villes sont gouvernées par des chefs de guerre sécularisés, par des imams ou par des conseils locaux, qui se contentent de ne pas déranger les forces armées de l’OTAN.

    Bien sûr, on construit des écoles et des puits, on reconstruit des canaux d’irrigation et on replante des vergers. Mais ces actions à portée humanitaire n’ont rien à voir avec la démocratie et ne sont pas décidées ou contrôlées par le gouvernement afghan, qui n’a d’ailleurs pas vraiment de budget et de portefeuilles de ministères. Une belle bande de figurants… qui se font parfois assassiner quand même!

    Ce pays n’a pas connu de véritable gouvernement représentatif depuis l’époque de la monarchie parlementaire (pré-soviétique), sous Zaher Shah.

    Karzaï a été élu pratiquement par acclamation, avec aucune opposition sérieuse. Mais où étaient les candidats potentiels? Tous morts.

    Le meilleur exemple est Abdul Haq, une figure rassembleuse et un homme intègre. Ex moudjahidine, ex ministre de la sécurité, ex négociateur de paix de l’ONU, membre d’une illustre famille de politiciens. Envoyé par la CIA sur le terrain après le 11 septembre, il est capturé par les Talibans et exécuté, après avoir appelé en vain ses contacts américains et pakistanais pendant des heures par radio.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Abdul_Haq_(Afghan_leader)

    On pourrait aussi parler de Abdul Rahim Ghafoorzai, ex militant anti-soviétique, ex ministre des affaires étrangères, contact essentiel pour la diaspora afghane aux États-Unis, contact aux Nations-Unies, premier ministre du gouvernement en exil après l’arrivée des Talibans. Tué avec l’ensemble des diplomates du gouvernement en exil quand leur avion s’est écrasé près de Bamian (possiblement après avoir été frappé par un missile sol-air, selon les derniers contacts radio).
    http://en.wikipedia.org/wiki/Abdul_Rahim_Ghafoorzai

    Les points communs? Tous deux ont travaillé pour les Nations-Unies. Tous deux représentaient un chef de gouvernement sérieux, compétent et souverain pour l’Afghanistan. Tous deux sont morts dans des circonstances troubles…

  2. Cet envoi est si rempli d’allusions tendancieuses, lorsqu’elles ne sont pas fausses, qu’on s’étonne qu’il ait trouvé à s’exprimer à l’extérieur de la pensée de l’auteur. Entre toutes ces allusions, on choisira de réfuter celle-là, l’idée que le président Karzaï n’est à Kaboul que le représentant des volontés américaines et canadiennes. L’homme a remporté près de 55% des voix aux élections présidentielles afghanes de 2004, il s’est prononcé en faveur de discussions avec les chefs talibans à l’encontre de l’opinion de Washington et d’Ottawa, il cultive des liens étroits avec les gouvernements voisins du Pakistan et de l’Iran, et, enfin, il s’est montré à plusieurs reprises critique de la position américaine dans la région, lorsque la situation le justifiait. Est-ce ainsi que se comporte habituellement un dirigeant fantoche?

  3. Connaissez-vous personnellement des Afghans? Trouvez-en à Montréal et posez-leur des questions sur ce qui se passe dans leur pays d’origine. Sans le vernis donné par la propagande, ni les démons apposés par l’opposition. Vous aurez l’heure juste.

    Karzaï ne dirige pas grand chose. Son rôle consiste à apparaître dans la presse étrangère, à demander des investissements et à lire un communiqué critique (mais pas trop) lorsque des civils sont tués par les bombardements.

    Karzaï entretient aussi des liens étroits avec une organisation fasciste pachtoune, Afghan Mellat, ce qui le rend extrêmement impopulaire auprès des autres ethnies.

    Cela explique pourquoi certains chefs de guerre sécularisés comme Dostam ont obtenu une forte majorité de voix dans des régions dominées par des minorités nationales. Dostam étant lui-même partisan d’un certaine ségrégation ethnique (il dirige un fief ouzbek puissant à Mazar-i-Sharif et à Taloqan), les choses augurent mal pour l’unité nationale de l’Afghanistan.

    Un autre chef ethnique, Mohammed Mohaqiq, a obtenu une ÉCRASANTE majorité dans son fief Hazara des plateaux de Bamian. Région autogérée « de facto » par les autorités locales, qui n’en ont rien à cirer de ce qui se passe à Kaboul. Encore une fois… pays fracturé, gouvernements locaux, frontières ethniques… l’unité du pays est factice.

  4. Je me plierai volontiers à croire que le vote puisse être déterminé en Afghanistan selon des fractures ethniques – ce ne serait du reste pas le premier endroit où la chose se soit vue. Il demeure que le nombre de votes obtenus par Karzaï est considérable selon tous les critères de mesure imaginables, à moins que l’on ne considère l’élection faussée; cela ne semble pas avoir été le cas.

    Là où je refuse de courber l’échine, c’est lorsqu’il est affirmé que le rôle de Karzaï n’est qu’accessoire, parce que limité à la capitale et à ses environs. Sans doute son autorité réelle dans les régions périphériques d’Afghanistan est entamée par le pouvoir des chefs de guerre et par l’insurrection. Néanmoins, en sa qualité de chef d’État, et de surcroît élu démocratiquement, c’est à Hamid Karzaï qu’il revient de défendre les intérêts de l’Afghanistan sur les tribunes internationales, c’est aussi par lui que s’exprime la souveraineté du peuple afghan, enfin c’est lui le seul sans doute qui peut réunir une sorte de consensus, si précaire soit-il, autour de certains projets de développement. Et donc je soutiens que le pouvoir du président afghan dépasse largement le problème de savoir quelles régions se trouvent directement sous le contrôle de son gouvernement.

  5. Au fait, en guise de précision: ma première réponse s’adressait au message original, celui de Louis. Je ne suis tombé sur la réponse de H. Dufort qu’après avoir terminé d’écrire ma réplique.

  6. Bonne évaluation, mais on se plaindrait pour M. Karzai, il sera toujours sous la menace de attaque.

  7. Les démocrates canadiens sont des ordures.

    Pourquoi débattez-vous sur l’Afghanistan ?

    Nous sommes témoins d’une infâmie dans notre propre système démocratique qui fourre les gens comme des dindes et tout ce que les démocrates ici trouvent à dire regardent ce qui se passe en Afghanistan !

    Comment pouvez-vous « savoir » ce qui se passe là-bas alors que vous ne savez même pas ce qui se passe ici ?

  8. «Après avoir été chez Unocal»

    Autre mensonge gauchiste. Karzaï n’a jamais été chez Unocal. C’est Michael Moore qui a diffusé cette légende totalement fausse dans son film, et des millions de gens naïs l’ont malheureusement cru.

  9. En Afghanistan, l’actuel président afghan Hamid Karzaï installé par les américains aurait été un conseiller de Unocal selon des informations du journal Le Monde. Cette information a été reprise dans le film Fahrenheit 9/11 de Michael Moore, palme d’or du festival de Cannes 2004.

    Source

    Le Monde et Le Courrier international l’annoncent le 6 décembre dernier: Hamid Karzaï, le nouvel homme fort de Kaboul, aurait travaillé comme consultant pour Unocal. La raison: de 1995 à 1998, le géant du pétrole basé en Californie étudie la construction d’un pipeline qui relierait le Turkménistan au Pakistan en traversant l’Afghanistan.

    Source

    Ah si le ridicule tuait… Ben et ses mensonges de droite nous manqueraient sûrement!

  10. Avant, dans le blogue du militariste primaire Richard Hétu de la Presse à Desmardais, il y avait un vidéo à l’endroit des « anti-américains primaires » qui osent critiquer les vertueuses autorités américaines:

    http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616#comments

    Voici un commentaire intéressant d’un certain obiwanceleri:

    UN DÉBAT UNIJAMBISTE

    Il existe, de la part d’un petit nombre d’individus qui se disent sensés et rationnels, une vision du débat si tordue que seule la version officielle des faits peut faire l’objet d’un débat, le reste étant considéré à priori comme inutile et faux. Et ne vous avisez surtout pas de les contredire! Sinon vous vous ramasseriez avec une des attaques suivantes :

    … quand vous ne croyez pas la version officielle des faits, vous n’êtes plus simplement en désaccord, vous devenez immédiatement un anti-Étasunien primaire (bien sur primaire fait référence à primitif, sous doué, crétin, etc., etc., etc.). C’est la version canadienne de l’accusation d’antipatriotisme.

    … si vous parlez, ne serai-ce qu’indirectement de socialisme ou si vous en louez certains de ses aspects, vous êtes immédiatement un communiste et vous vivez dans le passé (comme s’il n’existait rien d’autre que le capitalisme et Milton Friedman).

    … si vous doutez de l’existence d’Al-Qaeda ou si vous trouvez que sa présence est un peu trop opportune à votre goût, vous fraternisez certainement avec l’ennemi et la responsabilité de tous les morts pèse sur vos épaules.

    … les médias disent toujours la vérité. Même quand ils mentent. Idem pour toute figure d’autorité. Quand Bush ment, Bush dit vrai quand même. Et gare à vous si vous n’y croyez pas! Vous passeriez pour un traître à la nation ou un perdu. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … si vous êtes pour la paix alors vous êtes un imbécile! La seule manière de faire la paix, c’est de faire la guerre. Oubliez le reste. L’empathie et le respect des autres ça encourage le terrorisme! Vaut mieux attaquer que d’être attaqués : C’est par la guerre qu’on trouve la paix, entre pays ou entre citoyens. George Orwell serait fier.

    … au nom de la liberté d’expression et des soldats de Valcartier, il n’est pas permis d’exprimer son désaccord avec cette boucherie afghane et irakienne. C’est en bombardant ces pays qu’on leur inculque la démocratie, la vraie, la pure. Ces pays ne peuvent pas décider plus que vous ce qui est vrai et bon. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … jamais on ne croira à aucune de vos théories, car vous n’avez aucune crédibilité. Et on ne donne de crédibilité qu’aux gens qui disent des choses dans lesquelles on croit!

    En conséquence, engager le débat avec des gens pareils est une activité hautement futile. Mais dans le cadre d’un forum public, ne pas le faire donne l’impression que ce petit groupe a raison et que personne ne le conteste. On ne peut certes pas changer le monde, mais on peut agir localement! Tenez-vous bien les adeptes de la conspiration débarquent, que cela plaise ou non!

    Et juste pour vous faire rire un peu. Voici l’attentat du 11 septembre 2001, sous l’angle d’un groupe hip hop allemand:

  11. Avant-hier, dans le blogue du militariste primaire Richard Hétu de la Presse à Desmardais, il y avait un vidéo à l’endroit des « anti-américains primaires » qui osent critiquer les vertueuses autorités américaines:

    http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616#comments

    Voici un commentaire intéressant d’un certain obiwanceleri:

    UN DÉBAT UNIJAMBISTE

    Il existe, de la part d’un petit nombre d’individus qui se disent sensés et rationnels, une vision du débat si tordue que seule la version officielle des faits peut faire l’objet d’un débat, le reste étant considéré à priori comme inutile et faux. Et ne vous avisez surtout pas de les contredire! Sinon vous vous ramasseriez avec une des attaques suivantes :

    … quand vous ne croyez pas la version officielle des faits, vous n’êtes plus simplement en désaccord, vous devenez immédiatement un anti-Étasunien primaire (bien sur primaire fait référence à primitif, sous doué, crétin, etc., etc., etc.). C’est la version canadienne de l’accusation d’antipatriotisme.

    … si vous parlez, ne serai-ce qu’indirectement de socialisme ou si vous en louez certains de ses aspects, vous êtes immédiatement un communiste et vous vivez dans le passé (comme s’il n’existait rien d’autre que le capitalisme et Milton Friedman).

    … si vous doutez de l’existence d’Al-Qaeda ou si vous trouvez que sa présence est un peu trop opportune à votre goût, vous fraternisez certainement avec l’ennemi et la responsabilité de tous les morts pèse sur vos épaules.

    … les médias disent toujours la vérité. Même quand ils mentent. Idem pour toute figure d’autorité. Quand Bush ment, Bush dit vrai quand même. Et gare à vous si vous n’y croyez pas! Vous passeriez pour un traître à la nation ou un perdu. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … si vous êtes pour la paix alors vous êtes un imbécile! La seule manière de faire la paix, c’est de faire la guerre. Oubliez le reste. L’empathie et le respect des autres ça encourage le terrorisme! Vaut mieux attaquer que d’être attaqués : C’est par la guerre qu’on trouve la paix, entre pays ou entre citoyens. George Orwell serait fier.

    … au nom de la liberté d’expression et des soldats de Valcartier, il n’est pas permis d’exprimer son désaccord avec cette boucherie afghane et irakienne. C’est en bombardant ces pays qu’on leur inculque la démocratie, la vraie, la pure. Ces pays ne peuvent pas décider plus que vous ce qui est vrai et bon. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … jamais on ne croira à aucune de vos théories, car vous n’avez aucune crédibilité. Et on ne donne de crédibilité qu’aux gens qui disent des choses dans lesquelles on croit!

    En conséquence, engager le débat avec des gens pareils est une activité hautement futile. Mais dans le cadre d’un forum public, ne pas le faire donne l’impression que ce petit groupe a raison et que personne ne le conteste. On ne peut certes pas changer le monde, mais on peut agir localement! Tenez-vous bien les adeptes de la conspiration débarquent, que cela plaise ou non!

    Et juste pour vous faire rire un peu. Voici l’attentat du 11 septembre 2001, sous l’angle d’un groupe hip hop allemand:

  12. Juste pour vous faire rire un peu. Voici l’attentat du 11 septembre 2001, sous l’angle d’un groupe hip hop allemand:

  13. Avant-hier, dans le blogue du militariste primaire Richard Hétu de la Presse à Desmardais, il y avait un vidéo à l’endroit des « anti-américains primaires » qui osent critiquer les vertueuses autorités américaines:

    http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616#comments

  14. http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616#comments

    Hé oui, il y a cette fameuse accusation d’anti-américain primaire! Fin de la discussion!

  15. http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616#comments

  16. http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70413616

    C’est rendu que même des journalistes sortent la fameuse accusation d’ « anti-américains primaires » pour mieux museler leurs lecteurs!

  17. Un commentaire intéressant d’un certain Obiwanceleri en réponse à ce torchon:

    UN DÉBAT UNIJAMBISTE

    Il existe, de la part d’un petit nombre d’individus qui se disent sensés et rationnels, une vision du débat si tordue que seule la version officielle des faits peut faire l’objet d’un débat, le reste étant considéré à priori comme inutile et faux. Et ne vous avisez surtout pas de les contredire! Sinon vous vous ramasseriez avec une des attaques suivantes :

    … quand vous ne croyez pas la version officielle des faits, vous n’êtes plus simplement en désaccord, vous devenez immédiatement un anti-Étasunien primaire (bien sur primaire fait référence à primitif, sous doué, crétin, etc., etc., etc.). C’est la version canadienne de l’accusation d’antipatriotisme.

    … si vous parlez, ne serai-ce qu’indirectement de socialisme ou si vous en louez certains de ses aspects, vous êtes immédiatement un communiste et vous vivez dans le passé (comme s’il n’existait rien d’autre que le capitalisme et Milton Friedman).

    … si vous doutez de l’existence d’Al-Qaeda ou si vous trouvez que sa présence est un peu trop opportune à votre goût, vous fraternisez certainement avec l’ennemi et la responsabilité de tous les morts pèse sur vos épaules.

    … les médias disent toujours la vérité. Même quand ils mentent. Idem pour toute figure d’autorité. Quand Bush ment, Bush dit vrai quand même. Et gare à vous si vous n’y croyez pas! Vous passeriez pour un traître à la nation ou un perdu. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … si vous êtes pour la paix alors vous êtes un imbécile! La seule manière de faire la paix, c’est de faire la guerre. Oubliez le reste. L’empathie et le respect des autres ça encourage le terrorisme! Vaut mieux attaquer que d’être attaqués : C’est par la guerre qu’on trouve la paix, entre pays ou entre citoyens. George Orwell serait fier.

    … au nom de la liberté d’expression et des soldats de Valcartier, il n’est pas permis d’exprimer son désaccord avec cette boucherie afghane et irakienne. C’est en bombardant ces pays qu’on leur inculque la démocratie, la vraie, la pure. Ces pays ne peuvent pas décider plus que vous ce qui est vrai et bon. Car il n’y a qu’une seule vérité et vous ne l’avez surement pas.

    … jamais on ne croira à aucune de vos théories, car vous n’avez aucune crédibilité. Et on ne donne de crédibilité qu’aux gens qui disent des choses dans lesquelles on croit!

    En conséquence, engager le débat avec des gens pareils est une activité hautement futile. Mais dans le cadre d’un forum public, ne pas le faire donne l’impression que ce petit groupe a raison et que personne ne le conteste. On ne peut certes pas changer le monde, mais on peut agir localement! Tenez-vous bien les adeptes de la conspiration débarquent, que cela plaise ou non!

  18. Quand on ose critiquer les AUTORITÉS américaines, on est un ANTI-AMÉRICAIN, fin de la discussion.

    Quand on ose critiquer les AUTORITÉS israéliennes, on est un TERRORISTE ANTI-SÉMITE, fin de la discussion.

    Quand on ose critiquer un homosexuel ou une lesbienne pour une autre raison que son orientation sexuelle, on est un HOMOPHOBE, fin de la discussion.

    Quand on ose critiquer une femme, on est un MACHISTE, fin de la discussion.

    Quand on ose critiquer un immigrant pour une autre raison que son origine ethnique, on est un RACISTE, fin de la discussion.

  19. Désolé Louis, mais tes sources valent pas de la marde. L’article du ‘Monde’, daté du 6 décembre 2001 et qui a parti cette rumeur, était basé sur une source fausse qui a été démentie depuis longtemps.

    Tu notera que Wikipedia utilise le CONDITIONNEL pour parler de cela.

    Puisque tu semble tant aimer Wikipédia (wow, ça c’est de la rigueur, venant d’un ancien étudiant en journalisme !), je vais te faire plaisir et t’orienter vers un autre article deton encyclopédie préférée

    Voici le passage:

    «Furthermore, both Unocal and Karzai have denied through spokesmen that they ever had a business relationship of any kind; this claim appears to have originated in the French newspaper Le Monde and resurfaced in the American Christian Science Monitor. The allegations have also been widely repeated in European newspapers, although Unocal has consistently denied them. Unocal Corporation was acquired by Chevron in 2005.[30]»

    Tiré de: http://en.wikipedia.org/wiki/Fahrenheit_9/11_controversy#_note-24

    Et si tu comprend l’anglais, tu pourras sans aucun doute lire ceci:

    «A Unocal spokesman denies it. « Karzai was never, in any capacity, an employee, consultant or a consultant of a consultant, » Barry Lane said. He said Unocal also never had a plan to build a Caspian Sea pipeline.

    What’s true in the movie is that Zalmay Khalilzad, the U.S. ambassador to Afghanistan, was a Unocal consultant in the mid-1990s, Lane said.»

    Tiré du Seattle Times:
    http://seattletimes.nwsource.com/html/nationworld/2001972076_fahrenheit05.html

    Et voici l’entrevue complète effectuée avec le représentant de UNOCAL qui affirme que cette légende urbaine est fausse:

    http://emperors-clothes.com/interviews/lane.htm

    Hahahahaha, cassé à nouveau !

  20. @Ben: Les démentis de UNOCAL ne me touchent guère. Le Monde est un quotidien prestigieux et ils ont infiniment plus de crédiblité que les démentis d’une compagnie qui a intérêt à ne pas trop attirer l’attention. Si Le Monde (et le Courrier International aussi) affirme que Karzai a été consultant pour UNOCAL pendant trois ans, c’est qu’il y a une très forte probabilité que ce soit le cas.

    Par ailleurs, si pour toi tout ceci n’est qu’une joute orale où le but est de « casser » son adversaire, et bien tu la termineras tout seul, car mon détecteur de troll est très sensible dès que je lis ton nom et que je me rappelle toutes les insanités qui l’ont si souvent suivi.

  21. Que Karzaï ait été employé d’Unocal (ce que j’ai tendance à croire) ou non ne change rien à la fourberie entourant la propagande impérialiste occidentale.

    Ce ne serait simplement qu’une confirmation supplémentaire!

  22. Le point de contact entre l’administration américaine, Condoleezza Rice, Hamid Karzaï, Unocal, Chevron Corporation et les Talibans était Zalmay Khalilzad. On parle de la période 1997-2001.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Zalmay_Khalilzad

  23. «mon détecteur de troll est très sensible dès que je lis ton nom et que je me rappelle toutes les insanités qui l’ont si souvent suivi.» -Louis

    Laisse-moi te rappeler une belle petite phrase de ton cru, mon cher:

    «Aujourd’hui, les gens des régions ont décidé de se peinturer dans le coin, de tourner le dos à ce qui fait la grandeur du Québec, et en ce sens ils sont la honte du Québec moderne, un anachronisme politique et une insulte à toute notion d’intelligence politique.» -27 mars 2007

    Wow, c’est formidable.

    CA c’est une VRAIE insanité ! Et elle est de toi.

    T’as qu’à pas écire d’insanité, et je réagirai pas à tes billets.

    Du reste, c’est toi le boss, c’est ton blogue. Si t’en a assez, t’as qu’à me censurer.

    D’ailleurs, t’étais pas censé m’ignorer ? C’est ce que t’écrivais il y a quelques temps.

    C’est vrai que c’est dur d’ignorer la vérité quand on se la fait mettre en pleine face.

  24. Pour savoir si la rumeur de Karzai ayant été un conseillé chez Unocal, faudrait voir la réaction de ce dernier face aux articles mentionnés et à Michael Moore.

    Est-ce que Karzai et/ou Unocal ont poursuivi en diffamation?

    C’est facile de gagner, et ca peut apporter une somme considérable en dédommagements. On ne parle de pas de poursuivre des sans le sous ici. Michael Moore et deux gros journaux à grand tirage.

    S’ils ne poursuivent pas, c’est peut-être parce que…

    De plus, personne ne semble avoir rétracté l’histoire.

  25. Est-ce qu’il est important, de toute façon, de savoir si Hamid Karzaï a été ou non conseiller pour Unocal? C’est un mot que je ne connaissais pas hier, et que j’espère oublier aussi rapidement que possible. Du reste, ce n’était qu’un élément secondaire d’un article qui parlait de tout autre chose. Le texte initial posait la question de savoir si le président afghan n’est qu’un représentant des intérêts américains et canadiens à Kaboul; et à cela, j’oppose un non catégorique.

  26. […] y a deux jours, Louis, du blogue «Un homme en colère» a écrit un billet très révélateur ou on apprend deux choses partculièrement troublantes au sujet d’Hamid Karzaï qui, je […]

  27. Ceci est un excellent billet Louis! Je me suis permis de le reprendre un peu dans mon propre billet: http://matchafa.quebecblogue.com/2007/09/28/345/

    Et pour répondre à PiLuc et cie: Oui les élections ont été gravement truquées, à ce sujet je vous réfèrerais au lien de mon billet ci-haut.

    -matchafa
    matchafa.quebecblogue.com

Comments are closed.