Le monsieur va se fâcher

Claude Béchard me fait de plus en plus penser à un parent incompétent menaçant des enfants incontrôlables et ne passant jamais à l’acte. « Arrêtez les enfants, sinon papa va se fâcher! » Les enfants continuent, car ils savent que papa ne se fâche jamais.

Qu’est-ce que ça va prendre pour que « papa Béchard » décide de sévir contre les compagnies pétrolières, qui profitent de la moindre occasion pour saigner les consommateurs? Ça va en prendre combien d’avertissements?

Peu avant le congé de la fête des patriotes, le ministre a demandé aux pétrolières de ne pas hausser leurs prix, et elles l’ont fait. Même discours avant la Saint-Jean, même résultat. Même discours avant les vacances d’été, et encore une fois le prix du litre d’essence augmente. Sauf que cette fois-ci, le monsieur prétend qu’il va réellement se fâcher et voter une loi à l’automne pour forcer les pétrolières à justifier leurs augmentations.

Big deal!

Ça sert à quoi de constamment menacer si on ne sévit jamais? Et même si on votait une loi forçant ces multinationales à davantage de transparence, en quoi ça limiterait la hausse des prix de l’essence? À la limite, une entreprise pourrait déclarer: « on augmente nos prix car on aime fourrer le monde ». Ça changerait QUOI? Aucune conséquence.

Pourtant, les choses pourraient être autrement. Le Canada – ou le Québec, s’il était indépendant – pourrait rejoindre la plupart des pays développés qui ont compris que le pétrole est une ressource trop importante pour être confiée au privé. En vendant Pétro-Canada et en adhérant à l’ALÉNA, le Canada a commis une grosse erreur, selon Léo-Paul Lauzon:

Les traités de libre-échange et la privatisation de Petro-Canada a enlevé au gouvernement tout contrôle sur cette ressource. […] C’est navrant, surtout si on considère que le Canada, largement autosuffisant, est le sixième producteur de pétrole et la deuxième réserve mondiale.

En se privant de contrôle sur le pétrole, le pays se retrouve dans la situation actuelle, où une large partie des profits partent à l’étranger et où les Canadiens paient leur essence trop cher.

Mais puisque Béchard adhère à l’idéologie du tout-privé, et puisqu’il ne désire pas que le Québec soit réellement maître de ses ressources naturelles (actuellement contrôlées dilapidées par Ottawa), il se content de menacer.

« Arrêtez les enfants, le monsieur va peut-être se fâcher ». Sauf que le monsieur n’a ni le pouvoir ni l’intention de le faire…

Publicités

33 Réponses

  1. Advenant que Claude Béchard sévisse réellement, ce sera fort probablement le petit franchisé qui en subira les conséquences, pas les pétrolières.

  2. Je suis d’accord que l’attitude de Claude Béchard dans ce dossier est assez loufoque. C’est un peu ridicule de faire semblant de se choquer. Le gouvernement du Québec va faire quoi au juste ? Peu importe la mesure adoptée, c’est le consommateur qui va payer.

    Il y a pas 56 façons de faire diminuer le prix de l’essence. Il y en a une dont le taux de succès sera de 100% garanti. C’est de diminuer notre consommation. La demande va diminuer, les stocks de pétrole vont augmenter, les prix vont tomber. Principe de l’offre et de la demande. Je vous concède que cela ne se fait pas du jour au lendemain, ça demande un effort pour changer nos habitudes. Mais ce sera la solution la plus efficace à long terme.

    Cela m’amèene à dire que je trouve fascinante l’attitude totalement incohérente de la plupart des commentaires et chroniqueurs face aux questions liées que sont le prix du pétrole et le réchauffement planétaire:

    A) D’un côté, tout le monde se drape dans une vertu écolo en dénoncant les gros VUS énergivores, on fait la morale aux proprios d’automobiles puissantes et luxueuses…On crie également au scandale que Kyoto ne soit pas appliqué « intégralement », on hurle qu’il y a urgence, que l’humanité va périr, que le point de non-retour approche…

    B) De l’autre côté, on crie au meurtre à la moindre fluctuation du prix du pétrole. On s’offusque de ne pas avoir accès à un pétrole économique, à bas prix, qui nous permet de rouler allègrement dans nos « chars » qui sont une des principales sources du réchauffement planétaire pour lequel on s’inquiète tant…

    Voyez-vous la contradiction ? Si on veut être logique avec nous-mêmes, il faudrait voir la hausse du prix de pétrole comme une raison de plus pour faire un effort si la cause de l’environnement nous tient vraiment à coeur. Plus que la simple « conscientisation » de la population face aux problèmes environnementaux, c’est le facteur financier qui va vraiment provoquer une prise de conscience déterminante…C’est quand les gens se sont fait frapper dans le portefeuille que soudainement ils réfléchissent, trouvent des alternatives, deviennent imaginatifs.

    Je suis d’accord qu’à court terme ça fait mal et c’est pas plaisant. Mais il faut passer par là.

  3. Je suis des rares personnes qui croient que le pétrole coûte, justement, pas assez cher. Depuis la crise pétrolière de 1979, on travaille de moins en moins pour acheter une même quantité de pétrole. Relativement à notre salaire, le prix du pétrole a baissé. Ça a favorisé une motorisation de masse et coûteuse environnementalement. La taxation actuelle ne tient pas compte du réel prix du pétrole, seulement du prix d’extraction.

    Pourtant, nos réserves ne sont pas insurmontables. Shell voit le pic maximal de production en 2025, les géologues indépendants en 2010, mais il est plus probable que le moment où la production globale de pétrole sera le plus élevé aura lieu avant 2020. Il faut commencer, selon le rapport Hirsch, à chercher des alternatives au pétrole et à se débarasser d’une surdépendance 10 ans avant l’atteinte du pic, pour réduire les conséquences sociales, économiques et politiques du pic pétrolier, et 20 ans à l’avance pour que la crise pétrolière ait des conséquences plus petites. Même plusieurs estimations extrêmement optimistes (2025) montrent déjà qu’on aura pas ces 20 ans.

    Le prix du pétrole actuel ne tient pas compte de grand chose. Il ne tient pas compte du smog urbain, causé en partie par le pétrole, et qui cause le décès prématuré de 16 000 personnes au Canada chaque année (246 fois la guerre en Aghanistan) et les soins de santé qui y sont reliés, l’entretien de la route sur lesquelles les voitures marchent, la pollution environnementale de l’air, etc. Le coût réel du pétrole est plus élevé que le prix coûtant actuel, au moment où l’or noir coûte moins cher que l’eau. Cela cause des problèmes, car les alternatives, moins coûteuses si on en mesure les dépenses pour les impacts inhérents à la consommation de pétrole, ne sont pas valorisés, tant que le pétrole est à un prix à la pompe si bas.

    Alors qu’il monte, le prix du pétrole, si c’est ce que ça prend pour faire bouger les gens. Si autre chose réduisait la dépendance des gens au pétrole, on n’aurait pas à le faire. Mais ce n’est pas le cas, car on remarque que l’on s’achète de plus en plus de voitures. Le parc automobile du Québec est à 560 autos pour 1000 habitants et continue d’augmenter, et à se motoriser de plus en plus, avec des voitures de plus en plus grosses. Les mêmes modèles deviennent de plus en plus lourd, le moteur a de plus en plus de HP. Un muscle car de 1970 n’a rien à envier à une Honda Civic 2007. Ce qu’il faut, justement, c’est un peu de courage. Comme un fumeur qui saurait qu’il devra arrêter un jour ou l’autre de fumer ferait mieux de commencer à consommer moins, pour ne pas être pogné plus tard à devoir arrêter tout d’un coup et drastiquement de fumer.

  4. Je crois que Manx a raison. Le pétrole est une ressource limitée que nous gaspillons rondement ici dans nos gros VUS. Ce n’est pas quand cette ressource sera épuisée qu’il faudra commencer à chercher des alternatives.

    De plus, 80% de la production mondiale de pétrole est contrôlée par des dictateurs et des autocrates, qui utilisent leurs petro-dollars ensuite pour financer des actes terroristes. Il serait aussi temps de réduire massivement notre dépendance au pétrole de façon a pouvoir couper leur financement.

  5. Si ce n’était que ça en plus, David. Ce qui était un muscle car dans les années 1970 est maintenant une auto normale, au niveau du poids. Au niveau de la puissance du moteur, ce n’est même pas comparable; on est arrivés à améliorer sa puissance comme des fous. Cela a pour conséquence que notre consommation de pétrole est aussi élevée qu’en 1970 par auto, ou même un peu plus. Et comme on a de plus en plus d’autos, notre consommation de pétrole augmente de 2% chaque année.

    Même les voitures hybrides n’y échappent pas. Si on regarde la Prius, par exemple, le premier modèle a été changé récemment. On a utilisé des matériaux plus légers et amélioré le moteur. Par contre, au lieu d’alléger la voiture, on a ajouté plus de composantes métalliques, et on a, au lieu de diminuer la consommation du moteur, augmenté sa puissance (ce qui ne sert pas à grand chose quand on roule pas à plus de 120 km/h, sauf peut-être sur la façon de conduire). Donc, si la voiture hybride avait eu pour but de réduire la consommation d’essence réellement, on aurait pu en alléger le poids et diminuer sa consommation du moteur. Au total, les consommateurs auraient économisé beaucoup en essence, par ces deux initiatives. Une voiture plus légerte et à moteur moins énergivore. On a préféré « améliorer » la voiture en l’alourdissant de composantes inutiles et en augmentant la puissance du moteur. C’est une prise de position claire de la part de l’industrie de l’automobile sur les priorités dans la conception de leur voiture; même avec une hybride, le but n’est pas de diminuer la consommation, mais d’augmenter la puissance et offrir une conduite de plus en plus « sportive ».

  6. @Phillipe « De plus, 80% de la production mondiale de pétrole est contrôlée par des dictateurs et des autocrates, qui utilisent leurs petro-dollars ensuite pour financer des actes terroristes. Il serait aussi temps de réduire massivement notre dépendance au pétrole de façon a pouvoir couper leur financement. »

    Là Philippe, tu pousses un peu non? Les pays arabo-musulmans n’ont pas nécessairement de liens directs avec les terroristes. De là à affirmer qu’ils les financent, je ne crois pas. Ils font de bonnes affaires avec l’Occident, et ils ne veulent pas que ça change. Et si tu évoques le Venezuela, il faut noter que les revenus du pétrole en cette contrée financent aussi des hôpitaux et des écoles publiques qui améliorent le niveau de vie de la vaste majorité.

    Tu parles de notre manque d’objectivité et de nos analyses biaisées, selon toi, mais ici tu sembles aussi être victime de cette tare.

    P.S.: merci en passant de m’avoir bloqué de ton blogue.

  7. @Manx Totalement d’accord. En Amérique du nord, nous payons le pétrole a un trop bas prix. La donne en Europe est forte différente. Si nous voulons évoluer vers une autre source d’énergie, nous devons faire de l’essence une énergie peu attrayante et ainsi favoriser la passation vers des carburants plus écologiques.

  8. Claude Béchard est, premièrement, un champion du Kodak et du micro, ce qui fait qu’il peut jouer n’importe quelle carte et enfirouaper tout le monde. La réalité est qu’il se contrebalance totalement de 99% de la population Québécoise, soit ceux qui ne contribuent pas à la caisse du parti Libéral du Québec.

    Pour avoir eu à croiser le fer avec lui personnellement à quelques reprises, il a le pouvoir et le prestige qu’il veut;le reste, c’est à dire ce qui nous concerne vous et moi, est tout à fait accessoire. D’où son incapacité (plutôt manque de motivation) à mener de l’avant un seul projet constructif d’envergure, alors qu’il en est à son troisième ministère d’importance en 4 ans. Si vous croyez que son grognement va se transformer en morsure, allez flamber tout votre argent au casino ce soir.

  9. Bien dit ça Eric!

  10. Qu’on le veuille ou non, le prix va monter. On n’a encore rien vu et impossible de faire autrement.

    Comme on dit : Tout monte dans vie.

    Les gouvernements sont d’accord avec ce stratagème puisqu’ils prennent leur très grosse part du magot.

    Seuls les hypnotisés peuvent croire dans cette supposée menace de Béchard. Un ministre peut-il diminuer volontairement les rentrées d’argent de son gouvernement ? Snap out of it please !

    Les gens doivent comprendre que pour se déplacer, se chauffer, s’éclairer il faudra inventer de nouvelles méthodes dans un monde pollué.

    Le pétrole disparaîtra. Et les inventions qui le remplaceront seront tout autant taxées que le pétrole l’est !

    Parce que l’homme ne change pas, toujours aussi hypocrite, mesquin et voleur, hier, aujourd’hui et encore demain. Abandonnez tout espoir ! hahaha.

  11. Tu serais surpris, à voir une vraie analyse économique du pétrole, décembre. Ce qui rentre à la compagnie, dans ton litre, ça porte un nom: des peanuts. Mais bon… quand on en consomme 100 millions de barils par jours et que ceux-ci sont dans les mains de 4-5 compagnies, dont 2 (Shell et Exxon) qui sont issus de la défusion de la même (Texas Oil Co.)… Ça donne ça ^^. C’est sur la quantité qu’ils font leur argent, et il arrive qu’ils aient des jours défécitaires parce qu’ils ont mal prévu leur coup. C’est pour ça que les cours du pétrole, comme du caoutchouc, sont trop élastiques.

    L’argent du pétrole, elle va en taxations au gouvernement du Québec, en taxations au gouvernement du pays où on a extrait le pétrole (ou à une compagnie propriétaire) et les miettes qui restent vont à Shell, Esso, Petro-Canada, etc. Comme le cour du pétrole est extrêmement variable (OPEP, climat de guerre civile qui ferait hausser la taxation d’extraction du pétrole) et que les pétrolières ont des méthodes plus ou moins différentes d’achat de pétrole, ça donne des prix qui rebondissent.

    Personnellement, je serais pour voir une législation qui mettrait un prix stable au pétrole au Québec. En 2007, ce serait 1,30$/l, en 2008 1,40$/l, et une hausse progressive de 0,10$/l chaque année jusqu’à l’arrivée du pic pétrolier, histoire de préparer les consommateurs au prix à venir, que les alternatives deviennent viables économiquement et que l’on utilise ces taxes prélevées du prix du pétrole (grâce à un prix supérieur) pour financer un mode de transport moins dépendant à l’or noir, car c’est là que ça va faire mal. Lors du pic pétrolier, attendez-vous pas à voir autant de camions sur les routes qu’aujourd’hui… Il faut développer un minimum le chemin de fer et le combiner au camion (parce que le Québec a une grande étendue à déservir qui ne peut être gérée par le train) et même améliorer le transport feroviaire avec les autres provinces et états américains, comme New York, que l’on déssert à partir du port de Montréal.

  12. En ce qui concerne le comportement, les décisions et les attitudes de Claude Béchard dans le dossier des pétrolières, c’est du théâtre.
    Il n’y a pas si longtemps, il avait défendu becs et ongles le dossier d’Orford.
    Peu après l’élection du gouvernement, un communiqué laconique annonçait l’abandon du dossier.
    Dans le dossier des pétrolières, il n’y aura pas de communiqué laconique puisque c’est un projet mort-né.

  13. @ Jimmy… Je pensais plus à L’Iran dans ma tirade, mais ils sont aussi très « chummy » avec Chavez. N’oublions pas aussi que Ben Laden vient d’Arabie Saoudite. Mais en plus, grand nombre de ces dictateurs et autocrates violent impunément les droits les plus élémentaires de leurs citoyens. En fin de compte, nous ne voudrions pas vraiment traiter avec eux, si ce n’était que pour notre addiction au pétrole. Il serait temps de nous débarrasser de nos « pushers ».

  14. @Philippe Ton commentaire arrive tard. Oui je sais que Ben Laden vient d’AS, mais conclure que ce pays finance le terrorisme est un peu facile. Tu semblais dire aussi que tous les pays arabes appuyaient Ben Laden et ses comparses. La preuve doit être faite.

    Par ailleurs, l’Iran et le Venezuela, ensemble, m’a beaucoup surpris. Il s’agit d’une alliance objective contre les américains, mais ça ne durera pas à mon avis. Le premier est une dictature conservatrice religieuse et le second un régime progressiste au tendance autoritaire, je te l’accorde, mais encore une fois, rien ne prouve l’implication de Chavez dans les actes terroristes.

  15. Bon, il ne faut pas toujours croire ce qu’on lit. La désinformation est l’apanage des américains depuis la deuxième guerre mondiale.

    Et en ce qui concerne le Hezbollah, ce groupe me semble plus un regroupement sociocommunautaire qu’un véritable groupe terroriste. Bien sûr, c’est ce que Bush aimerait bien nous faire croire!

  16. @ Jimmy:

    J’ai fait exprès pour te donner des articles de sources variées pour te montrer que l’information était de connaissance générale. Tout le monde le sait et l’Iran ne s’en cache même pas. Tu dois être la seule personne sur terre qui n’est pas au courant.

    Et en ce qui concerne le Hezbollah, ce groupe me semble plus un regroupement sociocommunautaire qu’un véritable groupe terroriste. Bien sûr, c’est ce que Bush aimerait bien nous faire croire!

    Un groupe sociocommunautaire? Hezbollah? Excuses-moi Jimmy mais soit que tu es fichetrement innocent, ou que tu me prends pour un idiot. Et je refuse de croire l’un ou l’autre.

    Définition et histoire du Hezbollah sur Wikipédia
    BBC NEWS | Middle East | Deadly Hezbollah attack on Haifa-
    Hezbollah attack Israel; Israeli forces cross over into southern …-

    Appelle-les comme tu veux, mais pour moi une organisation qui s’arme de roquettes et les balancent sur des villes, qui fait des enlèvements, des détournements d’avion et des attaques suicides cadrent plutôt bien avec la définition d’une organisation terroriste.

  17. Bien sûr l’Iran ne s’en cache pas. Je n’ai jamais dit le contraire. Mais tu généralises en catégorisant tous les pays à proximité.

    Et j’ai vu un reportage intéressant sur RDI concernant le Hezbollah. Ils ne sont pas justes des miliciens armés, mais ils s’impliquent dans la communauté avec de nombreux projets sociaux et une certaine ouverture culturelle.

    « Par ailleurs le Hezbollah traite d’affaires sociales par le biais d’hôpitaux, d’écoles, d’une chaîne de télévision et d’orphelinats. Il est le premier employeur au Liban… On remarque qu’à chaque élection, le mouvement présente des candidats sunnites et chrétiens en plus de candidats chiites. Le Hezbollah est actif principalement dans la vallée de la Bekaa, dans la banlieue sud de Beyrouth et au sud du Liban »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hezbollah#Nature_du_Hezbollah

    Et je comprends ces gens de se révolter contre Israël lorsque ce pays attaque et envahit, pour se défendre affirme-t-il, un pays étranger. Ça ressemble à la mentalité de Bush de l’Attaque Préventive.

  18. @ Jimmy: Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes?

    Et je comprends ces gens de se révolter contre Israël lorsque ce pays attaque et envahit, pour se défendre affirme-t-il, un pays étranger.

    Quand on tire des roquettes sur une ville et qu’on viole une frontière pour kidnapper des citoyens d’une autre nation, on doit s’attendre à des représailles.

  19. « Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes? » (Philippe David)

    Le B’nai B’rith a financé, souttenu, et même créé les premiers groupes terroristes au monde, tels l’Irgun et les Young Turks:
    http://www.alfredlilienthal.com/zionchap11.htm

    List of Irgun attacks during the 1930s
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Irgun_attacks_during_the_1930s

    Regarde ici le logo de l’Irgun. Le Hezbollah s’en ai inspiré pour le sien:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Irgun

    Young Turks and the Armenian Genocide
    http://www.armenian-genocide.org/young_turks.html

    The founder of the Young Turks was an Italian B’nai B’rith official named Emmanuel Carasso.
    http://www.schillerinstitute.org/conf-iclc/1990s/conf_feb_1994_brewda.html

  20. « Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes » (Philippe David)

    Le B’nai B’rith a financé, souttenu, et même créé les premiers groupes terroristes au monde, tels l’Irgun et les Young Turks:
    http://www.alfredlilienthal.com/zionchap11.htm

    List of Irgun attacks during the 1930s
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Irgun_attacks_during_the_1930s

    Regarde ici le logo de l’Irgun. Le Hezbollah s’en ai inspiré pour le sien:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Irgun

    Young Turks and the Armenian Genocide
    http://www.armenian-genocide.org/young_turks.html

    The founder of the Young Turks was an Italian B’nai B’rith official named Emmanuel Carasso.
    http://www.schillerinstitute.org/conf-iclc/1990s/conf_feb_1994_brewda.html

  21. « Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes? » (Philippe David)

    Le B’nai Brith a financé, souttenu, et même créé les premiers groupes terroristes au monde, tels l’Irgun et les Young Turks:
    http://www.alfredlilienthal.com/zionchap11.htm

    List of Irgun attacks during the 1930s
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Irgun_attacks_during_the_1930s

    Regarde ici le logo de l’Irgun. Le Hezbollah s’en ai inspiré pour le sien:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Irgun

    Young Turks and the Armenian Genocide
    http://www.armenian-genocide.org/young_turks.html

    The founder of the Young Turks was an Italian B’nai Brith official named Emmanuel Carasso.
    http://www.schillerinstitute.org/conf-iclc/1990s/conf_feb_1994_brewda.html

  22. « Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes? » (Philippe David)

    Le B’nai Brith a financé, souttenu, et même créé les premiers groupes terroristes au monde, tels l’Irgun et les Young Turks.

    List of Irgun attacks during the 1930s
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Irgun_attacks_during_the_1930s

    Regarde ici le logo de l’Irgun. Le Hezbollah s’en ai inspiré pour le sien:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Irgun

    Young Turks and the Armenian Genocide
    http://www.armenian-genocide.org/young_turks.html

    The founder of the Young Turks was an Italian B’nai Brith official named Emmanuel Carasso.
    http://www.schillerinstitute.org/conf-iclc/1990s/conf_feb_1994_brewda.html

  23. Jimmy, Philippe:

    Le Hezbollah est À LA FOIS un groupe terroriste, et un groupe de « soutien communautaire ». Ils font les deux, ce qui leur permet de brouiller les cartes de la plupart des observateurs.

    D’une part, leur aspect de groupe de soutien communautaire est bien documenté a été grandement soutenu ces dernières années par les fonds iraniens. Immédiatement après la fin du conflit Hezbollah/Israël de l’été dernier, on pouvait voir la branche civile du Hezbollah distribuer d’importantes sommes d’argent pour faciliter la reconstruction des villages détruits ou touchés par le conflit.

    D’autre part, les attentats terroristes du Hezbollah sont également largement documentés, et les membres du Hezbollah eux-mêmes ne s’en cachent pas. De plus, les fonds iraniens ont permis au Hezbollah d’amasser un arsenal impressionnant, qui a donné un certain fil à retordre à Tsahal, l’armée israélienne lors du conflit. Le Hezbollah n’a jamais hésité à s’attaquer à des civils israéliens. D’ailleurs, leurs roquettes de l’été passé ne visait presque jamais des bases militaires ou des regroupements de troupes israéliennes. Ils alignaient leurs roquettes sur les villes dans l’espoir de tuer un maximum de civils.

    Jimmy, les oeuvres communautaires du Hezbollah que distribue le Hezbollah d’une main ne devraient jamais excuser le sang de civils que le Hezbollah n’hésite pas à verser avec son autre main. Car il s’agit de la seule et même organisation qui se rapporte au même chef.

    C’est extrêmement navrant de voir que des gens décident de fermer les yeux ou de minimiser le terrorisme du Hezbollah sous prétexte qu’ils procurent des « services sociaux » même si cela est effectivement vrai. En ce qui me concerne, et il me semble que c’est la seule attitude raisonnable à avoir, ils peuvent bien tenter de brouiller les cartes avec toutes les soupes populaires qu’ils peuvent créer, il ne recevront pas une once de sympathie de ma part tant qu’ils ne renonceront pas au terrorisme.

  24. « Est-ce que Sun youth ou B’nai Brith s’amusent à faire des attaques suicides ou kidnapper des journalistes? » (Philippe David)

    Biensûr que oui.
    Il a financé, supporté et même créé des groupes terroristes bien avant le Hezbollah.
    Le Hezbollah s’est même inspiré du logo du groupe terroriste Irgun pour faire le sien.
    Compare les deux, tu veras.

  25. Zach,

    Comme dit le proverbe québécois: « Pousse, mais pousse égal » 🙂

    Je doute fort que Sun Youth ou B’Nai Brith ait supporté des attaques suicides ou du kidnapping de journalistes. On peut certes accuser B’Nai Brith de bien des choses, mais de les accuser d’avoir financé et encouragé des attentats suicides, c’est très exagéré (et peut-être même faux).

    Et même si c’était le cas, je pense qu’on s’entend pour dire qu’en matière de terrorisme, la performance du Hezbollah est largement supérieure et meurtrière à tout ce que le B’Nai Brith a pu aligner. La comparaison ne tient pas.

  26. « …la performance du Hezbollah est largement supérieure et meurtrière à tout ce que le B’Nai Brith a pu aligner. La comparaison ne tient pas. »(Hugo)

    Informes-toi donc au lieu de garrocher des « peut-être », « si c’était le cas », « je doute fort », etc…

    C’est pas difficile de faire une petite recherche sur Google avec les mots « Irgun », « B’nai B’rith », et « Young Turks ». Tous ensembles.

    Tu sera surpris.

    Ne te fies pas trop sur Wikipedia. Leurs articles sont nettoyés pour correspondre à la rectitude politique. C’est bon pour les dates, des noms, des statistiques, l’usuel, quoi. Mais s’en limiter est une grosse erreur.

  27. Je t’afficherais bien des liens mais ils ne passent pas dans le filtrage. Ils sont non publiables. Tu dois les trouver toi-même.

  28. Zach,

    Je suis allé voir les sites qui sortent dans Google. Je tombe sur toutes sortes de trucs, certains assez détaillés, mais d’autres qui sont des extrapolations qui relèvent des « conspiracy theories » plus que d’autre chose. D’accord, ce genre de site ne souffre effectivement pas de la rectitude politique qu’il peut y avoir sur Wikipedia, mais ils souffrent d’un problème fort différent mais tout aussi ennuyeux: ce sont des sites à « agenda », qui sont là pour promouvoir une pensée ou une façon de voir, pour fournir des arguments aux gens qui pensent de cette façon. À prendre avec un grain de sel.

    Je pense que la réalité est quelque part entre les deux. Je comprends très bien que l’Irgun et certains groupes israéliens, avant la création d’Israël et pendant les premières années d’existence de l’État hébreu, ont trempé dans le terrorisme et l’assassinat. Ces faits sont très bien documentés, et ont même été reconnu par Israël. D’ailleurs le noyau de l’armée israélienne a été formé à la fin des années 40 de brigades provenants de ce genre d’organisation (il y en a eu d’autres, Haganah, Palmach, etc).

    Mais aujourd’hui en 2007 je pense que tout cela relève de l’anecdote historique. Mettre dos-à-dos aujourd’hui le Hezbollah et le B’nai Brith au niveau du terrorisme ne fait guère de sens.

  29. @Philippe

    Non, les groupes juifs et l’État d’Israel sont plus subtils. Ils tassent les palestiniens sur les territoires les moins attrayants et ils bombardent des quartiers entiers au Liban tuant un millier de personnes innocentes, dont femmes et enfants, pour 2 soldats enlevés et qui sont toujours en vie si je me souviens bien.

    Les répliques israéliennes sont grandement exagérées en comparaison de quelques tirs de rocket. Ils ont l’argent, les moyens militaires et l’appui des États-Unis, ils peuvent alors se permettre de dépasser les bornes.

  30. @ Jimmy

    Tu trouvais que je poussais un peu fort plus tôt quand je parlais de financement de terroristes en pétro-dollars, mais toi tu pousses pas mal fort dans l’aveuglement idéologique.

    ils bombardent des quartiers entiers au Liban tuant un millier de personnes innocentes,

    Premièrement, Israël n’aurait jamais bombardé quoi que ce soit si Hezbollah n’avaient pas auparavant tiré des roquettes sur Haifa, expressément sur des cibles civiles, sans provocation. Ils ne l’ont pas fait à cause des deux soldats, mais pour éliminer la menace à leur sécurité que les lanceurs de roquettes de Hezbollah représentaient pour eux. Aucun pays n’aurait laissé des lanceurs de roquettes sur ses frontières aux mains de gens qui ont déjà démontré la volonté de s’en servir contre des cibles civiles.

    Deuxièmement, si Israël a bombardé une zone civile, c’est justement parce que Hezbollah, par grand souci pour ses concitoyens sans doute, y avaient stationné leurs lanceurs. Il y a une raison pourquoi les militaires ont créé le concept de la base militaire, c’est en partie pour limiter les pertes civiles en cas d’attaque. Seule des organisations comme Hezbollah vont stationner des cibles militaires en plein millieu d’une zone civile au détriment de ses concitoyens pour ensuite déchirer leurs chemises devant les pertes humaines qu’ils ont eux-même causées.

    Les répliques israéliennes sont grandement exagérées en comparaison de quelques tirs de rocket.

    Que tu veuilles l’admettre ou non, tirer « quelques roquettes » constitue un acte de guerre et une menace à la sécurité intérieure du pays qu’aucun gouvernement n’aurait ignoré, encore moins celui d’un pays qui doit toujours vivre sur le qui-vive comme Israël le fait. En tirant ces roquettes, Hezbollah savaient exactement comment Israël réagiraient car ils (Israël) ont répondu de la même façon quand l’OLP a fait de même au début des années 80. Israël n’a pas survécu le nombre d’attaques militaires et terroristes qu’ils ont survécu dans sa très courte histoire en « niaisant avec la puck ».

  31. « Je pense que la réalité est quelque part entre les deux. »(Hugo)

    C’est en plein çà. Ni Wiki, ni les sites conspirationnistes. Je les évite aussi.
    C’est pas trop difficile de voir le sérieux d’un site. S’il est dépourvu de références vérifiables, alors tu cherches ailleurs.

    « Mais aujourd’hui en 2007 je pense que tout cela relève de l’anecdote historique. »(Hugo)

    Le Hezbollah aussi relèvera de l’anecdote historique. Biensûr qu’on parle histoire. Mais c’est essentiel pour comprendre ce qui se passe en 2007.

  32. […] Le monsieur va se fâcher […]

Comments are closed.