Le morceau de viande

Voici une analyse intéressante de Denis Lessard.

En clair, ça dit que lors des dernières élections, le vote étudiant s’est divisé à peu près également entre ADQ, PLQ et PQ et qu’une forte proportion n’a même pas daigné aller voter.

Mais maintenant, Charest aurait donné un grand coup de main à Boisclair, car désormais le vote étudiant est pratiquement acquis au PQ (à moins que Québec Solidaire ne brouille les cartes) et aussi – et surtout – les étudiants se sentiront plus concernés et ils iront voter en masse.

Ça rejoint un peu l’analyse que je faisais dans un précédent texte où j’écrivais que la position de Charest allait clarifier le débat.

On attendait de Boisclair qu’il passe à l’attaque. Charest lui a fourni un gros morceau de viande bien juteux et le petit cure-dent faisant office de coûteau entre ses dents se transforme maintenant en véritable poignard.

Mais est-ce que ça va durer?

Publicités

3 Réponses

  1. Encore faudrait-il savoir si le facteur économique joue un si grand rôle que ça dans l’accessibilité à l’éducation post-secondaire… Vraiment, Boisclair sort juste des discours tout préparé.

  2. Suite aux premiers discours de chacun des trois maîtres de la campagne, je dois avouer que rien n’est clair.Se contenter de parler des réalisations passées ou encore de projets vagues, on avance pas beaucoup.En tant qu’électeur je veux de la précision. D’où va sortir l’argent pour les réalisations, si ce n’est pas une hausse d’impôts, où vont-ils le prendre cet argent, une hausse de quelconque autre frais caché…? Pourquoi ne pas jouer la carte de la sincérité. Lat transparence comme le dit si bien Boisclair, moi je l’attends toujours, et des uns et des autres…

  3. De toute façon ya que 25% des moins de 25 ans qui vont aller voter!Quand même…

Comments are closed.