Comment survivre…

Vous avez vu cette pub, ou peut-être une autre semblable? Ou peut-être les méga-affiches le long des autoroutes qui parodient de l’aide pour aider les gens à survivre à un don de 20$ aux Auberges du Coeur?

Personne n’est contre la bonne volonté. Aider les jeunes de la rue sans abri, c’est normal. Ce qui l’est moins, c’est d’avoir à quêter l’argent de Monsieur Tout le monde au lieu de faire les choix politiques améliorant les conditions de vie des nécessiteux.

C’est facile de voter pour un parti de droite qui coupe dans les programmes sociaux, de gagner 75 000$ par année et de donner un petit 20$ pour les pauvres en se déchargeant la conscience deux fois par année.

Ce qui l’est moins, c’est de réaliser que nos choix politiques ont des conséquences réelles. De réaliser que de réduire les budgets des hôpitaux psychiatriques envoie des gens dans la rue. De comprendre que d’augmenter les frais de scolarité favorise le décrochage scolaire. D’assumer que des coupures à l’aide sociale vont augmenter la délinquance sociale.

Ce n’est pas un petit 20$ qui va aider les plus pauvres. Ce sont des politiques sociales progressistes qui ont comme but la réduction de la pauvreté et une meilleure redistribution de la richesse.

Donner 20$ aux Auberges du Coeur pour ensuite voter pour un parti à l’idéologie néolibérale, c’est aussi pertinent que de mettre le chauffage au maximum dans une voiture en roulant les fenêtres ouvertes en plein hiver.

C’est juste stupide et un formidable gaspillage.

Publicités