Prime à la propagande?

J’avais promis de ne pas trop m’acharner sur l’ADQ, mais tout de même…

Pierre Morin, c’est-à-dire le très peu fréquentable Mister Pi, qui a passé la dernière campagne électorale à vomir sur à peu près tout le monde qui ne prêchait pas la bonne parole du parfait petite évangile adéquiste, vient d’être nommé conseiller au troisième vice-président de l’Assemblée nationale, qui sera vraisemblablement Marc Picard.

Sérieusement, il y a des coups de pied qui se perdent. Cet homme a littéralement insulté à peu près tout le monde fréquentant son blogue, fermant même ses commentaires à un moment quand les gens répliquaient. Il a agi comme un adolescent faisant un acting out en tenant un langage ordurier ne méritant même pas qu’on y réponde.

Et voilà qu’il se retrouve à conseiller le vice-président de l’Assemblée nationale.

Est-ce à dire que désormais l’insulte, la propagande simpliste et le manque de profondeur d’une analyse sont un pré-requis pour travailler à l’ADQ? Qu’il suffit à quelqu’un de faire dans le pipi-caca au quotidien pour avoir la capacité intellectuelle et la caution morale d’avoir un poste à l’Assemblée nationale du Québec?

On me rétorquera que depuis plusieurs semaines son blogue s’était adouci, qu’il avait cessé les insultes, qu’il était « moins pire ». À mes yeux, pourtant, appeler le chef d’un parti appuyé par 28% de la population d’un quolibet au quotidien n’est pas « moins pire ». Et la censure du point de vue de tous ceux qui ne pensent pas comme lui non plus.

Je ne sais pas pour vous, mais je ne veux pas de gens qui sont (soudainement) « moins pires » à l’Assemblée nationale. Je veux qu’on y envoie les meilleurs parmi les meilleurs pour nous représenter.

Cette nomination est un signe de plus de la dérive démagogique de l’ADQ. Un autre preuve que les Québécois ne savaient pas pour quoi ils ont voté le 26 mars.

Publicités

13 Réponses

  1. Le poste de butler comme le suggère grandalf lui va bien mais je crois sincèrement que ce n’est seulement pour conseiller un 3ième vice-président mais bien pour semer le trouble.
    Je suis prêt à gager une tarte aux bleuets avec mon chien que le niaisage actuel concernant le temps de parole à être accordé au PQ qui n’est toujours pas réglé vient de lui.

    Aussi, ce n’est pas un hasard si autant de candidats ont dû se rétracter ou carrément démissionner durant la dernière campagne, parce qu’ils avaient copiés le langage mesquin du directeur de l’équipe de rédaction de l’organe de propagande de l’ADQ, ( La lettre adéquiste ) via son blog Surfeur Autonome ( MisterP ).
    Avez-vous remarqués que Mario Dumont utilise souvent des allusions personnelles en parlant de ses adversaires ?

  2. Moi, je m’étais promis de ne jamais parler de MisterPi. Faut croire qu’il ne faut jamais dire jamais!

    L’ADQ regarde de haut ceux et celles qui n’ont pas voté pour eux. Pourquoi ces députés agiraient-ils autrement?

    En acceptant — pire, en nommant à des postes — au sein de son parti des personnes qui manquent d’éthique, Dumont ne démontre-t-il pas qu’il en manque lui aussi?

    D’accord, le manque d’éthique n’est pas le seul apanage de l’ADQ. N’empêche, je considère que c’est le parti qui en manque le plus.

  3. Quelle bande de jaloux… Que savez-vous?

    L’ADQ, elle sera au pouvoir aux prochaines élections, c’est une évidence.

    Le PQ, aux prochaines élections, n’aura toujours pas de chef ni de projet.

    Le PLQ, aux prochaines élections, ben, ça risque d’être pareil.

    Les Verts solidaires, eux, seront sans doute aux fraises.

    Et l’ADQ est composée de gens, de toute sorte de gens. C’est tout. Vous pouvez bien pisser votre vinaigre, ils sont là et votre PQ n’y est pas. Ça va faire du bien…

  4. @Jacques Saint-Pierre: Dites-moi: avez-vous réfléchi à la question au lieu de laisser vos préjugés prendre le dessus comme cela? Croyez-vous sérieusement que d’avoir quelqu’un comme Pierre Morin à l’Assemblée nationale est positif pour le Québec? Et avez-vous seulement pensé que le Québec ne se résume pas à ceux qui ont voté ADQ… Quelques pistes de réflexion.

    Merci tout de même pour votre commentaire.

  5. Euuu… C’est parce que Pierre Morin a été nommé à ce poste malgré son blogue (et non à cause de…). Il a été embauché pour « service rendu ». C’est un cadre du parti qui faisait depuis longtemps un travail important pour l’ADQ tout-à-fait bénévolement (y’était responsable de la revue de presse et de la newsletter). C’est normal que l’ADQ récompense son monde. Même le PQ fait ça!

  6. @Louis: En fait, et pour être un peu plus poli cette fois, je crois qu’il est difficile de juger de la valeur de quelqu’un simplement en glanant quelques informations sur le net comme vous le faites. Comme Nicolas le mentionne, monsieur Morin a aussi oeuvré au sein de son parti, ce qui peut bien lui valoir un poste.

    Mais, surtout, je crois que l’ADQ subit une presse injuste, des attaques injustifiées qui ne sont motivées que par la frustration et l’incompréhension. Pour un temps, au moins, serait-il possible de laisser la chance aux coureurs? Peut-on les laisser se planter avant de dire qu’ils vont se planter?

    Quand au PQ, parce qu’il faut bien en parler, je crois sincèrement que ce parti doit cesser d’exister. C’est dommage pour les fanatiques, mais je suis certain, absolument certain, que ce parti ne sert plus à rien, maintenant que l’idée d’indépendance du Québec a sombrée au fond des oubliettes.

  7. « Mais, surtout, je crois que l’ADQ subit une presse injuste, des attaques injustifiées qui ne sont motivées que par la frustration et l’incompréhension. »

    C’est drôle, mais il me semble que les attaques injustifiées et motivées par la frustration et l’incompréhension viennent en masse des partisans adéquistes. Les partisans, pas Mario. Mario est trop bon politicien, trop rusé, trop sage ou trop ambitieux pour se laisser aller ainsi.

    Ça me fait drôle de voir l’ancien animateur d’une émission de chasse et pêche au canal communautaire prendre la parole sur le dossier du Mont Orford, mais je suis d’accord pour accorder la chance au(x) coureur(s). C’est rafraichissant de voir Monsieur et Madame Tout-le-Monde, dont un jeune député de 22 ans, à l’Assemblée Nationale. « Power to the People » chantait John Lennon.

    En 1998, l’ADQ a bénéficié de la sympathie des médias, heureux d’avoir du nouveau à se mettre du nouveau sous les dents. En 2003, c’est quand on a avancé le programme du parti que les critiques ont commencé à fuser. Cette année, l’ADQ a eu plus d’expostion médiatique que les autres partis. Bref, l’ADQ n’est pas une pauvre victime des médias montréalais et de la pensée unique, de un. De deux, après avoir dénigré la classe politique dans son entier pendant des années, les adéquistes en font maintenant partie et ce n’est qu’un juste retour du balancier qu’ils se fassent critiquer aussi vertement qu’ils le faisaient eux-même auparavant. Et s’ils finissent par prendre le pouvoir, ils vont se rendre compte que c’est bien facile de critiquer…

    L’idée d’indépendance aux oubliettes? On s’en reparle dans 10 ans, quand Mario se sera fait dire non et encore non par le fédéral. Chez les francophones, les fédéralistes ont été remplacés par des autonomistes: le nationalisme n’est pas en baisse au Parlement, au contraire.

  8. Ooof je lis les dernières lignes de l’intéressé et voilà ce que je trouve:

    Accusations gratuites envers le chef du PQ
    Accusations gratuites envers un chef du QS
    Manque de contenu
    Vantardise devant une ridiculisation des ennemis. Se vanter d’avoir fait une campagne à la Star Système plutôt qu’une campagne de fond
    Préjugés sur la montréalisation

    Finalement, je trouve à ce style de blog un parallèle à une radio-poubelle. Pas de contenu (enfin, dans les 4 derniers articles) et un véhicule ambulant de préjugés.

    Qu’il s’implique ou non dans son parti, quelqu’un qui a des lignes politiques si arrêtées est une menace pour la démocratie. Qu’il ait été solidaire et j’aurais demandé, en tant que personne adhérant à leur philosophie, qu’il prenne le bord.

  9. Pour avoir visité ce blogue et celui de MisterP pendant la campagne électorale, je pense que les commentaires retrouvés sur les deux ne volaient pas haut. Pour moi c’est du pareil au même mais pas du même bord.

  10. « Cet homme a littéralement insulté à peu près tout le monde fréquentant son blogue, …Il a agi comme un adolescent faisant un acting out en tenant un langage ordurier ne méritant même pas qu’on y réponde. »

    Oups: je pensais que tu parlais de toi.

    Désolé! Haha!

    L’ADQ te donne des ulcères d’estomac hein! Good!

    Que les Québecois shakent dans leur culotte est une bonne nouvelle. Ça veut dire que pour la première fois depuis longtemps, le Québec se remet en question!

    À mort le statu quo !

  11. « On s’en reparle dans 10 ans, quand Mario se sera fait dire non et encore non par le fédéral »

    @ Martin

    Je vois que comme bien d’autres, tu ne comprends pas ce qu’est l’autonomisme.

    Quand tu es autonome, est-ce que ça signifie que tu passes ton temps à demander à ta mère si tu peux aller à la salle de bain? Non, tu connais le chemin et lorsque tu as envie, tu y vas.

    L’autonisme se fera avec ou sans la permission du fédéral. Si les autres provinces veulent faire les compromis pour que l’on fasse partie officiellement de la Confédération, parfait.

    Si elles ne veulent pas, tant pis. On regarde en avant et on exploite toutes les faiblesses de la constitution actuelle pour reprendre les pouvoirs où il est possible de le faire.

    Un exemple de la philisophie autonomiste: l’Alberta. Le gouvernement a fait les choix déchirants au début des années 90 et jumelé à l’augmentation du prix du pétrole des dernières années, et bien tout va pour le mieux là-bas.

    Si Bourassa avait fait les mêmes choix déhirants en 1985 et avait poursuivi le développement hydro-électrique, nous serions dans la même position que l’Alberta aujourd’hui.

    Mais non. Les Québécois ont comme sport national le pleurnichage depuis la conquête anglaise et pour changer une philosophie vieille de plus de 200 ans, et bien, il faudra encore patienter un peu.

    Cepenant, il ne nous reste que 5 ans pour réagir. Pourquoi ne pas commencer aujourd’hui.

    L’autonomisme dans notre vie de tous les jours. Commençons par ça!

  12. Bonjour Bum intello, déjà ton surnom fait craindre des contradictions. Mais être entre deux chaises l’ADQ s’y connaît!

    L’autonomie quand ta mère dit NON! Ce n’est pas de l’autonomie. Si ton père dit tu ne touches pas, alors tu ne touches PAS! Et le Canada EST notre mère ou notre père! M. Dumont ne peut pas passer outre la constitution canadienne. IL N’A PAS LE DROIT!!!!

    Le plein autonomie c’est une souveraineté déguisée que M. Dumont ne veut pas utiliser. Nous vivons dans une fédération, nous avons des règles, des normes, des lois. Vous ne voulez tout de même pas que le gouvernement provincial transgresse des lois fédérales, que nous Québécois avons acceptées???

  13. @ Pascal

    « Bonjour Bum intello, déjà ton surnom fait craindre des contradictions. Mais être entre deux chaises l’ADQ s’y connaît! »

    Si tu veux que les lecteurs pensent que tu es crédible, commence tes écrits autrement, ça va aider!

    Deux, tu n’as rien compris. Relis mon texte tranquilement en mettant de côté tes paradigmes et tu verras que ta réponse n’a pas rapport.

    Si après ça, tu ne comprends toujours pas, dis-le. Je t’expliquerai.

    En attendsant, TOUCHE PAS À ÇA J’T’AI DIT !

    LOL

Comments are closed.