Merci Élodie!

Un article, publié dans Le Soleil, cite une étude, menée par le chercheur Henry Milner, professeur invité à l’Université de Montréal et professeur à l’Université Umea en Suède, et qui stipule que les Québécois francophones ont une meilleure éducation politique que les Canadiens anglais ou les Américains.

Aux yeux de certains propagandistes de la vieille droite, comme Élodie G. Gagnon, cela signifierait que j’aurais eu tort d’affirmer que c’est une dépolitisation générale qui explique les succès de l’ADQ.

Pourtant, ce n’est pas parce les Québécois sont plus politisés qu’ils sont assez politisés. Ici, nous résistons contre un populiste démagogique comme Dumont depuis 14 ans. Au Canada, ils ont déjà élu Harper et aux États-Unis ils ont élu Bush deux fois! Cette recherche n’est pas une preuve du haut niveau de politisation des jeunes Québécois, mais bien une démonstration du piètre niveau du Canada anglais et des États-Unis! Que le Québec soit capable de lutter depuis vingt-cinq ans contre une idéologie aussi envahissante que le néolibéralisme, et ce dans un contexte de dépolitisation générale que ce dernier contribue à encourager, voilà qui est déjà un exploit!

En fait, et contrairement aux lubies de la droite, ce que démontre cette étude c’est le succès d’un modèle d’éducation inclusif, public et universel. Cela démontre que malgré tous ses défauts, notre système d’éducation est plus performant et plus apte à former des citoyens responsables que ceux du Canada anglais et des États-Unis. Mais ce n’est pas surprenant.

En effet, notre système est peu coûteux (malgré les hausses des frais de scolarité appuyées par la droite) et il permet à un maximum d’individus de profiter d’une éducation de qualité qui, ailleurs en Amérique du Nord, est réservée aux élites. Dans un contexte de dépolitisation générale depuis une vingtaine d’année, notre système d’éducation est un rempart contre le cynisme ambiant et les idéologies simplistes.

Il est rare que les blogues de droite puissent contribuer positivement au débat. Généralement, on y lit des trucs un peu déconnectés de la réalité et semblant s’adresser davantage aux préjugés des gens qu’à leur intelligence. Mais pour une fois, et ce n’est pas coutume, félicitons notre amie Élodie G. Martin, qui vient de faire la promotion sur son blogue d’un système d’éducation public et de la supériorité du modèle social-démocrate sur le modèle néolibéral pour ce qui est de l’éducation civique et politique des citoyens.

Aura-t-elle maintenant l’humilité et la lucidité d’admettre publiquement ses contradictions et de revenir sur son appui au dégel des frais de scolarité et au modèle néolibéral de gestion de l’État?

Publicités

41 Réponses

  1. Sur le meme sujet…

    Le Programme International pour le Suivi des Acquis des eleves (PISA), projet mene par l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), est venu a la conclusion que les eleves canadien sont meilleurs que ceux de la majorite des pays du G8.

    Et (surprise!) se sont les eleves Quebecois font remonter la moyenne nationale (avec les eleves de l Alberta et de la Colombie-Britanique).

    Notre systeme marche et tres bien.

    Dans les dents pour ceux qui croient que le modele social-democrate fait de nous une « nation de BS ».

    L universite recommence bientot… et j angoisse a l idee de greves qui vont retarder mon cheminement et surement me faire payer des cours que je ne suivrais peut-etre meme pas.

    Malgre cela le systeme merite d etre defendu. Ceux qui n ont pas eu la chance de grandir dans des familles avec plus de moyens ont la chance de se scolariser et ceux qui veulent retourner aux etudes n ont pas (pour l instant) besoin de prendre une 2eme hypotheque. Mais ca reste qu a chaque fois que je prends le metro et que je vois l immence affiche de Desjardins m invitant a prendre un pret pour « continuer mes etudes », ca m ecoeure.

    Avec les bourses qui sont devenus des prets.
    Avec le degel qui va couper la chance aux uns et enrichir les institutions bancaires de l autre (une cooperative? ils cooperent en quoi?)

    Pour savoir ce qu est le PISA
    http://www.pisa.gc.ca/quoi_pisa.shtml

    OECD: la liste des pays participants au PISA
    http://www.pisa.oecd.org/pages/0,3417,en_32252351_32236225_1_1_1_1_1,00.html

    Ce qu est le PISA 2006
    http://www.pisa.gc.ca/pisa2006_f.shtml

    Premiers resultats pour les canadiens de 15 ans (version html mais les version pdf sont disponibles aussi)
    http://www.pisa.gc.ca/pisa/brochure_f.shtml

  2. Je suis en majeure partie d’accord avec votre texte. Par contre, je ne suis pas d’accord avec votre position socialiste qui impose l’école publique pour tous sans autre choix possible.

    Comme vous, je suis contre le dégel de frais de scolarité, surtout dans le contexte actuel. Par contre, je suis en faveur de la fin du monopole public et du monopole syndical dans le système d’instruction (l’éducation se déroule surtout à la maison). La concurrence forcerait le système public à s’améliorer.

    Je ne vois aucun problème à ce que certaines personnes qui en ont les moyens décident de payer plus cher leur propre instruction où celle de leurs enfants, À CONDITION QUE L’ÉTAT CESSE DE LES FINANCER, comme c’est le cas en ce moment.

    Je privilégie la privatisation COMPLÈTE du système privé (qui est un PPP actuellement) et de toutes les écoles anglophones, car ils peuvent très bien fonctionner sans l’aide des CONtribuables.

    De plus, les Universités McGill, Concordia, Bishop’s et UQAM devraient être privatisées, pour permettre une meilleure concurrence et pour cesser de financer publiquement les institutions anglophones qui peuvent eux aussi très bien fonctionner sans l’aide des CONtribuables.

  3. De plus, votre affirmation « Il est rare que les blogues de droite puissent contribuer positivement au débat. Généralement, on y lit des trucs un peu déconnectés de la réalité et semblant s’adresser davantage aux préjugés des gens qu’à leur intelligence » s’applique aussi bien à plusieurs blogues socialistes.

  4. Louis, Mme P a réussi à attirer votre attention sur son blog.
    D’accord avec vous lorsque vous écrivez : « Généralement, on y lit des trucs un peu déconnectés de la réalité et semblant s’adresser davantage aux préjugés des gens qu’à leur intelligence”

    S’en tenir loin est ce qu’il y a de mieux !

  5. Si quelqu’un ne peut se permettre des études supérieures à cause d’une augmentation des coûts similaire au niveau d’augmentation du coût de la vie… cette personne ne mérite pas de faire des études supérieures, elle ne va que faire perdre l’argent des contribuables en y allant.

    Vaut mieux avoir moins de monde, mais des gens vraiment intéressés. Ça évite que les professeurs doivent perdre du temps avec des gens qui viennent seulement en classe parce qu’ils ne savent pas quoi faire de leur vie et que les professeurs ensuite ne peuvent se concentrer sur ceux qui ont une véritable soif d’apprendre.

    – De quelqu’un qui a entièrement payé ses études, appart, livres, etc avec des petits boulots à temps partiels. Quand tu veux vraiment, tu trouves les moyens.

  6. @MrSillery

    « Si quelqu’un ne peut se permettre des études supérieures à cause d’une augmentation des coûts similaire au niveau d’augmentation du coût de la vie… cette personne ne mérite pas de faire des études supérieures, elle ne va que faire perdre l’argent des contribuables en y allant. »

    Une sophisme qui n’a AUCUN SENS logique, car il n’y a pas de lien entre la cause et la conséquence. Donnez-moi les sources ou les études qui prouvent votre ridicule assertion! POURQUOI UN PAUVRE INTELLIGENT MÉRITERAIT MOINS D’ÉTUDIER QU’UN RICHE MÉDIOCRE? Même l’IEDM ne profère pas de telles niaiseries!

    « Vaut mieux avoir moins de monde, mais des gens vraiment intéressés. Ça évite que les professeurs doivent perdre du temps avec des gens qui viennent seulement en classe parce qu’ils ne savent pas quoi faire de leur vie et que les professeurs ensuite ne peuvent se concentrer sur ceux qui ont une véritable soif d’apprendre. »

    Tout à fait d’accord avec vous. Mais ce serait beaucoup plus efficace et juste de resserrer les critères ACADÉMIQUES d’admission et démanteler le monopole public et le monopole syndical plutôt que votre proposition de favoriser les gosses de riches et de maintenir les monopoles!

    « De quelqu’un qui a entièrement payé ses études, appart, livres, etc avec des petits boulots à temps partiels. Quand tu veux vraiment, tu trouves les moyens. »

    Faudrait ajouter que vous avez profité VOUS AUSSI du MÉCHANT SYSTÈME COMMUNISSSSSSSSSSSSE QUÉBÉCOIS!

  7. Wow, pour le premier paragraphe, y’en a qui comprenne seulement ce qu’ils veulent comprendre. En gros ça se résumait ainsi : Si c’est un 15$ de plus par session qui fait qu’une personne base sa décision de faire des études supérieures ou non, c’est que cette personne n’a pas vraiment la volonté d’y aller. Il est normal que chacun fasse sa part dans la société et une hausse qui serait égale à l’augmentation du coût de la vie ne serait pas réellement une hausse puisque la part que la personne paierait resterait la même en proportion que présentement.

    Et quand j’étais dans le MÉCHANTTTTT SYSTÈME COMMUNISSSSSSME, j’ai voté contre les grèves et pour le dégel… question d’être conséquent 🙂 On est tous des citoyens, on a tous a faire notre part.

    Je ne vois pas où tu as lu dans mes propos qu’on devrait augmenter les tarifs au point de les rendres inaccessibles, mais si on demande à toute la société de se serrer la ceinture, pourquoi les étudiants ne pourraient-ils faire de même et s’assurer que relativement ils continuent à payer la même part que présentement. Ce sont des adultes, il faut bien commencer à jour à les traiter comme tel et les responsabiliser…….

  8. Supposons tout de même pour un moment que les néo-libéraux aient raison et que le dégel des frais de scolarité nous mêne droit à la Terre Promise.

    Le problème est que la plupart des zélateurs du dégel PROPOSAIENT AUSSI UNE BONIFICATION ADÉQUATE DU RÉGIME DE PRÊTS ET BOURSES!

    « Permettre aux universités de se financer en dégelant les frais de scolarité n’implique nullement que les étudiants réellement pauvres seront abandonnés à leur sort. NOUS POUVONS, ET NOUS DEVONS, LES AIDER DE MANIÈRE CIBLÉE à assumer leurs frais de scolarité. »
    -Nathalie Elgrably

    http://www.iedm.org/main/show_editorials_fr.php?editorials_id=377

    « Une augmentation des droits de scolarité ASSORTIE D’UNE AIDE ADÉQUATE qui ciblerait directement
    les étudiants à faible revenu permettrait de maintenir l’accès à tous les étudiants qualifiés tout en fournissant aux universités un financement suffisant pour assurer un enseignement et de la
    recherche de qualité. »

    -Rapport de l’IEDM sur le dégel

    http://www.iedm.org/uploaded/pdf/universites_fr.pdf

    C’est la même chose en ce qui concerne Facal:

    « L’ancien président du Conseil du Trésor, Joseph Facal, estime que les ETUDIANTS ONT RAISON de réclamer les 103 millions de dollars amputés au régime des prêts et bourses.

    Il ajoute toutefois que, tôt ou tard, les étudiants devront se rendre à l’évidence qu’un dégel des frais de scolarité est nécessaire à cause du sous-financement des universités. »

    http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/nouvelles/200503/27/002-facal_etudiants.shtml

    MAIS OÙ EST CETTE AIDE ADÉQUATE TANT ATTENDUE et qui était un argument seriné pour tout et pour rien? NIET! NADA!

    Autrement dit, le dégel n’est qu’une décision politique permettant d’aller chercher des votes chez les adultes qui « sont tannés de payer pour les $??%&%?&*?& de morveux! » et cela fait l’affaire des rectums des universités qui veulent engraisser leurs bureaucrates tout en réduisant le nombre d’étudiants.

  9. @MrSillery

    « Wow, pour le premier paragraphe, y’en a qui comprenne seulement ce qu’ils veulent comprendre. En gros ça se résumait ainsi : Si c’est un 15$ de plus par session qui fait qu’une personne base sa décision de faire des études supérieures ou non, c’est que cette personne n’a pas vraiment la volonté d’y aller »

    On parle de 50$ D’AUGMENTATION par session au cours de 5 prochaines années, ce qui est loin de votre petit 15$ espèce de /$?$%&%?&? d’ignorant!.

    Pour un étudiant de 19 ans ayant une moyenne de 85% au cégep en sciences et qui ne reçoit aucune aide de ses parents, ce 50$ d’augmentation par session peut faire une différence dans sa décision. Mais comme vous avez terminé vos études grâce au MÉCHANT SYSTÈME COMMUNISSSSSSSSSSE QUÉBÉCOIS, cette augmentation est une bonne nouvelle pour vous et vous fera sentir supérieur à ce petit morveux de 19 ans.

    « Et quand j’étais dans le MÉCHANT SYSTÈME COMMUNISSSSSSE, j’ai voté contre les grèves et pour le dégel. »

    C’est certain, car cela ne s’applique pas à vous. Vous avez terminé! GNAGNAGNA GNAGNA GNA! Et tant pis pour les autres!

  10. «Cela démontre que malgré tous ses défauts, notre système d’éducation est plus performant et plus apte à former des citoyens responsables que ceux du Canada anglais et des États-Unis.»

    Notre système d’éducation, contrôlé par la CSN, est surtout plus apte à former de dociles petits socialistes abrutis.

    De ce point de vue, vous avez absolument raison d’y tenir: c’est ce système qui a fait de vous les gens que vous êtes.

  11. Et je vous repose la question:

    POURQUOI UN PAUVRE INTELLIGENT MÉRITERAIT MOINS D’ÉTUDIER QU’UN RICHE MÉDIOCRE?

  12. Vous êtes vraiment méprisant Ben!

    « Notre système d’éducation, contrôlé par la CSN, est surtout plus apte à former de dociles petits socialistes abrutis. »

    D’accord, la CSN contrôle l’instruction et forment des socialistes étatistes abrutis, comme vos gourous des radio-poubelles vous le disent. Malgré tout, j’ai tendance à être partiellement d’accord (je pense que vous surestimez la programmation cérébrale de la CSN mais quand même!) avec vous et c’est pour cette raison que je propose la fin du monopole public et du monopole syndical en instruction. MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON VALABLE POUR EMPÊCHER LES PLUS DÉMUNIS DE S’INSTRUIRE comme les néo-libéraux le proposent!

    Votre projet néo-libéral est tout autant étatiste et est encore pire que le socialisme soft québécois. Votre projet néo-libéral vise à former une bande de gosses de riches qui seront de dociles petits néo-libéraux abrutis qui asserviront les classes sociales pauvres à leur doctrine.

    À bien y penser, le socialisme soft à la québécoise, que je n’aime pas beaucoup, est tout de même bien moins pire que ce que vous proposez.

  13. Je me demande bien où ce cher Ben a étudié pour dénigrer ainsi le système d’éducation…

    Si c’est ici, je ne peux qu’applaudir bien fort son stoïcisme héroïque!

    C’est remarquable!

  14. «MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON VALABLE POUR EMPÊCHER LES PLUS DÉMUNIS DE S’INSTRUIRE comme les néo-libéraux le proposent!»

    J’ai écrit ça moi?

    T’hallucine, mon gars.

  15. Ce que je retiens surtout du texte, c’est que si on ne vote pas PQ et qu’on ne vote pas pour l’indépendance, c’est qu’on est des cons.

    Je me trompe ?

  16. Ivellios,

    si t’as compris ça, on part de loin…

    Si tu considères que les blogueurs ici sont partisans, et que leur « côté » indépendantiste est irréfléchi et gratuit, tu peux bien arriver à ce constat extrémiste. Nous critiquons le PQ autant, sinon plus, que les autres partis politiques et notre parti-pris pour l’indépendance s’accompagne d’une vision progressiste, dans le sens où l’accession du Québec comme pays nous permettrait de bâtir une société plus juste.

    Pour ce qui est de la connerie, si le chapeau te fait… Par contre, si tu pouvais lire le texte de Louis en enlevant tes lunettes qui semblent fortement teintées du statu quo, peut-être pourrais-tu y trouver autre chose que de l’agression envers ton toi-même et nous donner vraiment ton avis?

  17. @Ben

    Je vous ai dit ceci:

    «MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON VALABLE POUR EMPÊCHER LES PLUS DÉMUNIS DE S’INSTRUIRE comme les néo-libéraux le proposent!»

    Vous m’avez répondu:

    « T’hallucine, mon gars. J’ai écrit ça moi? »

    C’est vrai que vous ne l’avez pas écrit directement. Cependant, vous avez affirmé (et c’est votre droit) que vous étiez en faveur d’une indexation des frais, CE QUI EST EN EFFET INFÉRIEUR À LA HAUSSE IMPOSÉE PAR LE GROUPE PLQ-ADQ.

    Trois questions se posent:

    1) Êtes-vous en faveur du dégel tel que proposé par les libéraux, ou préféreriez-vous une indexation progressive?

    2) Êtes-vous en faveur d’une bonification adéquate du régime de prêts et, telle que proposée par l’IEDM, qui ne sont pas des malfrats communisssssssssssssssssssssssssssssssssssssssses?

    3) Si oui, pourquoi les néo-libéraux, qui se servaient de la bonfication du régime de prêts et bourses dans leur argumentation, N’EN FONT PLUS LA PROMOTION?

    Si vous répondez OUI à la question 2) j’admettrai que j’ai halluciné.

  18. «Cependant, vous avez affirmé (et c’est votre droit) que vous étiez en faveur d’une indexation des frais, CE QUI EST EN EFFET INFÉRIEUR À LA HAUSSE IMPOSÉE PAR LE GROUPE PLQ-ADQ.»

    J’ai dit ça moi ??

    T’hallucine encore mon gars.

  19. @Ben

    Pourtant, vous avez dit ceci:

    « Il est normal que chacun fasse sa part dans la société et une hausse qui serait égale à l’augmentation du coût de la vie ne serait pas réellement une hausse puisque la part que la personne paierait resterait la même en proportion que présentement. »

    Donc, vous soutenez bel et bien une INDEXATION des frais de scolarité.

  20. @Ben

    D’OH!

    Toutes mes excuses, j’ai vous ai malencontreusement attribué des propos scribouillés par MrSillery. J’ai donc réellement halluciné et deux fois plutôt qu’une!

    Sérieusement, vous pouvez me traiter d’épais quand vous voulez!

    D’OH!

  21. @Ben

    En fait, le seul commentaire qui s’adressait à vous était le suivant:

    « Vous êtes vraiment méprisant Ben!

    “Notre système d’éducation, contrôlé par la CSN, est surtout plus apte à former de dociles petits socialistes abrutis.”

    D’accord, la CSN contrôle l’instruction et forment des socialistes étatistes abrutis, comme vos gourous des radio-poubelles vous le disent. Malgré tout, j’ai tendance à être partiellement d’accord (je pense que vous surestimez la programmation cérébrale de la CSN mais quand même!) avec vous et c’est pour cette raison que je propose la fin du monopole public et du monopole syndical en instruction. »

    TOUT LE RESTE S’ADRESSE À MrSillery et aux autres néo-libéraux. J’ai merdé idiotement!

    D’OH!

  22. « comme vos gourous des radio-poubelles vous le disent. »

    Je suis de Montréal, pas de Québec, je suis pas adéquiste, et je crois que Jeff Filion est un abruti.

    Pour ce qui est de la CSN dans les cégeps, j’ai étudié dans trois cégeps, et c’est assez difficile de pas y respirer à gauche.

    Du reste, lisez-moi cette merde, ça fait réfléchir:

    Dans les cégeps : Débattre des idées, se forger une opinion

    MONTREAL, le 29 oct. /CNW Telbec/ – C’est aujourd’hui que les trois
    fédérations de syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep procèdent au
    lancement de la vaste campagne de sensibilisation politique dans les cégeps,
    avec le plein appui des deux organisations étudiantes du collégial. Annoncée
    en septembre, cette campagne vise à rejoindre plus de 100 000 étudiantes et
    étudiants à travers le réseau collégial et à les inviter à discuter des enjeux
    majeurs du paysage politique québécois actuel.

    Bla bla bla.

    On restrouve le reste ici.
    http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2006/29/c5839.html

    100% bullshit.

  23. @Ben

    C’est bien. Tout comme moi, vous vous êtes rendu compte vous-mêmes que les syndicats veulent programmer cérébralement les jeunes pour que les syndicats puissent plus facilement les discriminer négativement plus tard (clauses orphelins, précarité SEULEMENT POUR LES JEUNES, primauté de l’ancienne sur la compétence, etc.). Indignez-vous tant que vous voulez, les socialistes! Mais cela est un fait!

    J’étais au courant de cette idiotie de propagande syndicaliste dans les cégeps. Faudrait que Louis nous dise en quoi cela est pertinent. Cela ne veut pas dire que TOUT LE MONDE NE PEUT PAS FAIRE LA PART DES CHOSES.

    Tout de même, voilà une des raisons principales qui fait que je propose la fin du monopole public et du monopole syndical dans le système d’instruction.

    Message à MrSillery et aux autres néo-libéraux (pas vous Ben): JE RÉPÈTE: CE N’’EST PAS UNE RAISON VALABLE POUR EMPÊCHER LES PLUS DÉMUNIS DE S’’INSTRUIRE comme les néo-libéraux le proposent!

  24. Je voulais dire « primauté de l’ANCIENNETÉ sur les compétences ».

  25. David, je ne vois pas où il a été écrit que je veux empêcher les plus démunis de s’instruire.

    Dans la vie il y a souvent plusieurs méthodes ou parcours pour arriver à un résultat similaire et chacun avec ses avantages et inconvéniants. Ce n’est pas parce que quelqu’un ne pense pas comme toi qu’il faut automatiquement dénigrer toutes ses idées. Si tu veux être sûr de parler à quelqu’un qui pense exactement comme toi, enregistre toi sur un magnétophone et écoute toi la prochaine fois 🙂

    Je ne vois pas où j’ai dis que j’appuyais les moyens proposés par tel ou tel parti ou tel ou tel organismes. Je ne fais parti d’aucun et aucun n’a de solution parfaite… car s’il y en avait une de toute façon il n’y aurait pas de début puisqu’on l’appliquerait déjà 🙂

    Tu ferais un bon troll à mettre des mots dans la bouche des autres qu’ils n’ont pas dit et à « supposer » ce qu’ils pensent. Dommage que le tournage du Seigneur des anneaux soit terminé depuis longtemps tu aurais eu un bon emploi.

    Le dégel n’est qu’une partie de la solution et non la solution complète elle-même. Et non les plus démunis devraient avoir autant la chance d’aller à l’Université que les autres. C’est irréconciliable comme idée? Peut-être selon toi.

    Allez, dit nous la solution puisque tu sembles le seul à avoir la réponse.

    … ensuite, va prendre tes pilules pour te calmer 😛

    « La citatiomanie est notre plus grande ennemie. »
    – Lénine 😛

  26. @MrSillery

    Le dégel n’est pas nécessairement irréconciliable avec le fait de soutenir les démunis, EN AUTANT QUE L’AIDE ADÉQUATE RÉCLAMÉE PAR FACAL ET ELGRABLY (et peut-être même vous) SE PRODUISE RÉELLEMENT!

    Êtes-vous d’accord avec ma dernière affirmation?

  27. J’ai fréquenté l’U de M pendant 14 ans, en partie à temps partiel. J’ai vu les stalles de toilette condamnées, les infiltrations d’eau par les plafonds, les chaises brisées non remplacées, le manque de chaises dans les classes… les universités ont du mal à boucler leurs budgets. Il est normal que les utilisateurs paient leur part, c’est une question de les responsabiliser.

    Je n’ai jamais eu de prêts-bourses. J’ai tout payé grâce à mes emplois. Je ne crois pas qu’une légère augmentation des frais de scolarité va empêcher les personnes moins fortunées de fréquenter l’université, si elles ont une aide financière adéquate qui compensent.

    Et puis je trouve absurde et regrettable que les étudiants fassent la grève pour ça. Ce sont eux qu’ils punissent et personne d’autre! Pour moi c’est le même genre de réaction que bouder.

  28. L’exemple de Aline est une autre preuve de « Si on veut, on peut »

    Cessez de vouloir récompenser seulement les fainéents en empêchant une augmentation des frais

  29. Alors, on pourrait faire payer aux étudiants le plein prix de 30 000$ par année. Je connais quelqu’un qui dort trois heures par nuit, qui cumule deux jobs à 90 heures par semaines et qui étudie à temps plein. Quand on veut, on peut, hein!

    On pourrait aussi financer le déficit en faisant payer les jeunes. Oh, et puis on pourrait peut-être réintroduire l’esclavage, voilà qui en ferait baver à ces maudits fainéants qui veulent avoir le droit d’étudier.

    🙄

  30. Cessez de vouloir récompenser seulement les fainéents en empêchant une augmentation des frais

    Encore une fois l’amalgame stupide pauvres=fainéants!

    Mr Sillery, pouvez-vous nous expliquer un peu plus votre affirmation gratuite?

    Et pouvez-vous nous expliquer quelle est l’utilité réelle des guerres impérialistes?

  31. Je ne crois pas qu’une légère augmentation des frais de scolarité va empêcher les personnes moins fortunées de fréquenter l’université, si elles ont une aide financière adéquate qui compense.

    Lègère? 50$ par session pendant 5 ans, ça commence à être pas mal! Bon d’accord, c’est plus faible que les autres provinces ou que vos States chéris mais je vous rappelle que la Terre est ronde et que l’Europe existe!

    Madame Binette, vous êtes comme les autres néo-libéraux. Vous dites toujours « si elles ont une aide financière adéquate qui compense.« . L’Institut Économerdique de Montréal et les « lucides » (sic) nous serinent toujours ce mantra. À la limite, ça pourrait avoir de l’allure théoriquement parlant, mais l’agenda réel est tout autre: pour ces crosseurs, il faut réduire le nombre de pauvres à l’université, parce que les pauvres sont dangereux et menacent le vernis rigoriste néo-libéral.

    MAIS, J’ATTENDS TOUJOURS LA DÉCISION DU GOUVERNEMENT CHAREST À CE SUJET, LUI QUI A COUPÉ SUR LES BOURSES DERNIÈREMENT, À L’ENCONTRE DES LEURS SOI-DISANT RECOMMENDATIONS!

    J’ai fréquenté l’U de M pendant 14 ans, en partie à temps partiel.

    Ça t-y de l’allure. 14 ans, c’est bien trop long! Vous êtes un parasite vivant au crochet de l’État! Vous n’avez pas fait grand-chose de bon dans votre vie pendant ces 14 ans. Même Bob Binette est un parasite moins pire que vous. Là, je comprends pourquoi vous pensez ainsi. Faudrait pas que les autres en profitent comme vous, maudite fainéante!

    P.S.: Faut me faire greffer un cerveau de Jeff Fillion pis ça presse! C’est tellement facile d’être idiot et méchant comme lui!

  32. Alors, on pourrait faire payer aux étudiants le plein prix de 30 000$ par année. Je connais quelqu’un qui dort trois heures par nuit, qui cumule deux jobs à 90 heures par semaines et qui étudie à temps plein.

    Faut pas exagérer, Louis, tu parles d’une situation qui se produit dans quelques rares universités bougeoises aux États-Unis. On est loin d’en être rendu là.

  33. Davidg

    Jeff Fillion… faut m’expliquer le lien avec le reste de la conversation, après tout je suis lent d’esprit puisque droitiste.

    Vous savez il faut si prendre lentement avec moi, car je n’ai pas l’habitude que l’on mélange des pommes avec des oranges si ce n’est pour faire de la salade de fruits.

    Et oui, on lit immédiatement à mon texte que j’ai dit pauvre = fainéant. … pouvez-vous me rappeler où exactement???

    Surtout que je dis sortir d’un milieu pauvre et avoir réussi et même chose pour Aline. Donc on n’était des fainéants parce qu’on étaient pauvres ?!?!?!?

    En fait, tant qu’à mettre des mots dans la bouche des autres, vous pourriez sauver du temps et discuter tout seul. Ainsi donc vous auriez le loisir de vous donner la réponse que vous voulez entendre, puis vous donner ensuite une tappe sur l’épaule.

    Une discussion ça se fait dans les deux sens, il faut écouter l’autre personne. Puisque ça ne semble pas être le but recherché, je vous laisse discuter entre vous, ainsi vous pourrez vous donner l’illusion que tout le monde pense exactement comme vous.

    PS : Oui 50$ par session c’est beaucoup, mais il faut rattraper toutes ces années de gel des frais, pour ensuite revenir à une indexation en fonction de l’augmentation du coût de la vie.

    Louis
    Peut importe le sujet,
    Peut importe la solution,
    on pourrait toujours sortir quelques cas de quelqu’un quelque part qui n’est pas avantagé parle cas présenté. Et je suis sûr que ça tu le sais bien.
    S’il n’y avait que des solutions gagnantes pour tout le monde, il n’y aurait jamais de débats et elles seraient adoptées aussitôt, mais ce n’est pas le cas.

    C’est dommage pour cette personne.
    Néanmoins je persiste à croire que le dégel est une bonne chose. Pour avoir fait des sessions d’études dans d’autres pays… disons que si l’on compare nos installations actuelles, ce ne serait pas toujours à notre avantage de se comparer.

  34. Tss, tss, tss… Davidg

    Tu n’es plus supposé utiliser les lettres majuscules maintenant que tu sais utiliser le caractères gras. Pour une Xieme fois: écrire tout en majuscules est impoli, mal élevé… J’ajouterais « digne de Jeff Fillion ou du Doc Mailloux » si ça peut te convaincre.

  35. Haha, on parle d’éducation, alors comme un aimant, j’arrive, attiré par la conversation.

    Premièrement, lisez les études. Malgré le gel des frais de scolarité, la collaboration des étudiants aux études post-secondaires a toujours été la même, soit d’environ 9% du système d’études. Depuis le gel en 1992, nous payons toujours la même partie du réseau d’éducation.

    Cela est du à l’apparition des « frais champignons ». Aline doit les connaître, si ça fait 14 ans qu’elle étudie, car pour le même nombre de cours, sa facture a augmenté, même si le prix des cours est resté stable. Les frais afférents pullulent maintenant: j’ai des frais technologiques, des frais d’utilisation de matériaux, des assurances, des cottisations à l’Asso étudiante, etc. Tout ces frais ont augmenté depuis le gel, et ont contribué au fait que les étudiants paient encore maintenant 9% du système d’éducation post-secondaire.

    Par contre, suite aux coupures du gouvernement de Bouchard dans les années ’90 (suite à un déséquilibre fiscal fédéral) qui a donné lieu à une grève générale illimitée, la contribution du gouvernement, en pourcentage, a diminué depuis le début du gel. Le reste a été compensé par des entreprises privées.

    D’ailleurs, on attend toujours la promesse de Charest de remettre 10$ pour chaque dollar que nos poches investissent. Pour l’instant, c’est environ 20 cents pour chaque dollar que l’on investit, et ces 20 cents vont dans les prêts et bourses.

    Alors pour le dégel des frais de scolarité, on repassera. Les étudiants payaient autant qu’ils payaient au début du gel, et c’est à des gens qui sont chargés de travail que l’on demande de payer plus, alors que l’état paie moins et laisse le privé prendre une place importante dans nos universités et programmes d’études.

    Conclusion:

    -Il n’y a rien à rattraper avec le 50$ par session pendant 10 sessions (ce qui fait une augmentation des frais annuels de 1664$/an et qui passerait à 2664$/an en 2012)
    -Le gouvernement a arrêté d’investir en éducation, et c’est là la cause des problèmes financiers des universités, qui ont du de plus en plus faire affaire avec des entreprises privées pour se financer.
    -On essaie de blâmer les étudiants en agitant un gel illusoire, alors que leur contribution en valeur relative n’a pas changé dans le réseau post-secondaire.
    -Les médias sont mal éclairés. J’ai d’ailleurs entendu des journalistes dire que l’augmentation des frais totaliserait 500$ par an en 2012. Malheureusement, cette augmentation est de 500$ de plus par session, et comme il y a 2 sessions dans une année, ce nombre est en fait 1000$/an.

  36. @Martin

    Je me suis permis cette incartade parce que je le fais de moins en moins et que j’attends toujours les annonces du gouvernement sur cet argument massue servi par les néo-libéraux pour augmenter les frais.

  37. Mr Sillery,

    J’ai mentionné le nom de Jeff Fillion en raison de ce paragraphe qui répétait les mêmes âneries méprisantes qu’on entend souvent:

    Ça t-y de l’allure. 14 ans, c’est bien trop long! Vous êtes un parasite vivant au crochet de l’État! Vous n’avez pas fait grand-chose de bon dans votre vie pendant ces 14 ans. Même Bob Binette est un parasite moins pire que vous. Là, je comprends pourquoi vous pensez ainsi. Faudrait pas que les autres en profitent comme vous, maudite fainéante!

    En ce qui concerne l’amalgame stupide « pauvre=fainéants », je vais simplement répéter mon dernier commentaire, avec un petit ajout!

    Cessez de vouloir récompenser seulement les fainéants en empêchant une augmentation des frais

    Encore une fois l’amalgame stupide pauvres=fainéants!

    Mr Sillery, pouvez-vous nous expliquer un peu plus votre affirmation gratuite?

    Et pouvez-vous nous expliquer quelle est l’utilité réelle des guerres impérialistes?

    Et j’ajoute la question suivante: en quoi le gel des frais ne profite seulement qu’au fainéants? Les pauvres n’en profitent-ils pas?

  38. @Mr Sillery

    disons que si l’on compare nos installations actuelles, ce ne serait pas toujours à notre avantage de se comparer.

    Encore une fois, il semble que l’enseignement ne soit pas important pour les néo-libéraux. Crissez dehors ces pauvres que je ne saurais endurer! Les installations, toujours les installations et jamais l’enseignement! Des lions en or à l’entrée tant qu’à y être?

    Pensez-vous vraiment que le dégel des frais va profiter à l’enseignement, où tout cela n’ira pas plutôt, en construction de nouvelles installations (et le coupage de ruban électoral qui vient avec) et en alourdissement de la bureaucratie?

    Pourquoi le dégel prétextant un soi-disant sous-financement (sic) alors que pour les guerres impérialistes, « de l’argent y’en a en masse »?

    Pourquoi ne pas remettre plutôt en question le monopole public et syndicaleux en instruction? Pourquoi ne pas privatiser McGill, Concordia et Bishop’s? Est-ce vraiment à l’État de financer des universités bourgeoises qui enseignent dans la langue seconde du Québec?

  39. Je suis à McGill, Davidg :P. C’est quoi le problème d’offrir du financement à des universités qui n’enseignent pas dans la langue officielle du Québec? On finance un hôpital non-laïc et à majorité anglophone aussi. Offrir des services, c’est offrir des services.

  40. Je cite : «Ça t-y de l’allure. 14 ans, c’est bien trop long! Vous êtes un parasite vivant au crochet de l’État! Vous n’avez pas fait grand-chose de bon dans votre vie pendant ces 14 ans. Même Bob Binette est un parasite moins pire que vous. Là, je comprends pourquoi vous pensez ainsi. Faudrait pas que les autres en profitent comme vous, maudite fainéante!»

    J’ai fait un BAA de 3 ans et un certificat en sciences comptables à l’UQO (et après 5 ans sur le marché du travail je me suis rendu compte que je haïssais la comptabilité et qu’il fallait que je change d’orientation), un certificat en théologie à temps plein, un certificat en traduction (à temps partiel) tout en travaillant et une M.A. en traduction à demi-temps tout en travaillant 50 heures par semaine minimum et en faisant des contrats de pige et en élevant 2 enfants. Là-dessus il a fallu que j’arrête la M.A. un an parce que j’ai été gravement malade.

    Pendant que j’étais à la maîtrise, les droits de scolarité ont DOUBLÉ (en 1 an et demi environ).

    En 4 ans, malgré ma maladie (chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie) j’ai pris 4 JOURS de maladie, à mes frais. Je n’ai pas droit à l’assurance-chômage parce que je suis travailleuse autonome.

    Mon fils est au bac en ce moment et je l’aide à payer ses études. Il a eu un REEE. Ma fille a un REEE elle aussi pour son cégep et la suite. Leur endettement sera limité. Je trouve que ça part mal dans la vie de partir endetté(e). Et je ne suis pas riche, je suis dans la classe moyenne.

    Je suis une fainéante? Ah bon! ROFL!!!! Non, j’ai fait un changement total d’orientation tout en élevant ma famille et en travaillant. Comme je paie des impôts fidèlement depuis 1972, je pense que je ne dois rien à l’État.

    Je suis une social-démocrate et keynésienne et non une droitiste. Mais une augmentation des frais de scolarité de l’ordre de celle qui est proposée cette fois-ci ne représente pas un empêchement dirimant aux études supérieures.

    Je n’en ai rien à foutre de l’IDEM et autres think thanks de droite, je ne calque pas ma pensée sur eux. Je n’ai rien à foutre aussi des monétaristes et du supply-side economics. J’étais contre la transformation des bourses en prêts de 103 millions, notamment parce que c’était une mesure à posteriori, ce qui à mon sens est illégal en droit des contrats, et que cela jetait à terre toute la planification budgétaire personnelle que les étudiants avait faite.

    Je suis une New Labour et je crois que l’intervention de l’État est injustifiée dans certains domaines. Injustifiée se définit pour moi par «les modèles économétriques ou les études sérieuses prouvent que ça ne marche pas ou que ça ne produira pas les effets escomptés». Trop de mesures économiques gouvernementales sont prises pour des raisons électoralistes, pour calmer la grogne ou pour des raisons de corruption. Et ceci, tous partis confondus.

    Et puis je suis une ex-péquiste dégoûtée. Mais pas ADQ, ÇA JAMAIS!|

  41. Ultram information from drugs com….

    Ultram. Ultram injections….

Comments are closed.