La nouvelle France

Il ne faut pas voir la victoire de Sarkozy comme une simple continuité de la droite au pouvoir; quelque chose a définitivement changé. Désormais, il y a un nouveau facteur politique en France dont il faut tenir compte: le néolibéralisme.

Alors que la France a été passablement épargnée par cette idéologie d’origine américaine, se contentant d’appliquer ça et là quelques mesures de droite contrebalancées par d’autres de gauche, selon le gouvernement, l’élection de Sarkozy marque un changement flagrant de l’orientation globale du pays: désormais la France ne vit plus en vase clos et elle s’ouvre sur le monde – pour le pire ou le mieux, selon ses croyances politiques.

Cette ouverture, en fait, c’est surtout une main tendue vers les États-Unis, un pays qu’admire Sarkozy. C’est l’entrée de front de l’idéologie productiviste et du culte du travail nord-américains dans le monde français. Sarkozy l’a bien dit lors du débat: il entend réformer la France en profondeur.

Le fait que Le Pen n’ait pas appuyé Sarkozy démontre aussi ce changement profond de la droite française. D’une droite nationale, centrée sur la nationalité et le sang français, on passe à une droite plus classique, qui n’a rien à faire de la couleur de la peau ou de la langue, mais qui entend surtout créer des conditions « gagnantes » pour permettre aux investisseurs privés d’y faire fortune. Et tant pis pour les plus pauvres.

En ce sens, l’électon de Sarkozy n’est pas si différente de la montée fulgurante de l’ADQ et de Mario Dumont lors des dernières élections au Québec. On assiste dans les deux cas au rejet d’un modèle bien établi depuis des décennies et au désir d’imposer des recettes économiques déjà éprouvées ailleurs. Des recettes qui peuvent fonctionner pour ce qui est du PIB et des indicateurs globaux, mais qui sont surtout source de tensions sociales et d’inégalités.

De la même façon que Boisclair et le PQ sont en profond requestionnement suite aux résultats des dernières élections, le Parti Socialiste français aura beaucoup à faire pour se relever de cet échec. Il faudra sûrement se questionner sur le leadership de Ségolène Royal et se demander si la France est réellement prête pour avoir une femme présidente.

Et surtout, il faudra établir davantage de ponts avec la mouvance altermondialiste afin de contribuer à bâtir une solide alternative au néolibéralisme.

Sinon, la France telle qu’on la connaît, avec son niveau de vie élevé et ses politiques progressistes, pourrait bien disparaître.

Publicités

86 Réponses

  1. La france dans son petit paradis socialiste s’en va vers la faillite… Sarko aura pas le choix de faire des reformes.
    une economie soso
    un deficit budgetaire enorme
    une mauvaise integration de ses immigrants
    un taux de chomage elevé
    etc etc voila pourquoi Sarko a gagné les francais sont deja 1 millions a avoir quitté le pays et je pense bien qu’ils aimeraient que ca cesse et que la France arrete sa course vers le bas

  2. voilà. Moi je me dis, ceux qui ne vont pas voter, ben ils votent pour Sarko. Comme ceux qui n’ont pas voté lors des deux dernières présidentielles états-uniennes, votaient indirectement pour Bush, car cela leur était égal qu’il soit élu (ie. ils étaient, en quelque sorte, daccord avec ses vues).

    Pour le Québec, je ne suis pas sûr que l’on puisse faire de telles analogies. Le Québec est souvent en avance de bien des civilisations sur le plan technologique ou sur celui du savoir, mais bien en retard au niveau de la maturité politique.

  3. Je crois que le facteur « femme » a joué dans cette élection. Pour combien ? je ne le sais pas. Mais cet après-midi, sur la rue, au soleil, tous tentaient d’en capter quelques rayons. Sauf une. Son mari pourtant était tête découverte et en T-shirt. Elle était couverte de la tête au pieds et portait le foulard. De nombreux musulmans pratiquants en France avaient le droit de vote. Pouvaient-ils (en leur âme et conscience et en respectant Allah ) voter pour une femme qui s’affirme, qui sait montrer ses charmes et son élégance ?. Un femme moderne, autonome, revendicatrice et rassembleuse ? Je ne crois pas. Il ne leur restait que Sarko. Et ce n’est qu’une partie des raisons qui expliquent ce vote.

    Et la droite au pouvoir ?

    Je me faisais la réflexion. Les Républicains sont au pouvoir depuis deux mandats aux USA, les Français ont reporté la droite au pouvoir pour un autre 5 ans. Stephen Harper aura probablement un deuxième mandat, majoritiare cette fois. On peut donc prédire que l’ADQ fera dans la même veine et formera le prochain gouvernement au Québec et sera au pouvoir peut-être pour une vingtaine d’années consécutives.

  4. Louis a dit: »[…] la France telle qu’on la connaît, avec son niveau de vie élevé et ses politiques progressistes, pourrait bien disparaître. »

    Progressiste, la France? Voyons voir… Quand tes anciens combattants (d’origine maghrébine), qui ont aidé la résistance française contre les Nazis, reçoivent une pension moins élevée que leurs confrères blancs francophones, alors là, il y a de quoi se poser des questions.

    Deuxièmement, même si la France se voit comme étant le pays des droits humains, sache que les archives nationales (concernant la Guerre d’Algérie) ont été ouverts au public en… 1999. En plus, l’État français ne veut toujours pas admettre que la colonisation outre-mer a eu plus d’effets négatifs que positifs.

    Certes, n’oublions pas que les contributions politiques et intellectuelles de nos cousins sont très importantes. Par exemple, on peut penser à leur modèle de laïcité que j’admire personnellement. En revanche, sur certains dossiers, la France paraît très mal.

  5. voila cela est notre pays;la nous sommes dans le retournement d un peuple celui qui c est battu pour une nation osi belle sarko pire ou mieux je pourrai repondre a cet question dans 5 longues années
    vive la france

    je vai ton blog en lien avec le mieux car il me semble tres bien

  6. Il est très clair que l’avènement du nabot va nous mettre un coup derrière la tête. Un certain nombre de gens vont se retrouver à la rue et seront purement et simplement ignorés. Les services publics qui servaient de garde-fous seront incapables demain de protéger ces personnes en difficulté, parce qu’ils seront englués dans une culture du résultat qui va radicaliser la politique et compromettre l’équilibre de la France d’aujourd’hui.
    Ordre, moral, identité nationale… voilà les valeurs de Sarko, dont les cohortes de supporters sont des brillants adeptes du lobbying à l’américaine et dont la motivation revient justement à détourner l’ordre et la moral pour servir des intérêts particuliers.
    La France va être servie en pâture aux grand capital. Les actionnaires seront les vainqueurs. La protection sociale et le modèle français, les perdants.
    Il va être beau mon pays…

  7. Et, pour continuer sur cette belle lancée, elle sera belle cette planète…

  8. Le mandat de Sarko sera sûrement marqué de manifestations et de protestations de toutes parts. Comme pour l’ADQ, les électeurs ont voté pour ce parti sans connaître vraiment les conséquences de l’application des mesures proposées. On ne montre que le beau côté des plate-formes électorales, en usant de démagogie, mais on s’abstient de parler des sacrifices que la population devra consentir. Je crois que Sarkozy reculera sur plusieurs de ses idées de droite, un peu comme Jean Charest l’avait fait en début de mandat, car la grogne générale et la résistance bureaucratique ralentiront de beaucoup la mise en oeuvre des réformes.

  9. Louis, trop drôle, j’ai utilisé la même photo de Sarkozy sur mon blogue…

  10. Merci Louis pour ton commentaire.

    Je me demande de quel projet progressiste parlait S. Royal? J’ai vu beaucoup de « on revient… » à telle ou telle politique… Cela a fait du discours de N. Sarkozy un discours progressiste malgré le fait qu’il faisait partie de l’équipe sortante. N. Sarkozy a gagné car il a compris ce que les français voulaient entendre… Et il leur servi sur un plateau. Il faut reconnaitre quand même qu’il a eu du courage de tenir un discours sur « la valeur du travail » pour une France habituée et bercée par un discours allant dans le sens contraire. Si les français ont suivi Sarkozy dans cela, c’est peut-être un bon signe pour qu’enfin ils sortiront de leur rigidité politicienne…

  11. ====>>>Sinon, la France telle qu’on la connaît, avec son niveau de vie élevé et ses politiques progressistes, pourrait bien disparaître.

    Le niveau en France a bien baisse depuis 30 ans de politique socialiste… Il y a de moins en moins de richesse cree a partager avec de plus en plus de monde. Pour que tout le monde ait du travail et les moyens de vivre comme il faut il faut bien creer de la richesse, et ca ca ne risque pas d’arriver quand le secteur publique represente 54% du PNB… Les fonctionaires ne creent pas de richesse. Une bonne dose de liberalisme ne pourra que faire du bien a la France !

  12. Encore la « création de richesse ». Décidément, la droite a la vie dure. Va-t-elle seulement finir par comprendre qu’on ne crée par la richesse, on la transforme?

    La France est un des meilleurs endroits où vivre aujourd’hui, et on propose quoi? Un néolibéralisme qui a augmenté la pauvreté d’une large partie de la population dans tous les pays où il a été implanté.

    Ceux qui ont voté Sarkozy ont laissé tomber leur pays et l’ont livré mains et pieds liés sur l’autel du commerce international.

    On entend déjà les grands patrons saliver devant les profits gigantesques qui s’en viennent pour eux…

    Et pour la classe moyenne et les plus pauvres? Ils feront comme ailleurs: ils regarderont leur niveau de vie diminuer sans pouvoir y faire quoi que ce soit.

  13. Je viens de voir une entrevue d’une spécialiste politique de la France, et elle affirme que le niveau de vie en France est plus élévé que la moyenne en Europe, ainsi que la productivité, l’accès aux services publiques et l’espérance de vie.

    Dans ce contexte, Sarko aura beaucoup de peine à justifier ses réformes.

  14. heye les mecs, relisez-vous! Vous trouvez-pas que vous faites dans le pathétique un peu? Quand même …

  15. ===>>>>La France est un des meilleurs endroits où vivre aujourd’hui, et on propose quoi?

    D’apres qui ??? Surement pas les 10% de chomeurs qui ne trouvent pas de travail parce que ceux qui bossent refusent toute concession pour faciliter l’embauche et preferent garder leur « securite de l’emploi ».
    Je vous conseille d’aller lire « Liberte, Egalite, Malheureux » qui examine le rapport entre la liberte economique et le bonehur… C’est pas pour rien que dans la plupart des enquete sur le bonheur, les francais se declarent pluto malheureux… Extrait:
    In his new paper “The Happy Variety of Capitalism,” Stefan Bergheim of Deutsche Bank Research (Deutsche Bank’s internal think tank) discerns a definite pattern in the relationship between average happiness and economic policy in the Organization for Economic Cooperation and Development countries, leading him to distinguish between the happy, less happy, and unhappy varieties of capitalism. (Everybody, it seems, is some kind of capitalist these days.) While go-go capitalist countries like the United States, Australia, and the UK, and economically dynamic Scandinavian free-traders like Denmark and Sweden rank highest on happiness surveys, the economically sclerotic nations of “Old Europe” — such as Belgium, Austria, Germany, and France — are relegated to second-tier, “less happy” status. Worse still, France lurks at the bottom of the “less happy” nations, doing barely better than the relatively “unhappy” Italians.

  16. @Jimmy: D’accord avec toi. Malheureusement, Sarkozy aura tous les think-tanks de la droite de son côté et le néolibéralisme est actuellement l’idéologie dominante, alors il devrait y arriver.

    Mais ça ne fera rien pour améliorer la situation dans les banlieues à court terme.

    À long terme, on verra peut-être diminuer la connotation raciale de la pauvreté; les gens s’appauvriront, mais peu importe leur couleur!

    Dans tous les cas, c’est un triste jour pour la France!

    Concrètement, il se passera grosso modo la même chose en France que dans les autres pays ayant adopté cette idéologie: une augmentation des inégalités sociales, une stagnation du pouvoir d’achat pour la majorité et une diminution de la cohérence sociale.

  17.  »Comme pour l’ADQ, les électeurs ont voté pour ce parti sans connaître vraiment les conséquences de l’application des mesures proposées. On ne montre que le beau côté des plate-formes électorales, en usant de démagogie, mais on s’abstient de parler des sacrifices que la population devra consentir »

    Voila pourquoi vous ne serez plus capable de reprendre le pouvoir… le peuple est tanné de se faire dire par la gauche qu’il a pas compris et qu’il doit reecouter et se faire eduquer les bonnes manieres !
    Les gens sont maintenant scolarisé, capable de penser par eux-mêmes (pas tous mais quand même)et sont ben conscient des problemes qui nous affectent exemple, une dette elevé, des infratructures en ruines, des impots qui tuent la classe moyenne, etc etc etc
    Vos discours moralisateurs ne passent plus que ca soit au Quebec ou comme en France aujourdhui

  18. Merci, Louis, d’avoir été le premier à réagir à mon blogue.
    Peux-tu, s’il te plaît, me refiler certains tuyaux pour que d’autres fassent comme toi et reconnaissent mon existence ou, enfin, celle de mon blogue ?

    Merci encore,

    Yvon Thivierge

  19. Quand Sarko le Facho parle d’instaurer une « moralité », à l’américaine sans aucun doute, menace-t-il le peuple français d’une politique téléguidée par le Vatican et le Pape pourfendeur des gais et pédés ?

  20. Yvon Thivierge, vous devriez commencer par mettre en lien l’adresse de votre blogue à la place de celle de blogger :

    http://www2.blogger.com/home

    Alors les gens pourraient aller vers votre blogue directement.

  21. @Yvon Thivierge, vous devriez penser à le code de conduite Néthique. Juste comme ça.

    Vous avez vraiment une méconnaissance de la France pour affirmer que les Français vont accepté de se faire «téléguider» par Rome, comme vous dites. La France est laïque depuis fort longtmeps. Aussi, l’association des gais et pédés est pas mal boiteuse…

  22. «Mon ambition, c’est de faire de la France, la France des propriétaires.» – je cite Sarkozy (débat de mercredi dernier avec SR).

    Une seule phrase et combien de français a t’il oublié et exclu de cette nouvelle France? Tout d’abord, indépendament des futures mesures politiques, ce genre de propos doivent être condamnables. Le discours d’un politicien comporte toujours un ennorme responsabilité sociale.

    Et quoi dire de ce type de discours? « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Nous avons le droit de choisir qui est le bienvenu »

    Est-il pragmatique ou plutôt provocateur?

  23. @François

    De venir nous narguer ainsi n’est pas très intéressant pour le débat.

    Aussi, je serais bien content de connaitre le peuple à ce point…

  24. je ne repondais qu’aux commentaires insultant evers justement ce peuple qui n’aurait pas compris et c’est pourquoi vous avez perdu
    Au lieu de dire que le peuple n’a pas compris vous devriez vous demander c’est quoi qui n’a pas passé dans la population dans le cas du quebec les gens voulaient des reformes mais les mouvements d’opposition ont tous bloqué voilà pourquoi la monté de l’ADQ
    Je suis loin d’etre un expert sur ce qui se passe en France mais a regardé les dernieres années je crois bien que les groupes de chialeux qui par exemple ont bloqué le CPE ou les greves qui surviennent n’importe quand et paralyse les villes entieres ben ca donne que le monde sont a boute et donne une election encore plus fort

  25. en support envers la droite… dsl j,ai fait soumettre trop vite

  26. François, de réussir à mettre tout le peuple dans le même panier avec aucune majorité (petit rappel : Lib. 33,08%, ADQ. 30,80% et PQ. 28,32%) est un peu fort, et je le répète.

    « le peuple est tanné de se faire dire par la gauche qu’il a pas compris »

    Et je pense que si les gens n’ont pas voté pour Boisclair par peur de la gauche, il y a un problème majeur. Le seul parti vraiment de gauche est trop jeune pour faire le poids…

    « Vos discours moralisateurs ne passent plus que ca soit au Quebec ou comme en France aujourd’hui »

    Non, mais, il faut avouer qu’il n’y a pas encore de balayage total, même en France… 53.4% pour Sarkozy, 46.6% pour Royal. Ça reste un résultat serré même si La Presse le considère comme une « large victoire ». (Admettons que le choix des mots est assez représentatif… j’ai écrit un billet là-dessus sur mon blogue pour ceux que ça intéresse.) Désolé, mais la gauche n’est pas morte, même si je préférais qu’elle se marie à la droite le plus possible, en fait, comme un agent moral soucieux de freiner ses ardeurs.

  27. « En ce sens, l’électon de Sarkozy n’est pas si différente de la montée fulgurante de l’ADQ et de Mario Dumont lors des dernières élections au Québec. On assiste dans les deux cas au rejet d’un modèle bien établi depuis des décennies et au désir d’imposer des recettes économiques déjà éprouvées ailleurs. Des recettes qui peuvent fonctionner pour ce qui est du PIB et des indicateurs globaux, mais qui sont surtout source de tensions sociales et d’inégalités. »

    Seulement en lisant le titre, j’ai dit à mon frère qui était près de moi: « Check ben ça, c’te gauchiste-là est tellement parano qu’il va trouver le moyen de ploguer dans un article parlant de la France le nom de l’ADQ et de Mario Dumont. »

    Et bien j’étais crampé de rire quand j’ai vu que la parano est tellement prévisible que je peux deviner ses écrits seulement en lisant le titre.

    Louis, lâche le morceau et get a life!

  28. @le bum intello

    Franchement le bum, tu ne trouves pas d’autre chose de plus intelligent à dire? Tes attaques et celles de tes comparses de droite frôlent le mépris et l’insulte. De telle remarque de ta part diminue la qualité des échanges sur ce blogue.

  29. À l’heure où j’écris ces lignes, Paris brûle déjà… encore… Les petits trous du cul font une dernière flambée avant d’être expulsés en prétextant « une rébellion ».

    Ce qui prouve que la France avait bien besoin d’un Sarkzoy et d’un bon millier de policiers de plus, pour ne pas dire d’une loi martiale.

    Mais la France est tout de même perdue. Il était trop tard. Et le changement ne peut pas venir des politiques, mais de la base qui doit cesser de réclamer plus, et doit maintenant travailler à temps triple pour rattraper le reste du monde.

    Au moins, Sarkozy pourra peut-être réparer les pots cassés avec les États-Unis et cesser l’incessant léchage de bottes des états voyous comme l’Iran et la Syrie.

    Mais la France est tout de même perdue. Parce que sa grandeur est à jamais évanouie…

  30. @Jimmy: Le problème avec l’argumentaire du bum intello, selon moi, c’est que d’un côté il voudrait que Mario Dumont et l’ADQ soit une réelle « invention », quelque chose de nouveau, et qu’ainsi il refuse de constater que ce n’est qu’un politicien de plus adoptant une idéologie bien précise. S’il reconnaissait le peu d’originalité des positions de Dumont et de Sarkozy, il serait sans doute plus en mesure de considérer les ressemblances entre le discours et les idées des deux hommes.

  31. Jimmy, commence à te relire avec ton utilisation à outrance des mots « populiste » et « démagogue » et après ça, on regardera qui a les propos les plus intelligents. D’accord?

    Et ce n’est pas de ma faute si Louis fait des crises d’angoisse sur le dos de l’ADQ et qu’il ne comprend rien en économie!

    Finalement, la qualité des échanges, on l’obtient en ayant des opinions différentes ou des compléments d’information, pas en copiant ce que Renart et Louis comme tu le fais…

  32. De plus, je me dois d’ajouter, que votre article en dit long sur ce que vous pensez du peuple. Partout, dans le monde, on voit un changement de vent. Après un flirt de plusieurs mandats avec des politiques moribondes de socialisme, voici que le peuple se réveille et en a assez. Le socialisme et le communisme font les frais du constat de faillite économique, sociale et politique à laquelle ils nous ont mené.

    Et pour ceux qui rétorqueront que les USA vont virer à gauche, on voit bien que vous n’y connaissez rien. Aux USA, ils vont peut-être élire des démocrates, mais ils sont économiquement bien plus à droite que n’importe quel gouvernement au monde. Pourquoi? Parce qu’au contraire des autres démocraties, celle des Américains est ancrée dans notre époque, et ne tente pas de faire revivre les vieux rêves de Marx.

    Bravo, le peuple…

  33. Monsieur le Président, pouvez-vous dire à M. Louis qu’il peut me parler directement au lieu de faire la poule mouillée…

    Et Sarkozy, contrairement à toi Louis, je m’en contrefous car je ne ferai pas semblant comme toi de m’autoproclamer spécialiste de la politique française.

    Tu ne comprends pas ce qui se passe au Québec et tu penses qu’on va te prendre au sérieux lorsque tu analyses les politiques et les résultats des élections françaises? Franchement.

    Et mon argumentaire Loulou, c’est que tu ne peux t’empêcher de tout relier à l’ADQ et Mario Dumont! Ton incapacité à gérer le stress des heures de tombée, la déforestation de l’Amazonie, Normand L’Amour: tous de la faute à de Dumont. Comme la toune El Nino de Plume Latraverse!

    Lorsqu’une personne souffre de fixation, et ben on sait ce que l’on doit en comprendre…

  34. « Partout, dans le monde, on voit un changement de vent. Après un flirt de plusieurs mandats avec des politiques moribondes de socialisme, voici que le peuple se réveille et en a assez. »

    À l’image du Vénézuela, je suppose. 😉

  35. @Martin Beaudin-Lecours: Excellente réplique! On pourrait peut-être aussi parler du Brésil, du Pérou, du Chili, du Mexique (on a volé les dernières élections, remportées par la gauche). On pourrait sans doute aussi parler des altermondialistes, et de tous les mouvements de lutte contre des décennies de politiques économiques ultra-libérales…
    🙂

    J’ai hâte de lire davantage de réactions de la France. J’ai l’impression que beaucoup sont encore sous le choc. Un peu comme pour nous au lendemain des dernières élections. (Mais ouf, faudrait quand même pas que je fasse un lien avec l’ADQ là!)
    😉

    Bon je me tire, bonne nuit!

  36. @Martin Beaudin-Lecours:
    Il faut que tu sortes de tes seuls modèles. Le Venezuela n’est pas une véritable démocratie. Il s’agit d’une avant-première à un régime despotique militaire. Puisque Chavez a fait voter une loi qui lui donne pratiquement le pouvoir jusqu’à ce qu’il soit sénile comme Fidel, on ne peut plus considérer cet état (de conte) comme une démocratie. Il s’agit bel et bien d’un Cuba avec du pétrole et un malade encore plus malade à sa tête.

    Non, je parle ici de vos autres modèles que vous ne citez plus (drôle de coïcidence), comme les pays de la Scandinavie, qui sont en train de passer à la droiterie, un par un. Je parle de la France, maintenant, bien sûr. Et d’une foule d’autres pays européens qui en ont assez.

    Oui, oui, Renart, voici le lien (article de 2004 qui illustre bien mon propos, je crois):
    http://www.lexpress.fr/idees/tribunes/dossier/attali/dossier.asp?ida=426759

    Sortez la tête de votre derrière, le monde change et vous non…

  37. Merci Louis pr ton commentaire.

    Je ne crois pas que la politique Sarkozienne soit bonne pour notre pays et ses citoyens.
    Je pense plutot que notre mentalité est incompatible avec celle de nos puritains de voisins américains.
    Malgré toute la reconaissance que j’ai pour ce pays qui est venu secourir l’Europe contre le fascisme, je ne suis pas pour les aider à faire la guerre en Irak. Et quelle fut le feedback de notre non-engouement pour l’Irak? Les français sont des « chochottes ».
    Vous pensez serieusement qu’élir un candidat tel que Sarkozy va faire de nous un pays à l’image des USA?
    Je suis contre la pensée « Marche ou Creve ». C’est de l’égoïsme à l’état pur.
    Et rien qu’à l’idée de voir notre président cirer les pompes d’un imbécile comme Bush me rends malade..

  38. @ Le bum intello
    Bien là, c’est le comble de la stupidité. Je ne fais que suivre ce que Louis et Renart préconisent selon toi? Encore du mépris et des attaques personnelles! Je suis capable de fonder mes opinions sur mes propres analyses en passant! C’est péjoratif et totalement infondé. Tu dois être une personne remplie de préjugés. Fait moi plaisir, garde tes insinuations pour toi!

  39. @Jacques Saint-Pierre: Tu prétends connaître « mes seuls modèles »? Tu ne sais pas à qui tu parles. Je vais juste t’informer qu’en 1998 j’ai été candidat de l’ADQ et que je faisais alors partie des 7% de la population québécoise soucieuse de la dette nationale.

    Les gens de droite se sont tellement fait chier dessus par les intellos progressistes que maintenant ils sont tout fiers et excités de se dire à l’avant-garde d’un mouvement international! Quelle tristesse. Reagan et Tatcher, ça fait des décennies qu’ils ont sévi.

    Et franchement, ce n’est pas parce que le capitalisme a gagné sur le communisme et que la mondialisation renforce des monopoles que c’est une preuve que Marx avait tort. En fait, on se dirige plus rapidement vers le moment où on pourra vérifier la véracité de sa théorie.

    Ceci dit, je suis ni socialiste, ni communiste, ni un supporter de Chavez, malgré ce que vous pouvez penser. Oui la gauche est sclérosée, mais avec les grossiers préjugés répandus depuis peu par la droite enflammée, la gauche risque assurément de ressurgir revivifiée.

    Et de ce qui se passe en France, je n’en parle pas ici, je connais pas.

  40. Je n’ai fait que te répondre car à ce que je sache, je parlais à Louis quand soudain, Super St-Gelais s’est porté à la rescousse.

    Ce n’est pas une attaque personnelle, c’est une constatation. Je ne suis pas encore convaincu que toi, Renart et Louis n’êtes pas la même personne…

    Moi, une personne pleine de préjugés? Fais moi plaisir Jimmy, garde tes insinuations pour toi!

  41. Je suis d’accord en partie avec cet article. Le premier intervenant a en bonne partie raison…

    Je voudrais seulement rajouté que le néolibéralisme tant dénoncé par Louis est arrivé il y a un bon moment, soit depuis l’Union Européenne. Nous sommes y sommes, et la France aussi, en plein dedans. Si vous voulez lutter contre ce courant, il ne faut pas l’ignorer comme la France le fait depuis 15 ans, mais au contraire la contrôler. Je veux dire que si pour vous, des mesures sociales vous semble un moyen de l’affronter (ce monstre néolibéral) alors vous allez y perdre si vous êtes le seul à l’affronter. Le seul moyen d’y arriver à mon avis, c’est d’harmoniser les mesures sociales avec tout les partenaires (pays) commerciales qu’un pays en question peut avoir. Et ça c’est pas demain la veille… c’est le pays le plus riche qui met la barre et tant que ce sera les États-Unis qui seront la première puissance économique au monde avec leur politique néolibéraliste, alors ne pensez pas l’affronter avec des mesures sociales unilatérales. Vous devez, si vous optez pour le libre-échange, vous protégez de ce nivellement vers le bas. C’est ce que la France n’a pas fait et c’est pour ça qu’elle n’est plus compétitive avec l’ouverture de ses frontières… Bref.. Le Pen a raison, si la France veut être différente, qu’elle ferme ces frontières, sinon qu’elle se plit aux mesures des plus grands, celles des États-Unis. L’Union pourrait-être une solution, mais elle exigerait alors de plus grand pouvoir supra-national qui aura comme conséquences entre autres que l’identité de chaque nation n’y sera pas nécessairement garantie…

  42. @Martin Beaudin-Lecours:
    Et bien soit, n’en parlez pas, de la France. Moi, je connais, et je conspue, de plus en plus. Pour avoir vu de mes yeux vu les canailles qui la dirige maintenant, je l’abandonne à son triste sort.

    Quand aux « modèles socialistes », ils ne sont que fumisteries, destinés à calmer le bon peuple qui n’y comprend rien et refuse de se relever les manches pour travailler à un monde meilleur… Lorsque j’entends les gauchistes s’élever contre le capitalisme, j’ai l’impression d’entendre mes vieilles tantes se plaindre de l’avènement du téléphone.

    La mondialisation, pauvre bougre, ne renforce pas les monopoles. Je vous invite à visiter le très documenté et informatif antagoniste.net qui détruit, quotidiennement, le mythe du « méchant mondialisme ». On y découvre, oh surprise, que l’un des effets les plus forts de ce fameux mondialisme est justement d’améliorer le sort des pays les plus pauvres de la planète.

    Pourquoi n’êtes vous plus candidat? La question se pose. Et si la droite est enflammée, cher monsieur, c’est que la gauche mouille sa culotte à la vue de toutes les modes passagères équitables, éco-sensibles et antifachos et qu’il faut bien les sécher un peu.

    Et Marx, je l’espère, se retourne dans sa tombe pour trouver une position plus confortable et n’en jamais ressortir….

  43. @ le bum intello

    Je ne t’ai jamais insulté personnellement avant ton commentaire désobligeant. Fais donc de même! Oublie donc ça. Y’a rien à faire avec toi.

  44. @ Bum

    « Je ne suis pas encore convaincu que toi, Renart et Louis n’êtes pas la même personne… »

    Coudonc, t’as lu mon billet en rapport à la néthique sur mon blogue? Sûrement pas…

    Voilà le lien, au cas. (Ça pourrait même t’intéresser étant donné que ce n’est pas politiquement dirigé…) :

    http://renartleveille.blogspot.com/2007/05/le-merveilleux-monde-des-blogues-moi.html

    Je te laisse un extrait, quand même :

    « Ceci m’amène donc par ricochet à un plus large raisonnement sur une envisageable utilisation du net à des fins opportunistes. Alors, il y aurait, selon la liberté nominative, la possibilité de créer une multitude d’avatars qui pourraient devenir, à partir d’un seul utilisateur, un regroupement fictionnel, plausible et influent. Quelqu’un, avec beaucoup de temps, pourrait très bien le faire : ça serait comme la version web d’un psychopathe avec un trouble de multiples personnalités. C’est dans le domaine du possible. Mais, juste à y penser, j’en ai des frissons. »

    En fait, je pensais exactement la même chose de toi et de Jacques… hé hé!

  45. Juste pour clarifier, je n’ai rien à voir avec Bum chose….

  46. Ouin c’est ça chose…

  47. @Jacques Saint-Pierre: Le pauvre bougre que je suis a aussi voté pour Mulroney et pour le libre-échange en plus de refuser de marcher contre la mondialisation.

    Pourquoi je ne suis pas à nouveau candidat de l’ADQ? Parce que le parti s’est radicalisé à droite, qu’il y a maintenant bien assez de personnes à droite pour compenser les excès de la gauche et que le discours de la droite est plus souvent qu’autrement d’un simplisisme affligeant. En clair: des individus comme toi me donnent le goût de combattre avec la gauche.

  48. Je commence à t’aimer Martin, pour un ex-candidat de l’ADQ!

  49. Mets-en!

  50. A mon avis, la France de l’Avenir soit celle des jeunes est prête pour une femme présidente de la République. Par contre la France des vieux… Voir à ce sujet mon billet Les jeunes avec Ségolène Royal, les vieux avec Nicolas Sarkozy avec la répartition par tranche d’âge du vote « Ségolène Royal ».

  51. On croit rêver dans les commentaires !

    Où avez vous vu que la France fait du socialisme ? Nous avons des libéraux de droite comme de gauche qui démontent le droit du travail et les services publics depuis 30 ans, on a une croissance énorme et des profits records, et pourtant on nous explique que c’est pas encore assez …

    On ne va rien essayer de nouveau en France, on va juste pousser un peu plus vers le pouvoir de l’argent, on va favoriser le splus riches et se battre pour plus de « compétitivité » de nos travailleurs, et flinguer leurs droits.

    Et tout ça en faisant croire que c’est compatible avec une quelconque politique environnementale, ce qui est une hérésie absolue !

    et …
    «  » » On y découvre, oh surprise, que l’un des effets les plus forts de ce fameux mondialisme est justement d’améliorer le sort des pays les plus pauvres de la planète. » » »

    >> énorme, tout simplement fabuleux, allons-y, continuons ainsi, et peu importe si c’est le mensonge le plus énorme qui soit, peu importe si la planète ne supporterait jamais nos niveaux de vie et de surproduction d’occidentaux gavés et gras, peu importe si les habitants du tiers monde crèvent de faim à produire nos chaussures, notre pétrole et notre jus d’orange, si le FMI et l’OMC en ont décidé ainsi, si leur PIB augmente, alors ces pays n’ont pas à se plaindre !

  52. Salut,

    Effectivement il va y avoir du changement mais je crois que le suffrage universel a parlé, maintenant il faut que tout les français se rassemblent plus question de division si on veut que le pays bouge va bien falloir faire confience à Sarko pour 5 ans.

    Merci de ton commentaire sur mon blog a+

  53. J’ai voté Royal mais je ne suis pas aussi pessimiste pour l’avenir.

    J’espère qu’il va remettre la France debout.

  54. Merci,Louis.
    J’ai trouvé ton article très intérréssant et instructif.

  55. Élections : N’importe lequel et qu’on en finisse.
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/

    Les élections démocratiques : Un simulacre
    http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/

    Élections piège à quoi ?
    http://electionspiegeaquoi.hautetfort.com/

  56. Je ne sais pas ce que tu appelles néolibéralisme, Louis, parce que mettre la France sur le même plan que les USA et faire de la politique de Sarkozy le miroir de la politique des neo-cons US et tout simplement un non-sens.
    Sarkozy reste plus à gauche que Zappatero et Blair parce que la société française n’est pas la société que tu imagines et que la gauche royaliste poussée par l’extême gôche surfe sur les peurs et encourage à la haine, une recette qui a fait flores pour le FN.
    Vivement qu’il existe un véritable parti d’opposition responsable et débarrassé de ses illusions foireuses qui, lorsqu’elles explosent en plein vol, conduisent les envoûtés à brandir des menaces. Comme ont peut en lire ici et sur tous les blogs, depuis que l’on sait que la Royal conduirait ses fanatiques vers une défaite certaine.

  57. Je ne suis pas aussi péssimiste que toi sur ces élections. Je pense qu’on doit lui laisser sa chance de faire évoluer les choses, les français l’ont décidé ainsi. De toute manière, il n’est que président, et l’on sait bien que de nos jours un président se pavane à l’etranger pour représenter la france pdt que d’autres gouverne. Next step les législatives…

  58. Faux…il sera au devant de la scène, pas comme Chirac.
    Il n’a pas la langue de bois, c’est ainsi qu’il a redonné confiance en la politique, et fait peur à d’autres, car plus habitués. N’oublions pas non plus que la forte mobilisation des électeurs est une réaction aussi à la montée de l’extreme droite dont les français ne veulent surtout pas.(echec de 2002 au premier tour de la gauche qui a réveillé les consciences des 2 cotés)Mais de toutes façons, c’était perdu d’avancepour le parti socialiste qui dès le départ a eu des difficultés à choisir son candidat. Maintenant, le choix de société des français risque de les mécontenter rapidement, car les efforts à fournir seront importants, ce qu’ils n’ont pas réalisé, et là, les difficultés vont survenir…à suivre

  59. L’élection de Sarko est tout simplement la plus grosse connerie que pouvaient faire les Français. Il faut dire qu’ils ont été conditionnés depuis 5 ans. Sarko est bien évidemment avant tout le candidat du marché, le cheval de Troie de la globalisation, et a donc béneficié d’un soutien sans faille des milieux financiers et des groupes de communications qui leur sont affiliés. Les projets de dérégulation de sarko sont encore plus brutaux que ceux imposés par Thatcher aux anglais en son temps. On voit le résultat, système de santé détruit (heureusement pour les anglais la France n’est pas loin, enfin pour les moins pauvres), solidarité publique réduite à néant, apparition d’une hyper élite richissime, stagnation d’une classe moyenne maintenue dans une passivité bovine par le tryptique « travaille-regarde de la merde à la télé-ne réfléchis pas », et apparition d’une sous-classe hors statistiques, hors marché, hors société, dont la fonction épouvantail permet de maintenir le contrôle d’une classe moyenne terrifiée à l’idée de finir à la rue.
    Oui, monsieur sarkozy est le représentant de cette nouvelle caste, cette hyper élite mondiale qui nous impose peu à peu une société policière généralisée, une hyper élite qui ne se bat que pour la survie de ses propres intérêts et est prêt à tout pour ça.
    Pour les jeunes générations qui se sont laissées embrumer par le double-langage, les slogans pub et la dimension starac de la campagne sarko, le réveil va être glacé.
    Il y a un parralèle évident entre l’élection de bush en 2000 et celle de sarko hier. Dans les deux cas, derrière des porte-drapeaux, ce sont en fait des acteurs économiques, groupes financiers et industriels qui viennent de prendre le pouvoir en France. Sans être aussi débile que bush, sarko n’en demeure pas moins le président le plus limité que la France ait élu depuis la troisième république. Le type est malin et c’est un bon stratège, mais pour le reste c’est niveau berlusconi, intellectuellement, idéologiquement et culturellement, le gars flirte avec le néant, et ses énormités sur la génétique relèvent plus de la bêtise que du fascisme… (en même temps, c’est un peu lié, je sais)
    Bref, les Français ont élu un leader aussi dangereux pour le pays que bush l’a été pour les Etats-Unis, et ils plongent dans le piège en chantant au moment où les ricains se réveillent doucement du cauchemar neocon…
    Sacrés Français, va…

  60. Jimmy

    Relis chronologiquement les commentaires et tu verras quec’est toi qui a mis le feu aux poudres au commentaire # 28

    « @le bum intello

    Franchement le bum, tu ne trouves pas d’autre chose de plus intelligent à dire? Tes attaques et celles de tes comparses de droite frôlent le mépris et l’insulte. De telle remarque de ta part diminue la qualité des échanges sur ce blogue. »

    Voilà mon Jim: dossier clos à moins que tu ne continues à me chercher.

    @ tous

    Comme je disais, loin de moi l’idée de m’improviser expert en politique française sauf que les connards qui ont manifesté en mettant le feu un peu partout sont la preuve que les socialistes sont paranoïaques et réactionnaires et pour leur faire contre-poids, l’arrivée de Sarkozy semble être une bonne nouvelle.

    Maintenant que les Français ont choisi, et bien de quel droit nous, Québécois, pouvons-nous juger
    l’élection de Sarkozy?

  61. Bon, eh bien je vois qu’ici aussi l’élection de Sarkozy fait du bruit!
    Néolibéralisme, oui. Mais la France, de part sa structure sociale, ses syndicats, ses associations, peut résister aux attaques que lui fera peut-être subir la politique de Nicolas Sarkozy.
    Je ne le vois pas tout bouleverser!

  62. Il n’est pas ultra-libéral !
    Il concoit un monde avec un Etat fort, une police pointilleuse et moins de droits aux travailleurs.
    Ce que j’appelle que proto-fascisme. Une sorte de libéralisme avec des flics autour, quoi !
    🙂

  63. J’ajoute que Ségolène Royal, dans les conditions de cette campagne s’en sort très bien.
    Peu de soutien de son parti (les concurrents pariaient sur son échec pour prendre la place) et un rapprochement du centre entre les deux tours excécuté de belle manière.
    Elle n’a pas à rougir de cela ni à se sentir responsable !
    🙂

  64. pourquoi donc « neo » – libéralisme ? Il n’y a jamais eu de libéralisme en France, où sévit depuis 50 ans une espèce de socialisme conservateur qui n’a pas bougé d’un iota alors que toute l’Europe évoluait vers plus de liberté et moins d’étouffement étatique.

    Les médias parisiens veulent faire croire depuis des années que les français seraient une sorte d’exception mondiale, tous adeptes d’une sacro-sainte solidarité de l’échec, consistant à être tous plus pauvres et potentiellement chômeurs plutôt que de voir une majorité vivre plus riche et sans souci d’emploi.

    Ce sont les classes moyennes et ouvrières qui ont décidé de changer de recette. Elles ont écarté le discours des socialistes, trotskistes et autres vestiges de la pensée du siècle dernier, selon lequel un programme politique qui privilégie le travail, le mérite et la liberté d’entreprendre sur l’égalitarisme forcé serait un programme des riches contre les pauvres.

    Cette idéologie, dominante dans les médias français, conduisait jusqu’ici les politiciens les plus raisonnables à s’auto-censurer en écartant jusqu’au mot « libéral » de leur vocabulaire. Le Parti Socialiste et ses divers satellites de gauche comptaient sur ce suel discours pour faire échouer le candidat de l’UMP, se contentant de la diaboliser comme un suppôt du grand capital et un ami de l’Amérique. Ce blabla ne fonctionne plus.

    Donc bravo à la démocratie. Qu’on cesse de penser à la place des gens, qu’on essaie la recette libérale et vous verrez que NS sera réélu en 2012, tout simplement parce que le libéralisme fonctionne. Ceci dit, rassurez vous si vous êtes libéralo-réticent, la France reste la France et NS n’est pas un vrai libéral. Le démantèlement de l’intervention étatique dans chaque étape de la vie du citoyen française n’est pas pour demain !

  65. Vous nous aviez laissez un commentaire et je vous ferais quelques remarques après notre réponse :
    Vous êtes du Québec, nous pouvons comprendre votre propos, puisqu’à vos côtés, vous avez les Etats-Unis ; vous êtes donc au premières loges et on ne peut vous donner tort quant à cette étonnante révolution que va imposer Nicolas Sarkozy à la France : s’allier aux USA. Le président Georges Bush a appellé très vite son nouvel homologue hier soir et Nicolas Sarkozy a tout de suite rappellé dans son 1er discours que la France serait l’allié indéfectible des américains.
    Le nouvel ordre global est en marche et sur ce point, il faudra être vigilant..:
    – pourquoi une alliance avec JM Le Pen, puisqu’une partie de ses idées (pas les plus dures) ont été récupérées par le candidat Sarkozy ? Reste qu’il va falloir les mettre en pratique, pour ne pas décevoir.
    – La France a besoin d’un remède de cheval, c’est ainsi ; elle périclite économiquement, socialement, elle souffre de trop d’immigration, de violences constantes. Il est temps d’y remédier.
    – Dans ce sens, je ne suis pas sûr que Mme Royal est progressiste (au contraire !et qu’est ce que le progressisme d’ailleurs?) et Sarkozy réactionnaire. Il est un mélange des deux, qui veut aller de l’avant.

    Bien à vous, par delà l’Atlantique, de la province d’Alsace au Québec !

  66. Commentaires 37 & 59

    un grand bravo a toi onegus, tu as completement resume tout ce que jai pense quand jai vu Sarkozy gagner les elections presidentielles.

    5 ans a tenir.

  67. Au regard du monde, j’aimerais aujourd’hui me terrer ou crier haut et fort que je ne suis pas de cette France-là… Le combat n’est pas terminé mais l’avancée stratégique des législatives nous laisse trop peu de temps pour réussir à inverser les tendances… Guère d’espoir aujourd’hui et une bonne gueule de bois… M’est avis qu’elle durera au moins cinq ans…

  68. @Folliculaire
    Remplaçons « gais et pédés » par pédégris et/ou pédégouines et n’en parlons plus.
    La France a beau se vanter qu’elle est laïque, l’Italie n’en est pas en reste et, pourtant, l’influence pontificale y est exécrablement forte. N’empêche que Sarko, comme l’on sait, a fait du maraudage et ratissage dans les rangs du PN de Jean-Marie La Pine, ce qui veut dire qu’il devra compter avec et apaiser les intégristes les plus homophobes de la planète dont plusieurs sont au pouvoir comme députés et/ou sénateurs de l’UMP.

  69. @ Le bum

    Je ne vois rien de personnel là-dedans, en comparaison à ton insultant commentaire précédent comparant Louis à un paranoïaque.

    Encore une fois, laisse donc faire! Y’a rien à faire avec toi! Je ne te répondrai plus à partir de ce point.

  70. […] 1. Le lundi 7 mai 2007, 15:47:25 par Louis […]

  71. Merci pour ton passage sur ton Blog. Le sujet il est encore passionnant, beaucoup d choses ont été dites à travers les commentaires.

    La France risque trop avec les pays Arabes, si Sarko ne saurait équilibrer sa politique étrangère entre ces derniers et Israël.

    Mais ce qui est sûr, nous avons un nouveau Dauphin un Blair II, nouveau Chouchou de Bush, du moins pour le peu du temps qui lui reste.

  72. La « nouvelle » France, vue par les hommes politiques italiens et espagnols.
    Nous savons que le premier ministre britannique, Tony Blair, a présenté ses félicitations
    à Sarko par voie de vidéo YouTube en anglais et en français.

    Nicolas Sarkozy Président: réactions en Espagne et en Italie

    «Cher Nicolas, je veux t’adresser mes félicitations les plus sincères et affectueuses pour ta belle victoire électorale.» C’est ce qu’à écrit hier soir, dimanche 6 mai, Romano Prodi dans un message envoyé à Nicolas Sarkozy immédiatement après son élection. «Notre travail commun en Europe et dans le monde a des précédents, poursuit le chef du gouvernement italien. […] Ta nouvelle responsabilité et la situation très complexe de l’Europe et du monde nous appellent à un engagement fort et commun. Mon pays, mon gouvernement et moi, continuerons de regarder la France comme un allié central.» Par contre Piero Fassino, le leader des Démocrates de gauche, c’est le nombre de voix conquis par Ségolène Royal qui importe. «Elle obtient un résultat impensable il y a quelques mois, en conquérant, entre le premier et le deuxième tour, plus de 22 points et une bonne partie des voix centristes. Le résultat français prouve que le rapport entre la gauche et le centre est désormais un nœud stratégique.» Silvio Berlusconi, ancien Premier ministre et leader de Forza Italia, s’est déclaré enthousiaste: «Le succès catégorique de Nicolas Sarkozy indique la volonté de changement qui est en train de traverser l’Europe entière et non seulement la France.» Enfin Gianfranco Fini a exprimé une «grande satisfaction pour l’élection de Sarkozy». Selon le président d’Alliance nationale, «cette victoire révèle que la droite est toujours gagnante quand elle sait conjuguer sûreté, justice sociale et renouvellement».

    En Espagne, si le gouvernement de gauche de José Luis Rodríguez Zapatero s’était prononcé depuis longtemps en faveur de Ségolène Royal, le Premier ministre s’est empressé de féliciter sincèrement Nicolas Sarkozy: «Il a démontré qu’il était un homme politique solide et que son style et ses propositions avaient convaincu la majorité des Français», a-t-il déclaré. De son côté, la Parti populaire (droite conservatrice) a salué la victoire d’un «ami». Nicolas Sarkozy est en effet un proche de l’ex-président du gouvernement José María Aznar.

  73. Comment les pédégouines de France ont-ils réagi à l’élection de Sarkozy ?
    Bien plus comme leurs cousins américains que canadiens et québécois. En effet, les deux partis politiques droitistes, l’UMP et le GOP respectivement, ont leur groupe de pédégris, GayLib pour le premier et Log Cabin pour le second. Tous deux placent l’arrivisme et l’opportunisme devant la reconnaissance de leurs pleins droits. Ainsi se contentent-ils de vagues promesses même s’ils ne recevront tout au plus que quelques croutes voire miettes symboliques.

    http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=15446

  74. @ Jimmy

    « Je ne vois rien de personnel là-dedans… »

    Ah non? Et bien relis toi connard!

  75. “Avec l’élection de Nicolas Sarkozy, la France amorce un tournant néoconservateur de la même nature que celui qu’ont connu en leur temps la Grande-Bretagne de Margaret Thatcher, l’Amérique de Ronald Reagan, l’Espagne de José Maria Aznar ou encore l’Italie de Silvio Berlusconi.”
    Thierry Wolton, Le Figaro, 7 mai 2007

    “Nicolas Sarkozy ne sera pas George Bush. La France veut une révolution néoconservatrice, mais ne veut pas suivre le modèle qui l’a inspirée. Elle désire retrouver son propre génie en se réappropriant une maîtrise de son destin, comme l’ont fait les néoconservateurs américains avec leur propre destin.”
    Michel Guénaire, Le Figaro, 7 mai 2007

    “L’affolement qui gagne les dépositaires de la bonne conscience illustre leur désarroi devant la révolution néoconservatrice qui, portée par les Français, traverse la société.”
    Ivan Rioufol, Le Figaro, 23 avril 2007

    VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE !VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE !VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE !

    http://leblogdrzz.over-blog.com

  76. @Le bum: Je te prierais de rester poli SVP; concentre tes attaques sur les IDÉES au lieu de sur les GENS.

  77. oooouuuuuuuuuuuuuuuuu!

    Ah, c’est vrai. Jimmy et toi êtes le même auteur, j’oubliais!

    Je me concentre sur les gens qui me cherchent comme Jimmy l’a fait, c’est tout!

    Et commence par toi-même suivre ce conseil et cesser de traiter les non-Montréalais d’incultes et d’illétrés et de ne pas publier d’articles racistes comme celui sur Chaoulli.

  78. Quand Sarko pogne les nerfs !
    Nicolas Sarkozy, celui-là même qui faisait la leçon à sa rivale présidentielle Ségolène Royal en lui expliquant que le poste de président était trop important pour quelqu’un comme elle qui hausse le ton, se fâche, pointe du doigt, s’énerve, s’emporte, sort de ses gonds et perd son sang froid, a été piégé par nos compatriotes québécois « Les Justiciers Masqués » et n’a pas pu cacher sa grande irritation, voire frustration :

    Justiciers Masqués piègent Sarkozy

    Presse Canadienne

    Montréal

    Les Justiciers Masqués, Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel, ont réussi à piéger Nicolas Sarkozy dimanche, quelques minutes à peine quelques minutes après son élection à la présidence de la République française.

    Alors que M. Sarkozy terminait un appel avec George W. Bush, les Justiciers Masqués étaient en attente pour lui parler, explique un communiqué de la chaîne radiophonique Corus. Pensant s’adresser au premier ministre du Canada, Stephen Harper, Nicolas Sarkozy est resté en ligne avec les Justiciers près de trois minutes avant de raccrocher, irrité.

    L’intégral de la conversation des Justiciers Masqués avec Nicolas Sarkozy sera diffusée mardi après-midi dans le cadre de leur émission au 96,9 CKOI FM.

    En 2006, ils ont piégé le président sortant Jacques Chirac.

  79. Sarko a-t-il donné l’ordre aux médias français, du ceux qui sont sous sa férule, de minimiser le plus possible les émeutes qui ont lieu contre lui à Paris et dans les régions ?
    Les organes d’informations françaises ne sont-elles pas en train d’imiter leurs consoeurs américaines en ne montrant que le côté glamour de l’élection de leur nouveau président comme les chaînes américaines ne révélaient que les succès de Bush en Irak en insistant sur sa nécessité absolue, le tout nourri d’un patriotisme navrant et enfantin ?
    J’ai eu vent de cette fâcheuse tournure des événements médiatiques en France dès après la victoire du Nez Fourchu dimanche soir lorsque la seule télévision à diffuser en direct les images des échaufourées était la chaîne italienne SKY Italia.
    Officiellement, France 24 a été créée pour contrer la désinformation produite par les médias américains, notamment sur la guerre en Irak. Or, force est de constater que les chaînes françaises sont en train de se prêter au même petit jeu mesquin pour brouiller la population et protéger leur grand patron, ci-devant président de la république française.

    Emeutes anti-Sarko: les médias font la sourde oreille
    Écrit par Morgane
    08-05-2007

    Dimanche et lundi soir, des manifestations suivies d’émeutes ont eu lieu dans de nombreuses villes de France. Depuis, les médias minimisent systématiquement les faits, souvent sous prétexte de ne pas vouloir ajouter de l’huile sur le feu après la douloureuse expérience de novembre 2005. Jusqu’à pratiquer l’anti-journalisme et la désinformation? Récit depuis Rennes, un des bastions de la contestation « anti-sarko ».

    «Où Sarkozy mange-t-il après la victoire ? », « où Sarkozy va-t-il passer ses vacances ? » « plouf, plouf, quel sera le nouveau gouvernement ? »
    Les sujets traités par les grands médias depuis dimanche, 20 h, frisent l’anti-journalisme. Ce qui ne serait pas si grave s’ils ne frisaient pas, en plus, la désinformation. Alors qu’on abreuve les Français de ce genre de sujets, partout en France, des manifestations s’organisent, et tournent parfois à l’émeute. Les médias, frileux, mettent du temps à évoquer le phénomène, et quand ils le font, c’est à coup de mini-sujets de dix secondes noyés dans un flot d’auto congratulations umpistes. On parle alors « d’incidents sporadiques » menés par quelques « militants d’extrême gauche ».

    A Rennes, les « incidents sporadiques » ont commencé par une manifestation de 3000 personnes qui se sont rendues, dans le calme, dans les quartiers populaires, avant de regagner le centre. Les 3000 personnes présentes n’étaient pas uniquement des « militants d’extrême gauche ». Et les 3000 personnes étaient bel et bien 3000. Vers minuit, les échauffourées ont commencé entre manifestants et CRS et se sont prolongées jusqu’à cinq heures du matin environ. Charges, bombes lacrymogènes et flashballs ont répondu aux jets de canettes, feux de poubelles et de voitures.

    Des chiffres minimisés

    Pourtant, malgré la présence de journalistes, Rennes n’a été que très peu citée parmi les compte-rendus des « incidents » de la nuit. Dans les chiffres cités dans les grands médias, on trouve, en gros: 2000 personnes à Paris, 1000 à Nantes, 1000 à Lyon, 300 à Marseille, 200 à Strasbourg, 2500 à Toulouse, 2000 à Bordeaux, entre 200 et 700 personnes à Nancy, Mulhouse ou Metz.
    Quant à Rennes, quelques centaines seulement.
    Selon ces chiffres, déjà peu crédibles, on dépasse les 10 000 manifestants, bilan claironné depuis lundi matin dans tous les médias. Si on ajoute à cela le fait que les médias considèrent que Rennes n’a eu que « quelques centaines de manifestants » alors qu’elle en a compté 3000, espérons que les 2500 toulousains n’étaient pas, en réalité, 10 000. Qui plus est, Rennes, malgré le nombre élevé des manifestants et l’importance des échauffourées, n’a quasiment pas été citée. Combien de villes ont ainsi été oubliées ?

    Marginaliser les faits

    Mais la véritable question est : est-il normal que les médias aient si peu parlé de ces manifestations ?
    Quelques jours avant le scrutin, certains journalistes avaient fait le choix de ne pas évoquer le déploiement policier qui se mettait en place, de peur d’encourager la formation d’émeutes. On peut décemment penser que ces journalistes, pris d’une crise de « responsabilité », aient décidé de minimiser les manifestations de dimanche soir pour ne pas encourager les téléspectateurs à descendre dans la rue. Théorie qui se renforce quand on prend en compte le fait que les manifestations pacifiques n’ont pas été relayées et qu’on ait insisté sur le fait qu’il ne s’agissait que de « militants d’extrême gauche ». En clair, les téléspectateurs n’ont vu dans la petite lucarne que des échauffourées d’ampleur moyenne provoquées par quelques extrémistes : impossible pour eux de s’identifier et donc d’imaginer, un instant, pouvoir rejoindre ces personnes dans la rue.

    Lundi soir, les « incidents » ont recommencé dans plusieurs villes de France. Les télés d’information en continu diffusent les chiffres des manifestants, mais les images sont rares. A Rennes, les cris et les bombes lacrymogènes ont de nouveau envahi le centre-ville, et la BAC organise des rafles d’une rare subtilité. Cette fois, les journalistes sont peu présents. Visiblement, ils ont plutôt décidé d’aller à Malte, où se passent des choses intéressantes, de l’actu très chaude. Là-bas, un homme est en vacances.

  80. Louis:
    « Le fait que Le Pen n’ait pas appuyé Sarkozy démontre aussi ce changement profond de la droite française. D’une droite nationale, centrée sur la nationalité et le sang français, on passe à une droite plus classique, qui n’a rien à faire de la couleur de la peau ou de la langue, mais qui entend surtout créer des conditions « gagnantes » pour permettre aux investisseurs privés d’y faire fortune.  »

    Le Pen a t-il déja appuyé un candidat du système lors d’une élection ? pas à ma connaissance alors ce n’est pas un « changement profond » de voir l’UMP être une pseudo droite qui est socialiste et controllante et qui se fout de la nation, c’est ce que le parti est depuis au moins 30 ans.

    l’UMP c’est pas ‘la droite’ c’est l’aile droite du système qui ronge la France, le PS c’est l’aile gauche. C’est la chaise musicale à deux places avec des corrompus et des socialistes autoritaires des deux côtés.

    tu voulais voir du changement profond ? Il aurait fallu JMLP à la présidence

  81. “Je pense que les Français attendent une France d’après. (…) C’est une France où l’expression “Français de souche” aura disparu.” -N.Sarkozy

    source:
    http://www.vdfr95.com/Journal92/editorial_92.htm

  82. il me semble que vous avez totalement raison pour l’orientation « néolobérale de la france, mais je doites que le « ps « veile faire autre chose que les autres partis de « droite « .
    je partages aussi votre vue quand a la disparition de la france tel que nous la connaissions .mais c’etai le but du jeu:repartir sur des baseslibérés de l »orientation sociale de ce pays .
    si cette evidence est criante aujourd’hui, elle ne l’a pas toujours ete .ce fut le silence total sur cet objectif qui pourtant etait connu des citoyen bien placés dans les affaires .le cloisonement a bien fonctioné pour les gens comme moi.
    mon amèrtume n’est pas nouvelle et ce n’est une surprise que NS parachève la révolution contre les travailleurs d’ici.

  83. Merci pour votre message sur mon blog.
    Ca fait plaisir de voir que de l’autre côté de l’Atlantique, d’autres pensent comme nous…
    Mais en même temps ça me rabaisse un peu mon caquet de petit français nombriliste car je suis sidéré de votre connaissance de notre « culture » …J’aimerai pouvoir en savoir autant sur la vôtre.
    Je promets donc de lire régulièrement votre blog (qui me semble fort intéressant au premier abord)…Et puis de bien voter les deux dimanches prochains 😉
    Cordialement
    Christophe

  84. a mon humble avis, le « ps » s’est découvèrt (démasqué) surtout depuis jospin qui a fait « tomber les bras »(écoeuré profondément ) des travailleurs qui croyaient comme des niais au « PS »,alors que ce parti est clairement apparu transfuge aux yeux d’une majorité de gens qui vivent de leur travail et ne connaissent pas grand chose a « la politique ».
    ces gens ,avent voir les évènements en connaisseurs du terrain,et ne semblent pas se laisser bèrcer par une doctrine stéril,portée par un parti qui a d' »autres but » que la lutte contre le chomage de masse 🙂

  85. a mon humble avis encore 😉
    si vous voulez voir comme il faut le sens ,les buts ,les discours ,les actions ,des divèrs pays (tous les petits et meme les grands, il faut voir en premier , a qui profite ces grimaces ,car,ce n’est que de domination et de fric dont ils parlent et avec et pour le fric tous les coups sont pèrmis ,il(le fric )justifi toutes les violences mais aussi tous les mensonges et les plus basses trahisons .(je sais je suis naif )pourtant il y a tant de romans qui décrivent cet univèrs ,qu’il n’est prèsque pas utile de lire les actus pour » savoir a qui profite le crime »;-)

  86. petite fiction (ce libéralisme a la mode européenne,est ni plus ni moins un coup d’arnaque en toute légalité.
    je demandes donc que la légitime defence soit rétablie pour faire justice soi meme )
    dans ce monde ,tout est possible ,il suffit de le réver 😀
    salut a vous

Comments are closed.