Permis de conduire: il faut hausser l’âge légal

Nouvelle fin de semaine, nouvelle hécatombe: sept morts sur les routes. Des jeunes, encore des jeunes. Des jeunes, tout comme ceux qui ont conduit avec des passagers dans leur valise ou qui ont fait du surf sur le toit de leur voiture l’été dernier. Des jeunes, des putains de jeunes. Qu’attend-on pour hausser l’âge légal pour conduire un véhicule?

conduire

Source de l’image

Au lieu de militer pour une baisse du taux d’alcoolémie maximum toléré de 0,08 à 0,05 gramme d’alcool par 100 millilitres de sang, comme le fait la Table québécoise de la sécurité routière, il serait beaucoup plus utile et logique de s’attaquer au problème des jeunes, alcool ou pas d’alcool. Ce n’est pas le fait d’être à 0,06 ou 0,07 qui cause les accidents: c’est surtout le fait d’être jeune. Jeune et impulsif.

Ainsi, à seize ans, on ne peut pas acheter d’alcool, de billets de loterie ou de tabac. On ne peut même pas voter. On a à peine l’âge de se toucher ou de toucher les autres. La loi traite nos jeunes comme des enfants n’ayant pas encore les capacités intellectuelles et cognitives de décider ce qui est bien ou mal pour eux.

Or, on les laisse filer dans la nuit à toute allure dans des amas de ferraille de plusieurs tonnes. Trop jeunes pour boire, jouer à des jeux de hasard, fumer ou voter, mais assez responsables pour conduire. Trop jeunes pour attraper une cirrhose du foie à quarante ans ou un cancer des poumons à cinquante-cinq, mais assez matures pour se casser la figure dans un arbre ou tuer quelque enfant ayant eu la mauvaise fortune de se trouver sur le passage de ces engins de mort. Trop immatures pour décider du futur de notre pays, mais assez pour s’envoyer en l’air avec le décor.

Pourtant, des études ont démontré que le cortex frontal – qui contrôle le jugement, la prise de décision et le contrôle des impulsions – n’est pas complètement développé avant l’âge de vingt-cinq ans. Ce n’est donc pas un hasard si les compagnies d’assurance imposent des surprimes aux jeunes ou s’il est plus difficile de louer une voiture (ou interdit, comme aux États-Unis) avant cet âge: le cerveau n’est tout simplement pas encore assez fonctionnel pour adopter une attitude réellement prudente sur la route. Le Dr. Jay Giedd, du National Institute of Mental Health, qui a participé à une des études sur le sujet, souligne: « Pour des raisons sociales et biologiques, les adolescents ont davantage de mal à prendre des décisions réfléchies et à comprendre les conséquences de leurs actes ». (( Courrier international, no. 717-718-719, En couverture, jeudi, 29 juillet 2004, p. 28, Adolescents : Les secrets de leur cerveau, Maman, c’est la faute à mes neurones, Claudia Wallis et Kristina Dell, avec Alice Park à New York Time (New York) ))

De la même manière, une étude de la National Highway Traffic Safety Administration, aux États-Unis, a démontré qu’un tiers des jeunes conducteurs de seize ans sont impliqués dans un accident et que la hausse de l’âge légal de conduite d’un véhicule permet de réduire significativement ce nombre. (( Fatality Analysis Reporting System (FARS), National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), 2005 )) Le New Jersey, par exemple, où la limite est de 17 ans, enregistre un nombre largement inférieur de décès et d’accidents que le Connecticut, où l’âge minimum pour conduire est à 16 ans. Et l’Europe fait encore mieux, avec une limite fixée à dix-huit ans.

Certains diront qu’il suffirait de rendre de nouveau obligatoires les cours de conduite. Inutile. Diverses études ont démontré que les jeunes de 16 à 19 ans qui avaient suivi des cours de conduite ont un taux de collision supérieur à ceux qui n’en avaient pas suivis. L’auteur d’un article sur ce sujet, Pierro Hirsch, explique: « Les jeunes apprennent la technique permettant de tenir un volant. Mais la prudence est une attitude, pas une habilité et on ne peut pas l’enseigner en 12 heures ». En clair: on aurait beau rendre obligatoire tous les cours possibles, on ne pourrait pas modifier le fonctionnement du cerveau de l’adolescent.

Des pistes de solution

Parallèlement à la hausse de l’âge minimal de conduite, il pourrait être judicieux de renforcer les limitations du permis probatoire. Actuellement, les jeunes obtiennent un permis d’apprentis, leur permettant de rouler en présence d’un adulte, puis un probatoire, dont les seules limitations sont un nombre de points d’inaptitude inférieurs et une tolérance zéro quant à l’alcool.

Un rapport soumis au congrès américain, en juillet 2008, recommande notamment, pour l’équivalent de notre permis probatoire, la présence d’un adulte détenant le permis régulier pour la conduite de nuit et une limite d’un seul autre adolescent présent dans la voiture. Ce faisant, on s’attaque à deux des facteurs les plus déterminants lors d’accidents impliquant des jeunes, soit la conduite nocturne et l’influence négative des pairs sur la conduite.

Malgré tout, on ne peut se contenter d’instaurer un couvre-feu et une limite du nombre d’adolescents dans la voiture. Il faudrait plutôt que ces mesures soient complémentaires à la hausse de l’âge légal. Celui-ci, sans fixer d’âge précis, pourrait être de dix-huit ans et paraît constituer un bon compromis entre le désir de sécurité de la population et la nécessité de mobilité de nos jeunes. Cette limite d’âge aurait également le mérite d’être cohérente avec celles relatives au tabac, à l’alcool et au jeu. On pourrait très bien imaginer une situation où le permis d’apprentis serait délivré à dix-huit ans, et où un probatoire avec beaucoup plus de muscles serait en vigueur de 19 à 21 ans. Combien de vies pourrait-on sauver ainsi?

Hausser l’âge minimum du permis de conduire ne se fera pas sans heurt. Certains parents n’apprécieront pas d’avoir à reconduire leurs enfants un peu partout jusqu’à dix-huit ans. Mais comme l’a montré l’étude sur le New Jersey, le fait d’avoir moins de mobilité encourage les jeunes à se centrer sur des activités autour de leur école. S’agit-il réellement de quelque chose de négatif?

Quand il est question de sauver des vies, il ne faut pas hésiter. Donnons quelques années de plus de croissance aux cerveaux de nos jeunes et améliorons ainsi la sécurité de l’ensemble de la population.

Un jour, ils nous remercieront. Et s’ils ne le font pas, au moins seront-ils encore en vie.

About these ads

50 Réponses

  1. C’est une très bonne idée de soumettre à vos lecteurs des pistes de solutions concernant les jeunes et la conduite automobile.
    D’ailleurs j’en propose quelques-unes moi-même sur mon blogue.

  2. Mais on va punir 99% des jeunes, pour 3-4 caves qui savent pas conduire ?

    La très grande majorité des jeunes conduisent bien, il faut pas imposer des mesures de nivellement par le bas, à cause d’une couple de tête brulée.

    Pourquoi pas un test comportemental/psychologique pour l’obtention d’un permis ?

  3. Le problème fondamental demeure la place de l’auto dans les sociétés occidentales depuis la seconde guerre mondiale, avant tout en Amérique du nord. Les trusts de la bagnole et du pétrole ont tout fait pour arracher les rails des tramways, financer des autoroutes partout ainsi que la construction de banlieues "autocentriques" où la voiture deviendrait essentielle, et faire de la motorisation un critère d’embauche acceptable.

    Oui, la plupart des victimes sont jeunes, voire très jeunes, mais l’un des kamikazes du "car-surfing" était un homme marié de 38 ans.

    Oui, les véhicules motorisés constituent une technologie utile, voire socialement utile, si utilisés à bon escient: pour que les agriculteurs puissent transporter leurs denrées en ville, pour les ambulances et autres véhicules d’urgence – mais ils sont terriblement mal utilisés dans notre société. Par ailleurs dans le cas du Québec, ces choix techniques vont à l’encontre de l’indépendance energétique, et favorisent une "Américanisation" (au sens États-unien) des esprits et une déstruction de notre trame urbaine et villageoise.

  4. Aucun politicien ou politicienne ne s’engagera dans cette voie après l’hécatombe que vient de subir l’industrie automobile américaine.

  5. C’est évident que les jeunes sont pires en raison de leur témérité et de la pensée magique comme quoi il ne peut rien leur arriver de grave en faisant la course à 180 km/h en quartier résidentiel.

    Mais la bonne conduite n’a rien à voir avec l’âge. Quand je me promenais en voiture (en tant que passagère), je voyais plusieurs véhicules zigzaguer d’une voie à l’autre sans jamais mettre le clignotant. J’ai également vu plusieurs véhicules pressés changer de ligne à la dernière seconde pour ne pas emboutir le véhicule devant eux, pour ensuite, après s’être arrêtés au feu rouge 2-3 secondes, décider qu’ils sont assez pressés pour se permettre de brûler le feu rouge! Comme ça, rue Saint-Denis, devant des centaines de passants! Et dans 98% des cas, c’était des personnes (hommes et femmes réunis) de plus de 30 ans…

  6. Je suis assez en accord avec toi Louis je me permet de te proposer ma vision. Si on avait un système de contrôle un peu plus sérieux, on pourrait bien imaginer des photos radars mobiles non annoncé, des gens formé seulement pour le contrôle du trafic routier(des sorte de policier auxiliaire) Cela permet de cite plus de gens et donc plus de perte de points, plus de perte de permis et dans cette situation c’est tout les mauvais conducteurs, jeune ou vieux, qui sont mis hors route.

    Sinon comme je disais je suis d’accord avec ce que tu dis mais il ne faut pas pour autant a amoindrir le risque de conduire a 0.08, je ne sais pas pour les autres mais je me rend compte que je ne suis pas aussi habille quand j’ai atteint ce niveau d’alcoolémie.

    Et sinon en France ils ont l’air de bien se porter malgré l’age de 18 pour obtenir le permis :)

  7. Laissons l’âge minimum à 16 ans mais que les assurances soient dans les 10,000$ par an. Je suis d’accord avec Guillaume Martin qui dit qu’on va punir la majorité des jeunes qui conduisent bien pour le 5% qui conduisent en fous.

  8. si tu demandes 10 000 a chacun ben ce sont tout les jeunes que tu pénalise également.

  9. Ce n’est pas tout le monde qui a accès aux transports en commun M. le citadin. Quand j’avais 16 et 17 ans, j’avais besoin de ma voiture pour me rendre au Cégep. Si on élève l’âge d’obtention du permis à 18 ans , que feront les jeunes comme moi? Ils vont perdre 2 ans de leur vie à glander à la maison? Avec le taux révoltant de décrochage scolaire que nous avons au Québec, la moindre des choses est de fournir aux étudiants un moyen de locomotion pour étudier. Peut-être que vous aviez des parents qui n’avaient que cela à faire vous trimbaler partout, mais la majorité ont des horaires non-compatibles avec ceux d’un jeune de 17 ans qui doit aller étudier ou travailler l’été.

  10. Bonjour,

    Vous écrivant de France et ayant travaillé dans les assurances, l’âge légal à 16 ans me semble une aberration. Je suis donc totalement d’accord avec vous.
    En France, il est fixé à 18 ans et le nombre d’accidents mortels impliquant des jeunes conducteurs est déjà très élevé. Alors j’imagine leur nombre si l’âge légal était 16 ans.
    C’est largement prouvé par les assureurs que l’on devient vraiment bon conducteur à partir de 22/23 ans. Et ce n’est pas parce que l’on n’a pas d’accident que l’on conduit bien…

    @ oliver : il faudrait mieux développer les transports en commun…

    Eric

  11. Il y a des limites aux transports en commun, il serait économiquement désastreux d’offrir un système d’autobus régulier (minimum une fois à l’heure)dans l’ensemble du Québec.

  12. Mais à 18 ans, un Français reçoit son vrai permis tout de suite. Où est la différence avec le Québec, où vous devez passer par l’apprenti, le probatoire…

  13. @ oliver : et pourquoi ne pas tout simplement aller étudier en ville dans ce cas, ou au moins déménager à proximité de l’établissement scolaire fréquenté? l’excuse du prix à payer pour louer la chambre n’est pas valide puisque l’auto coûte cher en partant mensuellement (paiement du char, paiement de l’assurance, essence, réparations…).

  14. Olivier je viens de Albanel, assez profond au lac st-jean et le cegep le plus pres est celui de st-felicien et malgré le fait qu’on soit un peu perdu il y avait un système d’autobus pour le cegep soir et matin. Je crois qu’on peut toujours trouver une solution.

  15. Faux, le conducteur à deux ans un statu d’appentis avec un beau petit "A" de collé sur la voiture et il doit entre autre rouler 10kh/h de moins que les gens ayant le vrai permis sur les routes régionales / autoroutes.

  16. Déjà des problème de gens qui quittent les région, je crois que ça pourrait empirer les choses. Mais comme je disais plus haut dans ma région reculé on avait un système de bus pour les 35km qui nous séparait du CEGEP mais peut de gens l’utilisait sous prétexte qu’ils n’aimaient pas passer la journée au CEGEP quand il n’avait que 2 heures de cours… c’est juste une histoire de bébé gaté

  17. ils prendront le bus comme je faisais quand j’avais 16 ans et vivait à la campagne. Et quand les cours finissent plus tot, et bien ils vont à l’etude et attendent l’heure du bus au lieu de prendre leur voiture pour aller se marrer quelque part !

    Excuse non recevable. Que les ecoles fassent leur ramassage scolaire de facon competente et qu’on enleve le permis à tous les gens de moins de 18 ans de facon temporaire et qu’on l’intedise aux autres.

    Oui je suis un vieux con retrograde et j’assume tres bien cela.

    (il y a pire qu’un jeune etudiant Oliver, il y a des jeunes de 16 ans qui sont sur le marché du travail… deja que niveau diplome ca ne vole pas haut, alors sans permis, ils vont les livrer comment les pizzas ?)

  18. Une fois le matin, une fois le soir. L’ecole ce n’est pas mauvais pour la santé !

  19. Ce n’est pas 90 sur l’autoroute ? C’etait comme ca dans mon temps.

    On peut rajouter que se faire chopper entrain de deconner quand on a un A au cul, ca fait tres mal. Ca peut etre directement le permis retiré… ce qui n’arriverait pas à un conducteur normal.

  20. Que dire de plus ? …

  21. Pourquoi punir le 90-95% de jeunes ayant une tête pour le 5-10% de têtes brulées qui conduisent ? Voici ce que je propose:

    On continue de laisser les jeunes avoir leur permis de conduire à 16 ans, mais avec seulement 1 point d’inaptitude, et si tu le perds, tu le perds pour 5 ans, sans espoir de le récupérer avant ce terme. ça serait bon jusqu’à 21 ans.

    Ensuite, de 21 à 25 ans, le conducteur n’aurait droit à 4 points d’inaptitude. Tu perds tes 4 points ? Tu perds le permis pendant 3 ans. De 25 à 30 ans, tu n’as que 9 points d’inaptitude et si tu les perds, tu perds le droit de conduire pendant 1 an comme en ce moment. Après 30 ans, tu as tout tes points.

    On a été capable de placer une tolérance zéro sur l’alcool pour les jeunes, on devrait être capable de placer une tolérance zéro pour vitesse et autres connerie de ce genre, vous ne croyez pas ?

  22. Cela doit être 80 sur les nationales et 110 sur les autoroutes (de mémoire, cela fait un bail maintenant).
    C’est vrai que j’ai tendance à oublier que la France, c’est petit… Mais parler en terme "économique" alors que l’on parle de vies humaines, c’est un peu moyen.
    Après, c’est vrai qu’il y a des différences de mentalité, et si l’âge légal était à 16 ans en France, je ne suis pas sûr que les gens accepteraient de passer à 18.

  23. Faudrait vérifier si les jeunes que tu as en tête ont déja perdu des points. Pour le moment ils en ont 4 mais que ce soit 4 ou 1 il faut se faire attraper pour que ça change quelque chose et pour le moment j’ai l’impression que les routes manquent de surveillance.

    C’est un peu pour ça que je proposais de créer un quelque chose de comparable au agent de stationnement qui donne les contraventions pour les stationnement. Des agents autorisés à donner des contraventions de vitesse, de conduite dangereuse du genre dépassement par la droite, de dépassement sur des lignes pleines, de stop brulé ou lumière …

    Tu attrape les gens qui ne respectent pas la loi qu’ils soient jeune ou vieux.

  24. Ha ha ha, la super solution ! (c’est bien dans le principe)

    Ou comment avoir tous les syndicats de la SQ et de la police sur le dos. Les chasses gardées, les autorisations de verbaliser, la formation pour, les moyens pour arreter quelqu’un … surtout en exces de vitesse. on oublie toute de suite, ca avait ete tenté par un gouvernement qui voulait permettre à certains travailleurs des voiries de pouvoir verbaliser, les poulets ont opposé à cela un NON fondamental et non negociable en argumentant que ca mettait la securité du public en cause.

    Le 1 point avec quand meme plus que 1 point ou des regles speciales pour les jeunes (difference de consideration de ce qu’est l’extreme haute vitesse, une limite plus basse pour eux comme en France, etc.), je trouverais cela mieux.

    Mais franchement, pourquoi avoir une voiture avant d’avoir une job ? Ridicule, société englué dans son mythe de tout-à-l’auto. On n’est pas vraiment une espece qui evolue vite !

  25. Pourquoi avons-nous un char avant de commencer à travailler chez-nous ? C PCQ ICI, ON A DE LONGUES DISTANCES A PARCOURIR, ON EST 10 FOIS PLUS GRAND QUE LA TITE FRANCE. C pas tlm qui a la "chance"" d’avoir un pays de 20 km carrés et d’etre entouré par d’autres pays de 20 km carrés !!!!!

    Y’en a qui comprennent rien a rien

  26. AH OUAIS ! T’ES SUR QUE C’EST DIFFERENT DE LA PETITE FRANCE ?

    Ma belle famille qui vit un peu plus au nord de montreal a un ramassage scolaire efficace, des amis des envions de saguenay aussi, mes enfants plus à l’ouest de Montreal pareil, les enfants d’autres amis vers 7 iles vont à l’ecole en bus, meme que la mere se plaignait des quelques retards le matin. Les autres parents ammenent EUX-MEMES leurs enfants à l’ecole.

    Serieusement y a quelques dizaines d’années, ils avaient tous une auto les quebecois de 16 ans ? Meme les adultes n’en avaient pas tous !

    Des excuses bidons ! La majorité de la population du Quebec se concentre autour des grandes aglomerations, y a pas grand monde à aller chercher dans le fond des bois !

    Une vraie mentalité du tout-à-l’auto de l’amerique du nord, mentalité parfaitement decrite par bon nombre d’economistes, sociologues, etc. Mais ils doivent se tromper !

    Ce qu’il y a plus grand que la France icitte, c’est le grand nord et les inuits ne se deplacent pas en voiture mais skidoo ! Et au dessus les putains de phoques n’ont pas besoin de voiture, ce sont les ours qui les re-eduquent sur place !

    Maudit qu’il y a des epais(se) sur terre !

  27. @Astidastineux: Je n’avais pas lu votre blogue; nos propositions se rejoignent!

    @Guillaume Martin: La loi est ainsi faite qu’on « pénalise » toujours la majorité pour une minorité. Ainsi, la majorité sait qu’on s’arrête à une intersection, mais on a fait une loi pour la minorité qui ne semble pas le savoir. La majorité sait que l’alcool n’est pas bon pour les jeunes, mais il y a une minorité de parents qui permettent à leurs enfants de boire alors il y a une loi de 18 ans et plus. Etc etc etc. La vérité, c’est que le cerveau des jeunes n’est pas assez bien formé pour être en mesure d’adopter un comportement responsable. C’est bien plus qu’une histoire de « 3-4 caves »!

    @Maria Gatti: Je suis d’accord que nous vivons dans une société beaucoup trop « voituro-centriste ». Faudrait améliorer les transports en commun, qui sont déficients. Peut-être qu’en forçant les 16-18 ans à les utiliser, on pourrait créer une nouvelle demande pour ceux-ci?

    @Gébé Tremblay: Ce n’est pas parce qu’aucun politicien ne veut faire quelque chose qu’on ne doit pas le proposer. Quand on est assez nombreux, on peut faire plier qui on veut.

    @angie22: En fait, s’il y a des imprudents à tous les âges, il y a un lien de causalité entre jeune âge et nombre d’accidents. C’est physiologique: cerveau incapable de bien gérer les impulsions.

    @André: Je suis d’accord avec toi: à l’heure d’Internet, il faut renforcer les contrôles avec davantage de radars et d’autres moyens automatiques de savoir qui viole la loi ou non. Ceci dit, cela ne changerait rien au problème de base des jeunes: ils s’en foutent de la loi car leur cerveau rationnel a foutu le camp devant l’émotif!

    @oliver: Bien sûr que ce ne sont pas tout le monde qui peuvent prendre des transports en commun. Voilà pourquoi une telle mesure augmenterait la demande pour de tels services, favoriserait le covoiturage et encouragerait les jeunes à habiter près du lieu de leurs études, ce qui améliorerait la vie étudiante et le sentiment de communauté et d’appartenance de ceux-ci (sans parler de la réduction de la pollution). Mais ce sont tous là des conséquences secondaires; le vrai gain est de mettre fin à l’hécatombe sur nos routes.

    @Garamond: Comme le souligne André, tu ne ferais que pénaliser les moins-nantis. À 16 ans, cours pas cours, assurance ou pas assurance, tu es trop jeune pour avoir un bolide entre les mains.

    @Eric – Index assurance: Merci pour votre point de vue! Et je suis d’accord avec vous pour les transports en commun!

    @Reblochon: Bien d’accord avec toi pour le ramassage scolaire. Rien n’interdit les autobus jaunes jusqu’à 18 ans. Oh, c’est moins « glamour », mais on va à l’école pour étudier, n’est-ce pas?

    @derteilzeitberliner: Selon ma mémoire, la France aussi introduit une classe temporaire. Mais je peux me tromper.

    @Martin R.: Les points d’inaptitude ne valent rien face à l’impulsivité. Un jeune peut se tuer sans jamais avoir eu la moindre contravention auparavant. Seize ans, c’est trop jeune pour maîtriser son impulsivité; pourquoi crois-tu que les tueurs les plus sanguinaires dans les conflits africains sont les adolescents?

    @Catherine B.: En fait, l’espace habité du Québec est probablement plus petit ou très près de celui de la France. Les 2/3 du Québec n’ont même pas de routes! Et la vaste majorité de la population habite en milieu urbain… comme en France! La différence, c’est que la France a une culture du transport en commun que nous n’avons pas, malheureusement!

    Merci à tous pour vos commentaires!

  28. pas pour moi, je prenais souvent le bus, mais je devais prendre ma voiture pour aller à l’arrêt d’autobus (à Laprairie).

  29. au cégep, il n’y a plus de ramassage scolaire (autobus jaunes) Et dans mon cas, il n’y avait pas d’autobus scolaire non plus

  30. Il suffit de virer le permis au jeune et avec le fric economisé on remet les bus jaunes jeunes.

  31. Et il serait temps que les parents s’occupent de leurs enfants… parce qu’à 16 ans on est encore un enfant !

  32. Moins glamour… toi tu n’as pas connu les dragues et les sceances de frenchage (pour parler vrai comme ici) sur la banquette arriere de ces magnifiques bus scolaires ! Ah moins que les traditions et les gamins soient moins chaud du slip que chez nous !

    C’est vrai qu’aujourd’hui, ils ne frenchent plus, en plus de passer direct à la voiture, ils passent aussi direct à du hardcore triple X, ca rend plus vrai man !

  33. Tu es au travail de 8 h à 18 h lorsque ton horaire indique de 9 h à 16 h toi? Plus tu travailles, plus tu obtiens de l’expérience! et selon ton résonnement, qui me semble invalide, l’expérience est la seule chose à obtenir! Il est impensable de travailler en allant au CEGEP, puisque les seules choses qui importent sont les notes! Étudiez quarante heures par semaine, allez-y, puis comment on paiera l’Université après? Avec des notes?

    Personnellement, je suis inscrit dans un conservatoire de musique et les cours obligatoires ( français, anglais, philosophie ) ne se donnent qu’au CEGEP, et lorsque mon horaire indique histoire musicale, philosophie, théorie auditive, et bien, mon cher, cela signifie qu’il faut me rendre au conservatoire, au CEGEP, puis revenir encore une fois! donc, il est où ton transporte en commun matin/soir ou j’en ai besoin à 8 h pour me rendre au conservatoire, à 10 h pour aller au CEGEP, à 13h00 pour retourner au conservatoire, et à 16h00 pour retourner chez moi ?

    Je prévois déjà l’excuse que je suis seul sur sept millions, mais j’ai autant le droit à l’éducation dans des conditions acceptables que n’importe qui, et marcher 30km/jours ne me semble pas être "acceptable" lorsqu’il annonce justement -33′C demain matin!

    Citation – Reblochon
    "y a pas grand monde à aller chercher dans le fond des bois !"

    Pardonne-moi ton expression très narcissique, mais s’il y a une seule et unique personne dans le fond des bois, et bien elle peut devenir le meilleur des médecins, et découvrir un remède au cancer! pourquoi juger une personne selon l’endroit où elle habite?

    Pour finir, juste un petit calcul pour te montrer que j’écoute en mathématique ! si 20% ( SEULEMENT 20 ! ) des 2000 étudiants du CEGEP prennent ton transport matin/soir, et bien tu à 400 étudiants à faire entrer dans un seul autobus, "POURQUOI EN PRENDRE JUSTE UNE ?" me diras-tu ? Et bien d’accord ! prenons-en plusieurs! mais à 52 places dans un autobus, et bien ça donne huit autobus/CEGEP EN MÊME TEMPS ! ( contrairement au système d’un autobus aux 30 minutes actuel ). Venant du Saguenay, je compte deux CEGEP importants, mais, comme c’est drôle, dans ma classe ( car non je ne suis pas encore au CEGEP ), certains ne veulent pas aller aux CEGEP, non. Ils veulent faire une formation professionnelle. 16 autobus pour les deux CEGEP et 5 autres pour les 4 centres de formation professionnelle, ça donne 21 autobus, SEULEMENT pour le transport scolaire, et cela ne prend pas compte que mon ami vit dans le fin fond du rang est, au AUCUN autobus ne va.

    Je crois qu’il est facile de ce lancer des fleures en disant, Bravo j’ai mon permis ! les jeunes ils peuvent bien attendre eux ! mais de nos jours, il est encore plus important de ce déplacer ! car lors d’une demande à l’Université, une année d’intégration au CEGEP peut être la différence entre une acceptation et un Refus en Medecine !

  34. P.-S. Je ne m’abaisserai pas au niveaux de certains, qui se donnent le droit de traité les autres d’épais(se).

    Merci à tou(s)(te) de laisser son opinion
    Jeune élève de 16 ans
    détenteur d’un permis probatoire
    Pierre-Luc St-Jean
    pour toute réponse ne voulant pas être affichée au site
    gloly10@hotmail.com

  35. Citation – Louis P.

    "À 16 ans, [...] tu es trop jeune pour avoir un bolide entre les mains."

    et pourquoi on accepte le permis de chasse/maniement d’armes à feu à partir de 12 ans alors ?

  36. Aucun rapport. Deja le milieu est different, les jeunes chasseurs sont generalement encadrés par des plus vieux, ils se baladent en pleine nature et souvent les parents securisent les armes apres la chasse.

    Tu peux comparer les morts, meme proportionnelement, y a pas de debat là-dessus. Sauf si t’es Brigitte Bardot. Dans ce cas, PIX de toi quand tu avais 20 ans !

    C’est le mot ARME qui t’a faché ?

  37. Se ne sont pas tous les jeunes qui n’ont pas le sens de la responsabilité .De plus Justement les jeunes de moins de 18 ans n’ont pas l’âge l’égal pour boire donc il ne peuvent pas vraiment se permettre de boire au volent . On ne va pas punir les jeune qui ont besoin de leurs auto pour allé travaillé et ainsi , pouvoir se responsabilité davatage . Pourquoi pas prolongé le temps de conduire avec ses parents comme un permis temporaire ?

  38. Honnêtement, je suis d’accord avec vous pourquoi punir toutes les jeunes pour seulement ceux qui font les caves au volent? Pas tous les jeunes veulent aller se saouler pi faire la fête avec leurs chars oui ils en a quelques uns pas pas tous , les jeunes on juste besoin de liberté, vous les parents aimeriez-vous faire le taxi jusqu’à se que votre enfants aille 18 ans ?

  39. La vrai solution serais d’obliger les cours car pour l’instant les aldultes se plainnent des accidents mais ,les cours ne sont pas obligatores.Il y a pas de logique! Je suis sûr qu’avec les cours les jeune aurais déja le cerveau un peu plus en alerte!
    À la place de punir tous les jeunes ,obliger les cours et vous verez les résultats car même s’ils augmente l’âge si les cours sont interdit les jeunes vont juste être moins prudents lorsque qu’ils vont avoir un volant en main ou ils vont conduire même s’ils n’ont pas l’âge donc forcement plus d’accidents …Je dis augmentez l’âge à 19-20 ans mais obliger les cours aussi,sinon ça sert à rien !

  40. on devien bon conduicteur quad on a des années de pratique,car si le permis serait donné a 21 ans on deviendraient bon conducteur a 25-26 ans !

  41. C’est une blague cet article?! Si vous voulez que les jeunes se responsabilisent dans la vie, il faut bien leur laisser l’autonomie qu’ils ont besoin. C’est quoi ces niaiseries. On les empêchent de devenir des adultes c’est normal qu’ils soient attardés s’ils héritent de cela. Vous n’avez qu’à donner des cours de conduite qui ont de l’allure et pas juste deux trois niaiseries qui servent à rien. Arrêtez de blâmer les jeunes impulsifs, oui il font des conneries mais c’est de vous qu’ils tiennent tout cela!

    Voilà, c’était mon message d’intéret public :)

    Bonne journée :P

  42. Peut-être mais si tu n’as pas de cours le matin et seulement l’après-midi et que tu travailles avant l’école ou après?? C’est la que l’auto est très utile que se soit en ville ou en campagne. Je parle ici par expérience

  43. hahahahahaha "ceux qui font les caves au volent" lol? volant pas volent

  44. je suis en accord avec le test de comportement ou(et) le test de psychologie. c’est vrai que les petits cons qui salissent la réputation des jeunes conducteurs de nos jour

  45. Hey c quoi l’idée de mettre les permis a 18 ans ! c genre la pire erreur que le gouvernement pourrait faire ..car sa va empecher les jeunes de pouvoir travailler et de pouvoir aller aux cegep pour ceux qui non pas assez au service de bus de ville ! ! alors je dit non a cette loi! Faque faite pas sa parce que vous etes cave en criss la sinon parce que vous allez gacher la vie de la futur génération !

  46. Je suis vraiment PAS en accore avec cette loin stupide. J’ai 16 ans et je suis supposer recevoir mon vrai permis au mois de Juillet. J’ai déjà attendu 6 long mois avant de le recevoir. Le prof nous avait dit que le décompte commencait le jour de notre premier cour. Pis là, ils veulent nous forcer à l’avoir à 18 même si on a commencer. Ehhh wtf???? Pis est-ce que vous avez pensé aux jeunes qui habite à la campagne? Ouin ok vous avez toujours eu l’excuse qui dit que les jeunes doivent prendre l’autobus de ville. Mais à la campagne iln’y en a pas. Et je fais remarquer que au Québec, les jeunes finissent l’école secondaire à 16 ans et après ils doivent aller au Cégep mais le ike c’est qu’il n’y à pas d’autobus jaune rendu là pour nous amener à l’école. Je veux aussi dire que les parents ne peuvent pas toujours nous y amené. Et parlons du travail… Les jeunes commencent habituellement à travailler à l’âge de 16 ans et comme je le disais tantot, si on habite à la campagne il n’y a pas d’autobus de ville.
    Faque là, l’éconnomie ferais un chute incroyable et ca serais de votre fautes.
    Pis en plus y faut payer le gaz pi pour ca y faut travailler, les parents seront pas toujours en arrière de nous pour le payer
    FAIL!!!!

  47. Tu finis ton secondaire à 16 ans toi ? tu devrais y retourner quelques années de plus pour améliorer ton français écrit. Quand tu seras assez responsable pour faire tes devoirs on te donnera ton permis ;)

  48. Serieusement je vois pas le rapport entre avoir un bon francais, faire ses devoirs. Ce n’est pas parce que quelqu’un ne pense pas comme vous que vous devez le denigrer et vous penser superieur. On voit que meme avec l’age ce n’est pas tout le monde qui on la maturite d’avoir un permis. Donc si on suit votre logique: retourner a l’ecole faire vos devoirs parce que vous n’etes pas assez mature.

  49. Merde que ça me révolte les foutus adultes qui regardent les jeunes comme des gens inférieurs! Vous êtes pareil! Vous l’avez déjà été jeune et c’est sans parler des gens qui sont encore pire une fois adultes, car NON, la réponse à «Pourquoi ces accidents?» «Pourquoi ces explosions émotives?» «Pourquoi une si faible culture?» CE N’EST PAS PARCE QU’ON EST JEUNE!!! Il faut être complètement bouché pour continuer à vouloir instaurer cette loi, car c’est effectivement facile pour les rabat-joie d’adultes que vous êtes de vouloir mettre le permis à 18 ans, car vous l’avez passé votre permis à la con et que vous vous croyez suppérieurs à cette race qu’est l’adolescence! Vous vous demandez pourquoi on veut toujours se rebéler contre vous? Vous croyez que c’est un dérèglement des hormones et tout ça mais LACHEZ-MOI AVEC ÇA !!! Vous avez simplement tellement peur de ce stéréotype sur nous que vous vous sentez obligé de nous serrer pour nous garder à l’ordre. C’EST LÀ QU’ON SE RÉVOLTE! Vous voulez nous maintenir comme des enfants et nous enlever toute autonomie, car nous somme «supposément» trop jeune… Et là je connais votre réponse: «Mais à 16 ans, on est toujours un enfant…» NON VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS! C’est qu’à 16 ans on n’agit plus comme un enfant et on et capable de se rendre compte d’à quel point des «adultes» peuvent être séniles! Alors pour ne pas être identifié aux enfants on a créé cette nouvele classe qu’est l’adolescence, car on est maintenant refusé du monde des adultes! On était adulte avant dans les années 1950, mais avec les années vous êtes devenus paranoïaques jusqu’à ce jour où vous vous dites que le permis devrait être à 18 ans! « Et pour les accidents?» Eh bien c’est maintenant que je vous dis à vous, les soi-disants adultes: Si vous êtes si expérimentés face aux conducteurs dangereux, vous êtes supposé savoir que vous devriez vous méfier des cette voiture en vous enlevant du chemain, car ce n’est pas à tous les jours qu’on en rencontre! Ce ne sont pas tous des jeunes qui conduisent de cette façon et vous devriez savoir qu’il en est de même pour les adultes! On n’entend parler que des jeunes SIMPLEMENT pour appuyer la cause de la hausse de l’âge pour le permis! Vous êtes désolant pour des adultes… J’ai 16 ans et j’ai presque peine à voir à quel point vous manquez de largeur d’esprit pour un sujet qui ,de toute façon, NE PEUT ÊTRE JUGÉ PAR DES GENS «ADULTES»! Car vous n’êtes pas dans notre tête alors n’essayez même pas de nous apprendre comment NOUS pensons et comment NOUS sommes!

  50. sérieusement, moi j’ai17 ans je viens d’avoir mon permis avec la nouvelle lois des cours de conduite obligatoire, mais sans permis je n’aurait plu de vie. je travaille deja a 45 minute de chez moi, à st adolf d’howard , j’habite a st Thérèse et va au cégep a Montmorency. donc sans voiture je ne pourrais n’y aller a l’école n’y travailler dans le métier que j’aime tant .
    merci

Comments are closed.