Le sondage ne ment pas

Parti QuébécoisAlors que La Presse voulait nous faire croire que Dumont avait gagné le débat des chefs, le tout premier sondage fait expressément après le débat démontre bien que les Québécois en ont jugé autrement: c’est maintenant le Parti Québécois qui est en avance, avec 32% des intentions de vote, contre 30% pour le PLQ et un maigre 26% pour l’ADQ. On a aussi demandé aux gens qui avait gagné le débat. C’est Mario Dumont qui a fini premier, avec 32% (contre 27% pour Boisclair et 19% pour Charest).

Cependant, il faut prendre ces derniers chiffres avec un grain de sel, car très souvent ce genre de question est plus un concours de popularité qu’autre chose et cela n’a pas une incidence sur le vote, comme le sondage le démontre. En d’autres mots: Dumont est peut-être le chef le plus populaire, et dont les manières plaisent le plus aux Québécois, mais quand il est question de la crédibilité et du sérieux d’un chef, quand on doit choisir un prochain premier ministre, Boisclair et son équipe du Parti Québécois (par opposition à l’absence d’équipe de Mario Dumont) ont clairement repris du tonus depuis le débat.

Les gens n’ont peut-être pas davantage « aimé » Boisclair, mais ils ont vu qu’il est apte à diriger le Québec, qu’il connaît ses dossiers et qu’il est davantage cohérent que Mario Dumont.

C’est un moment important de la campagne électorale. Pour la première fois le PQ prend l’avance, mais cette avance est extrêmement fragile et sera mise à rude épreuve la semaine prochaine, alors que le budget fédéral devrait aider Charest et que l’ADQ doit rendre public (finalement!) son plan budgétaire.

Boisclair sera-t-il en mesure de continuer d’incarner celui le plus apte à gouverner – considérant qu’une large partie de la population ne veut plus de Charest? Décidément, c’est une campagne électorale extrêmement intéressante et riche en rebondissements!

Publicités

4 Réponses

  1. Un autre sondage…Gageons que celui-ci sera renié par ceux qui les encensaient, il y a de cela quelques jours à peine. M’enfin, la course continue ; )

  2. Faut pas trop s’emballer, avec la marge d’erreur, les trois partis sont encore à égalité statistique. En plus, historiquement, les sondage on l’habitude de sous-estimer le vote liberal. Chose certaine, je ne prends pas de gageures sur les résultats de l’élection. Soit dit en passant, même avec 2% de plus pour le PQ, 2/3 des personnes sondées croient qu’on aura un gouvernement minoritaire… On peu pas avoir une élection plus chaude que ça.

  3. @ Philippe Il reste à savoir si les gens vont voter pour le parti ou pour le député. Ça change la donne.

  4. Je suis d’accord que souvent l’électorat libéral est minimisé. Mais cette fois-ci je crois que c’est l’ADQ qui risque de surprendre, tout comme les Conservateurs l’an dernier. Je ne serais pas surpris que l’ADQ chauffe les autres partis dans peut-être 50% des circonscriptions.

Comments are closed.